Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Evaluatiostrategie2013 2016

52 views

Published on

infirirmier ,polyvalent ,concour ,sage ,femme ,maroc ,ip ,ifcs ,sante ,ispits ,cour

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

Evaluatiostrategie2013 2016

  1. 1. Programme de lutte contre les leishmanioses Bilan des réalisations du plan d’action de riposte 2010-2012 & Plan d’action stratégique 2013-2016 ROYAUME DU MAROC Ministère de la Santé ‫المغربية‬ ‫المملكة‬ ‫الصحة‬ ‫وزارة‬ DIRECTION DE L’EPIDEMIOLOGIE ET DE LUTTE CONTRE LES MALADIES ‫األوبئة‬ ‫علم‬ ‫مديرية‬ ‫األمراض‬ ‫محاربة‬ ‫و‬
  2. 2. Bilan des réalisations 2010-2012
  3. 3. Cadre de référence Plan d’action stratégique de riposte 2010 - 2012 1. Objectifs Réduire l’incidence des leishmanioses cutanées de 50% au terme de l’année 2012. 2. Activité de dépistage Au niveau des établissements scolaires • Rythme : Trois fois par an • Période : Mois d’octobre - décembre - avril • Indicateur : Taux de couverture 100% Au niveau des localités • Rythme: Une fois par an • Période : 1er trimestre • Indicateur: Taux de couverture 80 3. Prise en charge des malades: 100%
  4. 4. Evolution de la situation épidémiologique 1. Des poussées épidémiques de la leishmaniose cutanée à Leishmania tropica dans des zones périurbaines et rurales ; 2. Une recrudescence de la leishmaniose cutanée à Leishmania major dans les foyers traditionnels où les poussées épidémiques sont entrecoupées d’accalmie ; 3. Une situation stationnaire et similaire aux années antérieures de l’incidence de la leishmaniose viscérale.
  5. 5. La leishmaniose cutanée à Leishmania major • Au cours de la période 2010-2012, le nombre de cas enregistrés est passé de: - 2010 = 6444; - 2011 = 2219; - 2012 = 740. • Le taux de réduction enregistré à l’échelle nationale est de 88,5% par rapport à l’année 2010; • Le taux de réduction le plus élevé est notifié au niveau de la province d’Errachidia avec 4128 cas en 2010 à 57 cas en 2012 soit une réduction de 98,6%.
  6. 6. Evolution annuelle des cas de L.C. à L. major, 1998 - 2012 550 415 334 360 310 2143 1341 2174 2164 1352 3431 4402 6444 2219 740 0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 6
  7. 7. Nombre de cas de leishmaniose cutanée à leishmania major par province 2010-2012 Provinces 2010 2011 2012 Boulemane 93 50 78 Errachidia 4128 557 51 Figuig 225 146 74 Jerada 75 45 10 Midelt 59 62 Ouarzazate 781 295 129 Tata 8 16 12 Tinghir 464 140 Zagora 1134 587 184 Total 6444 2219 740
  8. 8. Evolution mensuelle des cas de leishmaniose cutanée à leishmania major 2009-2012 900 602 234 103 71 35 17 33 109 450 504 1328 1623 882 508 240 132 101 53 137 363 585 670 1150 754 419 264 154 62 50 33 22 52 105 133 169 204 139 90 71 32 28 13 8 17 30 38 70 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 2009 2010 2011 2012 4402 5861 4402: Année normale 5861: Année épidémiologique
  9. 9. Nombre de cas de leishmaniose cutanée à leishmania major par groupe d’âge et par sexe - Année 2012 147 97 34 16 26 16 15 149 91 47 40 22 19 21 0-9 10 - 19 20-29 30-39 40-49 50-59 60-100 Masculin Féminin
  10. 10. Etat comparative des données épidémiologiques de LCM ( Années normale et année épidémiologique) 2009-2012*( 1er trimestre) 5861 4712 1100 295 4402 6444 2219 740 0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 2009 2010 2011 2012 AE AN
  11. 11. Cas dépistés de leishmaniose cutanée à leishmania major par catégorie de dépistage, cumule période 2010-2012 77% 10% 13% Passif ecoles localités
  12. 12. Cas dépistés de leishmaniose cutanée à leishmania major par milieu, cumule période 2010-2012 17% 83% Urbain Rural
  13. 13. Evolution des taux de couverture du dépistage de la LCM par catégorie de dépistage de masse (écoles localités ) Période 2010-2012 123 117 22 68 74 75 45 71 68 0 20 40 60 80 100 120 140 TC % LOC TC% ECOL 1 P TC% ECOL 2 P 2010 2011 2012
