Baromètre de conjonctureAlsaceBilan 2ème semestre 2011& prévisions 1er semestre 2012                                      ...
MéthodologieLa CCI de Région Alsace a réalisé cette enquête de                                    Répartition par circonsc...
Résultats d’ensemble     èmeAu 2      semestre 2011, l’activité a, en moyenne, peu diminué en Alsace (- 0,7 % au niveau du...
Le niveau d’activitéLe chiffre d’affaires                                             Evolution du chiffre daffaires      ...
La situation financière                                                                Evolution des investissements      ...
La trésorerie                                                  Evolution de la trésorerie                     Hausse      ...
La rentabilitéComme la trésorerie, la rentabilité s’est détériorée             Evolution de la rentabilité                ...
Le niveau de l’emploiLes effectifs                                                   Evolution des effectifs              ...
Résultats détaillésPar secteur d’activitéLes résultats de l’enquête montrent que, au 2                                    ...
Par tranche d’effectifsSi l’on regarde les résultats par tranche d’effectifs, ce     Taux d’évolution par tranche deffecti...
Par circonscription CCISi les établissements de Strasbourg / Bas-Rhin               Taux d’évolution par circonscription C...
Question d’actualitéSelon les chefs d’entreprises alsaciens interrogés début janvier, les principaux facteurs qui pourraie...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Les chefs d’entreprise alsaciens sont prudents pour la première partie de 2012

584 views

Published on

Dans une enquête de conjoncture, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) d’Alsace démontre que les chefs d’entreprises de la région sont prudents pour 2012 à propos de l’évolution de leur activité.

Retrouvez la suite sur www.decideursenregion.fr

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
584
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Les chefs d’entreprise alsaciens sont prudents pour la première partie de 2012

  1. 1. Baromètre de conjonctureAlsaceBilan 2ème semestre 2011& prévisions 1er semestre 2012 Conjoncture Question d’actualité : Les freins au développement des entreprises
  2. 2. MéthodologieLa CCI de Région Alsace a réalisé cette enquête de Répartition par circonscription des CCIconjoncture du 2 au 13 janvier 2012 par téléphoneauprès de 1 012 établissements alsaciensreprésentatifs selon le secteur d’activité, la taille del’établissement et la circonscription. 61% 61%La base de référence est l’Annuaire des Entreprisesd’Alsace, c’est-à-dire tous les établissements inscrits auRegistre du Commerce et des Sociétés, ressortissantsdes CCI, au mois de décembre 2011.Les analyses issues de cette enquête sont donc à Strasbourg / Bas-Rhinconsidérer, par extrapolation, pour l’ensemble desétablissements alsaciens répondant aux critèresmentionnés précédemment. 