Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)

Engagées dans la voie du redressement depuis 3 ans, les entreprises seine-et-marnaises n’ont toutefois pas vu leur situation s’améliorer lors des 6 derniers mois.

C’est ce que nous confirment les résultats de l’enquête de conjoncture régionale menée en septembre 2016 auprès de 401 chefs d’entreprises de Seine-et-Marne. En effet, les soldes d’opinion des principaux indicateurs économiques ont subi une dégradation sur un an : -12 points pour le chiffre d’affaires, -4 points pour la trésorerie et les effectifs. Il faut dire que la Seine-et-Marne et ses entreprises n’ont pas été épargnées au cours de cette période avec les inondations survenues fin mai qui ont touché de nombreuses communes. Motif de satisfaction, l’investissement poursuit son redressement (+4 points) et les voyants sont au vert pour le prochain semestre : 26% d’intentions d’investissement ont été enregistrées, soit 4 points de plus que l’année dernière.

Sur le plan sectoriel, la construction tire son épingle du jeu et enregistre un rebond de 16 points de son solde d’opinion pour le CA, lequel devient positif (+2). En revanche, la situation dans le commerce continue de s’assombrir : près de 59 % des commerçants déplorent une baisse de CA (contre 43 % en moyenne tous secteurs confondus).

Côté perspectives, il existe une véritable dichotomie entre les établissements de petite et de moyenne taille. En effet, à l’évocation de l’orientation future de leur CA, les premiers nourrissent des inquiétudes tandis que les seconds demeurent confiants.

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)

