Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Tarotmag n°19

1,201 views

Published on

Nous quittons l’année 13. Les superstitieux qui n’ont pas eu de jeu pendant une longue année
vont enfin pouvoir respirer et revoir des poignées d’atouts, des grands mariages et autres
bouts. Pour les triskaidékaphobes, c’est un soulagement tout court d’avoir “survécu” à cette
triste année à bien des égards.
Le symbolisme lié à notre 13 d’atout est peut-être la mort à la matière, mais il ne faut pas
s’arrêter au premier degré et voir le changement et le renouveau. Notre Fédération connaît
une période de mutation et doit s’adapter au monde moderne et aux nouvelles technologies.
Les partenariats engagés cette année sont cependant tout à fait positifs et vont nous
permettre des actions sur le long terme. L’élément majeur pour progresser est que l’on soit
visible et connu. Le développement d’applications Tarot gratuites pour iPhone et Androïd
permettra de toucher davantage les jeunes par l’intermédiaire de leurs portables et
probablement que la plupart de ceux-ci quitteront le petit écran pour s’asseoir autour d’une
table.
En attendant de vous revoir à Nevers, Rochefort ou Pontarlier, je vous souhaite une bonne et
heureuse année 2014.

Published in: Sports
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Tarotmag n°19

  1. 1. Nous quittons l’année 13. Les superstitieux qui n’ont pas eu de jeu pendant une longue année vont enfin pouvoir respirer et revoir des poignées d’atouts, des grands mariages et autres bouts. Pour les triskaidékaphobes, c’est un soulagement tout court d’avoir “survécu” à cette triste année à bien des égards. Le symbolisme lié à notre 13 d’atout est peut-être la mort à la matière, mais il ne faut pas s’arrêter au premier degré et voir le changement et le renouveau. Notre Fédération connaît une période de mutation et doit s’adapter au monde moderne et aux nouvelles technologies. Les partenariats engagés cette année sont cependant tout à fait positifs et vont nous permettre des actions sur le long terme. L’élément majeur pour progresser est que l’on soit visible et connu. Le développement d’applications Tarot gratuites pour iPhone et Androïd permettra de toucher davantage les jeunes par l’intermédiaire de leurs portables et probablement que la plupart de ceux-ci quitteront le petit écran pour s’asseoir autour d’une table. En attendant de vous revoir à Nevers, Rochefort ou Pontarlier, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2014. - Direction de la publication : Fédération Française de Tarot - Rédaction et relecture : Patrick BAUMGARTEN, Michaël DEBIESSE, Dominique ECOIFFIER, David GUILLOT, Adrien PEREZ, Isabelle POUZADOUX, Ravi RAVINDIRANE, Emmanuel STEFANAZZI - Composition et mise en page : Adrien PEREZ - Photos : Jeannette DAMEY, Michaël DEBIESSE, David GUILLOT, Adrien PEREZ - Date de parution : Janvier 2014 - Ont collaboré aussi à ce numéro : Frédéric DAUMUR, Bruno FOUCHER, Florent TRIVERO, les 5 consultants et de nombreux responsables de clubs et comités L’éditorial d’Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT Tarot Mag n°19 3 7 13 15 Agenda Actus infos Coupe de France 2013 Championnat de France Espoirs 2013 Résultats Open Nationaux 16 19 22 Résultats Championnats de France Championnat de France Libre par quatre interclubs 2013 Portrait de joueur Jean LYONNET 27 28 30 Les consultants Enchère, écart et entame Suivi d’une donne La donne par Bruno FOUCHER Sommaire 22 Nous, la fédé
  2. 2. Actus Infos 1/ Début de saison 2013-2014 Quelques problèmes d’organisation des compétitions remontent vers les instances nationales. Si les comités sont libres de les organiser en fonction des particularités régionales, il n’en demeure pas moins vrai que les règlements doivent être respectés afin que tous les joueurs de toutes les régions concourent dans les mêmes conditions. Une discussion sur ce sujet sera programmée lors de la traditionnelle réunion du bureau de la FFT et des comités à Pontarlier. Un projet de règlement régional des compétitions unique doit être mis à l’étude de même qu’un calendrier logique de programmation des compétitions. 2/ Championnat de France Individuel Senior Sa première organisation, par le Club de Soulac, a été remarquable et soulignée dans le TAROTmag n°18. Cette formule sera légèrement modifiée pour s’adapter à la demande des comités d’augmenter le nombre de qualifiés. La compétition comptera six tournois de 7 tables parallèles en 2014, puis huit tournois la saison suivante. Elle sera étalée sur quatre séances et débutera dès le lundi après-midi, sans éliminés lors de la 1ère séance. Le fait de laisser des duplicatés parallèles reste à l’étude, une quadrette ayant été supprimée à Soulac. 3/ Réunion du Bureau Directeur à Andrézieux Bouthéon Quelques points ont été abordés lors d’une brève réunion, entre autres le fonctionnement du siège et l’encadrement du travail des salariés. Le manque d’informations sur les bordereaux Clubs et Licences pose de nombreux problèmes pour constituer le “Tarot Infos Clubs”. Il est donc prévu de faciliter la récupération de ces données. Cela nécessitera un gros travail de programmation informatique. 33Nous, la fédé Agenda Sont notés dans l’agenda : - les Championnats de France - les manifestations organisées par la FFT - les tournois, festivals et séjours du magazine FEVRIER - 21 au 23 : NEVERS Championnat de France Quadrettes (TM n°18) MARS - 31 au 3 avril : ROCHEFORT Championnat de France AVRIL MAI - 28 au 1er juin : EVIAN LES BAINS Championnats de France Individuels Open, par Série et Jeunes - 6 au 9 : VICHY Championnat de France Triplettes Donnes Libres Senior (page 6) JUIN - 27 au 29 : BROMMAT EN CARLADEZ Assemblée Générale de la FFT - 18 au 24 : BLANES séjour Tarot (TM n°18) - 24 au 2 mars : CANNES festival international des jeux (TM n°18) - 16 au 23 : EGAT FONT-ROMEU séjour FFT Azurèva (page 23) - 18 au 21 : PONTARLIER Championnat de France Libre (page 9) JUILLET - 13 au 20 : BROMMAT EN CARLADEZ stage jeunes AOUT - 14 au 16 : ALBI grand national de triathlon - 24 au 31 : BROMMAT EN CARLADEZ stage adultes (page 26) - 7 au 11 : TULLE festival (page 31) - 25 au 27 : CAP D’AGDE festival (page 11) - 14 : LE BARCARES tournoi (page 12) - 18 au 22 : VERDUN festival (page 14) - 12 au 19 : ALLIER festival (page 18) SEPTEMBRE - 7 au 14 : RHODES séjour (page 24) - 21 au 28 : FOURNOLS D’AUVERGNE séjour (page 21) DECEMBRE - 28 au 04/01 : LISBONNE séjour (page 25)
  3. 3. Concernant la Coupe de France, l’idée de monter à 64 équipes et de supprimer la phase de ligue fait son chemin. L’avis des comités sera demandé lors du week-end pascal. Pour le Classement National, afin de tenir compte des joueurs ne souhaitant pas être 1ère Série et surtout afin de valoriser les PP (ceux qui jouent beaucoup en libre peuvent être mieux classés malgré moins de PP), il est proposé d’augmenter la valeur du PP qui passerait à 500 PCN, pour calculer le Ptx, à partir de 2014. Cette idée sera votée en Conseil d’Administration. 4/ Partenariat Ludicash Les réunions avec notre partenaire continuent pour faire évoluer leur site (la dernière a eu lieu le 17 décembre). Les premiers tournois gratuits journaliers montrent une participation exceptionnelle. Les tables de jeu en formule classique (à 4 joueurs) ou en duel (avec deux bots) connaissent une affluence régulière. Les premiers tournois en donnes libres avec enjeu assez important devraient arriver en début d’année. Les tournois en donnes duplicatées devraient suivre un peu plus tard, étant plus complexes à mettre en place pour éviter les possibilités malveillantes. 5/ Jeux de Tarot FFT Les jeux de Tarot en vente ne donnent pas entière satisfaction, les vernis à l’eau utilisés ne permettant pas une grande longévité des cartes. La FFT a décidé de se pencher sérieusement sur ce problème : elle teste actuellement des jeux de divers fournisseurs et de différents types de carton et vernis pour proposer le meilleur produit qui soit. Quand les essais seront terminés, la FFT passera commande. Les nouveaux jeux, dont le prix sera fixé à 3€, devraient arriver pour Pontarlier. En attendant, des jeux Carta Mundi à 3€ sont encore disponibles. Les jeux France Cartes à 2,50€ sont en rupture de stock. 6/ Bilan sur le séjour Azurèva à Hendaye et sur la croisière des 40 ans de la FFT Le 1er séjour Azurèva, du 20 au 27 octobre 2013, a été une réussite, tant au point de vue des prestations proposées par le centre de vacances d’Hendaye, que des activités Tarot organisées par les animateurs de la FFT. Les 60 participants ont été très satisfaits. La conclusion est simple : les séjours chez notre partenaire sont à renouveler sans hésitation. La croisière des 40 ans, à destination des Caraïbes, a enchanté les 50 passagers qui ont passé 15 jours de rêve : Tarot bien sûr, mais également bateau grandiose, escales magnifiques, repas haut de gamme, le tout dans une ambiance chaleureuse. Tous sont partants pour une nouvelle aventure, le reportage sur le site de la FFT vous en donnera peut-être aussi envie ! Actus Infos LA C.D.N.P.I. COMMUNIQUELA C.D.N.P.I. COMMUNIQUE Président CDNPI : L. MEYNET Membres : R. LAVIGNE J. OLIVIER Décision CDNPI n°2013-1 du 25 octobre 2013 : Monsieur Fabien DROUAN, affilié n°1002992, poursuivi pour entente entre triplettes sur un score et suspicion de triche, ne reçoit pas de sanction car cette affaire est classée pour manque d’éléments probants. Décision CDNPI n°2013-2 du 25 octobre 2013 : Monsieur Olivier LUJIC, affilié n°1001801, poursuivi pour entente entre triplettes sur un score et suspicion de triche, ne reçoit pas de sanction car cette affaire est classée pour manque d’éléments probants. Décision CDNPI n°2013-3 du 25 octobre 2013 : Monsieur Thierry LECORVAISIER, affilié n°1001337, pour avoir donné un geste de la main au visage d’un autre joueur, après avoir été agressé verbalement, est suspendu de la FFT pendant une année avec sursis. Décision CDNPI n°2013-4 du 25 octobre 2013 : Monsieur Jean-Luc GORIN, affilié n°1008856, pour avoir tenu des propos discourtois envers un représentant de la FFT, reçoit un avertissement. Décision CDNPI n°2013-5 du 25 octobre 2013 : Monsieur Frédéric MOUGIN, affilié n°1002895, pour avoir pris la place d’un autre joueur lors de la 2ème séance du Championnat de France 2ème Série, sachant qu’il y avait erreur de position à la 1ère séance, est interdit de compétitions Individuel Séries et Individuel Open pendant une année. Décision CDNPI n°2013-6 du 11 novembre 2013 : Monsieur Gilles LARDIER, affilié n°1016298, pour ne pas s’être présenté à la 2ème séance du Championnat de France Promotion, avoir tenu des propos discourtois envers d’autres joueurs et avoir adressé des gestes déplacés à l’attention de l’arbitre, est suspendu de la FFT pendant une année à partir du 11 novembre 2013. 44 Nous, la fédé
