#BORNS CIAL
Septembre 2016
MAIS
POURQUOI
S’INTÉRESSER
AUX MOINS DE 13 ANS ?
#SocialMediaNative
ET POURTANT,
STATISTIQUEMENT,
ILS N’EXISTENT PAS.
Conditions fondamentales
1.Vous devez être âgé(e) d’au moins 13 ans
pour utiliser le Service.
LE PÉRIL KIDS ?
Objectifs
• Dresser le portrait d’une génération née avec les média sociaux, hors radar et
qui n’est même pas sensée avoir...
Notre approche
• Ecoute : Interviews vidéo de 8 jeunes utilisateurs.
• Mesure : Exploitations de données quantitatives app...
Les sujets traités
1. Equipement & Consommation média
2. Inscription et présence sur les médias sociaux
3. Usages par plat...
1. Equipement & Consommation média
Des écrans à eux, pour tous.
des enfants de 4-14 ans ont au
moins un écran perso.
73%
Source : Kids & Screens, Ipsos, Fran...
Une possession de smartphone majoritaire.
• Le cap du collège = une
multiplication des profs mais
aussi un accès à un écra...
Un usage sans entrave parentale pour un peu
moins de la moitié des enfants.
Des 8-13 ans déclarent qu’il n’y
a pas de cont...
Emancipation de l’accès à l’information.
• Radio & TV des médias partagés, son
téléphone un écran personnel.
• Internet vi...
Avoir un smartphone au début du collège :
• un signe de normalité par rapport à ses camarades
• un vecteur de connexion et...
2. Inscription et présence
sur les médias sociaux
Deux types de prescripteurs
• Les parents, eux-mêmes utilisateurs des réseaux
sociaux, participant ainsi à l’apprentissage...
47.4%
66.6%
6ème (âge moyen 11 ans) 5ème (âge moyen 12 ans)
Taux d'inscription aux réseaux sociaux / âge
Un usage majorita...
Des filles plus présentes que les garçons.
Une différence assez stable
entre la 6ème et la 5ème .
Source : Génération Numé...
Une identité démultipliée par les réseaux
Le nombre moyen de réseaux
sur lesquels ils sont inscrits est
de 3, témoignant a...
Snapchat, le numéro 1 incontesté.
• Près 3 utilisateurs sur 4 sont inscrits sur
Snapchat. Instagram en 2ème position et
Fa...
Snapchat le réseau dont l’usage est le plus récurrent.
Un classement identique à celui
de la propension à l’usage parmi
le...
Ces utilisateurs invisibles sur Snapchat.
Cela correspond à une proportion de 7%
de l’ensemble des utilisateurs de
l’appli...
Des listes de diffusion aux tailles distinctes selon les
réseaux.
• Par nature, Snapchat apparait comme
le média social à ...
Quelques réseaux moins prépondérants
Tinder
Une inscription déclarée par
2,5% des utilisateurs de
réseaux.
Musical.ly
Créa...
3. Les usages par plateforme
Un usage avant tout conversationnel
Les médias sociaux sont d’abord un
moyen d’échanger avec des personnes
connues et non ...
Instagram… le lieu de sa projection publique
La victoire d’un réseau avant tout basé sur l’expression visuelle et… où ses ...
