Successfully reported this slideshow.
Your SlideShare is downloading. ×

Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?

Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Upcoming SlideShare
Le livre blanc du decideur
Le livre blanc du decideur
Loading in …3
×

Check these out next

1 of 40 Ad

Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?

Download to read offline

Sous-titre surréaliste : Comme la rencontre fortuite sur une table de comité de direction d’une gaufre belge et d’un pot de caramel au beurre salé

Je propose dans cette session une utopie : se baser sur le modèle de Bruges, utilisé en psychothérapie, pour imaginer des accompagnements centrés sur l'alliance et la co-création avec les systèmes humains accompagnés…

Le changement en organisation s'inspire depuis longtemps de la psychologie , par exemple Kurt Lewin, Elton Mayo, plus tard Palo-Alto…
Dans cette conférence, je présente le modèle de Bruges développé depuis la fin des années 90 par Luc Isebaert et Marie-Christine Cabié. L'objectif de ce modèle est de soutenir la résilience, c-à-d "la capacité à développer les forces nécessaires pour affronter les défis de la vie."

Au centre de l'approche : l'alliance.
L'accompagnant est l’expert pour la méthode et pour le processus d'accompagnement.
Le client est l’expert pour les objectifs, les choix, les ressources.
Ils construisent ensemble l’alliance pour retrouver la liberté de choisir de changer ce que le client souhaite et de garder ce que le client ne veut pas changer, puis de transformer ces choix en habitudes…
Nous verrons ensemble ce que ça peut nous inspirer pour l'entreprise…

Sous-titre surréaliste : Comme la rencontre fortuite sur une table de comité de direction d’une gaufre belge et d’un pot de caramel au beurre salé

Je propose dans cette session une utopie : se baser sur le modèle de Bruges, utilisé en psychothérapie, pour imaginer des accompagnements centrés sur l'alliance et la co-création avec les systèmes humains accompagnés…

Le changement en organisation s'inspire depuis longtemps de la psychologie , par exemple Kurt Lewin, Elton Mayo, plus tard Palo-Alto…
Dans cette conférence, je présente le modèle de Bruges développé depuis la fin des années 90 par Luc Isebaert et Marie-Christine Cabié. L'objectif de ce modèle est de soutenir la résilience, c-à-d "la capacité à développer les forces nécessaires pour affronter les défis de la vie."

Au centre de l'approche : l'alliance.
L'accompagnant est l’expert pour la méthode et pour le processus d'accompagnement.
Le client est l’expert pour les objectifs, les choix, les ressources.
Ils construisent ensemble l’alliance pour retrouver la liberté de choisir de changer ce que le client souhaite et de garder ce que le client ne veut pas changer, puis de transformer ces choix en habitudes…
Nous verrons ensemble ce que ça peut nous inspirer pour l'entreprise…

Advertisement
Advertisement

More Related Content

Slideshows for you (20)

Similar to Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ? (20)

Advertisement

Recently uploaded (19)

Advertisement

Modèle de Ker Bruges, utopie d'accompagnement pour demain ?