  4. 4. Coupe de France 2013 Cette fois, sous le bras ! Après avoir accueilli le Master’s Quadrettes en novembre 2011, le Club de Tarot d’Andrézieux Bouthéon, le Papayou Vert, a décidé de remettre ça deux ans plus tard en recevant la Coupe de France et les 32 équipes qui y sont convoquées. Toutes ont gentiment accepté de se présenter 15 minutes plus tôt pour confirmer leur présence auprès des arbitres Ravi RAVINDIRANE, Régis GUERPILLON, Michel SOROLLA et Michaël DEBIESSE. Elles étaient aussi ponctuelles pour l’excitant tirage au sort qui, au 1er tour cette année, n’a pas donné lieu à de grands chocs, ce qui n’a pas empêché que certaines équipes prometteuses passent à la trappe, à commencer par les tenants du titre. Les seizièmes de finale 1/ En effet, bien que Stéphane SICRES et ses équipiers aient remonté le handicap et soient au coude à coude avec leurs adversaires de la ligue Nord à la mi-temps, un swing défavorable les place en mauvaise posture, à -12 PM, avant les 6 dernières donnes. Le capitaine toulousain fera une partie de son retard à la gratte, mais échouera à plus de 3 PM (60 à 57). Comme l’an dernier, les Champions ne réaliseront pas le doublé. La formation mixte du Nord, composée des ch’timis Raymond COURTECUISSE, Claude LEFEBVRE et Bruno LHERBIER et des picards Franck THIVET et Jean-Luc CANONNE, peuvent se féliciter d’avoir éliminé une grosse cylindrée, mais la route est encore longue... 2/ Les lapins bourguignons d’Yvan KETCHEDJI héritent au tirage des sarthois de Pedro ANTUNES qui avaient battu les Champions de France 2010 à quelques pas d’ici, à Veauche, lors de la 20ème édition de cette compétition. En joueur averti, Jean-Pierre BOULEY prend d’entrée 20 PM. Il sera imité par ses partenaires qui remporteront tous leur confrontation. 3/ Fabrice et Jérôme GROSJEAN, Raymond GNECCHI, Francis STEPLER, Eric CATHARY et Jérôme COLLINET (Franche-Comté) remontent de suite leur handicap contre la 2ème délégation bourguignonne de Jean-Jacques BLANDIN. Un trou d’air au 2nd quart-temps (3 à 27) et tout est à refaire ! Ils reviendront par la suite (20 à 14 et 22 à 21), mais ce sera insuffisant. Les charollais poursuivent donc l’aventure. 4/ Le match entre Gilbert RAMIS et Alain MILLET est tendu. Les francs-comtois tirent les premiers en remportant largement le 1er acte (28 à 2). Mais la musique est différente sur les quart- temps 2 et 3 et l’affrontement bascule en faveur des hommes d’Alain MILLET qui possèdent désormais un matelas confortable de plus de 15 points. Les deux capitaines s’affrontent pour en finir et Gilbert RAMIS terrasse Alain MILLET (18 à 1) pour s’imposer au final d’à peine plus d’un point (66,7 à 65,4). 5/ Encore des francs-comtois à l’œuvre puisque le quatuor de Joël RABINOVITCH rencontre les charentais de Florence BRETONNIER détenteurs d’un bonus de 18 PM. Pour éviter toute mauvaise surprise, les finalistes de l’an dernier démarrent fort (41 à 6) et géreront par la suite. Ils gagnent logiquement 113 à 64. 6/ Frédéric COULON (Bourgogne) n’a pas eu de chance au tirage, affrontant la redoutable formation francilienne de Barbara PILOTELLE. Il est malheureux aussi au grattage car les parisiens s’imposent sur la plupart des étuis. Frédéric COULON, Laurent BOISSON, Laurence JACQUEMIN et Philippe LAGOUTTE doivent quitter le navire. 7/ L’Aquitaine rencontre la Bretagne. Il n’y aura pas vraiment de bataille : les bordelais de Patrick LLESTA prennent un départ canon (+18 et +13) et concluent par la touche finale de +31. Jacques DUCHENE et ses partenaires, qui s’étaient pourtant classés 7èmes l’an dernier à Portes-lès-Valence, ne feront cette année qu’un petit tour. 8/ On assiste à un match très équilibré entre deux équipes d’outsiders. Grâce au bonus, Patrick DURAND (Bourgogne) a un point et demi d’avance sur Bernard MOCHET (Bretagne). Et fort heureusement ! Les deux formations, après une lutte acharnée, terminent avec 1,3 PM d’écart en faveur des bourguignons. 9/ Florent TRIVERO (Lyonnais), vainqueur en 2010 à Veauche, affronte Manuel CASADO (Midi-Pyrénées). Laïd BOURHALFA fait un départ catastrophique en concédant 2 swings, ce qui met les lyonnais à la traîne de plus de 20 PM. Bien qu’ils se soient repris sur les deux quart-temps suivants, ils s’inclineront finalement 75 à 53. Il est à noter dans ce match le geste fair-play des vainqueurs qui, à la fin du 2nd quart- temps, sont venus signaler aux arbitres qu’il y avait une erreur en leur faveur, demandant de rectifier la note mal marquée sur la feuille. 10/ Le match est serré entre les azuréens de Philippe ACHAB et les franciliens de Delphine JUMEAU. Les sudistes remportent le 1er quart- temps31 à 15,maisconcèdentle2nd dans lafoulée 20 à 4. A la fin du 3ème , Delphine JUMEAU mène de 3 points. Malheureusement pour elle, un surcontrat chuté lui coûte la victoire (80 à 67). 11/ Anecdote amusante lors du match opposant Fabrice QUILLARD (Bourgogne) à Richard DURAND (Limousin) : lors de la redistribution avec un jeu neuf sorti du blister, Franck THEVENOUX appelle l’arbitre pour lui signaler qu’il y a deux Rois de Pique dans le jeu, sans parler du Petit, présent lui aussi deux fois ! Peut-être que ce fait a perturbé les bourguignons qui se voient écrasés 111 à 54. LaconfiancedeRaymondCOURTECUISSE etle sourire de Claude LEFEBVRE en disent long ! AlainMILLET,NadineGINABAT etAlainFAGES en défense face à Jean-Jacques JOLYOT. Le rennais Bernard MOCHET aux prises avec la défense génelardaise ! 77Vous, les participants
  5. 5. 12/ En retard de 11 PM à l’entame du match, Romaric KERVEILLANT et ses coéquipiers ne reprennent que 0,089 PM sur le 1er quart-temps aux drômois de Catherine FABRE. A cette allure, ça ne suffira pas, d’autant plus qu’ils rendent encore 6 PM lors de la 2nde ronde. Mais Frédéric DAROLLES inflige un 20 à 0 au 3ème quart-temps à ses adversaires qui ne s’en remettront pas. 13/ Le trésorier national Patrick BAUMGARTEN (Poitou Anjou) est en duel avec un autre administrateur de la FFT en la personne de Philippe PERELLI (Champagne Ardenne). Même si le premier nommé gagne les 4 quart- temps, le score final montre que le match n’a pas été si facile pour les poitevins (62 à 47). 14/ Franck DUPUY, en réussite en attaque, permet à l’équipe de Gilles MAUREL de prendre de suite le large (40 à 0) contre les normands d’Erwan GUEGAN. La suite du match sera bien gérée pour une victoire finale nette et sans bavure (138 à 45), un bon tour de chauffe pour les représentants de Midi-Pyrénées ! 15/ Marc CONDEMINE (Lyonnais) et Lilian BARTHOMEUF (Allier) nous livrent le combat de ce 1er tour. Un faux écart au 1er quart-temps pour les joueurs de l’Allier les place en retard. Les quart-temps 2 et 3 sont mieux réussis et leur permettent de prendre la tête de 4 petits points. Le dernier round est remporté 24 à 20 par Yves FAYOLLE côté lyonnais, ce qui donne le résultat final suivant : 79,6 à 79,2 en faveur du Rhône ! Chaud ! 16/ Bien qu’en retard de 15 PM, les savoyards de Claude VITTOZ démarrent bien la rencontre face à Jean-Pierre FARNAUD (Vaucluse), puis continuent à engranger des points. Claude VITTOZ compte 38 PM d’avance après les trois 1ers quart-temps. Un relâchement en fin de match ne les privera pas d’accéder à la phase suivante. Les huitièmes de finale 1/ Le sort ne semble pas vouloir sourire à Jean- Luc CANNONE qui, après les tenants du titre, se voit offrir les vainqueurs des Coupes de France 2001 et 2003 ! Il n’y aura pas de 2nd exploit puisque les lapins font respecter la hiérarchie et l’emportent 88 à 59. 2/ Après avoir déjà éliminé des francs-comtois au 1er tour, Jean-Jacques BLANDIN défie cette fois Gilbert RAMIS de… Franche-Comté ! A cause des 12 points de handicap et d’un mauvais match, Gilbert RAMIS ne vengera pas ses collègues. 3/ Ça y est, on assiste à un choc entre 2 favoris, d’après les bookmakers : Joël RABINOVITCH est au défi avec Barbara PILOTELLE. Les francs-comtois font une belle entrée et ont 12 PM d’avance après 6 étuis. Mais, fait assez rare, Adrien PEREZ revient “fanny” de son quart- temps d’attaque (28 à 0). A cela s’ajoutent 5 nouveaux points de débours lors du 3ème quart- temps. Joël RABINOVITCH retournera une situation fortement compromise pour reprendre 27 PM et assurer la gagne 53 à 47. 4/ Aquitaine - Bourgogne pour cette affiche, mais on ne parlera pas de vin ! Patrick LLESTA et ses équipiers domineront le match quasi de bout en bout pour terrasser 83 à 63 Patrick DURAND, Gilles RAFFIN, Bruno LAUPRETRE, Stéphanie PRIVAT et Christian CLEAU. Mais de là à dire que le Bordeaux est meilleur que le Bourgogne ! 5/ Gisèle ANDRIEU passe à travers et sort à -45 de son quart-temps d’attaque contre Philippe ACHAB. La suite est une formalité pour la squadra de Var Côte d’Azur, avec une avance ne cessant de croître tout au long de la rencontre. La route de Manuel CASADO s’arrête là, laissant Philippe ACHAB et ses partenaires rejoindre les quarts de finale. 6/ Romaric KERVEILLANT, qui souhaite rééditer sa victoire de 2011, trouve sur son chemin Richard DURAND. Une bonne entame lui permet de prendre les devants mais deux gros quart- temps des limougeauds (28 à 8 et 28 à 10) lui enlèvent tous ses espoirs. 7/ Après un début de match accroché entre Gilles MAUREL et Patrick BAUMGARTEN, c’est la catastrophe pour l’équipe du trésorier. En effet, leur attaquant passe complètement à côté et perd tous les étuis et son quart-temps de 53 points. Le match est plié et Gilles MAUREL s’impose 126 à 56. 8/ Un petit derby a lieu entre les lyonnais de Marc CONDEMINE et les savoyards de Claude VITTOZ qui partent avec 10 PM de retard. Après une égalité sur le 1er quart-temps, les lyonnais prennent 13 PM, mais les savoyards vont répliquer en rattrapant de suite ces 13 points. Sans aucun swing sur le dernier affrontement, Jérôme VITTOZ ne parvient pas à récupérer le retard. Il reprend seulement 4 PM à Marc CONDEMINE qui sort victorieux (72 à 66). Les quarts de finale 1/ Un duel fratricide se passe entre les deux équipes bourguignonnes encore en course, celle d’Yvan KETCHEDJI et celle de Jean-Jacques BLANDIN. Ce match, joué comme à la maison, dans la bonne humeur, est contrôlé par les lapins, qui malgré un sursaut d’orgueil de leurs adversaires au 3ème quart-temps, se qualifient sans coup férir pour les demi-finales sur le score de 98 à 62. 2/ Joël RABINOVITCH a droit à un nouveau match difficile. Il est confronté pour ce quart de finale à Patrick LLESTA. Après un bon départ, les francs-comtois se relâchent lors du 3ème quart-temps et devront aborder la dernière ligne droite avec 10 points de retard. Et une nouvelle fois, leur capitaine, inspiré en attaque, va inverser la tendance. Les bordelais Patrick et Arthur LLESTA, Bastien ROMAN, François LESTAGE et Johann PINOT s’inclinent 61 à 83. 3/ Richard DURAND rejoindra lui aussi les demi- finales. En effet, Philippe ACHAB ne résistera qu’au 1er quart-temps, remporté 24 à 13, avant decéderlestroisautres(11à19,7à10et13à18). 4/ Encore un match bien contrôlé par Gilles MAUREL qui balaie Marc CONDEMINE 93 à 38 en gagnant tous les quart-temps. L’issue du match est proche, le doute s’installe... Rien ne va pour “Gisou” lors de son quart- temps d’attaque ! Quart-temps de défense décisif pour François LESTAGE, Arthur LLESTA et Johann PINOT 88 Vous, les participants
