Presentation travail region

1,114 views

Published on

Présentation démarche DD FRMPHPA - Assises 2010 Albi

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,114
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Presentation travail region

  1. 1. Assises de la Fédération Régionale Midi-PyrénéesDe l’hôtellerie de Plein airAlbi – 20 et 21 janvier 2010
  2. 2. - Alain Mary, président del’Association Tarnaise de l’Hôtellerie de Plein Air - Michel Dubié, président de la FRMPHPA - José Martinez, président Camping Qualité Midi-Pyrénées
  3. 3. Le développement durable dans l’HPA en Midi-Pyrénées
  4. 4. - La Démarche Camping qualité- Une démarche marketing structurée : étude desegmentation : 5 segments en lien avec le territoire- Guide pratique de l’hôtellerie de plein air en MP- Classeur prévention des risques- Audit accessibilité- Les universités de la Fédé- Un site internet avec des thématiques régionales
  5. 5. - Vous convaincre de gérer de façon « durable »- Vous accompagner dans la conception de vosprojets- Vous fournir les outils et les formationsnécessaires à la mise en œuvre de vos politiques
  6. 6. Déroulement des travaux Mercredi 20 Janvier 2010  Le développement durable à l’échelle d’un territoire, c’est quoi ?  Témoignages  Le développement durable appliqué à l’HPA  Conseils pratiques pour démarrer une politique de gestion environnementale  Conclusion des travaux
  7. 7. Déroulement des travaux . Jeudi 21 Janvier 2010  Présentation de l’architecture du projet  La grille de diagnostic  Le dispositif d’accompagnement terrain  Les outils de travail  Les actions de formation  Conclusion des travaux : les objectifs que nous pouvons atteindre individuellement et collectivement
  8. 8. LES DEMARCHES TERRITORIALES DE DEVELOPPEMENT DURABLE EN MIDI-PYRENEESMonique DEJEAN-SERVIERES
  9. 9. Les motivations des collectivités La prise de conscience des enjeux sociaux etenvironnementaux La volonté d’apporter une réponse aux attentessociales Une Meilleure utilisation de l’argent public La conditionnalité des aides Les évolutions règlementaires Le souci d’engager des dynamiques territoriales…
  10. 10. consécration du développement durable : RIO Enjeux territoriaux du développement durable MondeL’Agenda 21 ou Action 21  Le rôle moteur des collectivités« il faudrait que toutes les collectivités localesinstaurent un dialogue avec les habitants, lesorganisations locales et les entreprises privées afind’adopter « un programme Action 21 à l’échelon de lacollectivité » Chap. 28 article 28.3,3-14 juin 1992
  11. 11. Agenda 21 : Déroulement / méthodeL’Agenda 21 : démarche volontaire en référence à Rio  Un processus, un programme d’actions
  12. 12. Le développement durable en France FranceLa stratégie Nationale du Développement Durable2009 à 2012 9 défis : changement climatique et énergie propre transports et mobilité durables conservation et gestion des ressources naturelles santé publique, prévention et gestion des risques inclusion sociale, démocratie et immigration pauvreté dans le monde et défis internationaux en matière de DD production et consommation durable gouvernance et territoires société de la connaissance : éducation et formation, recherche etdéveloppement
  13. 13. Agenda 21 : Déroulement / méthode Un cadre de référence national pour les projets territoriaux de développement durable dont les agendas 21 locaux - 2006 Les finalités : La lutte contre le changement climatique La cohésion sociale et la solidarité L’épanouissement des êtres humainsPrésentationpréservation de la biodiversité La Un développement suivant des modes de production et Midi-PyrénéesTOULOUSE consommation responsable2 02 2006 Les éléments déterminants : La participation, La transversalité, Une stratégie d’amélioration, Une organisation du pilotage, Une évaluation continue
  14. 14. Finalité 1. Lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère Emissions régionales de Ges (hors puits) : 25 Mt d’équivalent CO2 : OREMIP Gaz Fluorés N2O 4% 20% CH4 18% CO2 dorigine CO2 dorigine non énergétique énergétique 5%Objectif : 53% - Contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.Déclinaison de l’action au niveau territorial : - Plan Climat Territorial ; - Diminution des consommations d’énergie ; - Promotion des énergies renouvelables ; - Prise en compte des émissions de Ges dans les documentsd’urbanisme (SCOT, PLU, PADD…) ; - Promotion de l’éco-construction (matériaux renouvelables) ; - priorité aux transports les moins émetteurs de GES -…
