SlideShare a Scribd company logo
1 of 17
Download to read offline
SAVOIR	
  FAIRE	
  
                 DES	
  VIDÉOS	
  ACCESSIBLES



FFOD	
  -­‐	
  19	
  Juin	
  2012	
  -­‐	
  Cité	
  Des	
  Sciences	
  —	
  Sophie	
  Drouvroy	
  |	
  Medias-­‐sous@tres.com
Objectifs


 "C’est	
  donner	
  à	
  la	
  personne	
  les	
  moyens	
  
 dont	
  elle	
  a	
  besoin,	
  compte	
  tenu	
  du	
  handicap,	
  
 pour	
  qu’elle	
  dispose	
  de	
  toutes	
  les	
  chances	
  
 de	
  s’épanouir,	
  au	
  même	
  @tre	
  que	
  
 tous	
  les	
  citoyens,	
  dans	
  une	
  société	
  accessible	
  
 à	
  tous	
  sans	
  discrimina@on."
                                     Boris	
  Cyrulnik,	
  Jean-­‐Pierre	
  Pourtois,	
  École	
  et	
  résilience,	
  2007
Objectifs	
  :	
  définition	
  de	
  l'accessibilité

✤   L'accessibilité	
  numérique	
  est	
  un	
  terme	
  relaKf	
  au	
  monde	
  du	
  
    handicap	
  uKlisé	
  pour	
  l'adaptaKon	
  des	
  systèmes	
  numériques	
  dont	
  
    les	
  sites	
  web,	
  aux	
  différents	
  types	
  de	
  handicap,	
  développement	
  
    d'ouKls	
  spécifiques	
  (loupe	
  ou	
  clavier	
  visuel).
✤   L'accessibilité	
  numérique	
  consiste	
  en	
  la	
  mise	
  à	
  la	
  disposiKon	
  de	
  
    tous	
  les	
  individus,	
  quel	
  que	
  soit	
  leur	
  matériel	
  ou	
  logiciel,	
  leur	
  
    infrastructure	
  réseau,	
  leur	
  langue	
  maternelle,	
  leur	
  culture,	
  leur	
  
    localisaKon	
  géographique,	
  ou	
  leurs	
  apKtudes	
  physiques	
  ou	
  
    mentales,	
  des	
  ressources	
  numériques.
Quel	
  public	
  ?


✤   Les	
  personnes	
  sourdes	
  et	
  malentendantes,	
  
✤   Les	
  personnes	
  aveugles	
  et	
  malvoyantes,	
  
✤   Les	
  personnes	
  avec	
  des	
  difficultés	
  motrices,
✤   Et	
  vous.
Quel	
  impact	
  ?



✤   Référencement
✤   Visibilité
✤   Qualité	
  web
Référentiels	
  en	
  résumé

                           Liste	
  de	
  recommandaKon	
  WCAG	
  2
                                              3	
  niveaux

Niveau	
  A                                      Niveau	
  AA	
  
✤ Sous-­‐Ktres                                   ✤ Pas	
  de	
  piège	
  au	
  clavier

✤ Audio-­‐descripKon	
  ou	
                     ✤ Audio-­‐descripKon

  "alterna@ve"	
  (transcript)
✤ Accessibilité	
  au	
  clavier                 Niveau	
  AAA
✤ Meare	
  en	
  pause,	
  arrêter,	
  masquer   ✤ Transcript


✤ Contrôle	
  du	
  son                          ✤ Langue	
  des	
  signes

                                                 ✤ Pas	
  d'arrière-­‐plan	
  sonore
Les	
  outils	
  en	
  ligne	
  à	
  disposition



✤   YouTube
✤   DailymoKon
✤   Universal	
  SubKtles	
  (Amara)
Faire	
  un	
  sous-­‐titrage	
  
avec	
  Universal	
  Subtitles
✤   hap://www.universalsubKtles.org
✤   Démo	
  en	
  3	
  étapes.	
  
Universal	
  Subtitles	
  :	
  l'import




    1
Universal	
  Subtitles	
  :	
  le	
  sous-­‐titrage




                                    2
Universal	
  Subtitles	
  :	
  l'export




                                          3
Les	
  players	
  accessibles

✤   JW	
  Player
    hap://www.longtailvideo.com/players/jw-­‐flv-­‐player/


✤   Workshop	
  accessible	
  media	
  player
    hap://www.theworkshop.co.uk/video-­‐player


✤   Acorn	
  Media	
  Player
    hap://ghinda.net/acornmediaplayer/


✤   Jcaps
    hap://www.360innovate.co.uk/blog/2010/02/jcaps-­‐making-­‐html5-­‐video-­‐capKons-­‐easier-­‐with-­‐jquery-­‐plugin/
Le	
  sous-­‐titrage
✤   La	
  version	
  originale	
  sous-­‐Atrée	
  est	
  la	
  retranscripAon	
  de	
  ce	
  qui	
  a	
  
    été	
  dit.	
  ("sub@tles"	
  en	
  anglais).	
  
