Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Janin PréSentation Jfk09 C

606 views

Published on

JFK2009

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Janin PréSentation Jfk09 C

  1. 1. Effets combinés de l’EMS à haute fréquence et de l’entraînement physique sur les performances à l’effort des patients en insuffisance cardiaque chronique Janin C, Vermeersch A, Arnaud I, Richter C, Pruski C, Garcia de la Torre I, Iliou MC Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Broussais-HEGP Paris
  2. 2. Retentissement périphérique de l’IC : Anomalies structurelles du muscle squelettique <ul><li>Quantitatives </li></ul><ul><li>Diminution de la masse musculaire => diminution de la force et de l’endurance </li></ul><ul><li>Qualitatives : modifications histologiques des fibres musculaires </li></ul><ul><li>↑ du % de fibre de type IIb (force) </li></ul><ul><li>↓ du % de fibre de type I (endurance) </li></ul><ul><li>Pas de modification du % de fibres de type IIa </li></ul>
  3. 3. Comparaison muscle sain et insuffisant cardiaque Ins Card Normal Normal Ins Card
  4. 4. Anomalies métaboliques du muscle squelettique <ul><li>Modification du métabolisme à l’effort </li></ul><ul><ul><ul><li>↑ du métabolisme glycolytique </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>↓ de la phosphorylation oxydative </li></ul></ul></ul><ul><li>Modification des capacités oxydatives </li></ul><ul><ul><ul><li>forme des mitochondries anormale et ↓ de leur volume </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>↓ de l’activité enzymatique oxydative </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>↑ de l’activité enzymatique glycolytique </li></ul></ul></ul><ul><li>Anomalies périphériques à l’origine de la diminution des </li></ul><ul><li> capacités maximales d’effort (pic de VO2). </li></ul>
  5. 5. Moyens thérapeutiques
  6. 6. EMS chez l’ IC chronique : Effets généraux et périphériques <ul><li>Tolérance à l’effort </li></ul><ul><li>Sur le pic de VO2 et le SAV </li></ul><ul><li>Sur les tests de marche </li></ul><ul><li>Musculaires </li></ul><ul><li>Sur la force, l’endurance musculaire et la trophicité </li></ul><ul><li>Sur la composition histologique du muscle squelettique  </li></ul><ul><li>Sur le métabolisme musculaire et l’activité enzymatique du muscle </li></ul><ul><ul><li>Diminution du temps de re-synthèse de la PCr, ↓ enzymes glycolytiques, ↑ enzymes oxydatives </li></ul></ul><ul><li>Fonction vasculaire et endothéliale </li></ul><ul><li>Médiateurs de l’inflammation </li></ul><ul><li>Bonne tolérance </li></ul><ul><li>Effets comparés avec le ré-entraînement traditionnel (aérobie) </li></ul><ul><li> Bénéfices moindres </li></ul>
  7. 7. <ul><li> l’EMS est un moyen thérapeutique complémentaire …dont il faut préciser la place dans la réadaptation des patients insuffisants cardiaques… </li></ul>
  8. 8. Place de l’EMS dans la réadaptation (études comparatives) <ul><li>Fonction de la sévérité des patients : </li></ul><ul><li>Deley et al, 2008 : les patients dont les capacités d’effort sont les plus faibles qui bénéficient des améliorations les plus importantes (pic de VO2, SAV, test de 6’,...) après EMS. </li></ul><ul><li>Fonction des caractéristiques des protocoles : </li></ul><ul><ul><li>Forme : rectangulaire et biphasique </li></ul></ul><ul><ul><li>Cycle : 25 % (Quittan et al .) à 60 % (Deley et al .) </li></ul></ul><ul><ul><li>Durée de stimulation : 30 (Quittan et al. ) à 240 min (Nurh et al. ) </li></ul></ul><ul><ul><li>Durée du traitement : 5 à 10 semaines (Nurh et al. ) </li></ul></ul><ul><ul><li>Intensité : seuil strio-moteur (ou ~ 30% de la CMV) </li></ul></ul><ul><ul><li>Muscle : quadriceps, ischio-jambiers, triceps sural </li></ul></ul><ul><ul><li>Fréquences : hautes (50 Hz) vs basses (10-15 Hz) </li></ul></ul>
  9. 9. Effets de l’EMS + endurance vs endurance seule <ul><li>Etude rétrospective </li></ul><ul><li>39 patients ICC </li></ul><ul><li>Programme de réadaptation: </li></ul><ul><ul><li>Entraînement physique : segmentaire + cycloergomètre </li></ul></ul><ul><ul><li>Education thérapeutique </li></ul></ul><ul><ul><li>Aides psycho-sociales </li></ul></ul><ul><ul><li>EMS + ou – </li></ul></ul><ul><li>13 EMS + (cas) </li></ul><ul><li>26 EMS – (témoins) appariés : âge, sexe, FE et pic VO2 initial </li></ul>
