Cours de sémiologie

8,214 views

Published on

0 Comments
10 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
8,214
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
176
Actions
Shares
0
Downloads
138
Comments
0
Likes
10
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Cours de sémiologie

  1. 1. Signes physiques respiratoires Université MOULOUD MAAMRI faculté de médecine PR OUERDANE DR IMACHE DR HAMMOUCHE
  2. 2. OBJECTIFS DU COURSEtre capable danalyser avec précision et dintégrerà un syndrome une dyspnée, une douleurthoracique, une toux, une expectoration, unehémoptysie, un hoquetMaîtriser la conduite de lexamen clinique dunpatient atteint de pathologie respiratoire
  3. 3. RAPPEL ANOTOMIQUE
  4. 4. SIGNES FONCTIONNELS• DYSPNEE ; difficulté ou gêne respiratoire• Douleurs thoraciques .• La toux ; bruyante et brève expiration .• L’expectoration• La vomique• L’hémoptysie
  5. 5. Signes physiques• Conditions de l’examen physique l’examen clinique de l’appareil respiratoire se fait enquatre temps ; l’inspection, la palpation, la percussion etl’auscultation . l’examen se fait sur un malade dévêtu jusqu’à la ceinture . dans une pièce suffisamment chauffé et bien éclaire. le malade en position assise
  6. 6. L’inspection• Temps capital et premier temps de l’examen physique , qui commence avec l’interrogatoire.• L’ inspection étudie le revêtement cutané et le parties molles .L’étude de la morphologie thoracique.L’étude de mouvement respiratoire.Les signes anormaux axtrathoraciques.
  7. 7. Examen du revêtement cutané et parties molles• Rechercher une cicatrice d’intervention ou de traumatisme• Des angiomes stellaires (évocateurs d’une cirrhose)
  8. 8. Examen du revêtement cutané et parties molles• Un Œdème localisé .• Un tirage; dépression des parties molles lors de l’inspiration ( creux sus sternal et sous sternal, les espaces intercostaux )• Une gynécomastie unilatérale chez l’ homme( peut se voir lors du cancer bronchique)
  9. 9. L’étude de la morphologie thoracique• Un thorax normal; plusieurs formes existent. chez l’adulte le diamètre antéro-postérieur est nettement inférieur au diamètre transverse.• Formes du thorax selon le sujet ou la pathologie thorax longiligne; sujet long et maigre thorax bréviligne; sujet obèse
  10. 10. L’étude de la morphologie thoracique la scoliose incurvation de la colonne vertébraledans le sens transversal(asymétrie du thorax, avecélévation d une épaule par rapport a l autre ) la cyphose accentuation de la convexité normalede la colonne dorsale
  11. 11. L’étude de la morphologie thoracique le thorax en entonnoir( pectus excavatum) le sternum estanormalement enfoncé entre les hémi thorax, le thorax en bréchet ; une saillie en avant du sternum le thorax en tonneau; distension avec augmentation dudiamètre antéro postérieur, qui peut devenir égale ou supérieurau transversal( pneumothorax avec cotes horizontales)
  12. 12. L’étude de la morphologie thoracique une asymétrie thoracique; distension d’un hémi thorax( EPL) rétraction d’un hémi thorax (atélectasie) une voussure localisée (tumeur ouséquelle de cardiopathie a l’enfance )
  13. 13. L’étude des mouvements respiratoire La fréquence : elle est normalement chez l’adulte de 12 à 16cycles par minute. Chez l’enfant, elle est de 24 à 40 ? cycles parminute. Elle peut être augmentée (tachypnée) ou ralentie(bradypnée). Le type respiratoire : il est soit abdominal chez l homme, utilisant le diaphragme, soit thoracique supérieur(costal) chezla femme. La durée; l’expiration est normalement plus longue quel’inspiration l’ampliation thoracique ; a l état normal les deux hémithoraxbougent de façon synchrone (respiration calme ou profonde)
  14. 14. L’étude des mouvement respiratoire• Pathologique bradypnée inspiratoire par gène a la pénétrationde l’air ( dyspnée laryngée avec tirage) bradypnée expiratoire par gène à la sortie de l’air,la crise d’asthme modification de l’ampliation thoracique; visibleplus lors de la respiration profonde , apprécies par lindice de HIRTZ( mesurer le périmètre de la cagethoracique au niveau de la ligne mamelonnaire à la find’une inspiration profonde et une expiration profonde,nle 6 a 7cm . Abaissé si il est inferieur a 6 cm)
  15. 15. L’étude des mouvements respiratoire• Diminution bilatérale de l ampliation thoracique; thorax distendus même en fin d expiration ,bloqués en inspiration . témoigne d’une obstruction bronchique(asthme) ou perte de l’élasticité pulmonaire(emphysème)• Diminution unilatérale; un des hémithorax ayant une expansion inspiratoire diminuée(EPL)• Une hyperventilation; amplitude thoracique augmente mais ans gène respiratoire (respiration de kussmaul)• Irrégularités du rythme respiratoire sans gène respiratoire(respiration périodiques de cheynes-stockes et syndrome de pickwick)
  16. 16. Signes extra thoraciques• La cyanose c’est une coloration bleue violacée des téguments et des muqueuses plus ou moins foncée pouvant aller jusquau bleu noir c’est une coloration qui s’efface a la vitro-pressionD’intensité variable discrète apparaitra après effort. modérée a rechercher au extrémités intense et généralisée
  17. 17. Signes extra thoraciques• Mécanismes de la cyanose les cyanoses d’origine centrale; désaturation enoxygène du sang artériel( teneur de l’air en oxygène–haute altitude- IRA IRC ) les cyanoses d’origine périphériques;ralentissement de la circulation dans les capillairespériphériques. Dans ce cas la saturation estnormale(IC globale syndrome de Raynaud les cyanoses mixtes( CPC décompensé )
  18. 18. Signes extra thoraciques• L’hippocratisme digital ; un élargissement de la dernière phalange, donnant laspect clinique de doigts en "baguette de tambour » et une augmentation de courbure des ongles bombés dans les deux sens longitudinal et transversal réalisant une déformation en "verre de montre"
  19. 19. Signes extrat horaciquesCauses de l hippocratisme digital l’hypoxie chronique; il apparait au-delà de 6mois d’unehypoxie chronique le cancer bronchique ou lors de la cirrhoseLe syndrome de claude bernard horner ; il associe Un rétrécissement de la fente palpébrale par ptose Une enophtalmie Un myosisIl est en rapport avec une compression du nerf sympathiquecervical qui peut être due a une tumeur du sommet dupoumon ,

×