✤   La	
  version	
  sous-­‐Atrée	
  en	
  français	
  pour	
  les	
  sourds	
  et	
  
    malentendants	
  est	
  la	
  retranscripAon	
  des	
  paroles	
  avec	
  des	
  
    indicaAons	
  importantes	
  comme	
  les	
  effets	
  sonores,	
  musique,	
  
    rires,	
  idenKficaKon	
  des	
  interlocuteurs	
  pour	
  la	
  compréhension	
  de	
  
    la	
  scène.	
  (en	
  anglais	
  :	
  "closed-­‐cap@ons")
✤   Les	
  sous-­‐Ktres	
  ne	
  devraient	
  pas	
  masquer	
  l'informaKon	
  
    perKnente	
  de	
  la	
  vidéo,	
  même	
  parKellement.
Bonnes	
  pratiques	
  de	
  sous-­‐titrage

✤   Respect	
  du	
  niveau	
  de	
  langage,	
             ✤   UKlisaKon	
  d'un	
  équivalent	
  web	
  
                                                                pour	
  les	
  mises	
  en	
  situaKon
✤   Respect	
  des	
  règles	
  d'orthographe,	
  
    grammaire	
  et	
  conjugaison	
  de	
  la	
  
    langue	
  française,
                                                                ✤   Pour	
  tout	
  ce	
  qui	
  est	
  
                                                                    ambiance	
  sonore	
  :	
  [	
  musique	
  ]	
  
✤   Respect	
  de	
  l'image,	
                                     [	
  le	
  téléphone	
  sonne	
  ]

✤   Parfaite	
  lisibilité,	
                                   ✤   Pour	
  ce	
  qui	
  est	
  des	
  voix-­‐off	
  :	
  
                                                                    meare	
  entre	
  parenthèses	
  
✤   UKlisaKon	
  du	
  Kret	
  pour	
  signaler	
  le	
  
    changement	
  de	
  locuteur
                                                                ✤   Pour	
  ce	
  qui	
  est	
  des	
  traducAons	
  :
                                                                    meare	
  la	
  langue	
  d'origine	
  au	
  
✤   Découpage	
  des	
  phrases	
  sensé                            début	
  de	
  la	
  phrase	
  (anglais)
L'audio-­‐description
✤   L'audio-­‐descripAon	
  est	
  une	
  technique	
  de	
  descripAon	
  desKnée	
  
    aux	
  personnes	
  aveugles	
  et	
  malvoyantes.
✤   L'audio-­‐descripKon	
  consiste	
  à	
  décrire	
  les	
  éléments	
  visuels	
  
    d'une	
  vidéo	
  au	
  public	
  non	
  voyant	
  et	
  malvoyant,	
  pour	
  lui	
  donner	
  
    les	
  informaAons	
  essenAelles	
  à	
  sa	
  compréhension.	
  (décors,	
  
    personnages,	
  acKon	
  et	
  gestuelle)
    Le	
  texte	
  enregistré	
  est	
  calé	
  entre	
  les	
  dialogues	
  et	
  les	
  bruitages	
  
    et	
  mixé	
  avec	
  le	
  son	
  original	
  de	
  l'œuvre.
✤   Lorsque	
  toute	
  l'informaAon	
  de	
  la	
  vidéo	
  est	
  déjà	
  donnée	
  
    dans	
  la	
  piste	
  audio,	
  aucune	
  audio-­‐descripKon	
  supplémentaire	
  
    n'est	
  requise.
Bonnes	
  pratiques	
  
de	
  l'audio-­‐description

✤   Respect	
  de	
  la	
  vidéo,	
  du	
  style	
  de	
        ✤   Inclure	
  aussi	
  :	
  
    l'auteur	
  et	
  du	
  rythme                                  -­‐	
  les	
  bruits	
  non	
  idenKfiables	
  
