Successfully reported this slideshow.
Your SlideShare is downloading. ×

Digital 4 Circular Wallonia | IFAPME Gembloux - 08 septembre 2022

Digital 4 Circular Wallonia | IFAPME Gembloux - 08 septembre 2022

Download to read offline

Découvrez les présentations des orateurs (SPW, ADN, CAP Construction, CSTC, TWEED, Octave, Destore, Cluster H2O, SPGE, Cebedeau, INFOPOLE) ainsi que des photos de l'événement du 08 septembre dernier, dédié à la mise en œuvre de solutions numériques en faveur de l'économie circulaire, au sein des chaînes de valeurs des secteurs de la construction, du stockage d'énergie et de l'eau.

Découvrez les présentations des orateurs (SPW, ADN, CAP Construction, CSTC, TWEED, Octave, Destore, Cluster H2O, SPGE, Cebedeau, INFOPOLE) ainsi que des photos de l'événement du 08 septembre dernier, dédié à la mise en œuvre de solutions numériques en faveur de l'économie circulaire, au sein des chaînes de valeurs des secteurs de la construction, du stockage d'énergie et de l'eau.

Advertisement
Advertisement

More Related Content

More from cluster_tweed

Advertisement

Digital 4 Circular Wallonia | IFAPME Gembloux - 08 septembre 2022

  1. 1. Programme • Circular Wallonia, la stratégie de déploiement de l’économie circulaire en Wallonie - SPW • Appel à projets Digital 4 Circular Wallonia - Agence Du Numérique • Construction • Enjeux de la transition digitale au service de bâtiment circulaire - CAP Construction • Outils numériques pour appliquer l’économie circulaire dans la construction : ré-emploi & recyclage, éco-conception & optimisation, approche globale de l'ouvrage - CSTC • Stockage de l'énergie • Enjeux de la circularité dans le domaine du stockage énergétique - Cluster TWEED • Un système de stockage d'énergie durable, rentable et fiable avec des batteries de seconde vie de véhicules électriques - Octave • Une batterie de stockage thermique intelligente et écologique au service d’une meilleure intégration des énergies renouvelables - Destore • Cycle de l'eau • Enjeux de la circularité dans le domaine de l’eau - Cluster H2O & SPGE • Circularité de l'eau - Challenges technlogiques & exemples de cas - Cebedeau • Tour d’horizon de solutions digitales et cas d'appications - INFOPOLE
  2. 2. CHAMART Lisa - Cellule de coordination de Circular Wallonia Direction de la Politique Economique – SPW EER
  3. 3. Stratégie pilotée par le Ministre Borsus et co-pilotée par les Ministres Morreale et Tellier Cellule de coordination : Direction du Développement durable (SG) – Direction de la Politique économique (SPW EER)
  4. 4. q Nécessité d'évoluer vers une économie bas carbone Transitions verte et digitale énergie , modes d'extraction/traitement des ressources, de Production et de consommation q Raréfaction des ressources, volatilité des prix, ruptures de chaînes d'approvisionnement Constats – défis
  5. 5. Evolution du PIB mondial, de la demande en matériaux et des émissions de CO2. Source: Circularity Gap Report 2021
  6. 6. q Déchets, impact environnemental – biodiversité La phase de production ne représente que 5% de l’impact environnemental d’un produit q S'inscrire dans l’agenda UE Ø Green deal – UE neutre en carbone en 2050, Ø Fit for 55 : diminution de 55% d’émissions min. pour 2030 Ø Transition énergétique – économie d’énergie et de matières Ø Plan d’action UE d’économie circulaire, Leviers UE : Horizon Europe, Fonds pour l’innovation, Partenariats S3, Digital Europe, Instruments BEI/FEI, Invest EU,… Constats – défis
  7. 7. Risques Economie circulaire Opportunités Opportunités § Réduction et maîtrise des coûts opérationnels § Améliorer la compétitivité § Renforce les relations clients – employés – fournisseurs § Nouveaux marchés Risques § Raréfaction des ressources § Volatilité des prix, ruptures d’approvisionnement § Transition énergétique, intensité « carbone » § Déchets / Impact environnemental Economie circulaire § Approvisionnement durable § Ecodesign / Circular Design § Remanufacturing § Symbiose industrielle § Nouveaux business models – économie de la fonctionnalité § Ressources renouvelables - incorporation de matières recyclées § Réparation, réutilisation
  8. 8. Economie circulaire « Les produits et les matières conservent leur valeur le plus longtemps possible ; les déchets et l’utilisation des ressources sont réduits au minimum et, lorsqu’un produit arrive en fin de vie, les ressources qui le composent sont maintenues dans le cycle économique afin d’être utilisées encore et encore pour recréer de la valeur » Définition de la Commission européenne Ø L’optimisation de l’utilisation des ressources, quelles qu’elles soient ; Ø Le découplage de la prospérité/du bien-être et de la consommation de ressources.
  9. 9. Principaux partenaires publics
  10. 10. 5 axes d’actions 6 chaînes de valeur prioritaires + biosourcé 60 mesures Innovation comme catalyseur ( digital)
  11. 11. CHAINES DE VALEUR PRIORITAIRES – COORDINATEURS Biobasé
  12. 12. Soutiens aux entreprises
  13. 13. § Réseau des référents en économie circulaire Les référents accompagnent, gratuitement, dans la détection de potentiel d’EC § Financement Easy Green (Sowalfin) prêt ou prise de participation en capital, à certaines conditions. § Chèque Economie circulaire financer des prestations de type conseil (expert) § NEXT (SRIW) : financement d’entreprises en EC § Aides à l’investissement, Aides à l’Environnement (ENV) et à l’Utilisation Durable de l’Énergie (UDE), 1. Soutien en conseil, mise en œuvre, financement
  14. 14. 2. Soutiens à l’innovation liée à l’économie circulaire O Projets collaboratifs innovants d’économie circulaire au sein des Pôles de compétitivité O Actions spécifiques au sein des chaînes de valeur O Financement de solutions numériques pour une économie circulaire : • Programme Digital4CW • Appel Industries du Futur (Agence du numérique) • Appel Start4AI (Agence du Numérique))
  15. 15. 3. Soutien pour l’implication des acteurs wallons dans des programmes et réseaux européens et internationaux ØSoutien du NCP Wallonie pour le montage de projets (Horizon Europe, LIFE,…) ØRenforcer la visibilité européenne et internationale des produits et des services circulaires wallons, notamment à travers les activités de l’AWEX ØAmplifier les partenariats technologiques internationaux via le réseau Entreprise Europe Network (EEN) Wallonia
  16. 16. 4. Formations Ø Formation de facilitateur. trice en économie circulaire (Circular Business Developper) du FOREM Cette formation a été lancée en septembre 2019. Elle est issue de la collaboration de 4 centres de compétences. Ø Alimentation durable, IT et réduction des déchets En Wallonie, les formations en apprentissage/alternance et de chef d’entreprise de l’IFAPME comprennent déjà l’acquisition de compétences contribuant au déploiement d’une économie circulaire. Ø Nouveau projet en cours
  17. 17. 5. Appels à projets spécifiques Ø GO CIRCULAR Nouvelle édition en décembre 2022 Focus sur 4 catégories de projets : starter, diversification, transition et scale-up Ø Appels à projets PWDR q « Collectes sélectives innovantes » (26/09) q…
  18. 18. Merci pour votre attention ! Economiecirculaire.wallonie.be https://www.linkedin.com/company/circular-wallonia
  19. 19. 1 Appel à Projets Digital 4 Circular Wallonia 2022 08/09/2022 Evénement Interpôles - Gembloux Agence du Numérique
  20. 20. Plan de Relance wallon, Fiche 161, Axe 3: Contexte général 2 Numéro Description Durée en mois Porteur (s) AXE 3 Appel à projets 9 AdN SPWEER Objectifs de chaque participant Au travers du lancement de plusieurs appels à projets, l’objectif est d’amplifier l’intégration et l’utilisation des technologies numériques dans une logique d’économie circulaire : • Explore IT4circularity : pour accompagner les entreprises dans la découverte des technologie en faveur de l’économie circulaire. • Implement IT4circularity : pour accompagner les entreprises dans la mise en place de PoC’s. • Develop IT4circularity : pour accompagner les entreprises porteuses de solutions numériques à la mise sur le marché.
