Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

APEC RH - Le télétravail, une tendance à suivre

5,405 views

Published on

Article dans le numéro d'avril 2015 de la publication APEC RF

Published in: Business
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

APEC RH - Le télétravail, une tendance à suivre

  1. 1. 08 ~ A LLAVENIRT — LE TELETRAVAIL, uuerruouuce A SUWRE -=4 Apres un retard initial par rapport a d’autres pays, le teletravail se genéralise aujourd’hui dans les entreprises francaises. Le phénomene pourrait s’amplifier, favorisé par les avancées legislatives et les evolutions des technologies de l’information et de la communication, au bénéfice de Pentreprise comme des salariés. ECLAIRAGE. — Au mois de mai 2014, Digiplug, une ' societe du groupe Accenture, spécialisee dans la distribution de contenus digitaux, a mis en place un accord organisant nota. m- ment le teletravail. Les chiffres témoignent de1’intérét suscité par ce mode d’organisa- tion qui semble décidément avoir le vent en poupe. « Sur 50 collaborateuis, 27 ont choisi de passer en télétravail» confirme Lucille Desbois, responsable ressources humaincs de proximité chez Digiplug, qui a clle-meme fait ce choix. «22 travaillent :1 distance un jour par semaine, les autres deux jours. » Le télétravail est en effet choisi, et resulte d’un accord entre Pentreprise et le salarié. Distinct du travail :31 domicile, il désigne <1 toute forme dbrganisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu étre execute dans les locaux de1’employeur est effectué par un salarie hors de ces locaux de facon réguliere et volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant a celui-ci». Le télétravail a connu un développe— ment relativiement tardif en France, qui reste loin derriere les pratiques des pays scandinaves 0111, selon zevillage. net, un salarié sur trois est un télétravailleur. Ce retard s’explique principalement par une forte culture du controle et du presen- tiel, ainsi que par des temps de deplace— ment domici1e—travai1 moins longs que dans d’autres pays, notamment aux Etats—Unis. APEC RH ~ N°15 La France se situe pourtant auiourd’hui dans la moyenne europeenne. Ifetude Hay Group Les grandes tendances RH 2014 (sep- tembre 2014) confirme en effet la generali- sation de l’acces au teletravailz en 2014, 36% des entreprises interrogées autorisent cette pratique, soit 3 points de plus qu’en 2012. Parallelement a cette hausse, Petude constate une baisse du recours au temps partiel: en 2010, i1 concernait 18% des sala- ries. Debut 2014, ils ne sont plus que 11 %. Ce développement correspond aux évolutions profondes de la société, plus nomade, plus connectée, plus collabo- rative. «Toutes les études réalisées dans les entreprises passees au télétravail mertent en evidence non seulement u. n meilleur equi- libre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, mais aussi une amelioration significative de la productivite » explique Nicole Turbé-Suetens, associée an cabinet LBMG—Work1abs, specialise en télétravail. Le télétravail se developpe donc au bene- fice des collahorateurs, il améliore la qualite de vie au travail, mais aussi de Pentreprisc, qui accroit sa performance et fidelise scs salaries. Si le telétravail s’effectue encore maioritairement depuis le domicile, les tiers-lieux, espaces de co—working, tele- centres et bureaux partagés apparaissent timidenient: leur generalisation constituera peut—é1:re un des axes d’evolution de cette nouvelle forme d’organisation du travail, qui semble promise a un bel avenir. 0 -. -36% T ’ ‘:3 des entreprises « autorisent le télétravail. 1“ °/ 18o des salariés travaillaient ‘a temps partiel en 2010. Début 2014, ils ne sont > plus que 11%. 1’) . 1ou2 jours par semaine (ou équivalents) sont le plus so uvent consacrés au télétravail. (2) Sources: (1) Hay Group. Les grandes tendnnces RH 2014, septembre 2014, (2) Nicole Turbé—Suetens — INTERVIEW DE L'EXPERT — NICOLE TURBE-SUETENS, Associée LBMG—Worklabs, cabinet expert en télétravail et co-working duels sont les avantages essentials du télétravail, pour l'entrepriseet le salarié ? — Toutes les enquétes menées dans les entreprises pratiquant le télétravail le confirmerrt: ce mode d‘organisation favorise une meilleure productivité, la réduction de l'a bsentéisme, Vabaissement du niveau de stress des collaborateurs, la qualité de vie au travail et l'attractivité de l’ employeur ou la marqueemployeur. Les intéréts de l'entreprise et du salarié sont, surtous ces points, parfaitement convergents. Les salariés l’ont compris depuis bien longtemps. En revanche, s'ils sentent un management réticent, ils ne prennent pas le risque de se marginaliser. Comment expliquer ces réticences ? —— Elles sont assez francaises: nous souffrons encore du syndrome du présentéisme qui n'est que Uillustration d'une société clans laquelle la confiance n’est pas le point de rlépart de la relation. Le fait qu’un cadre estirne nécessaire de rester tard au bureau, quand dans les pays scandinaves, aux Pays-Bas ou en Allemagne, il est normal rle quitter le travaila 17h30, participe également de cette culture du présentéisme.
