Tarotmag n°17

388 views

Published on

Bonjour à tous,
Cette saison est bien compliquée à gérer. Beaucoup trop d’amis sont partis rejoindre les étoiles et
d’autres ont dû se mettre en retrait pour se soigner ou pour raisons professionnelles et familiales.
Les membres du Conseil d’Administration mettent tout en oeuvre pour passer ce cap difficile et le mot
solidarité n’est pas un vain mot dans cette équipe réduite, mais très soudée. La Commission de
Compétition Nationale a eu la bonne idée en début de saison de nommer de nouveaux arbitres
nationaux et l’on peut voir de jeunes joueurs s’investir dans les tâches administratives ou arbitrales.
L’encadrement et la formation des jeunes doit être une priorité dans tous les comités pour que
l’avenir ne se complique pas. Il faut transmettre notre savoir aux générations futures pour éviter des
errements inévitables. L’esprit associatif doit rester notre guide pour que notre passion perdure.
Les championnats du début 2013 sont très prometteurs d’une grande saison : belles participations,
déroulements très corrects, beaux champions. Néanmoins, nous restons vigilants à tous ces petits
couacs et nous écoutons vos doléances pour nous améliorer encore plus. N’hésitez pas à nous contacter
directement pour vos demandes, c’est tout de même plus agréable (et plus efficace) de discuter face
à face, plutôt que de lire des propos acidulés de pseudos impersonnels sur des forums privés.
Cordialement,
Emmanuel STEFANAZZI
Président de la FFT

Published in: Sports
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
388
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
31
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Tarotmag n°17

  1. 1. Bonjour à tous, Cette saison est bien compliquée à gérer. Beaucoup trop d’amis sont partis rejoindre les étoiles et d’autres ont dû se mettre en retrait pour se soigner ou pour raisons professionnelles et familiales. Les membres du Conseil d’Administration mettent tout en œuvre pour passer ce cap difficile et le mot solidarité n’est pas un vain mot dans cette équipe réduite, mais très soudée. La Commission de Compétition Nationale a eu la bonne idée en début de saison de nommer de nouveaux arbitres nationaux et l’on peut voir de jeunes joueurs s’investir dans les tâches administratives ou arbitrales. L’encadrement et la formation des jeunes doit être une priorité dans tous les comités pour que l’avenir ne se complique pas. Il faut transmettre notre savoir aux générations futures pour éviter des errements inévitables. L’esprit associatif doit rester notre guide pour que notre passion perdure. Les championnats du début 2013 sont très prometteurs d’une grande saison : belles participations, déroulements très corrects, beaux champions. Néanmoins, nous restons vigilants à tous ces petits couacs et nous écoutons vos doléances pour nous améliorer encore plus. N’hésitez pas à nous contacter directement pour vos demandes, c’est tout de même plus agréable (et plus efficace) de discuter face à face, plutôt que de lire des propos acidulés de pseudos impersonnels sur des forums privés. Cordialement, Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT L’éditorial d’Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT 3 7 9 15 Agenda Actus infos Triathlon Du 11 au 13 juillet 2013 Championnats de France Quadrettes 2013 Championnat de France Senior en Donnes Libres 2013 18 20 21 25 Croisière des 40 ans de la FFT Transatlantique Mer des Caraïbes Résultats Championnats de France Résultats Open nationaux Championnat de France en Donnes Libres 2013 28 31 32 34 Tarot initiation La poignée Les consultants Problème contrat, écart et poignée Suivi d’une donne La donne par Steve ROEDSENS Sommaire - Direction de la publication : Fédération Française de Tarot - Rédaction et relecture : Patrick BAUMGARTEN, Michaël DEBIESSE, Dominique ECOIFFIER, David GUILLOT, Philippe PERELLI, Adrien PEREZ, Isabelle POUZADOUX, Ravi RAVINDIRANE, Emmanuel STEFANAZZI - Composition et mise en page : Adrien PEREZ - Photos : Geneviève et Patrick BAUMGARTEN, Michaël DEBIESSE, Adrien PEREZ - Date de parution : Avril 2013 - Imprimeur : IMPRESSIONS DE LA TOUR G.I.L.E. - Zac de Monternoz - 01960 PERONNAS - Ont collaboré à ce numéro : Pierre PAQUOT, Florent TRIVERO, Steve ROEDSENS, les 5 consultants et de nombreux responsables de clubs et comités. Tarot Mag n°17 22 Nous, la fédé
  2. 2. Agenda MAI Sont notés dans l’agenda : - les Championnats de France - les manifestations organisées par la FFT - les tournois, festivals et séjours du magazine JUILLET - 21 au 23 : NERIS LES BAINS Assemblée Générale de la FFT - 40 ans - 14 au 21 : BUSSANG stage jeunes - 7 au 12 : ARGELES Championnats de France Séries et Jeunes (page 5) - 17 au 20 : VICHY Championnats de France Triplettes (page 6) AOUT - 11 au 13 : AIRE SUR L’ADOUR Triathlon (page 7) - 24 au 31 : ROCHEFORT EN TERRE stage adultes (TM n°16) - 27 au 31 : BLANES séjour Tarot (TM n°15) - 7 au 13 : AIRE SUR L’ADOUR festival (page 7) - 10 au 17 : ALBI festival (page 10) - 2 au 4 : ALES festival (page 8) SEPTEMBRE - 12 au 15 : ARGELES SUR MER festival (page 24) OCTOBRE - 8 au 11 : ANDREZIEUX BOUTHEON Coupe de France NOVEMBRE - 22 au 24 : AIX LES BAINS Championnat de France Libre Interclubs - 27 au 29 : OLONNE SUR MER festival (page 27) - 4 au 6 : RAMONVILLE festival (page 35) - 7 au 11 : BLANES séjour Tarot (page 13) - 21 au 28 : OBERNAI séjour Tarot (TM n°16) - 13 au 15 : CHARTRES DE BRETAGNE festival (page 22) JUIN - 31 au 3 novembre : SOREZE festival Master’s (page 30) - 30 au 16 décembre : CARAIBES croisière 40 ans FFT (pages 18 et 19) - 3 au 5 : TULLE festival (TM n°16) - 8 : LE BARCARES tournoi (TM n°16) - 23 au 30 : RONCE LES BAINS séjour Azurèva (page 29) - 13 au 20 : ALLIER festival FETA (TM n°16) - 13 au 20 : MARRAKECH séjour Tarot (TM n°16) - 16 au 19 : SOULAC SUR MER Championnat Duplicaté Senior (page 14) - 22 au 30 : CRETE séjour Tarot (page 17) - 20 au 27 : HENDAYE séjour Azurèva (page 29)
  3. 3. Actus Infos 1/ PCN- Urgence En l’absence d’Hanane, les administrateurs font du mieux pour assurer le secrétariat. Si le traitement des licences s’est globalement bien passé, celui des PCN et PP risque d’être plus complexe avant la sortie du Classement National. Il vous est à nouveau demandé d’envoyer rapidement tous vos tableaux. 2/ Réunion avec les responsables de comité à Pontarlier le samedi 30 mars 2013 L’ordre du jour était entre autres le secrétariat, les finances, les compétitions et championnats, l’Assemblée Générale. Le président de la FFT a tout d’abord évoqué les soucis engendrés suite à l’absence prématurée de notre secrétaire courant janvier. Un des problèmes récurrents provient des envois postaux non référencés. Il est difficile de traiter un chèque sans savoir à quoi il correspond ! Le renouvellement du Conseil d’Administration a été abordé dans la foulée. Suite au décès de Philippe CARDON, puis à la démission d’Hervé TALLEC et enfin à l’annonce de Jean-Pierre RITTIE sur son retrait en fin de saison, ce sont trois places en attente de postulants. Michaël DEBIESSE et Philippe PERELLI devraient se représenter. Les bonnes volontés sont les bienvenues, mais l’attention est attirée sur le fait qu’être administrateur, c’est beaucoup de travail et parfois des sacrifices sur les temps de jeu pour se mettre au service de tous. Après les deux années d’Alain MERCIER et la mise en place du Championnat Senior en donnes libres, puis les deux années de Marie- José CHAUVET et la mise en place du Championnat Senior duplicaté, la FFT doit trouver un nouveau représentant des joueurs. Il participera aux réunions de la Commission Règlementation et siègera dans la Commission d’Appel des Litiges (article 36 du RC). Les championnats en une seule séance permettent d’attirer des participants qui ne souhaitent plus jouer jusque tard dans la nuit. Les présidents de comité souhaitent la prolongation de cette mesure. La préparation des quatre jeux permet plus de souplesse à l’arbitre et un gain de temps très substantiel. Cette possibilité, en plus de l’Emmanuel 16, est prolongée sur les championnats Senior duplicaté, Individuel Promotion, Triplettes D3 et Quadrettes D3. Concernant les qualificatifs sur place pour les championnats en donnes libres, les enveloppes ne seront plus des prix mais des défraiements. En conséquence, toutes les enveloppes des qualifiés seront identiques. Trois primes seront maintenues pour les trois 1ers du classement. Après de nombreuses années sans augmentation et compte tenu du déficit annoncé pour cette saison, il est proposé, en accord avec les présidents présents, une augmentation des licences comme suit : 1ère Série > 30€ (+5), 2ème Série > 25€ (+3), 3ème Série > 20€ (inchangé), 4ème Série > 12€ (+1 et part comité limitée à 4€, soit un tarif maximum de la licence à 16€). D’autre part, tous les joueurs ayant été classés en 1ère et 2ème Série ne pourront redescendre en dessous de 3ème Trèfle, même après arrêt complet. 3/ Extrait du Conseil d’Administration du dimanche 31 mars 2013 à Pontarlier - Point sur les affiliations : les chiffres de l’an passé sont dépassés depuis mi-mars. - Point du trésorier avant la réalisation du bilan : l’an dernier, la fin des subventions sur les deux employés (emploi jeune et emploi tremplin) avait provoqué une perte sèche de 19000€. Les économies réalisées sur beaucoup d’autres postes avaient permis de limiter le déficit, mais on ne peut risquer de nouveaux cumuls de pertes. En conséquence, la tarification des licences proposée la veille est adoptée. - Modification de l’exercice financier : Le prochain exercice sera sur une durée de 9 mois entre le 1er avril 2013 et le 31 décembre 2013. - Structuration : Afin de faciliter les prises de fonctions après les élections, des fiches de postes sont en cours d’écriture pour cibler les missions de chacun. Des fiches de procédures sont mises en place pour formaliser les transmissions et stockages de documents, fichiers... - Révision des statuts en Assemblée Extraordinaire : Plusieurs points seront discutés et votés à Néris-les-Bains. Les textes précis seront préparés par Pierre PAQUOT et envoyés préalablement aux présidents de comité pour étude. > Un seul vice-président exécutif et le président CCN doit siéger dans le BD sans forcément être vice-président. > Remplacer l’interdiction de jouer une compétition par interdiction de tournoi (en précisant le type de tournoi) > Remplacer la chambre de discipline régionale par une chambre de discipline de Ligue ? > Changer le délai d’appel de la CDN. A l’heure actuelle, c’est jusqu’à 15 jours après le prononcé de la décision. Changer en 15 jours après la notification. > Prévoir que le président de la CDN puisse suspendre une décision primaire en attendant l’appel (protection du joueur) en cas de faute de procédure ou de sanction disproportionnée. > Si la décision de la CDR n’est pas transmise dans le mois, celle-ci devient caduque. - Score sur la feuille de marque : les 4 joueurs en individuel sont responsables. A rajouter : une fois le score saisi en informatique, plus de rectification possible si ce score saisi correspond à celui inscrit sur la feuille de marque. - Remplacement d’un joueur décédé dans une équipe de libre par 4 : cette possibilité sera ajoutée au règlement. Les décisions prises en concertation avec les présidents de comité sont entérinées (préparation jeux, défraiement des qualificatifs…). Une grâce présidentielle a été accordée à Evelyne RIBEMONT, conformément aux statuts FFT (article 24) et sera effective le 1er juillet 2013. 4/ Décision CDN 2013-1 du 1er avril 2013 Madame Françoise DEBROSSARD, affiliée n° 2001489, pour avoir eu une altercation violente avec le gardien du Palais des Congrès et pour avoir tenu des propos “disgracieux” dans un courrier adressé à la FFT en date du 11 janvier 2013, est suspendue pendant 32 mois dont 21 avec sursis. 44 Nous, la fédé