  6. 6. Les demi-finales 1/ Enfin un match facile pour Joël RABINOVITCH, pas sur le papier en tout cas puisqu’il est opposé à Yvan KETCHEDJI ! Facile car les francs- comtois s’installent de suite dans le match, amassant 30 points. Sur leur lancée, ils en ajoutent encore 5, puis 6 et enfin 15 pour s’imposer sur le score sans appel de 97 à 45. Ils atteignent donc la finale pour la 2nde année consécutive. 2/ Après avoir aisément gagné ses matchs depuis le début de la compétition, l’équipe de Gilles MAUREL rencontre quelques difficultés face à Richard DURAND. Pourtant, leur départ est bon (18 à 7), mais la formation du Limousin se rebelle lors du 2nd quart-temps pour virer en tête à mi parcours (40 à 35). Franck DUPUY redressera la barre et Patrick MADDALENA reprendra 2 PM supplémentaires. La rencontre se conclut sur le résultat de 75 à 69. La finale Comme l’an dernier, Midi-Pyrénées affronte la Franche-Comté en finale. Gilles MAUREL démarre fort en basculant une fois Philippe DONZEAU pour prendre la tête (20 à 2). Adrien PEREZ, qui rêve de ce titre, se rebiffe et swingue à son tour Jean-Marc ESTEOULE, ramenant 6 PM pour revenir à 16 à 28. Entre Michaël CARMAGNAT et Franck DUPUY, tout se joue à la gratte et c’est le franc-comtois qui gagne sa confrontation 12 à 7. Le score est donc de 35 à 28 en faveur de Gilles MAUREL avant les six ultimes donnes. Le Poulidor du Tarot va-t-il retourner à nouveau la situation et enfin pouvoir quitter son pseudonyme ? Tous les étuis sont serrés et aucun swing n’est réalisé. Joël RABINOVITCH gagne quatre étuis pendant que “Patmad” s’en octroie deux. Au final, ce sont Joël RABINOVITCH, Philippe DONZEAU, Michaël CARMAGNAT et Adrien PEREZ qui décrochent le titre pour 1,9 PM ! Les finalistes de l’an dernier n’ont pas échoué ce coup-ci et remportent enfin un titre en collectif autour duquel ils tournaient depuis plusieurs années. Félicitations à eux, mais aussi à leurs adversaires et amis Gilles MAUREL, Franck DUPUY, Patrick MADDALENA, Jean-Marc ESTEOULE et Martine MAISON, proclamés Vice Champions de France, qui ont réalisé un joli parcours dans cette compétition. Le match de classement pour les 3ème et 4ème places Avec 9,5 PM de retard, la troupe d’Yvan KETCHEDJI tente de se refaire d’entrée, mais ne reprend que 3 PM. Les limougeauds ne veulent pas lâcher le morceau et ils s’accaparent de 11 points lors du 2nd quart-temps. Les deux derniers seront équilibrés et par conséquent, Richard DURAND, Sylvain CHARRIER, Laurent PONS et Patrice BARDON complèteront le podium. Les lapinsYvanKETCHEDJI,LionelDUCARD,Patrick CLAR, Jacques GAUDILLIERE et Jean-Pierre BOULEYdevrontsecontenterdeladure4ème place. Les matchs de classement pour les 5, 6, 7 et 8èmes places Jean-Jacques BLANDIN, malgré la perte du 1er quart-temps (23 à 5), ne laisse aucune chance à Philippe ACHAB qui va perdre les trois autres duels et être battu 101 à 61. Dans le même temps, les bordelais de Patrick LLESTA, quelque peu démobilisés, sont pulvérisés 116 à 36 par Marc CONDEMINE, Marc AMOUREUX, Manuel LOBATO, Yves FAYOLLE, Jean-Jacques HOVSEPIAN et Hervé GASPARIAN. Dans le match pour la 5ème place, les bourguignons Jean-Jacques et Bernard BLANDIN, Alain PELTIER et Gilles MUCKENSTURM assomment les lyonnais de Marc CONDEMINE dès le 1er quart-temps. Ces derniers ne pourront jamais remonter et seront donc classés 6èmes de ce championnat (82 à 60). Il n’y aura pas de rivalité dans cette dernière rencontre : Patrick LLESTA atomise Philippe ACHAB dès le départ (32 à 2). Au bout de trois quart-temps, le match est plié (79 à 14). Philippe ACHAB, Laurent FEDIDA, Laurent GUIRAL, Fabrice MATTERA, Jean-Marc ROUILLOT et Patrick THEUS, 8èmes , parviennent à sauver l’honneur, ce qui rendra la défaite moins cuisante (83 à 51). Bravo à tous et rendez-vous en 2014 à Toulouse. “Tapes-en cinq, on est quand même 6ème ” affirme Yves FAYOLLE ! L’équipe Vice Championne de France du comité Midi-Pyrénées De gauche à droite : Patrick MADDALENA, Gilles MAUREL, Jean- Marc ESTEOULE, Franck DUPUY et Martine MAISON L’équipe 3ème du Championnat de France du comité Limousin De gauche à droite : Sylvain CHARRIER, Richard DURAND, Patrice BARDON et Laurent PONS Concentration à son paroxisme en finale sur le 1er quart-temps d’attaque de Gilles MAUREL 1100 Vous, les participants
  7. 7. Championnat de France Espoirs 2013 Tout le monde dit “oui” ! Après une année blanche, faute de combattants, la Commission Jeunes de la FFT a tenté de redonner de l’élan au Championnat Espoirs qui lui tient particulièrement à cœur. Pour ce faire, le règlement de la compétition a été quelque peu remanié, bien que la formule triathlon ait été conservée. Ces changements se sont révélés payants puisque 28 participants ont répondu “oui”. CesontlesplushautesinstancesdelaCommission Jeunes qui sont nommées responsables et arbitres de la compétition. Josiane OLIVIER, Présidente, et David GUILLOT, Vice Président, ont accueilli les joueurs durant toute la journée du samedi 9 novembre dans la bonne humeur. Le soir, le coup d’envoi est donné. Le Championnat débute par l’individuel duplicaté. L’épreuve est remportée de main de maître, avec 72,2% en défense, par le ch’ti (devenu grand !) Pierre- Alain MOUTON qui compte 67,6%. Il est suivi par l’aquitain Maxime BARRIERE (62,1%), plusieurs fois Champion de France Jeunes, et par le francilien Gérard BONTURI (58,7%) qui rêve d’un nouveau titre après Pontarlier. Le vainqueur des Championnats Espoirs 2010 et 2011, Mickaël SCHENK (Aquitaine), est encore au rendez-vous avec 57,3%. Outre leur beauté, Marjorie FRANCHINI (Loire Forez) et Joséphine DELORME (Bourgogne) affichent elles aussi 57%. Bien qu’il ait terminé meilleur attaquant avec 72,6%, le double Champion de France Quadrettes Comités, Joey RITTIE (Charentes), ne réalise que 53,8%. Le toulousain Cyprien DEHON, pourtant premier de ligne, effectue le même pourcentage et peut être déçu lui aussi. Son collègue Sébastien LANDRY se serait bien contenté d’un tel résultat, il pointe dernier de l’alterné à 30,7%. Les 28 concurrents se retrouvent le dimanche après-midi pour disputer l’épreuve quadrettes, avec attaquant tournant. Contrairement aux éditions précédentes, les joueurs ont formé eux même leurs équipes. Le quatuor composé des aquitains Mickaël SCHENK, Maxime BARRIERE, Stéphane TESTA et du parisien Gérard BONTURI gagne le tournoi avec 88,3 PM, devançant de très très prêt la formation de Pierre-Alain MOUTON, Marjorie FRANCHINI, Damien DEHON et Sylvain REOL avec 87,4 PM. Ces deux quadrettes ont creusé l’écart, l’équipe poursuivante n’étant qu’à 10,8 PM. Il est donc normal de retrouver aux huit 1ères places au classement général intermédiaire les membres de ces deux squadras qui ont engrangé un nombre de Points Triathlon considérable grâce à leur performance. Le haut du tableau est inchangé puisque Pierre-Alain MOUTON garde la pole position devant Maxime BARRIERE et Gérard BONTURI. Le dimanche soir, il reste le concours en donnes libres qui se promet d’être passionnant. En effet, il y a très peu d’écart entre les leaders et tout peut être chamboulé. De plus, les personnes qui sont au fond du classement et qui pensent ne plus rien avoir à jouer se trompent puisque, nouveauté cette année, les trois premiers de cette épreuve gagneront directement leur qualification pour le Championnat de France en Donnes Libres 2014 à Pontarlier. Il ne fallait pas le dire deux fois au chanceux bourguignon Paul VILLIERS qui, mal classé suite aux deux 1ers tournois, s’impose avec 2060 points. Maxime BARRIERE est encore là et prend la 2ème place avec 1277 points. Cyprien DEHON s’empare lui aussi de la qualif : il est 3ème avec 930 points. A part Maxime BARRIERE et Mickaël SCHENK qui s’en sort avec 593 points, les prétendants au titre n’ont pas brillé : Pierre-Alain MOUTON n’obtient que 196 points. Gérard BONTURI et Marjorie FRANCHINI sont légèrement négatifs. Grâce à un savant calcul et une prise de risque avec un surcontrat sur la dernière donne du libre, Maxime BARRIERE devient Champion de France Espoirs, coiffant Pierre-Alain MOUTON sur le poteau qui peut être un peu chagriné par cette belle mais néanmoins 2ème place. Il trouvera du réconfort dans les bras de sa future épouse, Delphine JUMEAU, qui a dit “oui” à la demande en mariage de Pierre-Alain faite devant l’assemblée juste après la remise de son trophée. Toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur. La dernière place du podium revient au redoutable Mickaël SCHENK qui s’illustre à nouveau dans ce Championnat. Gérard BONTURI a manqué de jeu lors du tournoi en donnes libres, comble pour le tenant du titre ! “Bulubulu” échoue malheureusement cette fois. Le podium : Mickaël SCHENK (3ème ), Maxime BARRIERE (1er ) et Pierre-Alain MOUTON (2ème ) Les différents gagnants des épreuves : Gérard BONTURI, Mickaël SCHENK, Stéphane TESTA, Maxime BARRIERE (Quadrettes), Paul VILLIERS (Libre) et Pierre-Alain MOUTON (Individuel) Retour d’anciennes joueuses comme Sarah LAVENIR et Agathe MARTY 1133Vous, les participants
