Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

La politique documentaire à l'heure du numérique 1/3

255 views

Published on

Formation de 2 jours les jeudi 6 et vendredi 7 décembre 2018 pour 12 personnes de la médiathèque Méjanes d'Aix-en-Provence.

Published in: Internet
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

La politique documentaire à l'heure du numérique 1/3

  1. 1. La politique documentaire à l’heure du numérique Cosette Spirin – 6 & 7 décembre 2018 Aix-en-Provence 1 1/3
  2. 2. Tour de table : 2 min par personne • Votre parcours • Vos fonctions • Votre façon d’acquérir aujourd’hui • Vos attentes par rapport à cette formation 2
  3. 3. Les objectifs de ces 2 jours • Cerner les usages numériques des Français • Définir le livre numérique, les différents formats et usages • Connaitre les principales ressources numériques et savoir les valoriser dans/hors les murs ainsi qu’en ligne • Avoir une culture numérique et mettre en place une veille • (Re)voir les méthodes et les outils de la Pol Doc • Participer à des cas pratiques utiles et marrants ;) 3
  4. 4. Sommaire de ce matin • Les pratiques culturelles numériques des Français sur le web • Les tendances numériques actuelles et à venir • Livre / ebook • Définition de l'ebook, rapide tour d'horizon des différents formats • CD / streaming • DVD / VOD • Jeux vidéo • Les modèles économiques • Les applications sur tablette : enjeux et veille • Le métier de « médiateur numérique » • Culture numérique (makey-makey, Raspberry Pi…) 4
  5. 5. Introduction • Comment continuer nos acquisitions dans ce contexte de numérique ? • Environ 70 000 nouveaux titres de livres paraissent chaque année en France, et + de 10 000 vidéo et CD audio… • Et on ne mentionne pas les auto-édités + toute la mine d’or du reste du web • Les outils de la pol doc permettent de disposer de critères de choix et d’exclusion concertés au sein d’une équipe et d’un projet de service. 5
  6. 6. LES PRATIQUES CULTURELLES DES FRANÇAIS 6
  7. 7. QUEL TYPE D’INTERNAUTE SONT LES FRANÇAIS ? 7
  8. 8. 8
  9. 9. 9
  10. 10. 10
  11. 11. 11
  12. 12. 12
  13. 13. 13
  14. 14. 14
  15. 15. 15
  16. 16. 17
  17. 17. LES TENDANCES 2018 18
  18. 18. 19
  19. 19. Mais aussi… • Contenus éphémères (stories…) • Authentique retour en force des podcasts • IA et chatbots • Influenceurs courtisés • Campagnes interactives 20
  20. 20. LES PRODUITS CULTURELS À L'ÉPREUVE DU DÉMATÉRIALISÉ 21
  21. 21. 22
  22. 22. 23
  23. 23. 24
  24. 24. 25
  25. 25. 26
  26. 26. QUELQUES ÉLÉMENTS SUR LA PRESSE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE Lire… 27
  27. 27. La presse papier, dépassée par le numérique 28
  28. 28. 29
  29. 29. 30
  30. 30. QUELQUES ÉLÉMENTS SUR LE LIVRE À L'ÈRE NUMÉRIQUE Lire... 31
  31. 31. Le marché du livre retient son souffle… 32
  32. 32. En 2014 : 63,8 millions de chiffre d'affaire 45 % de croissance par rapport à 2013 8,3 millions de titres téléchargés En 2015 : 79 millions de chiffre d'affaire 24 % de croissance par rapport à 2014 10,7 millions de titres téléchargés En 2017 : 97,5 millions de chiffre d'affaire 9% de croissance par rapport à 2016 En 2016 : 85 millions de chiffre d'affaire 13 % de croissance par rapport à 2015 12,1 millions de titres téléchargés Le marché du livre numérique 33  A noter que l’autoédition n’est pas comptabilisée dans ces chiffres.