  2. 2. 08 A LLAVENIRL — LE TELETRAVAIL, UNE TENLDEANCCE A SUWRE = = Apres un retard initial par rapport a d’autres pays, le teletravail se géneralise aujourd’hui dans les entreprises francaises. Le phénomene pourrait s’amplifier, favorisé par les avancées législatives et les évolutions des technologies de l’information et de la communication, au bénéfice de l’entreprise comme des salaries. ECLAIRAGE. — Au mois de mai 2014, Digiplug, une société du groupe Accenture, specialisee dans la distribution de contenus digitaux, a mis en place un accord organisant notam- ment le telétravail. Les chiffres temoignent de l’intéret suscite par ce mode d’organisa- tion qui semble decidement avoir le vent en poupe. « Sur 50 collaborateurs, 27 ont choisi de passer en teletravail» confirme Lucille Desbois, responsable ressources humaines de proximite chez Digiplug, qui a elle—meme fait ce choix. «22 travaillent a distance un jour par semaine, les autres deux jours. » Le téletravail est en effet choisi, et resulte d’un accord entre l’entreprise et le salarié. Distinct du travail a domicile, il désigne «toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu etre execute dans les locaux de l’employeuI est effectué par un salarie hors de ces locaux de facon réguliere et volontaire en utilisant les technologies de Pinforrnation et de la communication dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant a celui-ci». Le télétravail a connu un deve1oppe- ment relafivernent tardif en France, qui reste loin derriere les pratiques des pays scandinaves ou, selon zevillage. net, un salarie sur trois est un télétravailleur. Ce retard s’explique principalement par une forte culture du controle et du presen- tiel, ainsi que par des temps de deplace- ment domicile-travail moins longs que dans d’autres pays, notamment aux Etats-Unis. APEC RH - N°’. l5 La France se situe pourtant auiou. rd’hui dans la moyenne europeenne. Ifétude Hay ‘ Group Les grander tendances RH 2014 (sep- tembre 2014) confirrne en effet la generali- sation de l’acces au teletravailz en 2014, 36% des entreprises interrogees autorisent cette pratique, soit 3 points de plus qu’en 2012. Parallelement a cette hausse, l’etude constate une baisse du recours au temps partiel: en 2010, i1 concemait 18 % des sala- ries. Debut 2014, ils ne sont plus que 11%. Ce developpement correspond aux évolutions profondes de la société, plus nomade, plus connectée, plus collabo- rative. «Toutes les etudes realisées dans les entreprises passees au teletravail mettent en ‘ evidence non seulement un meilleur équi- , libre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, mais aussi une amelioration significative de la productivite » explique Nicole Turbe-Suetens, associee au cabinet LBMG—Worklabs, specialise en telétravail. Le telétravail se developpe donc au bene- fice des collaborateurs, il ameliore la qualité de vie au travail, mais aussi de l’entreprise, qui accroit sa performance et fidelise ses salaries. Si le teletravail s’effectue encore maioritairement depuis le domicile, les tiers-lieux, espaces de co-working, telé- centres et bureaux panagés apparaissent timidement: leur generalisation constituera peut-etre un des axes d’evolution de cette nouvelle forme d’organisation du travail, qui semble promise a un bel avenir. o % E 4“ ,7’ des entreprises '» autorisent . _ le telétravail. (1) - 18? ‘, . 0 ‘ E des salariés travaillaient a temps partiel en 2010. Début 2014,ils ne sont ‘r’ “_. ;;: _:. ..; .:. _'. .;. ... :.N. s plus que 11%_ I? ) , 1ou2 F jours par semaine (ou equivalents) sont le plus souvent consacrés au télétravail. 1') 1- * Sources: (1) Hey Group, Les gmndes terrdances RH 2014, septembre 2014, (2) Nicole Turbé-Suetens -- INTERVIEW DE L'EXPERT — NICOLE TURBE-SUETENS, Associée LBMG-wnrklabs, cabinet expert en télétravail et co-working Quels sont les avantages essentiels du télétravail, pour Ventrepriseet le salarié ? — Toutes les enquétes menées dans les entreprises pratiquant le télétravail le confirment: ce mode d'organisation favorise une meilleure productivité, la reduction de Vabsentéisme, l'abaissement du niveau de stress des collaborateurs, la qualité de vie au travail et Uattractivité de L’ employeur ou la marque employeur. Les intéréts de l’entreprise et du salarié sont, surtous ces points, parfaitement convergents. Les salariés l’ont compris depuis bien longtemps. En revanche, s'ils se ntent un management réticent, ils ne prennent pas le risque de se marginaliser. Comment expliquer ces réticences ? — Elles sontassez francaisesz nous souffrons encore du syndrome du présentéisme qui n'est que l'illustration d’une société dans laquelle la confiance n’est pas le point de depart de la relation. Le fait qu’un cadre estime nécessaire de rester tard au bureau, quand dans les pays scandinaves, aux Pays-Bas ou en Allemagne, il est normal de quitter le travaila 17h30, participe également de cette culture du présentéisme.

×