Suite de couches normales et pathologiques

9,140 views

Published on

Suite de couches normales et pathologiques

  1. 1. Suite de couches normales et pathologiques www.medtizi.123.fr espoir
  2. 2. Introduction
  3. 3.  2h après l’accouchement Retours a l’état non gravide Durée 6 semaines La lactation La possibilité de complications infectieuses, mammaires, thromboemboliques, troubles physiques et psychiques
  4. 4. Suite de couches normale
  5. 5. Physiologie
  6. 6.  Aspect anatomique Le corps utérin involue =>un état prégravide au bout de 2 mois A la 7eme semaine du poste partum, la moitié interne s’est atrophié et la moitié externe a retrouvé son aspect normal Le segment inf disparait en 2 jours Le col se reconstitue en 1 semaine :il retrouve sa longueur de 1.5 a 2 cm ,sa consistance ferme Une ectropion est fréquemment visible et persiste pdt une durée de 6 mois a 1 an
  7. 7.  L ’endométre évolue classiquement en 4 phases  Une phase de régression pdt 5 jours suivant l’accouchement  Une phase de cicatrisation du 6-25 jours indépendante de la stimulation hormonale  Une phase de proliferation25-45j sous l’effet de la stimulation ostrogénique: l’endometre présente un aspect normale de la phase folliculaire  Une phase de reprise éventuelle du cycle menstruel avec, chez la femme n’allaitant pas, une hémorragie de privation le 45em jour
  8. 8.  l’ovulation possible apres 40 jours L’endometre prenant ensuite un aspect sécrétoire de 2eme partie du cycle Les 2 premiers cycles sont fréquemment anovulatoires Une ovulation précède quasi constamment la 3eme mentruation
  9. 9.  Le vagin s’atrophie reprends sa trophicité qu’a partir de la stimulation hormonale du 25e jour L’hymen est tjs dilacéré La vulve reprend sa tonicité et pert son aspect congestif Le périnée retrouve sa tonicité en fonction de la qualité de l’accouchement , d’une épisiotomie ou de la réparation correcte des déchirures
  10. 10.  Les glandes mammaires: une hypertrophie avec développement des canaux galactophores (œstrogènes) et des acini (progestérones) La montée laiteuse se produit 48h après l’accouchement la prolactine et a l’effondrement des secrétions des stéroïdes sexuels Pour l’ensemble de l’organisme, le retour antérieur est progressif et il ne faudra prévoir aucun bilan morphologique avant 3 mois
  11. 11. Aspect hormonal
  12. 12.  Les œstrogènes s’effondre , puis augmente a partir du 25e jours si pas d’allaitement, et vers 35-45j si allaitement La progestérone baisse pdt les 10jrs après ‘l’accouchement et ne réapparait au plus tôt qu’apres le 40 jrs Les gonadotrophines hypophysaires sont baissés 25jrs après l’accouchement Puis une remontée de la FSH, précédant le pic ovulatoire le LH ( qui ne se produit jamais avant le 40 jours après l’accouchement ) La PRL augmente après l’accouchement de façon plus importante si la femme allaite( la succion) mais commence a diminuer dans tous les cas après le 15e jour
  13. 13. Aspect biologique
  14. 14.  On assiste a une normalisation progressive et lente( 3 mois) des principaux paramètres biologiques modifiés au cours de la grossesse: Glycémie et tolérance aux hydrates de carbone, constantes lipidiques(TG, cholestérol et lipoprotéines) La coagulation: hypercoagulabilité pendant 2 semaines
  15. 15. Surveillance des suites de couches
  16. 16.  Premier jour :  Pendant les 2 premières heures, la surveillance est assurée en salle d’accouchement :consciente, absence d’hgie, la température peut atteindre 38 degres  Toutes les demi-heures, constantes hémodynamiques, examen pleuropulmonaire, globe utérin de sécurité, le saignement  Le principal risque étant l’hgie  Examen des membres inf
  17. 17.  Examen des seins Faire lever la patiente précocement 8h après l’accouchement Allaitement Lorsque la patiente est du groupe Rh (-) :inj de gammaglobulines anti-D
  18. 18.  Les jours suivants:  Surveillance biquotidienne  Constantes hémodynamiques  Un examen complet des seins  Examen de l’utérus: son volume doit diminuer le premier jour, son fond est a 1 travers de doigt au dessus de l’ombilic, le 6e jour il est a mi distance entre l’ombilic et la symphyse
  19. 19.  Le périnée: un oedeme, hématome, aspect de l’épisiotomie et aspect des lochies Examen des mollets Les soins du post-partum regroupe:  Les toilettes du périnée  Les soins du mamelon  Un lever précoce
  20. 20. Retour des couches retour des premières règles apres l’accouchement En l’absence d’allaitement:6 a 8 semaines après l’accouchement (parfois jusqu’à 3 mois) Chez la femme qui allaite souvent retardé
  21. 21. Suites de couches pathologiques
