Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Beyrouth, ville divisée

1,214 views

Published on

Support de présentation pour la conférence tenue le 21 mai 2017 lors des Rendez vous de l'Hsitoire du MOnde arabe, à l'Institut du Monde arabe, Paris

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Beyrouth, ville divisée

  1. 1. Beyrouth, ville divisée Eric Verdeil Sciences Po Paris - CERI 21/5/2017 Rendez vous de l’histoire du Monde arabe Institut du Monde arabe Licence Creative Commons (BY-NC-ND-SA) sauf mentions contraires
  2. 2. Remarques introductives • Villes et frontières : deux objets géographiques dont la rencontre n’est pas banale • La frontière comme modification du régime de contrôle politique et de circulation => dynamiques urbaines inhabituelles – Villes doublons, agglomérations transfrontalières : maquiladoras US/Mex; Genève- Annemasse… – Frontières imposées sur des villes: quand l’ordre géopolitique et la violence divise et recompose les villes : Jérusalem, Sarajevo, Bagdad, Beyrouth • Beyrouth : – héritage ottoman (diversité confessionnelle), – géopolitique moyen orientale (Israël, Syrie Iran, Arabie Saoudite): guerres et migrations • Logiques spatiales de la frontière urbaine – Frontière comme front : logique militaire => lieu de cristallisation du conflit – Frontière comme limite spatiale de la souveraineté => marque un ordre politique – Frontière comme dispositif de contrôle des circulations (hommes, marchandises, …) – Effets indirects de la frontière/limite: réorganisation territoriale en profondeur : enclavement, nouvelles centralités… • Approches de la frontière : militaire/civil ; matérialité / représentations : temporalité courte ou longue
  3. 3. I- Beyrouth avant la guerre civile: héritage ottoman, ville du Tiers Monde • Beyrouth, capitale ottomane provinciale coupée de son arrière pays (le Mont Liban) http://cyrano.blog.lemonde.fr/files/2011/11/Louis-Lottier-Vue- g%C3%A9n%C3%A9rale-de-Beyrouth-prise-de-WAdi-Abou-J%C3%A9mil.-
  4. 4. I- Beyrouth avant la guerre civile: héritage ottoman, ville du Tiers Monde • la structuration des quartiers résidentiels en fonction de l'appartenance religieuse et du niveau de revenu (Helmut Ruppert 1969)
  5. 5. • Les quatre cercles Source : d’après Pharès J., Bourgey A., 1973, Les bidonvilles de l’agglomération de Beyrouth, Revue de géographie de Lyon, 1973, vol. 48, n°2, p. 107–139. < http://dx.doi.org/10.3406/geoca.1973.1623 > Ghorra Cynthia, 1981, « Les centres résidentiels dans l’agglomération de Beyrouth », Annales de géographie de l’université Saint-Joseph de Beyrouth, vol.2, pp.55-68 I- Beyrouth avant la guerre civile: héritage ottoman, ville du Tiers Monde
  6. 6. II- La guerre du Liban: lignes de démarcation et homogénéisation territoriale • 1975-76 : mise en place de la ligne « verte » de démarcation le long de la route de Damas • Bataille du centre-ville et des grands hôtels Holliday Inn, wikipedia
  7. 7. • 1975-76 : mise en place de la ligne de démarcation le long de la route de Damas • Bataille du centre-ville et des grands hôtels • Elimination des enclaves , déplacements forcés et homogénéisation confessionnelle – Barrages, enlèvements et assassinats « à la carte d’identité » – Quarantaine – Tell al Zaatar – Damour – Chassé croisé des réfugiés du sud, de la Bekaa et du Chouf II- La guerre du Liban: lignes de démarcation et homogénéisation territoriale
  8. 8. L’ordre milicien et le contrôle de la ville La prise des grands hôtels par les Mourabitoun (milice palestinio-progressiste) en 1976 Coll. American Uni versity of Beirut Le monde dort et Ain el Roumaneh veille (Phalanges ca. 1978-79). Coll. AUB
  9. 9. II- La guerre du Liban: lignes de démarcation et fragmentation interne • 1985—86 : guerre des camps (Amal/Palestiniens) • 1989: bataille Amal/Hezbollah • 1989-90 : bataille Armée libanaise (Aoun)/FL et « guerre de libération » Michel Aoun inspectant les lignes de démarcations, 1989, L’Orient Le Jour Cliché: V. Clerc Le camp de Chatila à Beyrouth (2000)
  10. 10. II- La guerre du Liban : La vie quotidienne dans la ville divisée • Une mobilité durablement entravée et limitée • L’avènement de nouvelles centralités (Metn, Jounieh) Source : Dar al Handasah, 1981
  11. 11. II- La guerre du Liban : La vie quotidienne dans la ville divisée • L’enjeu de la traversée de la ligne des combats Ring Sodeco Musée Galerie Semaan
  12. 12. II- La guerre du Liban : La vie quotidienne dans la ville divisée • Les services urbains perturbés ource:F.Awada,Lesservicesurbainsentantdeguerre,1988 Source: Eric Verdeil
