Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

cours

5,126 views

Published on

cours

Published in: Education
  • Be the first to comment

cours

  1. 1. Thème 3 : La place de l’Eglise. 1) Présente le document. 2) Comment est organisée la société médiévale ? 3) Qui domine la société médiévale ?
  2. 2. ………………… ………………… ………………… ………………… ………………… Ceux qui combattent ou commandent Ceux qui travaillent ou obéissent ………………… ………………… protègent protègent nourrissent prient,prêchent, distribuentlessacrements Loi céleste Loi terrestre Les trois ordres de la société selon Adalbéron de Laon Exercice : Avec l’aide des réponses apportées aux questions du doc 2 p 75, complète le schéma.
  3. 3. Introduction La société médiévale est très hiérarchisée. Elle est dominée par l’Eglise qui encadre la société et fixe des règles très strictes.
  4. 4. Comment l’Eglise encadre-t-elle les chrétiens et quelle est sa place dans la société médiévale ?
  5. 5. Séance 1 : L’Eglise est très présente dans le paysage. Reims en 1635, d’après le plan de Chastillon
  6. 6. Reims Reims, une cité au cœur de la chrétienté Reims
  7. 7. Cathédrale Notre-Dame Abbatiale Saint-Nicaise Basilique Saint-Remi Cardo Decumanus Abbayes Reims en 1635, d’après le plan de Chastillon Un espace urbain dominé par les édifices religieux
  8. 8. Cardo Decumanus Reims, vers 1300 Urbanisation Comment évolue l’urbanisation de la ville de Reims ?
  9. 9. L’Eglise est très présente dans les villes du Moyen Age. Par exemple, on compte une trentaine d’édifices religieux à Reims (cathédrale, églises, abbayes) alors que la ville ne compte que 10 000 habitants. Les villes s’agrandissent autour de ces édifices.
  10. 10. L’église romane de Saint Geniès de Comolas Comment reconnaître une église romane ? Arc de cercle dit « Romain » Façade peu chargée 1 – Les églises romanes.
  11. 11. Entre le Xème et le XIIème siècle, l’Occident chrétien se couvre d’églises. Les fidèles y viennent pour prier. Comme à Saint Geniès de Comolas, ce sont des églises romanes qui se caractérisent par leur voûte en berceau.
  12. 12. La cathédrale de Reims (XIIIème- XIVème siècle). Quelles sont les principales différences entre une église romane et une église gothique ? Une façade chargée de sculptures Des vitraux imposants pour faire entrer la lumière Arcs brisés 2 – Les églises gothiques.
  13. 13. Voûte sur croisée d’ogives
  14. 14. Représentation de la cathédrale de Reims achevée…
  15. 15. A partir du XIIème siècle, l’art gothique domine avec la construction de cathédrales très hautes et élancées, comme celle de Reims, qui montrent la puissance de l’Eglise.
  16. 16. Les églises au Moyen Age Du Xème au XIIème siècle Eglises romanes Du XIIIème au XVème siècle Eglises gothiques - Façade peu chargée. - Ouvertures en arcs de cercle « romain ». - Voûte en berceau. - Intérieur peu lumineux. - Façade chargée de sculptures. - Ouvertures en arcs brisés. - Voûte sur croisée d’ogives. (technique permettant de construire des églises de plus en plus hautes) - Intérieur très lumineux grâce aux vitraux.
  17. 17. De quelle manière l’Eglise exerce-t-elle sa domination sur la société médiévale ? Eus, Pyrénées-Orientales Eus, Pyrénées-Orientales Séance 2 : L’Eglise encadre la société médiévale.
  18. 18. La hiérarchie de l’Eglise LE PAPE (évêque de Rome) CLERGE REGULIER  Abbés et abbesses  Moines et moniales CLERGE SECULIER  Archevêques  Évêques  Prêtres ou curés Les fidèles (les laïcs) dirigent les diocèses dirigent les abbayes nommenomme prient, préservent la culture, enseignent encadrent, donnent les sacrements, prêchent
  19. 19. CHRETIENTE DIOCESES PAROISSES L’organisation territoriale de la chrétienté