Snapchat… fun et messages directs
Une expression spontanée et sans contrainte principalement à
destination de ses meilleur...
Facebook… « It’s complicated. »
• Des parents trop présents (parfois même page des profs…) Au Etats-Unis,
en 2013, 43% des...
Twitter…un monde sans enfants ?
• Un faible usage parmi cette population, une faible
valeur relationnelle (VS Instagram)
•...
Musical.ly…tout le monde connait et regarde
• Création de vidéos de 15 sec avec un fond sonore et la
possibilité de rajout...
Youtube…is the new MTV TF1.
• Considéré comme un média plutôt que comme un réseau social.
• Plus de 70% des jeunes de 7 à ...
• L’humour avant tout.
• Diction et montage extrêmement rapides et
saccadés, parfois quasi-hystérique.
• Incitation à l’ab...
4. La relation aux marques
Un point sur les règles s’appliquant à la communication
auprès des moins de 13 ans.
• Ce n’est pas interdit.
• Ce n’est pa...
Les marques les plus puissantes sont liées à
l’apparence
• Baskets, sport, vêtements…
• Recherche d’un savant équilibre en...
Un rapport détaché à l’égard de la communication
sur les médias sociaux.
• Désintérêt
• Identification superficielle des c...
Ce qui fait cliquer…
• Les caractéristiques esthétiques, l’affinité avec les
goûts personnels et bien sûr l’effet divertis...
Usage des adblocks
• Des jeunes de 12 ans les utilisent.
• Sur l’ensemble des 11-18 ans, ce taux
monte à 27%
• Un usage qu...
Conscience des possibilités d’exploitation des
données par les plateformes.
• Moins de 20% d’entres eux
pensent que les ré...
5. L’avenir
#DarkUSERS
• Invisibles mais bien présents.
• Un processus d’initiation à l’usage des
réseaux sociaux qui est réalisé bien...
#FullSmartphone
• Apprentissage de la liberté de
navigation et de la publication en
ligne via les mobiles.
#Nouvelle Ere
• Leurs réseaux ne sont pas ceux de
tout le monde.
• Un besoin de se distinguer des plus
âgés mais qui est a...
• Une recherche de fun et
d’amusement à la base de tous leurs
usages.
• Un usage des médias sociaux
complet qui agrège :
•...
Aux annonceurs & agences
• L’ensemble de ces données témoignent de la forte exigence de cette
génération à l’égard des mes...
CONCLUSIONS
POUR LES MARKETEURS
DISTRACTIONCONVERSATION
EXHIBITION
DISTRACTIONCONVERSATION
EXHIBITION
Avec Instagram,
Facebook s’est acheté un futur.
POUR LES ANNONCEURS
Vos fans sont plus jeunes que vous le croyez.
Soyez lucides sur vos chiffres…
…et responsables sur vos campagnes.
POUR LES PARENTS
You know what you got to do.
MERCI
Emmanuel Berne
Directeur des études
Emmanuel.berne@heaven.fr
Kevin Caradec
Directeur du développement
Kevin.Caradec@...
#Bornsocial Usages des médias sociaux par les moins de 13 ans
#Bornsocial Usages des médias sociaux par les moins de 13 ans
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

