Les comportementsvisuels des internautes       Christian Bastien & Gautier Drusch                         InterPsy - ETIC ...
Sommaire•  L’oculométrie	  •  Comment ça marche techniquement	  •  Évolution des oculomètres	     •  Évolution des questio...
L’OCULOMÉTRIE
positif utilisé dans l’étude du Poynter Institute : Eyes on the News	                                     http://www.poynt...
version du système d’oculométrie d’ASL (Applied Science Laboratories)
•  Tobii T120	                           Webca   •  Permet de réaliser des      tests et expériences plus      confortable...
eyelids). Click Recalibrate to recalibrate the subject.                                                                   ...
•  Un scanpath
•  Les scanpaths de 2 participants
•  Les scanpaths de…100 participants
•  Une heatmap
•  Une heatmap   de 100   participants
EVALUATION DES SYSTÈMES INTERACTIFSET DU WEB
Travaux de Goldberg & Kotval (1999), Jacob & Karn (2003), Nakamichi et al. (20•  Métriques	  •  Nombre total de fixations	 ...
•  Indicateurs de faible utilisabilité	   •  Le nombre de fixations total est négativement      corrélé avec l’efficacité de...
•  Métriques	  •  Moyenne des durées de fixation totale	     •  Durée moyenne des fixations (en Msec)        effectuées pour...
•  Métriques	  •  Taux de fixation total	     •  Comparaison du temps passé à effectuer des        fixations à celui passé à...
•  Métriques	  •  Distance de mouvement des points de fixation	    •  Moyenne des distances inter-fixations	  •  Vitesse de ...
•  Indicateurs de faible utilisabilité	  •  Distance de mouvement + vitesse de     mouvement des points de fixation	     • ...
•  Métriques	  •  Longeur des scanpaths : somme des distances     entre les fixations.	  •  Aire convexe de Hull : plus pet...
•  Indicateurs de faible utilisabilité	  •  La longueur des scanpaths + l’aire convexe de     Hull	     •  Scanpaths longs...
•  Métriques	  •  Densité spatiale :	    1.  Diviser la page en une grille	    2.  Nb de cellules contenant au moins une fi...
•  Métriques	  •  Indice de transition : 	      •  Nb de cellules contenant min une transition	  	              nombre tot...
•  Indicateurs de faible utilisabilité	  •  Densités spatiales + indice de transition	     •  Densités spatiales élevées (...
CONNAÎTRE LE COMPORTEMENT VISUELDES INTERNAUTES
•  Le « F-shape » universel de Nielsen (2006)
•  Les utilisateurs lisent d’abord horizontalement, 	  •  Généralement la partie haute de la zone de contenu (barre     ha...
•  Les utilisateurs ne lisent pas le contenu mot à mot	  •    La lecture exhaustive est rare	•  Les deux premiers paragrap...
Mall web page, the only page that incl             that were not celebrities, only one im     Approches top-down          ...
•  Approche statique	                          Yesilada  al. 2008
et al. / Information Processing and Management 42 (2006) 1123–1131             1127     •  Approche statique (SERP)	      ...
Mall web page, the only page that in                     that were not celebrities, only one i                     fixated ...
•  Approche dynamique	  •  Basée sur les méthodes d’alignement	Comparison d’ADN                                 Comparison...
ly received intense fixations but also were early in the viewing process. On the PChe only page that included images of fac...
•  Approche dynamique	  •  Approche basique	                   4 AOI = 4 lettres (A,B,C,D)     	                   2 scanp...
•  Approche dynamique	                Privitera  Stark, 2000	   •  Améliorations	     •  Zones communes entre les scanpath...
Mall web page, the only page that inc                  that were not celebrities, only one im                  fixated on i...
•  Approche dynamique	  •  Améliorations	     •  La distance entre les AOI 	   Habuchi  Takeuchi, 2007	       750 px	     ...
•  Approche dynamique : limites	  •  Les méthodes String-edit n’ont pas été crées     pour comparer les scanpaths	    •  N...
•  Styles de visualisation	    Aula, Majaranta  Raiha, 20  •  Validation inter-juges
#3)4%()2#55)6.)  •  Scan-pattern moyen	                   ?#(-!?31!             Hembrooke, Feusner  Gay,!             +)(%...
Merci de votre attention ! Maintenant c’est à vous…
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

FLUPA 2011 - Eye-Tracking : Comportements visuels des internautes par Christian Bastien et Gautier Drusch

2,995 views

Published on

Présentation des travaux actuels sur la compréhension des comportements visuels des internautes.