  1. 1. Engagées dans la voie du redressement depuis 3 ans, les entreprises seine- et-marnaises n’ont toutefois pas vu leur situation s’améliorer lors des 6 derniers mois. C’est ce que nous confirment les résultats de l’enquête de conjoncture régionale menée en septembre 2016 auprès de 401 chefs d’entreprises de Seine-et-Marne. En effet, les soldes d’opinion des principaux indicateurs économiques ont subi une dégradation sur un an : -12 points pour le chiffre d’affaires, -4 points pour la tréso- rerie et les effectifs. Il faut dire que la Seine-et- Marneetsesentreprises n’ont pas été épargnées au cours de cette pé- riode avec les inondations survenues fin mai qui ont touché de nombreuses communes. Mo- tifdesatisfaction,l’investissementpoursuitson redressement (+4 points) et les voyants sont au vert pour le prochain semestre : 26% d’intentions d’investissement ont été enregistrées, soit 4 points de plus que l’année dernière. Sur le plan sectoriel, la construction tire son épingle du jeu et enregistre un rebond de 16 points de son solde d’opinion pour le CA, lequel devient positif (+2). En revanche, la situation dans le commerce continue de s’assombrir : près de 59 % des commerçants déplorent une baisse de CA (contre 43 % en moyenne tous secteurs confondus). Côté perspectives, il existe une véritable dicho- tomie entre les établissements de petite et de moyenne taille. En effet, à l’évocation de l’orienta- tion future de leur CA, les premiers nourrissent des inquiétudes tandis que les seconds demeurent confiants. FOCUS CONJONCTURE ENQUÊTE de CONJONCTURE n°12 DÉCEMBRE 2016
  2. 2. CHIFFRE D’AFFAIRES TRÉSORERIE Évolution semestrielle du chiffre d’affaires Évolution semestrielle de la trésorerie En septembre 2015, l’orientation du chiffre d’affaires des chefs d’entreprises seine-et-marnais était la plus favorable de la région Île-de-France. Un an plus tard, la donne a radicalement changé et l’espoir d’atteindre l’équilibre s’est envolé. En effet, les entreprises de Seine-et-Marne affichent désormais de moins bon résultats qu’à l’échelle régionale : 24,5 % enregistrent une hausse de CA et 42,7 % une baisse (contre respectivement 29,7 % et 38 % en Île-de-France). En outre, dans un contexte régional de stabilisation, le solde d’opinion sur le CA a régressé de 12 points, soit la baisse la plus sensible parmi l’ensemble des départements franciliens. Quant aux perspectives de CA à court terme, elles n’incitent guère à l’optimisme : la Seine-et-Marne s’avère le seul département francilien dans lequel les dirigeants d’entreprise sont plus nombreux à pronostiquer un repli qu’un accroissement de CA lors des 6 prochains mois (27,3 % contre 25,9 %). Si la majorité des dirigeants d’entreprises seine-et-marnais (50,6 %) observe une stabilité de leurs niveaux de trésorerie au cours des 6 derniers mois, 34,4 % font état d’une dégradation. Cette part s’inscrit en hausse de 3,4 points par rapport à l’année dernière et souligne les difficultés croissantes de trésorerie rencontrées par les chefs d’entreprises. Loin d’être un phénomène isolé, ces difficultés touchent l’ensemble de la région. En effet, les soldes d’opinion sur la trésorerie demeurent très négatifs et reflètent une situation sensiblement identique en Seine-et-Marne (-21) et en région Île-de-France (-20). En outre, dans le département, le solde d’opinion sur la trésorerie subit une détérioration d’intensité équivalente à celle observée 6 mois plus tôt (-4 points sur un an en septembre 2016 après -5 points en mars 2016). Constat 6 derniers mois Prévisions 6 prochains mois Hausse 24,5 % 25,9 % Stabilité 38,8 % 45,6 % Baisse 42,7 % 27,3 % NSP 0,0 % 1,2 % Constat 6 derniers mois Amélioration 13,6 % Stagnation 50,6 % Dégradation 34,4 % NSP 1,4 % UN RECUL DU CA EFFECTIF DANS 42,7 % DES ENTREPRISES SEINE-ET-MARNAISES NOUVELLE DÉGRADATION DES NIVEAUX DE TRÉSORERIE -30 -40 -20 -10 0 10 sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 mars-16 solded’opinion sept.-16 -21 -18 -21 -21 -39 -31 -26 -24 -23 -17 -28 -30 -20 -10 0 10 sept.-16sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 mars-16 solded’opinion -22 -2 -5 -14 -28 -19 -18 -18 -12 -15 -6 ANALYSE GLOBALE 2
  3. 3. EFFECTIFS SALARIÉS Évolution semestrielle des effectifs salariés La part des établissements seine-et-marnais affichant une stabilité de leurs effectifs salariés s’est renforcée de 2,1 points en un an pour atteindre 74 % en septembre 2016. En dépit de ce signal positif, le solde d’opinion sur les effectifs salariés a néanmoins reculé de 2 points sur la période tandis qu’il observe une tendance inverse en Île-de-France (+4 points). La situation de l’emploi varie sensiblement selon la taille de l’entreprise. Contrairement aux petites entreprises, les moyennes entreprises ont ainsi davantage augmenté leurs effectifs qu’ils ne les ont diminués au cours des 6 derniers mois (30,9 % contre 18,6 % dans le département). Concernant les prévisions pour le semestre à venir, l’optimisme penche là encore du côté des entreprises de taille moyenne : 22 % prévoient de renforcer leurs effectifs et 8,1 % de les réduire. Les petites entreprises demeurent quant à elles plus prudentes : seules 8,1 % tablent sur un accroissement. Constat 6 derniers mois Prévisions 6 prochains mois Hausse 11,1 % 12,4 % Stabilité 74,0 % 80,7 % Baisse 14,8 % 6,3 % NSP 0,0 % 0,5 % STABILITÉ DES EFFECTIFS SALARIÉS DANS 74 % DES ÉTABLISSEMENTS -20 -10 0 10 sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 mars-16 solded’opinion sept.