Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Les données Post-Mortem
Samuel Rochwerg, Hugo Monnier, Marianne JOLY
Identité Numérique
L’identité numérique:
ce que c’est
• Définition de Frédéric CAVAZZA, spécialiste d’Internet
• Identité numérique: lien tec...
L’importance de l’identité numérique
• L’identité numérique correspond à
l’ensemble des traces laissées par un
utilisateur...
L’identité numérique en trois parties
• L’identité déclarative: données saisies par l’utilisateur
• L’identité agissante: ...
L’exemple d’Osculteo
•Osculteo: Site qui permet de vérifier l’état de votre e-
réputation
•Permet de créer un nuage de mot...
Que deviennent nos
données après la mort ?
Internet et les droits
• Internet touche 4 droits :
• A la protection de la vie privée
• D’auteur
• A l’image
• A la prote...
La « mort numérique »
• Le concept de « mort numérique » émerge avec le questionnement des
internautes
• Possibilité de fa...
La loi et la mort numérique
• Pas de droits sur l’identité numérique pour les héritiers car le droit ne stipule
pas ce qu’...
Enjeux de la régulation
• La mort numérique est problématique incontournable à « l’âge
numérique ».
• A quelles conditions...
Concrètement,
que proposent les sites ?
• Mails : débat (certains refusent la transmission de données pour le respect
de l...
Cas pratique :
Facebook et la mort numérique
• Facebook a pris en compte la mort dans ses conditions d’utilisation
• Depuis février 2015,...
Une vidéo commémorative
• Vidéo commémorative sur demande depuis 2014
• Lien privé
• Contient une rétrospective du compte
...
Prévoir sa mort sur Facebook
• Possibilité de prévoir la suppression de son compte ou de le léguer
• Le légataire n’aura q...
Exemple : Le profil de Camille Muffat
• Décédée très récemment, sa page Facebook toujours active, les messages
de soutient...
Gérer son identité post mortem
• Des sites comme DeadSocial permettent de programmer la publication de
post après la mort....
Merci de votre attention !
Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier
Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier
Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier
Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier
Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier

739 views

Published on

Exposé sur les données post-mortem

Published in: Data & Analytics
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier

  1. 1. Les données Post-Mortem Samuel Rochwerg, Hugo Monnier, Marianne JOLY
  2. 2. Identité Numérique
  3. 3. L’identité numérique: ce que c’est • Définition de Frédéric CAVAZZA, spécialiste d’Internet • Identité numérique: lien technologique existant entre une entité réelle et des entités virtuelles • On construit soi-même son identité numérique • On est libre de forger son identité numérique comme on le souhaite • Un même individu peut posséder plusieurs identités numériques
  4. 4. L’importance de l’identité numérique • L’identité numérique correspond à l’ensemble des traces laissées par un utilisateur (adresse IP, mails, consultations…) • Internet étant en constant développement , il est nécessaire de gérer son identité numérique • L’identité numérique permet l’identification d’un individu en ligne
  5. 5. L’identité numérique en trois parties • L’identité déclarative: données saisies par l’utilisateur • L’identité agissante: indirectement renseignée par les activités de l’utilisateur sur la toile • L’identité calculée: découle d’une analyse de l’identité de l’individu par le système
  6. 6. L’exemple d’Osculteo •Osculteo: Site qui permet de vérifier l’état de votre e- réputation •Permet de créer un nuage de mots en rapport avec le nom et le prénom d’une personne
  7. 7. Que deviennent nos données après la mort ?
  8. 8. Internet et les droits • Internet touche 4 droits : • A la protection de la vie privée • D’auteur • A l’image • A la protection des données personnelles • L’identité numérique survit au défunt : rend la mort numérique impossible. • Droit à l’oubli (1995) : impose une limite de temps dans le stockage d’informations personnelles. Or, les données, une fois publiées sur le net sont soumises à la perte de contrôle et ne peuvent disparaitre.
  9. 9. La « mort numérique » • Le concept de « mort numérique » émerge avec le questionnement des internautes • Possibilité de faire vivre son identité numérique après la mort • entretenir le souvenir • créer un dialogue avec les vivants (laisser un message ou un bien dématérialisé • Certains sites proposent une vie après la mort (tombe virtuelle, testament numérique ou gestion de ses identités numériques post mortem) • A terme, y aura-t-il plus de morts que de vivants sur la toile ?
  10. 10. La loi et la mort numérique • Pas de droits sur l’identité numérique pour les héritiers car le droit ne stipule pas ce qu’est l’identité numérique. • La CNIL veille à ce que l’informatique ne porte atteinte ni aux défunts ni à leurs héritiers. • Le droit d’accès, de modification ou de suppression prévu par la loi ne concerne que la personne vivante ; elle ne prévoit pas la transmission de données.
  11. 11. Enjeux de la régulation • La mort numérique est problématique incontournable à « l’âge numérique ». • A quelles conditions peut-on récupérer des données post mortem ? • Si rien n’est prévu dans les conditions d’utilisation qui est l’héritier ? • Comment faire lorsque les héritier n’ont pas les même volontés en terme de gestion ? • La transmission de données est-elle une atteinte au respect de la vie privée ?
  12. 12. Concrètement, que proposent les sites ? • Mails : débat (certains refusent la transmission de données pour le respect de la vie privée, d’autres demandent l’application des règles des courriers postaux. • Site Web : Bénéficie de la protection de droit d’auteur • Facebook : Mémorial accessible uniquement aux amis ou suppression • Twitter : Pour fermer un compte post mortem la démarche est compliquée (demande d’actes de décès, papiers d’identité et formulaire à remplir à envoyer par courrier. • Icloud : Clause d’absence de transmission donc les données disparaissent.
  13. 13. Cas pratique :
  14. 14. Facebook et la mort numérique • Facebook a pris en compte la mort dans ses conditions d’utilisation • Depuis février 2015, on peut transmettre son compte Facebook • Avant, on pouvait soit supprimer le compte, soit le transformer en compte commémoratif • Il faut prouver un lien de parenté et présenter un acte de décès
  15. 15. Une vidéo commémorative • Vidéo commémorative sur demande depuis 2014 • Lien privé • Contient une rétrospective du compte • Fait suite à la demande d’un père qui a perdu son fils, et a fait la demande à Facebook via une vidéoYouTube qui a fait 3 millions de vues.
  16. 16. Prévoir sa mort sur Facebook • Possibilité de prévoir la suppression de son compte ou de le léguer • Le légataire n’aura que la possibilité de changer la photo de profil, répondre aux demandes en amis et publier un statut. • Ce qui a été préalablement publié ne peut être modifié • Les messages privés ne sont pas accessibles au légataire sauf en cas de recours à la justice • Si l’on fait le choix de la suppression du compte rien ne garanti l’effacement des données personnelles (CF les conditions d’utilisation)
  17. 17. Exemple : Le profil de Camille Muffat • Décédée très récemment, sa page Facebook toujours active, les messages de soutient et hommage se multiplient. • Son identité virtuelle continue à grandir au travers des photos et vidéos d’elle qui peuvent être publiées
  18. 18. Gérer son identité post mortem • Des sites comme DeadSocial permettent de programmer la publication de post après la mort. • Il faut prévoir un « exécuteur digital » : il informe de la mort. • L’identité numérique ne s’éteint donc pas avec la mort.
  19. 19. Merci de votre attention !

×