Le Marketing viral

1,607 views

Published on

Qu'est ce que le marketing viral ? Nuance avec le buzz marketing ? Quel est le potentiel du marketing viral ? Quels sont les facteurs de la puissance du phénomène ? Quelle est la typologie des phénomènes de buzz marketing ? Comment réussir son marketing viral ?

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,607
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
19
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le Marketing viral

  1. 1. MARKETING VIRAL & BUZZ MARKETINGE-commerce Ralph Ward, Antoine Schmidt
  2. 2. INTRODUCTIONContexte : les marketeurs cherchent à exploiter les phénomènes debouche à oreille Bouche à oreille + Marketing + viral = Marketing viral
  3. 3. PLAN :1. Nuances buzz marketing et marketing viral2. Potentiel du marketing viral3. Facteurs de la puissance du phénomène4. Typologie des phénomènes de buzz marketing5. La réussite du marketing viral
  4. 4. NUANCES BUZZ MARKETING ETMARKETING VIRAL• Buzz marketing ≈ Marketing viral• Buzz marketing : création d’une rumeur médiatique AVANT la sortie d’un produit• Exemple : Google Glass : http://www.youtube.com/watch?v=9c6W4CCU9M4
  5. 5. NUANCES BUZZ MARKETING ETMARKETING VIRAL• Buzz marketing ≈ Marketing viral• Buzz marketing : création d’une rumeur médiatique AVANT la sortie d’un produit• Exemple : Google Glass : http://www.youtube.com/watch?v=9c6W4CCU9M4
  6. 6. POTENTIEL DU MARKETING VIRALDes outils :• Les plateformes vidéo (Youtube, Dailymotion, …)• Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, …) Toucher des audiences de plusieurs dizaines de millions d’internautes
  7. 7. FACTEURS DE LA PUISSANCE DUPHÉNOMÈNE• Coût de transmission faible• Facilité de transmission : les destinataires deviennent des « e- fluentials »• Phénomène exponentielle• Reprise sur les médias classiques : journaux, télévision, …
  8. 8. TYPOLOGIE DES PHÉNOMÈNES DE BUZZMARKETING• Bouche à oreille spontanés : initiative d’individus sans volonté directe de l’entreprise pour vanter ou dénoncer une société, une marque, un produit, …• Bouche à oreille facilité : création de modules ou de fonctionnalités virales pour simplifier les recommandations• Campagne de marketing viral : entreprise à l’origine d’un phénomène de bouche à oreille avec un plan, des étapes et un budget
  9. 9. TYPOLOGIE DES PHÉNOMÈNES DE BUZZMARKETING• Marketing furtif/guerilla marketing : la marque ne souhaite pas être identifié comme étant à l’initiative d’un phénomène de communication• « Hoax marketing » : utilisé souvent avec des vidéos truquées But : Créer des questionnements• Exemple : Go Pro volé par une mouette : http://www.youtube.com/watch?v=RArofHji8CU
  10. 10. TYPOLOGIE DES PHÉNOMÈNES DE BUZZMARKETING
  11. 11. LA REUSSITE DU MARKETING VIRAL• Les sujets tabous : Les gens aiment parler de sujets « tabous »• Les sujets remarquables : qui marque les espritsExemple Citroën :http://www.youtube.com/watch?v=P4ckJFNkra8• Les sujets outrant : Difficile à mettre en œuvre sans affecter les mœurs, tout en gardant un lien avec la marqueExemple Blendtec : http://www.youtube.com/watch?v=qg1ckCkm8YI
  12. 12. LA REUSSITE DU MARKETING VIRAL• Les sujets tabous : Les gens aiment parler de sujets « tabous »• Les sujets remarquables : qui marque les espritsExemple Citroën :http://www.youtube.com/watch?v=P4ckJFNkra8• Les sujets outrant : Difficile à mettre en œuvre sans affecter les mœurs, tout en gardant un lien avec la marqueExemple Blendtec : http://www.youtube.com/watch?v=qg1ckCkm8YI
  13. 13. LA RÉUSSITE DU MARKETING VIRAL• Les sujets Hilarants : Difficile à mettre en œuvre mais efficace• Les sujets secrets : Les gens aiment montrer qu’ils ont un « scoop »• Il faut que le spectateur arrive à faire le lien avec la marque ou l’entreprise. Et même si c’est le cas, il faut pouvoir faire parler de l’entreprise ou la marque, et pas juste faire savoir que l’entreprise existe pour qu’il y ait un impact de la campagne marketing. C’est toute la complexité.
  14. 14. CONCLUSIONNouvelle forme de marketing, les cibles ne sont plus desspectateurs mais des participants, ils sont engagés et font la« propagande » à la place de l’entreprise.

×