#Bornsocial Usages des médias sociaux par les moins de 13 ans

4,388 views

Published on

La génération des moins de 13 ans va t-elle bouleverser le marketing sur les Médias Sociaux ?

Le 27 septembre 2016, une conférence organisée par l'agence en communication digitale Heaven Conseil a traité de la question des préados sur les réseaux sociaux et leur influence sur le marketing de demain.

Cette population des moins de 13 ans est particulièrement intéressante car elle n'est pas sensée pouvoir s'inscrire à ces plate-formes.

La plupart des chiffres présentés sont exclusifs et ont été obtenus en partenariat avec l'association Génération-Numérique.

Published in: Marketing
0 Comments
6 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
4,388
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
902
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
6
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Parce que c’est une génération qui est née après 2004, en même temps que facebook et pratiquement avec une smartphone dans les mains.
  • L’article 18 du règlement européen prévoit une obligation, pour les plateformes et les réseaux sociaux, d’obtenir un consentement renforcé du mineur et de son représentant légal, pour l’inscription et la collecte des données de mineurs de moins de 16 ans (avec la possibilité pour les Etats de fixer cet âge à 13 ans).
  • S’intéresser aux moins de 13 ans c’est s’intéresser à des

  • Notre hypothèse : Leur usage des sm est massif, très avancé et va faire évoluer notre façon de concevoir la communication sur les médias sociaux.
    Le péril kids  Pour les réseaux, les marques/ annonceurs, les agences ?
  • Cyril di Palma
  • http://fr.slideshare.net/IpsosFrance/kids-screens-usages-et-comportements-de-la-gnration-vido
  • http://fr.slideshare.net/IpsosFrance/kids-screens-usages-et-comportements-de-la-gnration-vido
  • http://fr.slideshare.net/IpsosFrance/kids-screens-usages-et-comportements-de-la-gnration-vido
  • http://fr.slideshare.net/IpsosFrance/kids-screens-usages-et-comportements-de-la-gnration-vido
    L'essor des tablettes n'a pas encore eu pour effet de détrôner la télévision en termes de temps passé. Dans l'étude d'Ipsos réalisée pour Gulli, centrée sur la consommation audiovisuelle des enfants, la télé représente encore 1h58 sur les 3 heures de contenus visionnés en moyenne sur un écran chaque jour, par les enfants de 4 à 14 ans.
  • http://fr.slideshare.net/IpsosFrance/kids-screens-usages-et-comportements-de-la-gnration-vido
    http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0747563214003227 - Time away from screen media, with increased social interaction, may improve comprehension of nonverbal emotional cues.
  • http://fr.slideshare.net/IpsosFrance/kids-screens-usages-et-comportements-de-la-gnration-vido
  • Sur Facebook… Among adult Facebook users, the average (mean) number of friends is 338, and the median (midpoint) number of friends is 200.  Avant 13 ans ils sont déjà 32% à les dépasser, preuve que le nombre moyen de contacts, si l’usage perdure, devrait augmenter très largement avec l’age.
  • http://www.pewresearch.org/files/2014/01/Survey-Questions_Facebook.pdf
  • https://www.instagram.com/p/BKJWcVZBMo4/
  • https://www.instagram.com/p/BKJWcVZBMo4/
  • http://www.pewresearch.org/fact-tank/2014/02/03/6-new-facts-about-facebook/
    50% des parents sont sur Facebook pour surveiller leurs enfants –
    http://www.01net.com/actualites/50-pour-cent-des-parents-americains-sont-sur-facebook-pour-surveiller-leurs-enfants-587057.html
    43 % des parents consultent le profil de leur enfant tous les jours, tandis que 31 % le font « juste » quatre à cinq fois par semaine. 
  • http://www.pewresearch.org/fact-tank/2014/02/03/6-new-facts-about-facebook/
  • http://www.teenvogue.com/story/musically-becomes-top-app-popular-teens
  • http://www.strategies.fr/actualites/medias/1044997W/les-youtubeurs-toujours-plus-populaires.html
  • http://www.uda.fr/?id=1699
  • http://www.uda.fr/?id=1699
  • https://www.educnum.fr/les-11-18-ans-et-la-protection-de-leurs-donnees-personnelles
  • https://www.educnum.fr/les-11-18-ans-et-la-protection-de-leurs-donnees-personnelles
  • Et qui par nature les a conduit à mentir sur leur age
  • Le moteur de recherche numéro 1 des -12 ans c’est google, le premier OS c’est windows à priori…
    Une génération née avec les médias sociaux et qui cherche donc ses propres espaces d’expression.
  • Une

    Fort décalage entre les usages moyens de la population et les usages des plus jeunes.
    Ces deux points posant évidement la question de savoir si en grandissant ceux-ci vont rester sur leurs réseaux ou adapté ceux des adultes actuels. En tout cas il est très probable que les nouvelles générations adopteront eux même de nouvelles plateformes.

    Les moins de 13 ans, une population avec un rapport assez naïf et peu critique à l’égard des messages publicitaires.
    Réseaux sociaux = entertainement

    Faites attention au fait
  • Marketeurs :instagram est la clé
  • Instagram c’est skyblog + messenger
  • Annonceurs,
  • Annonceurs,
  • Annonceurs,
  • Annonceurs,
  • parents
  • #Bornsocial Usages des médias sociaux par les moins de 13 ans

