Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Presentation marées huitres et moules

211 views

Published on

Les travaux des marées

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Presentation marées huitres et moules

  1. 1. ET SI NOUS ALLIONS A LA MARÉE …
  2. 2. Vers la pointe d’Agon : au premier plan les parcs à huitres et au fond les moulières qui découvrent au fur et à mesure de la marée descendante
  3. 3. La marée montante du soir recouvre progressivement l’estran et ses parcs à huitres. Les derniers pécheurs et ostréiculteurs doivent rentrer
  4. 4. Une équipe en train de poser des poches sur les parcs du bord entre blainville et Gouville .
  5. 5. Vers le large on aperçoit le phare du Sénéquet . Il n’est plus très loin alors qu’il est situé à 3,8 km du bord de la côte de Gouville.
  6. 6. LES PARCS À HUITRES SONT CONSTITUÉES DE TABLES ALIGNÉES SUR LESQUELLES SONT FIXÉES DES POCHES D’HUITRES AU MOYEN D’ELASTIQUES ET DE CROCHETS
  7. 7. LES MOULIÈRES SONT DES ALIGNEMENTS DE POTEAUX ( LES PIEUX) SUR LESQUELS SONT ATTACHÉES DES CORDES PRÉALABLEMENT « IMBIBÉES » DE LARVES DE MOULES. EN SE DÉVELOPPANT, LES MOULES FORMENT LE BOUCHOT ET GRANDISSENT AINSI JUSQU’À LA RÉCOLTE AU BOUT D’UNE ANNÉE
  8. 8. Apres rendez vous au hangar de l’entreprise et un habillage adapté , tout commence par un ballade en tracteur…Attention c’est dangereux et il faut bien se tenir pour éviter la chute…
  9. 9. Arrivé sur la parc, il faut décharger la remorque et poser les poches sur les tables. Elles contiennent les huitres qui avaient été ramenées la veille au hangar et qui ont été triées, remises en poches et qu’il faut vite remettre à la mer pour qu’elles continuent leur croissance
  10. 10. Parfois il peut y avoir beaucoup d’eau… Souvent la position peut faire mal au dos, les tables sont à 70/80 cm du sol et nécessite de se plier…
  11. 11. En général les hommes retournent les poches et les tapent pendant que les femmes retirent les élastiques et les remettent
  12. 12. On retire les bande de fixation en caoutchouc ( c’est de la chambre à air coupée). Il y en a une devant et une derrière… On la soulève par le côté, on profite pour la nettoyer un peu , on la soulève de l’autre côté, on la retourne
  13. 13. On secoue la poche avant de la repositionner pour repartir les huitres en son centre, comme ça elles ont de la place pour se développer… Et on la replace avant de refixer les élastiques pour la maintenir sur la table quand la mer monte et vient taper la table… et on passe à la suivante !
  14. 14. A l’aide d’un bâton , il faut « taper » la poche pour décoller les huitres prises dans les mailles ou les coins … Et aussi les décoller les unes des autres pour qu’elles ne soient pas en paquet… Ce geste demande de l’énergie mais aussi une certaine finesse : il ne faut pas broyer les huitres mais il faut les décoller quand même…
  15. 15. Tout le parc a été retourné, Il faut recharger avant de repartir La mer remonte, il faudra revenir demain…
  16. 16. Et aux moules alors, on fait quoi ?
  17. 17. Le producteur reçoit des cordes ensemencées en Charentes maritimes. Elles sont chargées de milliers de larves de moules microscopiques Elles sont disposées sur des « chantiers » de prégrossissement le temps nécessaire pour que les larves deviennent de réelles petites moules Tout commence au printemps par la pose des cordes …
  18. 18. L’opération est délicate et demande de la dextérité. Il est souvent nécessaire de l’avoir déjà fait. Les chantiers sont ensuite recouvert de film plastique pour les protéger des prédateurs venus du ciel ou du sol.
  19. 19. Au bout de plusieurs mois de prégrossissement, les cordes sont bien garnies et doivent être fixées sur les pieux
  20. 20. Une fois que les larves de moules ont suffisamment grossi, elles sont prêtes à être posées sur les pieux Le principe est de partir du haut en fixant la corde avec un clou et de l’enrouler autour du pieux Au bas du pieux la corde est attachée ou fixée avec un clou, on ajoute une petite jupette ( une « tahitienne ») pour éviter aux crabes de monter Voilà ! Les cordes sont posées. Cela forme le bouchot qui va se développer plusieurs mois jusqu’à être « cueilli » pour la vente à partir de juillet/Aout.
  21. 21. Et maintenant il faut catiner… Catiner c’est mette un filet sur le bouchot ( un catin) . Le filet est serré par le bas et se plaque sur le bouchot. En grossissant, les moules se prennent dans les mailles du filet. Celui-ci devient completement imbriqué dans le bouchot et le solidifie. Il s’agit de le rigidifier pour resister aux vagues qui viennet claquer dessus à marée montante.
  22. 22. Il faut aussi régulièrement changer les pieux… Poser des jupes au pied des pieux pour empêcher les crabes et perceurs de remonter sur le pieu…
  23. 23. La « cueillette » se fait avec une barge sur laquelle est monté un bras articulé qu’on appelle « dégrappeuse »…
  24. 24. Transférées dans une remorque tirée par un tracteur Les moules sont « arrachées » du pieux Et ramenées au hangar pour y être lavées et préparées pour l’expédition du lendemain matin Stockées sur le pont de la barge

×