16% 17%Ces renseignements ne prétendent pas se substitueraux indicateurs macro-économiques mais permettent de Colmar / Centre Alsacesavoir si, d’après le plus grand nombre de chefsd’entreprises interrogés, il y a eu amélioration, 23% 22%stabilité ou dégradation de la situation au cours dela période étudiée et de quel ordre est cetteévolution en %. Mulhouse / Sud AlsaceLes réponses des chefs d’entreprises ont donc pourobjectif de dégager la tendance générale de l’activité etd’estimer son évolution à court terme. Répartition par secteur dactivité Répartition par tranche deffectif Répondants enquête Total Alsace Répondants enquête Total Alsace 86% 88% 42% 42% 38% 38% 9% 9% 11% 11% 11% 10% 3% 2% Industrie Construction Commerce Services Moins de 10 salariés 10 à 49 salariés 50 salariés et plusN.b : les histogrammes du présent document présentent les tendances d’évolution (hausse, stagnation oubaisse). Les taux d’évolution des indicateurs sont, quant à eux, précisés dans les tableaux. 2
  3. 3. Résultats d’ensemble èmeAu 2 semestre 2011, l’activité a, en moyenne, peu diminué en Alsace (- 0,7 % au niveau du chiffred’affaires). Les autres indicateurs ont également peu évolué, à la hausse (+ 0,2 % pour les investissements) ou àla baisse (- 0,4 % pour les effectifs), à l’exception de la trésorerie (- 2,6 %) et de la rentabilité (- 1,9 %). erLes prévisions pour le 1 semestre 2012 sont globalement prudentes et comprises entre - 0,5 % pour latrésorerie et + 1,0 % pour les effectifs.Les principaux freins à la reprise de l’activité en 2012, seraient, selon les chefs d’entreprises alsaciens,principalement conjoncturels (l’état général de l’économie, une demande faible sur le marché domestique, …)mais également liés à la structure de l’économie (le coût élevé du travail, le cadre réglementaire,…). Evolution au 2ème semestre 2011 15% 14% 13% 11% 27% Taux moyen dévolution Au 2ème semestre 2011 Hausse CA -0,7% 56% 57% 42% Stabilité Investissements +0,2% 79% 78% Baisse Trésorerie -2,6% Rentabilité -1,9% Effectifs -0,4% 31% 30% 30% 7% 10% CA Investissements Trésorerie Rentabilité Effectifs Prévision dévolution au 1er semestre 2012 13% 11% 9% 14% 19% Taux moyen dévolution Prévisions au 1er semestre 2012 Hausse 59% CA -0,3% 46% 60% Stabilité 69% 81% Investissements +0,6% Baisse Trésorerie -0,5% Ne sait pas Rentabilité -0,4% 17% Effectifs +1,0% 15% 15% 7% 18% 15% 5% 11% 12% 6% CA Investissements Trésorerie Rentabilité Effectifs 3
  4. 4. Le niveau d’activitéLe chiffre d’affaires Evolution du chiffre daffaires Hausse Stabilité Baisse Ne sait pas42 % des établissements alsaciens ont déclaré que èmeleur CA était resté stable au cours du 2 semestre2011. 19% 27%On note cependant que : les établissements de 10 à 49 salariés ont connu 46%une évolution plus favorable (39 % ont déclaré une 42%hausse de leur CA contre 27 % de moyenne régionale)ainsi que ceux du secteur industriels (34 %) ; 17% à l’inverse, les établissements de moins de 10 31%salariés et le secteur du commerce sont plus 18%nombreux que la moyenne à avoir enregistré unebaisse de leur CA (respectivement 33 % et 38 % contre Evolution 2ème semestre Prévision 1er semestre 201231 %) ; 2011 enfin, les établissements de la circonscription de Evolution détaillée Hausse 2ème semestre 2011 StabilitéColmar sont en proportion plus nombreux à avoir Baissedéclaré un CA stable sur la période (51 %). M o yenne glo bale 27% 42% 31%Globalement, l’évolution moyenne du CA est donc de- 0,7 % en Alsace au dernier semestre 2011 mais l’on Industrie 34% 44% 23%peut constater des écarts significatifs selon la taille Co nstructio n 28% 51% 21%de l’établissement, son secteur d’activité ou sa Co mmerce 24% 38% 38%localisation. Services 28% 43% 30%Ainsi : le CA a respectivement augmenté de 1,8 % et de M oins de 1 salariés 0 25% 41% 33%2,3 % pour les établissements de 10 à 49 salariés et 1 à 49 salariés 0 39% 45% 17%ceux de 