  33. 33. Les Français et la lecture 34
  34. 34. Les Français sont lecteurs 35
  35. 35. Les Français et les modes d’achats / emprunt 36
  36. 36. Les Français empruntent en bib 37
  37. 37. Les Français & les genres de lecture 38
  38. 38. Les Français & l’implication à la lecture 39
  39. 39. Quand et pour quelles raisons lisent-ils ? 40
  40. 40. 41
  41. 41. Les Français & les supports de lecture 42 + le livre audio qui a été adopté par 45 % de lecteurs d’ebooks.
  42. 42. Les lecteurs d’ebooks 43
  43. 43. 44
  44. 44. Lire gratuitement en numérique 45
  45. 45. Lecture en streaming 46 Et ça tombe bien, les offres illimitées sont bien légales !
  46. 46. 47
  47. 47. EBOOK 48
  48. 48. Livre numérique : de quoi parle-t-on ? • « Le livre numérique, aussi connu sous les noms de livre électronique et de livrel, est un livre édité et diffusé en version numérique, disponible sous la forme de fichiers, qui peuvent être téléchargés et stockés pour être lus sur un écran (ordinateur personnel, téléphone portable, liseuse, tablette tactile), sur une plage braille, un dispositif de lecture de livres audio, ou un navigateur. » • Source : Wikipédia 49
  49. 49. Livre numérique : de quoi parle-t-on ? • « Ouvrage édité et diffusé sous forme numérique, destiné à être lu sur un écran » […] « composé directement sous forme numérique ou numérisé à partir d'imprimés ou de manuscrits ». • Source : Dictionnaire en ligne de l’ENSSIB.  terme adopté par la commission générale de terminologie et de néologie, publié au JO 2012. 50
  50. 50. Livre numérique : de quoi parle-t-on ? • Quand on parle de « livre numérique » en France on parle donc du contenu, pas des machines, même si l’usage est en fait + flou. 51
  51. 51. 3 grands modèles éditoriaux • Le livre homothétique : copie conforme du livre imprimé. • Certains ebooks gratuits, libres de droit • Le livre numérique natif publié par des éditeurs dits « pure-players ». • 50 ex. du Motif • Le livre augmenté ou enrichi qui prend la forme d’une application multimédia interactive. • Exemple « Candide enrichi » https://candide.bnf.fr/ 52
  52. 52. 2013 • La Cour de Justice de l’UE a condamné la France en 2013 pour avoir appliqué une TVA de 5,5% - comme pour les livres papier - sur les ebooks. • Pour UE : Ebook = service. 53
  53. 53. En mars 2015 • La TVA devait passer de 5,5 à 20%. • « Discrimination » par rapport au livre papier : 1ère nécessité. • Un livre papier et un livre numérique ne sont donc pas le même vecteur culturel. • Plus d’infos sur cet article du Monde. 54
  54. 54. 10 novembre 2016 • La CJUE reconnait un droit de prêt numérique aux bibliothèques (ce que le Réseau Carel revendiquait !) • Elle établit une assimilation complète du livre numérique au livre papier (= pas de simultanéité), ce droit de prêt est sous condition d’une juste rémunération des auteurs et le prix n’est pas fixé. • L’historique en détails. • Quel impact en France ? 57
  55. 55. Prix de l’ebook • Prix ebooks (fixé par l’éditeur) 20 à 30% seulement moins cher que papier : • Loi sur le prix unique du livre de 1981 MAJ en 2011, un prix librement fixé par les éditeurs. • TVA pour ebook est passée de 19,6% à 7% (2012) puis à 5,5% (2013) • Selon les éditeurs, des coûts incompressibles (8 à 15% pour l’auteur, 20% pour le distributeur) et des coûts de numérisation parfois élevés. 58
