Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Eglise

391 views

Published on

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Eglise

  1. 1. LA REVOLUTION FRANCAISE ET L'EGLISE La nationalisation des biens du clergé « L'Assemblée nationale décrète : Que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation ; à sa charge de pourvoir, d'une manière convenable, aux frais du culte, à l'entretien de ses ministres, et au soulagement des pauvres. Décret du 2-4 novembre 1789 La constitution civile du clergé 19. - Le nouvel évêque ne pourra pas s'adresser au pape pour obtenir confirmation ; mais il lui écrira comme au chef visible de l'Église Universelle, en témoignage de l'unité de foi et de la communion qu'il doit entretenir avec lui. 21. - Avant que la cérémonie de la consécration commence, l'élu prêtera […] le serment solennel […] d'être fidèle à la nation, à la loi et au Roi, et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par le Roi. Décret du 12 juillet 1790 Document 2 : Un assignat Document 3 : Des biens du clergé aux assignats … et à la crise financière ! Nationalisation des biens Vente des biens du clergé par la caisse de l'Extraordinaire du clergé Date.................... Date.................... Inflation : les assignats Création des Assignats Emission d'Assignats (de + en +) ne valent plus Date.................... L'assignat devient une monnaie rien Document 1 : 1) D'après ce décret, à qui appartiennent les biens de l'Eglise et du clergé désormais ? 2) Comment les évêques sont-ils désormais choisis ? 3) A qui doivent-ils prêter serment ? 4) A qui ces évêques prêtaient-ils serment auparavant ? Document 2 : 5) Quand cette monnaie a-t-elle été créée ? 6) Où le « porteur » de ce billet pourra-t-il aller chercher son argent ? Documents 1, 2 et 3 : complétez la frise Conclusion : Racontez en quelques lignes la façon dont l'assemblée nationale a tenté de relever l'économie du royaume.

×