  14. 14. La leishmaniose cutanée à Leishmania tropica • Au cours de la période 2010-2012, le nombre de cas enregistrés est passé en: – 2010 = 2263 cas – 2011 = 2100 cas – 2012 = 2137 cas. • Une légère régression entre 2010 et 2012 de 5,5% • Dans le passé prédominante dans le milieu rural; • Actuellement commence à envahir les milieux péri urbains où les conditions de transmission existent.
  15. 15. Evolution annuelle des cas de L.C. à L. tropica 2001 - 2012 1669 1130 1011 991 865 1197 1938 1697 1611 2263 2100 2137 0 500 1000 1500 2000 2500 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 15
  16. 16. Provinces 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Al haouz 66 93 78 62 47 61 76 94 Azilal 92 193 365 442 621 631 447 390 Chichaoua 350 328 501 303 238 258 260 301 Essaouira 22 58 79 90 33 49 74 36 My Yacoub 1 5 6 9 15 21 4 17 Ouazzane 122 116 Sefrou 62 117 159 64 81 126 112 72 Settat 188 185 46 42 18 26 Sidi Kacem 68 148 213 192 168 238 68 61 Taounate 65 62 121 159 99 127 125 155 Taroudannt 19 11 21 17 27 27 42 69 Taza 66 51 49 27 40 202 199 224 Tinghir 268 190 Autres 73 142 179 164 196 481 285 386 Total 865 1 197 1 938 1 697 1611 2263 2100 2137 Répartition des cas de leishmaniose cutanée (à L.tropica ) Maroc, 2005- 2012
  17. 17. Nombre de cas de leishmaniose cutanée à leishmania tropica par groupe d’âge et par sexe - Année 2012 612 198 46 43 45 27 38 564 210 78 65 80 59 72 0-9 10 - 19 20-29 30-39 40-49 50-59 60-100 Masculin Féminin
  18. 18. Evolution des cas de leishmaniose cutanée à leishmania tropica 2009-2012 171 161 250 214 246 122 76 70 58 85 63 95 145 221 429 325 256 159 95 98 93 97 119 226 264 232 324 275 198 177 106 69 82 117 93 163 226 237 295 260265 191 128 70 68 68 118 190 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 2009 2010 2011 2012 1689 Année normale: 1611 Année épidémiologique : 1689 1611
  19. 19. Etat comparative des données épidémiologiques de LCT ( Années normale et année épidémiologique) 2009-2012*(1er trimestre) 1689 2180 2090 833 1611 2263 2100 2137 0 500 1000 1500 2000 2500 2009 2010 2011 2012 AE AN
  20. 20. Cas diagnostiqués de la leishmaniose cutanée à leishmania tropica par catégorie de dépistage, cumule période 2010-2012 73% 11% 16% Passif ecoles localités
  21. 21. Cas diagnostiqués de la leishmaniose cutanée à leishmania tropica par milieu, cumule période 2010 - 2012 29% 71% Urbain Rural
  22. 22. Evolution des taux de couverture du dépistage de la LCT par catégorie de dépistage de masse (écoles localités) Période 2010-2012 80 67 26 15 70 57 48 3435 68 41 0 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 TC % LOC TC% ECOL 1 P TC% ECOL 2 P TC% ECOL 3 P 2010 2011 2012
  23. 23. Synthèse • Nette régression de la leishmaniose cutanée à leishmania major; • Pérennisation de la transmission avec éclaircissement de la situation épidémiologique de la leishmaniose cutanée à leishmania tropica; • Le dépistage par le mode passif est plus rentable que le dépistage de masse au niveau des localités et des écoles ; • Le milieu rural est plus touché dans les deux type de leishmaniose ; • Extension de la leishmaniose à L.tropica vers les milieux péri urbain et urbain ; • Les taux de couverture par l’activité de dépistage de masse au niveau des écoles et des localités sont généralement au dessous des normes fixés.
  24. 24. 24 Plan d’action stratégique de lutte contre les leishmanioses 2013-2016
  25. 25. Processus de redynamisation • Lancement du programme 1997 • Consultation OMS ( janvier 2009) • Réunion intersectorielle (octobre 2009) • Réunions interrégionales de diffusion de la stratégie (décembre 2009) • Lancement d’un plan d’action de riposte 2010-2012 (janvier 2010) • Evaluation du plan d’action de riposte 2010 – 2012 (juin 2013) • Lancement de la stratégie 2013 -2016 (juin 2013)