  56. 56. La réalité • En réalité, marges intéressantes pour éditeurs : 36% papier, 55% ebook. • Refus de brader : car peur baisse des prix & destruction de la valeur ajoutée. • Cannibalisation 59
  57. 57. 60 Livre papier Plus d’infos sur les aspects juridiques Livre numérique • Succès croissant de l’auto-édition ! • 70% de prix va à l’auteur… • + d’1 million de titres édités aux USA
  58. 58. 61
  59. 59. 62
  60. 60. DRM ≠ Domaine Public 63 Limité Librement copiable en illimité DRM Creatives Commons ou domaine public Payant Gratuit DRM Domaine public Standard : limité à 6 appareils (1 PC + 5 liseuses) Reproduction œuvre libre et gratuite. En France, 70 ans après la mort d’un auteur. Chronodégradable : temporaire. Illimité en temps Streaming : pour un accès internet Copiable à volonté Une offre souterraine et illégale existe Légal
  61. 61. 64
  62. 62. DRM allégé : TEA/CARE • Thomas Fourmeux signale que TEA lance CARE en remplacement des DRM. • TEA : The Ebook Alternative (start-up lyonnaise) • CARE : Content and Authors Right Environment • Rend DRM invisible à l’achat • Lancée en Allemagne en 2018 • TEA considère que DRM freine le dvt de la lecture numérique. • Soutien en France par les éditeurs 65
  63. 63. DRM allégé : Readium LCP • = Lightweight Content Protection • Nouvelle solution (2016), interopérable, de gestion de droits qui s’appuie sur une phrase de passe • Pas besoin de compte Adobe • Meilleure gestion des données personnelles qui sont cryptées • Pas de coûts supplémentaires (contrairement à Adobe) 66
  64. 64. DRM allégé : Readium LCP • Accessibilité : option text-to-speech activable (Adobe l’empêche) • Partage dans un cercle restreint • Uniquement pris en charge sur epub • Tous les OS des liseuses peuvent-ils gérer ce nouveau format ? • Maintenu et certifié par EDRLab • Remplacera-t-elle définitivement le DRM d’Adobe ? 67
  65. 65. EBOOKS LIBRES ET GRATUITS 69
  66. 66. Sélections de sites de référence en français • Ebooks en bib • Ebooks libres et gratuits • Paris Littéraire (Google Maps) • FNAC • Projet Gutenberg • Gallica • Numilog • Bib électronique du Québec • Didactibook • Floss Manuals • BDZ • Bibebook 70 • Framabook • Wikisource • Bib Malgache • UQAC • Feedbooks • Livres pour tous • Zebook • Nos livres • In Libro Veritas • Bouquineux • Nouveau : Litt jeunesse libre
  67. 67. En anglais • Manybooks.net • Open library • eBooks & Texts • Leebre 71
  68. 68. Le calendrier de l’avent du domaine public http://www.aventdudomainepublic.org/ 72
  69. 69. QUELQUES ÉLÉMENTS SUR LA MUSIQUE À L'ÈRE NUMÉRIQUE Écouter... 73
  70. 70. 74
  71. 71. 75
  72. 72. 76
  73. 73. Les plateformes de streaming musical 78
  74. 74. 79 • 1D Touch revendique un « streaming équitable » avec une autre modèle économique
  75. 75. QUELQUES ÉLÉMENTS SUR LA VIDÉO À L'ÈRE NUMÉRIQUE Regarder... 80
  76. 76. 81
  77. 77. Marché vidéo physique : sauve qui peut ! 82
  78. 78. 83• SVOD : Subscription video on demand • EST : téléchargement définitif • VOD video on demand (10 ans d’existence en 2017)
  79. 79. 84
  80. 80. 85
  81. 81. 86
  82. 82. 87
  83. 83. 88
  84. 84. 89
  85. 85. 90
  86. 86. 91
  87. 87. 92
  88. 88. Chronologie des médias • Nouveau projet remis le 09/03/18 93
  89. 89. Les habitudes de visionnage des vidéos en ligne en 2018 94
  90. 90. Les habitudes de visionnage des vidéos en ligne en 2018 95