  15. 15. Finalité 2. Préservation de la biodiversité et protection des milieux et des ressourcesObjectif :Développer une gestiondurable de l’environnement et desressources du territoire.Déclinaison de l’action au niveau territorial :- Conservation de la biodiversité ;- Lutte contre les pollutions des milieux (eau, air, sols)- Préservation des ressources en eaux ;- Gestion rationnelle des déchets- Gestion des forets ;- Création de réserves naturelles, espaces naturels, Parcs naturels- Paysages
  16. 16. Finalité 3. Satisfaction des besoins essentiels et épanouissement de tous les êtres humainsObjectif :Satisfaction des besoins essentiels pour tous : à l’éducation, à laconnaissance, au logement,aux services,à la culture, etc.Déclinaison de l’action au niveau territorial : - satisfaction des besoins essentiels : logement, eau potable, énergie, santé, - Accès égal à l’emploi, aux soins, justice - éducation, formation - lutte contre la pauvreté et l’exclusion - accès aux pratiques culturelles, sportives et loisirs pour tout public - administration de proximité sur le territoire
  17. 17. Finalité 4. Cohésion sociale et solidarité entre territoires et générationsObjectif :Diminuer les inégalités entre êtreshumains,entre sociétés et entre territoiresDéclinaison de l’action au niveau territorial :- Service de Transport à la demande (TAD) ;- Contrats locaux d’insertion par l’économie ;- Jardins partagés ;- Sécurité et prévention des risques ;- Développement des projets intercommunaux ;- Complémentarité des Zones d’Activités du territoire ;- Coopération décentralisée.
  18. 18. Finalité 5. Dynamiques de développement suivant des modes de production et de consommation responsablesObjectif :Réorienter les modes de développement en visant l’atténuation des impacts voirele changement des modes de production et de consommationDéclinaison de l’action au niveau territorial :-Rationalisation des modes de production (gestion des déchets, gestion desressources en eau, gestion des sols, optimisation des transports, circuits courts…)- Responsabilisation des consommateurs ;- Eco-responsabilité des collectivités locales (ex Achat éco-responsable); etc.- Fiscalité ;- Développement des énergies renouvelables (filière bois énergie) ;- Développement de la Responsabilité Sociale et Environnementale desentreprises ;- Recours à l’emploi local ;-…
  19. 19. Éléments de démarche 1 - ParticipationObjectif : - Mettre en place des manières de faire différentesMoyens : - La participation - La transversalité - L’organisation du pilotage - L’évaluation afin de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue
  20. 20. Éléments de démarche 1 - ParticipationObjectif : - Permettre aux habitants et acteurs du territoire de jouer leur rôle d’expertsd’usage, de s’approprier et de contribuer à la vie d’un projet ; - Recenser, Informer et consulter les acteurs du territoire.Outils : - Comité de Concertation ; - Conseil de Développement ; - Enquête publique ; - Forum, colloques, réunions publiques ; - Site Internet ; - Élaboration de documents de sensibilisation ; etc.
  21. 21. La participation :le cas de la Région Midi-Pyrénées
  22. 22. Information Implication - Consultation des élus - Site internet DIAGNOSTIC - Site internet - Journal régional (contributions) - Réunion des institutionnels - Questionnaire citoyen - Réunion d’information à - GCC destination des associations VP - Diagnostic Agenda 21 ENJEUX - GCC - Contributions site internet OBJECTIFS VP PROGRAMME - GCC (avis citoyen) D’ACTIONS -Consultation des directions- Réunion de restitution(institutionnels et associations) VP - Réunion de restitution GCC-Document Agenda 21-Exposition EVALUATION - Groupe de suivi et d’évaluation
  23. 23. Élément de démarche 2 - TransversalitéObjectif : - Favoriser la convergence entre efficacité économique, progrès social etprotection de l’environnement, - Associer de multiples compétences pour la réalisation des projetsOutils :- intranet- Grille d’analyse des projets permettant une prise en compte systématique destrois piliers du développement durable ;- Mise en place un Comité Technique, pour une évaluation continue des projets etactions ;- tableaux de bords
  24. 24. Élément de démarche 3 - Organisation du pilotageObjectif s:Piloter l’action globale afin de s’assurer : - de la cohérence et la complémentarité des politiques et projets ; - de la représentation et la participation des différents intérêts ; - des arbitrages nécessaires.