50 salariés et plus ; 50 salariés et plus 31% 47% 22% il a augmenté de 0,8 % dans l’industrie et de 1,2 %dans la construction alors qu’il a diminué de 1,9% dans Strasbo urg / B as-Rhin 28% 39% 33%le commerce ; Co lmar / Centre A lsace 25% 51% 25% M ulho use / Sud A lsace 26% 43% 30% il a augmenté de 0,4 % au niveau de lacirconscription de Colmar alors qu’il diminuait dans les 2 Evolution détaillée Hausseautres. Prévision 1er semestre 2012 Stabilité Baisse er Ne sait pasLes prévisions pour le 1 semestre 2012 sont M o yenne glo bale 19% 46% 17% 18%prudentes : 46 % des établissements tablent sur lastabilité de leur CA. Alors qu’on ne note pas dedifférence significative selon la circonscription, ce Industrie 22% 39% 15% 24%pourcentage s’élève même à 60 % dans le secteur de la Construction 14% 60% 14% 12%construction alors qu’il n’est que de 41 % dans les Co mmerce 18% 44% 19% 20%établissements de 50 salariés et plus. Services 21% 46% 16% 17%L’évolution prévue du CA serait donc, au global, de er- 0,3 % pour le 1 semestre 2012. La baisse serait plus M o ins de 1 salariés 0 19% 46% 16% 19%importante pour les établissements de 10 à 49 salariés 1 à 49 salariés 0 17% 48% 20% 16%(- 1,8 %) alors que ceux du secteur industriel ou de la 50 salariés et plus 19% 41% 22% 19%circonscription de Colmar prévoient une hausse de leurCA, respectivement de 2,3 % et de 0,9 %. Strasbourg / B as-Rhin 19% 47% 17% 17% Co lmar / Centre A lsace 20% 45% 16% 19% M ulho use / Sud A lsace 18% 43% 18% 21% 4
  5. 5. La situation financière Evolution des investissements HausseLes investissements Stabilité Baisse Ne sait pasEn moyenne, 26 % des établissements alsaciens ont èmeréalisé des investissements au cours du 2 15% 13%semestre 2011.Il s’agit surtout :● des établissements de 10 à 49 salariés (39 %) et de50 salariés et plus (38 %), 69% 78%● des secteurs de l’industrie et de la construction (29 %),● de la circonscription de Colmar (28 %).Au niveau régional, les investissements ont stagné 7%dans 78 % des établissements. Ils ont augmenté plus 7% 11%nettement dans les établissements de 10 à 49 salariés Evolution 2ème semestre Prévision 1er semestre 2012(25 % contre 15 % sur l’ensemble de la région), la 2011construction (20 %) et le secteur industriel (17 %) ainsique sur la circonscription de Colmar (19 %). A l’inverse,le niveau des investissements a diminué plus fortement Evolution détaillée Hausse 2ème semestre 2011 Stabilitédans les établissements de 50 salariés et plus Baisse(9 % contre une moyenne régionale de 7 %), les M o yenne glo bale 15% 78% 7%services (9 %) et sur Mulhouse (10 %).Les investissements ont donc peu évolué sur la Industrie 17% 78% 4%période (+ 0,2 %), la hausse étant portée par les 10 à Construction 20% 76% 4%49 salariés (+ 1,5 %), l’industrie (+ 4,6 %) et le secteur Co mmerce 13% 81% 5%de Colmar (+ 2,8 %). L’évolution est négative dans le Services 15% 76% 9%secteur des services (- 0,9 %) et pour les établissementsde la circonscription de Mulhouse (- 2,4 %). M o ins de 1 salariés 0 14% 79% 7% erPour le 1 semestre 2012, seuls 19 % des chefs 1 à 49 salariés 0 25% 70% 6%d’entreprises prévoient d’investir notamment : 50 salariés et plus 16% 75% 9%● dans les établissements de 50 salariés et plus (31 %)et 10 à 49 salariés (29 %),● dans le secteur industriel (28 %), Strasbourg / B as-Rhin 15% 79% 6%● sur la circonscription de Colmar (29 %). Co lmar / Centre A lsace 19% 75% 6% M ulho use / Sud A lsace 