  26. 26. Plan d’action stratégique 2013 - 2016 Objectifs • Réduire l’incidence de la leishmaniose cutanée à leishmania tropica / infantum de 50 % au terme de l’an 2016; • Arrêter la transmission de la leishmaniose cutanée à leishmania major; • Prendre en charge précocement les cas de leishmaniose viscérale
  27. 27. Objectifs opérationnels  Renforcer les activités de dépistage ;  Prendre en charge de manière précoce tous les cas dépistés ;  Entreprendre les actions adaptées de lutte contre le vecteur ;  Assurer la formation et le recyclage du personnel ;  Organiser des séances de formation et de sensibilisation ;  Renforcer la collaboration intersectorielle GILAV ;  Assurer la supervision et l’évaluation;  Redynamiser la recherche opérationnelle
  28. 28. Axes stratégiques Action contre le parasite ( Dépistage et TTT) Action contre le vecteur et contre le réservoir animal Activités de soutien (communication, formation continue…) Collaboration intersectorielle GILAV
  29. 29. 1. Action contre le parasite: 1. Dépistage 2. Traitement 2. Action contre le réservoir: 1. Rongeur 2. Chien 3. Action contre le vecteur 1. Surveillance entomologique 2. Action contre le vecteur 4. La collaboration intersectorielle (GILAV) 5. Activités de soutien: 1. Communication (IEC) 2. Formation continue ; 3. Activité de recherche Axes stratégiques
  30. 30. Lutte contre le parasite Activité de dépistage de masse :  Au niveau des établissements scolaires : deux fois par an • 1er passage mois de mars: Interrompre la transmission • 2ème passage mois de décembre: Prise en charge des cas • Taux de couverture 100% de l’effectif scolaire  Au niveau des localités : une fois par an (un seul passage): • Province LCM: mois de décembre: Prise en charge des cas • Province LCT/LCI: mois de mars: Interrompre la transmission; • Taux de couverture 80% de la population à risque
  31. 31. Activité de dépistage sélectif :  Dépistage actif :  Permet une couverture dans l’espace par point de contact ou par équipe mobile ;  Dépistage passif :  Permet une couverture dans le temps, il doit être intégré au niveau de toutes les cellules de la formation sanitaire (consultation médicales, SMI/PF, Sante Scolaire)  Enquête épidémiologique : Systématique pour tous les cas sporadiques, elle permet :  La classification du cas ;  la recherche des cas secondaires. Lutte contre le parasite
  32. 32. Le traitement: Objectifs: - Assurer la guérison rapide des lésions cutanées ; - Arrêter la transmission de la leishmaniose cutanée à leishmania tropica; - Assurer la guérison des cas de la leishmaniose viscérale: éviter la mortalité - Indicateur: Prendre en charge 100% des cas dépistés: (Protocole guide édition 2010) Lutte contre le parasite
  33. 33. Etapes de la mise en œuvre de la stratégie 2013-2016 • Information de la hiérarchie et diffusion immédiate - au niveau régional - au niveau provincial (SIAAP) • Information du personnel du terrain - au niveau des C/S - au niveau des cellules (Santé scolaire /SMI-PF) • Planification des activités (2ème semestre 2013) - Elaboration concerté des plans d’action (Région et provinces) - Diffusion et transmission aux niveaux central et régional. • Suivi et évaluation (rôle des niveaux régional et provincial)
  34. 34. Le système d’information •Le rapport trimestriel : recto - verso •Liste des cas des leishmanioses •L’enquête épidémiologique •Le plan d’action annuel NB: Toute poussée épidémique doit être déclarée dans l’immédiat
  35. 35. 23/10/2016 35 Les leishmanioses sont des maladies à déclaration obligatoire (Arrêté ministériel n° 683-95 du 31 mars 1995)
  36. 36. MERCI POUR VOTRE ATTENTION

×