                                                                    instantanément
✤   Décrire	
  de	
  façon	
  objecKve	
  pour	
                    -­‐	
  les	
  sous-­‐Ktres,	
  signes,	
  écriture	
  et	
  
    pouvoir	
  provoquer	
  des	
  senKments	
                      symboles	
  significaKfs
    chez	
  l'auditeur                                              -­‐	
  Le	
  générique	
  de	
  début	
  et	
  de	
  fin
✤   Les	
  4	
  informaKons	
  principales	
                    ✤   Décrire	
  durant	
  les	
  moments	
  de	
  
    doivent	
  être	
  présentes	
  et	
                            silence,	
  entre	
  les	
  dialogues.
    précises	
  :	
  les	
  personnes,	
  les	
  lieux,	
  
    le	
  temps	
  et	
  l'acKon	
  (qui,	
  où,	
  quand	
     ✤   EssenKel	
  de	
  décrire	
  au	
  présent	
  et	
  
    et	
  quoi)                                                     à	
  la	
  3ème	
  personne.
En	
  discuter...

✤   sur	
  mon	
  email	
  :	
  sdrouvroy@gmail.com
✤   sur	
  twiaer	
  :	
  @cyberbaloo_	
  


✤   Pour	
  en	
  savoir	
  plus	
  :	
  hap://www.medias-­‐sousKtres.com

More Related Content

Viewers also liked

Reforma laboral. Un primer análisis jurídico del Dictamen del Consejo de Gara...
Reforma laboral. Un primer análisis jurídico del Dictamen del Consejo de Gara...Reforma laboral. Un primer análisis jurídico del Dictamen del Consejo de Gara...
Reforma laboral. Un primer análisis jurídico del Dictamen del Consejo de Gara...Universidad Autónoma de Barcelona
 
Pt iii accompagnement 2012 ps libéraux
Pt iii accompagnement 2012 ps libérauxPt iii accompagnement 2012 ps libéraux
Pt iii accompagnement 2012 ps libérauxLIONEL REICHARDT
 
Realidad ..finalizado
Realidad ..finalizadoRealidad ..finalizado
Realidad ..finalizadoJOSÉ TOMÁS
 
Taller de creación de blog marzo 2012 1ª parte
Taller de creación de blog marzo 2012 1ª parteTaller de creación de blog marzo 2012 1ª parte
Taller de creación de blog marzo 2012 1ª parteMaria Jose
 
Univers virtuels et medecine
Univers virtuels et medecineUnivers virtuels et medecine
Univers virtuels et medecineLaurent GOUT
 
Evaluación de sitios web
Evaluación de sitios webEvaluación de sitios web
Evaluación de sitios weblucianapao
 
MONOPOLIO
MONOPOLIOMONOPOLIO
MONOPOLIOjosue
 
Web 2.0 La Formacion De Un Nuevo Poder Politico
Web 2.0 La Formacion De Un Nuevo Poder PoliticoWeb 2.0 La Formacion De Un Nuevo Poder Politico
Web 2.0 La Formacion De Un Nuevo Poder PoliticoPhilias Community Builders
 
Arquetipos para la educacación emocional cuento brillando en la oscuridad
Arquetipos para la educacación emocional cuento brillando en la oscuridadArquetipos para la educacación emocional cuento brillando en la oscuridad
Arquetipos para la educacación emocional cuento brillando en la oscuridadLola Fernández
 
Methods
MethodsMethods
Methodskcmei
 
Texto comparado del RDL 10/2010 y de la Ley de medidas urgentes para la ref...
Texto comparado del RDL 10/2010  y de la Ley  de medidas urgentes para la ref...Texto comparado del RDL 10/2010  y de la Ley  de medidas urgentes para la ref...
Texto comparado del RDL 10/2010 y de la Ley de medidas urgentes para la ref...Universidad Autónoma de Barcelona
 
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010Renaud Favier
 

Viewers also liked (19)

Reforma laboral. Un primer análisis jurídico del Dictamen del Consejo de Gara...
Reforma laboral. Un primer análisis jurídico del Dictamen del Consejo de Gara...Reforma laboral. Un primer análisis jurídico del Dictamen del Consejo de Gara...
Reforma laboral. Un primer análisis jurídico del Dictamen del Consejo de Gara...
 