  4. 4. GRAND NATIONAL DE TRIATHLON Organisé par la Fédération Française de Tarot Après le succès du 8ème Grand National de Triathlon à Albi, la 9ème édition aura lieu du jeudi 11 au samedi 13 juillet 2013 pendant le Festival d’Aire sur l’Adour. Elle se terminera par le tournoi en donnes libres doté indépendamment qui permettra aux équipes mal classées de rester dans la compétition. Règlement de la compétition La compétition est constituée de trois épreuves : un tournoi duplicaté individuel par 4, un tournoi quadrettes et un tournoi en donnes libres par 4. Les résultats des 4 joueurs d’une équipe sont convertis en "Points Triathlon" (PT) suivant une table établie statistiquement à partir des résultats des open nationaux et des finales de Championnats de France. Cette table appelée "Table Chalonnaise" peut être réactualisée tous les ans et doit être disponible et affichée avant le début des épreuves. Il est d’autre part attribué un bonus à chaque joueur en fonction de son dernier classement national. A titre indicatif, pour une équipe dont les 4 joueurs auraient une moyenne de 50% en duplicaté individuel, auraient un total de 0 en libre, et finiraient à 0 point-match en quadrette, le score en points triathlon est de 300 PT (soit 100 par épreuve). Cette épreuve ne porte pas le nom de Championnat de France puisqu’il n’y a pas de qualification pour y participer, elle se déroule pendant l’été et est ouverte à toute équipe de 4 joueurs. Ces 4 joueurs peuvent être issus de n’importe quel comité, à condition d’être à jour de la licence de la saison précédente. Inscriptions et redistribution Les inscriptions doivent parvenir à la Fédération Française de Tarot au plus tard le 29 juin 2013. La FFT se réserve le droit d’accepter des inscriptions hors délai pour compléter les tournois. Des équipes seront acceptées sur place 24 heures avant le début du Triathlon à la condition de ne pas perturber l’ordonnancement du tournoi. Les frais d’inscription sont fixés à 50 € par joueur soit 200 € par équipe. Vous devez envoyer un chèque de règlement libellé à l’ordre de la FFT avec la liste des 4 participants. Le Grand National de Triathlon est doté de prix à hauteur de 80 % des frais d’inscription perçus. Cette redistribution est étalée sur 20 % des équipes. D’autre part, trois primes non cumulables sont prévues sur le libre. FESTIVAL DU 14 JUILLET Organisé par le Comité Val d’Adour PROGRAMME 14h00 21h00 Dimanche 7 juillet Donnes Libres par équipe de 2 Lundi 8 juillet Quadrettes Triplettes Libre parallèle Libre parallèle Mardi 9 juillet Quadrettes Triplettes Libre parallèle Libre parallèle Mercredi 10 juillet Quadrettes Triplettes Libre parallèle Libre parallèle Jeudi 11 juillet 13h30 TRIATHLON Duplicaté Individuel Quadrettes Libre parallèle Libre parallèle Vendredi 12 juillet 13h30 TRIATHLON Quadrettes Triplettes Libre parallèle Libre parallèle Samedi 13 juillet 13h30 TRIATHLON Donnes libres Grand Libre Libre parallèle Frais d’inscriptions : Quadrettes, Triplettes et Grands Libres : 20 € - Licenciés : 16 € Libres parallèles : 14 € - Licenciés : 10 € Redistribution : 80% + coupes Renseignements : 05.58.71.62.20 / 06.76.59.08.75 TRIATHLONET FESTIVAL- AIRE SURL’ADOUR (40) Centre d’Animation du dimanche 7 au samedi 13 juillet 2013 77Nous, la fédé
  5. 5. Championnats de France Quadrettes 2013 Jamais deux sans trois ! Les Championnats de France Quadrettes avaient lieu à Chartres, sous la houlette de l’ASPTT et de ses bénévoles, qui comme en 2011, lors des finales nationales Open, Séries et Jeunes, ont encore assuré. Le petit plus était la mise à disposition de navettes permettant aux joueurs de se balader de salle en salle. La FFT félicite les organisateurs et leurs équipes et annonce déjà le retour de ces Championnats dans la préfecture de l’Eure-et-Loir en février 2015. Jamais deux sans trois ! Cette expression est aussi parfaitement adaptée au compte-rendu que vous allez découvrir. Résumé du Championnat D1 En 1ère séance, le trio Eric DAUER, Malik FARHAT et Olivier ZIMBER, épaulé cette année par Philippe COHEN, s’impose avec 93 PM. Les strasbourgeois distancent déjà de plus de 20 PM les 2nds qui ne sont autres que les bourguignons de Fabrice QUILLARD. En 3ème position, à 65 PM, on retrouve une nouvelle formation, Jean-David DJIAN, Aimé CARON et Nicolas PORRET, partis rejoindre Stéphane FRELIN dans l’Ain. Les lapins bourguignons comptent 50 PM, tout comme les vainqueurs de la Coupe de France 2011, Romaric KERVEILLANT, Rachid ZAHRA, Serge VILE et Gilles MADON, qui succèderaient volontiers à leurs collègues de Midi-Pyrénées tenants du titre. Mais ces derniers ne vont pas se laisser faire comme ça, et ils le prouvent d’entrée en se classant 6èmes avec 49 PM. Cette année, ça passe à -11 et ce n’est pas l’équipe d’Aquitaine de François LESTAGE, repêchée de dernière minute, qui va s’en plaindre ! Ce sont les normands Manuel FORTIER, Jean-François MOREAU, Antoine et Hervé LEFRANC, qui terminent à la porte de la qualification à -13 PM. Les picards Claudia KACZANOWSKI, Vincent HANDOUCHE, Christophe et Hugo TERRIER, 3èmes du Championnat de France Quadrettes D2 la saison précédente, ne renouvelleront pas leur performance et sont éliminés. Les francs- comtois Joël RABINOVITCH, Adrien PEREZ, Michaël CARMAGNAT et Philippe DONZEAU n’ont pas brillé comme quelques mois auparavant à Portes-les- Valence où ils étaient finalistes de la Coupe de France. La 2ème séance est gagnée par les parisiens Jean- Noël LOISEAUX, Mustapha IFRAH, Franco LIVOLSI et Patrick CHOUKROUN avec 58 PM. Les derniers qualifiés de 1ère séance, François LESTAGE, Patrick LLESTA, Johann PINOT et Hervé SAUBUSSE, se sont rebiffés et devraient être sauvés par cette belle remontée de 57 PM. Auteurs d’une bonne 1ère prestation à +32, les alsaciens Gilles SYDA, David MARCHAND, Pascal ENGEL et Pierre FREY créditent encore 56 PM. La squadra bourguignonne de Fabrice QUILLARD a encore sorti son épingle du jeu en totalisant 47 PM. Renaud COURTNEY, Champion en titre, n’a pas dit son dernier mot, engrangeant encore 34 PM. Eric DAUER a connu une baisse de régime mais il reste positif avec +21, ce qui n’est pas le cas pour Jean- David DJIAN à -8 et Romaric KERVEILLANT à -14. Les lapins Lionel DUCARD, Patrick CLAR, Yvan KETCHEDJI et Jacques GAUDILLIERE se sont effondrés : ils ont -27 et ce résultat ne peut leur permettre d’accéder à la finale. Au général, les équipes de l’Est de la France s’emparent de la tête : Fabrice QUILLARD est en pôle position avec 124 PM, mais il est suivi de très près par Eric DAUER à 119 PM. L’autre équipe alsacienne de Gilles SYDA est 3ème , mais elle est distancée de 25 PM. Dans les mêmes eaux, on retrouve Renaud COURTNEY à 88 PM. Les vainqueurs de la séance se hissent à la 5ème place avec 69 PM. Le dernier tour réunit du beau monde et ce sont les Champions sortants (cela reste à voir !) qui s’adjugent la finale avec plus de 55 PM, grâce entre autres à la 1ère place en attaque de Jérémy MOYERE. En effet, ces derniers peuvent espérer faire le doublé puisque les équipes bien classées se sont écroulées. Bien que ses coéquipiers sortent en tête du classement défense, Malik FARHAT finit avant-dernier attaquant et l’équipe DAUER pointe à +6. Les leaders bourguignons sont légèrement négatifs (-2) et les alsaciens de Gilles SYDA peuvent être déçus à -10. Au classement final, il n’y a pas photo : avec plus de 156 PM, l’équipe Championne de France garde son titre (leur 3ème en quadrettes en 4 ans) qu’elle ajoute à sa récente victoire en Coupe de France. Tous les compétiteurs seront d’accord pour adresser un grand bravo à Renaud COURTNEY, Jérémy MOYERE, Bruno FOUCHER et Stéphane SICRES et saluer leur formidable parcours depuis quelques années. Malgré cette dernière mauvaise séance en attaque, Eric DAUER, Malik FARHAT, Olivier ZIMBER et Philippe COHEN peuvent se réjouir de monter sur la 2ème marche. Il faut aussi complimenter ces habitués des podiums quadrettes et féliciter Philippe pour qui c’est une première. Les sympathiques bourguignons Fabrice QUILLARD, Franck THEVENOUX, Hervé BENOIT et Guillaume PORCEDDU complètent ce palmarès 2013 pour leur plus grande joie. Les régionaux Jocelyn VAUCHAMP, Jacky NOVELLO, Sébastien BEAUCOURT et Jean-Philippe MARTINEZ échouent à la 4ème place, dont ils peuvent se satisfaire, étant à 40 points des derniers lauréats et à un tout petit point des 5èmes qui ne sont autres que Gilles SYDA et ses compères. Le podium : Eric DAUER, Olivier ZIMBER, Malik FAHRAT (2èmes ), Stéphane SICRES, Bruno FOUCHER, Jérémy MOYERE, Renaud COURTNEY (Champions de France), Franck THEVENOUX, Guillaume PORCEDDU, Fabrice QUILLARD, Hervé BENOIT (3èmes ) Heureux Malik FARHAT et Philippe COHEN ! 99Vous, les participants
  6. 6. Résumé du Championnat D2 C’est dans le même complexe qu’en D1 et dans la salle d’ordinaire occupée par l’équipe de tennis de table de l’ASPTT Chartres, Championne de France en titre, que 45 quadrettes se retrouvent pour succéder à la formation francilienne titrée en 2012. L’air du comité Centre semble bien convenir aux languedociens Patrice FONTAINE, Patrick MONTAGUT et Gérard GINESTE qui, après avoir remporté la 1ère séance en 2011 à Bourges, récidivent en compagnie de Rose- Marie CAUSSE, en cumulant 83 PM grâce à une défense de fer (1ère ) et une attaque performante (4ème ). Stéphane JEANNEAU (Ile de France) a su attaquer avec discipline et finit logiquement 1er attaquant ce qui lui permet d’occuper la 2nde place avec 79 PM. Derrière ce duo, les bourguignons de Jean-Marie ROUSSEAUX ainsi que l’équipe de Frédéric BESSAC (Allier) s’accrochent avec un joli score de 71 et 59 PM. A peine décroché, entre 50 et 30 PM, un petit peloton s’est formé avec les deux formations de l’Ain d’Albert ANTUNES et d’Hervé MORIN, les bretons de Frédéric SENECHAL ou encore les ch’tis d’Elodie BOUVIGNIES. Un peu à la traîne, les lorrains emmenés par les deux juniors Kevin COURTNEY et Gatien PIROVANO réalisent +14 pour poursuivre l’aventure. Ils devancent les franciliens d’Hubert QUILLERIER, rentrés en dernière minute pour pallier un forfait, et qui, malgré une pénalité pour téléphone, pourront jouer la manche suivante. Cette pénalité touchera deux autres équipes, malgré les directives arbitrales, qui ne pourront malheureusement pas continuer, au grand bonheur des corses de Michel CHAPELLE qui s’octroient le dernier strapontin disponible à -17. Tout le monde est à l’heure pour le début de la 2ème séance et après 24 donnes acharnées, les bretons de Frédéric SENECHAL s’adjugent le tournoi avec 56 PM, ce qui les fait remonter à la 4ème place du général. Les bourguignons de Stéphanie PRIVAT se rebellent après leur 22ème place de 1ère séance en suivant les bretons de près (46 PM). Cette belle prestation leur permettra de rentrer en finale. C’est aussi le cas des vauclusiens de Jean-Pierre PERRIER qui remontent de la 29ème à la 12ème place grâce à leurs 42 PM. Le trio de tête, bien qu’un peu plus à la peine, continue à engranger les PM : 34 pour Jean- Marie ROUSSEAUX, 23 pour Patrice FONTAINE et 14 pour Stéphane JEANNEAU. La formation de Frédéric BESSAC connaît un petit trou d’air, concédant -36 PM, mais la chute préjudiciable s’arrêtera à la 15ème et dernière place qualificative, juste devant Didier BERTRAND (Midi-Pyrénées), récent vainqueur de la Coupe de France. Devant, le tiercé reste inchangé, Stéphane JEANNEAU et Jean- Marie ROUSSEAUX inversant juste leur place de 2nd et 3ème . Ça passe aussi pour les deux équipes de l’Ain, les lorrains de Kevin COURTNEY et les remplaçants parisiens d’Hubert QUILLERIER. C’est terminé pour les corses de Michel CHAPPELLE ainsi que pour Raphaël AURIEMMA (Lyonnais) et Pierre GROSBOIS (Loire Forez), moins à l’aise dans cette salle de ping- pong que sur un terrain de foot… Peut-être inspirés par la neige qui tourbillonne sur Chartres, les lorrains Kevin COURTNEY, Philippe CHARLIER, Philippe et Gatien PIROVANO (meilleur attaquant de la séance), remportent cette finale avec un joli score de 54 PM qui va leur permettre de remonter de la 5ème à la 2nde place. C’est le premier podium chez les seniors pour Gatien et le second pour Kevin (2ème en Triplettes D2 en 2011). La FFT souhaite à ces deux jeunes prometteurs d’autres beaux exploits dans le futur. Leaders depuis le début, Patrice FONTAINE et ses équipiers réalisent une nouvelle séance positive, mais à seulement 2,5 PM... Ce sera malheureusement insuffisant pour eux et ils termineront au pied du podium, juste devant les bretons Frédéric SENECHAL, Didier LAURENT, Marie-Pierre GARNIER et Gwen THEPAUT. Des deux autres prétendants et membres du tiercé avant cette finale, c’est l’équipe bourguignonne de Jean- MarieROUSSEAUX,ElianeMAILLET,PatrickDEYNOU et Claude VINCENT qui score le plus avec ses 27 PM. Ce total suffit à leur bonheur puisqu’il leur permet de décrocher le titre de Champion de France Quadrettes D2 2013. Ils ont été les plus réguliers (3ème , 5ème et 3ème ). Les franciliens Stéphane JEANNEAU, Jean- Claude METALLIER, Danièle et Pierre PAQUOT ratent la 2ème marche pour moins de 5 PM, mais ils monteront quand même sur le plot n°3 du podium grâce à leurs 20 points en finale. Bravo à tous les médaillés. Résumé du Championnat D3 Le Championnat de France Quadrettes D3 avait lieu dans une salle de l’Hôtel de Ville de Chartres. L’équipe d’organisation de l’ASPTT, de par sa présence et son accueil, ont permis que les conditions de jeu soient optimum pour que les 45 équipes s’affrontent dans la bonne humeur. Pour veiller au bon déroulement de la compétition, le corps arbitral était composé de Gaëlle GUILLOT (pour la 1ère séance), Laurent FONTAN et David GUILLOT, responsable du Championnat. Après le discours de bienvenue et les recommandations arbitrales, le coup d’envoi était donné. La 1ère séance est marquée par l’abandon en cours de tournoi pour raison médicale de la seule équipe représentante du Le podium : Philippe CHARLIER, Philippe PIROVANO, Kevin COURTNEY, Gatien PIROVANO (2èmes ), Claude VINCENT, Patrick DEYNOU, Eliane MAILLET, Jean-Marie ROUSSEAUX (Champions de France), Pierre PAQUOT, Stéphane JANNEAU, Danièle PAQUOT et Jean-Claude METALLIER (3èmes ) Patrice FONTAINE, Rose-Marie CAUSSE et Gérard GINESTE sous l’oeil attentif de Jérôme LABARBE Philippe JUSTIN et Jérôme POMMIER (Vaucluse) appliqués en défense pour rester dans la course Vue sur la finale D2 Hubert QUILLERIER opposé aux bourguignons Rodolphe BLANCHARD et Bruno LAUPRETRE 1111Vous, les participants