  8. 8. Triplettes du 08/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (26 triplettes)Triplettes du 08/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (26 triplettes) 1/ BERNE Joël, DECHAVANNE Gérard, GROSBOIS Pierre (Loire Forez) : 70,455 % 2/ LEFEBVRE Claude, COURTECUISSE Raymond, LHERBIER Bruno (Nord Pas de Calais) : 67,182 % 3/ DJIAN Jean-David, MADDALENA Patrick, PAWLISZ Michel (Lyonnais / Midi-Pyrénées / Alsace) : 65,000 % 4/ LUQUE Thierry, PARRY Régis, RAFFOUX Noël (Poitou Anjou) : 53,136 % Donnes libres du 08/11/2013Donnes libres du 08/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (48 joueurs)à Andrézieux Bouthéon (48 joueurs) 1/ SOROLLA Michel (Vaucluse) : 1913 2/ LUMINIER Michel (Loire Forez) : 1625 3/ BOUDERDARA Manuel (Loire Forez) : 1372 4/ COUTURE Philippe (Midi-Pyrénées) : 1255 Libre parallèle du 08/11/2013Libre parallèle du 08/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (32 joueurs)à Andrézieux Bouthéon (32 joueurs) 1/ PERELLI Philippe (Languedoc Roussillon) : 1713 2/ DEPESSEVILLE Christian (Loire Forez) : 1665 3/ BONY Lucien (Loire Forez) : 1113 4/ AURIEMMA Raphaël (Lyonnais) : 816Triplettes du 10/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (36 triplettes)Triplettes du 10/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (36 triplettes) 1/ CASADO Manuel, AIT AISSA Mamid, ALCOUFFE Patrick (Midi-Pyrénées) : 63,198 % 2/ LOBERT Patrick, ANDRIEU Gisèle, HERNANDEZ Christian (Midi-Pyrénées) : 59,021 % 3/ QUILLARD Fabrice, BENOIT Hervé, THEVENOUX Franck (Bourgogne) : 61,345 % 4/ GUERIN Pascal, DECLAS Georges, BRETON David (Bourgogne) : 58,913 % Duplicaté Individuel du 09/11/2013Duplicaté Individuel du 09/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (72 joueurs)à Andrézieux Bouthéon (72 joueurs) 1/ AURIEMMA Raphaël (Lyonnais) : 68,333 % 2/ DELEAGE Michel (Lyonnais) : 65,972 % 3/ DEPESSEVILLE Christian (Loire Forez) : 63,042 % 4/ MERCIER André (Loire Forez) : 62,500 % Quadrettes du 10/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (22 quadrettes)Quadrettes du 10/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (22 quadrettes) 1/ IFRAH Mustapha, JAKOB Richard, BOUSBA Kamel, PILOTELLE Barbara (Ile de France) : 54,177 2/ MARTINEZ Jean-Philippe, CHIARAMONTI Jacques, NOVELLO Jacky, VITTOZ Jérôme (Centre / Savoie) : 53,570 3/ RIFFARD DEHON Sylvie, DEHON Philippe, LAUPRETRE Bruno, RAFFIN Gilles (M-Pyrénées / Bourgogne) : 35,709 4/ BRETON David, QUILLARD Fabrice, BENOIT Hervé, THEVENOUX Franck (Bourgogne) : 27,639 LLeess OOppeenn NNaattiioonnaauuxx Quadrettes du 09/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (22 quadrettes)Quadrettes du 09/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (22 quadrettes) 1/ TRIVERO Nathalie, TRIVERO Florent, BOTELLA Olivier, ROBIN Bernard (Lyonnais) : 72,548 2/ RAMET Philippe, DUFRESNOY Patrick, BODIN Pascal, PERELLI Philippe (panaché) : 65,378 3/ BAJARD Eric, CHARRAS Jean-Marc, DJIAN Jean-David, PAWLISZ Michel (panaché) : 48,422 4/ CASCALES Gérard, MOYERE Jérémy, COURTNEY Renaud, FOUCHER Bruno (Midi-Pyrénées) : 42,924 Grand Libre du 09/11/2013Grand Libre du 09/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (108 joueurs)à Andrézieux Bouthéon (108 joueurs) 1/ GLADIEUX Michel (Lyonnais) : 1853 2/ SAUNOIS Jean-Claude (Franche-Comté) : 1788 3/ GEORJON Daniel (Loire Forez) : 1510 4/ BERTUIT Joël (Allier) : 1398 Libre parallèle du 10/11/2013 après-midiLibre parallèle du 10/11/2013 après-midi à Andrézieux Bouthéon (68 joueurs)à Andrézieux Bouthéon (68 joueurs) 1/ MEYNET Lucien (Savoie Mont Blanc) : 1756 2/ LANCRY Gérard : 1725 3/ SERRA Alain : 1420 4/ LERONDE Stéphane (Ile de France) : 1392 Donnes libres du 22/11/2013 après-midiDonnes libres du 22/11/2013 après-midi à Aix-les-Bains (200 joueurs)à Aix-les-Bains (200 joueurs) 1/ CREUSON Paulette (Ile de France) : 1742 2/ GIFFAUX Martine (Picardie) : 1650 3/ NAHON Vincent (Ile de France) : 1578 4/ LORIA Paul (Ile de France) : 1404 Libre parallèle du 22/11/2013 soirLibre parallèle du 22/11/2013 soir à Aix-les-Bains (236 joueurs)à Aix-les-Bains (236 joueurs) 1/ FOUQUE Magali (Provence) : 3336 2/ ALLIROL Didier (Loire Forez) : 2169 3/ CAVY Alain (Limousin) : 2130 4/ PASTEUR Jean (Franche-Comté) : 2123 Grand Libre du 23/11/2013Grand Libre du 23/11/2013 à Aix-les-Bains (368 joueurs)à Aix-les-Bains (368 joueurs) 1/ BARRAL Jacques (Limousin) : 2226 2/ LUDEAU Denis (Centre) : 2025 3/ BAUMGARTEN Geneviève (Midi-Pyrénées) : 1744 4/ DURRIS Reine (Loire Forez) : 1695 Triplettes du 22/11/2013 à Aix-les-Bains (42 triplettes)Triplettes du 22/11/2013 à Aix-les-Bains (42 triplettes) 1/ BAUMGARTEN Geneviève, BAUMGARTEN Patrick, DEBIESSE Michaël (M-Pyrénées / Loire Forez) : 72,042 % 2/ MARTINEZ Jean-Philippe, CHIARAMONTI Jacques, LEFEBVRE Cédric (Centre / Savoie Mont Blanc) : 64,938 % 3/ DUPUY Laurent, ROUSSEAU Lucien, SANDRIN Fernand (Centre) : 68,577 % 4/ MARTINOD Denis, SOUPEZ Alain, CASSAN Pierre (Savoie Mont Blanc) : 64,910 % Donnes libres par équipe de deux du 23/11/2013 à Aix-les-Bains (114 équipes)Donnes libres par équipe de deux du 23/11/2013 à Aix-les-Bains (114 équipes) 1/ SANDRIN Fernand (Centre) et TAVENARD Stéphane (Lyonnais) : 2430 2/ NICOD Mickaël et GNECCHI Raymond (Franche-Comté) : 1638 3/ TARTARAT Annie et BAL Monique (Savoie Mont Blanc) : 1630 4/ BRACQUEMART Serge (Seine et Marne) et TEXIER Guy (Ile de France) : 1610 Donnes libres par équipe de quatre du 24/11/2013 à Aix-les-Bains (52 équipes)Donnes libres par équipe de quatre du 24/11/2013 à Aix-les-Bains (52 équipes) 1/ VITTOZ Claude, PIETON-FRESSON Jérôme, VITTOZ Sébastien, VOGNE Fernand (Savoie Mont Blanc) : 2464 2/ AUGUSTYNIAK Edmond, MIONNET Stéphane, LEROY Pierre, DAUCHY Alain (Nord Pas de Calais) : 2236 3/ LUENT Michel, LECLERC Dominique, GONZALES Raphaël, LEJUS Maurice (Loire Océan) : 1937 4/ UGHETTO Gérard, GONTHIER Marcel, PONTET Max, GIRARD Guy (Vaucluse) : 1520 Libre parallèle du 10/11/2013 soirLibre parallèle du 10/11/2013 soir à Andrézieux Bouthéon (48 joueurs)à Andrézieux Bouthéon (48 joueurs) 1/ TARIT Michèle (Loire Forez) : 1641 2/ SALAMON Myriam (Midi-Pyrénées) : 1377 3/ HECQUET Pascal (Lyonnais) : 1131 4/ GRATEDOUX Alain (Charentes) : 1075 Donnes libres du 11/11/2013Donnes libres du 11/11/2013 à Andrézieux Bouthéon (48 joueurs)à Andrézieux Bouthéon (48 joueurs) 1/ PERELLI Philippe (Languedoc Roussillon) : 1328 2/ TYRE Géraldine (Loire Forez) : 1262 3/ EYRAUD Yvette (Loire Forez) : 887 4/ STEFANAZZI Emmanuel (Bourgogne) : 883 1155Vous, les champions
  9. 9. LLeess CChhaammppiioonn COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE 60,2 82,2 96,4 65,4 66,7 113,3 64 85,1 42,2 69,3 68 66,1 53,2 75,6 80,4 67,1 111,7 54,5 58,8 49,2 62,2 47,9 45,6 138,4 79,2 79,7 68,5 80,2 61,4 62,8 83,1 72,9 98,1 59,8 88 75,5 54,1 126,6 56 47,8 53,8 139,8 63,5 83,9 63,7 57,2 80,1 75,9 45,1 97,7 69,6 93,7 38,3 72,2 60,9 39,9 41,8 BARTHOMEUF (11) VITTOZ (3) FARNAUD (18) CONDEMINE (13) MAUREL (3) GUEGAN (9,5) DUFRESNOY (9) BAUMGARTEN (1,5) FABRE (13) KERVEILLANT (2) DURAND R. (9,5) QUILLARD (2,5) JUMEAU (9) ACHAB (4,5) TRIVERO (2,5) CASADO (8) DURAND P. (16,5) MOCHET (15) DUCHENE (10,5) LLESTA (5,5) COULON (16) PILOTELLE (0,5) BRETONNIER (18,5) RABINOVITCH (0,5) MILLET (24,5) RAMIS (8) BLANDIN (20) GROSJEAN (15,5) KETCHEDJI (0) ANTUNES (8) CANONNE (12) SICRES (2) CANONNE (12) 57 33,3 95,8 KETCHEDJI (0) BLANDIN (20) RAMIS (8) RABINOVITCH (0,5) PILOTELLE (0,5) KETCHEDJI (0) BLANDIN (20) RABINOVITCH (0,5) LLESTA (5,5) DURAND P. (16,5) LLESTA (5,5) KETCHEDJI (0) RABINOVITCH (0,5) RABINOVITCH (0,5) CASADO (8) ACHAB (4,5) ACHAB (4,5) DURAND R. (9,5) KERVEILLANT (2) DURAND R. (9,5) DURAND R. (9,5) BAUMGARTEN (1,5) MAUREL (3) MAUREL (3) CONDEMINE (13) VITTOZ (3) CONDEMINE (13) MAUREL (3) MAUREL (3) 95,1 35,5 RABINOVITCH (0,5) 1166 Vous, les champions
  10. 10. CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPE DE 4CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPE DE 4 1/ Les Trois Oudlers de Saint Jean de la Ruelle - Centre (FIGUEIREDO Tony, ROUSSEAU Lucien, VASLIER Gérard, COUTHERUT Pierre) : 5160,5 points 2/ Prenez Garde au Chien de Chelles - Seine et Marne (BLESES Luc, CHARTIER Lucien, LEMOINE Philippe, GALLI Mario) : 3840 3/ Tarot Club Vésulien - Franche Comté (GOMEZ Samuel, CLAUDEL Christophe, GROSJEAN Jérôme, BENAND Gaston) : 3206,25 4/ Tarot Club des Aravis de Thônes - Savoie Mont Blanc (JIGUET JIGLAIRE Estelle, JIGUET JIGLAIRE Didier, VITTOZ Jérôme, MONTAILLARD Robert) : 2128,75 5/ Tarot Club de Wavignies - Picardie (CARPENTIER Philippe, WAUQUIER Bruno, TREZEL Nathalie, TREZEL Renaud) : 2106,75 6/ L’Excuse Gueugnonnaise - Bourgogne (RAVE Jean-Marc, RAVE François, VINCENT Joël, BAUJARD Jean-Luc) : 1946 7/ Tarot Club Alésien - Languedoc Roussillon (GARDON René, MONTAGUT Patrick, FONTAINE Patrice, GINESTE Gérard) : 1870,25 8/ L’Excuse Dacquoise - Val d’Adour (BARRILLOT Gérard, ROBERT Daniel, LASSALLE André, LASSALLE Yvette) : 1716,25 9/ Tarot Club Calonne Ricouart - Nord Pas de Calais (GRAPPASONNO Serge, BROUSMICHE Daniel, KALINOWSKI Eric, MARTIN José) : 1490,5 10/ C.A.L.C. Pont à Mousson - Lorraine (COLLIGNON Robert, SCHAUMANN Didier, SCHONBERGER Sébastien, THIERY Jean-Louis) : 1396,5 11/ Club de Tarot des Hautes Vosges - Alsace (GROSJEAN Yoann, BLANCHARD Paul, PONTECAILLE Denis, BILOT Christophe) : 1250,75 12/ Tarot Club Baumois - Franche Comté (OBERON Christian, RENAUD Gérard, LIGIER Pascal, RACINE Claude) : 1244 13/ L’Excuse du Pays de Saint Pourçain - Allier (BOUGARET Patrick, CROCHET Bruno, DUMAS Jean-François, CELSE Jean-Philippe) : 952,75 14/ A.S.L.C. Tarot Champforgeuil - Bourgogne (CLAIR Jérôme, DUMONT Guy, METIER Philippe, DUMONT Dominique) : 813 15/ Tarot Club des Amognes de Saint Benin d’Azy - Nièvre Yonne (BOUDRIOUX Corinne, DE FRETAS Aurore, SUCHET Stéphane, LIEVIN Pierre) : 669,5 16/ L’Arène des Rois de Virignin - Ain (MARTINEZ Dominique, MYT Muriel, PONCET Gilles, SPIRITO Thibaut) : 595,75 17/ Tarot Club de Ouistreham - Normandie (RENAULT Didier, BUGAT Karine, HESLOUIS Serge, LOISANCE Franck) : 248 18/ Académie Charollaise de Tarot - Bourgogne (VIGNON Jean-Luc, BLANDIN Jean-Jacques, MORILLAS Philippe, THOMAS Daniel) : 241,25 19/ Tarot Club Alésien - Languedoc Roussillon (LECAILLE Denis, RICHE Delphine, SANCHEZ Antoine, PERSILLET Dominique) : 209,75 20/ Tarot Club de Ramonville - Midi Pyrénées (BALDACCHINO