-16 5 1 -12 -7-7 -4 -4-4-4 -3-2 INVESTISSEMENTS Évolution semestrielle des investissements Si le solde d’opinion sur le montant des investissements tend à se stabiliser dans la région Île-de-France, il progresse de 4 points sur un an en Seine-et-Marne en septembre 2016. Somme toute modeste au regard de l’évolution au niveau national (+10 points), cette hausse permet néanmoins à la Seine-et-Marne d’afficher l’indice d’opinion le plus favorable parmi les 8 départements franciliens (-12 contre -17 en moyenne en Île-de-France). Quant aux intentions d’investissement, elles s’améliorent également : 25,7 % des chefs d’entreprise du département envisagent d’investir au cours des 6 prochains mois, soit 4,2 points de plus qu’en septembre 2015. Cette proportion s’élève même à 39,3 % au sein des entreprises de taille moyenne. Les investissements projetés visent essentiellement à obtenir des gains d’efficacité dans les activités actuelles (61,2 %) et à renouveler les équipements usagés (59,9 %). Constat 6 derniers mois Prévisions 6 prochains mois Hausse 18,1 % Oui : 25,7 % Non : 73,5 % NSP : 0,7 % Stabilité 51,2 % Baisse 30,3 % NSP 0,4 % UN LÉGER FRÉMISSEMENT DE L’INVESTISSEMENT -30 -20 -10 0 10 sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 mars-16 sept.-16 solded’opinion -17 -19 -21 -29 -27 -21 -19 -17 -16 -23 -12 FOCUS CONJONCTURE N°12 - DÉCEMBRE 20163
  4. 4. CHIFFRE D’AFFAIRES TRÉSORERIE INVESTISSEMENTS EFFECTIFS SALARIÉS La stabilité du CA prévaut dans les industries seine-et-marnaises : 51,9 % ont observé cette tendance au cours des 6 derniers mois. Entre septembre 2015 et septembre 2016, le solde d’opinion sur le CA a observé une légère contraction (- 3 points), sans commune mesure avec celle enregistrée en Seine-et-Marne (-12 points tous secteurs confondus). Les professionnels relevant de l’industrie se montrent les plus confiants en l’avenir : 29,3 % anticipent un accroissement de leur CA lors du prochain semestre. Dans l’industrie, le solde d’opinion sur la trésorerie a reculé à un niveau comparable à celui constaté en Seine-et-Marne : -5 points sur un an. Etabli à -21 en septembre 2016, ce solde d’opinion reste néanmoins supérieur de 3 points à celui de l’Île-de-France. Le ressenti des difficultés de trésorerie s’avère moins vif du côté des industriels du département : 37,4 % ont déclaré une dégradation de leurs niveaux de trésorerie au cours des 6 derniers mois (contre 38,7 % en Île-de-France). Alors que le solde d’opinion relatif aux investissements s’apprécie sur un an dans le département de Seine-et-Marne, il s’inscrit à contre-courant dans l’industrie : -8 points. La part des dirigeants industriels faisant état d’une réduction des investissements est notamment passée de 23,4 % en septembre 2015 à 31,3 % en septembre 2016. Les perspectives ne sont pas réjouissantes : 31,3 % estiment que le niveau de leurs investissements va diminuer et 23,4 % pensent qu’il va augmenter. Dansl’industrie,lesolded’opinionsurleseffectifssalariésasubiunetelledétérioration (-11 points sur un an) qu’il est devenu négatif : -7 en septembre 2016. Au cours des 6 derniers mois, la réduction des effectifs salariés est une tendance deux fois plus partagée dans les établissements industriels que l’accroissement (14,2 % contre 7,5 %). Au regard des prévisions à 6 mois, les industriels apparaissent également moins sereins que l’année dernière, le solde d’opinion passant de +9 à +4. -30 -20 -10 0 10 20 Industrie Tous secteurs solded’opinion sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 11 -1 7 -11 -22 -7 -27 2 -1 -14 -4 -30 -40 -20 -10 0 10 solded’opinion Industrie Tous secteurs sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 0 -4 -22 -37 -29 -15 -28 -16 -16 -13 -21 -40 -30 -20 -10 0 10 solded’opinion Industrie Tous secteurs sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 -12 -20 -27 -32 -22 -20 -17 -7 -4 -3 -12 -30 -20 -10 0 10 20 solded’opinion sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 Industrie Tous secteurs 4 9 1 -3 -11 -11 -28 4 -1 -1 -7 INDUSTRIE 4 ANALYSE SECTORIELLE
  5. 5. CHIFFRE D’AFFAIRES TRÉSORERIE INVESTISSEMENTS EFFECTIFS SALARIÉS Pour la première fois depuis plus de 4 ans, les chefs d’entreprises relevant de la construction sont relativement plus nombreux à témoigner d’une hausse que d’une perte de CA (38,5 % contre 36,1 %). D’ailleurs, les professionnels exerçant en Seine-et- Marne demeurent les seuls, à l’échelon régional, à afficher un solde d’opinion positif (+2 contre -19 en Île-de-France). Enfin, la construction constitue le seul secteur dont le solde d’opinion progresse dans le département : +16 points sur un an en septembre 2016. La construction se positionne comme le seul secteur d’activités, en Seine-et-Marne à enregistrer une amélioration de son solde d’opinion lié à la trésorerie : +18 points sur un an. Grâce à cette hausse spectaculaire, son solde d’opinion s’approche d’un équilibre (-5 en septembre 2016), déjà atteint dans les établissements de petite taille. De plus, il se détache nettement de celui observé en Île-de-France (-26), traduisant une situation plus saine sur le plan de la trésorerie en