  7. 7. comité Val d’Adour Léon DUMAS, Jacques BERNARD, Jean-François GARCIA et Jean-Pierre MARTIN. A la suite de ce petit incident sans gravité, le tournoi bleu se jouera avec une table relais. A l’issue des 24 donnes, c’est la formation bretonne composée de Lionel LEROY (le lien de parenté avec Nolwenn n’a pas été prouvé !), Sylvie MACHY, Dimitri et Thierry WEECXTEEN qui prend la tête du classement provisoire avec un total de 94 PM. Il faut noter également la bonne manche de l’équipe alsacienne de Nicolas DAMOISEAU, Olivier GUNDY, Nathalie LEBOURG et Damien PELLIER, 1ère défense et 2ème à seulement de 9 PM. Le podium est complété parles normands Jean-Pascal RUEL, Paul MARESCOT, Daniel DESHAYES et Philippe BENNET avec 77 PM. L’équipe du Tarot Club de Maîche (Franche-Comté), emmenéeparl’attaquantPatrickFIEROBE,sepositionne 4ème avec 59 PM. Au dessus de 50 points, on retrouve aussi Le Petit au Bout Creusotin (Bourgogne) et son président Joseph PORCEDDU. Ça passe ric-rac pour les francs-comtois de Jérôme COLLINET à -14 et pour les locaux Gilles DUVAL à -20. Le champion haltérophile José MENIS du Limousin n’a pas supporté le poids de cette compétition ! C’est le 1er éliminé, au grand désespoir de ses partenaires Elisio GOMEZ, Jean-Yves MEYNARD et Nafouel GAOUI. La young team de l’Ain, composée de Thibaut SPIRITO, Solène COUTURIER, Florian COTE et Tanguy MARTINAND,n’apassupportéelle nonplus lapression. Les 30 meilleures équipes sont là. La 2ème séance est remportée par la délégation de Sarthe Mayenne composée de Jacky MOUREAUX, Pascal DELAUNAY, Mickaël VIEILLEPEAU et Dominique NOWAK avec 40,753 PM. La virgule est importante puisque les parisiens de Jean RAHYR, auteurs d’une 1ère séance à 29 PM, effectuent 40,737 PM. Jérôme COLLINET, Raphaël CARMAGNAT, Francis HEITZ et Daniel BEQUILLARD, mal barrés après la 1ère séance, font un beau retour et remontent de la 29ème à la 11ème place, synonyme de finale. Raphaël, âgé de 10 ans, sera donc le dernier représentant de la famille à accéder à une finale, sa mère et son père ayant été éliminés en D2 et en D1. Le fiston les aurait-il dépassés ? Jean-Pascal RUEL, Joseph PORCEDDU et Patrick FIEROBE continuent leur ascension : ils réalisent respectivement 35, 26 et 22 points. Le duo de tête a été très moyen et ne créditera que 5 PM au capital acquis. Les derniers qualifiés du 1er tour, Gilles DUVAL, Martine AIME, Christian LECOMTE et André FOULQUIER (Centre), passeront à la trappe cette fois, totalisant encore un score négatif (-10). Le secrétaire adjoint de la FFT, Ravi RAVINDIRANE, et ses collègues picards Nathalie TREZEL, Jean- Jacques FACHE et Michel MILON, 17èmes , n’atteindront pas eux non plus la prestigieuse finale. Au classement général, le tiercé de tête est identique, mais son ordre a changé : Jean-Pascal RUEL prend la pôle position sur Lionel LEROY et Nicolas DAMOISEAU est relégué à la 3ème place. Patrick FIEROBE reste 4ème , devançant de peu Joseph PORCEDDU, Jacky MOUREAUX et Jean RAHYR. La finale va être marquée par un incident : les vainqueurs de la 2ème séance, alors 6èmes au général, vont être exclus du tournoi suite à des joueries étranges de leur attaquant. Après des excuses aux autres participants de la part du capitaine Mickaël VIEILLEPEAU, le tournoi a repris avec une table relais. La séance où s’applique un coefficient de 1,25 est remportée avec +62 par la formation vauclusienne de Roger MATHIEU, alors 9ème avec 48 PM. Patrick FIEROBE est présent au rendez-vous, effectuant plus de 41 PM. Jean RAHYR a tenu le choc, comptabilisant 26 points, contrairement aux autres bien classés : Lionel LEROY et Joseph PORCEDDU flirtent avec le zéro. Nicolas DAMOISEAU (-39) et Jean-Pascal RUEL (-55) sont passés à travers. Le jeune Raphaël CARMAGNAT ne renouvellera pas sa prestation de 2ème manche, mais il peut être content d’avoir participé à la finale. L’heure est aux comptes et ce sont les plus réguliers de la compétition qui remportent le Championnat de France Quadrettes D3 : bravo à Patrick FIEROBE, Pierre SANDOZ, Gérard BARTHOULOT et Jean- Claude CLERC qui repartent avec les trophées des vainqueurs. Dans l’ombre les deux 1ères séances, Roger MATHIEU, Marc LABARRE, Eric CARINI et Arnaud LOGET (Vaucluse), grâce à leur belle performance en finale, sont dans la lumière, s’octroyant la 2ème place. Ne s’étant pas écroulés dans la dernière ligne droite, les parisiens Jean RAHYR, Michel MOLLO, René GOURMAUD et Christophe ROLLAND sont récompensés par la 3ème marche du podium. La finale aura eu raison de Lionel LEROY et ses coéquipiers. Ils terminent à seulement 6 PM derrière les couronnés. Les bourguignons Joseph PORCEDDU, Daniel CAZAURAN, Alain et Florent MORNAY finissent 5èmes . Malgré leur dernier accident deparcours,Jean-PascalRUELetNicolasDAMOISEAU se classent 7ème et 8ème , devant le benjamin Raphaël CARMAGNAT 10ème . De l’écriture comme à l’école, mais ce n’est pas Raphaël, en finale, qui va s’en plaindre ! Le podium : Marc LABARRE, Roger MATHIEU, Arnaud LOGET, Eric CARINI (2èmes ), Pierre SANDOZ, Patrick FIEROBE, Gérard BARTHOULOT, Jean-Claude CLERC (Champions de France), Christophe ROLLAND, René GOURMAUD, Michel MOLLO et Jean RAHYR (3èmes ) Pause méritée pour Laurent FONTAN après les quelques déboires rencontrés ! L’attaquant breton Lionel LEROY, vainqueur de la 1ère séance 1122 Vous, les participants
  8. 8. Championnat de France Senior en Donnes Libres 2013 Plus d’un millier de printemps réunis avant le printemps ! Après Rochefort la saison dernière, l’alternance se poursuivait dans le Gard, terres du Champion de France Senior en donnes libres en titre, Jean- Pierre QUENEHEN. Le dimanche soir, le gardon débordait, la rivière mais aussi le président du club d’Alès, plongé dans les préparatifs avec les bénévoles du club, afin de soigner au mieux nos Seniors qui devraient affluer en nombre. Le lundi 18 mars, les infortunés des championnats de comités sont présents dès les premières lueurs du jour. Le soleil a chassé les nuages, l’arrivée du printemps se fait sentir. Nos “bourgeons” vont s’arracher les feuilles toute la journée afin de prendre les 54 places mises en jeu au Parc des Expositions. Ils sont 192 joueurs à se batailler et c’est Michel ROBINET, du comité Allier, qui s’octroie la 1ère place avec 1771 points devant le charentais Alain DELMUR. Même notre Président de CCN et ancien Champion de France Senior réussit à se qualifier, se positionnant 25ème . Attention, il est affûté notre Michel ! Cette année, le dernier crocus retenu se nomme Béatrice MEOCCI, qui nous vient de la Lorraine, avec seulement 397 points, comme quoi, il ne faut pas toujours faire des mille et des cents pour se qualifier ! Quelques jeux et un peu de gestion suffisaient ! Beaucoup d’anciens bourgeons le constatent et expriment leurs regrets d’avoir fait des folies, non pas de leur corps mais d’enchères ! Dans le même temps se tenait un libre en parallèle, regroupant 124 joueurs, et c’est le pontissalien Bernard BLANC qui l’emporte avec 2228 points, devant Gilles MADRE (Centre) et Jean ROYER (Midi-Pyrénées). A l’issue de ces deux concours, tout le monde s’est retrouvé dans la bonne humeur autour d’un petit verre de l’amitié suivi d’un repas réalisé par le traiteur qui a su, durant toute la semaine, régaler les papilles. Le Tarot Club avait prévu également des plateaux repas afin de satisfaire toutes les bourses et tous les appétits. Bravo pour cette initiative. Après s’être sustentées, ce sont 170 doublettes qui viennent s’échauder le soir. Serait-ce la fin de l’hiver qui fait sortir les joueurs ? En tout cas, Joseph TCHOULFYAN (Lyonnais) et Jacques RIGUET (Savoie) ont bien fait d’être là et de s’associer, s’imposant avec 2798 points devant les locaux Jacky GHIGLIONDA et Rebecca LAFONT. Le mardi 19 mars, les arbitres ont à peine le temps de mettre en place le bureau des badges que c’est déjà la cohue, les qualifiés étant impatients de posséder leur passeport pour la 1ère séance du Championnat. Très peu de personnes sont absentes et celles-ci sont remplacées ipso facto. A 13h15, tout le monde est en place sous un soleil éclatant. Les articulations vont mieux sous la chaleur alésienne ! L’arbitre principal, René IZANS, présente la compétition et les règles de convivialité qui vont avec. A l’issue de 25 donnes, dans une ambiance chaleureuse, c’est Jean-Paul MICQUET de l’Ain qui est en haut de l’affiche. Il est suivi du bourguignon André VINCENT. Le seul représentant du Pacifique Sud, Jean-François VIGIER, se fait remarquer par une belle 11ème place. La doyenne, Laurette ROBERT de Franche-Comté, avec ses 90 printemps, ne s’en laisse pas compter ! Il y a des jeunots qui pourraient encore prendre exemple et qui seraient heureux de retenir les cartes comme elle à son âge. Elle termine 135ème de la séance à +138. Quant au plus âgé des hommes, Charles HATCHONDO du Val d’Adour, toujours aussi alerte à 88 ans, il se classe 63ème avec 646 points. Le vainqueur du sélectif Michel ROBINET s’en est bien sorti avec 457 points, tout comme la dernière élue Brigitte MEOCCI à +205. Par contre, Michel SOROLLA à -410 et Alain DELMUR à -686 se sont mis un sérieux handicap. Et que dire du tenant du titre Jean-Pierre QUENEHEN, figurant dans les derniers à -1503 ? C’est sans doute son sens de l’hospitalité qui a parlé ! Il n’y a aucun éliminé, tous se retrouveront le lendemain afin d’effectuer leur 2nde joute, avec comme seule arme, leur joie de jouer et de s’amuser. En parallèle au Championnat, le tournoi libre comptait 152 joueurs. Le plus chanceux d’entre eux est le pontissalien Jean PASTEUR qui commence son “festival”. Le soir, un libre par équipe de quatre était organisé. Bien que quelques joueurs potentiels aient préféré aller dîner et ne pas se coucher tard pour aborder au mieux leur 2ème séance, le concours regroupait quand même 82 formations. C’est le quatuor mixte de Charentes et de Poitou Anjou, composé de Jean-Claude TOURNEUR, Christian MALOT, James NOURIGEON et Jean SANCHEZ, qui survole le tournoi avec le joli score de 4055 points. Le Parc des Expositions illuminé lors de la 1ère séance ! Les deux doyens de la compétition, Charles HATCHONDO et Laurette ROBERT 1155Vous, les participants