Christian, BALDACCHINO Jean-Paul, LAFUENTE Mario, DELCAILLAU Philippe) : - 42,75 21/ Tarot Club Lucéen - Sarthe Mayenne (CORDIER Philippe, JARRY Thérèse, LEGEAY Olivier, GERMAIN Cyrille) : - 583,75 22/ Tarot Club de Cumières - Champagne Ardenne (DEVIE Didier, BARBIER Bernard, BERRIOT Patrice, GRUMIER Gérard) : - 1096,25 23/ Tarot Club Mâconnais - Bourgogne (BEUCLER Jean, VINCENT Guillaume, MONDON Robert, GIRAUD Vincent) : - 1178,25 24/ Tarot Club Thionville 57 - Lorraine (BLEUSE Jacqueline, JARDEL Christian, GOSSELIN Michel, DANTANT Dominique) : - 1250,25 25/ Tarot Club de Montauban - Midi Pyrénées (CRESPIN Daniel, LONGUECASSAGNE Jacques, IACUZZO Eric, BUCH Emmanuel) : - 1613,25 26/ A.D.J.T. Décines - Lyonnais (HOVSEPIAN Jean-Jacques, FAYOLLE Brigitte, BARDOUX Guy, CONNES Didier) : - 1844 27/ Tarot Club Vaisonnais - Vaucluse (CHARLEUX Jean-Paul, CLARETON Annie, GIMENEZ Pascale, MATHIEU Roger) : - 1855,25 28/ Tarot Club Vulpillien - Lyonnais (LEROUGE Armand, RENARD Pascal, GRANGE Jean-Marc, MARTIN Alain) : - 3820 nnnnaattss ddee FFrraannccee COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE 1/ RABINOVITCH Joël, PEREZ Adrien, CARMAGNAT Michaël, DONZEAU Philippe (Franche-Comté) 2/ MAUREL Gilles, DUPUY Franck, MADDALENA Patrick, ESTEOULE Jean-Marc, MAISON Martine (Midi-Pyrénées) 3/ DURAND Richard, CHARRIER Sylvain, PONS Laurent, BARDON Patrice (Limousin) 4/ KETCHEDJI Yvan, BOULEY Jean-Pierre, CLAR Patrick, DUCARD Lionel, GAUDILLIERE Jacques (Bourgogne) 5/ BLANDIN Jean-Jacques, BLANDIN Bernard, PELTIER Alain, MUCKENSTURM Gilles (Bourgogne) 6/ CONDEMINE Marc, AMOUREUX Marc, LOBATO Manuel, FAYOLLE Yves, HOVSEPIAN Jean-Jacques, GASPARIAN Hervé (Lyonnais) 7/ LLESTA Patrick, LLESTA Arthur, ROMAN Bastien, LESTAGE François, PINOT Johann (Aquitaine) 8/ ACHAB Philippe, FEDIDA Laurent, GUIRAL Laurent, MATTERA Fabrice, ROUILLOT Jean-Marc, THEUS Patrick (Var Côte d’Azur) CHAMPIONNAT DE FRANCE ESPOIRSCHAMPIONNAT DE FRANCE ESPOIRS 1/ BARRIERE Maxime (Aquitaine) : 453,4 PT 2/ MOUTON Pierre-Alain (Nord Pas de Calais) : 446 PT 3/ SCHENK Mickaël (Aquitaine) : 415,5 PT 4/ BONTURI Gérard (Ile de France) : 401,5 PT 5/ FRANCHINI Marjorie (Loire Forez) : 392,5 PT 6/ VILLIERS Paul (Bourgogne) : 391,1 PT 7/ DEHON Damien (Midi-Pyrénées) : 369,4 PT 8/ TESTA Stéphane (Aquitaine) : 350,3 PT 9/ DEHON Cyprien (Midi-Pyrénées) : 338,5 PT 10/ RITTIE Joey (Charentes) : 332,3 PT 11/ DECLAS Aurélien (Bourgogne) : 331,2 PT 12/ VITTOZ Sébastien (Savoie Mont Blanc) : 319,1 PT 13/ GUILLET Jérémy (Allier) : 314,1 PT 14/ REOL Sylvain (Loire Forez) : 312,2 PT 15/ PIOTET Kevin (Picardie) : 304,9 PT 16/ LEMAIRE Renaud (Picardie) : 295,1 PT 17/ GUILLOT Gaëlle (Loire Forez) : 292,5 PT 18/ DELORME Joséphine (Bourgogne) : 286,3 PT 19/ BLENET Emmanuelle (Picardie) : 283,8 PT 20/ PETIT Anthony (Bourgogne) : 272,1 PT 21/ MARTY Agathe (Picardie) : 261,1 PT 22/ LIBIOUL Yohann (Loire Forez) : 258,9 PT 23/ BONNOT Lauriane (Bourgogne) : 245,6 PT 24/ LOISY Audrey (Bourgogne) : 244,5 PT 25/ BALIGAND Antoine (Bourgogne) : 239,8 PT 26/ LAVENIR Sarah (Bourgogne) : 207,2 PT 27/ TEIXEIRA Tristan (Loire Forez) : 204,2 PT 28/ LANDRY Sébastien (Midi-Pyrénées) : 196,1 PT 1177Vous, les champions
  11. 11. Championnat de France Libre par équipe de quatre interclubs 2013 Montagnes russes en Savoie, seulement pour les scores bien sûr ! Le Championnat, dont on ne peut jamais prévoir la conclusion, c’est bien le Libre par équipe de quatre. L’addition de quatre scores sur une position peut apporter 2000 points, mais elle peut aussi les retirer, personne n’étant à l’abri de jeux blancs et de chiens “crevés”. Avant le compte-rendu du Championnat 2013, revenons à sa préparation. Entre le moment où les épreuves de comités se déroulent et la finale nationale, il se passe plusieurs mois et bien des aléas peuvent survenir. Quelques équipes ont perdu des partenaires partis rejoindre les tournois arbitrés par Aimé, Alain, Philippe et Jean-Paul. D’autres n’ont pu venir pour des soucis de santé et la FFT leur souhaite un prompt rétablissement. Cette année, il a fallu rajouter des conditions climatiques délicates et, avec quelques forfaits de dernière minute, ce sont finalement 97 équipes qui se présentent le samedi 23 novembre au matin pour récupérer leurs badges. Première séance (97 équipes) A 13h25, tous les joueurs sont présents et le Championnat est ouvert par le président de la FFT, Emmanuel STEFANAZZI, qui est aussi arbitre de cette 6ème édition. Pour l’aider dans cette tâche, il est assisté de deux membres du Bureau Directeur : Michaël DEBIESSE et Michel SOROLLA. Après les présentations habituelles où il est souligné que cette compétition réunit des joueurs de toutes les catégories, depuis les 4èmes Séries jusqu’aux 1ères Séries Nationales, et que les mots “convivialité” et “respect” seront en fil rouge de cette épreuve, le départ est donné. D’entrée, cela démarre fort pour notre “Monsieur Discipline Nationale” : Pierre PAQUOT ramène plusde1000pointsàsonéquipeetsespartenaires Jean-Claude METALLIER, Danielle PAQUOT et Lydia JANNEAU, des Amis du Tarot de Saint- Gratien (Ile de France), ne sont pas en reste non plus. Ils prennent la tête du classement avec 1758 points. Le président du comité Normandie, Roger LETAY, très actif aussi au club ALM Tarot d’Evreux,occupele2ème rang,à500pointsderrière. Cinq donnes de jouées, ne nous emballons pas, il en reste 70 pour chaque joueur, c'est-à-dire 280 donnes par équipe, avant d’entrevoir le podium. Au bout de trois positions, ce sont des landais qui prennent le commandement, à savoir Gérard BARRILLOT, Daniel ROBERT, Yvette et André LASSALLE, et on voit apparaître les charollais tenants du titre juste derrière eux. Du côté des négatifs, on commence à s’inquiéter, mais on a encore un peu de temps. Une position plus tard, les sociétaires du club de Dax ont dégringolé de 15 places et les détenteurs du trophée Jean-Luc VIGNON, Jean-Jacques BLANDIN, Philippe MORILLAS et Daniel THOMAS sont loin devant, place qu’ils vont garder jusqu’à la fin de cette 1ère séance. En tout, ils ont engrangé 3587 points et sont déjà détachés de 600 points. A 18h30, le classement final est déjà affiché. Gérard BARRILLOT est 7ème , en dessous des 2000 points, tout comme Pierre PAQUOT qui est redescendu 11ème . Roger LETAY, Bernard LANGLOIS,RenéBOURGONetRégisRAYNAUD ont vu moins de jeu qu’en début de séance et ont chuté à la 38ème place, à +286. Mais ils n’ont pas de soucis à se faire car 52 équipes sont sélectionnées pour le prochain tour. Après la saisie de la dernière feuille, le score couperet est annoncé (-159) et on entend un grand “ouf” de soulagement du côté de la Picardie : Nathalie TREZEL, du club de Wavignies, est 51ème . Elle, son mari, Renaud, et leurs deux coéquipiers Philippe CARPENTIER et Bruno WAUQUIER continuent l’aventure. C’est en revanche terminé pour le président du comité Nord Pas de Calais, Pascal LELOIRE, qui occupe la pire place à -252, et pour le salarié de la FFT, Adrien PEREZ, qui peut se consoler, étant récemment couronné à Andrézieux Bouthéon. Deuxième séance (52 équipes) Après avoir eu largement le temps de manger dans les nombreux restaurants proches de la salle ou après avoir jeté quelques pièces dans les “bandits manchots”, nos 208 rescapés sont prêts à en découdre pour 25 donnes de plus. Cela débute très fort pour la délégation du club Prenez Garde au Chien de Chelles de Seine et Marne qui engrange 1400 points. Luc BLESES et ses coéquipiers, qui avaient terminé 5èmes après la 1ère séance, se retrouvent propulsés en tête. On peut noter aussi la fulgurante ascension de l’équipe de Wavignies qui passe de la 51ème à la 11ème place. C’est l’inverse pour les Amis du Tarot de Saint-Gratien qui s’enfoncent. Au bout de la 1ère position, l’Académie Charollaise a rétrogradé au 8ème rang. Au bout de trois positions, cela devient plus clair. Les premiers sont intouchables et possèdent maintenant 2000 points d’avance sur leurs poursuivants. Nathalie TREZEL campe à la 5ème place. Les équipes bourguignonnes, médaillées l’année dernière, tentent de se maintenir pour accéder à la finale : les Champions sont 17èmes etlesViceChampionsdel’ExcuseGueugnonnaise Ambiance tamisée, mais très conviviale pour le plaisir du président, arbitre pour l’occasion ! 1199Vous, les participants
  12. 12. amenés par Jean-Marc RAVE sont 21èmes . Gérard BARRILLOT devra se battre sur les deux manches restantes pour faire partie des 28 derniers car il est 33ème . Cela semble compromispourPierrePAQUOTetRogerLETAY, respectivement 41ème et 45ème . Le 2ème tour se termine vers 2h00 du matin. Les chellois ont fait une séance incroyable, terminant avec 5398 points. Ils devancent de 2700 points la CCR de Picardie, Nathalie TREZEL, qui a fait une remontée spectaculaire de 49 places. Les deux lauréats 2012 sont revenus en haut du tableau, l’Académie Charollaise étant 4ème et l’Excuse Gueugnonnaise 9ème . A la dernière place qualificative, on retrouve l’Excuse Dacquoise qui a réussi son challenge. Il ne manque qu’une soixantaine de points à Pierre PAQUOT, 30ème , qui est pourtant revenu lors des deux dernières positions. Quant à Roger LETAY, il n’a pas bougé et termine 47ème . Un autre responsable de comité n’a pas brillé non plus : la présidente de Var Côte d’Azur, Chantal GORPHE, qui pour l’occasion défendait le club de Cavalaire sur Mer, se trouve tout en bas de la feuille de résultats. Troisième séance (28 équipes) Le dimanche à 13h00, tout est prêt pour le dénouement. Les premiers qui avaient 2680 points d’avance n’en n’ont plus que 1340 à la faveur d’une division sournoise intervenue dans la nuit. L’arbitre souligne que tout est possible pour toutes les équipes et que des retours incroyables ont lieu tous les ans. Il demande aux finalistes de jouer dans le même état d’esprit puisque aucune pénalité n’a été à déplorer. Vingt comités sont représentés. Quatre équipes du comité Bourgogne, de clubs différents, sont encore en course : Champforgeuil et Mâcon en plus de Charolles et Gueugnon. Le club d’Alès, présidé par René GARDON, lui-même qualifié, compte deux formations. Dès la 1ère position, on assiste derrière les confortablesleadersàdegrandsbouleversements, entres autres le retour à la 13ème place de Gérard BARRILLOT et ses collègues, alors derniers. Les représentants du club de Saint Jean de la Ruelle (Centre) rejoignent le peloton de tête et se