  21. 21. 1. Des AAP focalisés sur des filières prioritaires de Circular Wallonia: l’expérience acquise par l’AdN montre que les AAP « sectoriels » ont plus de succès que les génériques. 2. Des AAP orientés solution IT: pour se démarquer d’autres AAP en économie circulaire grâce au caractère numérique des solutions développées et des prestataires impliqués. 3. Des AAP coordonnés avec les autres outils et appels liés à l’économie circulaire. 4. Capitaliser sur une longue expérience: sur le modèle validé et réussi des AAP « DW4AI », en particulier les AAP « Tremplin IA ». 5. Un réseau de partenaires est essentiel pour la réussite de l’AAP, tant au niveau de sa conception, de sa diffusion, de la sélection des projets que de la promotion. Principes généraux 3
  22. 22. Le secteur de la construction. • Un pan très important de l’économie wallonne, confronté à des contraintes de plus en plus nombreuses dans la réalisation des projets et à des défis majeurs pour le futur (construction/rénovation de logements et d'infrastructures, exigences environnementales et énergétiques, optimisation de l’usage des ressources). Le cycle de l’eau • Réutilisation des eaux issues du traitement des eaux usées dans les stations d’épuration ou dans les processus industriels et les eaux issues du démergement afin de les intégrer à nouveau dans les processus agricoles et industriels. Cela recouvre des éléments divers, allant de la garantie d’un approvisionnement durable à la valorisation des eaux usées. Le stockage d’énergie • Le stockage de l’énergie, notamment produite par des moyens de production verts mais intermittents, participe aux solutions bas carbone soutenant la transition énergétique. A l’inverse, la fabrication de système de stockage de ces énergies implique l’utilisation de matériaux rares et leur recyclage demeure problématique en termes de responsabilité durable. Les autres filières seront intégrées aux appels à projets 2023 et 2024 Les filières visées 4
  23. 23. Le numérique comme enabling technology - des outils incontournables pour: • Améliorer l’efficacité des processus au sein de l’entreprise et entre les entreprises au sein des filières • Contrôler l’efficacité énergétique des activités, depuis la conception jusqu’à l’exploitation • Réduire l’impact des activités de l’entreprise sur l’environnement via l’adoption de pratiques d’économie circulaire • Réduire la dépendance en matière d'approvisionnement, en matières premières et en énergie • Définir de nouveaux business models pour les filières au moyen de la numérisation des process, des produits et des services Numérique et Circularité (1) 5
  24. 24. Les effets indirects de l’usage du numérique pour l’économie circulaire : • Améliorer la résilience, les capacités d'innovation et la compétitivité durable de l’ entreprise via un accès facile aux technologies numériques • Accélérer l'accès au marché de produits et services durables fournis par les PME technologiques, en renforçant l'innovation et la croissance en Wallonie • Créer des emplois non délocalisables en Wallonie • Retirer des leçons clefs pour élaborer la stratégie numérique et d’économie circulaire en Wallonie à plus long terme. Le premier AAP sera évalué pour (ré-)orienter les éditions futures • Toutes les technologies et applications numériques contribuant à l’insertion des bénéficiaires dans l’économie circulaire sont finançables. On espère cependant stimuler l’usage de technologies innovantes telles que l’IA, l’IoT, les jumeaux numériques, … Numérique et Circularité (2) 6
  25. 25. • Implement IT4Circularity : financement de démonstrateurs individuels ou collectifs de technologies numériques accélérant le passage à l’économie circulaire en Wallonie (Proofs of Concept). Ces PoCs pourront être menés par des entreprises et des acteurs d’innovation et devront être implémentés et testés sur des processus d’entreprises wallonnes. • La priorité sera donnée aux projets présentant le plus de probabilités de passage en production. La plupart des entreprises wallonnes étant encore peu sensibilisées à la problématique de l’économie circulaire, on se concentrera sur des TRL assez élevés (de 5 à 7 – du prototype au scale-up). Types de projets visés (1) 7
  26. 26. • Les entreprises liées aux filières sélectionnées peuvent participer comme bénéficiaires, quelle que soit leur taille ou leur niveau de maturité digitale. • Toutes les technologies numériques et applications contribuant à l’insertion du bénéficiaire dans l’économie circulaire, dans une optique de réduction de l’impact environnemental de son activité et d’amélioration de ses capacités d'innovation des entreprises, sont finançables. • Les PoCs seront mis en œuvre par des prestataires numériques désignés par le bénéficiaire ou appartenant à un pool d’experts (un appel à candidatures a été lancé pour le constituer). Types de projets visés (2) 8
  27. 27. Construction • Mettre en place des inventaires de ressources et de déchets, de la première utilisation au recyclage de ceux- ci en fin de chantier. • Éco-concevoir ses produits et ses services, produire de nouveaux matériaux innovants ; • Développer des réseaux de réemploi, de matériaux recyclable et réutilisable, par exemple en favorisant la coopération inter-entreprise au sein des filières ; • Optimiser les ressources, les flux et la logistique. Notamment, suivre les produits (puces RFID, codes-barres), dans ce modèle numérique, dès leur (pré)fabrication jusqu’au chantier ; • Permettre une gestion optimale de l’ouvrage / bâtiment / infrastructure (usage, maintenance, rénovation) en contrôlant les effets sur l’environnement tout au long de sa vie, et en minimiser sa consommation énergétique ; • Adopter les meilleures solutions énergétiques, pour l’usage des matières, etc. ; Quelques exemples de projets 9
  28. 28. Cycle de l’eau • Mise en œuvre de techniques visant à limiter les besoins en ressources naturelles, utilisation des énergies renouvelables pour alimenter les équipements industriels ; • Eco-conception : utilisation de nouveaux modèles de conception visant à réduire l’empreinte environnementale de l’eau tout au long de son cycle de vie ; • Ecologie industrielle et territoriale : recherche de synergies éco-industrielles à l’échelle d’un territoire, qui visent à optimiser l’utilisation des ressources en eau dans une logique de mutualisation et d’échange ; • Economie de la fonctionnalité : système d’économie collaborative privilégiant l’usage d’un produit à son acquisition. Il s’agit de vendre davantage de services liés à un produit que le produit lui-même ; • Consommation responsable : prise en compte des impacts environnementaux dans le choix d’un produit ou d’un service lié à l’eau ; • Allongement de la durée d’usage : réemploi et/ou réutilisation de l’eau, recyclage et valorisation des eaux usées : traitement des eaux usées domestiques et mise en valeur des matières contenues dans les eaux usées collectées Quelques exemples de projets 10
