Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
QUAND VOYAGE RIME AVEC PARTAGE
PROPOSER DES VOYAGES SOLIDAIRES, TELLE EST LA MISSION
QUE SE SONT FIXÉE AURÉLIEN ET ANTOINE...
Changer le monde | LE JOUR
a
R
ichesdeleursexpériencesetdeleurs
convictions,AurélienSeuxetAntoine
Richard,toutjuste24 anse...
« Il ne s’agit pas de faire dans l’humanitaire
d’urgence mais de mettre en place des projets
de développement avec les com...
Au-delàdecettelogiquedepartage,DoubleSens
s’engageàreverser50 €parvoyageuràlaréalisation
deprojetsdesolidarité.
Lesprojets...
« Les voyageurs participent activement à une mission bien définie selon le pays,
avec une équipe locale bien rémunérée, et...
Avantledépart,lesvoyageurspréparentleurvoyage
àLaRuche(plateformedetravailcollaboratifet
d’initiativessolidairesbaséequaid...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Simple things - Avril 2016

660 views

Published on

"Voyager autrement, privilégier la rencontre, donner du sens à son voyage : une ambition valeureuse, pionnière, et ô combien salutaire dans un monde touristique souvent cynique et irrespectueux des populations locales et de l’environnement."

Published in: Travel
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Simple things - Avril 2016