  20. 20. Les paroisses de Reims au milieu du XIVème siècle 1) En combien de paroisses la ville de Reims est-elle divisée au XIVème siècle. Cite deux d’entre-elles.
  21. 21. L’Eglise encadre et contrôle les populations grâce au clergé: - Le clergé séculier vit au contact de la population, l’encadre et lui donne les sacrements. - Le clergé régulier vit dans des monastères à l’écart de la population.
  22. 22. Séance 3 : L’Eglise guide les croyances. Comment l’Eglise guide-t-elle les croyances des chrétiens du Moyen Age ? 1 – Les chrétiens sont soucieux de leur salut.
  23. 23. Tympan de la facade Nord de la cathédrale de Reims représentant le Jugement dernier Le Christ
  24. 24. Les morts ressuscitant sortant de leurs cercueils
  25. 25. Les damnésLes élus Les vicesLes vertus
  26. 26. Les chrétiens face à la question du salut DIEU Jugement des âmes PURGATOIRE Temps intermédiaire FIDELES BAPTISES (CHRETIENS) Grâce si non-respect du dogme et péché prient pour les morts si respect du dogme et pénitence PARADIS ENFER Dogme : Croyances officielles fixées par l’Eglise et que le chrétien doit obligatoirement respecter.
  27. 27. Les chrétiens du Moyen Age croient en une vie éternelle après la mort, au paradis ou en enfer. La vie du chrétien est donc un combat pour le salut (l’accès au paradis). L’Eglise affirme que pour obtenir le salut, il faut respecter le dogme.
  28. 28. 2 – Les pratiques des chrétiens témoignent de leur sentiment religieux : l’exemple du pélerinage de Saint-Remi à Reims. Pour se procurer des ressource supplémentaires, l’abbé Odon de Saint Remi cherche à attirer davantage de pèlerins à l’abbaye de St Remi et songe alors à une nouvelle translation de reliques. L’abbé déclare alors que toutes les offrandes faites par les pèlerins seraient consacrées à venir en aide aux moines. A ce moment les miracles se multiplient, et les pèlerins viennent en si grande foule qu’ils peuvent à peine tenir dans le bourg de Saint Remi. Il affirme avoir été personnellement témoin de nombreux miracles : il a touché les membres guéris, il a soutenu lui-même les malades et les a amenés jusqu’au tombeau du saint. Il n’y a pas de rapport entre la maladie et la façon dont la guérison intervient : en faisant des prières, en touchant les reliques, etc. Certains sont guéris dès leur arrivée, d’autres doivent attendre plusieurs jours et parfois plusieurs semaines, voire ne sont pas guéris du tout. Pour l’historien, il est évidemment très difficile de savoir si la guérison était réelle ou non, et plus difficile encore de connaître la cause de la guérison. De toute façon, il nous suffit qu’au XIIème siècle on ait été convaincu de se trouver en présence de miracles, c’est-à-dire d’interventions divines dépassant les lois de la nature, et que cette croyance ait été suffisamment enracinée dans la mentalité populaire médiévale, pour que ce phénomène mérite qu’on l’étudie. Pierre-André Sigal, Maladie, pèlerinage et guérison au XIIe siècle. Les miracles de saint Gibrien à Reims, 1969. 1) Pourquoi les chrétiens se rendent en grand nombre à l’abbaye Saint-Remi de Reims ? 2) Que faut-il faire pour espérer un miracle ? 3) Pourquoi est-il important pour l’historien d’étudier ce pèlerinage ?
  29. 29. Cathédrale Notre-Dame Basilique Saint-Remi Reims en 1635, d’après le plan de Chastillon.
  30. 30. Les pratiques des chrétiens témoignent de l’importance du sentiment religieux au Moyen Age. L’Eglise encourage les chrétiens à participer aux fêtes religieuses, à partir en pèlerinage et à entretenir le culte des saints et des reliques.
  31. 31. 3 – L’Eglise lutte contre les hérésies. Hérésie :