    1. 1. #BORNS CIAL Septembre 2016
    2. 2. MAIS POURQUOI S’INTÉRESSER AUX MOINS DE 13 ANS ?
    3. 3. #SocialMediaNative
    4. 4. ET POURTANT, STATISTIQUEMENT,
    5. 5. ILS N’EXISTENT PAS.
    6. 6. Conditions fondamentales 1.Vous devez être âgé(e) d’au moins 13 ans pour utiliser le Service.
    7. 7. LE PÉRIL KIDS ?
    8. 8. Objectifs • Dresser le portrait d’une génération née avec les média sociaux, hors radar et qui n’est même pas sensée avoir le droit de s’y inscrire. • Décrypter leurs usages. • Comprendre leur appréhension de la communication et du marketing digital, leurs attentes.
    9. 9. Notre approche • Ecoute : Interviews vidéo de 8 jeunes utilisateurs. • Mesure : Exploitations de données quantitatives apportées par l’association Génération Numérique. • Documentation : Illustration par des données et contenus publics.
    10. 10. Les sujets traités 1. Equipement & Consommation média 2. Inscription et présence sur les médias sociaux 3. Usages par plateforme 4. Relation aux marques 5. L’avenir
    11. 11. 1. Equipement & Consommation média
    12. 12. Des écrans à eux, pour tous. des enfants de 4-14 ans ont au moins un écran perso. 73% Source : Kids & Screens, Ipsos, France, 2015.
    13. 13. Une possession de smartphone majoritaire. • Le cap du collège = une multiplication des profs mais aussi un accès à un écran connecté personnel. • Phénomène de recyclage familial des téléphones. Source : Les 8-13 ans, leurs écrans et leur sommeil, 2016. 67% 89% 48% 78% 6ème (âge moyen 11 ans) 5ème (âge moyen 12 ans) Tout téléphone Smartphone
    14. 14. Un usage sans entrave parentale pour un peu moins de la moitié des enfants. Des 8-13 ans déclarent qu’il n’y a pas de contrôle parental sur leur téléphone. Source : Les 8-13 ans, leurs écrans et leur sommeil, 2016. 45%
    15. 15. Emancipation de l’accès à l’information. • Radio & TV des médias partagés, son téléphone un écran personnel. • Internet via le téléphone un espace d’exploration autonome... qui peut d’ailleurs s’effectuer lorsque la famille est réunie devant un autre écran. Le multi-tasking TV étant pratiqué par 80% des enfants**. Source : *Junior Connect' 2016, Ipsos **Multi’kids, Harris /Lagardère 2013. temps passé chaque semaine sur Internet en moyenne par les 7-12 ans*.
    16. 16. Avoir un smartphone au début du collège : • un signe de normalité par rapport à ses camarades • un vecteur de connexion et d’autonomie à l’égard de ses parents (prévenir de retards, anticiper des imprévus…) Bref, une étape et un bon moment.
    17. 17. 2. Inscription et présence sur les médias sociaux
    18. 18. Deux types de prescripteurs • Les parents, eux-mêmes utilisateurs des réseaux sociaux, participant ainsi à l’apprentissage de leurs enfants. Une occasion de garder la main, parfois en acceptant l’inscription sous la condition d’un usage sur leur propre téléphone. • Les copains et copines déjà présents, pour faire comme tout le monde mais surtout pour pouvoir communiquer entre eux. « j'ai un peu négocié et, c'est passé... »
    19. 19. 47.4% 66.6% 6ème (âge moyen 11 ans) 5ème (âge moyen 12 ans) Taux d'inscription aux réseaux sociaux / âge Un usage majoritaire dès la 5ème. 2 tiers des enfants sont inscrits à un réseau social en 5ème. Source : Génération Numérique & heaven, 2016, N=4178.
    20. 20. Des filles plus présentes que les garçons. Une différence assez stable entre la 6ème et la 5ème . Source : Génération Numérique & heaven, 2016, N=3158 – 5ème. 69.9% 62.6% filles garçons Taux d'inscription aux réseaux sociaux / genre
    21. 21. Une identité démultipliée par les réseaux Le nombre moyen de réseaux sur lesquels ils sont inscrits est de 3, témoignant ainsi de l’habitude qu’ils ont déjà d’être présents sur différentes plateformes sociales. Source : Génération Numérique & heaven, 2016, N=2081 – 5ème. 18% 26% 22% 16% 10% 5% 2% 1% 1 2 3 4 5 6 7 8 et plus Nombre moyen de réseaux sur lesquels ils sont inscrits