  29. 29. Stockage d’énergie • Eco-concepZon des systèmes de stockage ; • Nouvelles technologies de concepZon et de producZon ; • Systèmes et packs ba]eries innovants ; • Technologies de recondiZonnement des systèmes de stockage (& de remanufacturing) ; • Nouveaux procédés de tri et de valorisaZon des maZères ; • Logiciels de gesZon pour une meilleure opZmisaZon des systèmes de stockage ; • Systèmes de récupéraZon d’énergie intelligents ; • PlanificaZon opéraZonnelle basée sur la disponibilité des énergies renouvelables ; • Renforcer la circularité grâce au potenZel des données Quelques exemples de projets 11
  30. 30. Les projets doivent rassembler une entité représentant le côté « entreprise » (demande numérique- bénéficiaire) ET une autre entité représentant le côté « technologique » (offre numérique - Expert). Ces entités peuvent respectivement être constituées de plusieurs entreprises (demande) et de plusieurs entreprises et/ou organisations (offre). Dans l'hypothèse où une entreprise lauréate n'aurait pas encore identifié (tous les) prestataires en mesure de répondre à ses besoins, une liste issue du pool d'experts lui sera proposée • Prestataires spécialisés dans le numérique: entreprises privées wallonnes ou étrangères, Centres de Recherche Agréés (CRA) ou de Centres de Recherche attachés aux Hautes Écoles • Les URU ne seront pas éligibles, car: • Les niveaux de TRL sont assez élevés (5 à 7) • Il faut éviter les distorsions de concurrence Bénéficiaires et Prestataires (experts) 12
  31. 31. Montant des budgets et éligibilité des coûts 13 Caractéristiques d’un projet Nombre de parties prenantes Deux : une entreprise wallonne ou un consortium d’entreprises wallonnes + un ou plusieurs experts / prestataires numériques – (entités wallonne, belges, ou internationales) Financement par projet 70% du montant total du projet HTVA. Maximum 75.000 Euros de subvention. Durée du projet 9 mois maximum Impacts Réduire l’impact environnemental de l’activité des entreprises via l’adoption de pratiques d’économie circulaires supportées par des solutions numériques. Améliorer la compétitivité durable des entreprises concernées sur le marché Augmenter l’emploi local Publication des résultats Visibilité limitée avec dissémination générique de bonnes pratiques Nombre maximum de projets financés par l’appel Les projets seront évalués par un jury et seront financés sur base du classement résultant de cette évaluation, jusqu’à épuisement du budget. Frais de personnel Frais de sous-traitance Frais de mission Activités de communication
  32. 32. • Constitution d’un jury de sélection: • AdN, SPW, Pôles, Cabinet du Ministre • Autres : choisir entre « juge et partie » • Le jury classera les candidatures dans un ordre décroissant et les financements sont attribués jusqu’à épuisement du budget (> 600k €) • Le SPW délivre les subsides directement aux bénéficiaires sur base des décisions du jury (avantage de la simplicité, aides de minimis) Sélection des projets 14
  33. 33. • Viabilité économique du projet • Partenariats préalables ou envisagés une fois la solution en place ; • Potentiel de croissance avec focus sur la compétitivité durable ; • Potentiel d’impact des activités de son entreprise sur l’environnement ; • Potentiel de l’impact sur la création d’emploi local ; • Degré d’innovation de la solution proposée (par rapport à la situation actuelle de l’entreprise) ; • Degré d’excellence/qualité dans la méthodologie, la mise en œuvre et plan d’action ; • Faisabilité de la solution numérique ; • Représentativité de la problématique du projet soumis par rapport au secteur (et en adéquation avec le métier spécifique du soumissionnaire) ainsi que des technologies numériques proposées ; • Priorité donnée aux approches open source et aux résultats transposables ; • Potentiel de visibilité pour stimuler l’usage du numérique dans le cadre de l’économie circulaire en Wallonie. Quelques Critères de Sélection 15
  34. 34. • Avantages pour le demandeur (bénéficiaire) : réduction de son impact environnemental, insertion dans l’économie circulaire, augmentation de l’efficacité de l’entreprise pour améliorer sa compétitivité durable, son offre de produits et son business. • Avantages pour l’offreur (expert / prestataire) : croissance pour les fournisseurs de technologies dans l’implémentation de leur technologie et la reproductibilité et l’évolutivité des mêmes solutions dans d’autres cas d’utilisation. • Avantages pour la Wallonie : impacts sociétal et d’innovation sur le tissu socio-économique régional, constitution d’une base de données régionale de cas d’usages pouvant servir d’inspiration pour d’autres acteurs. Bénéfices attendus 16
  35. 35. Les Partenaires 17
  36. 36. • Programme Circular Wallonia • Chèques économie circulaire • Chèques maturité numérique • Chèques technologiques (ce qui implique l’intervention des CRA dans le processus) • Appels à projets « Industrie du Futur » - Focus préfabrication (priorité du secteur) • Appel à projets « chantiers et services circulaires » (été 2021) • Appel à projets « déchets – ressources » (février 2022) • Démonstrateurs Build4Wal / Industrie du Futur Aides et programmes complémentaires 18
  37. 37. • Appel à candidatures pour la constitution d’un pool d’experts – 15 juillet • Lancement de l’AAP – 16 août • Composition du jury de sélection – 23 septembre • Date limite de réponse à l’AAP – 3 octobre • Sélection des projets – 15 octobre • Conventions (subsides) – 4 novembre Modalités pratiques - Timing 19
  38. 38. 20 We love digital ! We make digital ! We know digital ! Agence du Numérique Av. Prince de Liège, 133 - 5100 Jambes +32 (0)81 778080 www.adn.be Digital Wallonia www.digitalwallonia.be info@digitalwallonia.be @digitalwallonia facebook.com/digitalwallonia Renaud Delhaye renaud.delhaye@adn.be
  39. 39. Enjeux de la transition digitale au service de bâtiment circulaire 8 septembre 2022
  40. 40. Une double transition… Réflexion globale: penser au cycle de vie complet des bâtiments de la production des matériaux au SAV du bâtiment Données Processus Stratégie Ressources humaines Outils
  41. 41. …qui nécessite un investissement Retombées économiques « Dans le champ de l’économie circulaire, la construction a été identifiée par la Wallonie en 2017 comme l’un des secteurs avec le plus haut potentiel de création de valeur ajoutée et d’emplois » (Circular Wallonia)
  42. 42. …et au-delà …et qui implique l’ensemble de la chaîne de valeur
  43. 43. Qu’est-ce qu’on y gagne? -remise en question en faveur d’un parc immobilier pérenne -mieux communiquer auprès des clients -repenser la conception et le développement de vos produits -imaginer leur potentiel d’utilisation et de réemploi - disposer d’un ensemble de principes et de critères qui aident à préciser vos ambitions et besoins de conception - anticiper l’intégration de l’adaptabilité du bâtiment et des flux circulaires de matériaux dans l’énoncé du projet -Anticiper vos besoins - Optimisation des ressources, flux et de la logistique Optimiser la gestion du bâtiment: fonctionnalité et usage, maintenance, exploitation et rénovation Un cadre collaboratif efficace, source d’optimisation