  25. 25. Élément de démarche 4 - EvaluationObjectif : - Mesurer ce qui s’est passéOutils : - Fixer des objectifs réalistes pour chaque action programmé, ainsi qu’uncalendrier de réalisation ; - Définir une batterie d’indicateurs (portant sur les actions et les objectifsgénéraux) et développer une activité de veille ; - Sensibiliser et impliquer les élus, responsables et techniciens auxméthodes d’évaluation ; etc.
  26. 26. Élément de démarche 5 - Stratégie d’amélioration continueObjectif : - Un Agenda 21 local a pourambition d’encourager une modificationdes pratiques et des comportements.La stratégie d’amélioration continue doitpermettre un ajustement progressif desobjectifs ; - En complément, l’applicationd’une nouvelle méthodologie nécessiteune évaluation continue afin d’optimiserles méthodes et outils de travail mis en œuvre.Outils : - Etablir un état de référence ; - Fixer des objectifs et se doter de tableaux de bord ; etc.
  27. 27. Les 18 agendas 21 locaux reconnus Les appels à reconnaissance du MEDDEM 1ère session 2ème session 3ème session 6 démarches 5 démarches 6 démarches reconnues sur 32 reconnues en 2007 reconnues sur 32 en en France en sur 32 en France France (35 candidats) (51 candidats) (47 candidats) et un PNR Région Midi-Pyrénées BalmaPamiers Le Séquestre SICOVALCC Decazeville Aubin Conseil Général du Tarn Conseil Général du GersCC Bastides Val d’Arrats Gaillac CC Véziaux d’AureSauveterre de Rouergue Albi CC Monts d’AlbanSaint Jean d’Alcapies Toulouse Pays du Val d’Adour Parc naturel régional des Grands Causses
  28. 28. Merci de votre attentionPlus d’informations :www.ecologie.gouv.frwww.territoires-durables.fr
  29. 29. Témoignages
  30. 30. Jean-Guy Amat Le Sérignan Plage Yelloh villageSérignan ( Hérault)
  31. 31. Vincent RoudièreCamping La Roucateille Montgailhard (Ariège)
  32. 32. Yves Cantaloube Flower campingla Grange de MonteillacSéverac l’église (Aveyron)
  33. 33. Le développement durable appliqué à l’HPA
  34. 34. Les facteurs clés de succès La notion de gouvernance : la participation de tous à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques de développement durable : chef d’entreprise, salariés, fournisseurs, clients, partenaires, population locale La notion de transversalité : Il n’y a pas de vérité établie mais des arbitrages à faire, des compromis à trouver en fonction des intérêts de l’ensemble des partenaires S’inscrire dans une démarche de progrès continue Avoir un pilote dans l’avion : le porteur de projet c’est vous Pouvoir mesurer l’efficacité des décisions prises
  35. 35. De quoi allons-nous parler ?OBJECTIF 1 : Viabilité économique à long termeOBJECTIF 2 : Implication dans l’économie et la vie localeOBJECTIF 3 : Qualité de vie (au travail et en vacances)OBJECTIF 4 : Equité socialeOBJECTIF 5 : Valorisation du patrimoine et de la vie culturelleOBJECTIF 6 : Préservation des sitesOBJECTIF 7 : Préservation de la diversité biologiqueOBJECTIF 8 : Utilisation maîtrisée des ressources naturellesOBJECTIF 9 : Réduction des pollutionsOBJECTIF 10 : Changement de culture pour le développement durable
  36. 36. Nos atoutsNotre territoirec’est notre fonds de commerce  C’est d’autant plus vrai en Midi-Pyrénées où nos campings véhiculent en permanence les valeurs de notre région :  Nous offrons de l’espace à nos vacanciers dans un cadre naturel entretenu, embelli, protégé, sécurisé
  37. 37. Nos atoutsNotre territoire c’est notre fonds de commerce  Nous attachons de l’importance aux relations humaines car nos établissements sont à taille humaine et sont de véritables lieux de vie. Nous sommes présents sur le terrain en permanence au contact de nos clients
  38. 38. Nos atouts Nous sommes des défenseurs de territoire car nous en vivons et nous ne délocaliseront jamais Nous sommes des ambassadeurs actifs de notre région :  Nous représentons un maillage exceptionnel de 400 entreprises sur tout le territoire régional  Nos réceptions se transforment de plus en plus en petits offices de tourisme avec des amplitudes horaires journalières inégalées
  39. 39. Nos atouts Nulle part ailleurs, les gens ne se côtoient et vivent ensemble comme dans nos établissements : chez nous, la mixité sociale est une réalité quotidienne Nous accueillons toutes les CSP, tous les âges Les enfants plébiscitent ce mode de vacances Nous proposons un mode de vacances accessible à tous
