Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
nté »                                                                                               le retrait de la « tax...
lu Nsd’autres soe sytiome de saNté         rlpour fiNaNce   stè                                                           ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

La santé n'est pas une occasion d'affaire$!

1,108 views

Published on

L'R des centres de femmes du Québec (octobre 2011)

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

La santé n'est pas une occasion d'affaire$!

  1. 1. nté » le retrait de la « taxe sa Les centre s de femmes demandent de santé. cation dans le système et l’arrêt de toute tarifi Tout le monde doit faire sa juste part pour financer les services publics : la redistribution de la richesse passe par un impôt juste et équitable. C’est au tour des riches et des grosses compagnies de payer leurs impôts!Notre saNté N’est pas Une femme seule qui gagne 16 000$/an va payeruNe occasioN d’affaire$ ! le même montant qu’un homme qui gagne 160 000$/an, mais ça représente un fardeau 10 fois plus élevé pour elle que pour lui.LA tAxe SANTÉ La « contribution santé », comme l’appelle faussement le gouvernement, est en réalité une taxe. Elle a été instaurée par le budget provincial de 2010. Elle est du même montant pour toutes les personnes seules qui gagnent plus de 14 000$ par année : Revenu annuel 16 000 $ 160 000 $ Taxe santé • 100$ pour 2011 • 200$ pour 2012 • peut-être plus dans le futur 100 $ 100 $ e ?À qui ça profit Depuis les années 80, notre gouvernement choisit de baisser les impôts et d’augmenter les taxes et les tarifs. Dans les 10 dernières années, il s’est privé de près de 9 milliards en impôt et tente d’aller chercher cet argent en taxes et tarifs. Ces choix avantagent les plus riches et les grosses entreprises et défavorisent les pauvres et la classe moyenne.Pourquoi ? Parce que les taxes et les tarifs sont d’un même montant Pour tout le monde alors que les impôts sont un pourcentage du revenu et permettent que chacunE fasse sa part à la mesure de son revenu. la « taxe santé » va raPPorter 945 millions Pour un fond dédié à la santé. Comme par hasard, c’est le même montant qui a été perdu en baisse d’impôt en 2008. Pourtant, la classe moyenne et les plus pauvres ne profitent pas des baisses d’impôt. C’est plutôt aux plus riches que ça profite! comme les femmes gagnent encore en moyenne 70% du revenu des hommes, elles sont d’autant Plus désavantagées par des mesures comme les taxes et les tarifs.
  2. 2. lu Nsd’autres soe sytiome de saNté rlpour fiNaNce stè Argent de plus Mesures proposées s publics (par année) à consacrer aux service n des les taux d’impositio tout en diminuant 16 paliers 1,3 établir 10 Paliers d’im oins de 60 000$ par année. En 1988, il y avait mbre de Position ent m ter le no personnes qui gagn plus que 3! Augmen milliard ’au jourd’hui il n’y en a ux revenus mais égal ement d’imposition alors qu r chercher de nouvea permet d’alle distribuer la richesse. paliers d’imposition tre régime fiscal à re é de no d’améliorer la capacit nt cessé d’a ugmenter coût des médicamen ts dont les prix n’o 1 contrôler le ple, le gouvernement 8% par année. Par exem e moyen de depuis 1996 à un rythm des médicaments avec milliard oyens de mieux négocier les prix s cher pourrait se donner les m édicaments coûtent moin eutiques pour que les m les compagnies pharmac nté. dus et au système de sa aux hôpitaux, aux indivi ste que les individu Es 1,4 cales des entr ePrises. Il est inju s réviser les mesures fis nus et les biens alor s impôts sur les reve ment pour 79% de milliard contribuent actuelle ur 21%. ribuent seulement po qu e les entreprises cont tribution des cont rats gouverneme ntaux. 600 tion dans l’at e les coûts de trava ux lutter contre la corruP Enquête montrait qu millions 09, l’émission rapport Duchesneau Par exemple, en 20 %. Aujourd’hui, le ent gonflés de 30 orts laisse penser qu e les de construction étai Ministère des Transp truction au sur les coûts de cons dûs à de la corruptio n. dépassements de coûts sont aussi !APPeLeZ JEAN CHAREST Entre le 5 et le 9 décembre, pendant les consultations pré-budgétaires, joignez votre voix à celles de L’R et des centres de femmes! Appelez Jean Charest au 418-643-5321 ou écrivez-lui à commentaires@mce.gouv.qc.ca pour exprimer votre opposition à la « taxe santé » et à la tarification du système santé www.rcentres.qc.ca

×