Seine-et-Marne. Lesolded’opinionsurlesinvestissementsaprogresséde20pointsdanslaconstruction, entre septembre 2015 et septembre 2016, et s’inscrit désormais dans la moyenne départementale (-11). Avec un solde d’opinion de -38, l’investissement est particulièrementmalorientédanslesétablissementsdemoyennetaille.Laconstruction se présente comme le seul secteur à entrevoir positivement les 6 prochains mois : 26,9 % anticipent une hausse des investissements (contre 25,1 % une baisse). Comme l’année dernière, la construction affiche le solde d’opinion sur les effectifs salariés le plus dégradé parmi les secteurs d’activités étudiés en Seine-et-Marne : -10 en septembre 2016. Contrairement à la tendance départementale, l’emploi dévisse dans les établissements de construction de moyenne taille avec un solde d’opinion négatif (-15). Côté perspectives, les professionnels du secteur se montrent plus optimistes qu’il y a un an : 18,2 % envisagent une hausse et 7,5 % une baisse. -30 -20 -10 0 10 ConstrucƟon Tous secteurs solded’opinion sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 7 2 8 -11 -19 -5 -17 -16 -14 -20 2 -30 -40 -50 -20 -10 0 10 solded’opinion ConstrucƟon Tous secteurs sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 -27 -21 -29 -36 -42 -34 -20 -34 -23 -37 -5 -30 -40 -50 -20 -10 0 10 solded’opinion ConstrucƟon Tous secteurs sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 -26 -16 -20 -31 -41 -27 -16 -33 -31 -33 -11 -20 -10 0 10 20 ConstrucƟon Tous secteurs solded’opinion sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 5 1 -3 -6 5 -5 -9 -17 -9 -4 -10 CONSTRUCTION FOCUS CONJONCTURE N°12 - DÉCEMBRE 20165
  6. 6. CHIFFRE D’AFFAIRES TRÉSORERIE INVESTISSEMENTS EFFECTIFS SALARIÉS En Seine-et-Marne, près de 6 commerces sur 10 (58,5 % exactement) ont déploré un déclin de leur CA au cours du semestre écoulé. Les difficultés sont prégnantes et se sont même intensifiées depuis un an : le solde d’opinion sur le CA a ainsi plongé de 16 points pour s’établir à -41 en septembre 2016 (-23 en Île-de-France). Les prévisions de CA pour les 6 prochains mois ne sont guère rassurantes puisque 39,7 % envisagent un repli de leur CA (et 25,6 % une augmentation). Le commerce affiche le solde d’opinion sur la trésorerie le plus dégradé en Seine-et- Marne (-29 contre -21 en moyenne). Englués dans les difficultés de trésorerie, les commerçants subissent une détérioration de 3 points de leur solde d’opinion sur un an. Les établissements de moyenne taille demeurent moins impactés : 26,8 % nous ont fait part d’une dégradation de leurs niveaux de trésorerie au cours des 6 derniers mois. Une part qui s’élève à 41,9 % dans les petites structures… Le commerce affiche de loin le solde d’opinion lié aux investissements le plus dégradé en Seine-et-Marne (-28), parmi l’ensemble des secteurs étudiés. En septembre, un repli des investissements a été constaté dans 37,8 % des structures commerciales, soit 2 points de plus qu’en Île-de-France. Point positif, d’après les prévisions formulées par les dirigeants du commerce pour les 6 mois à venir, cette part devrait décroître et se situer dans la moyenne départementale autour des 30 %. La situation de l’emploi dans le commerce reflète la tendance départementale : 11 % des commerçants ont accru leurs effectifs salariés au cours des 6 derniers mois, 73 % les ont maintenus et 16 % les ont réduits. Sous l’impulsion des établissements de moyenne taille, il semblerait que l’on s’achemine vers une amélioration de l’emploi dans les 6 prochains mois. En effet, nous observons un rebond du solde d’opinion : +8 points par rapport à septembre 2015. -50 -40 -30 -20 -10 0 Commerce Tous secteurs sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 -24 -25 -23 -14 -13 -34 -38 -26 -10 -41 -9 -30 -40 -50 -20 -10 0 10 solded’opinion Commerce Tous secteurs sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 -26 -27 -36 -46 -31 -33 -27 -26 -36 -29 -19 -40 -30 -20 -10 0 10 solded’opinion Commerce Tous secteurs sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 -25 -23 -32 -33 -20 -15 -31 -20 -29 -31 -28 -20 -10 0 10 Commerce Tous secteurs solded’opinion sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 -10 0 -3 -5 -5 5 -13 -3 -9 -11 -7 COMMERCE 6 ANALYSE SECTORIELLE
  7. 7. CHIFFRE D’AFFAIRES TRÉSORERIE INVESTISSEMENTS EFFECTIFS SALARIÉS Positif il y a encore un an (+7), le solde d’opinion relatif au CA a chuté de 18 points sur un an dans le secteur des services pour se fixer à -11, soit la baisse la plus sensible relevée dans le département. La dégradation de ce solde d’opinion résulte exclusivement des petits établissements. En effet, le solde d’opinion sur le CA a augmenté de 13 points dans les structures de taille moyenne. D’ailleurs, si l’on se fie aux prévisions de CA, ces dernières font preuve d’un plus grand optimisme (+13 contre +2 dans les petites entreprises). Lors de notre enquête menée en septembre 2016, plus de la moitié des prestataires de services seine-et-marnais (55 %) ont annoncé une stabilité de leurs niveaux de trésorerie au cours des 6 derniers mois. Soit la part la plus élevée tous secteurs confondus. Néanmoins, le solde d’opinion sur la trésorerie observe sur un an la baisse la plus spectaculaire (-11 points), ramenant ainsi le secteur des services au niveau départemental (-21 en septembre 2016). A l’opposé du commerce, les