Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Dark Side of the Trends

404 views

Published on

Noyé dans les tendances ?
heaven décrypte les lames de fond et fait remonter à la surface le côté obscur de l’innovation.
Voici le #DarkSideOfTheTrends.

Published in: Technology
  • Be the first to comment

Dark Side of the Trends

  1. 1. DARK SIDE OF THE TRENDS Noyé dans les tendances ? heaven décrypte les lames de fond et fait remonter à la surface le côté obscur de l’innovation. Voici le #DarkSideOfTheTrends. Au milieu du brouhaha perpétuel de l’innovation, il est compliqué de s’entendre penser. Heaven, agence digitale de publicité next generation, se doit d’être à l'affût des progrès qui aujourd’hui préparent demain… Et de vous le faire savoir. Au courant, mais pas dupes ! INTRODUCTION
  2. 2. DARK SIDE OF THE TRENDS Pour cette première édition de #DarkSideOfTheTrends, heaven s’est penché sur le yin et le yang de cinq grandes tendances qui transforment déjà nos sociétés. ● La recrudescence des smart speakers, ● L’omniprésence du live sur les réseaux sociaux, ● La responsabilité éditoriale des plateformes sociales, ● La réalité augmentée en pleine croissance, ● Les promesses de l'intelligence artificielle. Chaque tendance est présentée dans les faits, suivie d’une synthèse des implications négatives qu’elle peut comporter. Parce que savoir, c’est pouvoir. INTRODUCTION
  3. 3. 1.
  4. 4. LA VOIX DU FUTUR C'est bien connu, les GAFA ne poursuivent qu'un seul but : vous éviter l'effort inutile grâce à l'innovation technologique. Allongé sur le canapé, un mot à votre assistant vocal et il compose le 07 de maman, cherche la recette des bao burgers et déclenche le dernier Sufjan Stevens. Si la commande vocale est LA tendance à suivre de près, elle n'est pas près de s'essouffler : en 2022, 256 millions de smart speakers équiperont les foyers dans le monde (source Juniper Research). Pour approfondir : https://www.usine-digitale.fr/article/amazon-alexa-google- home-la-guerre-des-assistants-vocaux-pour-la-smart- home.N664939 SÉSAME, OUVRE-TOI !
  5. 5. LA VOIX DU FUTUR VOUS ÉCOUTE Big Brother is listening to you ! Céder aux sirènes de l'assistant vocal reviendrait à prendre des risques proportionnellement inconsidérés quant à la protection de votre vie privée. Les smart speakers contiennent des micros toujours allumés. Vos conversations les plus intimes pourraient donc être écoutées, enregistrées, peut-être même envoyées (vendues ?) au plus offrant. Ajoutons qu'on peut les pirater et que des bugs fréquents sont rapportés. Vos gestes sont libérés mais votre intimité, elle, peut-être prise en otage. Ca vaut encore le coup de se lever pour allumer la lumière. Pour approfondir : https://gizmodo.com/dont-buy-anyone-an-echo-1820981732 CONTRÔLE CONTINU
  6. 6. 2.
  7. 7. TITRE DE SLIDE
  8. 8. TOMORROW IS LIVE Point météo : une déferlante de live est annoncée pour 2018. Les statistiques (Facebook) sont formelles : les consommateurs passent 3 fois plus de temps sur un format live que sur une vidéo enregistrée. L'intérêt principal du live est l'interaction avec les spectateurs. Ils commentent la publication et réagissent immédiatement, ce qui fait du live le meilleur indicateur de la qualité de votre contenu. Moins de triche, plus de reach. Le potentiel de surprise induit par le live est toujours prometteur, ce qui génère aussi plus de valeur. Le live amorce aujourd'hui le futur du web, 100% direct, 100% vidéo. Pour approfondir : BORN TO BE LIVE
  9. 9. IS TOMORROW LIVE OR EVIL? Pour cumuler les vues, obtenir de l'attention, certains sont prêts à tout. Car, si le live est la garantie d'un contenu "vrai", sa réalité comporte un pendant plus obscur. Une fenêtre grande ouverte sur le voyeurisme et le mauvais goût. La recrudescence du swatting est un bon exemple, où des gamers en live stream subissent une intervention armée de la police, un canular commandité illégalement par les spectateurs, qui brûlent de voir en live le résultat de leur méfait. Pire encore, suicides, meurtres et comportements violents en direct se répandent comme une traînée de poudre. LIVE OR EVIL?