Published in: Technology, Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
2,995
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
474
Actions
Shares
0
Downloads
28
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

FLUPA 2011 - Eye-Tracking : Comportements visuels des internautes par Christian Bastien et Gautier Drusch

  1. 1. Les comportementsvisuels des internautes Christian Bastien & Gautier Drusch InterPsy - ETIC (EA 4432) Expériences utilisateurs dans le Traitement des Interactions technologiques et des Conduites humaines et sociales Université Paul Verlaine – Metz UFR Sciences Humaines et Arts {prénom.nom}@univ-metz.fr
  2. 2. Sommaire•  L’oculométrie •  Comment ça marche techniquement •  Évolution des oculomètres •  Évolution des questions •  Son utilisation •  Évaluation des systèmes interactifs et du Web •  Connaître les comportements des utilisateurs •  Questions de recherche
  3. 3. L’OCULOMÉTRIE
  4. 4. positif utilisé dans l’étude du Poynter Institute : Eyes on the News http://www.poynterextra.org/eyetrack2004/histo
  5. 5. version du système d’oculométrie d’ASL (Applied Science Laboratories)
  6. 6. •  Tobii T120 Webca •  Permet de réaliser des tests et expériences plus confortables pour les participants. IR Cam
  7. 7. eyelids). Click Recalibrate to recalibrate the subject. Optional: When you perform the test on a screen, yo calibration by clicking the Verify button in the Accepdisplay a value between 50 and 80 cm (64 cm allows for greater head movement). The color ofthe bar at the bottom of the track status box should be green. point is displayed as a small pink dot in real-time onNote: The color indicates whether the eye tracker is able to detect the participant’slarger Green several pupils. colored dots. Instruct the participant tindicates that the trackability is good and that the eye tracker is able to detect both eyes. Yellow calibration was accurate, the gaze point should over •  Calibration indicates that the eye tracker is only able to detect one of the pupil reflections and trackability is colored dots also allows you to assess calibration acsub-optimal. Red indicates that the eye tracker is not able to find either eye. ESC to exit.Instruct the participant to look at the points as they move over the screen.If the calibration seems 9. to show accurate results, cliClick Start to initiate the calibration process. The first calibration point appears on the screen.
  8. 8. •  Un scanpath
  9. 9. •  Les scanpaths de 2 participants
  10. 10. •  Les scanpaths de…100 participants
  11. 11. •  Une heatmap
  12. 12. •  Une heatmap de 100 participants
  13. 13. EVALUATION DES SYSTÈMES INTERACTIFSET DU WEB
  14. 14. Travaux de Goldberg & Kotval (1999), Jacob & Karn (2003), Nakamichi et al. (20•  Métriques •  Nombre total de fixations •  Nombre de fixations effectuées sur l’ensemble de l’enregistrement oculométrique •  A pondérer par rapport à la durée des tâches et le nombre de pages vues.
  15. 15. •  Indicateurs de faible utilisabilité •  Le nombre de fixations total est négativement corrélé avec l’efficacité de la recherche. •  Plus le nombre de fixations est élevé dans la tâche demandée, moins les sujets la réussissent. ?? •  Cela serait dû à un mauvais arrangement spatial des éléments visuels.
  16. 16. •  Métriques •  Moyenne des durées de fixation totale •  Durée moyenne des fixations (en Msec) effectuées pour réaliser l’ensemble de la tâche demandée. •  Indicateurs de faible utilisabilité •  Longues fixations = difficulté à extraire l’information visuelle. ??
  17. 17. •  Métriques •  Taux de fixation total •  Comparaison du temps passé à effectuer des fixations à celui passé à effectuer des saccades •  Indicateurs de faible utilisabilité ?? •  Ratio en faveur des fixations = plus forte proportion de temps passé à traiter l’information.
  18. 18. •  Métriques •  Distance de mouvement des points de fixation •  Moyenne des distances inter-fixations •  Vitesse de mouvement des points de fixation •  Nombre de pixels parcourus par seconde
  19. 19. •  Indicateurs de faible utilisabilité •  Distance de mouvement + vitesse de mouvement des points de fixation •  Distance de mouvement longue et vitesse de mouvement élevée. !
  20. 20. •  Métriques •  Longeur des scanpaths : somme des distances entre les fixations. •  Aire convexe de Hull : plus petit polygone contenant l’ensemble des points de fixation du scanpath.
  21. 21. •  Indicateurs de faible utilisabilité •  La longueur des scanpaths + l’aire convexe de Hull •  Scanpaths longs (en pixels) •  Grandes aires de Hull (en pixels2)
  22. 22. •  Métriques •  Densité spatiale : 1.  Diviser la page en une grille 2.  Nb de cellules contenant au moins une fixation nombre total de cellules
  23. 23. •  Métriques •  Indice de transition : •  Nb de cellules contenant min une transition nombre total de cellules