  91. 91. La vidéo représente 58% du trafic internet mondial 96 « Pour avoir accès à tous ces services, le coût est très élevé. Les consommateurs s’abonnent à un ou deux services maximum et piratent le reste. »
  92. 92. Les services de SVOD 97 A venir en 2019 :
  93. 93. LES JEUX VIDÉO 98
  94. 94. 99 Chiffres d’octobre 2018
  95. 95. 100
  96. 96. 101
  97. 97. 102
  98. 98. 103
  99. 99. 104
  100. 100. 105
  101. 101. 106
  102. 102. 107
  103. 103. Les Français regardent des parties de jeux vidéo 108
  104. 104. 109
  105. 105. Les descripteurs PEGI 110
  106. 106. 111
  107. 107. 112
  108. 108. Le casse-tête des modèles économiques Comment arriver à monétiser des contenus immatériels ? http://www.flickr.com/photos/sravishankar/3460495/113
  109. 109. 114 http://www.flickr.com/photos/esparta/472155815 « Quand on partage un bien matériel, il se divise. Quand on partage un bien immatériel, il se multiplie » Serge Soudoplatoff - Les vraies ruptures d’internet
  110. 110. Songeons y un instant, si l’on se donne tant de mal pour imaginer un modèle d’affaire viable pour une filière industrielle de numérisation, c’est peut-être parce que le numérique, de manière tendancielle, ne vaut rien. Le numérique a un coût, surtout lorsqu’on doit numériser, mais, une fois l’investissement réalisé, financièrement et en tant que tel, il ne vaut plus rien. Soyons plus précis : un fichier numérique ne vaut rien. → Un fichier numérique en circulation, c’est de la nitroglycérine pour celui qui en attend une source de revenus. Monétiser l'immatériel 115
  111. 111. Premier réflexe… Récréer artificiellement des formes de rareté avec des DRM Mais au risque de dégrader l’offre légale… 116
  112. 112. Stratégie de verrous numériques = les contenus ne peuvent être lus qu'avec des logiciels ou des supports autorisés.  DRM Adobe pour les e-books (logiciel ADE)  Fichiers chronodégradables (Numilog)  Format AZW ou KF8 des e-books d'Amazon... (Les liseuses Kindle ne lisent pas l’epub)
  113. 113. Second réflexe… La tentation de l’intégration verticale 118
  114. 114. 119 Stratégie d'intégration verticale = terminaux > opérateurs > intermédiaires > éditeurs de contenus  Kindle + Amazon.com + Cloud Player...  iPhone + iTunes + iCloud + Apple Music ...  On reste enfermé dans une marque !
  115. 115. 4 grands types de modèles économiques http://www.flickr.com/photos/cutthemcoupons/5598245619/ 120
  116. 116. 121 Payer par acte d'achat Un modèle économique qui a aussi encouragé le développement de l'achat au morceau (disparition de l'ancien single) ou au chapitre (pour le livre scolaire, pratique...).
  117. 117. 122 La location Le chiffre d’affaires généré en France par la VoD a reculé de 10 % sur un an en janvier 2012 et février 2013 (en volume, la chute est même de 16,9 %). L’offre elle-même pose aussi question, les prix étant peu attractifs (5 euros en moyenne pour la location d’une nouveauté). Source : Les Échos
  118. 118. 123 L'abonnement Des pure players producteurs de contenus peuvent aussi opter pour ce modèle : Mediapart a dépassé les 100 000 abonnés (coût de 9 € par mois). Edwy Plenel : “Nous avons inventé notre propre marketing, chez nous indissociable du contenu.”
  119. 119. 124 Free + Premium = freemium Une offre d'entrée de gamme gratuite (avec publicité et souvent soumise à une inscription préalable), combinée à une offre payante : montée en gamme, pas de publicité, consultation en offline...