  22. 22. Complicationsthromboemboliques Les phlébites des membres inf: hyperthermie a 38-38.5, accélération du pouls ,douleurs d’un membre inf et signe de Homans. Le traitement : anticoagulants Les phlébites pelviennes:  Hyperthermie a 38-39, douleurs pelviennes avec signes urinaires et rectaux, AEG, pouls accéléré  Les touchers pelviens peuvent percevoir un cordon dur et douloureux
  23. 23. Complicationsthromboemboliques Embolie pulmonaire  Une origine périphérique  Une phlébite des MI, plus rarement une phlébite pelvienne  Des examens complémentaires réalisés en urgence  Une héparinothérapie curatrice
  24. 24. Infection puerpérale Infections basse: la vulve , le vagin, le périnée, les sutures d’épisiotomie ou de déchirure  Signes généraux sont discrets  Signes locaux associent œdèmes, rougeur, douleur, désunion des sutures
  25. 25. Infection puerpérale Endométrite aigue  la fièvre est modérée  L’état général peu altéré  Une douleur abdominale basse  Au palper, l’utérus est gros, mou, sensible ou douloureux  Le trt: ATB et utérotoniques
  26. 26. Infection annexielle Primitive ou secondaire La fièvres et la douleur classiques Aigue ou chronique ATB précoce ( avant pyosalpinx) et prolongée permet une rémission
  27. 27.  Phlegmon du ligt large: très rare, plaies segmentaires par voie basse ou par vois haute Pelvipéritonite: diffusion aigue des infections dans le péritoine pelvien , rare
  28. 28.  Péritonite généralisée  Secondaire ou primitive et alors précoce  Evolution rapide et grave  Très rare depuis la pénicilline
  29. 29.  Phlébites puerpérale suppurée  Thrombi veineux +invasion de ces thrombi par des germes  Un état septicémique  Le Dc difficile: poussées fébriles, imagerie : écho, TDM, résonance nucléaire  TRT: héparine a dose hypo coagulante + ATB
  30. 30.  Septicémie puerpérale: primitive( et précoce) ou secondaire , hémoculture, ATBpie parentérale Localisation secondaire: surtt cardiaque( osler) pulmonaires, cérébrale, hépatique ,rénale …ect . Prévention =précocité et l’efficacité du trt
  31. 31. Pronostic Amélioré considérablement 5e sinon 7e cause d’une mortalité maternelle La morbidité ( endométrite en particulier) 5% des accouchements Son trt curatif efficace a limité le risque de diffusion infectieuse
  32. 32. Complications de l’allaitement Mamelon douloureux: un phénomène passager fréquent Crevasses :  Fréquentes( 25%) surtt chez les primipares  La mauvaise hygiène du mamelon, un mauvaise mécanique de la succion  Gerçures, fissures radiées, érosions  La douleur contemporaine de la tété +/- de saignement  Le TRT : hygiène , séchage, pommades a base de vit E et A
  33. 33. Complications de l’allaitement Engorgement mammaire:  15% des femmes qui allaitent  Troubles de l’excrétion lactée  Les seins dures, douloureux, tendus  TRT: un jet chaud, puis expression manuelle  Syntocine en IM
  34. 34.  Lymphangites (5%)  Inflammation des enveloppes de la glande et du tissus mammaire  Le 5e ou 10e jour post-partum  Température 40 et frissons  Un placard axillaire chaud, rouge, vers l’aisselle où siège une adénite axillaire  Le lait n’est pas purulent  Le TRT: AINS, repos
  35. 35.  Phase de mastite purulente:  Manque d’hygiéne, crevasses, l’engorgement mammaire, primiparité  Premiers mois de lactation  Le staphylocoque  On distingue 2 phases: • Phase présuppuratoire: signe du BUDIN et trt ATB • Stade suppuratif: température 40, abcès du sein et TRT: drainage chir
  36. 36. Anomalies du retour decouches Aménorrhée du post-partum  Pas de règles 3mois => pas d’allaitement  5mois chez la femme allaitante  Les aménorrhées a courbes thermiques plate: anovulation d’origine hypophysaire ou ovarienne  Les aménorrhées a courbe thermique biphasique: ovulation =>synéchie utérine, cpc d’un curetage du post partum , d’une grossesse
  37. 37.  Syndrome de Sheehan  Rare  Nécrose du lobe ant de l’hypophyse  Par choc hémorragique  Insuffisance gonadotrope, lactotrope, corticotrope et thyréotrope
  38. 38. Troubles psychologiques dupost partum Psychose puerpérale  Troubles de l’équilibre neuro-endocrien  ATCD psychiatrique  Simple perturbation mineur transitoire ( «baby blue »  Syndromes confusionnels ou des bouffées délirantes  Evolution favorable  Une aggravation ou rechute  TRT: l’entourage, la prise d’anxiolytiques  Psychiatrie si aggravation
  39. 39. Contraception La femme allaitante:  Micropilule progestative pdt la durée de l’allaitement  Des la sortie de la maternité ou a partir du 25e jr  Prise interrompue a horaire fixe  micro métrorragie La femme non allaitante  Rien ne s’oppose vraiment a débuter une minipilule a partir du 25e jr si la patiente désir continuer ce type de contraception

×