  1. 1. QUAND VOYAGE RIME AVEC PARTAGE PROPOSER DES VOYAGES SOLIDAIRES, TELLE EST LA MISSION QUE SE SONT FIXÉE AURÉLIEN ET ANTOINE EN CRÉANT DOUBLE SENS, UNE AGENCE QUI PRIVILÉGIE LES ÉCHANGES ET LES RENCONTRES HUMAINES. DES VALEURS QUI NOUS PARLENT ET QUI NOUS TOUCHENT AU CŒUR. Texte : IRIS MALUSKI Double Sens est un concepteur de voyages créé en 2006 pour proposer une autre manière de voyager, au gré d’un tourisme solidaire. La démarche s’inscrit dans une logique de développement durable où les échanges et les rencontres sont privilégiés tout au long du séjour. Antoine Richard Aurélien Seux 60
  2. 2. Changer le monde | LE JOUR a R ichesdeleursexpériencesetdeleurs convictions,AurélienSeuxetAntoine Richard,toutjuste24 ansen2006,ont faitlepariunpeufoudecréerune agencedevoyagessolidaire.Voyager autrement,privilégierlarencontre, donnerdusensàsonvoyage :uneambitionvaleureuse, pionnière,etôcombiensalutairedansunmonde touristiquesouventcyniqueetirrespectueuxdes populationslocalesetdel’environnement. Aprèsuneécolesupérieuredecommerce,Aurélien, enmissionenTanzanie,etAntoine,enposteàLondres dansunegrandeentrepriseinformatique,caressent l’idéedemonterunprojetcommunautourdel’économie socialeetsolidaire.« Notresoifd’indépendancemêlée àcelleduvoyagenousaconduitsàtoutplaquerpour monternotrepropreentreprise.Boucléenàpeinesixmois, notreprojetarecueillilesoutienunanimeduRéseau Entreprendre »,sesouvientAurélien. Lesbanquessuiventetl’agencesemetenplace. DoubleSensproposeradesvoyagesoùl’onprendrale tempsdecomprendrelaculturelocaleetd’yparticiper. Leséchangesserontaucœurdechaquevoyagepourune expérienceunique,enpetitgroupe,auplusprochedela culturelocale.Untourismeresponsableetparticipatif oùdécouverteetsolidaritérésonnentcommeune évidence,oùlevoyageurvituneréelleimmersionettisse desliensdignesdecenom.Carlesdeuxamissouhaitent par-dessustoutprivilégierleséchanges,lesrencontres, l’aspectauthentiquedelarelationhumaine. UN PROJET BIEN FICELÉ Lastructureprendformeàlasuited’unvoyage convaincantauBénin,oùtouslesingrédientssontréunis pourmettreenplaceunprojetviable.Leurdémarche ? Souteniruneassociationlocaleexistante.CarAurélien etAntoines’attachentàl’idéequelesinitiatives présentessurplacepeuventêtresoutenuesparle tourisme.L’idée ?Queletourismesoitsimplement unlevierdedéveloppementcommunautaire. Surplace,DoubleSensfavoriselacréationd’emplois locaux.Touteslesactivitéssontsouslaresponsabilité deséquipeslocales,quibénéficientd’unerémunération juste,danslesvaleursdutourismeéquitable.Lesdeux amispassentquatreansauBéninpourassurerune continuitédesemplois.« Quanddansletourisme classiquedenombreuxemploiss’appuientsurdes prestataires,icinousavonsdessalariéslocauxquipeuvent travaillertouslesmois »,expliqueAurélien. DoubleSensaainsiréussiàcréerdespartenariatsavec deséquipeslocalesautourdumêmeidéaldetourisme solidaire.Untourismeoùlesretombéeséconomiques desséjourssontéquitablementpartagéesentrele concepteurdevoyagesetlescommunautésd’accueil. 61Abonnez-vous sur www.simple-things.fr
  3. 3. « Il ne s’agit pas de faire dans l’humanitaire d’urgence mais de mettre en place des projets de développement avec les communautés locales. » 62
  4. 4. Au-delàdecettelogiquedepartage,DoubleSens s’engageàreverser50 €parvoyageuràlaréalisation deprojetsdesolidarité. Lesprojetssontidentifiésetgérésparleséquipes etpartenaireslocauxdanschaquerégiontraversée. Ilssontensuiterelayésàl’ensembledesvoyageurspar lebiaisdeFrèresdeSens,l’associationdesanciens voyageursdeDoubleSens.C’estgrâceàceréseauetaux donscollectés,ainsiqu’àl’entouragepersonnelet professionneldesvoyageursquedenouveauxprojets voientlejourchaqueannée. DoubleSensappuieFrèresdeSensparlebiaisd’un financementsolidairequipermetaucumuldecouvrir l’ensembledesfraisdefonctionnementdel’association etainsidepréservertouslesdonsexclusivementau financementdesprojets.En2015,avec450 départs, DoubleSensadédié30 000 €àl’appuideprojetssociaux, dont12 500 €directementreversésàFrèresdeSens. SEPT NOUVELLES DESTINATIONS Depuis le Bénin, sept destinations se sont ajoutées : les voyageurs peuvent partir au Burkina Faso (2010), en Équateur (2012), au Cambodge (2013), à Madagascar (2014), au Vietnam (2015), au Sri Lanka (2015), et enfin au Cap-Vert depuis cette année. Dans ces pays, les paysages et les rapports humains ont la priorité sur les sites ou les monuments célèbres et c’est l’ouverture d’esprit qui fait la différence au quotidien. Ce sont aussi des pays stables où le voyageur se sent en sécurité. Aurélien raconte : « Au Cambodge et au Vietnam, les projets mis en place sont susceptibles d’être générateurs de revenus pour les communautés. Ce sont des associations partenaires qui ont ciblé les familles d’accueil. Elles bénéficient d’un complément de revenus et les communautés autour vont pouvoir bénéficier d’un chantier de leur choix en accord avec l’association (la construction d’un poulailler, d’une porcherie…). L’association pourra assurer le suivi sanitaire et les réseaux de vente pour garantir de vraies retombées. Depuis trois ans que nous sommes au Cambodge, nous avons réalisé un projet par mois et plus de 30 familles ont bénéficié d’un projet générateur de revenus sur