  44. 44. Favoriser la réduction de l’empreinte environnementale du secteur • Circubuild: guide de la construction circulaire en Wallonie et à Bruxelles • Recherche et développement de projets et collaborations
  45. 45. Table ronde décarbonation • 10 mars 2022 • Réservé aux membres Réemploi des matériaux : comment y parvenir ? • 20 juin 2022 • Réservé aux membres Fiche pratique: Le réemploi, quels interlocuteurs et quels outils disponibles ? https://clusters.wallonie.be/cap-construction/fr/fiche-pratique- le-reemploi-quels-interlocuteurs-et-quels-outils-disponibles Discussions autour de 5 thématiques inspirées du Shift Project https://clusters.wallonie.be/cap-construction/fr/news/retour- sur-la-table-ronde-construction-et-decarbonation-vers-une- revolution-durable
  46. 46. • Proposition d’orateurs wallons • Organisation d’une mission de participation au colloque, visites et rencontres B2B Info: pauline.bruge@cap-construction.be
  47. 47. L’équipe CAP Construction Pauline Bruge Chargée de Projets Patrice Clément Chargé de Projets Déborah Depauw Directrice
  48. 48. Outils numériques pour appliquer l’économie circulaire dans la construction François Denis Réemploi, recyclage, éco-conception & optimisation : Approche globale dans l’ouvrage CSTC – Digital Construction 08/09/2022
  49. 49. Nous vivons dans une période complexe et incertaine QUID 2050 ?
  50. 50. Nous vivons dans une période complexe et incertaine
  51. 51. Les pistes et solutions sont tout aussi complexes « économie circulaire »
  52. 52. Les pistes et solutions sont tout aussi complexes
  53. 53. La transition numérique peut faciliter la prise de décision, l’automatisation et l’optimisation Source: https://www.ontotext.com/knowledgehub/fundamentals/dikw-pyramid/ Meten is Weten? Collecter Structurer Analyser Apprendre
  54. 54. La transition numérique permet une conception et des choix « éclairés»
  55. 55. Gérer et partager l’information Développer et tester des outils et solutions technologiques Accompagner et documenter les nouvelles approches et méthodologies Le CSTC développe des solutions numérique qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  56. 56. Gérer et partager l’information Développer et tester des outils et solutions technologiques Accompagner et documenter les nouvelles approches et méthodologies Le CSTC développe des solutions numérique qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  57. 57. La transition numérique du secteur de la construction est une étape nécessaire pour l’économie circulaire Life-Cycle Construction process (with/without BIM) Définir et structurer les informations « conception et construction assistée » ou de l’automatisation => Gérer la complexité => Gérer l’incertitude
  58. 58. Architects Owner/ Facility Manager Material producers Contractors Engineering offices PEB, TOTEM, permis d’environnement, … Stabilité/ Energie/ Ventilation Gouvernement Organismes de certification Validation de données Subcontractors Software companies = enablers Flux d’informations pertinents pour la circularité LCA/PEB/Circularité Transfert des modèles et des données Aujourd’hui: As-Built + FM Demain: Export base de données de matériaux ou de produits de constructions
  59. 59. BIM facilite la conception de bâtiment « circulaire » grâce à la mise à disposition d’information Bibliothèque de matériaux disponibles Feedback sur les choix de conception Carte d’identité du bâtiment/des éléments
  60. 60. Le CSTC contribue à la standardisation et au partage d’information nécessaires à la transition écologique du secteur Conventions de modélisation IDS spécifiques Structure des données/Modèles de données Contrats, Protocoles et méthodes de travail (ISO19650) Spécifications et structure des projets Combinaison d’environnement (Opendata, GIS) Exports des données (FM, passeport matériaux) Interopérabilité => Gérer l’incertitude en assurant une collecte et un partage des données => Gérer la complexité en facilitant l’utilisation de ces données pour des analyses avancées
  61. 61. Gérer et partager l’information Développer et tester des outils et solutions technologiques Accompagner et documenter les nouvelles approches et méthodologies Le CSTC développe des solutions numérique qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  62. 62. Le CSTC développe et teste des solutions numériques qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  63. 63. Le CSTC développe et teste des solutions numériques qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  64. 64. Le CSTC développe et teste des solutions numériques qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  65. 65. Le CSTC développe et teste des solutions numériques qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  66. 66. Utiliser un modèle 3D pour simplifier un inventaire
  67. 67. BIM facilite le processus d’inventaire et l’échange d’information car il permet de structurer, gérer et prioriser les informations Buildazon
  68. 68. BIM facilite l’analyse et l’évaluation d’un bâtiment car il permet de lier données et géométrie
  69. 69. Gérer et partager l’information Développer et tester des outils et solutions technologiques Accompagner et documenter les nouvelles approches et méthodologies Le CSTC développe des solutions numérique qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  70. 70. Le CSTC développe et teste des solutions numériques qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  71. 71. Le CSTC développe et teste des solutions numériques qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  72. 72. Sur base d’un plan .dwg extraire des données et informations utiles pour un inventaire rapide
  73. 73. Sur base d’un plan .dwg extraire des données et informations utiles pour un inventaire rapide Extraire, classifier et compter un certain type de bloc Nombre de portes
  74. 74. Sur base d’un plan .dwg extraire des données et informations utiles pour un inventaire rapide Quantification automatisée de surfaces sur base de polylignes Surface de pièces avec revêtement de type « x »
  75. 75. Rough manual estimation: Room dimension : 25m² + 2.5m² (10%) tile dimension 30cmx30cm -> 0.09m² 25/0.09=277.78= 278 tiles 27.5/0.09 = 305.55 = 306 tiles (overestimation)
  76. 76. Amount of units : 289 Amount of full size tiles: 256 Cut tiles: 33 Amount of units : 297 Amount of « full size » tiles: 264 Cut tiles: 33 -> des estimations rapides (un peu) plus précises
  77. 77. Le CSTC a publié une monographie qui introduit et défini les principes de l’économie circulaire Source: https://www.cstc.be/publications/monographies/28/
  78. 78. Gérer et partager l’information Développer et tester des outils et solutions technologiques Accompagner et documenter les nouvelles approches et méthodologies Le CSTC développe des solutions numérique qui soutiennent le développement de l’économie circulaire
  79. 79. Le numérique peut faciliter l’inventaire, l’analyse ou soutenir la conception de bâtiments circulaires
  80. 80. Nous vivons dans une période complexe et incertaine QUID 2050 ?