classent 2èmes . René GARDON passe de la 16ème à la 5ème place. Le Tarot Club des Aravis de Thônes, régional de l’étape, qui a pu rentrer à cause des nombreux forfaits, honore l’opportunité qui lui a été donnée. Il est désormais 6ème . Jean- Marc RAVE et son fils François, Joël VINCENT et Jean-Luc BAUJARD sont 8èmes et croient en leur chemise colorée et à leurs dents de requin qui les ont portés sur le podium l’an dernier. Les Champions font de la résistance à la 10ème place. Après 15 donnes, les premiers, qui semblaient se diriger vers un titre attendu en Seine et Marne depuis 1997, sont talonnés de 300 points par les joueurs du Centre. Est-il concevable que leurs poursuivants puissent encore toucher du jeu, ayant marqué déjà 2300 points ? Non seulement ils vont recevoir de jolis jeux, mais en grand nombre, pour marquer à nouveau 2193 points et finir avec l’impressionnant total de 5160 points. Le club de Saint Jean de la Ruelle est proclamé Champion de France. Bravo à Pierre COUTHERUT, Tony FIGUEIREDO, Lucien ROUSSEAU et Gérard VASLIER qui offrent au comité Centre son premier titre libre chez les grands.Leprésidentducomité,FernandSANDRIN, heureux, est convié pour leur remettre leur trophée. Les sociétaires du Club Prenez Garde au Chien de Chelles n’ont pu les arrêter. Mais Luc BLESES, Lucien CHARTIER, Philippe LEMOINE et Mario GALLI ne vont pas se plaindre. Ils ont connu cette chance fantastique la veille au soir qui leur a permis d’avoir un capital suffisant pour terminer Vice Champions de France. La 3ème place revient à une équipe inattendue et qui a effectué la plus grosse remontée de la journée : au départ 27èmes , avant-derniers qualifiés, les licenciés du Tarot Club Vésulien Samuel GOMEZ, Jérôme GROSJEAN, Christophe CLAUDEL et Gaston BENAND se sont faufilés au travers des équipes prétendantes au podium pour les coiffer sur le poteau. L’équipe locale remplaçante échoue au pied du podium, ce que n’a pas pour habitudelejeuneJérômeVITTOZ.Sespartenaires Robert MONTAILLARD, Estelle et Didier JIGUET- JIGLAIRE croyaient pourtant en sa bonne étoile. Le club de Wavignies n’a pu évoluer, immobilisé à la 5ème place. A cause de leur dernière manche négative de 600 points, les gueugnonnais n’ont pu rester sur la dernière marche du podium qu’ils occupaient avant les cinq dernières donnes. Les alésiens René GARDON, Patrick MONTAGUT, Patrice FONTAINE et Gérard GINESTE finissent à une honorable 7ème place et précèdent les dacquois. Quant aux Champions 2012, ils terminent 18èmes , mais auront eu encore l’honneur de participer à la prestigieuse finale. Tout cela s’est bien sûr terminé par le pot de l’amitié offert par le comité Savoie Mont Blanc, et l’on peut à nouveau remercier l’ensemble de ses bénévoles pour cette excellente organisation. L’équipe Vice Championne de France De gauche à droite : Mario GALLI, Luc BLESES, Philippe LEMOINE et Lucien CHARTIER (Club Prenez Garde au Chien de Chelles) L’équipe 3ème du Championnat de France De gauche à droite : Gaston BENAND, Jérôme GROSJEAN, Christophe CLAUDEL et Samuel GOMEZ (Tarot Club Vésulien) André LASSALLE, le partenaire de Gérard BARRILLOT,s’interroge:va-t-ilallerenfinale? 2200 Vous, les participants
  13. 13. ppppoooorrrrttttrrrraaaaiiiitttt ddddeeee jjjjoooouuuueeeeuuuurrrr JJeeaann LLYYOONNNNEETT((AAlllliieerr)) Quelques parties en cent ans ! “Papa Jean”, c’est comme ça que l’a surnommé Guy ROSSI, le président du Tarot Club Vichy Val d’Allier, suivi par tous les membres de l’association qui tenaient à lui rendre hommage à travers cet article. Jean LYONNET naît le 22 octobre 1914 à Lyon. Après avoir, à l’âge de 7 ans, perdu son père qui a été blessé lors de la Grande Guerre, il est élevé par sa maman chez ses grands-parents à Sury le Comtal (42). A l’adolescence, il part pour Firminy où sa mère tient un commerce de librairie. Il fait ainsi ses études au Cours Complémentaire de la ville, dans le but d’être instituteur, mais il ne parviendra pas à entrer à l’Ecole Normale. Suite à cet échec, il passe en 1931 le concours de surnumérariat, pour devenir inspecteur des PTT, qu’il réussit cette fois. Mais la crise règne alors, Jean n’embrassera la profession que le 1er mai 1935 à Paris. Pendant ces quatre années, il exerce le métier de facteur à Firminy. Dans le même laps de temps, il rencontre celle qui deviendra son épouse en 1934. Ils mettront au monde Yvette la même année. Jean connaîtra le bonheur d’être père et sa fille lui procurera aussi la joie d’être grand-père, sept fois, et arrière grand-père, onze fois. En octobre 1935, il doit effectuer son service militaire pendant deux ans. A sa sortie, il sera nommé comme receveur à Villeurbanne, puis muté à Saint-Etienne. C’est là qu’il commencera d’ailleurs à jouer au Tarot, à la pause de minuit ! Il n’y a que 74 ans ! Comme il sait le dire, ce Tarot n’avait rien à voir avec celui d’aujourd’hui car on encaissait “sans point” ou “sans atout”, c’est-à-dire les misères ! Malheureusement, la guerre arrive et il est appelé sous les drapeaux dès la fin de l’année 1939. Il est fait prisonnier le 31 mai 1940 à Lille. Il se retrouve enfermé dans un camp en Allemagne, après avoir été contraint de traverser toute la Belgique à pied. Il tente à quatre reprises de s’évader, avant d’y parvenir en 1943 et de rejoindre la France et Saint-Etienne, devant se cacher pour ne pas être à nouveau capturé. A la fin des hostilités, il commence à cumuler ses trois passions : la boule lyonnaise où il est organisateur et joueur à la section PTT de Saint-Etienne qu’il a créée, le football et bien évidemment le Tarot. Son métier le conduira à Mirecourt (Vosges), Vernon (Eure), Blanc-Mesnil en région parisienne pour finir sa carrière, à Moulins, dans l’Allier, en 1978 à l’âge de 64 ans. S’il a toujours pratiqué le Tarot, il n’a pris, par manque d’informations, sa première licence qu’en l’an 2000, à 86 ans ! Aller au club est très agréable, d’autant plus qu’il y fait connaissance de sa compagne actuelle, Jacqueline BOURGEOIS, qui fréquentait le club depuis des années et qui pratiquait également le bridge. Celle-ci avait tenu un commerce à Morez dans le Jura et avait appris le Tarot à la gendarmerie, comme quoi ! Ensemble, ils ne manquent aucun rendez-vous du club de Tarot pour partager des coups de cartes et des moments conviviaux avec leurs amis licenciés. Ils ont connu tous les anciens et ont pu apprécier entre autres Marcel CHAUCHOT et Elio VANNINI. Ils ont également très souvent l’occasion de taper le carton avec Gervais MARTEL, l’ancien président du Racing Club de Lens. Ils jouent aussi tous les mardis avec les retraités PTT et également les jeudis au club d’anciens, Soleil d’Automne. Papa Jean ne manquerait par ailleurs pour rien au monde un concours à Vichy. 2222 Vous, les licenciés
  14. 14. Il a terminé 5ème du FETA (Festival d’Eté du Tarot de l’Allier) il y a quelques années. Ne cherchez pas d’erreur sur la feuille de marque, la calculatrice, il l’a dans la tête ! En 2008, à 94 ans, il participe avec Jacqueline à la 11ème Croisière du Tarot sur le MSC Orchestra du 5 au 16 décembre qui faisait escale en Espagne, au Maroc, aux Canaries, à Madère et en Italie. Les dîners étaient pris à 18h00 avant le tournoi du soir. Papa Jean s’est classé 6ème au cumul des onze concours, après avoir gagné l’un d’entre eux. Lui et sa compagne gardent un souvenir exceptionnel de cette croisière magnifiquement orchestrée par le regretté Jean-Paul BEAL et ils recommandent à tous de participer à ces périples tant la qualité de l’encadrement y est exceptionnelle et les organisateurs remarquables. S’ils sont recontactés tous les ans, ils attendent encore un peu pour participer à un nouveau périple car ils sont encore jeunes ! De ces voyages ou de tous leurs instants familiaux, tarotiques ou autres, ils tirent toutes les photos, développées par Papa Jean lui même. Comme le disait Jacqueline, “des comme lui, il n’y en a pas deux !”. Ces propos ont été recueillis en septembre 2013 par Frédéric DAUMUR. Depuis cette date, Jean LYONNET a perdu sa compagne et le Tarot Club vichyssois profite de cet article pour lui renouveler ses plus sincères condoléances.
  15. 15. Quel contrat allez-vous demander ?Quel contrat allez-vous demander ? Quels écart et entame effectuerez-vous ?Quels écart et entame effectuerez-vous ? CHIEN LLeessCCoonnssuullttaannttss L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION (Florent TRIVERO - Adrien PEREZ) L’avantage de l'entame, la possession de l’Excuse et de nombreux honneurs poussent à enchérir, mais la faiblesse et le petit nombre des atouts, ainsi que la présence de deux couleurs faibles (♦ et ♠), font pencher vers une simple prise. Le tournoi débute, il est inutile de forcer les contrats. Prise ou garde, deux coupes ou trois vraies couleurs (voire quatre), la diversité des propositions reflète la difficulté de mener à bien ce jeu qui, après la relève, est à la frontière gagne/chute. Avec deux coupes, on développera dès l’entame la longue la plus faible (♥ en ayant couché le Cavalier), espérant fermer avec les ♣. L’écart tricolore autorisera, lui, à jouer un ou deux atouts. Deux écarts sont envisageables : jouer avec la coupe à ♠, le Roi de ♥ sec et le petit mariage ♦ 3ème ou garder un jeu plein (écart : ♠ D /♥ 3-As /♦ 7-4 /♣ 2) pour laisser le minimum de plis dans les couleurs à la défense. Ce jeu à trois couleurs demandera par contre de savoir changer le plan de jeu en cours de donne si le déroulement n’est pas aussi favorable qu'espéré. Enfin, jouer sans coupe, avec la Dame de ♠ sèche, semble trop offensif : si elle est prise, la chute paraît incontournable. Aimé CARON (Lyonnais) - Première Série Nationale La richesse du jeu en points étant fortement modérée par la faiblesse des atouts en quantité et en qualité, mon contrat est une petite. Avec ce chien, je peux jouer sur un “trois couleurs” en écartant la Dame de ♠, les ♥ sous le Roi et un petit ♦ et mettre des atouts avant de jouer mes ♣. Mais à moins d’une répartition très favorable ou d’un 21 tiré pour rentrer le Petit et qui placerait l’Excuse, je ne vais pas maîtriser facilement les atouts et perdrais inutilement de précieuses levées. Je préfère donc jouer sur un écart à deux coupes, en couchant la Dame de ♠, les quatre ♦ et le Cavalier de ♥, ce qui me permet d’avoir un matelas de 13 points et encore pas mal de pièces à prendre. Avec cet