12% 79% 10% erLes perspectives pour le 1 semestre 2012 sontégalement à la stabilité des investissements selon Evolution détaillée Hausse69 % des chefs d’entreprises alsaciens. Prévision 1er semestre 2012 Stabilité Baisse Ne sait pasLes établissements de 10 à 49 salariés se déclarent les M o yenne glo bale 13% 69% 7% 11%plus optimistes : 17 % tablent sur une hausse desinvestissements contre 13 % au niveau régional. Il enest de même du secteur industriel (18 %) et des services Industrie 18% 63% 10% 10%(14 %). A l’opposé, les prévisions sont plus fortement à Co nstructio n 9% 70% 9% 13%la baisse pour les établissements de 50 salariés et plus Co mmerce 12% 73% 6% 9%(16 % contre une moyenne régionale de 7 %), la Services 14% 67% 6% 13%construction (9 %) et sur Colmar (9 %).L’évolution moyenne des investissements serait de M o ins de 1 salariés 0 12% 70% 6% 12%0,6 % à court terme avec les différences notables 1 à 49 salariés 0 17% 64% 7% 12%suivantes : 50 salariés et plus 19% 58% 16% 7%● + 2,4 % pour les établissements de 10 à 49 salariés etl’industrie,● + 1,9 % dans les services, Strasbo urg / B as-Rhin 13% 72% 6%10%● - 1,9 % dans la construction. Co lmar / Centre A lsace 13% 63% 9% 15% M ulho use / Sud A lsace 13% 65% 8% 14% 5
  6. 6. La trésorerie Evolution de la trésorerie Hausse ème StabilitéAu cours du 2 semestre 2011, 30 % des chefs Baissed’entreprises alsaciens ont enregistré une Ne sait pasdétérioration de leur trésorerie, notamment dans les 14% 11%établissements de 50 salariés et plus (34 %) ou ceuxsitués sur le secteur de Mulhouse (36 %). Ils sonttoutefois 56 % à déclarer une stabilité de leursdisponibilités, voire 64 % sur la circonscription de 56% 59%Colmar.Les établissements de 10 à 49 salariés ainsi que ceuxdes secteurs industriels et de la construction ont, quant 15%à eux, vu leur trésorerie augmenter sensiblement plus 30%que la moyenne régionale : 19% contre 14 % au niveau 15%alsacien. Evolution 2ème semestre Prévision 1er semestre 2012La trésorerie a donc diminué, globalement, de 2,6 % 2011sur la période et plus précisément de 4,7 % dans lesétablissements de 50 salariés et plus et de 4,2 % sur la Evolution détaillée Haussecirconscription de Mulhouse. Les baisses les plus faibles 2ème semestre 2011 Stabilité Baisseont, par ailleurs, été enregistrées dans les secteurs del’industrie (- 1,1 %) et de la construction (- 1,3 %). M oyenne glo bale 14% 56% 30%Les prévisions s’avèrent légèrement plus optimistes er Industrie 19% 54% 27%pour le 1 semestre 2012, 59% des chefsd’entreprises envisageant une stabilité de leur Constructio n 19% 55% 26%trésorerie. Ils ne sont plus que 15 % à tabler sur une Co mmerce 12% 57% 32%détérioration de leurs disponibilités. Services 14% 56% 31%Les prévisions à la hausse concernent plus fortement les M oins de 1 salariés 0 13% 56% 31%établissements de 50 salariés et plus (16 % contre 11 %sur l’ensemble des répondants), l’industrie (17 %) et, 1 à 49 salariés 0 19% 54% 27%dans une moindre mesure, les établissements de la 50 salariés et plus 13% 53% 34%circonscription de Mulhouse (14 %). D’un autre côté, lesétablissements de 10 à 49 salariés ainsi que le secteur Strasbourg / B as-Rhin 15% 55% 30%du commerce prévoient une dégradation de leur Colmar / Centre A lsace 13% 64% 23%trésorerie dans des proportions plus élevées que la M ulhouse / Sud A lsace 12% 52% 36%moyenne régionale (respectivement 19 % et 17 %).Par conséquent, la trésorerie ne devrait