  40. 40. Nos atouts Nulle part ailleurs, les gens ne se côtoient et vivent ensemble comme dans nos établissements : chez nous, la mixité sociale est une réalité quotidienne Nous développons des trésors d’ingéniosité pour faire vivre ensemble différentes cultures Notre rôle pédagogique est primordial pour transmettre nos valeurs et particulièrement celles du Sud-Ouest
  41. 41. Nos atouts Depuis quelques années , nous travaillons sur les sujets environnementaux Il existe une charte nationale d’intégration paysagère Il existe des outils ( camping qualité, clef verte, écolabel européen) pour s’améliorer
  42. 42. Nos atouts Depuis quelques années , nous travaillons sur les sujets environnementaux Notre filière hébergement a progressé de façon fulgurante sur les problèmes environnementaux : recyclage des mobil home, mobil home « verts », nouvelles formes d’hébergement Le mobil home qui garde ses moyens de mobilité, ne gèle pas de façon définitive l’usage du sol et est largement supérieur à l’immobilier de loisir classique
  43. 43. Des opportunités à saisir Gérer autrement pour gérer plus efficacement en profitant d’un regard extérieur Faire des économies pour maitriser ses coûts d’exploitation Motiver et fidéliser ses équipes, ses partenaires Assurer la qualité de vie au travail comme en vacances en diminuant les risques juridiques (sociaux, sanitaires, réputation , image…) , anticiper les règlementations Répondre aux nouvelles attentes de nos clients et renforcer son attractivité touristique Rester performant et se différencier en innovant Améliorer l’image de son entreprise
  44. 44. Conseils pratiques pour mettre en place une gestion environnementale Mathilde Angeleri François Tourisme Consultant
  45. 45. Conclusion des travaux
  46. 46. Le plus important : C’est …. Vous !
  47. 47. Le plus important : C’est vous ! • Le temps d’acquisition de la culture « développementdurable » est incompressible• Le temps de la réflexion sur son projet estincompressible• Nous avons un avantage énorme : nous sommeshabitués à exercer pleinement nos responsabilités• Nous appartenons à une filière solidaire, conscientedes enjeux à venir
  48. 48. Merci de votre attention et bonne soirée !
  49. 49. Déroulement des travaux . Jeudi 21 Janvier 2010  Présentation de l’architecture du projet  La grille de diagnostic  Le dispositif d’accompagnement terrain  Les outils de travail  Les actions de formation  Conclusion des travaux : les objectifs que nous pouvons atteindre individuellement et collectivement
  50. 50. L’architecture du projet
  51. 51. Tous les établissements sont concernés :Un objectif : appliquer les principesdu développement durable dans la gestion quotidienne de son camping
  52. 52. La région Midi-Pyrénées : 1ère région à se doter d’un agenda 21Une très forte volonté d’accompagner les entreprises vers la mise en place de politiques de développement durable Le projet HPA en midi-Pyrénées: une démarche collective et participative  Un projet en cohérence avec les objectifs et les outils de la région  Nos partenaires : FROTSI URCAUE
  53. 53. 1- Une grille de diagnostic permettant de faire un bilan de cequi est fait en terme de développement durable dansl’entreprise concernée2- Un plan d’action permettant de lister les actions àentreprendre, de les phaser dans le temps , de les chiffrer etde les financer3- Une boite à outils permettant la réalisation de ce pland’action : fiches pratiques …4- Un plan de formation
  54. 54. FRMPHPA Région Entreprise en phase de Entreprise en phase de gestion courante création, rénovation, extensionSi décision d’investissements importants
  55. 55. L’outil de diagnostic
  56. 56.  Volet économique : des critères sur la contribution au développement local peuvent être intégrés sans problème : mise en valeur de produits locaux, programme d’animation en lien avec le territoire, les critères sur l’information clients Volet social : critères sur l’accueil de publique spécifique et l’accessibilité Volet environnemental : gestion de l’eau, des énergies, des espaces verts
  57. 57.  Camping qualité la vitrine de notre profession  Les 1ers reportages TV favorables au camping sont issus du travail de relations presse effectué par CQ Un outil professionnel sans équivalent, ouvert à tous  Pour progresser, il faut avoir un référentiel