  120. 120. 125
  121. 121. « Fausse gratuité » et recettes publicitaires Profiter de l’économie de l’attention http://www.flickr.com/photos/scott_blake/3371844862/ « Si tu ne paies pas pour le produit, c’est que le produit, c’est toi » « La gratuité est encore un modèle économique » D. Lahary 126
  122. 122. 127 Donc, on ne possède plus les fichiers. Si on ne paye plus l’abonnement, on n’a plus accès aux fichiers
  123. 123. LES APPLICATIONS 128
  124. 124. Les applications tablettes en médiathèques • On détourne un usage individuel pour un usage collectif. • Mais il n’existe pas de licences spécifiques pour les institutions. • Donc, comme on est en plein dans nos missions de valorisation & de réduction de la fracture numérique. • Comme pour les CD et les jeux vidéo… 129
  125. 125. Grille d’analyse d’une appli • Gratuité ou non (selon budget) • Nouveauté • « Popularité » • Sujet : relier à une animation • Qualité : graphique & ludique • Disponibilité sur l’OS en question • Public cible • Langue (pas forcément pour les jeux) • Hybridation dans Pol Doc • Quelle médiation ? Quelle animation ? 130
  126. 126. Quand on commence à en avoir beaucoup… • Pour inciter les collègues à les utiliser : organiser des offices comme pour les docs • Donner le temps de tester, de s’amuser avec les applis • Relier à des docs, des thématiques d’action culturelle • Tableau « kits d’applis » pour des animations clés en main • Autres listes 1 & 2 131
  127. 127. 132
  128. 128. L’appli peut être : • Entièrement gratuite • Gratuite mais limitée (achats in-app, version allégée) • Payante mais gratuite temporairement • Payante dans son intégralité • Payante avec des achats in-app 134
  129. 129. « Bibliothécaire », « médiathècaire » & maintenant « applithécaire » ! 135 Veilles Téléchargement TestsValorisations Désherbage
  130. 130. Comme pour tous les autres docs en fait… • Une application = un document comme un autre. • Donc même travail d’acquisition que pour les autres supports plus classiques (livre, BD, CD, DVD, ebooks…) 136
  131. 131. Boutiques d’applis : la course à la popularité • Notre valeur ajoutée : présenter des applis de qualité, méconnues et en accord avec la politique d’acquisition. • Il peut être intéressant d’avoir certaines applis populaires (dans certains cas) pour attirer mais tout comme lors d’une médiation, rediriger vers du contenu neuf/inconnu/intéressant. 137
  132. 132. Boutiques d’applis : la course à la popularité • Applis jeux importantes : car attrait/fidélisation public qui vient aussi pour se détendre à la bib  choix de jeux ludiques. • Ainsi, bib = lieu repère (parfois même affectif) + image modernisée de la bib et succès du bouche à oreille par la suite… et attrait de nouveaux publics. • Et tout ça, dans le respect des règles mais avec le sourire ! 138
  133. 133. Remarques • Ce sont à peu près les mêmes applis qui sont mise en vitrine sur les ≠ stores d’applis • Valorisation publicitaire. •  A nous de faire ce travail de veille que nous faisons pour nos collections physiques ! 139
  134. 134. En atelier numérique Ne pas hésiter à conseiller du contenu, cela fait partie des attentes sous-jacentes. • Facilitation du quotidien (RATP, banque, Marmiton, électricité, listes de courses…), • Communication avec ses proches (skype, etc.) • culturelles (Gallica, abo mag, etc.) • mais aussi des jeux en fonction des goûts de chacun qui stimulent le cerveau : • Interface ludique, gestes manuels, réflexion, challenge… 140