  81. 81. “The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” William Arthur Ward C’est à nous de choisir de contribuer activement au changement!
  82. 82. Outils numériques pour appliquer l’économie circulaire dans la construction François Denis Réemploi, recyclage, éco-conception & optimisation : Approche globale dans l’ouvrage CSTC – Digital Construction 08/09/2022
  83. 83. Enjeux de la circularité dans le domaine du stockage énergétique 8/09/2022
  84. 84. Marché & Applications Stockage d’énergie Source, Battery2030
  85. 85. 3 Zoom : Projets & applications dans le secteur énergétique Ex : Virtual Power Plant Stockage d’énergie
  86. 86. 4 Stockage d’énergie Source, L’écho Source, L’écho Source, Our World in Data Zoom : Projets & applications dans le secteur énergétique en Belgique
  87. 87. 5 Marché en tension sur les matières premières (ex, Lithium) Stockage d’énergie
  88. 88. 6 Lithium, impact environnemental et marché EU Stockage d’énergie • Les émissions de CO2 : il faut entre 5 et 15 tonnes de CO2 en moyenne pour produire 1 tonne de lithium • L’utilisation en eau : il faut entre 400 et 500 m3 d’eau pour produire 1 tonne de lithium • L’utilisation des sols/terres : il faut prévoir plus de 3000 m2 de terres pour produire 1 tonne de lithium (et prévoir des bassins d’évaporations) • Marché estimé de plus de 20 Mt d’ici 2050 • Volonté EU de produire du lithium « made in Europe » qui s’est traduite par la création notamment de l’alliance européenne pour les batteries ou des roadmaps technologiques au niveau EU (Batteries EU, Battery 2030+)
  89. 89. 7 Batteries usagées et deuxième vie Stockage d’énergie • Quantité de VE et de batteries de stockage usagées atteignant la fin de leur première vie par application jusqu'en 2040
  90. 90. 8 Acteurs, exemples Stockage d’énergie
  91. 91. Clos Chanmurly 13 • 4000 Liège • Belgique Contact : Cédric Brüll • Director cbrull@clustertweed.be www.clustertweed.b e
  92. 92. A sustainable, cost-effective and reliable energy storage solution
  93. 93. 55% CO2 reduction by 2030 Copewith rising electricity prices and grid congestion issues Eliminatedependence on Russian gas Secure a reliable electricity supply by deploying energy storage technologies The Energy Challenge
  94. 94. Boom of e-mobility +300 new fully electric models have been announced by car manufacturers for the coming 5 years. Salesof ICE vehicles banned in the European Union as of 2035 50to 200GWh/year of Electric Vehicle battery capacity to retire in Western Europe by 2030 330.000 ton of battery waste (Lithium and Graphite not recycled)
  95. 95. Engage in a circular economy by giving a second-life to batteries from EVs Towards a Circular Battery Lifecycle First life Second life Recycling process Waste process Dismantling & sorting Stationary energy storage Diagnosis & Sorting Dismantling Repurposing Deploy batteries for stationary applications …
  96. 96. Why Second-Life Batteries? Technical Environmental Strategic Regulatory Avoid energy and water use associated with production of new batteries Reduce reliance on strategic materials mined outside of EU EU Proposal for Batteries Regulation creates a framework for reuse Leverage the differences in requirements for batteries in automotive vs. stationary applications*
  97. 97. The Battery Modules The building blocks of the storage system Battery Cabinet Battery Container Battery module containing cells Battery pack containing modules
  98. 98. The Solution Modular battery units of 111kWh/ 50 or 92kW Circular and sustainable energy storage solution by use of second-life batteries. Capex and TCO reduction compared to first- life batteries. Maximizing revenues of battery via intelligent control and charging. Lifetime optimization and guaranteed capacity by remote monitoring and module swapping. Battery Cloud Battery Cabinet
  99. 99. Applications Auto-Consumption Peak Shaving Both together! Solar Generation Site Consumption Battery charge Battery discharge Battery discharge Battery charge Peak Solar Generation Site Consumption Battery charge Battery discharge Peak Grid Frequency t FCR aFRR mFRR RR Market Arbitrage Grid Services Battery discharge Battery charge H0 H6 H12 H18 Grid connection capacity limit With EV chargers Original Battery discharges: Boost EV charger Battery charges Higher peak consumption kW t EV Charge Support
  100. 100. 1 Une batterie de stockage thermique intelligente et écologique au service d’une meilleure intégration des énergies renouvelables 8 Septembre 2022 - Economie Circulaire en Wallonie Membres de l’Advisory Board
  101. 101. © DESTORE
  102. 102. Le stockage de chaleur…. pompe à chaleur Chaleur produite 4 fois plus d’énergie dans un même volume ! Charge Décharge Changer de température Charge Décharge Changer de composition Ballon d’eau Destore
  103. 103. … est un stockage d’électricité …. pompe à chaleur electricité Stockage Stockage Charge Décharge
  104. 104. …. qui augmente le rendement ! COP = 3,34 Autoprod = 21% Optimisation du COP et de l’autoproduction COP = 2,7 Autoprod = 21% Pas d’amélioration du COP & coût important
  105. 105. Quelle autonomie ? Sans Stockage “24h de stockage” 1 semaine de stockage 33% 34% 6% Autosuffisance investissement A A x 7 Optimum 21 % d’auto-production Équivalent Batterie : 10 à 15 kWh
  106. 106. Pour qui ? ~50°C ~35°C ~ 65°C Uni Multi Tertiaire Réseaux
  107. 107. Que faire en fonction des saisons ?
  108. 108. 9 Produit universel ?
  109. 109. 10 Low Tech - Materiaux Only 3 main materials - Thermally conductive metal for rapid thermal response - Water for storage through sensible heat - Phase-change materials (PCM’s) for storage through latent heat electrical batteries (i.e. Li-ion) mixes much more materials Increase lifetime Stratification Avoid premature aging Cellular & modular design Favor full charge procedures
  110. 110. 11 Circularité - Matériaux Ashby methodology material selection Recyclability Availability on the recycling market and end-of- life Produced in Europe …Avoiding carbon tax… Non critical raw material EU List Life cycle analysis CO2 impact, …
  111. 111. 12 La circularité appliquée Circularité Stratégie industrielle itérative Perpetronic Éco-design Modular Local material Local Production Analyses du Cycle de Vie Aux moments clés du développement IoT circulaire à base de composants de smartphones reconditionnés
  112. 112. -3000 tCO2eq (2030) +35 JOBS (2030) System efficiency Self-sufficiency Energy Bill +15% x 2 ROI < 7 years Destore
  113. 113. Etude de marché Une batterie Destore à gagner ! https://dnsfi9fpqqs.typeform.com/to/NEmoPPdg
  114. 114. Etude de marché
  115. 115. Join us in the adventure !
