Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Loading in …3
×
1 of 15

Présentation du Secrétaire Général du Ministère malgache de l'Industrie et du Développement du Secteur privé

0

Share

Download to read offline

Pendant les deux derniers jours du Forum, le Ministère a eu l'occasion d'écouter les recommandations faites par les dirigeants des coopératives et par les experts du développement des coopératives. Voici la présentation synthétisant les réponses fournies par le MIDSP au Forum. Pour plus d'info http://bit.ly/2mMLoo2

More Related Content

You Might Also Like

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

Présentation du Secrétaire Général du Ministère malgache de l'Industrie et du Développement du Secteur privé

  1. 1. REPONSES DU MIDSP Aux Problèmes et Recommandations des Dirigeants des Coopératives de Madagascar SG et Staff du MIDSP
  2. 2. 5 – Pour les Principaux Problèmes: Formation c’est important mais il faut faciliter l’accès aux marchés … - Mise en relation, lobbying/recherche de partenariat avec des débouchés potentiels (Opérateurs, Exportations, Industriels,…) Exemple: Obio Hamy (manioc), HAVAMAD (fruits), AGRIVAL (maïs), Oignon à Toliara - Conseil – Orientation : projets, informations - Accompagnement et assistance dans les processus et procédures de contractualisation - Invitation à participer à des Manifestations économiques (B to B, Salons,…)
  3. 3. 5 - Pour les Principaux Problèmes: Comment faire pour lutter contre les collecteurs informelles? MINISTERE • Sensibilisation des coopératives à se formaliser davantage (disposer de carte fiscale) pour pouvoir négocier et contracter directement avec les grands opérateurs de marché • Faciliter l’accès des coopératives aux structures d’appui au secteur privé existantes ou à redynamiser: Chambre de Commerce et d’Industrie, Centre de Gestion Agréé, chambre d’agriculture, chambre des métiers • Meilleure coordination dans l’application de la loi (loi sur la concurrence) • DPP concurrence déloyale déjà en cours
  4. 4. 5 - Pour les Principaux Problèmes: Comment faire pour lutter contre les collecteurs informelles? PRODUCTEURS - Se regrouper pour faciliter le lobbying auprès des autorités compétentes - Structurer la filière : exemple Coton à Toliara, oignon, cacao - Contre de collecte et de stockage à proximité des producteurs : concertation avec les PTF pour les infrastructures.
  5. 5. 5 - Pour les Principaux Problèmes: - Des négociations sont encore nécessaires avec les Services en charge des impôts. Mettre en avant la spécificité des Coopératives - Poursuite de la mise en place des CGA Régionaux : existence d’incitations fiscales avec les CGA - Informations des coopératives sur les procédures fiscales
  6. 6. 5 - Pour les Principaux Problèmes: Difficulté d’accès au crédit: les réponses - Education financière: Campagne de sensibilisation avec les Institutions financières sur les procédures et les services financiers (avec l’APIMF) - Plaidoyer auprès des Institutions financières pour des produits plus adaptés aux Coopératives (taux relativement supportables), fonds de garantie - Meilleurs accès aux informations sur les services financiers dont les volets d’appui disponibles auprès des programmes et projets genre PROSPERER - Réflexion pour la réduction du niveau de risque dont le cout pèse beaucoup sur la détermination du taux d’intérêt débiteur : en concertation avec la Faculté DEGS qui a déjà mené des études y afférentes. - Etude pour la mise en place d’une Banque Coopérative comme l’exemple du Mozambique en concertation avec les PTF comme NCBA - Vulgarisation et sensibilisation sur les fonds de garantie pour aider les PME/PMI, MPE et les Coopératives : négociation auprès des partenaires de développement - Banque de développement : plusieurs groupes de travail déjà mis en place
  7. 7. 5 - Pour les Principaux Problèmes: Difficulté d’accès à la terre (règlementation et administration foncières pas transparente) - Réforme foncière en cours: y intégrer la priorisation des structures Coopératives pour l’obtention de terrains - Art 49 de la Loi / Art 38 Décret d’application: facilitation de l’accès au foncier aux Coopératives - Patrimoines des anciennes Coopératives peuvent être affectés aux coopératives en activité - Mise en place des Zones d’Investissement Agricole, avec les autres Départements ministériels : Coopératives encourgées
  8. 8. 5 – Par rapport aux Recommandations: Un Forum des Coopératives chaque année (formation pour dirigeants et gestionnaires) - Pourquoi pas? Nous ne pouvons qu’être favorables - Nous avons déjà tous les ans: la Journée Internationale des Coopératives (JIC), 1er samedi de chaque mois de juillet - Ceci permet de: Ø Facilite les échanges et le renforcement des réseaux des Coopératives Ø Faire connaître au public les produits et les Services des Coopératives
  9. 9. 5 – Par rapport aux Recommandations: Fédération/ Plateformes / Foires/ Echanges sur chaque filière - Le MIDSP fait déjà des identifications des filières porteuses, prioritaires par région - La loi 99-004 sur les Coopératives a prévu aux articles 29 à 32 les Structures de regroupement des coopératives suivantes : ØDes Union des Coopératives ØDes Fédérations des Coopératives ØConfédération des Coopératives au niveau national (une seule)
  10. 10. 5 – Par rapport aux Recommandations: Système d’informations de marchés (TIC et Chambre de Commerce et d’Industrie) - Faciliter la vulgarisation des informations y afferents, en partenariat (Ministères, CCI, Projets, Maison de l’entrepreneuriat,…) - Et à travers les nouvelles technologies
  11. 11. 5 – Par rapport aux Recommandations: Exonération d’impôts pour les coopératives Ceci pourrait être une thématique dans le cadre d’un DPP Coopérative Le MIDSP est pour : (1) une exonération dans un temps limité (1ère campagne, démarrage) pour les coopératives agricoles compte tenu du cycle de production assez long, du retour sur investissement assez long également (2) Et une fiscalisation spécifique suivant les branches d’activités et particulièrement sur les filières prioritaires
  12. 12. 5 – Par rapport aux Recommandations: Développement des Coopératives d’epargne et crédit - S’inspire des exemple qui s’était fait ailleurs. Joint venture avec des partenaires - Les Institutions de micro finance actuelles sont déjà des Coopératives. Il faut les intégrer et faire des lobbying à l’interne pour faire baisser les taux - Mise en place d’un Comité sur le sujet regroupant: les coopératives, Ministères (MFB, MIDSP,MEP,…), CBSF (Banque Centrale)
  13. 13. MISAOTRA TOMPOKO MIDSP MIASA HO ANTSIKA MINISTERE DE L’INDUSTRIE ET DU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PRIVE (MIDSP)
  14. 14. PROCHAINES ETAPES • Compte rendu des ateliers et du Forum au Conseil de Gouvernement • Communication au Conseil de Gouvernement pour la création d’un Comité Interministériel pour le développement des Coopératives (Agriculture et Elevage, Commerce, Pêche, Tourisme, Mines, Transport, Intérieur, Population, jeunesse, Artisanat, Défense, Police, Gendarmerie,…) • Mise en place d’un Groupe de Travail au sein du Dialogue Public Privé en vue : ØRéflexion pour résoudre les besoins urgents des Coopératives ØRéflexion pour la mise à jour des textes en cas de besoin • Lancement de la stratégie nationale pour le développement des coopératives • Poursuite de collaboration et concertation avec les PTF

×