Pt iii accompagnement 2012 ps libéraux
Pt iii accompagnement 2012 ps libérauxPt iii accompagnement 2012 ps libéraux
Pt iii accompagnement 2012 ps libéraux
 
Realidad ..finalizado
Realidad ..finalizadoRealidad ..finalizado
Realidad ..finalizado
 
Interaction webinair google_panda
Interaction webinair google_pandaInteraction webinair google_panda
Interaction webinair google_panda
 
Taller de creación de blog marzo 2012 1ª parte
Taller de creación de blog marzo 2012 1ª parteTaller de creación de blog marzo 2012 1ª parte
Taller de creación de blog marzo 2012 1ª parte
 
Univers virtuels et medecine
Univers virtuels et medecineUnivers virtuels et medecine
Univers virtuels et medecine
 
Journee plm pres pole ecococneption
Journee plm pres pole ecococneptionJournee plm pres pole ecococneption
Journee plm pres pole ecococneption
 
Bienestar
BienestarBienestar
Bienestar
 
Evaluación de sitios web
Evaluación de sitios webEvaluación de sitios web
Evaluación de sitios web
 
MONOPOLIO
MONOPOLIOMONOPOLIO
MONOPOLIO
 
Web 2.0 La Formacion De Un Nuevo Poder Politico
Web 2.0 La Formacion De Un Nuevo Poder PoliticoWeb 2.0 La Formacion De Un Nuevo Poder Politico
Web 2.0 La Formacion De Un Nuevo Poder Politico
 
Arquetipos para la educacación emocional cuento brillando en la oscuridad
Arquetipos para la educacación emocional cuento brillando en la oscuridadArquetipos para la educacación emocional cuento brillando en la oscuridad
Arquetipos para la educacación emocional cuento brillando en la oscuridad
 
Padres2ºcicloeso2trimestre
Padres2ºcicloeso2trimestrePadres2ºcicloeso2trimestre
Padres2ºcicloeso2trimestre
 
Book2010
Book2010Book2010
Book2010
 
Divina proporción
Divina proporciónDivina proporción
Divina proporción
 
Methods
MethodsMethods
Methods
 
Texto comparado del RDL 10/2010 y de la Ley de medidas urgentes para la ref...
Texto comparado del RDL 10/2010  y de la Ley  de medidas urgentes para la ref...Texto comparado del RDL 10/2010  y de la Ley  de medidas urgentes para la ref...
Texto comparado del RDL 10/2010 y de la Ley de medidas urgentes para la ref...
 