  116. 116. La circularité dans le domaine de l’eau 08/09/2022
  117. 117. Cluster H2O
  118. 118. 3 Cluster H2O • 2019 : 1ère idée d’une création d’un regroupement type Cluster • De 2020 à début 2022, projet de création d’un Cluster Eau porté par le Cluster Tweed • Mars 2022 : Lancement officiel du Cluster H2O
  119. 119. La circularité dans l’eau
  120. 120. 5 Enjeux globaux de l’or bleu à Préservation et bonne gestion de la ressource à Limitation de la dépendance
  121. 121. 6 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Infiltration et recharge des nappes Valorisation énergétique Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau Réduction des consommations d’eau
  122. 122. 7 Mesures Circular Wallonia • M31 : ReUse - Réutiliser les eaux issues du traitement des eaux usées dans les STEP ou dans les processus industriels et les eaux issues du démergement afin de les intégrer à nouveau dans des processus agricoles et industriels • M32 : Récupérer les ressources présentes dans les eaux usées • M33 : Recharger les nappes d’eau souterraines • M34 : Réseau de savoir du secteur de l’eau • M35 : Développer des « zonings verts » à proximité des stations d’épuration afin de réutiliser les eaux usées traitées • M36 : SMART water dans les bâtiments • M37 : Rechercher les fuites • M38 : Sensibiliser aux bons gestes • M39 : Voies hydrauliques – Préserver la ressource eau et diversifier ses usages
  123. 123. 8 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Infiltration et recharge des nappes Valorisation énergétique Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau Réduction des consommations d’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau
  124. 124. 9 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Infiltration et recharge des nappes Valorisation énergétique Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau Réduction des consommations d’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau M31
  125. 125. 10 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Infiltration et recharge des nappes Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau Réduction des consommations d’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau M32 M32 Valorisation énergétique
  126. 126. 11 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Infiltration et recharge des nappes Valorisation énergétique Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau Réduction des consommations d’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau M33
  127. 127. 12 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Valorisation énergétique Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau Réduction des consommations d’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau Infiltration et recharge des nappes M34
  128. 128. 13 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Infiltration et recharge des nappes Valorisation énergétique Réduction des consommations d’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau M35
  129. 129. 14 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Valorisation énergétique Valorisation des matières Réduction des consommations d’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau Infiltration et recharge des nappes M36 M36 Réutilisation et recyclage de l’eau Choix de la source d’eau M36
  130. 130. 15 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Valorisation énergétique Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau Réduction des consommations d’eau Limitation des pertes en eau Limitation des pertes en eau M37 Ressources et déchets Production d’eau Infiltration et recharge des nappes
  131. 131. 16 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Valorisation énergétique Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau Infiltration et recharge des nappes M38 M38 Réduction des consommations d’eau
  132. 132. 17 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau Réduction des consommations d’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau Infiltration et recharge des nappes M39 M39 Valorisation énergétique
  133. 133. 18 Eau et circularité Réduction des consommations d’énergie + énergies renouvelables Utilisation + empreinte hydrique de la chaine d’approvisionnement de l’entreprise Choix de la source d’eau Infiltration et recharge des nappes Valorisation énergétique Valorisation des matières Réutilisation et recyclage de l’eau Réduction des consommations d’eau Limitation des pertes en eau Ressources et déchets Production d’eau M33 M31 M32 M34 M35 M36 M37 M38 M39 M32 M39 M36 M38 M36
  134. 134. Et le digital dans tout ça ?
  135. 135. 20 Exemples de contributions du digital à la circularité • Réduction des consommations d’eau (bâtiments, process industriel,…) • Pilotage des réseaux, des pompages, des prélèvements, des process • Optimisation des installations de traitement d’eau, de valorisation des matières ou de production d’énergie • Application grand public (ex : signalisation des fuites,…) • Plateforme de partage des connaissances et d’infos agrégées pour les professionnels • …
  136. 136. Contacts SPGE Cluster H2O Franciane Wertz Project Development Eau fwertz@clusterH2O.be Christian Didy Responsable des Services Exploitation et R&D Christian.DIDY@spge.be
  137. 137. 1 Jeudi, 08/09/2022 Stéphane NONET Directeur – CEBEDEAU Circularité de l'eau - Challenges technologiques & exemples de cas Digital 4 Circular Wallonia
  138. 138. CEBEDEAU APPLY SCIENCE, PROTECT WATER
  139. 139. CEBEDEAU is a private Research and Expertise Center for Water founded in 1947 within the University of Liège. OUR MISSION : Provide our partners with concrete solutions that meet their sustainability challenges. CEBEDEAU : WHO WE ARE
  140. 140. Who we are Who we are OUR SKILLS : Water Treatment Molecular Biology and Microbial analysis Microbial ecology Data Processing Sampling and Legislative Framework Analysis
  141. 141. Who we are OUR COMPANY STRUCTURE 14 Engineers & Scientists Concepts, process design, advices 12 Technicians From routine to custom analysis Lab and pilot testing facility
  142. 142. CIRCULARITE et DIGITALISATION Considérations générales
  143. 143. Circular Water (3Rs) REUSE Networks Efficiency Optimisation & Leak Detecttion Valorisation REDUCE Energy & Nutrients Recovery RECYCLE BIGDATA MANAGMENT& ANALYTICS Big data is involved in identifying sinergies on water- energy-resources by analysing input/output flows SUSTAINABILITY & BUSINESS MODELS TECHNOLOGIES & SOLUTIONS Technology readiness is key for technical feasibility of reduce, recycle, reuse Prioritizing opportunities take into account social & environmental benefits Digital Water
  144. 144. The 4 components of a mature digital water utility From an internal focus moving to an external focus Source : “The Digital Water Utility of the Future” , Global Water Research Coalition, 2021
  145. 145. Technologies & Gains from water digital transformation REMOTE SENSING (SENSORS, SATELLITE & DRONE) ASSET MANAGEMENT (INVENTORY OF ASSETS & MAINTENANCE) CUSTOMER ENGAGEMENT (WATER USE & SERVICE) BIG DATA (VARIETY, VOLUME & VELOCITY) ARTIFICIAL INTELLIGENCE (MACHINE LEARNING & OPTIMIZATION ALGORITHMS) PREDICTIVE ANALYTICS (ASSET FAILURE PREDICTION) AUTOMATION (AUGMENT OPERATIONS & CONNECTED DEVICES (IoT) Predictions of droughts & flooding Real-time monitoring of water quantity & quality within watersheds Improved water utility asset management Off-grid & localized solutions coupled with real-time water quality monitoring Measuring & plotting water quality parameters Adapting tariffs for customers Optimizing energy costs Improving water & WW treatment process Detecting leaks & anomalies Decision Support & Governance systems Transparency & data sharing
  146. 146. Technological challenges CLIMATE CHANGE WATER SCARCITY & NONREVENUE WATER SKILLS SHORTAGE UNSYNCHRONIZED DEVELOPMENT CYBER- SECURITY DATA PRIVACY
  147. 147. Exemple 1 : Mesure en ligne Efficencies within business units
  148. 148. Les freins possibles au recyclage • Coût d’investissement (y compris éventuellement les nouvelles connexions) et d’exploitation. • Risques associés à la ré-utilisation d’une eau recyclée dans le process • Problèmes administratifs ou de contrôle/norme pour la réutilisation de l’eau • Responsabilité en cas de non-conformité de l’eau recyclée • Destination des concentrats et résidus, normes de rejet en concentration (rien ne disparait !) • Frein psychologique a la réutilisation d’eau usée.