le long terme. » Changer le monde | LE JOUR DEUX VOYAGEUSES TÉMOIGNENT Cécile : « Parties en défricheuses au Sri Lanka l’année dernière, nous nous apprêtons à repartir au Cap-Vert cette année. J’avais envie de voyager autrement, mais ce n’est pas évident de trouver la bonne formule quand on n’a que trois semaines de vacances. Nous avions regardé d’autres agences, mais ce que nous avons aimé chez Double Sens, c’est l’échelle humaine de la structure. Nous avons eu une réunion huit mois avant de partir, l’accompagnement et la sensibilisation étaient très appréciables. Au Sri Lanka, nous étions pionnières sur la destination. Les gens n’étaient pas habitués à voir des touristes, nos échanges ont été humainement très riches. Nous sommes intervenues dans des jardins et potagers bio pour aider les populations à avoir de quoi se nourrir et vendre leur production sur les marchés. Nous avons traversé la forêt primaire, sommes allées à dos d’éléphant, avons pris le train dans les montagnes. » Marie, pharmacienne de formation, voulait tenter une mission humanitaire : « Mais attention, il y a une grosse différence entre l’humanitaire d’urgence et le voyage solidaire qui met en place des projets de développement avec les communautés locales. Nous avons fait de vraies rencontres humaines, tout en nous sentant utiles. Quand on est sur un voyage participatif, on reste auprès d’une communauté, le respect des gens est alors différent. La magie de la rencontre qu’on n’a pas sur les circuits aseptisés m’a donné envie de renouveler l’expérience. » a 63Abonnez-vous sur www.simple-things.fr
  5. 5. « Les voyageurs participent activement à une mission bien définie selon le pays, avec une équipe locale bien rémunérée, et les retombées économiques sont équitablement réparties entre l’agence et le village hôte pour pérenniser les projets. » COPINES DE VOYAGE Copines de voyage est une communauté qui contribue à connecter les femmes autour d’offres de voyages : « Nous proposons en particulier des expériences “Bien-être” (par exemple : découvrir l’ayurvéda au Sri Lanka, faire du surf et du yoga au Maroc, des randonnées en raquettes et du spa dans les Hautes-Alpes), et la rencontre de communautés (nous travaillons avec Double Sens pour proposer des séjours solidaires à nos membres). Après huit mois d’existence, notre communauté de femmes compte 10 000 membres. La centaine de clientes qui sont parties avec nous ne se connaissaient pas “en vrai” avant de partir : elles ont appris à se connaître sur notre plateforme ! » www.copinesdevoyage.com 64
  6. 6. Avantledépart,lesvoyageurspréparentleurvoyage àLaRuche(plateformedetravailcollaboratifet d’initiativessolidairesbaséequaideJemmapes,àParis) autraversd’ateliers,enfonctiondeleurscompétences, deleursexpériences,decequ’ilspeuventtransmettre. Lesanciensviennenttémoigneretparlerauxfuturs voyageursdeprévention,desanté,desoutienscolaire. AuSriLanka,lesprojetssontliésàlaprotectionde l’environnement(protectiondelaforêtprimaireou participationaudéveloppementd’uneagriculture biologique,projetsdereforestationoudepréservation delaMangrove)tandisquedanslespaysfrancophones, commeleBénin,leBurkinaouMadagascar,cesont surtoutdesprojetsd’animation,d’atelierssocio- éducatifsauprèsdesjeunesoudesenfants. DES PROJETS DURABLES « NotretoutdernierprojetsesitueauCap-Vert,oùnous noussommesrapprochésd’uneassociationquirénove lesquartierspopulairesetrepeintlesfaçadesencouleur. Chaquegroupeamèneunbudget,cequipermetà l’associationlocaled’êtresoutenueetdepouvoirmieuxse développer.Résultat ?Ilyaunvéritableéchangeentreles voyageursetlaréalisationduprojet.Levoyageurpartira pourunesemainedechantieretunesemainededécouverte suruneautreîleavecrandonnées,bivouac,nuitschez l’habitant… »,expliqueAurélien. Quichoisitdepartirenvoyagesolidaire ?Aurélien Changer le monde | LE JOUR décrypte,chiffresàl’appui :« Sinousavonssurtoutdes individuels(60 %),nousavonsaussideplusenplusde familles(20 %l’annéedernière,et20 %decomités d’entreprise),mêmeparfoisdesvoyagesdeclasses ! Cesdépartstouchentaussibiendesjeunesquedesretraités etnousavonsunegrosseproportiondefemmes,quise sententrassuréesdepartirsurunvoyageencadré,mais rassemblantdesvaleurscommunes.Enfin,30 %denos anciensvoyageursveulentrenouvelerl’expérience. NoustravaillonsenpartenariatavecTerresd’Aventure etNomadeAventure,quiontdésormaisunonglet “Voyagessolidaires”surleursite. » Lesdestinationssontchoisiesaucoupdecœursurun projet,enphaseaveclaphilosophiedeDoubleSens. Àterme,l’agencesouhaiteêtreprésentesurune quinzainededestinationsafindepouvoirrépondre àtouslesacteurslocauxdutourisme,quilessollicitent deplusenplusfréquemment. Trèssouvent,lesvoyageurssouhaitentrenouveler l’expérienceetreviennentdanslepaysvisitéafin d’apporterunesuiteauxéchangesconstruits. « Unepreuvequenoussommessurdudurable,seréjouit Aurélien.Ilsneveulentpasajouterunnouveaupalmarès àleursdestinationsmaisreveniraumêmeendroitpour renouerlesrelationshumaines. » Loind’êtreunechimère,lerêved’AurélienetAntoine apriscorpsetcontinueàsedévelopperendéfendant desvaleurshumaines.Unehistoireexemplaire. Retrouvez Double Sens sur www.doublesens.fr 65Abonnez-vous sur www.simple-things.fr

×