  58. 58.  Camping qualité la reconnaissance objective du travail de fonds qui est effectué par les gestionnaires au quotidien, le garant du savoir-faire En période d’instabilité, il faut revenir aux fondamentaux:  Pas d’entreprise pérenne sans qualité de service  Savoir maitriser sa communication ( face aux avis consommateurs)
  59. 59.  Si la démarche camping qualité est au cœur de notre projet, il n’est pas imposé d’adhérer à Camping Qualité pour participer au projet La grille de diagnostic est un outil préparatoire à l’obtention de certains labels. Le choix d’adhésion à ces labels est laissé à l’appréciation du gestionnaire. L’adhésion à un label :  Une reconnaissance objective du travail effectué  Permet de se fixer des objectifs  Est un facteur de cohésion au sein d’une équipe
  60. 60.  L’ARPE a mis à notre disposition une stagiaire du Cetia pendant 5 mois : Carine Cluzel Nous avons travaillé en commission (FRMPHPA, ARPE, CRCI, CAUE, CRT) . 5 réunions ont eu lieu entre Avril et Septembre La grille a été testée auprès de 4 campings : La Grange de Monteillac (Aveyron), camping Le pic (Lot), Camping Pyrénés Natura (Haute Pyrénées), Camping la Roucateille (Ariège) La grille a été validée, amendée et modélisée par Mathilde Angeleri du cabinet François Tourisme Consultant
  61. 61.  Lecture des principales grilles existant à ce jour : camping qualité, Clef verte, éco label européen Grille du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy … Outils CRCI et Région
  62. 62.  Nous avons largement complété les critères existant de la grille CQ sur les 3 thèmes : 138 critères ont été ajoutés et/ou complétés de façon importante
  63. 63. 1) Volet économique : 24 critères  Stratégie de commercialisation et de communication  La performance économique de l’entreprise  La contribution au développement local  La qualité des prestations de services
  64. 64. 2) Volet environnemental : 96 critères  Critères généraux  Prise en compte des risques naturels  La gestion de l’eau  Les espaces verts  La gestion des énergies  La gestion des déchets  La politique des achats  Le stockage des produits  Les transports  Les nuisances sonores et magnétiques  Les supports de communication
  65. 65. 3) L’équité sociale: 18 critères  Gestion des ressources humaines (conditions de travail, accueil, formation, sécurité, ergonomie des postes)  Prise en compte de la diversité culturelle de nos clients  L’accueil de publics spécifiques
  66. 66.  La grille n’est pas une grille à points avec pour résultat une sanction. C’est un outil de management Tous les critères de la grille DD seront testés lors de la visite sur site, y compris pour les établissements ayant déjà un label environnemental Pour les campings qui ne seraient pas Camping Qualité, un diagnostic Camping Qualité leur sera proposé au cours de la même visite
  67. 67. Le dispositif Terrain
  68. 68.  La sélection se fera sur la base de candidatures de la part des établissements volontaires Nous essaierons de respecter une certaine équité géographique dans l’acceptation finale des candidatures Un dossier d’inscription ainsi que la grille seront envoyés aux campings retenus. Il faudra remplir la fiche d’identité et préparer les réponses à certains thèmes avant la visite sur site
  69. 69.  Les audits sur sites seront réalisés par les techniciens des CCI concernées, accompagnés des représentants des CAUE, CDT, … qui le souhaitent, et des permanents des associations départementales d’hôtellerie de plein air lorsqu’il y en a Suite à cet audit, un plan d’action sera rédigé par les techniciens des CCI. Dans la mesure du possible, on essaiera d’évaluer le coût financier des actions
  70. 70.  Un autre rendez vous est pris avec le gestionnaire pour valider le plan d’action et le calendrier de réalisation des actions. Par la suite, Il est souhaitable que le gestionnaire fasse annuellement le point avec son conseiller CCI sur la réalisation de son plan d’action. A l’issue des audits, un rapport sera rédigé par la CRCI concernant les besoins en matière d’accompagnement de la filière sur le DD (outils, formations)
  71. 71. Les outils de travailà votre disposition
  72. 72. Le sitewww.magestour.com
  73. 73. MAGESTOUR Un nouvel outil pour lesprofessionnels du tourisme Albi – 21 janvier 2010