écart, mon but est d’encaisser le maximum de levées d’atout. Je vais donc entamer du Roi de ♥ et pousser cette couleur. La réussite du contrat dépendra aussi de la répartition des ♣ au moment de jouer le mariage. Elisabeth DUMAS (Var Côte d’Azur) - Première Série Trèfle En fin de tournoi et bien placée, j'aurais choisi de ne faire qu’une petite avec cette main, mais en début de tournoi, j’opte pour une garde. Mon écart sera le suivant : ♥ C-V-3-As /♦ 4 /♣ V. Ce “quatre couleurs”, avec 7 points au chaud, me plaît bien, jouant avec la Dame de ♠ sèche naturelle, protégée si besoin par l’Excuse, et le Roi de ♥ 5ème asséché, couleur que la défense risque de toucher très tardivement. Mon entame, le 11 vu au chien, découle de mon plan de jeu qui consistera à envoyer atout dès que je serai en main. J’espère vite déblayer le terrain, m’affranchir le 19 et ne pas à avoir à jouer ♣ rapidement, synonyme de mauvaise répartition des atouts en défense et d’une partie plus compromise. Thierry BECAM (Franche-Comté) - Deuxième Série Pique Pour la première donne de ce concours qualificatif, je demanderai une prise, parfaite pour prendre la température. Mon écart sera le suivant : ♠ D /♥ C-V-3-As /♦ 4. J’entame le 11 d’atout, vu au chien, en espérant ainsi faire tomber quelques gros atouts. Si la défense me trouve tout de suite la coupe à ♠, je couperai d’un petit tarot, le 4, relevé lui aussi au talon, et je rejouerai le 10 d’atout. Ayant trois contrôles dans les couleurs, je peux espérer gagner le jeu et ainsi être sur une spirale positive pour envisager une qualification. Michel PLEY (Languedoc Roussillon) - Promotion Même si le jeu n’est pas gagné d’avance, dans la mesure ou j'ai l’avantage de l’entame, j'annonce une garde. J’espère relever au moins deux atouts pour pouvoir batailler. Je couche la Dame de ♠ sèche, les quatre ♦ et le Valet de ♣. Avec deux coupes, j’espère faire le maximum de mes atouts, qui sont faibles, en prenant les points. Je démarrerai par le Roi de ♥ puis reviendrai du Valet pour faire tomber la Dame. Sans doute en main sur l’une de mes coupes, je retournerai dans ma longue à ♥. Je jouerai le Cavalier en fonction des ♥ tombés en défense. Je pousserai entièrement la couleur pour faire couper, à moins que la défense ne m’ait joué deux fois ♣, auquel cas je tenterai de faire un ♥ en débordement. Jonathan BREIDCHETH (Ile de France) - Junior Il s’agit de la première donne, je ne vais donc pas prendre trop de risques et demanderai une petite. Avec l'Excuse 7ème sans gros atouts mais un beau jeu de points, j’espère ramasser 2 tarots au chien, si possible de belle qualité. La relève rentre bien dans ma main et je choisis de garder un jeu plein. Mon écart est le suivant : ♠ D /♥ 3-As /♦ 7-4 /♣ 2. A l'entame, je jouerai le 10 d'atout, espérant faire tomber quelques gros tarots, puis j’y reviendrai dès que je prendrai la main. J’espère avoir une bonne répartition des atouts en défense pour parvenir à réaliser trois levées à ♣, deux à ♥ et une à ♦, tout en capturant les points ♠ de ma coupe et ainsi gagner. Vous n’avez pas réussi à vous qualifier dans votre comité pour le Championnat de France en donnes libres à Pontarlier, mais décidez de retenter votre chance sur place au tournoi sélectif. Sur la première donne, vous recevez le jeu suivant et avez l’entame. 2277Vous, les joueurs
  16. 16. SSuuiivvii dd’’uunnee ddoonnnnee NORD SUD Preneur EST OUEST Donneur La donne qui vous est proposée a été jouée lors du Tournoi des Maîtres du 15 octobre 1988. Elle est tirée de l’ouvrage “Les 100 plus belles donnes de Tarot” de Daniel DAYNES et Thierry BONNION (Editions du Rocher). COMMENTAIRES ATTAQUE La main de départ et le chien Le jeu proposé à l’attaquant est assez faible. Même s’il a l’avantage de l’entame et même si les atouts sont de belle qualité, ce jeu ressemble plus à une petite. En effet, Sud ne possède que sept tarots, dont un seul bout, le Petit. De plus, il n’est pas très riche en honneurs et en points, ne détenant que la fourchette Roi- Cavalier de ♥, le petit mariage ♣ et le Cavalier de ♠. Le chien vient embellir fortement sa main : bien qu’elle ne soit pas accompagnée d’autres tarots, l’Excuse est rassurante et devrait permettre la gagne, mais en individuel, l’objectif est d’optimiser le jeu et de faire le maximum de points. Les trois ♠, dont le Valet et le 10, qui rentrent dans le Cavalier sec, pourront peut-être permettre au preneur d’effectuer une levée. L’écart, le plan d’attaque et l’entame L’écart naturel consiste à garder les cinq ♣ et à coucher les ♦ blancs, couleur dans laquelle tous les habillés sont à prendre. Les preneurs avaient ensuite le choix pour les deux cartes restantes entre deux ♠ ou deux ♥, voire une de chaque. L’écart, qui saute le plus vite aux yeux, est de faire la coupe ♦ et assécher le Roi de ♥. Outre la prise des points, son autre point positif est la valorisation des atouts qui feront des plis sur les deux faiblesses. Seuls deux attaquants (tables 1 et 5) l’ont réalisé. Il faut dire que cet écart a de nombreux inconvénients : il oblige le preneur à dévoiler son jeu car il n’a d’autre choix que d’entamer du Cavalier de ♣ de sa longue et ayant relevé les ♠ au chien, la défense n’aura pas de difficultés à le percer à ♦ et à ♥. Sud a de fortes chances d’être rapidement débordé. L’attaquant de la table 3 a opté pour la même ligne de jeu, mais il a préféré conserver les ♦ blancs plutôt que les ♠ vus au chien, s’enlevant ainsi une éventuelle levée à ♠, mais voulant sans doute éviter un débordement rapide, espérant que la défense entame ♦ et y revienne, croyant à la singlette. Les attaquants 2 et 4 se sont dirigés vers un écart à une seule faiblesse, la coupe à ♦. L’attaquant 2 a mis au chaud les Cavaliers de ♠ et de ♥. L’attaquant 4 a préféré garder sa fourchette à ♥ 3ème et un doubleton ♠ par V-10, très discutable car ces deux cartes obligeront la défense à poser leurs pièces. Aucune enfume ni aucun pli ne seront donc possibles normalement. L’avantage de ces deux écarts est qu’ils permettaient d’envoyer un tarot à l’entame, dans la séquence du 15 au 17, déblayant ainsi les gros atouts de la défense et pourquoi pas le 21 qui affranchirait le 20. Ce coup d’atout n’a été donné qu’à la table 2. Un autre écart plus agressif n’a été retenu de personne : jouer avec Roi-Cavalier de ♥ secs et trois ♠, C-V-10 tant qu’à être offensif ! Le Petit au bout Sauf sur jouerie atout de la défense, le Petit au bout est inenvisageable et ce, quel que soit l’écart du preneur qui ne possède que huit atouts et une longue 5ème qui n’éliminera que six atouts de défense. Avec une seule faiblesse, le Petit sera posé sur la coupe ♦. Avec deux faiblesses, le preneur pourra prendre le risque de le retenir et attendre la 2ème faiblesse pour le lâcher, retardant ainsi un éventuel flanc atout qui pourrait permettre à la défense de sauver des points sur les couleurs non affranchies du preneur. DEFENSE Le flanc de défense Le flanc se résume à un choix entre atout pour la tenue ♣ d’Ouest ou une course au raccourcissement entre le preneur et Est, main forte. Sur quatre entames du Cavalier de ♣, trois joueurs Ouest (tables 1, 3 et 5), après avoir levé du Roi, ont proposé le flanc de tenue, en jouant le 2 d’atout. Nord, n’ayant pas vu un atout impair, ayant perdu le 21 et sachant l’Excuse chez Sud, n’est pas revenu atout et a préféré entamer ♥. A ces tables, les preneurs ont tous perdu la Dame de ♣, mais seulement Est 5 a enclenché les atouts, ce qui lui a permis de rentrer la Dame de ♦ 2nde et de mettre bulle l’attaquant. Est 1 et Est 3, sans doute de peur que le Petit aille au bout, ont attendu sa pose pour pouvoir lancer atout, ce qui s’est avéré moins efficace. A la table 2, le flanc de tenue a été aussi proposé par Ouest, mais seulement au pli 4 et en plus du 14 dont il aurait pu se débarrasser sur le 1er pli. Ce fort atout, joué de devant et qui a permis au preneur de s’excuser et de détenir trois atouts maîtres, suivi d’un Est têtu qui refuse le flanc atout, a provoqué la bulle en défense qui était déjà mal partie suite à l’entame meurtrière du 17 de Sud. A la table 4, Ouest a décidé de ne pas lancer atout pour sa tenue, entamant ♦, la coupe. Le preneur n’avait pas d’autre choix, sur son écart, que de mettre le Petit. Après avoir volé la Dame de ♣, bien qu’il ne puisse savoir si la défense tient cette couleur, Est a bien réagi en jouant atout, la pose du Petit à ♦ l’en ayant sans doute incité. Cette initiative lui a assuré d’être dans l’étui. 2288 Vous, les joueurs
  17. 17. SUD EST NORD OUEST Pli 1 C ♣ 8 ♣ 5 ♣ R ♣ Pli 2 15 A 18 A 21 A 2 A Pli 3 R ♥ 4 ♥ As ♥ 5 ♥ Pli 4 D ♣ 4 A 2 ♣ As ♣ Pli 5 1 A 6 ♥ 9 ♥ 3 ♥ Pli 6 3 ♣ 5 A 7 ♣ 4 ♣ Pli 7 16 A 6 A 12 A 14 A Pli 8 6 ♣ 7 A 9 A 10 ♣ Pli 9 10 A 8 ♦ 6 ♦ C ♦ Pli 10 10 ♠ 3 ♠ As ♠ 2 ♠ Pli 11 V ♠ 7 ♠ 9 ♠ 5 ♠ Pli 12 4 ♠ D ♠ 3 A 6 ♠ Pli 13 11 A 7 ♥ V ♥ 2 ♥ Pli 14 C ♠ 8 ♠ R ♦ R ♠ Pli 15 17 A D ♦ 9 ♦ 2 ♦ Pli 16 9 ♣ 8 A V ♦ V ♣ Pli 17 Ex 13 A D ♥ 3 ♦ Pli 18 20 A 19 A 10 ♥ 4 ♦ Table 1 Nord : Lionel DUCARD Sud : Patrick FERRELI Est : Ricardo SALVADOR Ouest : Bernard BARRET PRENEUR SUD - ENTAME SUD Ecart : ♥ C-8 / ♦ 10-7-5-As. Score : + 52. Entame : ♣ C. SUD EST NORD OUEST Pli 1 C ♣ 8 ♣ 5 ♣ R ♣ Pli 2 1 A 8 ♦ 6 ♦ 4 ♦ Pli 3 D ♣ 4 A 2 ♣ As ♣ Pli 4 10 A 5 A 21 A 2 A Pli 5 17 A 19 A 3 A 14 A Pli 6 11 A 6 A 9 A 5 ♥ Pli 7 3 ♣ 7 A 7 ♣ 4 ♣ Pli 8 15 A 8 A 12 A 2 ♥ Pli 9 6 ♣ 13 A R ♦ 10 ♣ Pli 10 20 A 18 A V ♦ 3 ♥ Pli 11 8 ♥ 4 ♥ V ♥ C ♦ Pli 12 16 A D ♦ 9 ♦ 2 ♦ Pli 13 9 ♣ 7 ♥ 9 ♠ V ♣ Pli 14 10 ♠ D ♠ As ♠ 6 ♠ Pli 15 C ♥ 6 ♥ 10 ♥ 2 ♠ Pli 16 R ♥ 3 ♠ As ♥ 3 ♦ Pli 17 Ex 8 ♠ D ♥ 5 ♠ Pli 18 V ♠ 7 ♠ 9 ♥ R ♠ Table 4 Nord : Jean-Claude BOURDON Sud : Armand BAILLEUL Est : Pierre REYNAL Ouest : Patrick CHOUKROUN PRENEUR SUD - ENTAME SUD Ecart : ♠ C-4 / ♦ 10-7-5-As. Score : - 58. Entame : ♣ C. SUD EST NORD OUEST Pli 1 17 A 19 A 21 A 2 A Pli 2 R ♥ 4 ♥ 10 ♥ 3 ♥ Pli 3 C ♣ 8 ♣ 5 ♣ R ♣ Pli 4 Ex 18 A 3 A 14 A Pli 5 V ♠ 3 ♠ 9 ♠ 2 ♠ Pli 6 3 ♣ 4 A 2 ♣ As ♣ Pli 7 10 A D ♦ 6 ♦ 2 ♦ Pli 8 6 ♣ 5 A 7 ♣ 4 ♣ Pli 9 8 ♥ 7 ♥ 9 ♥ 2 ♥ Pli 10 11 A 8 ♦ 9 ♦ C ♦ Pli 11 20 A 6 A 12 A 5 ♥ Pli 12 9 ♣ 7 A 9 A V ♣ Pli 13 16 A 8 A V ♦ 3 ♦ Pli 14 15 A 13 A As ♠ 4 ♦ Pli 15 4 ♠ D ♠ R ♦ 5 ♠ Pli 16 1 A 6 ♥ V ♥ 6 ♠ Pli 17 D ♣ 7 ♠ As ♥ 10 ♣ Pli 18 10 ♠ 8 ♠ D ♥ R ♠ Table 2 Nord : Jean-Pierre REBOUL Sud : Patrick CLAR Est : Michel KARPINSKI Ouest : Robert ROZIN PRENEUR SUD - ENTAME SUD Ecart : ♠ C / ♥ C / ♦ 