  149. 149. Comment les mesures de qualité en ligne peuvent-elles aider au recyclage ? • Maîtrise et contrôle de la qualité bactériologique de l’eau recyclée Grâce à des mesures en ligne et (quasi) en continu • Confiance dans le produit • Contrôle (preuve) de la conformité aux normes sanitaires • Possibilité d’établir les responsabilités en cas de problèmes • Exemple:
  150. 150. • Contrôle des biofilms • anticipation, détection précoce «early warning» • Biofilm : cause de dégradation de la qualité de l’eau cause de problèmes techniques (colmatage – membranes, capillaires, « goutteurs » irrigation) Comment les mesures de qualité en ligne peuvent-elles aider au recyclage ?
  151. 151. • Développement de nouveaux «hard sensors » • Nécessité d’obtenir des données en ligne a hautes fréquences en remplacement de résultats nécessitant échantillonnage, transport au laboratoire et analyses labo. • Diminution des couts par analyses • Développement de capteurs pour analyse en ligne de métaux, pesticides, bactério et pathogènes. • Gestion et exploitation des données générées. Research case study: ToDrinQ TOolkit for aDaptable, Resilient INstallations securing high Quality drinking water. Projet de recherche européen sur l’eau – Horizon Europe
  152. 152. Exemple 2 : Simulation & plateforme pour l’exploitation Efficencies within business units
  153. 153. • Développement de « soft sensors » • Méthodes et technologies nécessaires pour augmenter les capacités de détection, au-delà des mesures directes par des capteurs individuels sur le terrain (dit « hard sensors »). • Concept de « Soft Sensors » : solutions logicielles développées pour intégrer de multiples sources de données hétérogènes afin de permettre la surveillance de paramètres qui ne sont pas directement observables. • Intégration de données telles que données satellites, réseau de mesure des cours d’eau, données météorologiques… • Processing de ces données diverses afin de produire des paramètres pour l’exploitation des ressources. Research case study: ToDrinQ TOolkit for aDaptable, Resilient INstallations securing high Quality drinking water. Projet de recherche européen sur l’eau – Horizon Europe
  154. 154. • Circularité de l’eau – ressources alternatives et gestion des risques • an Research case study: ToDrinQ Projet de recherche européen sur l’eau– Horizon Europe N: intervention numérique N N N N N
  155. 155. • Développement d’un outil d’aide à la conception de stations de traitement d’eau • 0util qui produit et évalue des configurations alternatives de conception de station de traitement d’eau considérant les scénarios futurs plausibles • L'outil solutionnera des sujets de pareto-optimisation en utilisant des algorithmes évolutionnaires pour fournir au concepteur une sélection flexible de conceptions (pareto)-optimales assurant l’adaptabilité et la résilience Research case study: ToDrinQ Projet de recherche européen sur l’eau– Horizon Europe • Développement d’une plateforme intégrée • L'objectif est de développer une plateforme intégrée (mais modulaire et flexible) capable d'aider les opérateurs à surveiller et contrôler leurs systèmes.
  156. 156. Exemple 3 : Prévention des Stress Hydriques. Véolia
  157. 157. • Un rapport journalier et en ligne des ressources en eau disponibles pour la production d’eau potable. Il est appliqué dans plusieurs villes de France et aide les opérateurs à détecter des situations critiques et à anticiper les deficits en eau. • Le rapport intégre de nombreuses données : volume de pompage, données de production, pluviométrie, transferts entre strates … • Le rapport fournit aux opérateurs et aux municipalités des informations précises sur : • Prélèvements d’eau • Des indicateurs de statuts • Comparaison avec les années antérieures et indicateurs de stress hydriques • Respect des légisaltions • …
  158. 158. Exemple 4 : De nombreuses applications
  159. 159. Main topics for ‘Digitalization’ in Circular Water” (ADB; Issue 1)
  160. 160. ET TOUTES VOS IDEES Merci de votre attention
  161. 161. T o u r d ’ h o r i z o n d e s o l u t i o n s n u m é r i q u e s e t c a s d ’ a p p l i c a t i o n s
  162. 162. Digital4Circular – 2 axes • Optimisation « de fonctionnalités » : • Concevoir et produire mieux avec moins et en faisant moins de déchets : robotisation, prototypage digital, IoT, ML, AI, Big data & data analytics… Exemple: La simulation et prototypage numérique permet de réaliser une série de tests avant de concevoir quoi que ce soit de physique. • …des produits plus durables et recyclables : traçabilité (blockchain, sensors), IoT, Data Analytics, Jumeau Numérique, software... Exemple: outil de diagnostique pour réparer plus efficacement. • Transformation de produit en service: Plateforme de vente (web), gestion stock/réparation/reconditionnement (web/ERP…). Exemple: WePlay de Decathlon: on loue le matériel plutôt que de le vendre cela pousse l’entreprise à créer un produit beaucoup plus durable). Le numérique est un élément clé de la transition environnementale et circulaire !
  163. 163. Impact de la digitalisation sur les 4 secteurs émettant le plus de CO2 (AGORIA Digital4Climate) Réduction de 8,3 à 10,8% Tech. clés: Building Management System (BMS) pour les bâtiments et Building Information Modeling (BIM) dans la construction Réduction de 12 à 14,5% Tech. clés: IoT, maintenance prédictive, data analytics, smart grid Réduction de 10,6 à 14,2% Tech. clés: intelligent traffic management, camera data, real time sensors, smart logistics Réduction de 10 à 12,3% Tech. clés: IA, IIoT, simulation numérique, data analytics, maintenance prédictive
  164. 164. Le BIM comme levier à une approche globale du bâtiment circulaire Charlotte Dautremont, BSolutions
  165. 165. D a u t r e m o n t C h a r l o t t e | Architecte doctorante ULiège / BSolutions Digital 4 Wallonia – 07.09.2022 Pratiques BIM au service des pratiques circulaires
  166. 166. 6 Source : Commission Européenne (2018), BBSM (2019), Ellen Mac Arthur Foundation (2022), EUBIM 2017 CONSTATS “A circular economy could reduce global CO2 emissions from building materials by 38% in 2050” 36 % 42 % 30 % 50 ≥ 35 % CO2 36 % 50 % 75 %
  167. 167. Source : Vlaanderen Circulair (2022) ECONOMIE CIRCULAIRE
  168. 168. Transition circulaire Source : Dautremont et al. (2018), BAMB2020 01 VALEUR dans la définition de dans la COLLABORATION 02 03 dans la vision de CONCEPTION
  169. 169. Déchet Ressource Source : 1 Gobbo (2015), 2 Rau & Oberuber (2016) « Indésirable, impropre, sans valeur »1 « Matériau sans identité »2 01 VALEUR
  170. 170. Source : Gobbo (2015), Dautremont et al. (2018) SILO Collaboration 02 COLLABORATION
  171. 171. Source : basé sur Gobbo (2015), Elen McArthur Foundation (2022) Stock RENO. actuelle Matériaux IN Matériaux OUT Construction Fin de vie RENO. future Matériaux IN Matériaux OUT 03 CONCEPTION d’aujourd’hui et de demain 60 ans
  172. 172. RENO. actuelle IN Construction OUT Source : BBSM (2019) RÉEMPLOYER AUJOURD’HUI
  173. 173. RENO. future OUT IN Fin de vie RÉEMPLOYER DEMAIN
  174. 174. BIM BUILDING INFORMATION MODEL, MODELING, MANAGEMENT
  175. 175. Circularité & BIM Source : Dautremont et al. (2018) Frein et limites à l’usage du BIM Frein vis-à-vis du réemploi Techniques et technologiques Règlementaires, normatifs et juridiques Economiques Méthodologiques Affectifs, institutionnels et culturels BIM = levier ?