  135. 135. Pour résumer : • C’est sur iOs qu’il y a le + d’apps intéressantes surtout pour la jeunesse. • Prix iPad + élevés si on prend le dernier modèle • Penser à l’adaptateur HDMI pour projeter sur TV ou vidéoprojecteur • Mais de + en +, les apps sont sur iOs et Android. • Ne pas s’enfermer dans un OS si possible… Même si simplicité Apple ! (Accès guidé…) 141
  136. 136. Quelques sites pour veiller sur les applis • Souris Grise • Déclickids (site hors-ligne) • BibApps • Appiday • Tablettes-tactiles.net • Tom’s Guide • App enfant • Super Julie • Pop app SLPJ 142  Propulseur de Ticeman  I love tablette  Idboox  Giiks  + Les bibs qui les valorisent sur leurs sites
  137. 137. Quelques sites pour veiller sur les applis • Bib appli blog • La ruche aux applis • Tablette.com • Les applis quai 42 • Blog St Nazaire • Edululu 143  Les androides  Android pit  Androidmt  FrAndroid  Médiathèques et Numérique en Isère
  138. 138. 144Pas mis à jour depuis… 
  139. 139. Valorisation pour le public • « Catalogue » d’applis papier + numérique • Compensation si pas d’intégration au SIGB (notices) • Site web, Pinterest, Pearltrees… • ateliers découvertes d’appli • ex : Appli’quons-nous à la Gaité Lyrique • Sélection à fréquence régulière en lien avec programmation ou thématique • Accueils classes / Naps / enfants • Tablettes XXL 145
  140. 140. Valorisation en interne et gestion • Un référent qui n’a peur de MAJ les tablettes et d’installer des applis • Tests réguliers ensemble en invitant tous les collègues • Groupe d’acquisition (comme pour les autres domaines) • Transversalité avec les services • Une appli = des animations ! 146
  141. 141. 2 méthodes pour l’achat d’applis •  Il faudrait une appli par tablette pour respecter les droits d’auteurs. • Passer par la régie d’avance et acheter en carte bleue. • Ou achat de cartes correspondantes à l’OS de la tablette auprès de grands magasins par mandat administratif : • iTunes Store • Google Play Store 147
  142. 142. Pour ou contre le rangement des applis ? • vs 148
  143. 143. APPLICATIONS MOBILES Quelques chiffres sur les 149
  144. 144. Marché des applications mobiles • 30% d’augmentation en 2018 • 110 milliards de $ • En moyenne, 2 nouvelles applis installées par mois par utilisateurs. 150
  145. 145. TOP 10 des applis les + populaires en France en 2017 • Facebook • Messenger • WhatsApp • Snapchat • Instagram 151 • Skype • Shazam • Twitter • Le bon coin • Microsoft Word
  146. 146. TOP 10 des applis les + rentables en France en 2017 • Adopte un mec • Deezer • Netflix • Tinder • Badoo 152 • LOVOO • Meetic • Once • iCoyote • Sing! Karaoke
  147. 147. 153
  148. 148. 154
  149. 149. 155
  150. 150. LE MÉTIER DE « MÉDIATEUR NUMÉRIQUE », C’EST QUOI ? 156
  151. 151. D’ailleurs, qu’avez-vous à en dire ? 157
  152. 152. Des missions = une organisation • Différentes casquettes réparties entre tous les « acquéreurs » ? • Tout le monde acquièrent des RN • et 1 personne coordonne : gestion du côté technique (intégration, SSO, SAV…) 158
  153. 153. Un mélange de divers métiers • Développement des publics & partenariats • Relations Publiques • Communication / Community Manager • Commercial : de la prospection à la négociation • Détective : enquêter sur les besoins, réaliser des « études de marché » / « benchmarking » 159
  154. 154. Un mélange de divers métiers • Chargé de mission / chef de projet • Chargé de veille • Animateur + Formateur • « Chercheur » de subventions… • Support informatique aussi… • Rôle central entre l’équipe et la direction = pivot fédérateur 160
