Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Bibdoc 2016 - Maitriser la lecture : de la maternelle à l'université. Enjeux pour la formation et l'accompagnement

2,440 views

Published on

Pour maîtriser réellement la lecture numérique, les élèves doivent d’abord être de bons lecteurs. L’émergence des pratiques de lecture numérique à l’école ne sauraient donc se substituer à l’apprentissage des bases de la lecture traditionnelle. Aussi, les élèves doivent apprendre à maîtriser les nouvelles formes d’édition et d’organisation de l’information numérique : comprendre l’organisation du texte ou du site, naviguer au moyen des liens et accéder à la page où à la rubrique souhaitée ; évaluer la qualité et la crédibilité de l’information, mettre en relation plusieurs textes traitant du même sujet selon des perspectives différentes.

Si les difficultés de compréhension d'un texte sont normales à 11 ans, aujourd'hui de nombreux adultes sont démunis face aux besoins de formation à la lecture fonctionnelle. Quelles stratégies d'apprentissage mettre en place, et pour quel résultat attendu ?

Jean-François Rouet, Université de Poitiers, Directeur de recherches au CNRS, membre de l’équipe « capacités langagières et Interactions finalisées ».

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Bibdoc 2016 - Maitriser la lecture : de la maternelle à l'université. Enjeux pour la formation et l'accompagnement