    22. 22. Snapchat, le numéro 1 incontesté. • Près 3 utilisateurs sur 4 sont inscrits sur Snapchat. Instagram en 2ème position et Facebook relégué à moins de 50% d’usage. • Un classement identique pour les 6ème avec une plus forte croissance observée pour Instagram (+12,5 points entre la 6ème et la 5ème) et Snapchat (+11,5%) versus Facebook (+6 points). • Twitter adopté par moins de 30% des répondants. Source : Génération Numérique & heaven, 2016, N=2080 – 5ème. 73.65% 62.79% 48.80% 46.25% 27.74% 18.99% 12.98% Snapchat Instagram Facebook Google+ Twitter Skype Vine Sur quels réseaux sociaux êtes-vous inscrits ?
    23. 23. Snapchat le réseau dont l’usage est le plus récurrent. Un classement identique à celui de la propension à l’usage parmi les utilisateurs de cette génération. Lequel de ces réseaux sociaux utilises-tu le plus ? Source : Génération Numérique & heaven, 2016, N=2080 – 5ème. Snapchat Insta Facebook 1 2 3
    24. 24. Ces utilisateurs invisibles sur Snapchat. Cela correspond à une proportion de 7% de l’ensemble des utilisateurs de l’application en France. Source : Génération Numérique & heaven, 2016 et LeMonde/Snapchat. ~600 000 Nombre d’utilisateurs estimé de 11 ou 12 ans parmi la base Snapchat France. Tous ayant donc ayant donc menti sur leur âge lors de l’inscription.
    25. 25. Des listes de diffusion aux tailles distinctes selon les réseaux. • Par nature, Snapchat apparait comme le média social à la liste de diffusion la plus restreinte. • Des courbes assez similaires pour Fb et Ig. • Avec 15% de répondants indiquant avoir plus de 400 contacts sur le réseau, Instagram apparait comme la plateforme où s’effectue le plus le processus d’accumulation d’abonnés. Source : Génération Numérique & heaven, 2016, N=1255 – 5ème.. 11% 11% 19% 15% 16% 35% 20% 19% 22%21% 19% 10% 12% 13% 5% 9% 7% 4% 11% 15% 6% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% Facebook Instagram Snapchat Nombre de contacts sur le réseau le plus utilisé Moins de 20 de 20 à 50 de 50 à 100 de 100 à 200 de 200 à 300 de 300 à 400 Plus de 400
    26. 26. Quelques réseaux moins prépondérants Tinder Une inscription déclarée par 2,5% des utilisateurs de réseaux. Musical.ly Création de vidéos lip-syncing, fonctionnalités communautaires. We heart it Curation de visuels principalement de mode et lifestyle avec une audience majoritairement féminine. Une plateforme plus citée que Pinterest... Source : Génération Numérique & heaven, 2016, N=2080 – 5ème. Movie Star Planet Univers virtuel avec avatars proposant des fonctionnalités de chat et des mini jeux. Autres réseaux cités : Ask, Flipagram, Viber, Whaller, Youporn
    27. 27. 3. Les usages par plateforme
    28. 28. Un usage avant tout conversationnel Les médias sociaux sont d’abord un moyen d’échanger avec des personnes connues et non dans l’optique de se créer de nouveaux relations. 61% d’entre eux déclarent soit créer, partager ou publier du contenu. Un usage largement majoritaire mais nullement effectué par tous. « Je mets des petites blagues » Source : Génération Numérique & heaven, 2016, N=2026 – 5ème. 94% 61% 53% 47% 26% 24% 5% Tu discutes avec des amis Toute forme de publication de contenu publique Tu suis l'actualité de tes contacts Tu crées des contenus (photos, vidéos,...) que tu partages avec tes contacts Tu partages des liens et des informations que tu as trouvés Tu publies des messages pour raconter ce que tu vis Tu cherches à faire des rencontres En général que fais-tu sur les réseaux sociaux ?
    29. 29. Instagram… le lieu de sa projection publique La victoire d’un réseau avant tout basé sur l’expression visuelle et… où ses parents ne sont pas. • La plateforme de diffusion des moments marquants, où un effort est réalisé pour diffuser de façon publique une image de soi (ou des autres) travaillée (montages, tags de contacts, filtres Snapchat…). #narcissisme • Des contenus avant tout à destination de ses contacts proches, un vecteur d’amitié. • Une utilisation très fréquente de la fonctionnalité de messagerie, pourtant peu mise en avant. Création de groupes par classe. • Un fil d’actualité pour retrouver des contenus divertissants avec un fort intérêt pour les contenus humoristiques (fails, blagues…)