  10. 10. IS TOMORROW LIVE OR EVIL? Quid alors des spectateurs qui ne leur portent pas secours : peuvent-ils être accusés de non assistance à personne en danger ? Le live remet en question les rapports humains. Aux plateformes désormais de prendre les mesures nécessaires à la sécurité des utilisateurs en faisant un premier pas vers une éditorialisation plus assumée. Pour approfondir : http://theludlowgroup.com/2017/05/10/the- dark-side-of-live-streaming-culture/ LIVE OR EVIL?
  11. 11. 3.
  12. 12. TITRE DE SLIDE
  13. 13. E-RESPONSABILITÉ Avec 2,1 milliards d'utilisateurs sur Facebook, 1,5 milliards sur Youtube, 800 millions sur Instagram et 330 millions sur Twitter en 2018, les réseaux commencent enfin à assumer leur responsabilité éditoriale. Les plateformes font le ménage parmi les publications marketing, soumises à de plus en plus de contraintes et de transparence. Les contenus doivent être créatifs, utiles à qui y est exposé, pertinents. A FRIENDLIER PLACE
  14. 14. E-RESPONSABILITÉ Facebook fait la guerre au clickbait, favorise les publications des proches plutôt que celles des annonceurs, revoit sa manière de comptabiliser les vues en fonction de l’expérience réelle des utilisateurs. Youtube promet aussi plus de transparence aux utilisateurs sur la provenance des vidéos, ce qui est publicitaire ou pas, tout en renforçant sa modération. Pour approfondir : https://siecledigital.fr/2018/02/06/youtube- signaler-videos-financees-etats/ A FRIENDLIER PLACE
  15. 15. E-RESPONSABILITÉ OU IRRESPONSABILITÉ ? Facebook est un lieu d'impressions paradoxales. La plateforme donne la parole à tout le monde, individus comme communautés, annonceurs comme médias. Ces derniers paient pour apparaître sur les feeds des utilisateurs, à tel point que ceux-ci sont noyés dans l’info et l’entertainment, au mépris des publications de leurs amis. Facebook a donc modifié son algorithme, pour revenir à ses fondamentaux : le partage de contenu personnel, générant des données à collecter (et donc à vendre aux annonceurs). S’il ne fait pas vraiment de différence auprès des annonceurs qui devront simplement payer plus pour être vus, c'est une révolution pour les médias. LA FACEBOOK DEMOCRATIE ?
  16. 16. E-RESPONSABILITÉ OU IRRESPONSABILITÉ ? Pour ceux qui ont compris très tôt que monétiser l’accès au contenu sur leurs plateformes propriétaires était gage d’indépendance, cette modification ne représente pas grand chose. Pour les médias qui ont construit une stratégie sur l’audience générée par Facebook, c’est une autre histoire. Leur visibilité sur la plateforme dépend désormais du montant publicitaire qu’ils paient au réseau afin d’émerger. Le plus grand site de partage d’information au monde (avec Google, il a touché 84% du total des dépenses publicitaires en 2017) agit donc sans remords comme un magnat de la presse : contrôlant les publications par la publicité, le contenu par l’argent. Si une plateforme américaine détient les commandes de l’information mondiale... la pensée unique a de beaux jours devant elle. Et ce n’est pas le scandale Cambridge Analytica qui LA FACEBOOK DEMOCRATIE ?
  17. 17. 4.
  18. 18. AU-DELA DU REEL Vous trouvez les Google Glass ridicules ? Vous pensez que Pokemon Go! n'était qu'un effet de mode ? La réalité augmentée n'a pas dit son dernier mot, loin de là. Elle est même dans votre poche depuis plusieurs années avec les filtres Snapchat, Instagram et Facebook. L'AR s'invite au coeur des OS, des navigateurs internet, s’intègre à l’IOT en passant par le retail, le design et l’architecture. Plus d’un milliard de mobiles devraient être équipés pour la réalité augmentée d’ici fin 2018. Surtout, malgré le flop des Google Glass, les lunettes de réalité augmentée sont un marché à fort potentiel. PLEIN LES YEUX