services constituent le secteur d’activités dont le solde d’opinion sur les investissements s’avère le moins dégradé en Seine-et-Marne (-3). Il convient également de souligner que les prestataires de services seine-et-marnais bénéficient, en matière d’investissement, de la meilleure orientation régionale (le solde d’opinion s’établissant à -15 en Île-de-France). Quant aux intentions d’investissement, elles s’élèvent à 30,7 %, soit 5 points de plus que la moyenne départementale. Avec un solde d’opinion sur les effectifs salariés de -1 en septembre 2016, le secteur des services se rapproche de l’équilibre. En effet, les dirigeants ayant renforcé leurs effectifs au cours du semestre passé sont presqu’aussi nombreux que ceux les ayant réduits (11,4 % contre 12,3 %). Les prévisions pour les 6 prochains mois soulignent toutefois une érosion de leur confiance : le solde d’opinion enregistre ainsi une perte de 8 points, passant de +11 en septembre 2015 à +3 en septembre 2016. -30 -20 -10 0 10 Services Tous secteurs solded’opinion sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 1 -2 -5 -27 -14 -14 -25 -11 -11 7 -24 -30 -40 -20 -10 0 10 solded’opinion Services Tous secteurs sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 -19 -14 -8 -35 -29 -29 -20 -19 -10 -23 -21 -30 -20 -10 0 10 Services Tous secteurs solded’opinion sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 -9 -15 -13 -28 -13 -24 -11 -6 -3 -18 -24 -20 -10 0 10 Services Tous secteurs solded’opinion sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 sept.-16mars-16 6 0 5 -5 -1 -1 -14 -7 -2 2 0 SERVICES FOCUS CONJONCTURE N°12 - DÉCEMBRE 20167
  8. 8. Le Focus Conjoncture, mis en place en mai 2011 par la Chambre de commerce et d’industrie de Seine-et-Marne, a pour objectif de refléter l’opinion des chefs d’entreprise du département sur la conjoncture économique. Cette publication repose sur une enquête, menée chaque année, auprès d’un échantillon raisonné d’établissements inscrits au registre du commerce et des sociétés et employant moins de 500 salariés. Afin d’assurer la représentativité du tissu économique départemental, les résultats présentés ont fait l’objet d’un redressement selon 3 critères : le secteur d’activités, le sous-secteur d’activités et la taille (sont qualifiés de « petits » les établissements de 0 à 9 salariés dans le commerce, les services et la construction, de 0 à 49 salariés dans l’industrie et de « moyens » le reste). Pour cette 12ème édition, 401 chefs d’entreprise ont été interrogés par téléphone par l’institut Médiamétrie entre le 5 et le 23 septembre 2016. Ce document présente les résultats de l’enquête dans un premier temps de façon globale et dans un second temps par secteur d’activités (Industrie, Construction, Commerce et Services). Quatre indicateurs sont étudiés : le chiffre d’affaires, la trésorerie, les investissements et les effectifs salariés. Pour chacun d’entre eux, il est demandé aux dirigeants de s’exprimer sur l’évolution constatée au cours des 6 derniers mois et de se prononcer sur la tendance envisagée lors des 6 prochains mois. Un solde d’opinion est calculé, correspondant à la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et la proportion de répondants ayant exprimé une opinion négative. Les questions des enquêtes de conjoncture appellent en effet le plus souvent une réponse à 3 modalités : « en hausse », « stable » ou « en baisse ». Le solde d’opinion est d’usage classique dans les enquêtes de conjoncture et permet d’appréhender, rapidement et simplement, les évolutions récentes et probables de l’activité économique. La CCI Seine-et-Marne poursuit deux types de mission inscrits dans la loi du 23 juillet 2010 : • Contribuer au développement économique, à l’attractivité et l’aménagement des territoires, au soutien des entreprises et de leurs associations ; • Représenter les entreprises du territoire pour défendre leurs intérêts auprès des pouvoirs publics. Regroupantprès de50000ressortissants,lavocationdelaCCISeine-et-Marneestd’accompagnerl’entreprisequelsquesoientsatailleetlesecteurd’activitéauquelelle appartient, dans toutes les étapes de son développement. De la création de l’entreprise à sa transmission, en passant par son développement (innovation, international, développement durable, intelligence économique,…), la CCI Seine-et-Marne apporte toute son expertise à l’entrepreneur pour répondre au mieux à ses attentes. Par ailleurs, la CCI Seine-et-Marne partage son expertise économique en produisant de l’information utile et en déployant des outils d’aide à la décision à destination des entreprisesetdesterritoires:chiffres-clés,notesdeconjoncture,diagnosticsterritoriaux,observatoires,tableauxdebord,fichiersd’entreprises,prestationsdecartographie,… Pour plus d’information sur l’offre globale de services de la CCI Seine-et-Marne : http://www.seineetmarne.cci.fr/prestations NOTES MÉTHODOLOGIQUES LA CCI SEINE-ET-MARNE, SES MISSIONS Éditeur : Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne, 1 avenue Johannes Gutenberg - Serris - CS 70045 - 77776 Marne-la-Vallée Cedex 4 Directeur de la publication : Jean-Robert Jacquemard / Conception : CCI Seine-et-Marne – Direction Communication et Affaires Institutionnelles / Impression en 1 500 exemplaires ­/ Imprimeur : Groupe des Imprimeries Morault / Decembre 2016.

