Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Echos 26 version finale

441 views

Published on

Monthly newsletter of Friends of African Village Libraries in Burkina Faso.

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Echos 26 version finale

  1. 1. 1 N°26 Novembre 2017 Amis des Bibliothèques de Villages Africains www.favl.org Contacts : 09 BP 938 Oua- gadougou 09 Tél : (+226) 50 36 13 41 www.favl.org Dounko Sanou Représentant National FAVL sanoudounko@gmail.com (+226) 76 67 87 51 Ce bulletin est la lettre d’information de Amis des Bibliothèques de Villages Africains. Il permet aux lecteurs des bibliothèques, aux communautés, aux maires et conseillers muni- cipaux de s’informer des activités des différentes bibliothèques au Burkina Faso. Notons que ces bi- bliothèques visent à pro- mouvoir la lecture pu- blique en zones rurales, améliorer le rendement scolaire des élèves, per- mettre aux communautés et aux jeunes de s’instruire à travers le livre. Nos remerciements vont à l’endroit de tous les parte- naires, les maires des col- lectivités locales, les ensei- gnants, les lecteurs et toute la communauté qui sou- tiennent chaque jour la bonne marche de ces bi- bliothèques. Vos suggestions seront la bienvenue pour l’améliora- tion de nos services. ECHOS DES BIBLIOTHEQUES 14ème édition de la foire Internationale du Livre de Ouagadougou (FILO) Du 23 au 26 Novembre 2017 s’est ténue à la place de la révolution la 14ème édition de la Foire Internationale du Livre de Ouagadougou (FILO). FAVL a participé à cette foire à travers l’exposition d’œuvres telles que les livres photos et les produc- tions du CMH (Centre Multi Media de Houndé). En rappel, la FILO est une ren- contre biennale du monde de la littérature. Ecrivains, éditeurs, imprimeurs et autres acteurs intervenant dans la chaîne de production du livre, venus de différents pays, animent pendant quatre jours des panels, des conférences, et décryptent les pro- blèmes liés à la chaîne de production du livre. La participation de FAVL à cette édi- tion de la FILO a été un très grand succès. De nombreux acteurs ont fait une halte au stand et ont échangé sur la promotion de la lecture au Burkina. Les livres photos ont particulièrement attiré l’attention de nos visiteurs, qui ont apprécié la qualité des livres et la simplicité des thèmes traités. Le livre ‘’L’empire du Mogho-Naba’’, de Dim-Dolobsom, édité par le directeur de FAVL Michael Kevane, était un des livres les plus convoités du stand. Etudiants, enseignants, et hommes de lettres se sont in- téressés à cette œuvre qui figure parmi les premières œuvres du Burkina. FAVL à l’issue de cette édition de la FILO, a pu rencontrer des acteurs intervenant dans le même domaine que lui, la promotion de la lecture. De nombreuses ONG et des par- ticuliers se sont intéressés à l’activité de FAVL et souhaité une possible collabora- tion les jours à venir. les rideaux sont tombés à cette 14ème édition de la FILO au grand bonheur de amoureux du livre. Tous se sont donné rendez vous dans deux ans dans la capitale de Burkina pour la 15ème édition. Les enfants visitent le stand de FAVL à la FILO
  2. 2. 2 Echos des Bibliothèques Amis des Bibliothèques de Villages Africains Mission du représentant national dans le Sanmatenga Du samedi 11 au jeudi 16 novembre 2017, une équipe de FAVL-BF composée de Sanou Dounko, représentant national et de Dioni Aicha, chargée de programme s’est rendue dans la province du Sanmatenga. Cette mission avait pour objectif de finaliser la réalisation des livres photos, de participer à l’atelier de lancement des clubs de lecture et l’atelier bilan du FFE ( Food for éducation) dont FAVL est partenaire en ce qui concerne le volet bi- bliothèque communautaire. L’atelier de lancement des clubs de lecture s’est déroulé le 13 novembre. Cette ren- contre s’est tenue dans la salle de conférence de l’OCADES Kaya et a vu la participation du DPEPPNF du San- matenga, des CCEB, des CPI, de CRS, de FAVL et des animateurs CRS. La rencontre a permis de faire le point sur les activités des clubs de l’année fiscale 2017. De ce bilan, il est ressorti que 685 clubs de lecture ont été mis en place dans les provinces du Bam et du Sanmatenga. L’objectif principal des clubs de lecture est de permettre aux élèves de pouvoir lire et écrire correctement. Pour l’année 2018, les activités des clubs de lecture seront élar- gies aux conseillers pédagogiques itinérants. Les visites guidées, les bibliothèques ambulantes, les journées portes ouvertes aux enseignants et au public, les camps de lecture hors des