Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Definition du cloud

2,977 views

Published on

Traduction du projet de définition officielle du cloud

Published in: Technology
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Definition du cloud

  1. 1. Bientôt une définition 'officielle' du Cloud Considérant le Cloud Computing comme une avancée technologique majeure, le gouvernement des états-unis travaille activement à la préparation de leur nouveau programme en la matière. La semaine dernière, ils ont rendu public la première version de ce qui pourrait devenir la définition 'officielle' du Cloud Computing selon Washington:. Document en anglais sur elasticvapor.com Projet de définition officielle du Cloud Computing, traduit par Christophe NEY 4-24-09 par Peter Mell et Tim Grance, NIST, Laboratoire des technologies de l'information Note 1: Le Cloud Computing est un paradigme encore en évolution. Les définitions, les cas d'utilisation, les technologies sous-jacentes, les enjeux, les risques et les bénéfices proposés dans ce document sont amenés à être débattus par les acteurs des secteurs publics et privés du domaine. Les définitions, les attributs et les caractéristiques sont amenés à évoluer au fil du temps. Note 2: L'industrie du Cloud Computing représente un grand écosystème rassemblant de nombreux modèles, fournisseurs et secteurs de marché. Cette définition tente de couvrir toutes les facettes du Cloud Computing. Définition du Cloud Computing Le Cloud Computing est un modèle de paiement à la carte (pay-per-use) pour une mise à disposition simple et à la demande de ressources informatiques (par exemple, des réseaux, des serveurs, du stockage, des applications, des services). Ces ressources peuvent ainsi être provisionnée ou libérée avec un minimum d'effort de gestion ou d'interaction avec le fournisseur de service. Ce modèle dit 'Cloud Computing' favorise la disponibilité et comprend cinq principales caractéristiques, trois modèles de prestations et quatre modèles de déploiement. Principales caractéristiques Le Self-service à la demande. Un client peut au besoin résilier unilatéralement la fourniture de capacités de calcul, telles que du temps de calcul et du stockage en réseau, sans avoir recours à une interaction humaine avec chaque fournisseur de service. L'accès ubiquitaire au réseau. Les capacités de calcul sont disponibles sur le réseau et accessibles par le biais de mécanismes normalisés qui en favorisent l'utilisation par des plates-formes hétérogènes à client lourds ou légers (par exemple, des téléphones mobiles, des ordinateurs portables des PDA). L'agrégation des ressources indépendamment du lieu. Les ressources de calcul sont mises au service de tous les clients en utilisant un modèle multi-locataires, avec une assignation et une ré-affectation dynamique des ressources physiques et virtuelles en fonction de la demande. Le client n'a généralement ni le contrôle ou la connaissance de la localisation exacte de la ressources. Par exemple, ces ressources comprennent le stockage, le traitement, la mémoire, la bande passante du réseau et les machines virtuelles. L'Elasticité Rapide. Les facilités peuvent être rapidement provisionnés de manière élastique afin d'assurer une mise à l'échelle en un cours laps de temps, et également rapidement libéré pour au contraire réduire l'échelle du système. Pour le client, les capacités disponibles à la location semblent souvent être infinie et peuvent être achetées dans n'importe quelle quantité, à tout moment. Paiement à la carte. Les capacités sont payées à la consommation, par relevé d'un compteur, sur frais de service, ou par la publicité de manière à promouvoir le modèle d'optimisation de l'utilisation
  2. 2. des ressources (par exemple sur mesure du stockage, de la bande passante et des ressources informatiques utilisées, sur la base d'une tarification pour le nombre de comptes d'utilisateurs actifs par mois). La consommation du Cloud est consolidée au sein de l'organisation et des départements du client sur une base quantitative (unité monétaire ou tout autre). Note: Le Cloud logiciel profite pleinement du paradigme de 'Cloud' en étant orienté service et en mettant l'accent sur les services non-persistant, le faible couplage, la modularité et l'interopérabilité sémantique. Modèles de prestations Le Cloud Logiciel comme un service (SaaS). La facilité fournie au client est celle d'utiliser les applications du fournisseurs alors qu'elles s'exécutent sur une infrastructure de type Cloud et d'y accéder des interfaces de type client léger telles qu'un navigateur Web (ex Webmail). Le client ne gère ni ne contrôle l'infrastructure de Cloud sous-jacente qu'il s'agisse du réseau, des serveurs , de OS, du stockage, ou même des fonctionnalité de chaque application à l'exception d'une éventuelle configuration limitée et spécifique aux utilisateurs. Les Plateformes de Cloud comme un service (PaaS). La facilité fournie est de permettre aux clients de déployer leurs applications sur l'infrastructure de Cloud du fournisseur, dans la mesure ou celles- ci sont basées sur des langage de programmation et des outils supportés par le fournisseur (par exemple, Java, Python,. Net) s. Le client ne gère ni ne contrôle l'infrastructure de Cloud sous- jacente qu'il s'agisse du réseau, des serveurs, de OS, du stockage, mais a le contrôle sur les applications déployées et à la possibilité de configurer l'environnement d'hébergement applicatif. L'infrastructure de Cloud comme un service (IAAS). La facilité fournie au client est la location du traitement, du stockage, des réseaux et autres ressources de calcul fondamentales. Le client est en mesure de déployer et d'exécuter des logiciels tels que des systèmes d'exploitation et des applications. Le client ne gère ni ne contrôle l'infrastructure de Cloud sous-jacente, mais il a le contrôle sur les systèmes d'exploitation, le stockage, le déploiement des applications et éventuellement la possibilité de sélectionner des composants réseau (par exemple, des pare-feu, des répartiteurs de charge) Modèles de déploiement Clouds Privés. L'infrastructure de Cloud est détenue ou louée par une organisation unique et est exploité uniquement par cette organisation. Clouds Communautaires. L'infrastructure de Cloud est partagée par plusieurs organisations et s'appuie sur une communauté d'intérêt (qui partage par exemple, une mission, des exigences en matière de sécurité, une politique de respect des normes). Clouds Publics. L'infrastructure de Cloud appartient à une organisation de vente de services au public en général ou à un grand groupe industriel. Clouds Hybrides. L'infrastructure de Cloud est une composition de deux ou plusieurs infrastructures de Cloud (internes, communautaires ou publiques) qui demeurent des entités uniques, mais qui sont liées par une technologie brevetée ou standardisée qui permet la portabilité des données et des applications (exemple: le cloud bursting). Chaque modèle de déploiement est du type interne ou externe. Les Clouds internes résident dans le périmètre de sécurité du réseau des organisations, les Clouds externes à l'extérieur de ce même périmètre.

×