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
 
Cloud Computing
Cloud ComputingCloud Computing
Cloud Computing
 

Savoir faire des vidéos accessibles - FFFOD

  • 1. SAVOIR  FAIRE   DES  VIDÉOS  ACCESSIBLES FFOD  -­‐  19  Juin  2012  -­‐  Cité  Des  Sciences  —  Sophie  Drouvroy  |  Medias-­‐sous@tres.com
  • 2. Objectifs "C’est  donner  à  la  personne  les  moyens   dont  elle  a  besoin,  compte  tenu  du  handicap,   pour  qu’elle  dispose  de  toutes  les  chances   de  s’épanouir,  au  même  @tre  que   tous  les  citoyens,  dans  une  société  accessible   à  tous  sans  discrimina@on." Boris  Cyrulnik,  Jean-­‐Pierre  Pourtois,  École  et  résilience,  2007
  • 3. Objectifs  :  définition  de  l'accessibilité ✤ L'accessibilité  numérique  est  un  terme  relaKf  au  monde  du   handicap  uKlisé  pour  l'adaptaKon  des  systèmes  numériques  dont   les  sites  web,  aux  différents  types  de  handicap,  développement   d'ouKls  spécifiques  (loupe  ou  clavier  visuel). ✤ L'accessibilité  numérique  consiste  en  la  mise  à  la  disposiKon  de   tous  les  individus,  quel  que  soit  leur  matériel  ou  logiciel,  leur   infrastructure  réseau,  leur  langue  maternelle,  leur  culture,  leur   localisaKon  géographique,  ou  leurs  apKtudes  physiques  ou   mentales,  des  ressources  numériques.
  • 4. Quel  public  ? ✤ Les  personnes  sourdes  et  malentendantes,   ✤ Les  personnes  aveugles  et  malvoyantes,   ✤ Les  personnes  avec  des  difficultés  motrices, ✤ Et  vous.
  • 5. Quel  impact  ? ✤ Référencement ✤ Visibilité ✤ Qualité  web
  • 6. Référentiels  en  résumé Liste  de  recommandaKon  WCAG  2 3  niveaux Niveau  A Niveau  AA   ✤ Sous-­‐Ktres ✤ Pas  de  piège  au  clavier ✤ Audio-­‐descripKon  ou   ✤ Audio-­‐descripKon "alterna@ve"  (transcript) ✤ Accessibilité  au  clavier Niveau  AAA ✤ Meare  en  pause,  arrêter,  masquer ✤ Transcript ✤ Contrôle  du  son ✤ Langue  des  signes ✤ Pas  d'arrière-­‐plan  sonore
  • 7. Les  outils  en  ligne  à  disposition ✤ YouTube ✤ DailymoKon ✤ Universal  SubKtles  (Amara)
  • 8. Faire  un  sous-­‐titrage   avec  Universal  Subtitles ✤ hap://www.universalsubKtles.org ✤ Démo  en  3  étapes.  
  • 10. Universal  Subtitles  :  le  sous-­‐titrage 2
  • 12. Les  players  accessibles ✤ JW  Player hap://www.longtailvideo.com/players/jw-­‐flv-­‐player/ ✤ Workshop  accessible  media  player hap://www.theworkshop.co.uk/video-­‐player ✤ Acorn  Media  Player hap://ghinda.net/acornmediaplayer/ ✤ Jcaps hap://www.360innovate.co.uk/blog/2010/02/jcaps-­‐making-­‐html5-­‐video-­‐capKons-­‐easier-­‐with-­‐jquery-­‐plugin/
  • 13. Le  sous-­‐titrage ✤ La  version  originale  sous-­‐Atrée  est  la  retranscripAon  de  ce  qui  a   été  dit.  ("sub@tles"  en  anglais).   ✤ La  version  sous-­‐Atrée  en  français  pour  les  sourds  et   malentendants  est  la  retranscripAon  des  paroles  avec  des   indicaAons  importantes  comme  les  effets  sonores,  musique,   rires,  idenKficaKon  des  interlocuteurs  pour  la  compréhension  de   la  scène.  (en  anglais  :  "closed-­‐cap@ons") ✤ Les  sous-­‐Ktres  ne  devraient  pas  masquer  l'informaKon   perKnente  de  la  vidéo,  même  parKellement.
  • 14. Bonnes  pratiques  de  sous-­‐titrage ✤ Respect  du  niveau  de  langage,   ✤ UKlisaKon  d'un  équivalent  web   pour  les  mises  en  situaKon ✤ Respect  des  règles  d'orthographe,   grammaire  et  conjugaison  de  la   langue  française, ✤ Pour  tout  ce  qui  est   ambiance  sonore  :  [  musique  ]   ✤ Respect  de  l'image,   [  le  téléphone  sonne  ] ✤ Parfaite  lisibilité,   ✤ Pour  ce  qui  est  des  voix-­‐off  :   meare  entre  parenthèses   ✤ UKlisaKon  du  Kret  pour  signaler  le   changement  de  locuteur ✤ Pour  ce  qui  est  des  traducAons  : meare  la  langue  d'origine  au   ✤ Découpage  des  phrases  sensé début  de  la  phrase  (anglais)
  • 15. L'audio-­‐description ✤ L'audio-­‐descripAon  est  une  technique  de  descripAon  desKnée   aux  personnes  aveugles  et  malvoyantes. ✤ L'audio-­‐descripKon  consiste  à  décrire  les  éléments  visuels   d'une  vidéo  au  public  non  voyant  et  malvoyant,  pour  lui  donner   les  informaAons  essenAelles  à  sa  compréhension.  (décors,   personnages,  acKon  et  gestuelle) Le  texte  enregistré  est  calé  entre  les  dialogues  et  les  bruitages   et  mixé  avec  le  son  original  de  l'œuvre. ✤ Lorsque  toute  l'informaAon  de  la  vidéo  est  déjà  donnée   dans  la  piste  audio,  aucune  audio-­‐descripKon  supplémentaire   n'est  requise.
  • 16. Bonnes  pratiques   de  l'audio-­‐description ✤ Respect  de  la  vidéo,  du  style  de   ✤ Inclure  aussi  :   l'auteur  et  du  rythme -­‐  les  bruits  non  idenKfiables   instantanément ✤ Décrire  de  façon  objecKve  pour   -­‐  les  sous-­‐Ktres,  signes,  écriture  et   pouvoir  provoquer  des  senKments   symboles  significaKfs chez  l'auditeur -­‐  Le  générique  de  début  et  de  fin ✤ Les  4  informaKons  principales   ✤ Décrire  durant  les  moments  de   doivent  être  présentes  et   silence,  entre  les  dialogues. précises  :  les  personnes,  les  lieux,   le  temps  et  l'acKon  (qui,  où,  quand   ✤ EssenKel  de  décrire  au  présent  et   et  quoi) à  la  3ème  personne.
  • 17. En  discuter... ✤ sur  mon  email  :  sdrouvroy@gmail.com ✤ sur  twiaer  :  @cyberbaloo_   ✤ Pour  en  savoir  plus  :  hap://www.medias-­‐sousKtres.com