    30. 30. Snapchat… fun et messages directs Une expression spontanée et sans contrainte principalement à destination de ses meilleurs amis sans réel enjeu de réputation. • Fort intérêt pour la dimension éphémère de la diffusion permettant de multiplier la publication « en rafale » de messages, clichés ou vidéos. • Très grand succès des filtres, attendus, surveillés, pas d’intérêt pour Discover (en tout cas avant l’arrivée de médias francophones)
    31. 31. Facebook… « It’s complicated. » • Des parents trop présents (parfois même page des profs…) Au Etats-Unis, en 2013, 43% des parents déclaraient consulter le profil de leur enfants tous les jours*. • Manque de clarté de l’usage et des fonctionnalités proposés. • Absence de fonctionnalité « fun » voire mauvaise réputation notamment en ce qui concerne le harcèlement. • Intérêt pour la présence des stars mais une plateforme vraiment peu privilégiée pour se valoriser. • Dans un sens Facebook réussit à moins attirer les – de 13 ans conformément à ses CGU. « en fait je comprends toujours pas comment vraiment ça marche » Source : Education Database Online, USA, 2013
    32. 32. Twitter…un monde sans enfants ? • Un faible usage parmi cette population, une faible valeur relationnelle (VS Instagram) • Intérêt pour la plateforme stimulé par les stars de Youtube et des émissions de TV incitant à utiliser des hashtags et le réseau. « j'ai aucun ami dessus, vraiment personne »
    33. 33. Musical.ly…tout le monde connait et regarde • Création de vidéos de 15 sec avec un fond sonore et la possibilité de rajouter des filtres aux vidéos. Un mix entre Vine, Snapchat & Dubsmash. • Une application proposant une activité divertissante à réaliser et à regarder. • Une communauté sans adultes ou presque et où arrivent des stars de la musique (Ariana Grande a plus de 4M de followers dessus) en tant que « muser ». • Une application classée aux alentours de la vingtième place du Google Play store en France*. « j'ai des amis qui le font très bien » Source : AppAnnie, FR, 2016
    34. 34. Youtube…is the new MTV TF1. • Considéré comme un média plutôt que comme un réseau social. • Plus de 70% des jeunes de 7 à 14 ans s'adonnent chaque mois au visionnage de vidéos* • Très forte popularité des Youtubers les plus connus (Cyprien, Norman – tous 2 classés d’ailleurs respectivement 1ier et 2ième du classement des personnalités préférées des 7-14 ans** - Mister V, le Péril Jaune, Squeezie, …) • Et recherches liées aux passions (équitation, foot, jeux vidéos…) « je regarde beaucoup de la trottinette freestyle sur Youtube » Sources : *Omnicom, 2016. **Journal de Mickey - Ipsos 2016
    35. 35. • L’humour avant tout. • Diction et montage extrêmement rapides et saccadés, parfois quasi-hystérique. • Incitation à l’abonnement et l’engagement, interpellations directes répétées. • Principe du commentaire de vidéos (drôles, jeux vidéo…) via le principe de l’écran divisé entre la vidéo commentée et le flux de la webcam du commentateur. • De la vulgarité…souvent « mes potes à la compote […] on va faire exploser le nombre de likes » Tim (1,4M d’abonnés)
    36. 36. 4. La relation aux marques
    37. 37. Un point sur les règles s’appliquant à la communication auprès des moins de 13 ans. • Ce n’est pas interdit. • Ce n’est pas sensé être possible sur les réseaux sociaux. • Recommandations de l’UDA : • La publicité ne doit pas exploiter l'inexpérience ou la crédulité des enfants ou des adolescents (article 18 du code CCI). • La publicité ne doit comporter aucune déclaration ou présentation visuelle qui risquerait de causer aux enfants un dommage mental, moral ou physique (article 18 du code CCI). • Le respect de ces principes doit s'apprécier selon la sensibilité du corps social à un moment donné et selon celle du public exposé à la publicité.
