Successfully reported this slideshow.
Your SlideShare is downloading. ×

Iscom lyon Display 2017 session 3

Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Loading in …3
×

Check these out next

1 of 126 Ad

Iscom lyon Display 2017 session 3

La session 3 aborde les thèmes suivants :
5- Plannification d'une campagne Display
6- Stratégie de ciblage
7- Prix et métriques
Partie II :
1- Formats d'affichage
2- Caractéristiques
3- Mesurer l'impact
4- Display et Branding

Les clés pour cibler sa campagne et suivre les résultats.

La session 3 aborde les thèmes suivants :
5- Plannification d'une campagne Display
6- Stratégie de ciblage
7- Prix et métriques
Partie II :
1- Formats d'affichage
2- Caractéristiques
3- Mesurer l'impact
4- Display et Branding

Les clés pour cibler sa campagne et suivre les résultats.

Advertisement
Advertisement

More Related Content

Slideshows for you (20)

Viewers also liked (14)

Advertisement

Similar to Iscom lyon Display 2017 session 3 (20)

Recently uploaded (20)

Advertisement

Iscom lyon Display 2017 session 3

  1. 1. WEB MARKETING ET PUBLICITE DISPLAY Session 3 Intervenants : François BATUN / Nicolas BULABOIS
  2. 2. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY Attirer du trafic ciblé sur son site internet Accroître les ventes ou conversions Trouver de nouveaux clients Améliorer ou construire son image de marque Influencer le cycle d’achats (cibler l’audience en fonction du cycle) ETABLIR SES OBJECTIFS
  3. 3. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY ETABLIR SES KPI ACHATS INSCRITPION (WEBINARS, EVENEMENTS...) ENREGISTREMENT (NEWSLETTER) DEMANDES (ESSAIS, DEMOS...) TELECHARGEMENTS (CONTENU, APPLICATIONS...) DEVIS
  4. 4. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY ETABLIR SES KPI ATTERRISSAGES SUR SITE INTERNET Total des Attérissages, Coût Par Atterrissage (# atterrissage par point d’entrée) E-COMMERCE Volume de ventes, Coût Par Acquisition (CPA), Ventes Additionnelles, Augmentation du panier Moyen IMAGE DE MARQUE Taux d’Interaction et d’Engagement : Coût Par Engagement (CPE), Videos vues, Temps passé à échanger par messagerie GENERATION DE LEADS Nombre de Leads générés, Coût Par Lead (CPL), Nombre de connexion ou d’Opt-In
  5. 5. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY ETABLIR SES OBJECTIFS RECONNAISSANCE DE LA MARQUE : analyse des retours de campagnes d’enquêtes AUGMENTATION DES RECHERCHES ET DES VISITES DIRECTES SUR LE SITE INTERNET COUT GLOBAL PAR VISITEUR ET CROISSANCE DU TAUX DE CONVERSION AUGMENTATION DES VENTES ET DES REVENUS
  6. 6. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY METRIQUES A SURVEILLER TOTAL DES CONVERSIONS : quand un visiteur effectue une action désirée sur le site internet TAUX DE CONVERSION : % de fois que les visiteurs sont convertis COUT PAR CONVERSION : moyenne des dépenses pour chaque conversion
  7. 7. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY CHOISIR SA DEMAND COUVERTURE : ils ont tous un fort potentiel de couverture; se pose la question des mobiles , Facebook... EVOLUTIVITE ET FLEXIBILITE : la DSP doit être capable de proposer une optimisation rapide basée sur la performance COUTS : évaluer les frais et les dépenses incompressibles. ceci varie en fonction des DSP DATA : possibilité de targeting, capacités de retargeting,
  8. 8. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY ACHAT DES PUBLICITES DIRECTEMENT CHEZ L’EDITEUR ACCEDER A L’INVENTAIRE COMPLET DES ESPACES INVENTAIRE PREMIUM ET PLACEMENTS PREMIUMS MEILLEURE COUVERTURE SUR LE SITE PARTENARIATS SUR MESURE ACCROITRE LES OPTIONS DE PLACEMENTS : newsletter publicitaire envoyées par l’Editeur, application de l’Editeur, emailing envoyé par Editeur avec Publicité
  9. 9. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY RTB VERSUS ACHAT DIRECT A L’EDITEUR RTB : les impressions sont vendues en enchère haute si le site correspond au ciblage ACHAT DIRECT : impressions achetées en masse RTB : impressions non garanties sur des sites spécifiques pour des raisons d’imprévisibilité des places de marché ACHAT DIRECT : Pour un CPM fixe, les impressions sont garanties
  10. 10. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY RTB VERSUS ACHAT DIRECT A L’EDITEUR RTB : achat d’un CPM Effectif (eCPM), car les impressions sont enchéries parmi des milliers de sites qui rencontrent nos critères. Le eCPM est utilisé pour comparer la performance de campagnes diverses (CPM, CPC, CPA). Tout est converti en eCPM pour comparer l’efficacité des campagnes. ACHAT DIRECT : Prix du CPM fixé
  11. 11. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY ANALYSE DU TRAFIC DU SITE INTERNET Des prestataires proposent des solutions d’analyses de trafic : AT Internet, Quantcast, Compete, Alexa
