Les éTablissements D’Enseignement Secondaire Du Togo Face A La ProbléMatique Des BibliothèQues Et Laboratoires

2,222 views

Published on

Published in: Education, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,222
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Les éTablissements D’Enseignement Secondaire Du Togo Face A La ProbléMatique Des BibliothèQues Et Laboratoires

  1. 1. LES ÉTABLISSEMENTS D’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DU TOGO FACE A LA PROBLÉMATIQUE DES BIBLIOTHÈQUES ET LABORATOIRES Présenté par: Dr. Joseph Koffi N. TSIGBE Université de Lomé/ ROCARE-Togo Bamako, du 15 au 17 décembre 2009
  2. 2. Plan de présentation <ul><li>Quatre éléments essentiels </li></ul><ul><li>1. Constats, problématique et démarche méthodologique. </li></ul><ul><li>2. Les bibliothèques et laboratoires: des instruments pédagogiques pour la qualité de l’enseignement. </li></ul><ul><li>3. Les bibliothèques et laboratoires dans l’enseignement secondaire au Togo: états actuels et incidences sur la formation des apprenants. </li></ul><ul><li>4. Quelques recommandations </li></ul>
  3. 3. 1. Constats, problématique et démarche méthodologique. <ul><li>Dans le cadre d’un plaidoyer à adresser au gouvernement togolais en juin dernier par la centrale syndicale sur la nécessité de réorganiser le système éducatif togolais, j’ai été coopté par le SEST pour faire une enquête de terrain dans plusieurs établissements d’enseignement secondaire du Togo. </li></ul><ul><li>C’est dans ce cadre que j’ai eu à écouter les doléances des chefs d’établissement au sujet du manque d’équipement didactiques dans leurs établissements. Pour me convaincre, ils m’ont fait visiter leurs bibliothèques et laboratoires. Le constat est amère. C’est donc suite à cela que l’idée m’est venue de produire la présente communication. </li></ul>
  4. 4. <ul><li>La problématique qu’elle soulève est la suivante: Dans un contexte où les ressources techniques et didactiques font cruellement défaut dans le système éducatif togolais, comment peut-on réaliser un enseignement de qualité? </li></ul><ul><li>La méthodologie adoptée pour répondre à cette problématique a consisté surtout aux enquêtes de terrain au cours desquelles nous avons fait des entretiens directs avec 20 chefs d’établissement, une dizaine d’enseignants, discuté avec quelques élèves et pris des vue. La littérature grise a contribué à compléter les données de terrain. A partir de cette méthodologie, nous sommes parvenus à des résultats structurés en deux parties: la 1 ère se penche sur le rôle des biblio et labo dans la qualité de l’enseignement, la 2è, sur la situation togolaise. </li></ul>
  5. 5. 2. Les bibliothèques et laboratoires: des instruments pédagogiques pour la qualité de l’enseignement. <ul><li>Plusieurs institutions internationales ont inclus dans leurs préoccupations au sujet de l’éducation en Afrique, la notion de la qualité de l’enseignement. Des déclarations ont été faites à ce sujet. Une lecture minutieuse de ces déclarations laisse entrevoir que la qualité de l’enseignement prônée, vise non seulement la culture de la paix, mais aussi le développement de l’esprit critique chez les apprenants (Cf. art 26 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme). Cela suppose que les enseignants doivent conduire les apprenant vers ce développement de l’esprit critique, certes, mais ils doivent être les artisans de leur propre formation. Pour y parvenir, il faut lire et savoir passer de la pure théorie à la pratique. D’où la nécessité de doter Les établissements de bibliothèques et de laboratoires. Ces derniers (je le précise) sont des locaux aménagés pour réaliser des expériences dans les disciplines scientifiques. </li></ul><ul><li>Que constate-t-on malheureusement au Togo? </li></ul>
  6. 6. 3. Les bibliothèques et laboratoires dans l’enseignement secondaire au Togo: états actuels et incidences sur la formation des apprenants. <ul><li>Dans presque tous les établissements (surtout publics et privés laïcs) que nous avons sillonnés, les réalités sont les mêmes, à quelques exceptions près: </li></ul><ul><li>Bibliothèques contenant des fonds qui se résument à quelques ouvrages généraux; </li></ul><ul><li>Plusieurs documents sont détruits par des termites; Dans certains établissements, le plus nouveau document acquis pour la bibliothèque date de 1985 (notamment, Lycée Bè-Kpota) </li></ul><ul><li>Absence de bibliothécaires: conséquence: certaines bibliothèques sont fermées ou dans le meilleur des cas, ne sont ouvertes qu’occasionnellement, étant donné que c’est à des enseignants qu’est confiée la gestion des centres de documentation. </li></ul>