  10. 10. Population étudiée (1) ns 13.6 ± 5.5 11.4 ± 3.8 12.9 ± 5.1 Pic VO2 1 (ml/kg/min) ns 60.0 ± 24.3 48.3 ± 11.9 56.3 ± 21.7 Charge max EE1 (watts) ns 3.8 ± 2.0 3.1 ± 2.3 3.6 ± 2.2 Durée EE1 (min) ns 23.8 ± 8.2 22.4 ± 7.1 23.3 ± 7.8 FE (%) ns 61.9 ± 14.9 65.1 ± 17.1 63.0 ± 15.5 Age (ans) p EMS – (n=26) EMS + (n=13) Tous (n=39) variables 0.02 554.3 ± 268.1 1224.3 ± 749.9 822.3 ± 598.1 BNP (pg/ml) ns 121.6 ± 52.0 109.3 ± 25.4 117.5 ± 44.9 Creat (µmol/l) ns 11.8 ± 1.6 12.0 ± 3.9 11.9 ± 2.5 Hb (g/dl) ns 135.9 ± 3.4 125.7 ± 37.6 132.2 ± 22.8 Na (mmol/l) ns 9.5 ± 3.8 8.3 ± 3.1 9.1 ± 3.6 SAV 1 (ml/k/min) ns 50.2 ± 14.4 46.5 ± 13.1 48.9 ± 13.9 % VO2 theor (%)
  11. 11. Population étudiée (2) ns 15 (57.7) 6 (46.1) 26 (66.7) Classe NYHA III-IV ns 11 (42.3) 7 (53.8) 13 (33.3) Classe NYHA I-II ns 18 (69.2) 7 (53.8) 25 (66.6) CM Ischémique ns 8 (30.7) 6 (46.2) 14 (35.9) CM Dilatée ns 22 (84.6) 11 (84.6) 33 (84.6) Sexe masculin p EMS – (n=26) EMS + (n=13) Tous (n=39) variables ns 11 (57.9) 4 (50) 15 (51.6) VO2 initiale < 50 % théor. ns 13 (52.0) 7 (53.8) 20 (51.3) Antialdostérone ns 23 (92.0) 11 (84.6) 34 (87.2) Diurétiques 0.007 16 (64.0) 3 (23.1) 19 (48.7) Bbloquant ns 24 (92.3) 12 (92.3) 36 (93.3) IEC ou ARA II Traitements 0.03 17 (65.4) 5 (38.5) 22 (56.4) Rythme sinusal
  12. 12. Résultats (1) * p<0.05 (watts) (%) * * *
  13. 13. Résultats (2) (%) ns ns ns
  14. 14. Résultats <ul><li>Pour les deux groupes </li></ul><ul><ul><li>↑ significative de la durée et de la puissance max, ↑ du pic de VO2 et du SAV </li></ul></ul><ul><li>Comparaison EMS+ / EMS - : pas de différences significatives </li></ul><ul><li>Tendance en faveur du groupe EMS + </li></ul>
  15. 15. Discussion <ul><li>Hypothèses explicatives des résultats : </li></ul><ul><ul><li>Pas de problème d’observance des séances (23 vs 21) </li></ul></ul><ul><ul><li>Méthodologie : étude non randomisée </li></ul></ul><ul><ul><li>Population : trop âgée, échantillon de patients trop faible, hétérogénéité des groupes au départ ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Pas de testing musculaire </li></ul></ul><ul><ul><li>Protocoles de stimulation ? </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Utilisation de « hautes » fréquences (33 à 80 Hz). </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Durées de stimulation insuffisantes (souvent < à 30 min). </li></ul></ul></ul>
  16. 16. Projet sur la place de l’EMS à basse fréquence dans la réadaptation de l’IC CREMS-HF
  17. 17. Objectifs <ul><li>Principal : Évaluer les effets de l’utilisation combinée de l’EMS à basse fréquence et de l’entraînement physique dans la réadaptation des insuffisants cardiaque sur les performances à l’effort </li></ul><ul><li>Secondaires : </li></ul><ul><ul><li>Identifier le sous groupe de patients IC qui pourront le plus en bénéficier </li></ul></ul><ul><ul><li>Évaluer les effets sur la force musculaire </li></ul></ul><ul><ul><li>Évaluer les effets sur la classe fonctionnelle et la qualité de vie </li></ul></ul><ul><ul><li>Évaluer les effets sur balance sympatho-vagale </li></ul></ul>CREMS-HF
  18. 18. CREMS-HF IC Évaluation Réadaptation + EMS Réadaptation Évaluation Registre Évaluation : EE-VO 2 , test marche, force musculaire , biologie, statut fonctionnel CREMS-HF
  19. 19. Conclusions <ul><li>L’atteinte musculaire dans l’ICC est un des paramètres déterminants de la qualité de vie </li></ul><ul><li>Réadaptation cardiaque permet d’améliorer les capacités d’effort </li></ul><ul><li>EMS = moyen complémentaire dans la réadaptation de l’IC chronique </li></ul>
  20. 20. Messages pour lundi <ul><li>En pratique, l’EMS chez les IC </li></ul><ul><li>Moyen de diversification de la prise en charge </li></ul><ul><li>Place variable selon la sévérité des patients et les modalités d’application : </li></ul><ul><ul><li>Bénéfices importants dans l’IC sévère </li></ul></ul><ul><li>Utilisation préférentielle </li></ul><ul><ul><li>des basses fréquences : pour améliorer l’endurance musculaire (correction des anomalies de l’IC) </li></ul></ul><ul><ul><li>des hautes fréquences : si besoin d’amélioration de la force musculaire </li></ul></ul>

×