  12. 12. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY ANALYSE DU TRAFIC DU SITE INTERNET Des prestataires proposent des solutions d’analyses de trafic : AT Internet, Quantcast, Compete, Alexa
  13. 13. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY GOOGLE DISPLAY PLANNER Accéder à un nouvel inventaire qui correspond aux critères de ciblage : inclue les chaînes vidéo et applications mobiles Générer des idées de ciblage basées sur les centres d’intérêt des visiteurs et du site internet Mots clés Emplacements spécifiques Thématiques Facteurs démographiques
  14. 14. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY RESEAU DE SITES
  15. 15. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY YAHOO! ADVERTISING Yahoo! est classé numéro 1 aux US dans 10 catégories : mail, news, sport, finance, divertissement, autos, shopping et immobilier Yahoo! est classé numéro 1 globalement dans 7 catégories : news, sport, finance, divertissement, immobilier et comparateur de shopping
  16. 16. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY MSN ADVERTISING
  17. 17. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY GOOGLE RESEAU DISPLAY
  18. 18. 5 – PLANNIFICATION D’UNE CAMPAGNE DISPLAY AMAZON ADVERTISING
  19. 19. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE CIBLAGE CONTEXTUEL CATEGORIES CONTEXTUELLES PHOTO APPREILS PHOTO PHOTO OBJECTIF PHOTO SACCOCHES OBJECTIFS PHOTO SACCOCHE APPAREIL PHOTO MOTS CLES APPAREIL PHOTO AVEC OBJECTIF SACCOCHE LEGERE APPAREIL PHOTO SACCOCHE PAS CHERE
  20. 20. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE CIBLAGE COMPORTEMENTAL
  21. 21. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE CIBLAGE COMPORTEMENTAL
  22. 22. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE FACEBOOK EXCHANGE
  23. 23. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE CIBLAGE GEOGRAPHIQUE
  24. 24. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE RETARGETING / REMARKETING Son principe est d’exposer l’internaute à un message publicitaire uniquement si il a préalablement visité le site de l’ANNONCEUR. "Diaboliquement performant": le RETARGETING obtient de telles statistiques que certains instituts d'études hésitent à remonter les témoignages et afficher les scores relevés auprès des sondés, par peur de ne pas paraître crédible. C'est pourtant une réalité qui a durablement investi le marketing B2B
  25. 25. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE RETARGETING / REMARKETING Le RETARGETING ou RECIBLAGE est efficace car il se focalise sur des gens qui sont déjà familiers avec la Marque et qui ont déjà manifesté un intérêt. Pour maximiser le R.O.I, le RETARGETING est fortement utilisé par les marketers
  26. 26. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE RETARGETING / REMARKETING C’est une technologie basée sur les cookies qui utilise du code Javascript et qui piste de façon invisible le parcours. On parle de Tag Tiers pour décrire les zones qui déclenchent un appel de données depuis le navigateur du visiteur. A chaque fois qu’un nouveau visiteur vient sur notre site internet, le « code » va fixer un Cookie anonyme. Plus tard, quand le visiteur « Cooké » surfe sur le Web, le Cookie va permettre à notre fournisseur de RETARGETING (DSP, Network ou société spécialisée), de savoir quand servir la publicité. Cela nous procure l’assurance de servir uniquement les gens qui ont déjà visité notre site internet.
  27. 27. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE RETARGETING / REMARKETING Cibler des prospects qui ont visité certaines pages de notre site internet et leur diffuser un message impactant Cibler des prospects qui ont abandonné une action (achat, inscription...) et leur envoyer des promotions Cibler ceux qui ont téléchargé un livre blanc et leur proposer un essai gratuit ou du contenu additionnel Cibler des anciens prospects ou acheteurs et leur proposer des ventes additionnelles
  28. 28. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE RETARGETING DYNAMIQUE Pour le E-Commerce, le RETARGETING permet de présenter une annonce concernant un produit précis, que le visiteur a vu mais n’a pas acheté. C’est de la publicité personnalisée.
  29. 29. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE RETARGETING DYNAMIQUE Pour le remarketing avec Google, il est nécessaire de placer un Tag avec un paramètre spécifique au produit (ID), et d’autres paramètres. Quand les gens visitent le site, le Tag de Remarketing les ajoutent à une liste et associe le produit à la visite. Plus tard, quand le visiteur surfe sur les sites du Réseau Google, et que notre publicité est affichée, Google utilise l’ID du produit pour afficher son image, son nom et son prix depuis notre compte de la base marchande Google.