  9. 9. Le mercredi 20 mars faisait place à la 2ème séance, où tous les participants veulent encore croire en leur bonne étoile. Tout se déroule sans accroc et les quatre apôtres de l’après-midi se nomment Gilles LIBOR (Lorraine), Georges MARC (Midi-Pyrénées), Michel NEVEUX (Midi- Pyrénées) et Jean SANCHEZ (Poitou Anjou) qui avait brillé la veille. Le représentant de Nouvelle Calédonie fait encore une belle manche qui le propulse en tête du classement provisoire qu’occupait Jean-Paul MICQUET, mais ce dernier ne s’est pas écroulé (4ème ), tout comme son poursuivant André VINCENT (14ème ). Michel ROBINET s’est maintenu, il compte désormais 577 points. Pourtant mal parti, à -410, Michel SOROLLA fait la remontée nécessaire (+757) pour rester dans la compétition. Alain DELMUR n’aura pas cette chance et s’est encore enfoncé. Trop loin, Jean-Pierre QUENEHEN ne connaîtra pas cette année la finale. Ils sont nombreux à se presser autour de la table d’arbitrage pour savoir à combien ça passe. Il faut cette année 126 points et malheureusement, Béatrice MEOCCI n’en a plus que 10 et doit quitter le Championnat. Notre doyenne, qui n’a pas vu de jeu, l’accompagnera. Par contre, Charles HATCHONDO, alors 63ème , a continué de progresser dans le classement et s’est positionné au 48ème rang. En parallèle, Jean PASTEUR, comme annoncé précédemment, remporte son 2ème tournoi libre d’affilée. Etant qualifié pour le Championnat de France dans son fief, ce sera sans doute un concurrent dangereux. Il précède le duo picard Jacques ARSENE et Raymond ROEKENS. Le soir, c’est le Grand Prix de la Ville qui totalise 117 tables. La drômoise Claudie TARANTINO se l’adjuge et gagne, pour son plus grand bonheur, une belle enveloppe accompagnée d’une croisière. Le lyonnais Raphaël AURIEMMA et Guy GAILLARD, encore un pontissalien, finissent derrière elle. Le jeudi 21 mars, la fin approche. Les 160 qualifiés sont là, leurs points ont été divisés par deux. Alors 93ème , le bourguignon René POLESEL frappe fort, remportant la séance à +1916, ce qui le hisse 3ème au général. Damien JAUMOUILLE (Loire Océan) le suit de près, mais mieux classé que lui avant ce 3ème tour, il prend la tête. Le chanceux Georges MARC, Champion de France à Pontarlier, s’insère entre les deux et espère connaître le même succès qu’en l’an 2000. Le languedocien Jean-Marc ARRIGONI a fait une remontée spectaculaire de 128 places. Il est 20ème du général. De tous les protagonistes précédemment cités, seuls Jean-François VIGIER (16ème ) et Charles HATCHONDO (23ème ) ont résisté et atteignent le carré final à 24 joueurs. Il manque environ 200 points à Jean SANCHEZ, André VINCENT et Michel SOROLLA. Lors de la finale, 18 comités sont représentés. Les points sont à nouveau divisés par deux. Et c’est reparti, encore 5 donnes et on connaîtra le futur champion ou, pardon, la future championne ! Il faut dire que Sylvie MARTINEAU (Aquitaine) est la seule représentante de la gent féminine. Le suspense n’aura pas vraiment lieu dans la mesure où, le Nord 1, Damien JAUMOUILLE, remporte sa table et la finale avec un score de 368 points. Les joueurs Nord ont bien mené leur barque : parmi les six 1ers avant la finale, il en restera quatre aux quatre 1ères places. Le titre quitte donc Alès pour rejoindre la côte atlantique et les environs de Nantes. Toutes nos félicitations à Damien JAUMOUILLE. Le bourguignon René POLESEL se classe 2ème , mais ayant plus de 70 ans, il devient Champion de France dans sa catégorie. Il précède Bernard BEST de l’Ain (4ème du général) et René PARTOUCHE (5ème ). Dans la catégorie des plus de 60 ans, on retrouve au 2ème rang un habitué des podiums, Joseph DIODATI du Loire Forez, 3ème de la finale. Son collègue de comité, Christian DEPESSEVILLE, a lui aussi le plaisir de monter sur la 3ème marche du podium, bien qu’il termine 6ème . Tous seront bien entourés pendant la remise des prix par de charmantes Miss. Avaient-ils le sourire pour leur résultat ou pour leur charmante compagnie ? Après la remise des prix se déroulait le traditionnel banquet de clôture où on a bien mangé, bien ri et bien dansé. Tous se sont lâchés, joueurs, bénévoles du club et même les arbitres, comme vous l’avez remarqué ! 1166 Vous, les participants Georges MARC (Midi-Pyrénées) Sylvie MARTINEAU (Aquitaine) Le podium catégorie des plus de 60 ans Degaucheàdroite:JosephDIODATI(LoireForez)2ème ,DamienJAUMOUILLE (Loire Océan) 1er et Christian DEPESSEVILLE (Loire Forez) 3ème Le podium catégorie des plus de 70 ans De gauche à droite : Bernard BEST (Ain) 2ème , René POLESEL (Bourgogne) 1er et René PARTOUCHE (Midi-Pyrénées) 3ème Les 24 heureux finalistes
  10. 10. CHAMPIONNAT DE FRANCE QUADRETTES D1CHAMPIONNAT DE FRANCE QUADRETTES D1 1/ COURTNEY Renaud, FOUCHER Bruno, MOYERE Jérémy, SICRES Stéphane (Midi-Pyrénées) : 156,312 2/ COHEN Philippe, DAUER Eric, FARHAT Malik, ZIMBER Olivier (Alsace) : 125,948 3/ QUILLARD Fabrice, THEVENOUX Franck, BENOIT Hervé, PORCEDDU Guillaume (Bourgogne) : 121,629 4/ BEAUCOURT Sébastien, MARTINEZ Jean-Philippe, VAUCHAMP Jocelyn, NOVELLO Jacky (Centre) : 82,113 5/ SYDA Gilles, MARCHAND David, ENGEL Pascal, FREY Pierre (Alsace) : 81,306 6/ CHASSAGNON Philippe, PILOTELLE Barbara, BOUSBA Kamel, JAKOB Richard (Ile de France) : 72,953 7/ RAFFOUX Noël, BAUMGARTEN Patrick, JEAN Daniel, PARRY Régis (Poitou Anjou) : 51,233 8/ LOISEAUX Jean-Noël, IFRAH Mustapha, LIVOLSI Franco, CHOUKROUN Patrick (Ile de France) : 50,107 9/ LESTAGE François, LLESTA Patrick, PINOT Johann, SAUBUSSE Hervé (Aquitaine) : 46,107 10/ JUDEAU Michel, PORTKA Olivier, NAVARRO Gilles, AUBERT Olivier (Nièvre Yonne) : 39,132 11/ KERVEILLANT Romaric, MADON Gilles, VILE Serge, ZAHRA Rachid (Midi-Pyrénées) : 24,725 12/ DJIAN Jean-David, FRELIN Stéphane, CARON Aimé, PORRET Nicolas (Ain) : 21,812 13/ BRUSSON Julien, BAJARD Eric, FLACELIERE Gilbert, STEFANAZZI Emmanuel (Bourgogne) : 10,587 14/ VILLARD Patrick, CRAMAILLE Stéphane, CODINA Gérard, LOCATELLI Roland (Drôme Ardèche) : - 5,267 15/ BOUILLOUX Jean-Pierre, RIGAUDIER Michel, PERROUX Hervé, HENRY Dominique (Ain) : - 15,361 LLeess CChhaammppiioonnnnaattss ddee FFrraannccee CHAMPIONNAT DE FRANCE QUADRETTES D2CHAMPIONNAT DE FRANCE QUADRETTES D2 1/ ROUSSEAUX Jean-Marie, MAILLET Eliane, DEYNOU Patrick, VINCENT Claude (Bourgogne) : 142,715 2/ CHARLIER Philippe, PIROVANO Philippe, PIROVANO Gatien, COURTNEY Kevin (Lorraine) : 124,808 3/ JANNEAU Stéphane, PAQUOT Pierre, METALLIER Jean-Claude, PAQUOT Danielle (Ile de France) : 120,305 4/ FONTAINE Patrice, MONTAGUT Patrick, GINESTE Gérard, CAUSSE Rose-Marie (Languedoc Roussillon) : 112,617 5/ SENECHAL Frédéric, LAURENT Didier, GARNIER Marie-Pierre, THEPAUT Gwen (Bretagne) : 91,513 6/ FEDIDA Laurent, BOUDONG Jean, GUERIN Philippe, MYRTIL Christian (Var Côte d’Azur) : 77,347 7/ ANTUNES Albert, LE VISAGE Christophe, MUGNIER Fabrice, SIMON Stéphane (Ain) : 75,955 8/ MORIN Hervé, PEJU Laurent, JEAN Nicolas, SERTHELON Emmanuelle (Ain) : 72,108 9/ BEN BOURNANE Mouloud, DRUESNE Pascal, KAABECHE Brahim, JAVIERRE Nicole (Ile de France) : 32,566 10/ PRIVAT Stéphanie, BLANCHARD Rodolphe, RAFFIN Gilles, LAUPRETRE Bruno (Bourgogne) : 27,600 11/ QUILLERIER Hubert, CRETON Vincent, IBROUCHENE Christophe, SEGUIN Antoine (Ile de France) : 9,635 12/ PERRIER Jean-Pierre, BATTONNIER Eric, POMMIER Jérôme, JUSTIN Philippe (Vaucluse) : - 10,297 13/ SAGNAT Daniel, CHAPOUL Pascal, CHAPOUL Corinne, LAJUGIE Sylvie (Limousin) : - 18,490 14/ CHOINARD Philippe, LACROIX Pierre-Yves, TOZZI Sandrine, GUEGANO Christian (Normandie) : - 18,625 15/ BESSAC Frédéric, CELSE Jean-Philippe, DUMAS Jean-François, CROCHET Bruno (Allier) : - 24,806 CHAMPIONNAT DE FRANCE QUADRETTES D3CHAMPIONNAT DE FRANCE QUADRETTES D3 1/ BARTHOULOT Gérard, SANDOZ Pierre, CLERC Jean-Claude, FIEROBE Patrick (Franche-Comté) : 134,312 2/ MATHIEU Roger, LABARRE Marc, CARINI Eric, LOGET Arnaud (Vaucluse) : 126,185 3/ RAHYR Jean, MOLLO Michel, GOURMAUD René, ROLLAND Christophe (Ile de France) : 106,763 4/ LEROY Lionel, MACHY Sylvie, WEECXSTEEN Dimitri, WEECXSTEEN Thierry (Bretagne) : 101,199 5/ PORCEDDU Joseph, CAZAURAN Daniel, MORNAY Alain, MORNAY Florent (Bourgogne) : 80,781 6/ RAIMBAULT Jean-Paul, HAUYE Claudine, NOURIGEON James, BRAILLARD Marie-Cécile (Poitou Anjou) : 50,690 7/ RUEL Jean-Pascal, MARESCOT Paul, DESHAYES Daniel, BENNETT Philippe (Normandie) : 47,633 8/ DAMOISEAU Nicolas, GUNDY Olivier, LEBOURG Nathalie, PELLIER Damien (Alsace) : 41,469 9/ LEFEBVRE Jean-Paul, PLOUVIN Olivier, CARLIER Frédéric, WOJDYLO Patrick (Nord Pas de Calais) : 38,064 10/ COLLINET Jérôme, CARMAGNAT Raphaël, HEITZ Francis, BEQUILLARD Daniel (Franche-Comté) : 31,943 11/ DESMURS Jean, EXPOSITO Joseph, GUILLAUD Maurice, POURQUET Guy (Lyonnais) : 26,552 12/ DOMINGUEZ Fabien, NICOLAOU Michel, BAUDET Jean-Michel, CONSTANTIN Luc (Aquitaine) : 24,398 13/ GENAND Christophe, RENAUD Philippe, CLERMONTET Jean-Paul, BAYON Jean-Louis (Ile de France) : - 13,684 14/ BROCARD Gilles, CARETTE Joël, MOULE Gérard, CHARVOT Gérard (Bourgogne) : - 20,300 15/ MOUREAUX Jacky, VIEILLEPEAU Mickaël, NOWAK Dominique, DELAUNAY Pascal (Sarthe Mayenne) : - 177,061 2200 Vous, les champions
  11. 11. GENERAL : CARRE FINAL A 24 JOUEURS 1/ JAUMOUILLE Damien (Loire Océan) : 1470,5 2/ POLESEL René (Bourgogne) : 1259,75 3/ DIODATI Joseph (Loire Forez) : 1200,25 4/ BEST Bernard (Ain) : 1072,25 5/ PARTOUCHE René (Midi-Pyrénées) : 1017,75 6/ DEPESSEVILLE Christian (Loire Forez) : 1015,75 7/ SALOMON Jacky (Franche-Comté) : 969,75 8/ KERVEILLANT Jean-Claude (Corse) : 876,25 9/ PRUVOST Louis (Picardie) : 839,5 10/ DAMELINCOURT Jean-Pierre (Picardie) : 832,25 11/ ARRIGONI Jean-Marc (Languedoc Roussillon) : 756,25 12/ VIGIER Jean-François (Pacifique Sud) : 754,75 13/ GOSSELIN Michel (Lorraine) : 734 14/ LALLEMENT José (Charentes) : 694,25 15/ PORRET François (Savoie Mont Blanc) : 690 16/ RICHE Albert (Ile de France) : 682 17/ REBOUX Gilles (Allier) : 638 18/ MARC Georges (Midi-Pyrénées) : 633 19/ LECLERC Dominique (Loire Océan) : 533,75 20/ DURAND Alain (Bourgogne) : 485 21/ MARTINEAU Sylvie (Aquitaine) : 412,25 22/ CHAILLY Rosius (Loire Océan) : 380,25 23/ FRAISIER Alain (Lyonnais) : 354,75 24/ HATCHONDO Charles (Val d’Adour) : 270,75 PODIUM : CATEGORIE PLUS DE 60 ANS 1/ JAUMOUILLE Damien (Loire Océan) - 63 ans 2/ DIODATI Joseph (Loire Forez) - 67 ans 3/ DEPESSEVILLE Christian (Loire Forez) - 60 ans PODIUM : CATEGORIE PLUS DE 70 ANS 1/ POLESEL René (Bourgogne) - 72 ans 2/ BEST Bernard (Ain) - 76 ans 3/ PARTOUCHE René (Midi-Pyrénées) - 79 ans CHAMPIONNAT DE FRANCE SENIOR EN DONNES LIBRESCHAMPIONNAT DE FRANCE SENIOR EN DONNES LIBRES LLeess OOppeenn NNaattiioonnaauuxx Triplettes du 22/02/2013 à Chartres (52 triplettes)Triplettes du 22/02/2013 à Chartres (52 triplettes) 1/ ENGEL Pascal, SYDA Gilles, MARCHAND David (Alsace) : 68,421 % 2/ CRANCE Jean-François, DELCAILLAU Philippe, NICOLAS Aurore (Val d’Adour / M-Pyrénées / Bourgogne) : 64,072 % 3/ NOVELLO Jacky, ROUSSEAU Lucien, VAUCHAMP Jocelyn (Centre) : 63,874 % 4/ DUCHENE Pascal, GRUMIER Gérard, MEDINA Manuel (Champagne Ardenne) : 63,082 % Quadrettes en parallèle du 23/02/2013 à Chartres (28 quadrettes)Quadrettes en parallèle du 23/02/2013 à Chartres (28 quadrettes) 1/ PAWLISZ Michel, PEREZ Adrien, CARMAGNAT Michaël, DONZEAU Philippe (Alsace / F-Comté) : 69,154 2/ JUMEAU Delphine, DUTHEIL Jean-Yves, RAMET Philippe, MOUTON Pierre-Alain (Ile de France / Nord) : 67,487 3/ LECORVAISIER Thierry, DEROUIN Gérald, DUPUY Laurent, VALLOIS Patrick (Sarthe M. / Centre / IDF) : 47,454 4/ DERUELLE François, CONEGERO Emmanuel, BOURION Loïc, GREMY Yannick (Centre) : 42,638 Donnes Libres du 22/02/2013 après-midiDonnes Libres du 22/02/2013 après-midi à Chartres (196 joueurs)à Chartres (196 joueurs) 1/ LE GALLE Philippe (Bretagne) : 2483 2/ DANGU Bruno (Centre) : 1906 3/ NOVELLO Jacky (Centre) : 1850 4/ GUIBERT Michel (Bretagne) : 1798 Duplicaté Individuel du 23/02/2013Duplicaté Individuel du 23/02/2013 à Chartres (176 joueurs)à Chartres (176 joueurs) 1/ LE GALLE Philippe (Bretagne) : 65,038 % 2/ TALLEC Hervé (Bretagne) : 63,375 % 3/ PAOLETTI Daniel (Ile de France) : 62,758 % 4/ GAZE Michel (Bretagne) : 62,435 % Libre parallèle du 22/02/2013 soirLibre parallèle du 22/02/2013 soir à Chartres (124 joueurs)à Chartres (124 joueurs) 1/ LEFEVRE Lilian (Aquitaine) : 2729 2/ MARTELET Bernard (Franche-Comté) : 2120 3/ JACQUELLE André (Lorraine) : 1592 4/ GUESDON Thierry (Seine et Marne) : 1566 1/ BONTURI Gérard (Ile de France) : 412,71 2/ CASADO Manuel (Midi-Pyrénées) : 26,762 3/ PASTEUR Jean (Franche-Comté) : 13,079 4/ SANCHEZ Henri (Languedoc Roussillon) : - 16,99 5/ BONNET Jean-Michel (Franche-Comté) 6/ SOTTY Stéphane (Champagne Ardenne) 7/ DEUTCH William (Nièvre Yonne) 8/ LEROY Lionel (Bretagne) 9/ HERVE Jérôme (Ain) 10/ BOUSBA Kamel (Ile de France) 11/ BRAILLARD Marie-Cécile (Poitou Anjou) 12/ DJIAN Jean-David (Ain) 13/ PLACHTA Arnaud (Vaucluse) 14/ GAFTARNIK Olivier (Sarthe Mayenne) 15/ BEZ Julien (Allier) 16/ DEBRADE Patrick (Limousin) 17/ BARTHELOT Philippe (Ile de France) 18/ SILBERSTEIN Michel (Ile de France) 19/ ALLIROL Didier (Loire Forez) 20/ MAUREL Gilles (Midi-Pyrénées) 21/ DELCAILLAU Philippe (Midi-Pyrénées) 22/ CLAR Patrick (Bourgogne) 23/ SURIVET Jacky (Bourgogne) 24/ COULOMBE Bernard (Ile de France) 25/ VANNINI Maurice (Allier) 26/ TYRE Géraldine (Loire Forez) 27/ DUPUY Franck (Midi-Pyrénées) 28/ NISUS René (Guadeloupe) 29/ PETITDEMANGE Irène (Drôme Ardèche) 30/ LIGIER Pascal (Franche-Comté) 31/ BOUVIGNIES Elodie (Nord Pas de Calais) 32/ PERSILLET Dominique (Languedoc Roussillon) 33/ DAUMUR Frédéric (Allier) 34/ ETANG SALE Alfred (La Réunion) 35/ MANSIEUS Patrice (Savoie Mont Blanc) 36/ NAVARRO Gilles (Nièvre Yonne) 37/ LAIB Farid (Picardie) 38/ NIOGRET Philippe (Ain) 39/ LOUVRIER Philippe (Ile de France) 40/ MOTHE Christophe (Var Côte d’Azur) 41/ SORLET Michel (Franche-Comté) 42/ SCHEBACHER Christophe (Alsace) 43/ BARANGER Dominique (Loire Océan) 44/ GENDRE Alain (Allier) 45/ BREDILLOT Catherine (Franche-Comté) 46/ MONTMAURS Philippe (Alsace) 47/ TRINQUET Florence (Nièvre Yonne) 48/ SIMON François (Centre) 49/ GIMENO Denis (Limousin) 50/ LELLOUCHE Philippe (Champagne Ardenne) 51/ GEBELIN Patrick (Ain) 52/ MILON Michel (Picardie) CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRESCHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES 2211Vous, les champions Donnes Libres du 24/02/2013Donnes Libres du 24/02/2013 à Chartres (204 joueurs)à Chartres (204 joueurs) 1/ GRAVOILLE Isabelle (Loire Océan) : 1788 2/ SAURIS Jean-Paul (Loire Océan) : 1736 3/ MEDINA Manuel (Champagne Ardenne) : 1577 4/ ORTUNO José (Ile de France) : 1314 Grand Libre du 23/02/2013Grand Libre du 23/02/2013 à Chartres (264 joueurs)à Chartres (264 joueurs) 1/ VAUTIER Jean (Ile de France) : 2070 2/ FRANCOVIC Richard (Nièvre Yonne) : 2053 3/ FIGUEIREDO Tony (Centre) : 1993 4/ BERTUIT Joël (Allier) : 1986
  12. 12. LLeess OOppeenn NNaattiioonnaauuxx Donnes Libres par équipe de 2 joueurs du 18/03/2013 soir à Alès (170 doublettes)Donnes Libres par équipe de 2 joueurs du 18/03/2013 soir à Alès (170 doublettes) 1/ TCHOULFYAN Joseph (Lyonnais) et RIGUET Jacques (Savoie Mont Blanc) : 2798 2/ GHIGLIONDA Jacky et LAFONT Rebecca (Languedoc Roussillon) : 2279 3/ MARTINS DA SILVA Agosthino et CHARLOT Alain (Ile de France) : 2190 4/ GAILLARD Guy et GAILLARD Marie-Pierre (Franche-Comté) : 1945 5/ MALOT Christian (Var Côte d’Azur) et SAUNOIS Jean-Claude (Franche-Comté) : 1898 Donnes Libres du 18/03/2013 après-midiDonnes Libres du 18/03/2013 après-midi à Alès (124 joueurs)à Alès (124 joueurs) 1/ BLANC Bernard (Franche-Comté) : 2228 2/ MADRE Gilles (Centre) : 1697 3/ ROYER Jean (Midi-Pyrénées) : 1491 4/ LESCOUALCH Daniel (Centre) : 1423 Donnes Libres du 19/03/2013 après-midiDonnes Libres du 19/03/2013 après-midi à Alès (172 joueurs)à Alès (172 joueurs) 1/ PASTEUR Jean (Franche-Comté) : 2157 2/ NOLLEAU Pierre (Loire Forez) : 2092 3/ ATTARD Jean-Louis : 1566 4/ BONNARD Gisèle (Normandie) : 1429 Grand Prix de la Ville du 20/03/2013 soirGrand Prix de la Ville du 20/03/2013 soir à Alès (468 joueurs)à Alès (468 joueurs) 1/ TARANTINO Claudie (Drôme Ardèche) : 1854 2/ AURIEMMA Raphaël (Lyonnais) : 1796 3/ GAILLARD Guy (Franche-Comté) : 1685 4/ MAZOUYER Denis (Drôme Ardèche) : 1666 Triplettes du 29/03/2013 à Pontarlier (122 triplettes)Triplettes du 29/03/2013 à Pontarlier (122 triplettes) 1/ CARMAGNAT Michaël, RABINOVITCH Joël, PEREZ Adrien (Franche-Comté) : 66,349 % 2/ LELLOUCHE Philippe, COLIN Marie, COURANT Angélique (Champagne Ardenne) : 62,447 % 3/ LECHARDEUR Annick, LEROY Lionel, BOUGOT Loïc (Bretagne) : 65,048 % 4/ DUPUY Franck, ESTEOULE Jean-Marc, LACOU Hélène (Midi-Pyrénées / Aquitaine) : 62,116 % Triplettes du 31/03/2013 à Pontarlier (94 triplettes)Triplettes du 31/03/2013 à Pontarlier (94 triplettes) 1/ JUMEAU Delphine, MOUTON Pierre-Alain, BERTHONECHE Laurent (Ile de France / Nord / Allier) : 66,803 % 2/ SYDA Gilles, ENGEL Pascal, MARCHAND David (Alsace) : 66,574 % 3/ MUNIER Yannick, BOTELLA Olivier, NEAV Jean-Pierre (Lyonnais) : 65,202 % 4/ LEFEBVRE Cédric, VITTOZ Jérôme, VITTOZ Claude (Savoie Mont Blanc) : 63,225 % Quadrettes du 31/03/2013 à Pontarlier (63 quadrettes)Quadrettes du 31/03/2013 à Pontarlier (63 quadrettes) 1/ RABINOVITCH Joël, PEREZ Adrien, CARMAGNAT Michaël, DONZEAU Philippe (Franche-Comté) : 84,855 2/ PAOLETTI Laurent, PAOLETTI Elisa, FRANCESCHINI Pierre, TINAHONES Christophe (Corse) : 72,767 3/ VITTOZ Jérôme, VITTOZ Claude, LEFEBVRE Cédric, BOULUD Alain (Savoie Mont Blanc / Loire Forez) : 60,551 4/ GRENIER Romuald, CHASSEUX Véronique, KNAFOU Charles, COULON Alain (Alsace) : 58,397 Libre parallèle du 31/03/2013 soirLibre parallèle du 31/03/2013 soir à Pontarlier (664 joueurs)à Pontarlier (664 joueurs) 1/ DELEFORGE David (Allier) : 2666 2/ MORIN Hervé (Ain) : 2371 3/ COLAS Patrice (Bourgogne) : 2204 4/ MULLER Patrick (Loire Forez) : 2047 Grand Prix Atouts Maîtres du 01/04/2013Grand Prix Atouts Maîtres du 01/04/2013 à Pontarlier (676 joueurs)à Pontarlier (676 joueurs) 1/ ATANAZIO Laurent (Ile de France) : 2374 2/ VALO Didier (Ile de France) : 2216 3/ DUQUENOY Eugène (Nord Pas de Calais) : 2081 4/ GERARD Danièle (Lorraine) : 2029 Donnes Libres du 21/03/2013 après-midiDonnes Libres du 21/03/2013 après-midi à Alès (236 joueurs)à Alès (236 joueurs) 1/ GUILLERMAUD Philippe (Drôme Ardèche) : 1969 2/ BOUDONG Jean (Var Côte d’Azur) : 1933 3/ ESPOSITO Michel (Vaucluse) : 1932 4/ MEYER Jean (La Réunion) : 1833 Quadrettes du 30/03/2013 soir à Pontarlier (52 quadrettes)Quadrettes du 30/03/2013 soir à Pontarlier (52 quadrettes) 1/ LELOIRE Pascal, LELOIRE Véronique, BACHETTI Jean-Luc, FELICIANO Pascal (Nord Pas de Calais) : 61,628 2/ NAVARRO Gilles, DEUTCH William, PORTKA Olivier, MARTY Stéphane (Nièvre Yonne / Ile de France) : 50,570 3/ DEROUIN Gérald, LECORVAISIER Thierry, DROMAIN Gilles, JEAN Daniel (Sarthe / Chartentes / Poitou) : 44,106 4/ COURTNEY Renaud, FISCHER Franck, MOYERE Jérémy, RAFFOUX Noël (Midi-Pyrénées / Poitou Anjou) : 41,405 Libre parallèle du 31/03/2013 après-midiLibre parallèle du 31/03/2013 après-midi à Pontarlier (652 joueurs)à Pontarlier (652 joueurs) 1/ BLANC Dominique (Franche-Comté) : 2155 2/ CLERC Pascal (Ile de France) : 2068 3/ PLESSIER André (Lyonnais) : 2035 4/ RAMAYE Isabelle (Languedoc Roussillon) : 1880 Donnes Libres du 20/03/2013 après-midiDonnes Libres du 20/03/2013 après-midi à Alès (176 joueurs)à Alès (176 joueurs) 1/ PASTEUR Jean (Franche-Comté) : 1884 2/ ARSENE Jacques (Picardie) : 1716 3/ ROEKENS Raymond (Picardie) : 1656 4/ SALAMON Myriam (Midi-Pyrénées) : 1525 Libre des commerçants du 29/03/2013 soirLibre des commerçants du 29/03/2013 soir à Pontarlier (608 joueurs)à Pontarlier (608 joueurs) 1/ JOUFFROY Stéphane (Ain) : 3162 2/ LESAGE Chantal (Bretagne) : 2119 3/ FAURE Jean-Paul (Allier) : 1894 4/ VILLEFAYOT Daniel (Lorraine) : 1772 Libre parallèle du 29/03/2013 après-midiLibre parallèle du 29/03/2013 après-midi à Pontarlier (224 joueurs)à Pontarlier (224 joueurs) 1/ VIGIER Jean-François (Pacifique Sud) : 1975 2/ COLZETTI David (Ile de France) : 1658 3/ VIEILLEPEAU Mickaël (Sarthe Mayenne) : 1587 4/ LELOIRE Pascal (Nord Pas de Calais) : 1509 Donnes Libres par équipe de 4 joueurs du 19/03/2013 soir à Alès (82 équipes)Donnes Libres par équipe de 4 joueurs du 19/03/2013 soir à Alès (82 équipes) 1/ TOURNEUR Jean-Claude, NOURIGEON James, SANCHEZ Jean, MALOT Christian (Charentes) : 4055 2/ LACOSTE Bernard, CEDOLIN Michel, THENIERES Christian, GRISARD Gérard (Allier) : 3675 3/ DIODATI Joseph, BOURHALFA Laïd, ECHES Gérard, DEPESSEVILLE Christian (Loire Forez) : 3433 4/ LEFEVRE Lilian, DOMECK Philippe, CASSAGNE Bernard, DUCHIER Daniel (Aquitaine) : 3402 5/ MAZOUYER Denis, MARTIN Michel, TARANTINO Claudie, PRADELLE Anne-Marie (Drôme Ardèche) : 2604 Donnes Libres par équipe de 2 joueurs du 30/03/2013 à Pontarlier (304 doublettes)Donnes Libres par équipe de 2 joueurs du 30/03/2013 à Pontarlier (304 doublettes) 1/ MANSIEUS Isabelle (Savoie Mont Blanc) et HUDRY Nicolas (Ain) : 2407 2/ RAYNAUD Hubert et RANCHOU Yvon (Charentes) : 2386 3/ BENNACER Athmane et AYMARD Michel (Loire Forez) : 2277 4/ RIGOLOT Josette et MAITRUGUE Claudine (Franche-Comté) : 2185 Quadrettes du 30/03/2013 après-midi à Pontarlier (37 quadrettes)Quadrettes du 30/03/2013 après-midi à Pontarlier (37 quadrettes) 1/ GUERIN Pascal, QUILLARD Fabrice, BOULEY Jean-Pierre, THEVENOUX Franck (Bourgogne) : 72,960 2/ DAUER Eric, PAWLISZ Michel, ROEDSENS Steve, GINESTE Jacques (Alsace / Nord / Ile de France) : 72,617 3/ ARNAUD Olivier, MARC Georges, TREIL Pascal, STEFANAZZI Emmanuel (Midi-Pyrénées / Bourgogne) : 61,876 4/ COURTNEY Renaud, FISCHER Franck, MOYERE Jérémy, RAFFOUX Noël (Midi-Pyrénées / Poitou Anjou) : 58,157 Grand Prix de la Ville du 30/03/2013Grand Prix de la Ville du 30/03/2013 à Pontarlier (1052 joueurs)à Pontarlier (1052 joueurs) 1/ DRONIOU Pierre (Ile de France) : 2250 2/ DESHAYES Laurent (Midi-Pyrénées) : 2184 3/ CARVALHO Aurélien (Bourgogne) : 2167 4/ KISSOUN Fred (Guadeloupe) : 2141 2233Vous, les champions
  13. 13. Championnat de France Donnes Libres 2013 Bulubulu ! Pour cette 23ème édition du Championnat à Pontarlier, la FFT avait décidé d’augmenter encore le nombre de participants. Cette année, 480 seront sur la ligne de départ au lieu des 400 de l’an dernier. Parmi ceux-ci, 80 auront eu la chance de se qualifier le vendredi après-midi lors du qualificatif. Le sélectif est une nouvelle fois un succès : il compte 712 joueuses et joueurs désireux de gagner leur sésame. A l’issue des 25 donnes, ce sont les joueurs locaux qui trustent les quatre 1ers rangs, la palme revenant à Jean-Louis VERNEREY qui l’emporte avec +2046, devant Patrice MERGER, Pierre JEANNINGROS et Ludovic HURY. Philippe DELCAILLAU, vainqueur de ce tournoi la saison dernière, termine cette fois 6ème avec 1752 points. Nul doute qu’il retentera sa chance l’an prochain s’il n’arrive pas à se qualifier en Midi-Pyrénées ! Son collègue de comité Manuel CASADO gagne aussi son ticket. L’autochtone Anthony MORIN prendra la 82ème et dernière place qualificative suite à deux forfaits de dernière minute appris la veille avec beaucoup de tristesse. Patrick DELERY de Nièvre Yonne est le premier dindon de la farce puisqu’il échoue pour 4 petits points ! Corinne CARRILLO du Loire Forez, dernière qualifiée l’an dernier, n’a cette année pas revêtu son déguisement de fée : il lui manque 8 points. Suite à l’ouverture du bureau des badges et à la réunion du matin entre la FFT et les comités, ce samedi 30 mars se poursuit par la signature à la Mairie de Pontarlier de la nouvelle convention entre la FFT et la ville pour l’organisation du Championnat lors des 5 prochaines années, jusqu’en 2018. Il n’y aura ni confettis, ni fanfare, mais c’est un beau cadeau d’anniversaire pour Monsieur le Maire et une grande satisfaction pour les deux parties. Après le traditionnel discours de bienvenue de Patrick GENRE, Maire de Pontarlier, et d’Emmanuel STEFANAZZI, président de la FFT, les 480 chevaliers espèrent prendre le bon char dans le défilé sous les ordres d’Yves CHEKLI, Pierre PAQUOT, Valérie DEBIESSE et Patrick BAUMGARTEN à l’informatique. Sur sa lancée de la veille, Philippe DELCAILLAU semble avoir enfilé son costume de super héros, enlevant la séance avec 1848 points. Il devance Géraldine TYRE (Loire Forez) et Jean-David DJIAN (Ain) qui totalisent respectivement 1798 et 1482 points. Pour pouvoir continuer, il fallait faire 125 points. Guy TEXIER (Ile de France) aura la chance d’être le dernier convoqué juste devant Roland LASSERRE (Val d’Adour) et ses 124 points malheureusement insuffisants. Le vainqueur du qualificatif Jean-Louis VERNEREY n’a pas revêtu le bon costume et s’effondre à -1500. Le champion sortant, Jean-Pierre NEAV (Lyonnais), s’est fait tailler un costume et n’aura, lui aussi, pas le bonheur de défendre ses chances puisqu’il réalise -638. Hormis les chutes de neige, dans la nuit du samedi au dimanche, le principal évènement est la traditionnelle division des scores par deux avant de poursuivre l’aventure. Et c’est François SIMON (Centre) qui prend la tête de ce cortège multicolore en réalisant 1642 points, il remonte ainsi de la 128ème à la 2nde place du général. Philippe DELCAILLAU, c’est devenu un secret de Polichinelle, semble apprécier l’air du Haut Doubs puisqu’il signe de nouveau 1485 points pour garder son fauteuil de leader. Pour espérer devenir le roi ou la reine à la fin de ce 2ème charivari, il fallait avoir plus de 400 points. C’est lajeuneElodieBOUVIGNIES(NordPasdeCalais) qui obtient le dernier sésame avec 405,5 points alors que Dominique PERROT (Bourgogne), avec 401 points, est le premier à porter le masque de tristesse. Jouer le dimanche soir est déjà bien, mais pour pouvoir participer au grand défilé du lundi, il ne faut pas s’endormir ! Olivier GAFTARNIK (Sarthe Mayenne), parti de la table 14, l’a bien compris et il fait feu de tout bois (1609 points) pour s’imposer dans cette 3ème manche et prendre la tête du général avec 2281 points. Il devance un ancien participant de la table finale, enlapersonnedeWilliamDEUTCH(NièvreYonne), qui connaît l’importance de cette séance et qui signe 1223 points pour se replacer 6ème . Patrick DEBRADE (Limousin), après sa 4ème place de l’après-midi, prend la 6ème du soir. Pour l’instant, il occupe donc le 2nd strapontin du podium avec ses 1752 points juste devant Manuel CASADO à +1538. L’ancien leader limite la casse avec le résultat de -182 qui le fait redescendre 19ème . A 1022 points, il est assez loin de la barre fatidique de l’élimination qui se situe à 480 points, score d’Arnaud PLACHTA (Vaucluse) qui souffle en voyant le classement. Top départ à la salle des Capucins pour les 480 qualifiés ! Malédictiondelatable1pourJean-PierreNEAV et Jean-Louis VERNEREY en 1ère séance 2255Vous, les participants
