Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Formation sig

635 views

Published on

Formation SIG

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Formation sig

  1. 1. De ma ville à l’espace monde : une intégration accélérée des territoires dans une ère de mobilités D’après un travail présenté au FIG 2016 par Mathieu Merlet Lycée Lyautey, Casablanca, MAROC Cédric Ridel Lycée français International Marguerite Duras, Hô Chi Minh Ville, VIÊT NAM AEFE – PRF Asie-Pacifique Cartographie Numérique Tokyo - 2018 Cédric Ridel Kanaga.ridel.org
  2. 2. 1. Présentation Générale
  3. 3. Le projet ● Travailler sur l’espace proche ● Comprendre les dynamiques urbaines ● Comprendre l’inscription de la ville dans la mondialisation ● Utiliser un SIG pour initier les élèves au raisonnement multiscalaire
  4. 4. Le projet ● Travailler sur l’espace proche ● Comprendre les dynamiques urbaines ● Comprendre l’inscription de la ville dans la mondialisation ● Utiliser un SIG pour initier les élèves au raisonnement multiscalaire Comment un SIG permet-il de comprendre et de représenter un monde de mobilités à différentes échelles : de la ville en aménagement à l’espace mondialisé ?
  5. 5. Qui ?
  6. 6. Quoi ?
  7. 7. 2. Les outils SIG
  8. 8. La place des TICE - les SIG dans la géographie scolaire Google Earth, un logiciel connu et facile à prendre en main QGIS, un logiciel libre multiplateforme aux fonctionnalités avancées
  9. 9. Pour représenter l’espace géographique, les SIG utilisent généralement deux types de données : vecteur et raster. Les données raster, ou images, sont constituées de pixels. (source : IGN) Les données vecteurs sont de type point, ligne et polygone Les données des SIG
  10. 10. Il existe de nombreux formats. Il faut commencer par connaître ceux-ci : KML (Keyhole Markup Language) sert à l'affichage de données géospatiales (tracé GPS, repères) Des formats
  11. 11. Il existe de nombreux formats. Il faut commencer par connaître ceux-ci : KML (Keyhole Markup Language) sert à l'affichage de données géospatiales (tracé GPS, repères) KMZ est une archive compressée qui comprend un KML mais aussi des fichiers image, son, vidéo Des formats
  12. 12. Il existe de nombreux formats. Il faut commencer par connaître ceux-ci : KML (Keyhole Markup Language) sert à l'affichage de données géospatiales (tracé GPS, repères) KMZ est une archive compressée qui comprend un KML mais aussi des fichiers image, son, vidéo CSV (comma separated values) est utilisé dans un fichier texte où les valeurs sont séparées par des virgules Des formats Un fichier CSV brut
  13. 13. Il existe de nombreux formats. Il faut commencer par connaître ceux-ci : KML (Keyhole Markup Language) sert à l'affichage de données géospatiales (tracé GPS, repères) KMZ est une archive compressée qui comprend un KML mais aussi des fichiers image, son, vidéo CSV (comma separated values) est utilisé dans un fichier texte où les valeurs sont séparées par des virgules Des formats Un fichier CSV édité dans un tableur
  14. 14. Il existe de nombreux formats. Il faut commencer par connaître ceux-ci : KML (Keyhole Markup Language) sert à l'affichage de données géospatiales (tracé GPS, repères) KMZ est une archive compressée qui comprend un KML mais aussi des fichiers image, son, vidéo CSV (comma separated values) est utilisé dans un fichier texte où les valeurs sont séparées par des virgules Des formats Un fichier CSV importé dans QGIS
  15. 15. Il existe de nombreux formats. Il faut commencer par connaître ceux-ci : KML (Keyhole Markup Language) sert à l'affichage de données géospatiales (tracé GPS, repères) KMZ est une archive compressée qui comprend un KML mais aussi des fichiers image, son, vidéo CSV (comma separated values) est utilisé dans un fichier texte où les valeurs sont séparées par des virgules SHP (Shapefile) est un format vectoriel comprenant des points, des lignes et des polygones Des formats
  16. 16. Une mine de ressources libres sur Natural Earth L’Open Data de la France Les données de l’aide au développement (AFD) L’Open Data de la SNCF Les données de la mairie de Paris De nombreuses ressources proposées par Cyrille Chopin sur Github Les ressources
  17. 17. 3. Les outils complémentaires
  18. 18. La place des TICE - En ligne Un espace dédié sur un blog pour définir les grandes étapes du travail, publier les travaux et accéder à des tutoriels
  19. 19. La place des TICE - En ligne Le site marinetraffic.com permet de suivre des bateaux dans le monde entier Un espace dédié sur un blog pour définir les grandes étapes du travail, publier les travaux et accéder à des tutoriels