  13. 13. III- Le difficile travail de mémoire de la guerre Le travail artistique de la mémoire
  14. 14. Un futur musée de la ville? Source : NadiaSehnaoui.com III- Le difficile travail de mémoire de la guerre Le travail artistique de la mémoire
  15. 15. La mémoire de la guerre : un objet pour la recherche Source : Amazon
  16. 16. III- Reconstruction et mémoires de la guerre Les symboles ruinés de la ville en guerre dans la zone de l’ancienne ligne des combats Un futur musée de la ville? Le City Center La tour Murr Va devenir un musée de la ville de Beyrouth et de la guerre en son sein Beirut City Center Source : Eric Verdeil
  17. 17. III- Reconstruction et mémoires de la guerre Ordre libéral et amnésie • Des démolitions massives du tissu existant
  18. 18. III- Reconstruction, réconciliations, mémoires de la guerre Ordre libéral et amnésie • Des démolitions massives du tissu existant • Une modernisation et une densification très importante • Absence de transports en commun • Une orientation fonctionnelle vers le commerce et l’hôtellerie de luxe, le secteur financier et le résidentiel haut-de- gamme • Mais aussi réinvestissement temporaire des grandes places pour de grandes manifestations Source: Atlas du Liban, 2007
  19. 19. III- Reconstruction, réconciliations, mémoires de la guerre Ordre libéral et amnésie • Des démolitions massives du tissu existant • Une modernisation et une densification très importante • Absence de transports en commun • Une orientation fonctionnelle vers le commerce et l’hôtellerie de luxe, le secteur financier et le résidentiel haut-de- gamme • Mais aussi réinvestissement temporaire des grandes places pour de grandes manifestations 14 mars 8 mars Source : http://img.photobucket.com/albums/v294/montages/r2967998670.jpg
  20. 20. IV- Les nouvelles tensions à Beyrouth et le retour des lignes de démarcation • Les territoires du Hezbollah, « Etat dans l’Etat »? • La banlieue Sud de Beyrouth Reconstruction de Haret HreikZone du projet Elyssar
  21. 21. IV- Les nouvelles tensions à Beyrouth et le retour des lignes de démarcation L’enjeu des limites de la banlieue Sud de Beyrouth Immobilier et politique à Hadath, Chiyah et Choueifate Chiyah © C. Pieri Sahret Choueifate © H. Bou Akar Hadath
  22. 22. • Le 7-8-9 mai 2008 et la prise de contrôle de Beyrouth Ouest par le Hezbollah et ses alliés • Militarisation de Beyrouth (armée et milices) IV- Les nouvelles tensions à Beyrouth et le retour des lignes de démarcation Miliciens pro-Hezbollah dans Beyrouth Ouest en mai 2008 - wikipedia L’accès au palais de Hariri en sept 2008Source : Fawaz, Harb, Gharbieh 2009
  23. 23. Conclusion • Espace urbain beyrouthin profondément marqué et divisé depuis la guerre civile • Absence de la souveraineté étatique, imposition de souveraineté hybride médiatisée par des dispositifs matériels et militaires de contrôle de la population, de la circulation qui se font sentir durablement • La vie quotidienne est fortement recomposée sous l’effet de l’imposition de ces marques de souveraineté
  24. 24. Orientations bibliographiques • BOU AKAR, H., 2012, « Contesting Beirut’s Frontiers », City & Society, vol. 24, n° 2, p. 150–172. • BOU AKAR, H., HAFEDA, M. (Éd.), 2011, Narrating Beirut from its borderlines, Beirut, Heinrich Böll Foundation. https://lb.boell.org/sites/default/files/downloads/NBFB.pdf • FARAH J., 2015, Projets, arrangements et controverses sur la ligne de démarcation à Beyrouth, Hérodote, 2015 , vol. 158, n°3, p. 93. < http://dx.doi.org/10.3917/her.158.0093 > • HARB, M., ALTAY, C. « BEIRUT / MAPPING SECURITY » Edited by Mona Fawaz, Ahmad Gharbieh and Mona Fawaz. DIWAN Series Edited by Philipp Misselwitz and Can Altay. IABR, 2009. https://fr.scribd.com/document/341344375/Mapping-Security-Beirut-pdf • HUYBRECHTS E., 2014, L’oubli de la ligne, in DOUAYHI C. (éd.), Reconstruction et réconciliation au Liban : Négociation, lieux publics, renouement du lien social, Beyrouth, Presses de l’Ifpo, p. 209-220. < http://books.openedition.org/ifpo/4423 > • VERDEIL E., 2002, Une ville et ses urbanistes : Beyrouth en reconstruction, thèse de géographie, Université Paris I-Panthéon-Sorbonne, 646 p. https://hal.archives- ouvertes.fr/halshs-00003919 • VERDEIL, É., FAOUR, G., HAMZÉ, M. (Éd.), 2016, Atlas du Liban. Les nouveaux défis, Beyrouth, Presses de l’Institut Français du Proche-Orient. • VERDEIL, É., FAOUR, G., VELUT, S., 2007, Atlas du Liban. Territoires et société, Beyrouth, IFPO. http://books.openedition.org/ifpo/402?lang=fr • Ainsi que Rumor (recherches urbaines au Moyen-Orient) le blog/carnet de recherche d’Eric Verdeil : http://rumor.hypotheses.org/

×