diminuer Evolution détaillée Hausse Prévision 1er semestre 2012 Stabilitéque de 0,5 % à court terme, les plus fortes baisses Baisseétant prévues par les établissements de 10 à 49 salariés Ne sait pas(- 1,8 %), le commerce (- 0,9 %) et les établissements M o yenne glo bale 11% 59% 15% 15%de la circonscription de Strasbourg (- 1,0 %). L’évolutionla plus importante concernerait, à l’opposé, les plus Industrie 17% 51% 10% 22%grands établissements : + 2,2 % pour les 50 salariés et Co nstructio n 12% 65% 13% 11%plus. Co mmerce 9% 59% 17% 15% Services 12% 58% 15% 15% M o ins de 1 salariés 0 11% 59% 15% 16% 1 à 49 salariés 0 10% 61% 19% 9% 50 salariés et plus 16% 53% 16% 16% Strasbo urg / B as-Rhin 10% 61% 15% 13% Co lmar / Centre A lsace 12% 58% 13% 17% M ulho use / Sud A lsace 14% 53% 16% 17% 6
  7. 7. La rentabilitéComme la trésorerie, la rentabilité s’est détériorée Evolution de la rentabilité Hausse ème Stabilitépour 30 % des établissements alsaciens au 2 Baissesemestre 2011, notamment dans le secteur du Ne sait pascommerce (34 %) et sur la circonscription de Mulhouse 13% 14%(32 %).La proportion d’établissements pour lesquels larentabilité a stagné est supérieure à la tendance 57% 60%régionale (57 %) sur le secteur de Colmar (65 %) et pourles établissements de 50 salariés et plus (63 %).Enfin, la situation en matière de rentabilité a été plusfavorable, sur la période, pour l’industrie et la 30% 15%construction : 19 % des établissements de ces secteurs 12%ont enregistré une hausse de leur rentabilité contre 13 %sur l’ensemble de l’Alsace. C’est également le cas, dans Evolution 2ème semestre Prévision 1er semestre 2012une moindre mesure, pour les établissements de 10 à 201149 salariés (17 %). Evolution détaillée HausseAu global, la rentabilité a donc diminué de 1,9 %, 2ème semestre 2011 Stabilité Baissevoire de 2,2 % sur Mulhouse, de 2,4 % dans lecommerce et de 2,5 % pour les plus grands M o yenne glo bale 13% 57% 30%établissements. La baisse a été plus faible dansl’industrie (- 0,3 %) et la construction (- 0,8 %). Industrie 19% 59% 22% er Co nstructio n 19% 59% 23%Pour le 1 semestre 2012, seuls 15 % des chefs Co mmerce 10% 56% 34%d’entreprises tablent de nouveau sur une baisse deleur rentabilité. Les plus pessimistes sont les Services 13% 57% 30%établissements de 50 salariés et plus (19 %) et ceux de10 à 49 salariés (21 %). Comme pour la période M o ins de 1 salariés 0 13% 57% 30%précédente, l’industrie s’en sortirait mieux : 23 % des 1 à 49 salariés 0 17% 55% 28%établissements du secteur prévoient une amélioration de 50 salariés et plus 9% 63% 28%cet indicateur contre 14 % de moyenne régionale.On note également que, sur la circonscription de Colmar Strasbo urg / B as-Rhin 14% 55% 31%et dans la construction, la proportion d’établissements Co lmar / Centre A lsace 12% 65% 23%qui tablent sur une stagnation de leur rentabilité est M ulho use / Sud A lsace 13% 56% 32%supérieure à la tendance alsacienne (respectivement63 % et 68 % contre 60 %). Evolution détaillée Hausse Prévision 1er semestre 2012 StabilitéL’évolution prévue de la rentabilité à court terme Baisse Ne sait passerait ainsi de - 0,4 %, la baisse étant plus nette dansles établissements de 10 à 49 salariés (- 1,3 %). A M o yenne glo bale 14% 60% 15% 12%l’opposé, la rentabilité augmenterait de 0,9 % dans lesecteur de Colmar et de + 0, 1 % dans l’industrie et la Industrie 23% 48% 15% 14%construction. Co nstructio n 12% 68% 13% 7% Co mmerce 11% 60% 15% 13% Services 14% 59% 14% 12% M o ins de 1 salariés 0 14% 60% 14% 13% 1 à 49 salariés 0 13% 58% 21% 9% 50 salariés et plus 13% 53% 19% 16% Strasbo urg / B as-Rhin 13% 59% 16% 12% Co lmar / Centre A lsace 15% 63% 10% 12% M ulho use / Sud A lsace 15% 58% 14% 13% 7