  74. 74. Le réseau consulaire PACA œuvre depuis plusieurs années à laprofessionnalisation des entreprises touristiques régionales en matière degestion environnementale, grâce au soutien de l’Etat, la Région et l’AdemeIl a ainsi pu mener une opération d’envergure (2003-2005), pionnière enFrance, au profit d’une centaine d’entreprises. Cette opération a étéassortie de supports de communication, dont l’écoguide (manuel de gestionenvironnementale)
  75. 75. Mise en place d’un comité de pilotage régional, animé par la CRCI PACA Corse, associant l’ensemble des partenaires intéressés Rédacteurs et concepteurs FTC - FRANCOIS-TOURISME-CONSULTANTS etTEC – TOURISME, TRANSPORTS, TERRITOIRES, ENVIRONNEMENT CONSEIL Création graphique STUDIO MAGELLAN
  76. 76. 4 objectifsSensibiliser les professionnels régionaux du tourisme aux enjeux dudéveloppement durableFournir des éléments pratiques pour la réflexion puis la mise en œuvred’une démarche au sein de votre entrepriseViser un premier niveau de réalisations concrètes, déterminé par lanature des informations / outils / préconisations mis à dispositionAller plus loin dans l’amélioration de vos performancesenvironnementales (contacter vos représentants et vos partenaires)
  77. 77. 2 outilsLe manuel MAGESTOURLe site internet
  78. 78. Guide Méthodes et connaissances (MC) Pour progresser dans certains domaines du développement durable, il est d’abord nécessaire de suivre une méthode et d’acquérir des connaissances nouvelles. Ces fiches apportent les fondamentaux préalables à l’action en ouvrant sur de nombreuses sources d’approfondissement. Il s’agit plutôt d’axes stratégiques pour l’entreprise. Cet outil est destiné au chef d’établissement et à ou le long terme, à mettre en Les actions proposées s’inscrivent sur le moyen toutes les équipes. Quelque soit œuvre de façon progressiveses collaborateurs peuvent s’impliquer pour un le type d’entreprise, tous mais continue dans votre établissement. Les développement plus durable investissements nécessaires ne sont pas systématiquement importants.Chaque membre de l’entreprise trouvera dans ce manuel les informations, les recommandations et les actions qui le concernent, selon son métier, son activité, son travail quotidien : les conseils et préconisations sont ciblés
  79. 79. Guide Méthodes et connaissances (MC) Pour progresser dans certains domaines du développement durable, il est d’abord nécessaire de suivre une méthode et d’acquérir des connaissances nouvelles. Ces fiches apportent les fondamentaux préalables à l’action en ouvrant sur de nombreuses sources d’approfondissement. Il s’agit plutôt d’axes stratégiques pour l’entreprise.Composé de 3 proposées s’inscrivent ce manuel est un véritable outilmettre en Les actions guides thématiques, sur le moyen ou le long terme, à detravail de façon progressive mais continue dans votre établissement. Les œuvre investissements nécessaires ne sont pas systématiquement importants.Il traite des aspects méthodologiques et opérationnels pour démarrer,mettre en œuvre et pérenniser une démarche, présente des actionsd’améliorations possibles et propose des gestes simples à adopter auquotidienTout est mis en place pour vous permettre de retrouver aisément etrapidement l’ensemble des informations qui vous concernent ou que vousrecherchez
  80. 80. Guide Méthodes et connaissances (MC) Pour progresser dans certains domaines du développement durable, il est d’abord nécessaire de suivre une méthode et d’acquérir des connaissances nouvelles. Ces fiches apportent les fondamentaux préalables à l’action en Guide Méthodes et connaissances ouvrant sur de nombreuses sources d’approfondissement. Il s’agit plutôt d’axes stratégiques pour l’entreprise. Les actions proposées s’inscrivent sur le moyen ou le long terme, à mettre en œuvre de façon progressive mais continue dans votre établissement. LesPour progresser dans certains domaines du développement durable, il est investissements nécessaires ne sont pas systématiquement importants.d’abord nécessaire de suivre une méthode et d’acquérir des connaissances nouvelles. Fondamentaux préalables à l’action Axes stratégiques pour l’entrepriseLes actions proposées s’inscrivent sur le moyen ou le long terme, à mettre en œuvre de façon progressive mais continue dans votre établissement.