  24. 24. •  Indicateurs de faible utilisabilité •  Densités spatiales + indice de transition •  Densités spatiales élevées (%) •  Indice de transition élevé (%) = scanpaths dispers longs, « vagabonds »
  25. 25. CONNAÎTRE LE COMPORTEMENT VISUELDES INTERNAUTES
  26. 26. •  Le « F-shape » universel de Nielsen (2006)
  27. 27. •  Les utilisateurs lisent d’abord horizontalement, •  Généralement la partie haute de la zone de contenu (barre haute du F) •  Ensuite, les utilisateurs regardent un peu plus bas •  Puis balayent horizontalement une zone plus petite que la première (petite barre du F). •  Finallement, les utilisateurs scannent verticalement la partie gauche du contenu.
  28. 28. •  Les utilisateurs ne lisent pas le contenu mot à mot •  La lecture exhaustive est rare •  Les deux premiers paragraphes doivent contenir l’information la plus importante. •  Ils lisent probablement plus le premier que le second paragraphe. •  Commencez les sections, paragraphes et listes à point avec des mots porteurs d’informations que les utilisateurs vont repérer en scannant la partie gauche de votre contenu.
  29. 29. Mall web page, the only page that incl that were not celebrities, only one im Approches top-down fixated on in the first five seconds; oth did not receive fixation within the firs•  Utilisent les aires d’intérêts (AOI) •  Les AOI peuvent décrire les pages Web. •  Les AOI sont définies par le chercheur.
  30. 30. •  Approche statique Yesilada al. 2008
  31. 31. et al. / Information Processing and Management 42 (2006) 1123–1131 1127 •  Approche statique (SERP) Lorigo al. 2006 % fixation sur chaq rang de recherchFig. 1. An example of a scanpath on a Google results page.
  32. 32. Mall web page, the only page that in that were not celebrities, only one i fixated on in the first five seconds; o did not receive fixation within the fi•  Approches statiques : limitées •  Les scanpaths sont dynamiques (succession de fixations et saccades) •  Les comparaisons de scanpaths sont limitées par l’usage des AOI.
  33. 33. •  Approche dynamique •  Basée sur les méthodes d’alignement Comparison d’ADN Comparison de mots
  34. 34. ly received intense fixations but also were early in the viewing process. On the PChe only page that included images of faces 8. Discussionebrities, only one image of a person wasfirst five seconds; other faces on the page This research sougxation Approche dynamique •  within the first five seconds. standing the web pref Josephson Holmes, 200 •  Approche basique 4 AOI = 4 lettres (A,B,C,D) 2 scanpaths = 2 chaines de caractères Distance de Levenshtein : « Le plus faible c possible d’opérations élémentaires d’insertio substitution et de suppression d’unités requis pour aligner ou transformer une séquence une autre » (Abbott Forrest, 1986)
  35. 35. •  Approche dynamique •  Approche basique 4 AOI = 4 lettres (A,B,C,D) 2 scanpaths = 2 chaines de caractères Exemple d’alignement avec la distance de Levenshtein :
  36. 36. •  Approche dynamique Privitera Stark, 2000 •  Améliorations •  Zones communes entre les scanpaths : •  Un score de similarité est ajouté à la distance de Levenshtein. 2 scanpaths, 8 AOI visualisées GRBCEG 2 AOI en commun ACDUCBA Score de similarité : 2/8 = 0.25
  37. 37. Mall web page, the only page that inc that were not celebrities, only one im fixated on in the first five seconds; ot did not receive fixation within the fir•  Approche dynamique •  Améliorations •  La distance entre les Coût = 2 AOI : plus 2 AOI sont proches, plus faible est le coût de Coût = 1 substitution. Coût = 3
  38. 38. •  Approche dynamique •  Améliorations •  La distance entre les AOI Habuchi Takeuchi, 2007 750 px Coût de substitution entre 2 AOI = distan euclidienne entre le milieu de ces 2 AOI (normalisé par la distance maximale entre AOI) Exemple Max = A et M : 1000px -  Distance : 750px -  Max distance : 1000px Coût de substitution = 0.75
  39. 39. •  Approche dynamique : limites •  Les méthodes String-edit n’ont pas été crées pour comparer les scanpaths •  Ne prennent pas en compte la distance temporelle lorsque deux scanpaths ont visualisé la même AOI mais à deux moments différents. •  Très sensible à la longueur des scanapths •  Une partie de la variance des scanpaths est dûe à la définition des AOI.
  40. 40. •  Styles de visualisation Aula, Majaranta Raiha, 20 •  Validation inter-juges
  41. 41. #3)4%()2#55)6.) •  Scan-pattern moyen ?#(-!?31! Hembrooke, Feusner Gay,! +)(%#$$!,%-.#(/-01! •  Un algorithme d’alignements multiples pour extraire les séquences similaires (sous-patterns) inter-scanpaths @*@A56)(%#$$7#89! •  Chaque sous-pattern est ensuite ajouté aux autres, ! formant ainsi un “pattern moyen”. ABDBCCEG ACDECBCC BCCBCCEG ABCBEEBC BAABABCE Scan-pattern = BCC+ABC
  42. 42. Merci de votre attention ! Maintenant c’est à vous…

×