  8. 8. Le niveau de l’emploiLes effectifs Evolution des effectifs Hausse Stabilité Baisse79 % des chefs d’entreprises alsaciens ont déclaré Ne sait pas èmeavoir maintenu leurs effectifs au 2 semestre 2011. 11% 9%Les établissements de Colmar ou de 10 à 49 salariés ontconnu, en proportion, plus de hausse des effectifs(respectivement 15 % et 23 %) que la tendance régionale(11 %). 81% 79%A l’opposé, sur Mulhouse, dans la construction et dansles établissements de 50 salariés et plus, la proportion dechefs d’entreprises ayant déclaré une baisse des effectifsest plus élevée que la moyenne alsacienne 5% 10% 6%(respectivement 13 %, 21 % et 34 % contre 10 %). Evolution 2ème semestre Prévision 1er semestre 2012Les effectifs ont ainsi très légèrement diminué sur la 2011période (- 0,4 %). Les plus fortes hausses concernent lecommerce (+ 0,8 %), Colmar (+ 2,6 %) et les Evolution détaillée Hausseétablissements de 10 à 49 salariés (+ 3,5 %). Les Stabilité 2ème semestre 2011emplois salariés ont, par contre, nettement diminué dans Baissela construction (- 3,8 %) et sur le territoire de Mulhouse M o yenne glo bale 11% 79% 10%(- 1,5 %). er Industrie 11% 77% 12%Pour le 1 semestre 2012, les effectifs devraientégalement rester stables pour 81 % des chefs Co nstructio n 14% 65% 21%d’entreprises interrogés, mais seulement 63 % de ceux Co mmerce 11% 82% 7%qui gèrent des grands établissements. Services 10% 81% 10%Globalement, les effectifs pourraient s’accroître de1,0 % à court terme, portés par les secteurs de la M o ins de 1 salariés 0 9% 82% 9%construction (+ 2,0 %) et de l’industrie (+ 1,8 %), la 1 à 49 salariés 0 23% 67% 10%circonscription de Strasbourg (+ 1,3 %) et les moins de 50 salariés et plus 19% 47% 34%10 salariés (+ 1,2 %). Strasbo urg / B as-Rhin 10% 81% 9%L’évolution serait également positive mais moins fortedans les établissements de 50 salariés et plus (+ 0,4 %), Co lmar / Centre A lsace 15% 76% 9%sur Mulhouse (+ 0,3 %) ou dans le commerce (+ 0,2 %). M ulho use / Sud A lsace 11% 76% 13%A noter que seuls les établissements de 10 à 49 salariés Evolution détaillée Hausse er Stabilitétablent sur une baisse de 1,2 % de leurs effectifs au 1 Prévision 1er semestre 2012 Baissesemestre 2012. Ne sait pas M o yenne glo bale 9% 81% 5%6% Industrie 10% 76% 7% 8% Co nstructio n 10% 81% 2% 7% Co mmerce 7% 82% 5%6% Services 11% 80% 4% 5% M o ins de 1 salariés 0 9% 82% 4%6% 1 à 49 salariés 0 11% 76% 8%5% 50 salariés et plus 16% 63% 19% 3% Strasbo urg / B as-Rhin 9% 83% 3% 5% Co lmar / Centre A lsace 11% 77% 6%6% M ulho use / Sud A lsace 9% 78% 7%6% 8
  9. 9. Résultats détaillésPar secteur d’activitéLes résultats de l’enquête montrent que, au 2 ème Taux d’évolution par secteur dactivitésemestre 2011, le secteur de l’industrie se distinguetrès nettement de la moyenne générale : tous les ● Industrieindicateurs y évoluent plus favorablement, Au 2ème semestre Prévisions au 1er 2011 semestre 2012notamment le chiffre d’affaires (+ 0,8 % contre - 0,7 % CA +0,8% +2,3%en moyenne) et les investissements (+ 4,6 % contre+ 0,2 %). Investissements +4,6% +2,4% Trésorerie -1,1% +0,5%C’est également le cas, dans une moindre mesure, Rentabilité -0,3% +0,1%dans la construction, à l’exception des effectifs qui ont Effectifs -0,5% +1,8%diminué de 3,8 % sur la période (contre - 0,4 % auniveau régional). ● Construction Au 2ème semestre Prévisions au 1erLes résultats du commerce et surtout des services 2011 semestre 2012sont nettement moins bons. En effet, dans le CA +1,2% -0,6%commerce, seuls les effectifs ont progressé (+ 0,8 %) Investissements +0,3% -1,9%alors qu’ils diminuaient globalement de 0,4 %, tous les Trésorerie -1,3% +0,3%autres indicateurs évoluant moins favorablement,notamment le chiffre d’affaires (- 1,9 % contre - 0,7 % en Rentabilité -0,8% +0,1%moyenne). Pour les services, tous les indicateurs Effectifs -3,8% +2,0%évoluent à la baisse, les investissements diminuant pource type d’établissements (- 0,9 %) alors qu’ils ● Commerceprogressaient globalement très légèrement de 0,2 %. Au 2ème semestre Prévisions au 1er 2011 semestre 2012A court terme, c’est encore les établissements CA -1,9% -0,2%industriels qui font les prévisions les plus Investissements +0,2% -0,3%optimistes : tous les indicateurs devraient augmenter Trésorerie -3,0% -0,9%dans ce secteur, chiffre d’affaires et investissements en Rentabilité -2,4% -0,8%tête (respectivement + 2,3 % contre une moyenne de- 0,3 % et + 2,4 % contre + 0,6 %). Effectifs +0,8% +0,2% ● Services Au 2ème semestre Prévisions au 1er 2011 semestre 2012 CA -0,5% -0,9% Investissements -0,9% +1,9% Trésorerie -2,9% -0,7% Rentabilité -2,0% -0,4% Effectifs -0,6% +1,2% 9
  10. 10. Par tranche d’effectifsSi l’on regarde les résultats par tranche d’effectifs, ce Taux d’évolution par tranche deffectifssont les établissements de 10 à 49 salariés qui ontvu évoluer l’ensemble des indicateurs d’une façon ● Moins de 10 salariésplus favorable que la tendance régionale, Au 2ème Prévisions au 1er semestre 2011 semestre 2012principalement en matière d’emplois : les effectifs pour CA -1,2% -0,1%ce type d’établissements ont ainsi progressé de 3,5 %alors qu’ils diminuaient, sur la région, de 0,4 %. Investissements 0,0% +0,5% Trésorerie -2,6% -0,5%On ne note pas d’écart significatif entre les Rentabilité -1,9% -0,3%évolutions alsaciennes et celles enregistrées par les Effectifs -0,9% +1,2%établissements de moins de 10 salariés. Par contre, sila trésorerie et la rentabilité se dégradent nettement plusqu’au niveau régional pour les établissements de 50 ● 10 à 49 salariéssalariés et plus (respectivement - 4,7 % contre une Au 2ème Prévisions au 1ermoyenne de - 2,6 % et - 2,5 % contre - 1,9 %), leur semestre 2011 semestre 2012chiffre d’affaires a progressé de 2,3 % alors qu’il CA +1,8% -1,8%diminuait de 0,7 % en moyenne. Investissements +1,5% +2,4% Trésorerie -1,8% -1,8% erPour le 1 semestre 2012, les établissements de Rentabilité -1,6% -1,3%moins de 10 salariés continuent à s’inscrire dans la Effectifs +3,5% -1,2%tendance alsacienne et ce dans des mesureséquivalentes. C’est le cas également des 10 à 49salariés bien qu’ils affichent des taux d’évolution ● 50 salariés et plusplus marqués que la moyenne : à la hausse pour les Au 2ème Prévisions au 1erinvestissements (+ 2,4 % au lieu de + 0,6 %) comme semestre 2011 semestre 2012à la baisse pour le chiffre d’affaires (- 1,8 % contre CA +2,3% 0,0%- 0,3% en moyenne) et la trésorerie (- 1,8% contre Investissements +0,8% -0,4%- 0,5 %). Ils sont, par ailleurs, les seuls à prévoir une Trésorerie -4,7% +2,2%baisse de leurs effectifs (- 1,2 % contre + 1,0 % prévu au Rentabilité -2,5% 0,0%niveau régional). Effectifs -0,4% +0,4%Enfin, les établissements de 50 salariés ne sedistinguent des prévisions d’ensemble qu’enmatière de trésorerie qu’ils pensent voir s’accroîtrede 2,2 % (contre une moyenne régionale de - 0,5 %). 10