  30. 30. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE RETARGETING DYNAMIQUE
  31. 31. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE RETARGETING DYNAMIQUE
  32. 32. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE RETARGETING INDICATEURS DE CONTROLE Surveiller la fréquence d’affichage par visiteur : limiter à 15- 20 affichages / mois est idéal pour éviter le BurnOut Tester tous les segments de retargeting : Taux de conversion et CPA Tester des stratégies créatives et des offres séduisantes S’assurer que les publicités soient bien reconnaissables et que les publicités sont bien prises en compte par les visiteurs
  33. 33. 6 – STRATEGIES DE CIBLAGE RETARGETING INDICATEURS DE CONTROLE Il existe une multitude d’options pour paramétrer son ciblage; cela dépend du DSP
  34. 34. 7 – PRIX ET METRIQUES Coût Fixe : souvent négocié directement avec les Editeurs, et pour une position PREMIUM CPM : Coût Pour Mille Impressions. C’est le modèle le plus répandu pour les Editeurs et les DSP. On paye pour le nombre de fois où notre publicité est affichée. CPC : Coût Par Clic. Très populaire sur le Réseau Display Google, on paie uniquement au clic dont le coût dépend de l’enchère. Plus l’enchère est haute, et plus l’annonce sera visible sur des sites à haut trafic.
  35. 35. 7 – PRIX ET METRIQUES CPA : Coût Par Action ou Acquisition. Editeur et Annonceurs se mettent d’accord pour uniquement payer en cas d’action; devis – vente - téléchargement. eCPM : Coût Effectif Pour Mille. Est utilisé pour comparer la performance de plusieurs campagnes de différents types (CPM, CPA, CPC). Pour comparer facilement l’efficacité des campagnes, tout est converti en eCPM.
  36. 36. 7 – PRIX ET METRIQUES Une impression est considérée comme visible si elle s'est affichée sur le navigateur d'un internaute et si elle a eu l'occasion d'être vue. Selon la définition de l'Interactive Advertising Bureau (IAB), une impression visible est une annonce qui répond au critère suivant : 50 % de ses pixels sont visibles dans la fenêtre du navigateur pendant une seconde ininterrompue. Google mesure désormais la visibilité d’une impression sur le Réseau Display et en tient compte pour le RTB. VISIBILITE D’UNE PUBLICITE
  37. 37. 7 – PRIX ET METRIQUES Une impression est considérée comme visible si elle s'est affichée sur le navigateur d'un internaute et si elle a eu l'occasion d'être vue. Selon la définition de l'Interactive Advertising Bureau (IAB), une impression visible est une annonce qui répond au critère suivant : 50 % de ses pixels sont visibles dans la fenêtre du navigateur pendant une seconde ininterrompue. Google mesure désormais la visibilité d’une impression sur le Réseau Display et en tient compte pour le RTB. VISIBILITE D’UNE PUBLICITE Cela s’appelle « L’Active View » et permet aux annonceurs, de ne payer que pour des impressions ayant un réel intérêt en termes de visibilité.
  38. 38. 7 – PRIX ET METRIQUES FORMATS
  39. 39. 7 – PRIX ET METRIQUES FORMATS
  40. 40. 7 – PRIX ET METRIQUES FORMATS
  41. 41. 7 – PRIX ET METRIQUES TAUX DE CLICS
  42. 42. 7 – PRIX ET METRIQUES TAUX DE CLICS -Pointeur souris au dessus plus de seconde -Clic -Mise en Full Screen -Extension de la publicité
  43. 43. 7 – PRIX ET METRIQUES LES RISINGS STARS Les Editeurs se voient proposer par l’IAB de nouveaux standards avec pour objectif de renforcer l’Engagement et le CTR (Taux de Clic) Les visiteurs sont 2,5x plus engagés avec ces RISING STARS La visibilité est en hausse de 30% en moyenne
  44. 44. 7 – PRIX ET METRIQUES LES RISINGS STARS
  45. 45. 7 – PRIX ET METRIQUES LES RISINGS STARS http://www.jivox.com/ad-gallery.php
  46. 46. 7 – PRIX ET METRIQUES FORMATS MOBILES
  47. 47. 7 – PRIX ET METRIQUES FORMATS FACEBOOK
  48. 48. 7 – PRIX ET METRIQUES RICH MEDIA Une publicité RICH MEDIA comporte des images ou video qui impliquent une interaction avec l’utilisateur. Une publicité RICH MEDIA apporte plus de leviers pour impliquer le visiteur : la publicité peut s’étendre (EXPAND), flotter (FLOAT), ou dans l’angle d’une page web (PEEL- DOWN) Les publicités RICH MEDIA engagent plus le visiteurs et le CTR (Taux de clic) est plus important. Toutefois les coûts de conception sont supérieurs.
  49. 49. 7 – PRIX ET METRIQUES BANNIERE PUBLICITAIRE EFFICACE Un Design simple, avec des mots puissants Un titre accrocheur Avoir un Call To Action clair Inclure un logo pour la notoriété de la marque Agrémenter votre proposition de valeur avec une offre correspondante
  50. 50. 7 – PRIX ET METRIQUES BANNIERE PUBLICITAIRE EFFICACE Utiliser des photos pertinentes et uniquement si nécessaire Utiliser de l’interactivité quand c’est possible Limiter les effets de Style Limiter les effets de style au niveau de la fonte Limiter les effets de Style Sobriété est le mieux !!!