    38. 38. Les marques les plus puissantes sont liées à l’apparence • Baskets, sport, vêtements… • Recherche d’un savant équilibre entre besoin de normalisation par rapport aux autres mais aussi de distinction. « Nike, c’est la base »
    39. 39. Un rapport détaché à l’égard de la communication sur les médias sociaux. • Désintérêt • Identification superficielle des contenus de marque / sponsorisés. Sauf sur Youtube dont ils savent « skipper » les pubs depuis bien longtemps (ou prendre leur mal en patience). • Manque d’esprit critique à l’égard des objectifs des marques. • Protection naturelle liée au fait que les avis des pairs - les potes du collège - ont un pouvoir de prescription bien plus fort que celui des contenus diffusés par les marques. Tu suis des marques sur les réseaux sociaux ? « Peut être une ou deux mais je sais pas trop»
    40. 40. Ce qui fait cliquer… • Les caractéristiques esthétiques, l’affinité avec les goûts personnels et bien sûr l’effet divertissant ou spectaculaire du contenu proposé. • Ils ont conscience de la visibilité de leurs actions – ils ne vont pas liker une photo ou s’abonner à une marque s’ils pensent que cela pourrait faire l’objet de moqueries de la part de leurs contacts. Effet de coercition. « si c'est beau, si j'aime, si c'est mon style, ben je vais liker »
    41. 41. Usage des adblocks • Des jeunes de 12 ans les utilisent. • Sur l’ensemble des 11-18 ans, ce taux monte à 27% • Un usage qui est bien plus prononcé chez les garçons (34,7% des 11-18 ans). 22% Source : Génération Numérique & CNIL, 2016, 5ème.
    42. 42. Conscience des possibilités d’exploitation des données par les plateformes. • Moins de 20% d’entres eux pensent que les réseaux ne peuvent utiliser leurs données. • La géolocalisation, l’exploitation de leurs données dont ils ont la plus grande conscience. Source : Génération Numérique & CNIL, 2016, 5ème. 44.94% 44.35% 29.46% 23.21% 19.20% Te géolocaliser Utiliser les contenus (photos, commentaires,...) que tu publies Te proposer des publicités ciblées selon ce que tu publies Revendre les contenus que tu publies Ne rien faire de tes données car elles t'appartiennent D'après toi, les réseaux sociaux comme Facebook ou Snapchat peuvent : (plusieurs réponses possibles)
    43. 43. 5. L’avenir
    44. 44. #DarkUSERS • Invisibles mais bien présents. • Un processus d’initiation à l’usage des réseaux sociaux qui est réalisé bien avant l'âge requis théorique et qui par nature s’effectue en détournant le processus d’inscription.
    45. 45. #FullSmartphone • Apprentissage de la liberté de navigation et de la publication en ligne via les mobiles.
    46. 46. #Nouvelle Ere • Leurs réseaux ne sont pas ceux de tout le monde. • Un besoin de se distinguer des plus âgés mais qui est aussi lié au fait d’une absence de passif sur les réseaux les plus anciens.
    47. 47. • Une recherche de fun et d’amusement à la base de tous leurs usages. • Un usage des médias sociaux complet qui agrège : • Le conversationnel - les interactions entre amis • La consommation de divertissement • L’expression de soi, la gestion de son image • Le suivi des actualités directes LOL MDR PTDR XPTDR
    48. 48. Aux annonceurs & agences • L’ensemble de ces données témoignent de la forte exigence de cette génération à l’égard des messages proposés par les marques. • Le contenu de marque a de beaux jours devant lui. • Renouvellement continu des réseaux et donc des opportunités.
    49. 49. CONCLUSIONS
    50. 50. POUR LES MARKETEURS
    51. 51. DISTRACTIONCONVERSATION EXHIBITION
    52. 52. DISTRACTIONCONVERSATION EXHIBITION
    53. 53. Avec Instagram, Facebook s’est acheté un futur.
    54. 54. POUR LES ANNONCEURS
    55. 55. Vos fans sont plus jeunes que vous le croyez.
    56. 56. Soyez lucides sur vos chiffres…
    57. 57. …et responsables sur vos campagnes.
    58. 58. POUR LES PARENTS
    59. 59. You know what you got to do.
    60. 60. MERCI Emmanuel Berne Directeur des études Emmanuel.berne@heaven.fr Kevin Caradec Directeur du développement Kevin.Caradec@heaven.fr Melissa Canat Chargée de communication Melissa.Canat@heaven.fr

    ×