  11. 11. Par circonscription CCISi les établissements de Strasbourg / Bas-Rhin Taux d’évolution par circonscription CCIs’inscrivent complètement dans la tendancealsacienne, ceux du secteur de Colmar / Centre ● Strasbourg / Bas-RhinAlsace s’en sortent mieux que la moyenne régionale. Au 2ème semestre Prévisions au 1er ème 2011 semestre 2012En effet, au 2 semestre 2011, tous les indicateursévoluent plus favorablement pour ces établissements, CA -0,7% -0,5%notamment les investissements (+ 2,8 % contre + 0,2 % Investissements +0,5% +0,8%en moyenne) et les effectifs (+ 2,6 % au lieu de - 0,4 %). Trésorerie -2,1% -1,0% Rentabilité -1,9% -0,9%Les établissements de Mulhouse / Sud Alsace Effectifs -0,8% +1,3%affichent, à l’opposé, des taux d’évolution nettementmoins bons que la tendance d’ensemble et ce sur tous ● Colmar / Centre Alsaceles indicateurs, principalement la trésorerie (- 4,2 %contre - 2,6 % en moyenne). Au 2ème semestre Prévisions au 1er 2011 semestre 2012 er CA +0,4% +0,9%Pour le 1 semestre 2012, seuls les établissementsde Colmar / Centre Alsace tablent sur une hausse de Investissements +2,8% +0,4%tous les indicateurs. Trésorerie -2,4% +0,7% Rentabilité -1,3% +0,9% Effectifs +2,6% +0,4% ● Mulhouse / Sud Alsace Au 2ème semestre Prévisions au 1er 2011 semestre 2012 CA -1,6% -0,6% Investissements -2,4% +0,4% Trésorerie -4,2% -0,1% Rentabilité -2,2% -0,1% Effectifs -1,5% +0,3% 11
  12. 12. Question d’actualitéSelon les chefs d’entreprises alsaciens interrogés début janvier, les principaux facteurs qui pourraient freiner erleur croissance au 1 semestre 2012 sont l’état général de l’économie (70 %), suivi de très loin par lademande jugée faible sur le marché local (25 %) et la concurrence sur les prix / des marges faibles (22 %). èmeL’incertitude liée à la période électorale se classe en 6 position (15 %), au même niveau que le coût élevé dutravail et le cadre règlementaire (respectivement 16 % et 15 %). Principaux facteurs pouvant limiter la croissance des entreprises au cours du 1er semestre 2012 Létat général de léconomie 70% Une demande faible sur le marché local 25% Une concurrence sur les prix, des marges faibles 22% Le coût élevé du facteur travail 16% Le cadre réglementaire 15% Lincertitude liée à la période électorale 15% Un financement insuffisant 6% De nouveaux entrants sur le marché 5% Le coût des investissements nécessaires 4% La difficulté à trouver du personnel qualifié 4% Le manque dincitations fiscales 3% Une demande faible sur les marchés étrangers 1% La perte de personnel existant 1% Autres facteurs * 10% Pas de facteur contraignant prévu 4%Nombre moyen de réponses : 2,1* Autres facteurs : charges, hausse des taxes, facteurs climatiques, contexte médiatique morose, problème de paiement des clients, étatd’esprit et moral en baisse des consommateurs, dépendance par rapport aux donneurs d’ordres, … Réalisation : Chambre de Commerce et d’Industrie de Région Alsace Direction Information économique Contacts : Observatoires et études économiques Patricia Bouilleaux Tél : 03 88 75 25 57 Courriel : p.bouilleaux@alsace.cci.fr Plus d’informations sur www.alsaeco.com/observatoires/conjoncture-economique 12

×