  51. 51. 7 – PRIX ET METRIQUES BANNIERE PUBLICITAIRE EFFICACE
  52. 52. 7 – PRIX ET METRIQUES FORMALISER SA DEMANDE AUPRES DES AD NETWORKS ET DSP Description succint de la campagne Durée de la campagne Etablir son budget Ciblage de l’audience Objectifs de la campagne et définitions des métriques Clauses de résiliation Sélection des critères : CPM, CPA, CPC // Valeur ajoutée de création
  53. 53. 7 – PRIX ET METRIQUES FORMALISER SA DEMANDE AUPRES DES AD NETWORKS ET DSP Unités de création Proposition des livrables : placement, Taux, affichages attendus, optimisation...
  54. 54. PLAN 1 – FORMATS D’AFFICHAGE 2 – CARACTERISITQUES 3 – MESURE DE L’IMPACT DES CAMPAGNES 4 – IMPACT SUR LA NAVIGATION 5 – DISPLAY ET BRANDING PARTIE II 6 – AFFINER LA PERFORMANCE
  55. 55. I.A.B = Interactive Advertising Bureau Association créée en 1998 : Structurer le marché, favoriser les usages, optimiser l’efficacité - 140 sociétés membres 1 – FORMATS D’AFFICHAGE
  56. 56. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE
  57. 57. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE La BANNIERE : le format 460*60px est de mois en moins utilisée et laisse sa place à la MEGA BANNIERE 728*90px DES FORMATS DE MOINS EN MOINS UTILISES
  58. 58. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le SKYSCRAPER : le format 120*600 px est de moins en moins utilisé et laisse sa place au Large SKYSCRAPER 160*600 px DES FORMATS DE MOINS EN MOINS UTILISES
  59. 59. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le LARGE RECTANGLE : cousin du Médium Rectangle (pavé = 300*250px) le LARGE RECTANGLE (336*280 px) est de moins en moins utilisé. DES FORMATS DE MOINS EN MOINS UTILISES
  60. 60. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE La DEMI BANNIERE: 234*60 px la DEMI BANNIERE est complètement dépassée car son impact est très faible DES FORMATS DE MOINS EN MOINS UTILISES
  61. 61. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le CARRE : Le CARRE ou SQUARE BOUTON (250*250 px) n’a jamais bien fonctionné. Il a bien fonctionné aux Etats- Unis, jamais en France. Il a été complètement abandonné en France. DES FORMATS DE MOINS EN MOINS UTILISES
  62. 62. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le RECTANGLE VERTICAL : Le RECTANGLE VERTICAL 240*400 PX n’est plus utilisé par son manque d’efficacité. Le GRAND ANGLE ou SUMO bénéficie d’un meilleur CPM. DES FORMATS DE MOINS EN MOINS UTILISES
  63. 63. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le SQUARE POP-UP: Le SQUARE POP-UP (250x250 px) n’est plus utilisé. Le MEDIUM RECTANGLE (300*250 px) est utilisé plus fréquemment. DES FORMATS DE MOINS EN MOINS UTILISES
  64. 64. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le POP-UP UNDER: Le POP-UP UNDER (720x300 px) est une fenêtre qui s’ouvre sous la fenêtre principale, et a été perçu comme intrusif. DES FORMATS DE MOINS EN MOINS UTILISES
  65. 65. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Formats innovants LES RISING STARS Combinaisons de tailles avec des fonctions interactives De la créativité avec une déclinaison facile
  66. 66. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le PUSH DOWN: Le PUSH DOWN (970x120 px remplié) s’ouvre automatiquement (format expand) en poussant le contenu du site vers le bas. Le format étendu est de 970x600 px LES RISING STARS Pendant la navigation sur la page, le PUSH DOWN occupe le haut de la page en permanence. Au roll-over (passage de la souris) il s’ouvre en poussant le contenu du site vers le bas pour révéler la campagne (simple ou video). http://www.dailym otion.com/video/x gq4yy_pushdown- hugo-boss_tech
  67. 67. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le BILLBOARD: Le BILLBOARD (970x250 px) est l’affichage d’une publicité vidéo insérée dans un programme vidéo (in stream) d’une durée de 6 à 12 secondes. LES RISING STARS Pendant la navigation sur la page, le BILLBOARD occupe le haut de la page en permanence. Au roll-over (passage de la souris) il s’ouvre en poussant le contenu du site vers le bas pour révéler la campagne (simple ou video). http://video.lefigaro.fr/
  68. 68. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le SIDEKICK: Le SIDEKICK (300x250 px) décale le contenu de la page vers la gauche pendant la lecture de la vidéo. LES RISING STARS Le décalage vers la gauche peut se faire après un clic sur un élément publicitaire (skyscraper, pavé...) ou être directement activé. https://www.youtube.com/watch ?v=UBQnLl7fcuU
  69. 69. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le SLIDER FOOTER : Le SLIDER FOOTER (970x90 px puis 950x550 px déplié) décale le contenu de la page vers la gauche pour laisser s’exprimer le format final de la publicité. LES RISING STARS http://link.brightcove.com/serv ices/player/bcpid607703002?b ctid=803981599001