bibliothèques, la journée des lecteurs et l’accroissement du fond documentaire des bibliothèques ont été au menu des discussions. L’atelier bilan du programme FFE pour le FY 2017 et la planification des activités FY 2018, a été d’une grande importance. Elle a donné l’occasion de formuler des réponses claires aux préoccupations des maires et de tous les participants ; par exemple, des explications claires ont été données sur le processus de signature des conventions avec les PDS : comment est-ce que les bibliothécaires ont été recrutés. Aussi la difficulté liée à la paie des bibliothécaires a fait l’objet d’une longue concertation. Pour ce qui est de la planification des activités FY 2018, les perspectives pour cette année fiscale ont été abordées et celles de FAVL se rapportent essentiellement aux volets suivants :  L’appui des bibliothèques communales par la dotation en fonds documentaires, la multiplication des sensibi- lisations pour plus d’engouement dans la fréquentation par les élèves et les communautés.  La multiplication des sensibilisations communautaires à travers la diffusion de messages radiophoniques. Ce séjour a été mis à profit pour finaliser les photos du livre sur la femme mentor, et réaliser un deuxième livre photos dans la commune de Barsalogho. Vue des participants à l’atelier bilan du FFE
  3. 3. 3 Echos des Bibliothèques Amis des Bibliothèques de Villages Africains Séance de travail avec les pensionnaires de la bourse Chelsea Detrick à Bantogdo Le samedi 28 octobre 2017, a eu lieu à Bantogdo, la discussion mensuelle avec les élèves parrainés par le programme Chelsea De- trick. Au menu de la discussion, « la responsabilité des parents dans la scolarité des filles », œuvre qui avait été remise à la fin de la discussion précédente. A cette discussion, trois élèves sur les quatre ont répondu présents. Les échanges ont débuté aux environs de 10 heures avec ceux qui ont répondu favorablement à l’invita- tion de la discussion. A l’entame des échanges, un volontaire a ex- posé sur le livre proposé. C’est Rachelle qui s’est décidée à faire un exposé devant ses camarades. Sur l’écrit dont il était question, elle a su tirer la quintessence en faisant ressortir la différence de traitement entre le jeune garçon et la fille qui fréquentent tous la même classe et le même établissement : la jeune fille n’a jamais l’occasion d’apprendre sereinement ses leçons, parce que toujours occupée dans des travaux culinaires; par contre le jeune garçon a tout le loisir de s’amuser et d’apprendre ses leçons comme il se doit ; la conséquence est que la jeune fille ne pouvait pas suivre convenablement les cours en classe .A l’opposé, le jeune homme lui, le fait de manière brillante. Le comble pour la jeune fille, est qu’elle a fini par être promise en mariage à un vieil homme au grand dam de son avenir scolaire et sous le regard impuissant de sa tendre mère. Après cet exposé, il a été demandé aux autres de tirer l’enseignement donné dans ce bref écrit. Le point commun qui res- sortait est l’inégalité des chances entre le garçon et la fille que les parents scolarisent. Les remarques relevées les ont amenés à faire quelques leçons d’expressions et de grammaire. A la fin de ces explications les élèves ont demandé à ce que des leçons de gram- maire soient chaque fois données d’autant que les explications leur ont permis de comprendre assez aisément certaines choses qu’ils n’ont pas assimilées pendant les cours. Mais il leur a été signifié que cela pourrait être fait et que toutefois le vrai secret pour amé- liorer leur niveau en français c’est la lecture comme tous les ani- mateurs n’ont eu de cesse de le marteler. Rapport d’activités du mois d’Octobre du bibliothécaire de Bougounam Le rapport d’activités du mois d’Octobre 2017 du biblio- thécaire de Bougounam est parvenu à la représentation na- tionale de FAVL à la fin de la semaine écoulée, c’est-à-dire dans la deuxième semaine du mois. Dans ce rapport, il res- sort qu’il y a eu trois activités principales, à savoir : une séance de lecture guidée, un conte et une séance de dessins au choix, respectivement organisées le 4, 28 et 29 Octobre avec des élèves du primaire de la localité. La séance de lecture guidée a été faite avec 27 des écoliers de la classe de C.E.2, dont 15 garçons et 12 filles. Il dit avoir fait cette activité de routine dans l’objectif de leur donner petit à petit le gout de la lecture étant donné que pour lui, et comme il le leur a signifié, la lecture est la clé du relèvement ou de l’amélioration du niveau et partant de là, elle est la clé de la