  81. 81. Guide Méthodes et connaissances (MC) Pour progresser dans certains domaines du développement durable, il est d’abord nécessaire de suivre une méthode et d’acquérir des connaissances nouvelles. Ces fiches apportent les fondamentaux préalables à l’action en Guide Ecogestes ouvrant sur de nombreuses sources d’approfondissement. Il s’agit plutôt d’axes stratégiques pour l’entreprise. Les actions proposées s’inscrivent sur le moyen ou le long terme, à mettre en œuvre de façon progressive mais continue dans votre établissement. Les Tous les gestes et bonnes pratiques du quotidien sont regroupés dans ces investissements nécessaires ne sont pas systématiquement importants. petites fiches très synthétiques et didactiques. A conserver à portée de vue sur son poste de travailLes bonnes pratiques recommandées sont applicables immédiatement : elles peuvent être mises en œuvre très rapidement dans l’établissement sans forcément impliquer un investissement financier puisqu’il s’agit surtout de recommandations comportementales.
  82. 82. Guide Méthodes et connaissances (MC) Pour progresser dans certains domaines du développement durable, il est d’abord nécessaire de suivre une méthode et d’acquérir des connaissances nouvelles. Ces fiches apportent les fondamentaux préalables à l’action en ouvrant sur de nombreuses sources d’approfondissement. Il s’agit plutôt d’axes stratégiques pour l’entreprise. Guide Meilleures technologies disponibles Les actions proposées s’inscrivent sur le moyen ou le long terme, à mettre en œuvre de façon progressive mais continue dans votre établissement. LesCes fiches traitent des aspects purement techniques et des équipements plus investissements nécessaires ne sont pas systématiquement importants. performants sur le plan environnemental. Présentation des améliorations techniques de base Les actions recommandées impliquent des investissements financiers. Ces actions s’inscrivent dans le moyen ou long terme.
  83. 83. Site internet
  84. 84. Guide Méthodes et connaissances (MC) Pour progresser dans certains domaines du développement durable, il est d’abord nécessaire de suivre une méthode et d’acquérir des connaissances nouvelles. Ces fiches apportent les fondamentaux préalables à l’action en ouvrant sur de nombreuses sources d’approfondissement. Il s’agit plutôt Une entrée possible par objectifs d’axes stratégiques pour l’entreprise. Les actions proposées s’inscrivent sur le moyen ou le long terme, à mettre en œuvre de façon progressive mais continue dans votre établissement. LesOBJECTIF 1 : Viabilité économique à long terme investissements nécessaires ne sont pas systématiquement importants.OBJECTIF 2 : Implication dans l’économie et la vie localeOBJECTIF 3 : Qualité de vie (au travail et en vacances)OBJECTIF 4 : Equité socialeOBJECTIF 5 : Valorisation du patrimoine et de la vie culturelleOBJECTIF 6 : Préservation des sitesOBJECTIF 7 : Préservation de la diversité biologiqueOBJECTIF 8 : Utilisation maîtrisée des ressources naturellesOBJECTIF 9 : Réduction des pollutionsOBJECTIF 10 : Changement de culture pour le développement durable
  85. 85. Guide Méthodes et connaissances (MC)Pour progresser dans certains domaines du développement durable, il estd’abord nécessaire de suivre une méthode et d’acquérir des connaissancesnouvelles. Ces fiches apportent les fondamentaux préalables à l’action enouvrant sur de nombreuses sources d’approfondissement. Il s’agit plutôtd’axes stratégiques pour l’entreprise. Une entrée possible par métierLes actions proposées s’inscrivent sur le moyen ou le long terme, à mettre enœuvre de façon progressive mais continue dans votre établissement. Les Agent d’entretieninvestissements nécessaires ne sont pas systématiquement importants.AnimateurBarmanCuisinierFemme de ménageRéceptionnisteJardinierResponsable piscine….