  70. 70. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le PORTRAIT: Le PORTRAIT (300x1050 px) est un mini site présenté sur une colonne avec 3 zones. LES RISING STARS 1ere zone : en haut, contient les visuels tel que galerie, vue en 360 degrés, ou vidéo. 2ème et 3ème zone : contiennent du contenu de partage, newsletter ou formulaires. Parfois des visuels plus petits. http://link.brightcove.co m/services/player/bcpi d607703002?bctid=80 3610739001
  71. 71. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le FILMSTRIP: Le FILMSTRIP (300x900 px visibles, 300x3000 px disponibles) est une colonne de 5 panneaux de 300x600 px chacun. Il permet de raconter une histoire et d’interagir avec le visiteur pour créer une action. LES RISING STARS http://youtu.be/pOvhkvnwKow
  72. 72. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE L’INTERSTITIEL : L’INTERSTITIEL est un format publicitaire qui prend la forme d’un affichage plein écran. LES RISING STARS Ce format de publicité a un fort impact publicitaire mais est très intrusif. https://www.youtube.com/watch ?v=i0owKBsY-lw
  73. 73. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Le FLASH TRANSPARENT est une animation « flash » transparente qui permet de garder le contenu du site visible et de na pas trop envahir l’espace de lecture. LES RISING STARS http://www.journaldunet.com/rub rique/banner/banner040712/nik e.shtml
  74. 74. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE L’HABILLAGE DE PAGE est une publicité qui habille l’intégralité d’un site aux couleurs d’une marque LES RISING STARS
  75. 75. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE Dès que la publicité intègre des animations visuelles ou sonore, on parle de publicité au format « Rich Media », RICH MEDIA La publicité devient multimédia et interactive Le Rich Media permet de rendre interactives les campagnes habituellement statiques Le taux de clic est largement supérieur aux campagnes statiques : 267 % supérieur aux bannières classiques
  76. 76. 1 – FORMATS D’AFFICHAGE RICH MEDIA
  77. 77. 2 – CARACTERISTIQUES RECOMMANDATIONS IAB BANNIERE CLASSIQUE 468 x 60 *Son Off *Activation du son en roll-over / mouse over et reprise du message publicitaire à son début, quand activation du son *Dans le cadre d'une vidéo, lancement automatique par défaut MEGA BANNIERE 728 x 90 *Son "off" par défaut *Activation du son en roll-over / mouse over et reprise du message publicitaire à son début, quand activation du son *Dans le cadre d'une vidéo, lancement automatique par défaut
  78. 78. 2 – CARACTERISTIQUES RECOMMANDATIONS IAB PAVE 300 X 250 *Son "off" par défaut *Activation du son en roll-over / mouse over et reprise du message publicitaire à son début, quand activation du son *Dans le cadre d'une vidéo, lancement automatique par défaut SKYSCRAPER 120 X 600 160 X 600 *Son "off" par défaut *Activation du son en roll-over / mouse over et reprise du message publicitaire à son début, quand activation du son *Dans le cadre d'une vidéo, lancement automatique par défaut
  79. 79. 2 – CARACTERISTIQUES RECOMMANDATIONS IAB INTERSTITIEL TAILLE VARIABLE *Durée 10 secondes maximum *Son "off" par défaut *Présence du bouton "Fermer" ou lien cliquable "Accès direct au site" visible en haut au centre, si l'Interstitiel est placé en entrée de site *Il est impératif d'envisager un capping pour le confort des internautes : capping au maximum de 1 par annonceur et par session d'un visiteur (au mieux, par jour)*Le livrer avec un autre format (bouton "rejouer" possible)
  80. 80. 2 – CARACTERISTIQUES RECOMMANDATIONS IAB RECTANGLE 320 X 180 180 X 150 *Son "off" par défaut *Activation du son en roll-over / mouse over et reprise du message publicitaire à son début, quand activation du son *Dans le cadre d'une vidéo, lancement automatique par défaut
  81. 81. 2 – CARACTERISTIQUES RECOMMANDATIONS IAB 4EME DE COUVERTURE OU RECTANGLE VERTICAL 260 X 360 *Son "off" par défaut *Activation du son en roll-over / mouse over et reprise du message publicitaire à son début, quand activation du son *Dans le cadre d'une vidéo, lancement automatique par défaut
  82. 82. 2 – CARACTERISTIQUES RECOMMANDATIONS IAB EXTRA MEGA BANNER TAILLE VARIABLE SELON LARGEUR DES SITES EDITEURS *Son "off" par défaut *Activation du son en roll-over / mouse over et reprise du message publicitaire à son début, quand Activation du son *Dans le cadre d'une vidéo, lancement automatique par défaut
  83. 83. 2 – CARACTERISTIQUES RECOMMANDATIONS IAB HALF PAGE 300 X 600 *Son "off" par défaut *Activation du son en roll-over / mouse over et reprise du message publicitaire à son début, quand Activation du son *Dans le cadre d'une vidéo, lancement automatique par défaut