réussite. Pour lui, l’organisation ré- gulière de ce type d’activité vise à leur frayer le chemin de la culture de la lecture. Le conte sur « La chauve souris » a vu la participation d’une trentaine d’enfants tous de la classe de C.E.1, dont 12 garçons et 18 filles. Les contes dans nos traditions, ont essentiellement pour objectif de cultiver en l’enfant son esprit critique ; ils ont donc une fonction éducative que nous avons tous le devoir d’entretenir dans nos rapports avec les tout-petits. Il dit (le bibliothécaire), que c’est une façon pour lui de contribuer à l’éveil de l’enfance qui est indubitablement l’avenir de toute nation, quelle qu’elle soit, développée ou en voie de développement. La séance de dessins au choix, organisée le 29 Octobre a été faite avec 29 élèves de la classe de C.P.2. L’enfant ap- prend souvent des choses et les assimile le plus vite même dans les loisirs, c’est ce qui, dit-il l’a motivé à initier cette activité, faite pour l’intéresser et donc pour l’amener au fil du temps à s’intéresser à la bibliothèque. Plaidoyer pour l’appui aux bibliothèques par le gouvernement burkinabé FAVL dans sa mission de promotion de la lecture pense que le gouvernement est un allié incontour- nable pour l’atteinte des objectifs. Chaque commune rurale doit disposer d’une bibliothèque communau- taire. Le gouvernement pourrait bien s’engager dans ce sens en soutenant l’action des organisations inter- venant dans ce domaine. FAVL a engagé une initia- tive , en partenariat avec des organisations non gou- vernementales et d’autres structures publiques pour faire un plaidoyer auprès du gouvernement pour plus de soutiens aux bibliothèques. Cette coalition que FAVL constituera avec d’autres acteurs verra bientôt le jour pour un plaidoyer auprès de la représentation nationale. Devinette Quel nombre divisé par lui même donne son double ? Réponse: Les boursiers pendant la séance de discussion Suivez FAVL sur Twitter. Installer Twitter sur votre smartphone et telechargez le logiciel de Twitter.Creez un compte, et suivez FAVL — @FAVLafrica
  4. 4. 4 Rencontre mensuelle des bibliothécaires La réunion a eu lieu au centre Saint Martial de Kongoussi. Seize(16) bibliothécaires sur les 20 étaient présents à cette rencontre. Le staff régional était présent et a géré efficacement l’organisation de ladite réunion. On note égale- ment la présence des animateurs CRS et du staff composé par Pascaline Rouamba et Bokoum Abdoulaye. La ren- contre a débuté à 8 heures comme prévu, par un tour de table pour la présentation des participants. Une particularité de cette rencontre a été la présentation des données du mois passé par projection. Tous ont pu observer l’état d’avan- cement et le GAP restant. Cette projection a suscité des échanges avec les animateurs CRS, sur l’uniformité des don- nées collectées avec FAVL. Il est ressorti que les données n’étaient pas collectées sur la même base. Nous sommes donc convenus à l’issue de cette rencontre que les animateurs CRS s’alignent sur notre système de collecte. Le Staff de CRS a encouragé la présentation des données et souhaité qu’on puisse le faire à chaque rencontre mensuelle. L’évaluation de l’état d’avancement des activités selon le DIP élaboré pour la période d’octobre à décembre, a mon- tré que le taux de réalisation est satisfaisant dans la majorité des bibliothèques. Cependant il reste un manque à ga- gner en ce qui concerne les visites guidées et les journées portes ouvertes. Sur cette question, les animateurs CRS ont dit être disponibles en concertation avec les bibliothécaires pour participer activement à rattraper le retard. A l’issue de cette rencontre, chaque bibliothécaire a pris conscience du nombre d’usagers qu’il doit atteindre, et chaque mois, nous ferons une revue des performances, afin de situer chacun sur son niveau de réalisation. Citation du mois « La lecture charme les maux, elle console des malheurs. » Citation de Christine de Suède ; Maximes et pensées (1682) A la découverte du staff Vue des bibliothécaires et des animateurs CRS à la rencontre mensuelle Alidou Boué est assistant de programme à FAVL. Il y travaille depuis 2006. Il a d’abord été bibliothécaire à Dohoun dans le Tuy, puis ani- mateur dans cette province avant de rejoindre le staff de Ouaga en 2016. Il est auteur de beaucoup d’ouvrages pour enfants présents dans les bibliothèques. Il est responsable du montage des livres du centre multimédia de Houndé. Alidou aime bien être en bibliothèque, en compagnie des enfants. Echos des Bibliothèques Amis des Bibliothèques de Villages Africains

×