Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Athens

12 views

Published on

POWERPOINT

Published in: Travel
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Athens

  1. 1. IDÉES DE VOYAGE 6 bonnes raisons de (re)partir à Athènes
  2. 2. S'étourdir de culture face à la mer Égée • Ouvert en août 2016, le Centre Culturel de la Fondation Stavros Niarchos (SNFCC) dresse ses 21 hectares de verdure et de verre face à la baie de Phalère, port autrefois illustre, avant la fortification du Pirée, au Ve siècle. Imaginé par le cabinet d'architecture de Renzo Piano, ce projet ambitieux abrite, sous une colline artificielle plantée d'essences méditerranéennes et bordée d'un canal d'eau de mer, les nouveaux bâtiments de l'Opéra national et de la Bibliothèque nationale. Deux cubes contigus, tout en transparence, soigneusement dissimulés sous un parc de 17 hectares, réhabilitant ainsi le nom du quartier sur lequel ils sont implanté : "Kallithea".
  3. 3. Voir l'Acropole sous un nouveau jour • Avec son architecture contemporaine signée Bernard Tschumi, le musée de l'Acropole, ouvert en 2009, allie avec subtilité héritage antique et modernité. Posé sur pilotis, il dévoile, sous les pieds des visiteurs, le site archéologique de l'ancienne cité antique, et met en lumière, par une scénographie dépouillée, les trésors issus des fouilles de l'Acropole, dont l'émouvante frise dédiée à la Déesse Athéna.
  4. 4. Prendre un bain de Street art à Exarhia... • Faubourg d'artisans et de maçons au début du XIXe siècle, Exarhia se meut en repaire d'artistes, d'intellectuels et d'étudiants engagés, avec l'implantation de l'Université Polytechnique d'Athènes (NTUA) à la fin du XIXe siècle. En novembre 1973, il est la scène d'un soulèvement étudiant contre le régime des Colonels, s'étendant rapidement en révolte populaire, qui, bien que réprimée par la force, amorcera la chute de la dictature militaire un an plus tard. Cet esprit contestataire anime encore le quartier et s'exprime notamment en vociférations chromatiques, sur ses murs tapissés de graffitis. Cette profusion de Streets art est un excellent prétexte pour flâner dans ses rues ombragées, émaillées de petits cafés, restaurants et librairies. La balade vous mènera au pied de la colline de Strefi où s'ébruite, le samedi matin, un autre charivari coloré, celui du marché de fruits et légumes.
  5. 5. Admirer le coucher du soleil depuis les toits • Parmi la kyrielle de rooftops athéniens, seule une petite poignée se targue d'offrir un panorama à 360°C sur la ville. Pour goûter à ce luxe, à l'heure de l'apéro, l'un des meilleurs spots reste le Galaxy Bar, juché au 12e étage de l'hôtel Hilton, dans le quartier de Kolonaki. Autre belvédère de choix, situé à deux pas, l'esplanade de la chapelle d'Agios Georgios, sur la colline de Lycabette. Elle se gravit via un funiculaire ou mieux, à pied, pour s'enivrer des effluves des pins.
  6. 6. Se faire une toile sous les étoiles • À l'arrivée des beaux jours, plusieurs salles de cinéma athéniennes étirent leurs écrans en extérieur. Deux d'entre elles, Cine Thision et Cine Paris, sont implantées au pied de l'Acropole et jouissent d'une jolie vue sur le Parthénon. Leur programmation est plus ou moins pointue selon les soirs et les films sont diffusés en version originale (souvent en anglais), sous-titrés en grec.
  7. 7. S'échapper sur l'île d'Hydra • À deux heures seulement du Pirée en hydroglisseur, cette petite île du golfe Saronique constitue une escapade enchanteresse. Parmi ses nombreux attraits : l'absence de véhicules motorisés. L'ouïe s'y emplit d'un silence, que seuls - luxe suprême - les pépiements des oiseaux et quelques hennissements d'équidés pourraient perturber. mportante puissance navale dès le XVIIe siècle, Hydra joua un rôle déterminant pendant la Révolution grecque de 1821 et sa libération du joug ottoman en 1822. De cet âge d'or, elle conserve intact de belles demeures d'armateurs, tantôt reconverties en musée, comme celle de Lazaros Koundouriotis, à la jolie façade ocre, tantôt en hôtel, comme l'Orloff Boutique Hotel, chaleureuse maison familiale qui a conservé son cachet historique.
  8. 8. • Un brin jet-set et assurément bohème, elle attire les artistes depuis le début des années 1960 - Léonard Cohen y rencontra sa muse, Marianne Ihlen -, lorsque Sophia Loren, néréide anatomique, s'illustra en pêcheuse d'éponges dans le film Ombres sous la mer. Son port abrite aujourd'hui une annexe de l'école des Beaux-Arts d'Athènes et de la Fondation d'art contemporain Deste, et déploie une belle programmation culturelle en été. • Enfin, sa côte septentrionale mène à de charmants villages de pêcheurs, où s'égrènent pins, figuiers de barbarie, citronniers et moulins à vent, ainsi qu'un chapelet de petits bars et restaurants, et quelques trouées merveilleuses
  9. 9. ΚΑΠΑΡΗΣ ΠΕΤΡΟΣ Γ2

×