  84. 84. 2 – CARACTERISTIQUES RECOMMANDATIONS IAB EXTRA MEGA BANNIERE EXPAND TAILE VARIABLE SELON LARGEUR DES SITES EDITEURS *Ouverture au passage de la souris = fermeture à l'identique *Son "off" par défaut *Activation du son en roll-over / mouse over sur le format ouvert et reprise du message publicitaire à son début à l'activation du son *Si ouverture automatique, son "off" par défaut, bouton "Fermer" obligatoire, et capping de 1 par session (au mieux 1 par jour)
  85. 85. 2 – CARACTERISTIQUES RECOMMANDATIONS IAB TYPE TAUX DE CLIC INTRUSIVITE UTILISATION RECTANGLE MOYEN OU PAVE 0,2 – 0,3 % FAIBLE 20% BANNIERE HORIZONTALE CLASSIQUE 0,1 – 0,3 % FAIBLE 18% MEGA BANNIERE 0,1 – 0,3 % FAIBLE 20,2%
  86. 86. 2 – CARACTERISTIQUES RECOMMANDATIONS IAB TYPE TAUX DE CLIC INTRUSIVITE UTILISATION SKYSCRAPER 0,1 – 0,3 % FAIBLE 10,4% SKYSCRAPER LARGE 0,1 – 0,3 % FAIBLE 3,8% BANNIERE EXPAND 0,3% MOYEN - FLASH TRANSPARENT 0,5% ELEVE - INTERSTITIEL - MOYEN - ELEVE - POP-UP - ELEVE 6,3% HABILLAGE DE PAGE 0,15 – 0,2 % FAIBLE - MOYEN
  87. 87. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES
  88. 88. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES
  89. 89. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES 9 CATEGORIES D’INDICATEURS Nombre d’impression de la publicité AFFICHAGE Nombre de publicités visibles Nombre de publicités vues Durée d’exposition de la publicité
  90. 90. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES 9 CATEGORIES D’INDICATEURS Taux de clic TRANSORMATION Taux de transformation Taux de conversion post-view Taux de transformation post-clic
  91. 91. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES 9 CATEGORIES D’INDICATEURS Nombre de visites générées GENERATION DE TRAFIC Nombre de pages vues Durée de la visite Taux d’abandon par étapes
  92. 92. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES 9 CATEGORIES D’INDICATEURS Taux d’interaction INTERACTION Temps d’interaction Taux d’expansion Taux de vidéos lues Taux de vidéos entièrement lues Temps de lecture des vidéos Activité sur les réseaux sociaux
  93. 93. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES 9 CATEGORIES D’INDICATEURS Nombre d’inscriptions à des newsletter, demandes d’information...) INSCRIPTION Taux d’inscription Taux de recommandations sur les réseaux sociaux, jeux viraux...
  94. 94. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES 9 CATEGORIES D’INDICATEURS Gross Rating Point = nombre moyen de contacts établis par une campagne sur 100 personnes ciblées MEDIA Couverture mémorisée Taux de couverture = nombre d’individus touchés par le nombre total d’individus Taux de répétition du message
  95. 95. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES 9 CATEGORIES D’INDICATEURS Ventes additionnelles générées par la campagne DISTRIBUTION Chiffre d’affaires généré Taux de conversion des leads Impacts sur la fréquence et le montant des achats Trafic en point de vente généré par le web
  96. 96. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES 9 CATEGORIES D’INDICATEURS Impact sur la notoriété POST-TESTS Impact sur la mémorisation publicitaire Impact sur la perception de la marque Impact sur l’intention de l’achat Impact sur la recommandation
  97. 97. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES INDICATEURS / OBJECTIFS
  98. 98. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES INDICATEURS / OBJECTIFS Une mémorisation accrue du message publicitaire Le Web se révèle être un média pertinent pour favoriser la mémorisation des messages publicitaires notamment avec l’émergence des formats vidéo. Une perception de la marque améliorée Plusieurs études ont également révélé l’impact positif du Web sur la perception de la marque.
  99. 99. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES INDICATEURS / OBJECTIFS Un impact positif sur l’intention d’achat En étudiant les campagnes display de quatre annonceurs de secteurs différents, Médiametrie NetRatings, a montré que l’intention d’achats augmentait de 11 % chez les internautes exposés aux campagnes.
  100. 100. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES INDICATEURS / OBJECTIFS Une efficacité de plus en plus évaluée dans le cadre de post-tests. La mesure de la durée de l’exposition à la publicité en ligne est un nouvel outil pour garantir la visibilité de la publicité en ligne La mesure de la durée de l’exposition à la publicité en ligne est un nouvel outil pour garantir la visibilité de la publicité en ligne