  14. 14. Ce n’est pas le cas d’Olivier PORTKA qui restera, pour une fois, à la porte de la finale, tout comme Perrine PORRET (Savoie Mont Blanc) dont la perruque naturelle “cheveux couleur des blés” n’a pas porté bonheur. Le lundi, sous un radieux soleil, ils sont encore 52 à avoir rêvé durant la nuit décrocher ce titre envié par des milliers de joueurs. Malheureusement pour eux, un seul verra son vœu s’exaucer ! Et pour se laisser une petite chance, il ne faudra pas jouer le rôle du mannequin de paille destiné à être brûlé en fin de carnaval ! Ni Gilles NAVARRO (Nièvre Yonne), pourtant habitué des finales de championnat, ni les régionaux de l’étape Catherine BREDILLOT et Michel SORLET n’auront la chance de poursuivre. Tous ceux-là sont aussi tristes que Pierrot… Après les 20 premiers éliminés, ce sont cette fois-ci 8 joueurs qui vont quitter les festivités. Pour Géraldine TYRE qui était 2ème samedi, Franck DUPUY (Midi-Pyrénées) ou encore la benjamine de cette finale Elodie BOUVIGNIES, le bal masqué est fini. Ils peuvent enlever leur loup qui dissimulait leur envie de gagner. A la 3ème position, ce sont à nouveau 8 joueurs qui doivent tomber les masques. Parmi eux, on retrouve des habitués des grands évènements tels que Michel SILBERSTEIN (Ile de France), le lapin Patrick CLAR (Bourgogne) ou alors Philippe DELCAILLAU qui est parti peut-être un peu trop vite. Ils ne sont désormais plus que 16 avec encore 4 rotations à jouer. Celle-ci est fatale à deux joueurs pourtant partis de la table 1 en début d’après-midi. C’en est terminé des espoirs du Nord 1 Olivier GAFTARNIK et du Sud 1 Patrick DEBRADE. Il faut croire que l’habit ne fait pas le moine… Ils sont accompagnés du francilien Philippe BARTHELOT et de Julien BEZ (Allier). La 5ème position va être néfaste aux joueurs classés 1ère Série Nationale. En effet, leurs deux derniers représentants, Kamel BOUSBA (Ile de France) et Jean-David DJIAN, ne parviennent pas à s’arracher pour gravir encore une marche et espérer. Ils finissent respectivement 10ème et 12ème . Jérôme HERVE (Ain) n’aura pas plus de chance et devra se contenter du 9ème rang. Il faut se séparer aussi de Marie-Cécile BRAILLARD (Poitou Anjou), mais elle peut être fière de terminer première féminine et d’être la Colombine de cette manifestation. C’est le 6ème et avant-dernier acte. A la table 1, le joueur Espoir Gérard BONTURI (Ile de France) ne veut pas enfiler le déguisement du bouffon de la pièce. Il réalise 247 points qui lui permettent de prendre, pour la 1ère fois du week- end, le rôle de leader. Il y a forcément de la casse chez ses trois adversaires : si Henri SANCHEZ (Languedoc Roussillon), qui était 1er avant cette offensive de pirate, sauve son billet pour la finale en gardant la 4ème place, Jean- Michel BONNET (Franche-Comté) et Stéphane SOTTY (Champagne Ardenne) devront suivre la finale en tant que spectateurs. A la table 2, ce sont Manuel CASADO et Jean PASTEUR (Franche-Comté) qui tirent leur épingle du jeu, en se sélectionnant pour la finale au détriment de William DEUTCH et du breton Lionel LEROY. 18h15,laSalledesCapucinsesteneffervescence, chacun attendant le dénouement devant l’écran géant installé pour l’occasion. Le président de la FFT appelle au micro les quatre derniers héros, chacun s’installant à la position désignée. C’est Henri SANCHEZ, alors Ouest, qui lance les hostilités avec une petite qu’il va gagner grâce à la relève d’un gros chien. Il revient donc dans la course et décide d’envoyer juste derrière une 2nde petite qu’il chute. Et tout est à refaire ! C’est alors que Gérard BONTURI, en tête, décide de faire une petite qu’il parvient à gagner et qui lui permet d’accroître son avance. Il ne reste maintenant plus qu’une donne, ses trois adversaires espèrent, mais il ne leur en laissera pas le temps : il effectue la dernière prise qu’il mettra un point d’honneur à gagner. C’est donc tout logiquement le francilien Gérard BONTURI qui remporte ce 24ème titre en donnes libres. Agé de 22 ans, c’est le plus jeune Champion de France de l’histoire de cette compétition. Bravo donc à Gérard, qui a monté son personnage Bulubulu (en référence au son émis lors de la pose du Petit sur un célèbre logiciel) et lui-même au rang de super héros. L’albigeois Manuel CASASO, heureux qualifié du sélectif, est Vice-Champion de France. Très ému, sous le regard de l’assemblée, il a une pensée pour Daniel PERES qui lui a appris le Tarot. Même s’il n’a pas enchéri durant la finale, Jean PASTEUR monte chercher son trophée de 3ème en s’exclamant tout haut que ce n’est que du bonheur ! Patrick GENRE s’en réjouit : un pontissalien est sur le podium et qui plus est, un ancien collègue de travail, tout comme Jean- Michel BONNET 5ème . La Poste a frappé fort ! Le roussillonnais Henri SANCHEZ termine 4ème et a connu la joie, et le stress peut-être, d’être filmé en jouant aux cartes. Il éprouvera peut-être à nouveau ces sensations en préparant le Championnat de France d’Argelès-sur-Mer où il nous attend nombreux, il l’espère comme à Pontarlier qui, cette année encore, a battu tous les records de participation. Elodie BOUVIGNIES inteviwée par France 3 Kamel BOUSBA, Pascal LIGIER et Michel SILBERSTEIN, les 1ère Série à la trappe ! 2266 Vous, les joueurs Qui se cache derrière ce nom de code “Bulubulu” ? Le futur Champion ? La 1ère Dame, Marie-Cécile BRAILLARD, et Jean-David DJIAN en pleine réflexion
  15. 15. Cette rubrique, existante depuis la première parution de TAROTmag, touche bientôt à sa fin. Toutes les explications données sur le jeu en défense et en attaque seront accompagnées de quelques additifs, dont le suivant sur la poignée. Commençons par traiter la poignée en attaque. Le premier paramètre à prendre en compte dans le choix de présenter ou non la poignée est sans aucun doute le nombre de bouts et les honneurs en sa possession : - Avec trois bouts 10èmes , la poignée sera exposée dans tous les cas, même avec un jeu très faible en points. Le preneur n’aura pas de mal à réaliser 36 points avec les levées d’atout sur les couleurs qu’il coupe, sans oublier la prise possible des points. - Avec deux bouts 10èmes , la poignée se montre aussi dans la plupart des cas. Le preneur évitera de la présenter avec un jeu pauvre en points et une hauteur d’atoutsfaible(exemple:1-Ex10èmes avecle15enpointe) ou un saut trop important entre l’atout maître et le 2ème atout le plus élevé (exemple : 21-1 10èmes par 21-12). - Avec un bout 10ème , la poignée se montre sur des jeux pleins aux couleurs et sur des grosses qualités d’atouts, synonyme de peu de plis d’atouts concédés aux défenseurs. - Le raisonnement précédent est poussé à son paroxysme avec une poignée sans bout. Le preneur présentera la poignée s’il ne laisse que peu de levées à l’atout et aux couleurs. Le deuxième paramètre à prendre en considération est le type d’épreuve. En effet, il sera plus facile de montrer une poignée en individuel duplicaté ou en triplettes, compétitions dans lesquelles il faut essayer de réaliser le score le plus élevé et où le fait de chuter est moins important. Dans le doute, il lui est conseillé de présenter ses images. En effet, si le jeu gagne (bonne répartition, prise du Petit possible…) et qu’il fait partie des attaquants à ne pas avoir “installé”, il obtiendra une mauvaise note. Si par contre il estime son jeu toujours perdant, il ne fera pas voir la poignée, dans quelque compétition que ce soit. En donnes libres, quadrettes et équipes, où la chute rentre fortement en considération, le preneur cachera plus facilement ses atouts s’il possède un jeu tendu. Bien qu’il joue l’une de ces épreuves, il ne devra cependant pas être timoré avec un jeu à un bout ou sans bout s’il estime son jeu gagnant, au risque de perdre sinon plusieurs PM ou 60 points en libre. Il arrive souvent que le preneur soit obligé de masquer un atout à la défense pour en présenter le nombre autorisé. Selon la main qu’il possède, il devra faire un choix judicieux : - cacher le Petit qui peut provoquer le tirage du 21 en défense. - cacher un atout intermédiaire et séquencé pour provoquer plus tard dans la donne une charge à faux en défense. - cacher un atout insignifiant pour éviter que la défense ne fasse sa main. Il est bien évident que s’il cache un atout, le preneur devra faire attention à ne pas le montrer en coupant avec trop rapidement. Les jeux à poignée sont très fréquents en attaque. Cependant, il arrive parfois d’en trouver en défense. Le détenteur de la poignée ne doit pas se précipiter pour l’étaler, même s’il est vrai qu’à sa vue, ses partenaires seront incités à déclencher le flanc atout et la chasse au Petit du preneur. Ce défenseur doit analyser la situation : - la force du chien. La poignée sera montrée en général sur un chien faible ou mieux un chien blanc. On évitera de la faire voir sur un gros chien (nombreux atouts, présence d’un bout ou de Rois). Sur le Petit sec au chien, la poignée reste très envisageable, sauf si son détenteur possède un bout, ce qui signifierait que le preneur avait un jeu avec de nombreux atouts au départ (puisque jeu de départ à un bout ou sans bout). - la répartition dans les couleurs et la possession de pièces. Si le défenseur a un jeu régulier, non décalé, il ne pourra pas couper les points du preneur qui peuvent le faire gagner. Si le défenseur a des honneurs, il risque de les perdre et de les donner au preneur. - la hauteur d’atouts. Avec des tarots faibles, une poignée est plus difficile à faire voir, le preneur pouvant reprendre la main avec ses gros atouts et pousser sa couleur pour faire couper. - la première levée. Si le preneur sauve le Petit et/ou un défenseur se fait couper un Roi posé à l’entame, le détenteur de la poignée sera un peu refroidi pour la montrer. Pour conclure, certes la présentation de la poignée rapporte des points, mais le camp adverse en tirera toujours profit et pourra adapter au mieux son jeu. En présentant la poignée, l’attaquant ne doit pas oublier qu’il dévoile plus de la moitié de son jeu. La défense aura donc plus de facilité à manier les atouts, à rentrer le Petit, à faire la main du preneur en comptant et en déduisant ses fausses cartes, pouvant éviter ainsi l’enfume par exemple. 2288 Vous, les joueurs Le défenseur devra donc tenir compte de tous ces paramètres afin de prendre la bonne décision de présenter ou non. Malheureusement, il ne maîtrisera rien si le Petit est en défense et en “tablant les images”, il risque de donner une précieuse information au preneur qui ne se gênera pas pour capturer le Petit s’il possède des atouts maîtres. Pour valider son choix, il est bon de faire un décompte des plis et points qu’on va laisser à la défense. Ce décompte est plus facile à réaliser avec un jeu sans bout car les levées données seront peu nombreuses, mais il est possible aussi de l’effectuer sur les autres configurations.