  20. 20. La place des TICE - En ligne Le site marinetraffic.com permet de suivre des bateaux dans le monde entier Un espace dédié sur un blog pour définir les grandes étapes du travail, publier les travaux et accéder à des tutoriels Le tableur en ligne Framacalc pour l’agrégation des données en vue de générer un fichier CSV
  21. 21. La place des TICE - Dessin vectoriel Le logiciel libre Inkscape permet de réaliser des productions graphiques de grande qualité.
  22. 22. 4. Le scénario
  23. 23. 4. Le scénario Espace proche Connexion à la mondialisation Espace perçu Espace vécu Croissance urbaine Un espace organisé Des points mis en commun Points, lignes, polygones Polygones creux Un espace connecté Suivi de bateaux sur Marine Traffic Travail dans Google Earth et création de fichiers KML Travail dans un tableur et création de fichiers CSV Mutualisation des fichiers dans un espace partagé (ENT) Importation des fichiers dans QGIS
  24. 24. 4. Le scénario Phase I Utiliser Google Earth pour produire des fichiers KML I.1 Placer des points I.2 Tracer un contour à partir d’une carte ancienne I.3 Placer des points, lignes et polygones
  25. 25. I.1 Placer des points L’espace proche – Espace perçu, espace vécu Objectifs : ● Les élèves prennent conscience de leur espace vécu et des représentations qu’ils projettent ● Les élèves manipulent Google Earth en plaçant des repères ponctuels Chaque élève place : ● son domicile ● trois lieux de son espace personnel ● trois lieux jugés importants pour la ville Les lieux sont agrégés dans trois dossiers thématiques exportables en klm.
  26. 26. I.2 Tracer un contour à partir d’une carte ancienne L’espace proche – Croissance urbaine Objectifs : ● Les élèves prennent conscience que la croissance urbaine a une histoire ● Les élèves manipulent Google Earth en superposant une image et en traçant des polygones Chaque élève superpose des cartes de la ville à différentes époques. On utilise l’outil polygone pour traces ces limites.
  27. 27. I.3 Placer des points, lignes et polygones L’espace proche – Un espace organisé Objectifs : ● Les élèves identifie les différents espaces importants de la ville ● Les élèves manipulent Google Earth en plaçant des repères, des lignes, des polygones En petits groupes les élèves choisissent l’élément le plus adapté (point, ligne, polygone) pour identifier des espaces proposés par l’enseignant (fonctions de commandement, zones industrielles, grands axes, etc)
  28. 28. 4. Le scénario Phase II Relever des positions dans un fichier CSV II.1 Identifier des positions (latitude/longitude) II.2 Générer un fichier CSV
  29. 29. II.1 Identifier des positions (latitude/longitude) La connexion à la mondialisation – Produire des données Objectifs : ● Les élèves, seuls ou en binômes, se voient attribués un ou deux bateaux ● Les élèves apprennent à utiliser marinetraffic.com Le site marinetraffic.com permet de suivre des bateaux (du moins quand il sont près des antenes réceptrices : le relevé satellite n’est disponible qu’avec l‘abonnement).
  30. 30. II.2 Générer un fichier CSV La connexion à la mondialisation – Suivre des bateaux Objectifs : ● Les élèves ouvrent une feuille de calcul ● Les élèves reportent les positions ● Les élèves exportent en format CSV La feuille de calcul peut être celle d’un Logiciel comme LibreOffice Calc ou Microsoft Office Excel. Plus intéressant, le service Framacalc donne accès à une feuille en ligne Pour le travail collaboratif.
  31. 31. 4. Le scénario Phase III Agréger et traiter les informations dans QGIS III.1 Installer le plugin Open Layers III.2 Insérer un fichier vectoriel III.3 Insérer un fichier CSV
  32. 32. III.1 Installer le plugin Open Layer Agréger et traiter des données – Disposer de fonds de carte Objectifs : ● Les élèves découvrent QGIS ● Les élèves installent une extensions pour bénéficier de fonds raster L ‘interface de QGIS est agréable mais la prise en main n’est pas intuitive. Il faut procéder par étapes. On commence par ajouter l’extension Open Layers pour télécharger des fonds raster.
  33. 33. III.2 Insérer un fichier vectoriel Agréger et traiter des données – Importer les fichiers KML Objectifs : ● Les élèves importent les fichiers KML créés précédemment avec Google Earth On commence par importer les fichiers KML de l’espace perçu/vécu, des limites de la ville et enfin des dynamiques spatiales
  34. 34. III.3 Insérer un fichier CSV Agréger et traiter des données – Importer les fichiers KML Objectifs : ● Les élèves importent les fichiers CSV générés précédemment Les fichiers CSV sont importés et montrent les trajets des bateaux

×