  101. 101. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES INDICATEURS / OBJECTIFS La mesure de l’interaction liée au format Rich Media est une première indication de l’impact d’une campagne. Taux d’interaction : mesure la part des internautes qui interagissent avec une bannière Temps d’interaction : durée moyenne pendant laquelle l’internaute interagi avec la publicité (temps de vision, temps d’expansion...) Indicateur agrégé : multiplication du taux et du temps d’interaction
  102. 102. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES INDICATEURS / OBJECTIFS Ces indicateurs sont une alternative au taux de clic, souvent faible.
  103. 103. 3 – MESURER L’IMPACT DES CAMPAGNES INDICATEURS / OBJECTIFS L’analyse des comportements de navigation permet de qualifier « l’expérience client vis à vis de la marque » générée par la publicité en ligne. Si l’objectif n’est pas la vente en ligne, on peut développer l’expérience de marque. - Le temps passé sur le site de l’annonceur - Nombre de pages vues - Action sur le site (video, inscription à un concours...) - Profondeur de parcours - Engagement sur les réseaux sociaux
  104. 104. 4 – IMPACT DES CAMPAGNES SUR LA NAVIGATION INDICATEURS / OBJECTIFSCOMPORTEMENTEMENTS D’ACHAT DES CLIENTS / PROSPECTS - Combien s’informent avant achat - Quelles informations - Déclencheurs d’achat - Parcours multi-canal – Display dans ce parcours IMPACT DE MES CAMPAGNES - Les campagnes génèrent-elles des visites sur les points de vente - Impact sur le montant, la fréquence, la nature des achats COMMUNICATION MULTI-CANALE EFFICACE - Le display dans ma stratégie globale - Quels outils ?
  105. 105. LES COMPORTEMENTS DE NAVIGATIONS ONT CHANGE 4 – IMPACT DES CAMPAGNES SUR LA NAVIGATION Les recherches des internautes et les comportements de navigation changent après une exposition à une campagne display - Impact sur le trafic - Augmentation des recherches liées à la marque - Le display amplifie l’engagement de l’internaute sur le site internet
  106. 106. LES COMPORTEMENTS DE NAVIGATIONS ONT CHANGE 4 – IMPACT DES CAMPAGNES SUR LA NAVIGATION Les recherches des internautes et les comportements de navigation changent après une exposition à une campagne display - Impact sur le trafic - Augmentation des recherches liées à la marque - Le display amplifie l’engagement de l’internaute sur le site internet
  107. 107. LES COMPORTEMENTS DE NAVIGATIONS ONT CHANGE 4 – IMPACT DES CAMPAGNES SUR LA NAVIGATION La mise en place d’un tracking permet de comprendre l’impact des campagnes display - Evaluation du taux de conversion entre la publicité et l’action réalisée sur le site (achat, inscription...) - Bilan du chemin parcouru : pages, catégories, rubriques vues...) - Mesure du temps passé sur le site - Origine du trafic (bannière, site connexe, liens sponsorisés...) TOUT CELA PERMET D’OPTIMISER LE TUNNEL DE CONVERSION
  108. 108. LES COMPORTEMENTS DE NAVIGATIONS ONT CHANGE 4 – IMPACT DES CAMPAGNES SUR LA NAVIGATION CONTRIBUTION DES SOURCES DU TRAFIC - Campagnes Display - Liens sponsorisés - Moteurs de recherche PRESSION PUBLICITAIRE OPTIMALE - Répétition du message pour augmenter la performance des campagnes - Effets sur la perception sur la marque PARCOURS DE NAVIGATION DES CLIENTS - Taux de transformation - Rubriques visitées - Temps moyen passé sur le site - Taux d’abandon sur les différentes étapes CONTRIBUTION DES LEVIERS DIGITAUX - Nombre d’expositions avant passage à l’acte - Quels supports ? (display, search...) - Construction du budget sur cette base
  109. 109. LA PUBLICITE DISPLAY COMME MEDIA DE BRANDING 5 – DISPLAY ET BRANDING Mise en place de l’indicateur GRP Web : Taux de couverture population x Répétition moyenne du message par individu QUESTIONS ESSENTIELLES - Objectifs de Branding des campagnes web : - Notoriété - Mémorisation d’un slogan - Perception, image de marque - Intention d’achat
  110. 110. LA PUBLICITE DISPLAY COMME MEDIA DE BRANDING 5 – DISPLAY ET BRANDING QUESTIONS ESSENTIELLES - Impact des campagnes : - Comparaison avec les autres médias - Complémentarité - Fréquence de mesure - Indicateurs d’interaction et d’engagement pour mesurer l’efficacité - Taux d’interaction / durée d’interaction - Nombre de pages vues après la campagne - Durée moyenne des visites - Nombre de vidéos visionnées
  111. 111. LA PUBLICITE DISPLAY COMME MEDIA DE BRANDING 5 – DISPLAY ET BRANDING QUESTIONS ESSENTIELLES - Quels comportements d’achat des clients / influer sur les comportements - Proportion de ceux qui s’informent sur le web - Quelles informations les concernent - Déclencheur d’achat - Parcours : canaux - Impact des campagnes sur les canaux de distribution - Trafic sur les points de vente - Nouvelles cibles attirées - Impact sur les montants d’achat, la fréquence, la nature des achats
  112. 112. LA PUBLICITE DISPLAY COMME MEDIA DE BRANDING 5 – DISPLAY ET BRANDING QUESTIONS ESSENTIELLES - Communication Multi-Canal efficace - Stratégie online et autres canaux - Outils - Benchmarking