  19. 19. AU-DELA DU REEL Microsoft, Apple, Intel ou encore la très secrète Magic Leap travaillent activement au développement du hardware qui fera la différence. L'enjeu de la "mixed reality", où le virtuel s’immisce dans la réalité du consommateur, directement sous ses yeux et dans son quotidien. Pour approfondir : http://www.abc.net.au/news/2018-01-12/augmented-reality- why-2018-might-be-year-ar-goes-mainstream/9321472 PLEIN LES YEUX
  20. 20. TROP LOIN AU-DELA DU REEL Alors que fleurissent les jeux, apps et autres smart glasses, la menace que l'AR puisse submerger l'homme s'insinue dans les esprits. En témoigne Hyper Reality, le court métrage dystopique de Keiichi Matsuda, qui explore à l'extrême quel serait monde si l'AR envahissait sous nos yeux chaque instant de nos vies. MEN VS. AR
  21. 21. TROP LOIN AU-DELA DU REEL Un support qui serait inévitablement exploité par la publicité, alors intrusive au dernier degré. Au-delà des opportunités marchandes permises par ces nouveaux supports, émerge la question de l’impact cognitif lié à une exposition toujours plus fréquente à une réalité augmentée. A croire que trop de réalité augmentée... tue la réalité. Pour approfondir : http://www.huffingtonpost.fr/didier-pourquery/realite-augmentee- mot-techno_b_6620076.html MEN VS. AR
  22. 22. 5.
  23. 23. TITRE DE SLIDE
  24. 24. PARADIS ARTIFICIEL S'il est un enjeu marketing et digital majeur en 2018, c'est bien le brand content : la demande en production de contenus est exponentielle. Alors, l’AI est une manne pour les marketeurs, qui trouvent en elle le meilleur moyen de répondre à moindre coût aux exigences des plateformes. D’ailleurs, selon une étude du cabinet Gartner, dès 2018 au moins 20% des contenus marchands seront produits par l'intelligence artificielle. HAPPY CONTENT
  25. 25. PARADIS ARTIFICIEL Ainsi, l'homme se concentre sur la stratégie et le contenu créatif, tandis que l'AI gère l'opérationnel (automatisation) et l'exécution. Elle couple la data au message de marque pour générer des contenus hyper personnalisés, toujours plus finement adaptés à leur destinataires. Pertinence, précision, au prix d'un effort rationalisé... Pourquoi se priver ? Pour approfondir : https://www.clickz.com/creative- machines-how-close-are-we-to-ai-generated-content- marketing/111950/ HAPPY CONTENT
  26. 26. PARADIS ARTIFICIEL A LA DERIVE La production de contenu automatisée repose essentiellement sur la confiance en ce qu'elle va générer, garantie par sa configuration par l'homme. Mais cela pourrait vite changer : Elon Musk pour ne citer que lui, est convaincu que l'AI sera dotée de toutes les capacitées humaines... d'ici 2030 ! Pour le moment, l'intelligence artificielle ne peut pas mesurer la portée émotionnelle du contenu qu'elle crée. Poursuivant un objectif de performance (accumuler de l'audience et des revenus selon les plateformes), elle va rechercher les key words les plus populaires et les hashtags trendings auxquels se greffer. AI AÏ AÏ
  27. 27. PARADIS ARTIFICIEL A LA DERIVE Dans ce contexte, les dérives seraient légion : on le constate notamment sur les vidéos pour enfants générées automatiquement, publiées sur Youtube. À des fins publicitaires, les AI produiraient massivement du contenu non vérifié. Cela donnerait des sphères virtuelles autarciques, où le contenu serait créé par des bots, vu par des bots, commenté par des bots... et des humains, exposés à des publications dénuées de sens, potentiellement violentes et perturbantes. L'AI a une faiblesse : son artificialité. Pour approfondir : https://medium.com/@jamesbridle/something-is-wrong-on-the-internet- c39c471271d2 AI AÏ AÏ

×