  155. 155. Accompagner à la transformation digitale • Faire prendre conscience de l’émergence de nouvelles pratiques que nos publics ont • Ne pas être à la traine mais en phase voire en avance • Et ainsi proposer des services adaptés. 161
  156. 156. Accompagner à la transformation digitale • Primordial si on ne veut pas perdre tous nos usagers • Pas une personne numérique mais transversalité ! • C’est une vision d’équipe, une vision d’ensemble. 162
  157. 157. 163
  158. 158. INNOVER, ÇA FAIT AUSSI PARTIE DU JOB 164
  159. 159. Innovons ! Attention : • Pas la peine de réinventer l’eau chaude ! • On n’innove pas forcément avec une nouvelle technologie, • Ne pas hésiter à regarder ce qu’il se passe ailleurs : « copier » en réadaptant. 165
  160. 160. Innovons ! • Pas chirurgie à cœur ouvert alors il faut tester, oser, explorer ! • Ne pas avoir peur de l’échec • Se battre contre les idées reçues, des politiques ou hiérarchies réticentes • Moderniser l’image des bibs et de leurs services 166
  161. 161. 167
  162. 162. Design thinking • Années 80, Rolf Faste sur la base des travaux de Robert McKim. • Exemple de Doug Dietz, ingénieur de l’IRM • Adapte son service pour les enfants • C’est une méthode inspirée du design permettant de concevoir/tester des expériences/services centrés sur les usagers • « Echouer vite pour avancer + rapidement » • Télécharger le kit complet en creative commons. 168
  163. 163. 169
  164. 164. CULTURE NUMÉRIQUE 170
  165. 165. 171
  166. 166. Biblio box • Génère un réseau auquel on se connecte en wifi via un terminal puis on télécharge les contenus disponibles en creative commons. • Sous le capot  logiciels libres 172
  167. 167. Makey-Makey 173 50€ Exemple de fiche-pratique d’animation
  168. 168. Scratch : programmation simple • En ligne + logiciel • Guide • Utilisable aussi avec les Makey-Makey, etc. • Créer son jeu vidéo 174
  169. 169. Blue-bot / Bee-bot 175 130€
  170. 170. Mash-Up Table 176
  171. 171. Robots en tout genre : NAO 177
  172. 172. Lego Mindstorm • C’est un kit de robotique créé par la société LEGO. Le kit est constitué d'une brique de programmation sur laquelle vont être connecté des moteurs et différents capteurs (sonore, infrarouge, ultrason, ...). Tuto complet. 178
  173. 173. Raspberry Pi • Un ordinateur libre à partir de 25€ • Comparaison entre tous les modèles • Exemples de projets « les + cools de 2016 » 179
  174. 174. Minecraft • Avec ensuite impression 3D… 180 Comment faire
  175. 175. Livre-service • Kiosque intelligent de prêt de livres • Depuis fin 2017 dans le réseau de Plaine Commune. NEDAP et Infor. 181
  176. 176. Et après ? « Tisser » ! • Développer les collections & partenariats • Mais aussi les jeux de société, le tricot… • Renseignez-vous auprès de votre BD(P) 182
  177. 177. Tendances Fablab • Hybridation FabLab / bibs = points communs entre notre charte de l’UNESCO et celle des fablab • Maker Space = bidouille sans charte • Culture des makers : “Contre culture” en réaction avec la culture officielle et mercantile. • Les méd. des Ulis possède un FabLab • Lab en bib : fablab & makerspace en bib • Ce n’est pas qu’une mode • Thèse, slideshare 183
  178. 178. Se former tout au long de la vie • Avoir une culture numérique, • Se tenir au courant des divers évolutions, avoir un minimum de pratiques personnelles • Formations en interne / externe • Médiathècaire ultra-connectée ! 184
  179. 179. Conclusion • Créer, animer, fédérer une communauté autour d’un intérêt commun = but ultime 185

×