  113. 113. LA PUBLICITE DISPLAY COMME LEVIER OFF-LINE 5 – DISPLAY ET BRANDING OBJECTIFS DES CAMPAGNES WEB - Notoriété - Mémorisation, slogan - Perception, image de marque - Intention d’achat INDICATEURS D’INTERACTION ET D’ENGAGEMENT - Taux interaction / durée interaction - Nombre moyen de pages vues après la campagne - Durée moyenne des vues - Nombre de videos vues IMPACT SUR LES DIFFERENTS OBJECTIFS - Comparaison avec les autres médias - Fréquence des mesures
  114. 114. LE CIBLAGE COMPORTEMENTAL 6 – AFFINER LA PERFORMANCE TYPE DE CIBLAGE PRINCIPE ET CRITERES Sociodémographique âge, sexe, CSP, structure du foyer Géographique audience sur un territoire bien défini : pays, région, ville Temporel période d’exposition : heure, jour, saisonnalité Contextuel cohérence entre la publicité et le support du site internet Comportemental analyse des comportements de navigation passés : centre d’intérêt, types d’achats... retargeting / remessaging Nouvel adressage à un prospect ayant abandonné un processus malgré un intérêt
  115. 115. LE CIBLAGE COMPORTEMENTAL 6 – AFFINER LA PERFORMANCE NIVEAU D’INTEGRATION DES OUTILS DE CIBLAGE IMPACT DU CIBLAGE SUR LES RESULTATS DE MES CAMPAGNES - Le ciblage socio et géographique bien utilisé ? - Part du ciblage comportemental et du retargeting - Correspondance entre objectifs et la part du ciblage - Impact du comportemental et du retargeting sur les campagnes - Apport du comportemental sur les indicateurs du branding PERCEPTION DES CAMPAGNES - Sentiment d’intrusion - Caping, fréquence
  116. 116. LE CIBLAGE COMPORTEMENTAL 6 – AFFINER LA PERFORMANCE NIVEAU D’INTEGRATION DES OUTILS DE CIBLAGE IMPACT DU CIBLAGE SUR LES RESULTATS DE MES CAMPAGNES - Le ciblage socio et géographique bien utilisé ? - Part du ciblage comportemental et du retargeting - Correspondance entre objectifs et la part du ciblage - Impact du comportemental et du retargeting sur les campagnes - Apport du comportemental sur les indicateurs du branding PERCEPTION DES CAMPAGNES - Sentiment d’intrusion - Caping, fréquence
  117. 117. QUIZZ DISPLAY 2016-2017 1 – Qu’est ce que le Web Marketing ? 2 – Quelle différence entre Inbound Marketing et Outbound Marketing ? PARTIE II 3 – Donnez trois outils disponibles pour l’Inbound Marketing 4 – Quels sont les 3 objectifs (tunnel de conversion simplifié) de l’Inbound Marketing ?
  118. 118. QUIZZ DISPLAY 2016-2017 5 – Qu’est ce qu’un Publisher ? PARTIE II -a) est un site commercialisant ses espaces publicitaires -b) est une agence digitale qui achète des espaces publicitaires sur ses sites -c) est un site spécialisé dans l’édition
  119. 119. QUIZZ DISPLAY 2015-2016 6 – Qu’est-ce qu’un Adviser ? PARTIE II -a) une agence média ou un annonceur qui achète de l’espace publicitaire -b) une agence média qui réalise des créations pour des annonceurs -c) un groupe d’agences publicitaires
  120. 120. QUIZZ DISPLAY 2016-2017 7 – Qu’est-ce que sont les AD NETWORKS ? PARTIE II -a) des régies publicitaires qui commercialisent de l’inventaire sur un réseau de sites -b) des réseaux d’agence publicitaires qui se regroupent pour avoir un meilleur prix -c) des diffuseurs de contenu video
  121. 121. QUIZZ DISPLAY 2016-2017 PARTIE II -a) Une plateforme permettant de programmer les annonces publicitaires qui seront diffusées sur les sites choisis par l’annonceur ou l’agence -b) une plateforme virtuelle automatisée qui met en relation directe les acheteurs et vendeurs de publicité sur internet autour d’un prix et/ou d’un espace variables 8 – Qu’est-ce qu’une plateforme AD EXCHANGE?
  122. 122. QUIZZ DISPLAY 2016-2017 PARTIE II -a) une DSP est une plateforme qui permet de regrouper les campagnes d’un même annonceur et de les diffuser sur plusieurs AD EXCHANGES -b) une DSP est un comparateur de prix 9 – Qu’est-ce qu’une DSP ?
  123. 123. QUIZZ DISPLAY 2016-2017 PARTIE II -a) une plateforme permettant aux sites vendeurs d’espaces publicitaires de mettre leur inventaire sur plusieurs plateformes Ad Exchanges et de sélectionner en temps réel les meilleures offres -b) une plateforme permettant de faire de l’achat groupé d’espace publicitaire 9 – Qu’est-ce qu’une SSP ?
  124. 124. QUIZZ DISPLAY 2016-2017 PARTIE II -a) la totalité de l’espace publicitaire vendu par un site chaque mois -b) la totalité de l’espace publicitaire disponible à la vente sur un site 10 – Qu’est-ce qu’un inventaire ?
  125. 125. QUIZZ DISPLAY 2016-2017 PARTIE II -CPM -CPC -CPA 11 – Quel est le principe du RTB ? 12 – Qu’est-ce que le Retargeting ou Remarketing ? 13 – Donnez la définition des sigles :
  126. 126. QUIZZ DISPLAY 2016-2017 PARTIE II 14 – Définissez la programmatique 15 – Qu’apporte la programmatique dans une campagne display?

×