  16. 16. En partenariat avec les organisateurs du Master’s, la bijouterie Blanc et Or, dont le siège est à Sorèze, offre aux membres de la Fédération Française de Tarot une remise de 10%. MASTER’S2013 GRAND FESTIVAL QUADRETTE AVEC ATTAQUANT TOURNANT Formule avec handicap 22 000 € de prix Primes Master’s et Primes spéciales Promotion jeudi vendredi vendredi samedi samedi dimanche dimanche dimanche 21h00 14h00 20h30 14h00 21h00 13h00 13h30 19h00 Quadrette - 1er prix : 500 € (deux prix promotion) Quadrette - 1er prix : 500 € (deux prix promotion) Soirée des Excuses Quadrette - 1er prix : 500 € (deux prix promotion) Quadrette - 1er prix : 500 € (deux prix promotion) Finale à 7 quadrettes Quadrette - 1er prix : 500 € (deux prix promotion) Grand lunch de clôture Contact : Michel PLANAS 06.86.77.32.55 www.mastersclub.fr Règlement : - La présence de la même équipe aux cinq tournois est obligatoire - Attaquant différent à chaque tournoi quadrette - Concours sur la base de 55 équipes - Engagement 400€ par équipe payables à l’inscription - Tenue correcte exigée et bonne humeur de rigueur Proche de Revel et de Castres Salle Georges Leotoing du 31 octobre au 3 novembre SORÈZE(81)
  17. 17. Vous participez à un tournoi libre par équipe de 4. Sur la 1ère distribution de la 1ère position, vous recevez le jeu ci-contre. L’entame est au milieu. Quel sera votre contrat ?Quel sera votre contrat ? QuelQuel écart effectuerez-vous ?écart effectuerez-vous ? Montrerez-vous la poignée ?Montrerez-vous la poignée ? Quel sera votre plan d’attaque ?Quel sera votre plan d’attaque ? CHIEN LLeessCCoonnssuullttaannttss L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION (Florent TRIVERO - Adrien PEREZ) Etant donné la faiblesse des atouts, l’absence de bouts et l’entame en défense, le contrat de prise semble le plus raisonnable (une meilleure qualité d’atouts aurait permis le contrat supérieur). Le jeu étant difficilement gagnable, la poignée ne sera pas montrée, d’autant plus qu’elle faciliterait le jeu en défense. De nombreux écarts sont envisageables, chacun avec ses qualités et ses défauts, mais plusieurs coups d’atout en début de jeu semblent obligatoires. Les questions qui se posent au moment du choix de l’écart sont : garde-t-on tous les ♦ ou tous les ♣ ? Si ce sont les ♣, dans quel ordre les joue-t-on ? En conservant les ♠ qui font rentrer le Roi, la réussite du contrat n’est-elle pas menacée ? L’écart bicolore n’offre-t-il pas le débordement à la défense, synonyme de chute ? Chacun répondra à ces problèmes avec sa personnalité, son caractère plus ou moins offensif et un plan de jeu qu’il saura maîtriser. Franck THEVENOUX (Bourgogne) - Première Série Coeur A la vue de ce jeu de 8 atouts, certes sans bout, mais avec le mariage ♣, la séquence R-C-V à ♦ et le petit mariage ♠, je vais tenter une garde en espérant que les cartes du chien rentrent bien. Mon écart sera le suivant : ♠ D-C / ♣ 5-4-2-As. Il y a de grandes chances que la défense joue ♥ à l’entame (couleur absente du chien). Mon plan de jeu sera de mettre 3 ou 4 atouts pour éliminer ceux de la défense et jouer ensuite le Valet de ♦ pour faire tomber la Dame et ainsi réaliser 3 ou 4 levées à la couleur. Si ♠ n’a pas été ouvert, je jouerai mon Valet sec, espérant un refus. Je cacherai la poignée, quelle que soit la compétition, car les atouts sont faibles et le jeu est difficile à gagner. Frédérique FONTAN (Val d’Adour) - Première Série Coeur Pour la 1ère donne du championnat, par équipe de surcroît, je ne demanderai qu’une petite. Mon écart sera le suivant : ♠ D / ♦ 2 / ♣ 5-4-2-As. Mon point faible est la hauteur des atouts. Quelle que soit l’entame, je jouerai le 11, puis le 12, puis le 14. Si c’est un bon jour pour moi, le 18 sera vite affranchi ! Il ne me reste plus qu’à faire tomber le Roi de ♠ et la Dame de ♦ pour gagner de quelques points. Je montrerai la poignée, uniquement si l’entame n’est pas à ♥. Isabelle POUZADOUX (Poitou Anjou) - Deuxième Série Coeur Mon contrat sera une garde. C'est la 1ère donne, j'ai peu de jeu en libre et, pour une fois, je compte sur le chien ! J'écarte les quatre petits ♣, le petit ♦ et la Dame de ♠ et garde donc un jeu plein. Je jouerai atout à fond en espérant, faut bien rêver, la défausse du Roi de ♠ ou de la Dame de ♦. Avec un peu de chance, si je peux prendre le Petit, je gagnerai la partie, mais rien n'est moins sûr ! J'assure ! Je ne montrerai pas la poignée, et ce quelle que soit la compétition, car j'ai un jeu trop juste... Chantal LENTINI (Var Côte d’Azur) - Promotion Je n'ai pas de bout, mais je suis 8ème à l’atout et riche en points : mariage ♣, Roi de ♦ avec en soutien Cavalier et Valet et petit mariage ♠. Le chien risque de fort influencer l’issue de la partie, donc je prise. J’écarte : ♦ C-2 / ♣ 5-4-2-As. Ma stratégie est de jouer atout à fond, même si je pense recevoir l’entame ♥. Quand la défense sera bloquée, elle jouera ainsi dans les nombreuses reprises de main que j’ai conservées. J’espère que la répartition à l’atout sera bonne et je montre la poignée. Jérôme VITTOZ (Savoie Mont Blanc) - Junior D’après le décompte des points que je peux perdre (7 à ♣, 8 à ♦, 8 à ♠, plus les levées d’atout et les bouts), je ne ferai qu’une petite. L’entrée ♥ est forte probable, vu que j’ai la coupe naturelle et que j’en n’ai pas relevé. Si j’avais eu du ♥ à coucher et de plus forts atouts, j’aurais joué avec un trois couleurs (jeu plein), mais ce n’est pas le cas... Je décide donc de conserver le mariage ♣ 6ème et le Roi de ♦ 2nd , même si j’ai longuement hésité à jouer avec le Valet de ♠ sec à la place du 10 de ♦. Après avoir coupé sur l’entame ♥, je donnerai un coup d’atout du 15 et si les tarots se marient bien, je lancerai un 2ème coup d’atout (le 12). Sinon, je jouerai Roi de ♣, suivi d’un petit ♣. Quelle que soit l’épreuve, je ne fais pas voir la poignée car j’estime le jeu perdant. 3311Vous, les joueurs
  18. 18. SSuuiivvii dd’’uunnee ddoonnnnee NORD Donneur SUD Preneur EST OUEST La donne qui vous est proposée a été jouée lors de l’open national quadrettes en parallèle du Grand Prix de la Ville de Pontarlier le samedi 30 mars 2013. Ce jeu (étui n°5) a été suivi dans le tournoi rouge. COMMENTAIRES ATTAQUE La main d’attaque et le chien Bien qu’elle soit riche en points (mariage ♣, séquence Roi-Cavalier de ♦ et Roi de ♥) et d’une longueur d’atouts considérable, la main d’attaque de départ a des points faibles : c’est un jeu à un bout, l’Excuse qui ne fait pas de levée, et les atouts sont de piètre qualité. Les 19 et 12 d’atout viennent à ravir renforcer les autres tarots et constituer la poignée. La suite à ♣ (10-9-8) dans le mariage sec est une merveilleuse nouvelle qui permettra à l’attaquant au moins un pli supplémentaire dans cette couleur. L’écart Tous les attaquants ont été unanimes et ont conservé la longueur 5ème à ♣ pour la raison évoquée précédemment. Mais qui dit cinq ♣ dit une carte perdante : sur les 10 donnes relevées, 5 ont conservé le Cavalier de ♦ et 4 l’ont couché. Même si le jeu paraît à première vue difficilement chutable, le Cavalier de ♦ est une prise de risque importante, pouvant être crocheté par la Dame, le preneur concédant ainsi de nombreux points à la défense et pouvant se mettre à la chute en cas de mauvaise répartition. De plus, en le conservant, le preneur ne pourra pas jouer dans cette couleur alors que s’il ne l’a pas, il pourra tenter d’enfumer. Seul un preneur a choisi de coucher deux ♦ pour garder un petit ♥. Garder ce résidu est plus dangereux : étant long à la couleur, ayant écarté trois ♥, sans pièce, les points se poseront plus facilement en défense. Un écart sans perdante et cohérent était possible : jouer avec Roi de ♥ 5ème , Roi de ♦ sec et mariage ♣ sec. Aucun attaquant, tous désireux de jouer atout, ne l’a effectué, l’éventualité d’une tenue ♥ étant rédhibitoire. La poignée Même en quadrettes, il était diffcile de ne pas présenter la poignée, avec ce jeu devenu puissant après la relève. Pourtant, deux attaquants sur dix ne l’ont pas fait voir. Le plan d’attaque Dès qu’ils ont pris la main, tous les attaquants ont donné un coup d’atout issu de leur séquence 11-12-13-14, le but étant d’essayer d’affranchir les atouts au plus vite et par la même occasion de prendre le Petit. Une fois maîtres à l’atout et à condition de s’être assurés du débordement, les preneurs n’avaient plus qu’à jouer en dessous à ♣ pour faire le maximum de plis possibles et éviter les charges. Pour ceux qui avaient gardé un petit ♦ plutôt que le Cavalier, il y avait aussi la possibilité de jouer l’enfume, soit en jouant le Roi bille en tête et en y revenant (choix de tous les attaquants), soit en jouant directement le petit ♦. Les seules contraintes sur ce jeu seraient une mauvaise répartition à l’atout et la dure négociation de l’Excuse. DEFENSE L’entame Le chien étant fort, Ouest devait toucher une faiblesse du preneur de suite. L’entame ♥ semblait donc adaptée. Seulement six joueurs l’ont réalisée. Etant main faible, trois ont préféré ouvrir dans leur creuse 3ème à ♠. Enfin, un joueur a opté pour ♦. Le Petit A la vue de la poignée, les joueurs du fond ont tous posé (sauf exception !) le 21 sur le 1er tour d’atout pour renvoyer le Petit pour le 20. Malheureusement, certains n’ont pas vu les images et ont perdu le Petit. Ils auraient peut-être pu le sauver à condition d’avoir mis le 21, 6ème quand même, sur le 1er tour d’atout et de posséder une convention promettant le 20 sur le 21 posé. Le flanc de défense 1/ l’entame ♥ dans le Roi sec du preneur 2/ la pose du 21 pour le retour du Petit pour le 20 3/ l’entame ♠ du milieu pour la coupe 4/ la protection de la main du fond pour la double charge 5/ la non-entame ♦ 6/ la pose, retardée au maximum, du Cavalier de ♣ pour la double charge Si ce flanc avait été respecté et si le preneur avait par malheur gardé le Cavalier de ♦, la partie était chutée. A la table 8, le retour ♥ au pli 4 plutôt que l’entrée ♠, provoquant l’ouverture ♦ de devant au pli 6 et la perte du Valet, fait gagner de zéro. Pour info, ce jeu a gagné 39 fois sur 40. Les résultats varient entre - 72 et + 108. La moitié des scores se situent entre + 76 et + 86. Le score majoritaire est à + 78. Le comble est que les preneurs qui ont présenté ont souvent fait moins que les autres ! 3322 Vous, les joueurs