  176. 176. Frein méthodologique Manque de visibilité, offre unique, maigre panel 01 Source : Dautremont et al. (2018) IN OUT
  177. 177. Frein technologique Peu de filières existantes 02 Source : Dautremont et al. (2018) IN OUT
  178. 178. Frein technologique Peu de filières existantes 02 Source : Dautremont et al. (2018) IN OUT
  179. 179. Freins règlementaire & économique • Manque de traçabilité • Peu d’offres industrialisées 03 OUT IN 04 &
  180. 180. Freins règlementaire & économique 03 Source : Dautremont et al. (2018) OUT IN 04 &
  181. 181. Freins règlementaire & économique 03 Source : Halbach et al. (2022) 04 & Passeport matériaux BIM
  182. 182. Frein culturel Barrière « (in)esthétique » 05 IN OUT Europa Headquarters of the Cuncil of the EU, Samyn & partners | Source : site web Samyn & partners
  183. 183. Frein règlementaire Manque de solutions constructives 06 Carlos Arroyo Architects Projet Maison – La lainière
  184. 184. intégrer des données variées (=i) +i =i Frein règlementaire Manque de solutions conceptuelles 06 Source : Dautremont et al. (2019) IN OUT BIM MODELISATION PARAMETRIQUE
  185. 185. Source : Dautremont et al. (2019) MODELISATION PARAMETRIQUE
  186. 186. Sources : Dautremont et al. (2019), Stals (2019)
  187. 187. BIM au service de la CIRCULARITE Source : Dautremont et al. (2018), BAMB2020 01 VALEUR Maintient de la optimisée COLLABORATION 02 03 Nouvelle opportunité de CONCEPTION
  188. 188. Dautremont Charlotte Architecte doctorante BSolutions | ULiège chd@bsolutions.be cdautremont@uliege.be www.bsolutions.be www.lna.uliege.be Merci ! Digital 4 Circular Wallonia
  189. 189. Une plateforme IoT circulaire pour le monitoring et la maintenance prédictive de batteries durables et intelligentes Jean-Brieuc Feron, Swarn
  190. 190. Des batteries circulaires monitorées par une plateforme IoT circulaire Low tech innovations crafters Digital 4 Circular Wallonia Mise en œuvre de solutions numériques en faveur de l'économie circulaire Présentation de Jean-Brieuc Feron (Swarn)
  191. 191. Développe un processus automatisé de réemploi de batteries - Désassemblage - Tri des différents matériaux - Individualisation des cellules automatisée et sécurisée - Test automatisé de la qualité des cellules - Labellisation Recyclage adapté : métaux et plastiques - Cellules réutilisables Recyclage adapté : cellules défectueuses
  192. 192. Créée des produits innovants, optimaux à tous les aspects Performances & Technologies Profitabilité & Business Société & Environnement Énergies alternatives Systèmes intelligents Analyses de données Stratégie Organisation & exécution Communication Eco-design Économie circulaire Analyses du Cycle de Vie Quelques références
  193. 193. Le challenge Que faire des batteries issues de la mobilité électrique douce? Le problème La solution • La batterie est l’élément le plus polluant d’un véhicule électrique • Les batteries recyclées sont principalement brûlées par pyrométallurgie • 20-30% des batteries recyclées sont encore fonctionnelles * • 95% des cellules les composant peuvent être reconditionnées * * Estimations basées sur des évaluations in-situ récentes • Des batteries durables intégrant des cellules reconditionnées • Production locale • Performantes & réparables • Compactes & transportables • Des batteries intelligentes Intégrant un système de monitoring & localisation à base de composants de smartphones reconditionnés.
  194. 194. Les marchés cibles Des besoins en énergie mobiles et flexibles Last mile delivery Construction Événementiel Mobilités alternatives
  195. 195. Numérique & Économie circulaire Perpetronic, l’écosystème IoT circulaire Durable Modulaire Fiable Réutilise les capacités de smartphones obsolètes • Performance • Connectivité • Senseurs • Sécurité • OS open source Extensible via un hub d’interface standardisé & flexible • Évolutif • Versatile • Reconfigurable • Large spectre d’applications IoT, IA, robotique, industrie 4.0, etc. Une solution sur laquelle vous pouvez compter • Architecture tolérante aux fautes inspirée de l’aéronautique • Monitoring & maintenance préventive • Haute disponibilité • Faibles risques techniques & industriels
  196. 196. Numérique & Économie circulaire 50 nuances de vert Constat TICs & circularité Notre vision • Bénéfices • Amélioration de la fiabilité • Différenciation & compétitivité • Break even environnemental • Durée de vie et d’utilisation (réutilisation, open source) • Vision produit, fonctionnalités (sobriété, analyse d’impact) • Degré d’adoption (taille du marché) • Sobriété It does the job, nothing more • Résilience Réparable, réutilisable, open source • Régénératif Le déchet, c’est notre nouveau jouet • Financièrement viable Économiquement durable • Objectif neutralité carbone en 2050 • Réduction des émissions mondiales de CO² de 5%/an • Les TICs ont un impact environnemental & social élevé • 6-7% des besoins mondiaux d’électricité • 3-4% des émissions de CO² mondiale • Cancer villages en Chine, extraction illégale de Tantale au Congo, etc
  197. 197. Une question, une demande? Contactez nous! www.swarn.be www.daurema.be jbf@swarn.be info@daurema.be +32 485 73 76 02 +32 499 44 15 43 Low tech innovations crafters
  198. 198. Recherche & Technologies Promotion & diffusion Accompagnement & développement Financement & participation Sensibilisation & Formation International & Exportation Entreprises numériques Entreprises non- numériques Un réseau
  199. 199. Cloud / HPC Data Analytics Big Data Blockchain AI / Machine Learning Digital modeling Digital twin Hardware Embedded systems Cyber security AR / VR IoT Software Web app. ERP/CRM 10 technologies clés
  200. 200. I N F O P O L E C l u s t e r T I C a s b l A v e n u e J e a n M e r m o z , 2 8 | B - 6 0 4 1 C h a r l e r o i T é l . + 3 2 4 7 1 5 3 8 7 2 7 i n f o p o l e @ i n f o p o l e . b e w w w . i n f o p o l e . b e Jean-Philippe Parmentier Director Isabelle Van Landschoot Project Manager Charlie Feron Communication & Project Manager Céline Parente Project Manager Equi pe

×