  1. 1. CKTI Modèle de Ker-Bruges Beau comme la rencontre fortuite sur une table de comité de direction d’une gaufre belge et d’un pot de caramel au beurre salé
  2. 2. CKTI
  3. 3. CKTI Ingénieur puis Développeur Praticien puis “Coach agile” Coach Systémique & narratif Sportif maladroit Acteur & metteur en scène confidentiel www.ckti.com https://fr.slideshare.net/ckti/ Superviseur J’aide les acteurs du changement à prendre le temps d’apprendre de leurs difficultés, à s’apaiser émotionnellement et se réaligner
  4. 4. CKTI UTOPIE Construction imaginaire et rigoureuse d'une société, qui constitue, par rapport à celui qui la réalise, un idéal ou un contre-idéal.
  5. 5. CKTI “Les pieds ici, les yeux ailleurs” ➢ En s’inspirant des thérapies brèves, voyager en Utopie ➢ Imaginer des accompagnements différents ➢ Qu’est-ce que cela me suggère pour mon quotidien ? Pas de framework Pas de recette miracle Toute personne impliquée dans une transformation se posant la question de son rôle et de son impact prête à imaginer, à transposer dans sa propre expérience
  6. 6. CKTI Quel lien entre le modèle de Bruges et l’agilité ? 1
  7. 7. CKTI I'm calling upon the Agile Alliance, the Scrum Alliance, ICAgile, and the Business Agility Institute. If these institutions issued statements of position cautioning against IMPOSING "TRANSFORMATION"… https://www.linkedin.com/posts/danielmezick_im-calling-upon-the-agile-alliance-the-activity-6857519738365468672-3bHx
  8. 8. CKTI Code d’éthique de l’Agile Alliance (…) Se mettre d'accord sur le cadre : 12. Je veillerai à ce que nous ayons un agrément sur le périmètre. 13. Je travaillerai avec le client pour comprendre ses besoins plutôt que d'imposer ma propre solution. https://www.agilealliance.org/resources/initiatives/agile-coaching-ethics/ Photo by Nathan Dumlao on Unsplash
  9. 9. CKTI L’agilité, ça ne marche pas ! Processus de PRODUCTION de valeur “Gestion” du CHANGEMENT ? https://pixabay.com/fr/photos/d%c3%a9sesp%c3%a9r%c3%a9-homme-d-affa ire-entreprise-2261021/
  10. 10. CKTI Soutenir la RÉSILIENCE "Capacité à développer les forces nécessaires pour affronter les défis de la vie" (modèle de Bruges) Quelle est la meilleure technique pour ça ? Le meilleur “outil” ? 2017
  11. 11. CKTI Réflexion personnelle ou à 2-3 Pour vous quelle est le meilleur outil, la meilleure technique ? La gestion du changement pour soutenir la RÉSILIENCE
  12. 12. CKTI Quelle est la meilleure “technique” pour soutenir la résilience ? Le meilleur “outil” de gestion du changement ? 2
  13. 13. CKTI Ce que j'allais dire, reprit le Dodo d'un ton vexé, c'est que la meilleure chose pour nous sécher serait une course au « Caucus ». Où nous retrouvons le dodo
  14. 14. CKTI Finalement, le dodo déclara : « Tout le monde a gagné, et tous, nous devons recevoir des prix. » Le verdict du dodo Théorie des facteurs communs : 85 à 90% de l’efficacité de toute thérapie
  15. 15. CKTI Thérapeute qualités humaines, compétences 85 à 90% de l’efficacité de toute thérapie Clients objectifs, ressources compétences La Relation Ce qui se passe entre les 2 Les facteurs clients représentent 87% de la variabilité du changement Duncan - 2010 6 à 9 fois plus grande que la variabilité des différences entre modèle Duncan - 2010 le meilleur moyen pour influencer les effets du thérapeute Baldwin - 2007
  16. 16. CKTI 4 caractéristiques communes +1 (Duncan 2010) Client Thérapeute Alliance Modèle / Technique + + Feedback client +
  17. 17. CKTI Individus et interactions plutôt que processus et outils Et si ça parlait aussi de la relation entre les consultants, accompagnateurs du changement, et leurs clients ?
  18. 18. CKTI La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle Et si ça parlait aussi de la relation entre les consultants, accompagnateurs du changement, et leurs clients ?
  19. 19. CKTI L’Alliance l’âme du changement compte 5 à 7 fois plus dans la variabilité que le modèle et la technique (2007) lien relationnel entre l’accompagnant et le client accord sur les objectifs la manière de mener le changement et le modèle qui aide à comprendre comment le changement peut se faire