  7. 7. <ul><li>Dans plusieurs établissements, il ya longtemps que le service de prêt de documents aux élèves a cessé. Dans les établissements où ça existe encore, le ratio livre/apprenant est très faible, souvent < à 1 document par élève. </li></ul><ul><li>Dans certains établissements, la salle de bibliothèque est transformée en salle des profs, preuve que la bibliothèque n’est plus fonctionnelle. </li></ul><ul><li>Les salles informatiques connectés devant donner accès aux bibliothèques électroniques sont sinon très rares, tout au plus sans connexion. </li></ul><ul><li>Dans ces conditions, même les enseignants ne peuvent plus compter sur les fonds documentaires des établissements. Un chef d’établissement a fait entendre: Je dis souvent à mes collègues enseignants que s’ils veulent être efficaces et donner des enseignements de qualité, ils sont obliger de s’acheter leurs propres ouvrages et d’être souvent connectés. </li></ul><ul><li>Ces constats nous ont amenés à consulter les lignes budgétaires consacrés à l’enseignement secondaire. Aussi curieux que cela puisse paraître, sur cinq ans, aucune ligne budgétaire pour les bibliothèques. On se complait à évoquer les promesses que des pays ont fait au sujet de la donation de documents. Ce qui à notre point de vue est assez grave pour le système éducatif togolais </li></ul>
  8. 8. <ul><li>Il faut observer cependant que dans certains établissements confessionnels, la situation est relativement mieux. On arrive à prêter des documents aux élèves par groupe. C’est l’exemple, entre autre du collège Chaminade de Kara et du collège Saint Joseph de Lomé </li></ul><ul><li>Aussi, existe-t-il dans ces établissement des salles informatiques connectés, même si le débit est faible. </li></ul><ul><li>Pour ce qui est des laboratoires Il ya cessation totale des activités. Les salles jadis dédiées à ces laboratoires sont devenues des magasins où on stocke des bancs usagés. </li></ul>
  9. 9. <ul><li>Le matériel n’est pas forcément en panne. Mais le réel problème réside dans le fait que les salles dédiées à ces expériences sont devenues trop exigües pour contenir les effectifs sans cesse croissants des apprenants. </li></ul><ul><li>A cela, il faut ajouter le fait que depuis un certain temps, les enseignants recrutés sont de la génération de ceux à qui ces instruments n’avaient servi a rien. Du coup, ils ne savent pas les manipuler. </li></ul><ul><li>Parmi les enseignants de Physique chimie au Togo, peu sont ceux qui savent manipuler les instruments qu’abritent les laboratoires de nos établissements, nous a livré un enseignant. </li></ul>
  10. 10. <ul><li>Dans ces conditions, pas étonnant que le niveau des apprenants baisse au jour le jour. On peut me dire: vous parler de baisse de niveau pourtant, les résultats au Bac sont toujours en tendance haussière. C’est confondre quantité et qualité. D’ailleurs on sait les conditions dans lesquelles les copies du Bac sont corrigées. On corrige les idées et non le style. </li></ul><ul><li>Cette baisse de niveau s’observe au cycle supérieur. Exemple des copies que nous corrigeons. Puisqu’ils ne lisent plus, ils n’ont plus aucune notion de orthographe. Ils écrivent seulement des sons. </li></ul><ul><li>L’autre conséquence est que quand ils deviennent mémorants, ils ont de la peine à produire des documents de qualités puisqu'ils n’ont pas l’habitude de lire. Or, justement, à ce niveau, il faut savoir lire pour avoir quelque chance de gagner le pari </li></ul><ul><li>Les pouvoirs publics en sont bien conscients. Des autopsies du système éducatifs togolais ont été faites. Mais les résultats alarmants ne semblent inquiéter personne. </li></ul><ul><li>Cela n’empêche cependant pas de faire des recommandations pour corriger ces lacunes. Entre autres recommandations, </li></ul><ul><li>Il urge donc de rénover les bibliothèques existantes et d’en créer , en essayant de les équiper d’ordinateurs donnant accès à la e-bibliothèque en étant connecté; </li></ul><ul><li>Pour ce qui est des labos, il importe de les rénover de fond en comble , d’étendre les espaces qui les abritent et de former le personnel enseignant de façon régulière à la manipulation du matériel. Ce n’est qu’à ce prix, pensons-nous, que le problème de qualité du système éducatif togolais pourrait être en partie résolu. </li></ul>
  11. 11. <ul><li>Merci de votre aimable attention </li></ul>

×