    Be the first to comment

    Login to see the comments

Engagées dans la voie du redressement depuis 3 ans, les entreprises seine-et-marnaises n’ont toutefois pas vu leur situation s’améliorer lors des 6 derniers mois. C’est ce que nous confirment les résultats de l’enquête de conjoncture régionale menée en septembre 2016 auprès de 401 chefs d’entreprises de Seine-et-Marne. En effet, les soldes d’opinion des principaux indicateurs économiques ont subi une dégradation sur un an : -12 points pour le chiffre d’affaires, -4 points pour la trésorerie et les effectifs. Il faut dire que la Seine-et-Marne et ses entreprises n’ont pas été épargnées au cours de cette période avec les inondations survenues fin mai qui ont touché de nombreuses communes. Motif de satisfaction, l’investissement poursuit son redressement (+4 points) et les voyants sont au vert pour le prochain semestre : 26% d’intentions d’investissement ont été enregistrées, soit 4 points de plus que l’année dernière. Sur le plan sectoriel, la construction tire son épingle du jeu et enregistre un rebond de 16 points de son solde d’opinion pour le CA, lequel devient positif (+2). En revanche, la situation dans le commerce continue de s’assombrir : près de 59 % des commerçants déplorent une baisse de CA (contre 43 % en moyenne tous secteurs confondus). Côté perspectives, il existe une véritable dichotomie entre les établissements de petite et de moyenne taille. En effet, à l’évocation de l’orientation future de leur CA, les premiers nourrissent des inquiétudes tandis que les seconds demeurent confiants.

Views

Total views

701

On Slideshare

0

From embeds

0

Number of embeds

401

Actions

Downloads

1

Shares

0

Comments

0

Likes

0

×