  20. 20. CKTI Réflexion personnelle ou à 2-3 Qu’en pensez-vous à la lumière du verdict du Dodo ? Les “coachs agiles” sont hautains, dogmatiques Il faudrait les intéresser au résultat Les managers ne veulent pas changer Ils ne sont pas impliqués
  21. 21. CKTI Les fondamentaux du modèle de Bruges 3
  22. 22. CKTI Les approches brèves, systémiques et contextuelles Déplacement : De l'individu vers les relations, les interactions et le contexte Vers des interventions actives et réactives Vers des interventions spécifiques au client plutôt que spécifique à la théorie Vers un accompagnement conçu comme une conversation évolutive et construite
  23. 23. CKTI Le cadre co-expertise L'accompagnant est l’expert pour le modèle théorique et pour le processus d'accompagnement. Le client est l’expert pour les objectifs, les choix, les ressources. Liberté de choisir. Démarrage Construire ensemble L’ALLIANCE Objectifs changer les clients - Résoudre leurs problèmes Comment le client veut vivre son existence Changer ce que le client souhaite Garder ce que le client ne veut pas changer Transformer ces CHOIX en HABITUDES Mandat de l’accompagnant : aider à choisir de choisir
  24. 24. CKTI La position de “non-savoir” Andersen et Goolishian (1992) Chaque client est différent. L’accompagnant ne présuppose pas, parce qu’il est un expert, qu’il sait ce qui est bon pour ce client. https://pixabay.com/fr/photos/cat-chat-assis-chat-belle-posture-4246491/
  25. 25. CKTI Expertise & position de “non-savoir” https://www.youtube.com/watch?v=rcBa1UFtj8c&feature=youtu.be https://fr.slideshare.net/ckti/management-2020-faillite-mythes-mensonges-fou taises-et-dcisions-absurdes-188862732 Management 2020 ? faillite, mythes, mensonges, foutaises et décisions absurdes… Cette position ne s’applique pas aux informations dont dispose l’accompagnant et que les clients n’ont pas : ➔ informations objectives sur les problèmes et les solutions ➔ erreurs logiques faites par les clients. De la connaissance sur ce qui ne fonctionne pas plutôt que des certitudes sur ce qui devrait marcher
  26. 26. CKTI Pendant que l’accompagnant travaille, le client se repose ! Construire une RELATION dans laquelle LE CLIENT PEUT DEVENIR L’EXPERT DE SA PROPRE AMÉLIORATION Résistance Dépendance https://pixabay.com/fr/photos/chien-dormir-repos-du-rep os-canin-848390/
  27. 27. CKTI Ça commence… au commencement ! Les 4 types de relation par François Balta DIFFÉRENCIER LES DEMANDES POUR DE MEILLEURES RELATIONS D’ACCOMPAGNEMENT 2 articles sur www.ckti.com Désigné (visite) Les 4 D dénomination de Kervin Kuerny Directif (conseil) Désabusé (plainte) Déterminé (co-expertise)
  28. 28. CKTI Désigné (visite) Ce système/client a un problème de motivation, de performance, de compétence, etc. Prescripteur Client Désigné A votre avis qu’est-ce qui fait qu’on pense ça de vous ? Qu’est-ce qui pourrait changer la perception de l’extérieur ? Que se passera-t-il pour vous si rien ne change ? Consultant Organiser des moments de feedback avec les prescripteurs L’intervenant passe ainsi d’une position officieuse de « manager délégué » à une posture de médiateur…
  29. 29. CKTI Désabusé (plainte) Ça se voit que vous ne connaissez pas cette entreprise ! A quoi bon, on a déjà essayé, plus ça change et plus c’est la même chose. De toute façon tant que les managers, les dirigeants, les procédures, les actionnaires, le monde, l’univers…) ne changeront pas, ça ne bougera pas. Client Désabusé Attention à la posture haute -> prophétie auto-réalisatrice de l’échec annoncé Comment rendre la situation moins pénible ? Comment inviter à regarder différemment le contexte ? Consultant Chercher les exceptions (les moments où le problème n’est pas présent), questionner les généralisations (jamais/toujours) Expérimenter des petits pas Travailler à rendre visible ce qui se passe, les processus, par exemple avec du management visuel (pilier “Transparence de Scrum) Des ateliers de modélisation de boucles de renforcement (voir les articles d’Arnaud Gervais). S’inspirer des approches narratives pour se relier aux valeurs des personnes, à ce qui est précieux pour eux, les inviter à développer leur histoire préférée, chercher à détecter l’Absent, Mais Implicite… Aussi, s’appuyer sur le Processus de Responsabilité de Christopher Avery (voir chez Olivier My) pour accompagner la traversée des différentes étapes vers la responsabilisation…