10-7-5-As. Score : + 64. Entame : A 17. SUD EST NORD OUEST Pli 1 C ♣ 8 ♣ 2 ♣ R ♣ Pli 2 15 A 18 A 21 A 2 A Pli 3 R ♥ 4 ♥ As ♥ 5 ♥ Pli 4 D ♣ 4 A 5 ♣ As ♣ Pli 5 10 A 6 ♥ D ♥ 2 ♥ Pli 6 3 ♣ 8 A 7 ♣ 4 ♣ Pli 7 Ex 7 ♥ 9 ♥ 3 ♥ Pli 8 16 A 19 A 10 ♥ 14 A Pli 9 1 A 3 ♠ 9 ♠ 2 ♠ Pli 10 6 ♣ 7 A 9 A 10 ♣ Pli 11 20 A 5 A 3 A 2 ♦ Pli 12 As ♦ D ♦ R ♦ 3 ♦ Pli 13 11 A 7 ♠ As ♠ 5 ♠ Pli 14 7 ♦ 8 ♦ 6 ♦ 4 ♦ Pli 15 17 A 8 ♠ 12 A 6 ♠ Pli 16 9 ♣ 6 A V ♥ V ♣ Pli 17 5 ♦ D ♠ 9 ♦ R ♠ Pli 18 10 ♦ 13 A V ♦ C ♦ Table 3 Nord : Jean-Claude AHMED Sud : Mario TEIXEIRA Est : Didier MASQUELIER Ouest : Jacques GAUDILLIERE PRENEUR SUD - ENTAME SUD Ecart : ♠ C-V-10-4 / ♥ C-8. Score : - 62. Entame : ♣ C. SUD EST NORD OUEST Pli 1 C ♣ 8 ♣ 2 ♣ R ♣ Pli 2 17 A 19 A 21 A 2 A Pli 3 R ♥ 4 ♥ As ♥ 2 ♥ Pli 4 D ♣ 4 A 5 ♣ As ♣ Pli 5 16 A 5 A 9 A 14 A Pli 6 3 ♣ 6 A 7 ♣ 4 ♣ Pli 7 Ex 8 A 12 A 3 ♥ Pli 8 10 A 13 A 3 A 5 ♥ Pli 9 20 A 18 A As ♠ 2 ♦ Pli 10 6 ♣ 7 A D ♥ 10 ♣ Pli 11 11 A 7 ♥ 10 ♥ 2 ♠ Pli 12 10 ♠ 3 ♠ 9 ♠ R ♠ Pli 13 15 A 8 ♦ 6 ♦ 3 ♦ Pli 14 C ♠ 7 ♠ 9 ♥ 5 ♠ Pli 15 4 ♠ 8 ♠ R ♦ 6 ♠ Pli 16 1 A 6 ♥ V ♥ 4 ♦ Pli 17 9 ♣ D ♦ V ♦ V ♣ Pli 18 V ♠ D ♠ 9 ♦ C ♦ Table 5 Nord : Michel BEKHIT Sud : Thierry BONNION Est : Patrick BOULLENGER Ouest : Patrick LANCMAN PRENEUR SUD - ENTAME SUD Ecart : ♥ C-8 / ♦ 10-7-5-As. Score : - 64. Entame : ♣ C. Classement du Tournoi des Maîtres 1988 1/ Michel BEKHIT : 68,36 % 2/ Patrick CLAR : 62,11 % 3/ Michel KARPINSKI : 56,64 % 4/ Patrick FERRELI : 56,64 % 5/ Mario TEIXEIRA : 54,69 % 6/ Jean-Pierre REBOUL : 53,91 % 7/ Didier MASQUELIER : 53,52 % 8/ Lionel DUCARD : 51,95 % 9/ Patrick LANCMAN : 50,40 % 10/ Ricardo SALVADOR : 50,40 % 11/ Patrick CHOUKROUN : 49,22 % 12/ Jacques GAUDILLIERE : 48,83 % 13/ Patrick BOULLENGER : 48,44 % 14/ Jean-Claude AHMED : 46,10 % 15/ Bernard BARRET : 45,70 % 16/ Armand BAILLEUL : 44,92 % 17/ Jean-Claude BOURDON : 43,75 % 18/ Thierry BONNION : 42,58 % 19/ Pierre REYNAL : 41,02 % 20/ Robert ROZIN : 30,86 % Meilleur attaquant Patrick CLAR : 73,44 % Meilleur défenseur Michel BEKHIT : 67,19 % 2299Vous, les joueurs
  18. 18. par Bruno FOUCHER(Midi-Pyrénées) Impossible de le manquer ! Bruno est très expressif et il n’est pas rare de le croiser dans une salle de Tarot en train de raconter des donnes à l’aide de ses mains ! Pour celle que vous allez lire, il faudra vous en passer ou l’imaginer ! C’est aussi un très grand joueur et pas que par la taille ! En effet, il a remporté trois fois le Championnat de France Quadrettes D1 (2010, 2012 et 2013) et a gagné la Coupe de France en 2012. PROBLÈME : QUADRETTESPROBLÈME : QUADRETTES Champion de France Quadrettes en titre, vous débutez à la table n°1. La compétition démarre, le premier attaquant s’installe et commence par l’étui n°3. Il reçoit le jeu suivant. NORD SUD Preneur Donneur EST OUEST ATTAQUE Quel sera l’écart de l’attaquant ? L’attaquant décide de faire simple en s’ouvrant deux coupes. Son écart est le suivant : ♥ 7-4-As / ♦ 6-5-3. Cet écart lui permettra de réaliser des levées sur ses chicanes, avec ses atouts bien faiblards, tout en chopant de nombreux points qui l’amèneront à la gagne. De plus, il se laisse la possibilité d’encaisser le Cavalier de ♣. Quelle ligne d’attaque compte-t-il adopter ? Avec deux coupes, le preneur n’a pas l’intention de mettre un atout. Il va pousser ♠ en envoyant son Cavalier dès qu’il prendra la main, pour jouer par la suite sa Dame, en espérant qu’elle passe, et développer sa longue, qui, si la répartition est bonne, fera tomber dix atouts de défense. Concernant le Petit, Sud peut le mener au bout. Si la défense se trompe et joue ♣, il a de grandes chances d’y aller. Si l’entame ♣ n’a pas été produite et si sa 2ème coupe est trouvée, le preneur devra alors aviser, suivant la situation à ce moment précis, de sa pose ou non. DEFENSE Quelle entame sera effectuée par le joueur Est ? L'entame est difficile, Est va l’effectuer par déduction. Atout est interdit car deux sont présents au chien et Est a le 10 en pointe, 3ème . ♠ est du même acabit, Est a un doubleton “couillon” dans les trois du chien. Ouvrir ♣ dans le Valet 5ème est aussi inconcevable. Est a envie d’entrer sous sa Dame de ♥ 5ème , mais vu le chien, il pense que le preneur s’attend à recevoir cette entame et a pu préparer son écart en fonction. Il reste ♦ : détenant le Roi, la possibilité de coupe est probable. De plus, si Sud détient le petit mariage, ce n’est pas trop grave s’il encaisse la Dame, le Roi étant 3ème et le risque de singlette en défense quasi nulle. Est opte pour le 7 de ♦. DEROULEMENT DE LA DONNE CHIEN Voici donc la main d’attaque avec le chien : A ♠ ♥ ♦ ♣ EST NORD OUEST SUD Pli 1 7 ♦ 2 ♦ 10 ♦ 3 A Pli 2 V ♠ R ♠ 2 ♠ C ♠ Pli 3 2 ♥ 3 ♥ 10 ♥ 1 A Pli 4 6 ♠ 4 ♠ 3 ♠ D ♠ Pli 5 10 A 10 ♠ 9 ♠ 8 ♠ Pli 6 5 ♥ V ♥ 15 A 19 A Pli 7 9 A 13 A Ex As ♠ Pli 8 8 ♥ 6 ♥ 16 A 21 A Pli 9 7 A 18 A 4 A 5 ♠ Pli 10 D ♥ R ♥ 17 A 5 A Pli 11 9 ♦ 14 A V ♦ 12 A Pli 12 9 ♥ C ♥ 2 ♣ 6 A Pli 13 R ♦ 20 A D ♦ 11 A Pli 14 3 ♣ 2 A 6 ♣ 8 A Pli 15 4 ♣ As ♣ As ♦ 7 ♠ Pli 16 V ♣ D ♣ C ♦ 10 ♣ Pli 17 5 ♣ 8 ♣ 4 ♦ R ♣ Pli 18 7 ♣ 9 ♣ 8 ♦ C ♣ SCORE + 54 LLaa DDoonnnnee 21 - 19 - 12 - 11 - 8 - 6 - 5 - 3 - 1 D - C - 8 - 7 - 5 - As 7 - 4 - As 6 - 5 - 3 R - C - 10 3300 Vous, les joueurs
  19. 19. COMMENTAIRES (Signalisation FFT en défense) Pli 1 : Après une longue réflexion, Est entame sous son Roi de ♦ 3ème . Sud suit son plan de jeu et vu qu’il possède deux chicanes, il ne coupe pas du Petit. Plis 2 et 3 : Sud commence à développer sa longue ♠. Comme prévu, il entre du Cavalier. Est met le Valet, n’étant que 2nd , et Nord prend du Roi. A la surprise générale, Nord ne répète pas ♦ et tourne ♥, du 3, annonçant un honneur. Sud décide à contre coeur de se rendre et de se barrer du Petit. Ça commence mal ! Plis 4 et 5 : Vu la situation (deux coupes trouvées), vu la qualité de ses atouts et même s’il y a une possibilité de surcoupe à ♦, Sud n’a pas les moyens de mettre un atout et n’a d’autre solution que d’envoyer la Dame de ♠, qui passe fort heureusement ! Sud revient ensuite, en toute logique, d’un petit ♠. Pli 6 : En main du fond, Est décide de rejouer ♥, étant donné que Nord, qui connaissait la coupe, n’a pas relancé ♦. Nord a probablement la belle main et peu de ♦. Si cette couleur doit être mise à nouveau sur le tapis, il faut qu’elle vienne de devant pour une probable surcoupe et non du fond pour faire aspirer un atout. Sur ce retour ♥, Nord prend soin de poser le Valet au cas où l’attaquant détienne l’Excuse. Les ennuis continuent pour Sud qui perd le 19 suite à l’uppercut du 15 d’Ouest qui était singlette. Plis 7 et 8 : Il ne reste plus que le 21 à Sud qui ne peut toujours pas bouger à l’atout. Il repousse ♠, sachant qu’il fait couper toutes les mains. Sur le 13 de Nord, deux alternatives s’offrent à Ouest : monter du 16 et jouer ♦ pour une possible surcoupe de Nord qui reviendra ♥ ou s’excuser pour un retour ♥ immédiat de Nord et un nouvel uppercut. Ouest choisit cette dernière option, sans doute plus prudente. Ouest est conforté dans sa décision car le preneur n’a mis aucun atout sur la table alors qu’il a les ♠ affranchis et des problèmes dans ses deux coupes, ce qui signifie qu’il est vraisemblablement creux. Pli 9 : Le 21 vient de dégager, au grand désespoir de Sud qui ne peut plus rien acheter à ♦ et à ♥ et qui devra subir à présent la jouerie de défense. Il prie que son 13ème ♠ fasse des dégâts et déblaie des gros atouts de défense. Avant de couper, Nord fait le point : il a déduit que le 17 est en défense (rappel : 19 de Sud sur le 15 d’Ouest au pli 6) et il sait aussi que son Roi de ♥ ne pourra pas sortir, détenant encore des atouts et du ♣, couleur d’appoint du preneur. Nord prend l’initiative de tenter le sauvetage du Roi de ♥ en espérant que le 17 soit devant. Pour cela, il ajuste son atout de coupe, en posant le 18, afin qu’Ouest pisse. Pli 10 : C’est l’heure de vérité et à la bonne heure, le 17 se situe chez Ouest ! Il permet de rentrer le Roi de ♥ joué par Nord, mais aussi la Dame d’Est. Plis 11 et 12 : Ouest doit désormais revenir ♦. Il décide d’envoyer le Valet au vu de l’entame, mais aussi car il a encore la Dame et le Cavalier à charger. Sud coupe du 12. Démuni d’atouts et de ♠ et certain de rentrer le Roi de ♦, sa seule pièce, Est ne prend aucun risque et pose le 9. Nord surcoupe du 14 et redonne la main à Sud en rejouant le Cavalier de ♥. Pli 13 : Sud lance à présent le 11 d’atout, sachant qu’il reste le 20 2nd en défense et qu’il a un tarot sous-maître, le 8. Il n’a donc aucun danger de se faire fermer, même si les deux atouts sont dans la même main, ce qui est plausible. Est charge le Roi de ♦ pour le 20 de Nord. Ouest fait de même et défausse la Dame de ♦. Plis 14 et 15 : Nord se retrouve bloqué qu’avec du ♣. Il est dans l’obligation de donner son dernier atout pour ne pas à avoir à ouvrir cette couleur que le preneur possède forcément. Ouest en profite pour se débarrassser de son dernier ♣. Même si Nord a bien joué, il sait que cette action entraîne la levée du 14ème ♠ que Sud encaisse dans la foulée. Final de coup : Sud doit désormais négocier ses ♣ (R-C-10), sachant que tous les ♥ sont tombés et qu’il reste trois ♦ en défense, dont le Cavalier. Pour Sud, il est inconcevable de se faire fermer s’il joue en dessous à ♣ : soit les trois ♦ sont dans la main de devant, soit Est détient le Cavalier de ♦ sec (Ouest ayant joué le 10 au 1er pli et le Valet au pli 11 et Est ayant mis le 9 au pli 11) et par conséquent deux ♣. Même après son analyse, Sud n’est pas serein, mais de toute manière, il a besoin de deux plis pour gagner la partie. Il envoie donc le 10 de ♣ que couvre Est du Valet. Nord pense le Cavalier de ♦ chez Ouest, qui a joué le Valet au pli 11. De plus, si Est l’avait eu, il l’aurait sans doute tenté au pli 11. Ayant mis le 9, Est ne doit plus avoir de ♦, Nord lâche donc la Dame de ♣. Le preneur ferme. Conclusion : Le preneur gagne de deux. Si Est au pli 11 avait parié sur la surcoupe ♦ et avait mis le Roi, il aurait pu conserver le 9 de ♦, ce qui aurait posé beaucoup de difficultés à Sud en final dans le maniement des ♣. Bizarrement, Sud aurait pu s’en sortir en jouant Roi, puis Cavalier, pour encaisser le 10 et réussir tout pile son contrat. Si Est en début de partie avait ouvert ♥, le preneur n’aurait pas pu s’en sortir, devant concéder son dernier ♠. Pour faire chuter sur cette entame, Est aurait dû aussi garder le 9 de ♦ de communication.

×