  86. 86. Guide Méthodes et connaissances (MC)Pour progresser dans certains domaines du développement durable, il estd’abord nécessaire de suivre une méthode et d’acquérir des connaissancesnouvelles. Ces fiches apportent les fondamentaux préalables à l’action enouvrant sur de nombreuses sources d’approfondissement. Il s’agit plutôtd’axes stratégiques pour l’entreprise.Les actions proposées s’inscrivent sur le moyen ou le long terme, à mettre enœuvre de façon progressive mais continue dans votre établissement. Lesinvestissements nécessaires ne sont pas systématiquement importants.
  87. 87. Guide Méthodes et connaissances (MC)Pour progresser dans certains domaines du développement durable, il estd’abord nécessaire de suivre une méthode et d’acquérir des connaissancesnouvelles. Ces fiches apportent les fondamentaux préalables à l’action enouvrant sur de nombreuses sources d’approfondissement. Il s’agit plutôtd’axes stratégiques pour l’entreprise.Les actions proposées s’inscrivent sur le moyen ou le long terme, à mettre enœuvre de façon progressive mais continue dans votre établissement. Lesinvestissements nécessaires ne sont pas systématiquement importants.
  88. 88. Le site pro de la Fédéwww.campings-midi-pyrenees.com/pro
  89. 89.  L’objectif de notre commission de travail pour 2010 L’amélioration du site pro et la mise en ligne de tous nos contenus de façon ergonomique Des fiches pratiques ( complémentaires de celles de magestour) Un annuaire des fournisseurs éco-responsables Objectif de la commission formation Des formations adaptées aux besoins ressentis suite aux diagnostics réalisés
  90. 90. Les actions de formation Les universités de la FédéÀ Aspet le 29 et 30 Mars 2010
  91. 91.  Comment concevoir une tarification efficace ? Comment nettoyer en préservant l’environnement ? Les APA  Atelier social et prévention des risques  Atelier web 2.0  Atelier qualité de l’accueil et de l’information  Atelier aides publiques  Atelier accessibilité  Atelier ménage écologique  Atelier contrat loisir
  92. 92.  Se connaitre mutuellement pour mieux se vendre Plus on se forme sur la connaissance de notre territoire, - plus on est pertinent, - plus on est performant, - plus on est différenciant, - plus on est créatif, Plus les offices de tourismes connaitront notre secteur d’activité et son mode de fonctionnement et de commercialisation , plus ils seront pertinents et efficaces dans leur mission Avoir accès à des formations personnalisées
  93. 93. Mutualiser les savoir faireDécloisonner les filières et les territoires
  94. 94. Conclusion de nos travaux
  95. 95.  Se former sur les méthodes : organiser sa réflexion.  Il ne sert à rien de se précipiter Mettre en place de suite, les écogestes et les actions de sensibilisation aux bonnes pratiques Sélectionner les fournisseurs de produits « écolabellisés ») Planifier les actions plus lourdes financièrement : (rénovation ou construction ou remplacement de matériel…)
  96. 96. État des lieux Objectifs Plan d’action Planifier Moyens calendrier AgirCommuniquer Mutualiser les expériences Contrôler Evaluer
  97. 97.  La valorisation du territoire Des actions simples à forte valeur ajouté L’information client Un déficit facile à combler La maitrise des outils marketing et financier Des formations spécifiques à mettre en place
  98. 98.  L’insertion paysagère  Une obligation future dans les classements Les économies d’énergie Des actions rentables Le tri des déchets Une grande partie du chemin est déjà fait, mutualisons nos expériences
  99. 99.  L’accessibilité Obligatoire en 2015 L’accueil, la formation et la sécurité de nos salariés Des formations en mettre en place
  100. 100. Remerciements Sandrine Llorca (ARPE) Monique Dejean-Servières (ARPE) Carine Cluzel Mathilde Angeleri (François Tourisme Consultant) Jean Marc Marty (CRCI) Magali Belou, Céline Vénica (FRMPHPA)Christian Lagarde, Michel Dubie, José Martinez (FRMPHPA)Les campings participants à la commission et les campings tests

×