  30. 30. CKTI Directif (conseil) Le client pense connaître la solution et délègue sa mise en œuvre Déployez l’agilité, mettez en place Scrum, SAFe, le “modèle Spotify”, les OKRs, etc. Client Directif Consultant S’interroger sur ses propres motivations à accepter la mission et sur la part d’illusion à accepter d’abandonner pour cela : Suis-je prêt à adopter une posture de consultant en déploiement ? Qu’est-ce que j’attends de cette mission ? Suis-je aligné avec moi-même ou quelle est la part de flou que j’entretiens pour alimenter mon illusion ? -> Processus de responsabilité Proposer plusieurs conseils très différents les uns des autres, de manière à ouvrir un espace de réflexion et apprendre de ce qui sous-tend la démarche de choix. Cela nourrit un embryon de coopération et remet notre interlocuteur en position de dialogue. Interroger le client pour connaître son objectif de niveau n +1 : Et quand vous aurez mis en place <ceci-celà> qu’obtiendrez-vous d’important pour vous ? Cf. le cadrage / Dominique Bériot
  31. 31. CKTI Déterminé (co-expertise) Aidez-nous à construire une agilité adaptée à notre entité (entreprise, Business Unit, service, équipe…) Client Déterminé Consultant Démarches « orientées solutions » respectant les principes inspirés de la cybernétique : 1. Si ça marche, ne changez pas ! 2. Une fois que vous connaissez ce qui marche, faites davantage de ce qui marche ! 3. Si ça ne marche pas, cessez et faites quelque chose de différent ! Comme il s’agit de notre situation préférée, nous aurons tendance à éviter de nous poser la question de savoir si nous y sommes vraiment. L’illusion est plus douce, au moins au début… !
  32. 32. CKTI Réflexion personnelle ou à 2-3 Qu’est-ce que cela me donne envie de faire différement ? Est-ce que je reconnais certaines de ces relations dans mon expérience ?
  33. 33. CKTI Le modèle des habitudes 4
  34. 34. CKTI Accompagner nos clients à : ● changer les façons d’interagir avec la réalité ● Se reconnecter à leurs propres ressources afin de résoudre leurs problèmes ● Accepter leurs limitations. => changer des habitudes : développer des habitudes souhaitées pour remplacer des habitudes non souhaitées. Les problèmes : des interactions problématiques avec la réalité https://pixabay.com/fr/illustrations/la-peinture-cr%c3%a9ativit%c3%a9-interdiction-4812481/ Nous seuls pouvons nous changer
  35. 35. CKTI Ces habitudes, nous les avons choisies pour ne plus avoir à choisir. Avant qu’une habitude ne devienne automatisée, il faut la mettre en pratique et la répéter consciemment, suffisamment de fois.
  36. 36. CKTI Pathos Sentiments éthos : comportement habituel èthos : morale, choix existentiels Logos cognition, interprétation, symbolique Structure des habitudes (Aristote, Bandura 1969, Modèle de Bruges ) une seule entité, l’habitude, observée à partir de 3 points de vue différents Oikos Contexte - environnement Le modèle des habitudes
  37. 37. CKTI Si le lien est coupé : dissonance cognitive, dysharmonie avec nous-mêmes -> construction d’une justification (“tout le monde le fait”) ou -> “c’est plus fort que moi” (non-choix ou choix inévitable et imposé) éthos - èthos
  38. 38. CKTI Etat Interne ressentis émotions Pathos Comportements externes observables éthos - èthos Processus Internes cognition modèles mentaux Logos Agilité Pensée systémique & complexe Intelligence émotionnelle Oikos Contexte - environnement Modèle de Ker-Bruges Agir pour produire de la valeur en s’adaptant à l’imprévu Se repérer, guider et décider dans l’incertitude et la complexité Coopérer dans le respect et la sécurité psychologique Favoriser la réflexivité et l’apprentissage collectif en tenant compte des spécificités De l’individu au collectif Soutenir la RÉSILIENCE "Capacité à développer les forces nécessaires pour affronter les défis de la vie"
  39. 39. CKTI Réflexion personnelle ou à 2-3 Quel rapprochement entre le modèle des habitudes et vos pratiques agiles ? La gestion du changement pour soutenir la RÉSILIENCE
  40. 40. CKTI

×