  19. 19. OUEST SUD EST NORD Pli 1 2 ♠ 2 A 3 ♠ As ♠ Pli 2 3 A 11 A 21 A 5 A Pli 3 10 A Ex 1 A 20 A Pli 4 4 ♠ 6 A R ♠ 5 ♠ Pli 5 16 A 14 A 15 A 9 A Pli 6 9 ♠ 13 A 18 A D ♠ Pli 7 As ♦ C ♦ 10 ♦ 2 ♦ Pli 8 V ♣ 8 ♣ As ♣ 2 ♣ Pli 9 6 ♥ R ♥ 2 ♥ 4 ♥ Pli 10 7 ♣ 9 ♣ 4 ♣ 3 ♣ Pli 11 D ♥ 10 ♣ C ♣ D ♦ Pli 12 10 ♥ 8 A 5 ♥ 9 ♥ Pli 13 3 ♦ 19 A 4 A 6 ♦ Pli 14 4 ♦ 17 A 7 A 6 ♠ Pli 15 V ♥ R ♣ 5 ♣ 7 ♠ Pli 16 C ♥ D ♣ 6 ♣ 8 ♠ Pli 17 8 ♦ 12 A 7 ♦ 10 ♠ Pli 18 V ♦ R ♦ 9 ♦ C ♠ Position 2 - Attaquant 5 - Défense 1 Sud : Frédéric PIQUEMAL (Midi-Pyrénées) Est : Jean-Pierre BERBERAT (Savoie) Nord : Lionel GAUTEUR (Savoie) Ouest : Didier JIGUET JIGLAIRE (Savoie) PRENEUR SUD - ENTAME OUEST Ecart : ♠ V / ♥ 8-7-3-As / ♦ 5. Poignée : Oui. Score : + 86. Entame : 2 ♠. OUEST SUD EST NORD Pli 1 10 ♥ R ♥ 5 ♥ 4 ♥ Pli 2 3 A 11 A 21 A 9 A Pli 3 10 A Ex 1 A 20 A Pli 4 6 ♥ 2 A 2 ♥ 9 ♥ Pli 5 16 A 12 A 15 A 5 A Pli 6 As ♦ C ♦ 7 ♦ D ♦ Pli 7 9 ♠ 6 A 3 ♠ As ♠ Pli 8 V ♣ 8 ♣ 4 ♣ 3 ♣ Pli 9 4 ♠ 13 A R ♠ 5 ♠ Pli 10 7 ♣ 9 ♣ As ♣ 2 ♣ Pli 11 3 ♦ 19 A 4 A 6 ♦ Pli 12 D ♥ 14 A 18 A D ♠ Pli 13 2 ♠ 8 A 7 A 2 ♦ Pli 14 4 ♦ 17 A 10 ♦ 6 ♠ Pli 15 8 ♦ R ♦ 9 ♦ 7 ♠ Pli 16 V ♥ D ♣ 5 ♣ 8 ♠ Pli 17 V ♦ R ♣ 6 ♣ 10 ♠ Pli 18 C ♥ 10 ♣ C ♣ C ♠ Position 6 - Attaquant 11 - Défense 8 Sud : Pascal DELABARRE (Ile de France) Est : Olivier BOTELLA (Lyonnais) Nord : Yannick MUNIER (Lyonnais) Ouest : Florent TRIVERO (Lyonnais) PRENEUR SUD - ENTAME OUEST Ecart : ♠ V / ♥ 8-7-3-As / ♦ 5. Poignée : Oui. Score : + 70. Entame : 10 ♥. OUEST SUD EST NORD Pli 1 V ♥ R ♥ 5 ♥ 9 ♥ Pli 2 3 A 11 A 21 A 5 A Pli 3 10 A Ex 1 A 20 A Pli 4 4 ♠ 2 A 3 ♠ 6 ♠ Pli 5 16 A 12 A 15 A 9 A Pli 6 9 ♠ 6 A R ♠ 7 ♠ Pli 7 V ♣ 8 ♣ As ♣ 3 ♣ Pli 8 3 ♦ C ♦ 7 ♦ D ♦ Pli 9 C ♥ 8 A 2 ♥ 4 ♥ Pli 10 7 ♣ 9 ♣ C ♣ 2 ♣ Pli 11 2 ♠ 10 ♣ 4 ♣ 2 ♦ Pli 12 D ♥ 17 A 18 A D ♠ Pli 13 As ♦ R ♦ 10 ♦ 6 ♦ Pli 14 6 ♥ 19 A 4 A As ♠ Pli 15 10 ♥ 14 A 7 A 5 ♠ Pli 16 4 ♦ 13 A 9 ♦ 8 ♠ Pli 17 8 ♦ R ♣ 5 ♣ 10 ♠ Pli 18 V ♦ D ♣ 6 ♣ C ♠ Position 3 - Attaquant 6 - Défense 13 Sud : Yoann ROCHE (Ile de France) Est : Denis BERTIN (Loire Océan) Nord : Sébastien MERCIER (Normandie) Ouest : Jean-Luc SIKIC (Loire Océan) PRENEUR SUD - ENTAME OUEST Ecart : ♠ V / ♥ 8-7-3-As / ♦ 5. Poignée : Oui. Score : + 78. Entame : V ♥. OUEST SUD EST NORD Pli 1 9 ♠ 2 A 3 ♠ 8 ♠ Pli 2 3 A 11 A 21 A 5 A Pli 3 10 A Ex 1 A 20 A Pli 4 4 ♠ 6 A R ♠ 7 ♠ Pli 5 16 A 12 A 15 A 9 A Pli 6 2 ♠ 13 A 18 A D ♠ Pli 7 7 ♣ 8 A 7 A 2 ♣ Pli 8 3 ♦ R ♦ 9 ♦ 6 ♦ Pli 9 8 ♦ 5 ♦ 7 ♦ 2 ♦ Pli 10 10 ♥ R ♥ 2 ♥ 9 ♥ Pli 11 V ♣ 8 ♣ As ♣ 3 ♣ Pli 12 V ♥ 14 A 5 ♥ 4 ♥ Pli 13 6 ♥ 9 ♣ 4 ♣ C ♠ Pli 14 As ♦ 17 A 4 A As ♠ Pli 15 C ♥ 19 A 10 ♦ 5 ♠ Pli 16 4 ♦ D ♣ 5 ♣ 6 ♠ Pli 17 V ♦ R ♣ 6 ♣ 10 ♠ Pli 18 D ♥ 10 ♣ C ♣ D ♦ Position 4 - Attaquant 7 - Défense 12 Sud : Pierre-Alain MOUTON (Nord) Est : William DEUTCH (Nièvre Yonne) Nord : Gilles NAVARRO (Nièvre Yonne) Ouest : Olivier PORTKA (Nièvre Yonne) PRENEUR SUD - ENTAME OUEST Ecart : ♠ V / ♥ 8-7-3-As / ♦ C. Poignée : Oui. Score : + 82. Entame : 9 ♠. OUEST SUD EST NORD Pli 1 9 ♠ 2 A 3 ♠ 8 ♠ Pli 2 10 A 13 A 15 A 20 A Pli 3 10 ♥ R ♥ 5 ♥ 9 ♥ Pli 4 3 A 11 A 18 A 9 A Pli 5 V ♥ 6 A 2 ♥ 4 ♥ Pli 6 16 A 12 A 21 A 5 A Pli 7 2 ♠ 8 A R ♠ 5 ♠ Pli 8 7 ♣ 17 A 4 A 3 ♣ Pli 9 V ♣ 19 A 7 A 2 ♣ Pli 10 As ♦ 14 A 1 A 6 ♠ Pli 11 3 ♦ R ♣ 4 ♣ 7 ♠ Pli 12 4 ♦ D ♣ As ♣ 8 ♠ Pli 13 D ♥ 10 ♣ C ♣ D ♠ Pli 14 8 ♦ Ex 10 ♦ 2 ♦ Pli 15 V ♦ C ♦ 9 ♦ 6 ♦ Pli 16 4 ♠ R ♦ 7 ♦ D ♦ Pli 17 6 ♥ 9 ♣ 5 ♣ 10 ♠ Pli 18 C ♥ 8 ♣ 6 ♣ C ♠ Position 8 - Attaquant 13 - Défense 6 Sud : Alain HANGARD (Normandie) Est : Gérard BONTURI (Ile de France) Nord : Stéphane LERONDE (Ile de France) Ouest : Pierrette MERLE (Languedoc R.) PRENEUR SUD - ENTAME OUEST Ecart : ♠ V / ♥ 8-7-3-As / ♦ 5. Poignée : Non. Score : + 106. Entame : 9 ♠. OUEST SUD EST NORD Pli 1 6 ♥ R ♥ 2 ♥ 4 ♥ Pli 2 3 A 13 A 21 A 5 A Pli 3 10 A Ex 1 A 20 A Pli 4 16 A 17 A 18 A 9 A Pli 5 V ♣ R ♣ As ♣ 2 ♣ Pli 6 As ♦ R ♦ 9 ♦ 6 ♦ Pli 7 8 ♦ 5 ♦ 7 ♦ 2 ♦ Pli 8 9 ♠ 2 A 3 ♠ As ♠ Pli 9 D ♥ 12 A 15 A D ♠ Pli 10 4 ♠ 6 A R ♠ 5 ♠ Pli 11 7 ♣ 19 A 4 A 3 ♣ Pli 12 2 ♠ 14 A 7 A 9 ♥ Pli 13 10 ♥ 8 ♣ 4 ♣ C ♠ Pli 14 C ♥ 9 ♣ C ♣ D ♦ Pli 15 V ♥ 8 A 5 ♥ 7 ♠ Pli 16 3 ♦ D ♣ 5 ♣ 6 ♠ Pli 17 4 ♦ 10 ♣ 6 ♣ 8 ♠ Pli 18 V ♦ 11 A 10 ♦ 10 ♠ Position 5 - Attaquant 8 - Défense 11 Sud : Nathalie TRIVERO (Lyonnais) Est : Laurent PAOLETTI (Corse) Nord : Michel SILBERSTEIN (Ile de France) Ouest:Jean-PierreCHASSAGNOL (LoireForez) PRENEUR SUD - ENTAME OUEST Ecart : ♠ V / ♥ 8-7-3-As / ♦ C. Poignée : Oui. Score : + 84. Entame : 6 ♥. 3333Vous, les joueurs
  20. 20. par Steve ROEDSENS(Nord Pas de Calais) De l’eau a coulé sous les ponts depuis ses nombreux podiums et titres en jeunes : Quadrettes Comités et Libre Benjamins en 2006, Individuel et Libre Benjamins en 2007, Individuel et Libre Cadets en 2009 ! En effet, le petit Steve a bien grandi, peaufinant sa technique, prenant confiance, et fait partie aujourd’hui des grands joueurs. PROBLÈME : DONNES LIBRESPROBLÈME : DONNES LIBRES Vous n’avez pas réussi à vous sélectionner pour le Championnat de France en donnes libres lors de la finale régionale et décidez de tenter à nouveau votre chance en participant au tournoi qualificatif. Sur la 1ère distribution de Nord, Ouest passe. Vous êtes Sud et recevez le jeu suivant. SUD Preneur NORD Donneur OUEST EST ATTAQUE Quel sera votre contrat ? Pour la première donne du sélectif, je vais faire une petite. La faiblesse de mes atouts m'empêche de garder et dans un même temps, je n'ai pas envie de laisser passer ce jeu qui devrait gagner avec un chien correct. Rien de tel pour se lancer dans le sélectif ou alors se mettre un petit handicap ! Quel sera votre écart ? Le but est bien évidemment de gagner ce jeu. Pour cela, je pense qu'il faudra impérativement ne pas se faire déborder. C'est pourquoi je n'opterai pas pour un écart avec une coupe et une singlette mais plutôt avec une seule faiblesse. Mon écart sera le suivant : ♠ 10 - 3 - As / ♥ 6 / ♣ 4 - 3. En équilibrant les couleurs, je me donne la chance de déborder car la défense aura des difficultés à faire ma main et va très certainement tourner en rond pour trouver ma deuxième faiblesse, inexistante. La seule interrogation reste sur le Valet de ♣, que l'on peut également coucher, mais j’ai décidé de le conserver car il peut me permettre éventuellement de bloquer la couleur. Quelle ligne d’attaque comptez-vous adopter ? Ne possédant pas l'entame, le débordement s'avère compliqué... Je vais donc devoir me résoudre à pousser les ♦. Je pense être contraint de jouer la Dame de ♦ si je suis trouvé d'entrée de jeu. DEROULEMENT DE LA DONNE CHIEN Voici donc la main d’attaque avec le chien : A ♠ ♥ ♦ ♣ OUEST SUD EST NORD Pli 1 As ♥ D ♥ R ♥ 3 ♥ Pli 2 9 ♥ C ♥ 8 ♥ 7 ♥ Pli 3 3 ♦ R ♦ As ♦ 4 ♦ Pli 4 Ex D ♦ 10 ♦ 9 ♦ Pli 5 C ♦ 2 ♦ 2 A 15 A Pli 6 10 ♥ 4 A 4 ♥ 2 ♥ Pli 7 V ♦ 5 ♦ 16 A 1 A Pli 8 8 ♠ 7 A V ♠ 2 ♠ Pli 9 10 A 6 ♦ 5 A 8 A Pli 10 V ♥ 21 A 20 A 12 A Pli 11 13 A 7 ♦ 6 A R ♠ Pli 12 5 ♥ 9 A 2 ♣ 5 ♠ Pli 13 3 A 8 ♦ D ♠ C ♣ Pli 14 17 A 19 A 6 ♣ 6 ♠ Pli 15 18 A 11 A C ♠ As ♣ Pli 16 4 ♠ 14 A 7 ♠ 9 ♠ Pli 17 5 ♣ R ♣ 9 ♣ 8 ♣ Pli 18 7 ♣ V ♣ D ♣ 10 ♣ SCORE - 34 LLaa DDoonnnnee 21 - 19 - 14 - 11 - 9 - 7 - 4 10 - 3 - As D - C - 6 R - D - 8 - 7 - 6 - 5 - 2 R - V - 4 - 3 3344 Vous, les joueurs
  21. 21. DEFENSE Quelle entame sera effectuée par le joueur Ouest et pourquoi ? Dans cette partie, c'est bien entendu la main d’Ouest qui va jouer. Ce dernier doit essayer de le faire comprendre au plus vite à ses partenaires en leur faisant des appels de phare pour qu'ils obéissent. L’entame de l’As de ♥ devrait avoir cet effet : les autres défenseurs verront qu’il a menti sur l'annonce de l'honneur, ce qui doit les obliger à rejouer cette couleur (Ouest peut être singlette ou long et main forte). L'entame atout demandeur aurait pu s’envisager, surtout que les trois ♦ du chien font penser que le preneur les a, ce qui ne peut déplaire à Ouest à la vue de sa main. Cependant, le flanc atout n'est pas sécurisant, même si, sur le long terme, il risque de ne jamais être mauvais sur l’annonce d'une petite et un chien faible. COMMENTAIRES Pli 1 : Ouest peut vraisemblablement se considérer main forte. Il entamera donc dans sa couleur forte, à savoir ♥. En entamant de l’As, il ment à toute la table en annonçant un honneur qu’il n’a pas, dans le but de faire comprendre à ses partenaires que ♥ est la couleur à jouer et qu’il exige en retour. En libre, les conventions sont les mêmes pour tous, donc Sud pose la Dame de ♥. Nord met le 3 pour le tripleton. Pli 2 : En main du Roi de ♥, Est n’a pas d’autre choix que d’obéir à Ouest. Plis 3 et 4 : Sud, fidèle à son plan de jeu, joue ses ♦. Il est obligé d’engager la Dame au 2nd tour car il ne pense pas pouvoir la faire en débordement. Tout va bien, la répartition à ♦ est bonne. Ouest décide de s’excuser pour sauver son Valet. S’il ne perdait pas un habillé, il aurait conservé l’Excuse pour protéger un gros atout ultérieurement. Se rallonger à ♦ n’est pas grave, l’évitant de couper le 4ème . Plis 5 et 6 : Nord indique le Petit en posant le 15, puis retourne ♥, imposé par Ouest. Pli 7 : Pour éviter d’éventuelles mauvaises surprises avec le Petit, Est préfère assurer et poser le 16 pour le rentrer. Il n’était pas obligé de le faire, ayant le 20 en protection, mais en gardant le 16, il aurait pu, par la suite, éclater un atout d’Ouest qui est main forte et donc à protéger. Pli 8 : Est doit faire une ouverture. Il choisit de jouer le Valet de ♠ qui paraît être l’entame la plus propre. Nord, avec le Roi 5ème , n’est pas en danger et ne le pose pas. Ouest met le 8, annonçant à ses partenaires qu’il n’en possède pas beaucoup. Plis 9 et 10 : Sud continue ♦. Ouest coupe enfin et continue à développer les ♥. Sud se voit contraint de poser le 21 sur le Valet de ♥. En effet, il sait qu’Ouest a encore un petit ♥ et il devra poser le 21 sur ce pli là ou le prochain. Il décide donc à juste titre de prendre le Valet qui pourra peut-être faire la différence au moment du compte des points. Est se débarrasse du 20, à l’instant devenu maître, pour ne pas être en main au pli suivant et laisser le soin à Ouest de jouer ce qu’il veut. Plis 11 et 12 : Sud perd le Roi de ♠. Il sait désormais que tous les atouts de défense restants sont chez Ouest (Est n’aurait pas enlevé le 20 sur le 21 en l’ayant 3ème ). Il coupe donc uniquement du 9 d’atout sur l’ultime ♥ d’Ouest. Malheureusement, il sait aussi qu’il est débordé et il devra encaisser les ♣ pour espérer gagner. Pli 13 : Nord, après avoir fait la main du preneur, est maintenant certain que son Cavalier de ♣ ne tient pas. Il peut donc le charger et ainsi libérer un partenaire qui pourrait éventuellement posséder une ou plusieurs pièces a ♣. Final de coup : Ouest sait que Sud détient deux ♣ et trois atouts dont le 19 et il veut que les ♣ soient joués par le preneur. Si Sud a le mariage, il ne pourra pas l’empêcher de le faire, mais il pourra aider ses partenaires à se défausser. Il décide donc d’envoyer le 17 dans le but d’être en main du 18 au pli suivant, rentrer la pièce à ♠ restante et redonner la main au preneur en le faisant couper à ♠, l’obligeant à jouer ses deux ♣. Et tout se déroule comme prévu ! Au pli 18, Est n’a pas craqué et a gardé sa Dame de ♣, empêchant le preneur de fermer avec le Valet. Conclusion : Sud a chuté de 9. En y réfléchissant bien, avec son écart et cette répartition, son jeu ne pouvait gagner, sauf erreurs de défense. Si Sud avait opté pour l’autre écart possible, c’est-à-dire jouer avec petit mariage ♥ 3ème et Roi de ♣ sec, il aurait fait mieux car il n’aurait pas perdu le Valet de ♣ et aurait certainement encaissé une ou deux levées supplémentaires. Mais en aucun cas, il aurait gagné. LES 3 JOURS DE RAMONVILLE - 4, 5 ET 6 OCTOBRE 2013LES 3 JOURS DE RAMONVILLE - 4, 5 ET 6 OCTOBRE 2013 Salle des fêtes parc technologique du canal - Ramonville (banlieue de Toulouse 31) VENDREDI 4 OCTOBRE 2013 à 21h00 TRIPLETTES Redistribution : 90 % Primes aux équipes classées en 2ème et 3ème Division Inscriptions : 20 € - Réduction de 4 € aux licenciés DONNES LIBRES (en parallèle au tournoi triplettes) Inscriptions : 12 € - Redistribution : 90 % + coupes SAMEDI 5 OCTOBRE 2013 à 14h00 GRAND PRIX DE LA VILLE DE RAMONVILLE EN DONNES LIBRES (5 x 4 donnes) 5500 € DE PRIX - Finale à 20 joueurs5500 € DE PRIX - Finale à 20 joueurs Du 21ème au 50ème : lots en espèces ou en nature (jambons, champagne, etc) à choisir dans l’ordre du classement Inscriptions : 20 € - Réduction de 3 € aux licenciés 1er : 1550 € 2ème : 760 € 3ème : 460 € 4ème : 300 € 9ème : 105 € 10 au 12ème : 90 € 13 au 16ème : 85 € 17 au 20ème : 75 € 5ème : 230 € 6ème : 150 € 7ème : 120 € 8ème : 115 € 20ème ANNIVERSAIRE NOMBREUX LOTS SURPRISES - PRIX MAINTENUS QUEL QUE SOIT LE NOMBRE DE TABLES Renseignements : René IZANS au 05.61.24.23.38 ou 06.80.88.50.22 - Arbitrage FFT - Organisation : Tarot Club de Ramonville 11 55 00 00 00 €€ DE PRIX DIMANCHE 6 OCTOBRE 2013 à 14h00 QUADRETTES Redistribution : 90 % Primes aux équipes classées en 2ème et 3ème Division Inscriptions : 20 € - Réduction de 4 € aux licenciés DONNES LIBRES (en parallèle au tournoi quadrettes) Inscriptions : 12 € - Redistribution : 90 % + coupes SAMEDI 5 OCTOBRE 2013 à 21h00 GRAND PRIX DU PAYS TOLOSAN EN DONNES LIBRES (5 x 5 donnes) 5500 € DE PRIX5500 € DE PRIX Du 21ème au 50ème : lots en espèces ou en nature (jambons, champagne, etc) à choisir dans l’ordre du classement Inscriptions : 20 € - Réduction de 3 € aux licenciés 1er : 1550 € 2ème : 760 € 3ème : 460 € 4ème : 300 € 9ème : 105 € 10 au 12ème : 90 € 13 au 16ème : 85 € 17 au 20ème : 75 € 5ème : 230 € 6ème : 150 € 7ème : 120 € 8ème : 115 €

×