  32. 32. Delalande, Lambert, Le dernier cathare, t.1, p.11 et 14.
  33. 33. Extrait de la bande dessinée Le dernier cathare, Delalande, Lambert, t.1, p.11 et 14. 1)Dans cet extrait, contre quelle hérésie l’Eglise décide-t-elle de lutter ? 2)A quoi l’Eglise compare-t-elle cette hérésie ? 3)Comment le pape décide-t-il de combattre l’hérésie ? Pourquoi cela lui pose-t-il problème ?
  34. 34. « C’est à l’époque du pape innocent […] que sur l’instigation du diable les  hérétiques se mirent à pulluler [….]. Les abbés de notre ordre furent  envoyés avec quelques évêques pour arracher cette mauvaise herbe. Mais  devant la résistance de l’ennemi, leurs résultats furent médiocres. […] Ils  croient en deux principes, un dieu bon et un mauvais, c’est-à-dire le  diable. […] Ils nient la résurrection des corps. Que les vivants puissent  apporter un quelconque bénéfice aux morts les fait rire. Aller à l’église ou  y prier, rien de cela n’est utile, disent-ils. […] Ils ont rejeté le baptême […].  L’erreur des Albigeois (autre nom des Cathares) prit une telle ampleur  qu’en peu de temps elle infecta jusqu’à mille cités, et si elle n’avait pas  été réprimée par le glaive des gens de foi, je pense qu’elle aurait  corrompu toute l’Europe. » Césaire de Heisterbach, Dialogue des Miracles, 1219-1223. L’Eglise face à l’hérésie cathare 1) Quel vocabulaire est employé pour désigner les Cathares ? 2) En quoi les croyances des Cathares s’opposent au dogme de l’Eglise ?
  35. 35. L’Eglise impose sa domination aux hommes du  Moyen Age en imposant le respect du dogme. Elle lutte par la force contre les hérésies  comme celle des Cathares.
  36. 36. Séance 4 : Le rôle économique, social  et intellectuel de l’Eglise. L’exemple de l’abbaye Saint-Michel de Frigolet à Tarascon
  37. 37. L’abbaye Saint-Michel de Frigolet à Tarascon Eglise Cloître Hôtellerie Salle capitulaire Réfectoire Dortoir Eglise Infirmerie Bibliothèque
  38. 38. Doc 1 : La journée d’un moine cistercien au XIIIème siècle. 1) Quelles sont les principales activités d’un moine au XIIIème siècle ? 2) La vie dans un monastère te parait-elle difficile ? Pourquoi ?
  39. 39. 2 – Les moines prient pour……………………………. 1) A qui Bernard d’Albret souhaite-t-il donner son argent après sa mort ? Pourquoi ? 2) Quelles sont les conséquences de ces dons pour les abbayes ? (formule des hypothèses) Doc 2 : Le testament d’un seigneur.
  40. 40. 3 – Doc 3 : Un moine copiste dans un scriptorium. (Gravure publiée dans Pentateuch of Printing with a Chapter on Judges de William Blades, 1891). Les moines sont les détenteurs du …………et transmettent la……………. 1) Quelles sont les activités de ces moines ? Doc 3 :Enluminure, Vivre au Moyen Age, une école vers 1315
  41. 41. 4 – Les moines font preuve de…………..envers………………….. Doc 4 : La charité de François d’Assise selon Thomas de Celano, Vita prima, chap.28, 1228. 1) Comment François d’Assise fait-il preuve de charité ? 2) Comment le surnomme-t-on ?
  42. 42. Les moines du Moyen Age ont choisi une vie difficile faite de ……………. et de …………… (1-) Les moines recopient des …………………………………... et transmettent………………(3-) pour le…………..des morts (2 -) Pour cela, les abbayes reçoivent beaucoup de …….. ….(2 -) Les abbayes deviennent très …….. (2-) Trace écrite schématique Les abbayes accueillent un petit nombre d’enfants pour………………………. (3-) et utilisent leur richesse pour aider les………….……. et faire preuve de ………………….. (4-)
  43. 43. Conclusion : L’Eglise est au cœur de la société médiévale. Elle encadre les hommes et les croyances en  faisant respecter le dogme. Elle montre sa  puissance en bâtissant de nombreuses  cathédrales et en combattant les hérésies.

×