  1. 1. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 1 Maîtriser la lecture, de la maternelle à l’université Enjeux pour la formation et l’accompagnement Jean-François Rouet Centre de Recherches sur la Cognition et l'Apprentissage CNRS et Université de Poitiers BibDoc 37 « L’Info, le Jeune et la Bibliothèque » JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 2 Plan •  La lecture, « question de mots » •  Les débuts de l’apprentissage : maternelle et primaire •  La maîtrise de la lecture à 15 ans et après : l’étude PISA •  La lecture numérique : nouveaux défis pour la « génération Y » •  La culture informationnelle à l’entrée à l’Université •  Quelques pistes pour l’intervention et l’accompagnement •  Conclusions
  2. 2. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 3 •  Pour vous, qu’est-ce que « savoir lire »? •  « Modèle simple » de la lecture Savoir lire = décodage + capacité à comprendre le sens du texte Définition couramment acceptée tant par les spécialistes que par les enseignants et les éducateurs. •  Approche pédagogique centrée sur la question du décodage. Maîtriser la lecture c'est être capable de décoder les mots écrits rapidement et efficacement pour comprendre les textes comme on le fait pour n'importe quel discours oral (Observatoire National de la Lecture, 2000). La lecture, question de mots Fixations et saccades JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 4 Env. 200 msec! Env. 20 msec! Env. 200 msec! Etc.! Pour un lecteur « habile », la lecture d’un texte se déroule a rythme moyen d’environ 150 mots par minute. L’identification des mots écrits est un processus rapide et en grande partie automatique.!
  3. 3. La reconnaissance des mots écrits: modèle à deux voies dit « modèle de Coltheart » JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 5 fusée # Connu?# ! « Voie d'assemblage » ...! Buse! Butée! Fumée! Fusée! Ruse! ...! ! « Voie directe » [f y z e]! Voie d’assemblage : le lecteur constitue une image globale du mot à partir de sa composition syllabique. Voie directe : le mot est identifié globalement sans assemblage syllabique. C’est la voie qui domine chez l’adulte normo-lecteur pour les mots courants. Qu’est-ce que la compréhension ? •  Trace, Représentation(s) du texte en mémoire •  Exemple du texte “Nouveau Mexique” –  Où apparaissait le mot « tonnes »? –  Quel était le poids à vide de la fusée ? –  Qu'est-il arrivé à cette fusée ? –  A quelle époque se passe cette histoire? •  Trois types de représentations = –  Représentation « littérale » ou iconique du texte –  Représentation « propositionnelle » ou signification explicite –  Représentation « inférentielle » faisant appel aux connaissances et au raisonnement personnel du lecteur. JF Rouet 6BibDoc 37 avril 2016 •  Compréhension et « validation épistémique » : Est-ce que ce texte décrit une réalité historique ?
  4. 4. Les débuts de l’apprentissage : Scolarité maternelle et primaire L’ancrage de la lecture dans le langage oral et le poids du décodage des mots écrits. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 7 Acquisition du langage et lecture •  L’apprentissage de la lecture est ancré dans le développement du langage oral et de la communication gestuelle et faciale. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 8 ECRIT! ORAL/GESTUEL/FACIAL! 0 3 6 x…..!
  5. 5. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 9 Chronologie d’ensemble de l’apprentissage de la lecture 5 6 7 8 9 10 « pseudo » lecture Conscience phonologique Lecture syllabique Grammaire Compréhension, lecture soutenue 2 - 4 La « charge mentale » du décodage à 6-7 ans Les débuts de la lecture - compréhension De l’apprentissage de la lecture à l’apprentissage par la lecture JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 10 Dossier documentaire issu d’un manuel d’histoire pour le Cours Moyen (9-10 ans). A la fin de la scolarité primaire, la nécessité de lire vite et bien devient plus forte, et les objets de la lecture se font plus complexes.
  6. 6. Les grandes étapes de l’acquisition 2) La maîtrise de la lecture à 15 ans et au delà Où l’on se demande si l’Ecole forme les élèves à toutes les compétences nécessaires pour maîtriser la lecture dans les étapes ultérieures de la scolarité ainsi que pour leur besoins personnels, professionnels et civiques. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 11 JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 12 Perfectionnement et maîtrise fonctionnelle de la lecture 5 6 7 8 9 10 « pseudo » lecture Conscience phonologique CGP Grammaire Compréhension, lecture soutenue •  Accéder au(x) texte(s) pertinent, chercher dans un texte. •  Mettre en relation différents textes y compris contradictoires. •  Evaluer la qualité et la crédibilité de l’information. Quelles compétences supplémentaires ?
  7. 7. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 13 Maîtrise fonctionnelle de la lecture : définitions et caractéristiques •  L OCDE = Organisation pour la Coopération et le Développement Economique (environ 30 pays membres) •  Enquêtes internationales sur les compétences des individus: lecture, sciences, math etc. •  Enquête PISA « Programme International pour le Suivi des Acquis », définit la maîtrise de la lecture (reading literacy) comme : "la capacité de comprendre, d'utiliser et de réfléchir sur des textes écrits pour pouvoir prendre une part active à la vie en société" Exemples d’exercices proposés dans l’étude PISA JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 14
  8. 8. Un exemple d’exercice « simple » JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 15 Protéger, soutenir, stabiliser, amortir! Trop rigide, la chaussure gêne les mouvements. Trop souple, elle augmente les risques de blessures et de foulures." Une bonne chaussure de sport doit répondre à quatre critères. (...)" D après l article, pourquoi les chaussures de sport ne doivent- elles pas être trop rigides ? (niveau 1, réussi par la majorité des élèves). « Lac Tchad », un exercice plus difficile JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 16 Pour répondre à cette question, vous devez utiliser des informations provenant à la foisde la Figure 1 et de la Figure B. La disparition des rhinocéros, des hippopotames et des aurochs de l'art rupestre saharien s'est produite : A. Au début de la période glaciaire la plus récente B. Au milieu de la période où le niveau du lac Tchad était le plus élevé C. Après que le niveau du lac Tchad a baissé pendant plus de 1000 ans D. Au début d'une période ininterrompue de sécheresse « Niveau 4 », réussi par moins le la moitié des élèves.!
  9. 9. Pourcentage d'élèves à chaque niveau de compétence (données 2009, moyenne OCDE) JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 17 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 6. Raisonner sur des idées abstraites ou contre- intuitives à partir de textes longs ou multiples. 5. Raisonner sur des relations entre idées à partir de textes longs ou complexes. 4. Intégrer ou réfléchir sur des informations distribuées dans plusieurs paragraphes. 3. Mettre en relation des informations à partir de conventions linguistiques ou d'éléments logiques explicites ou implicites. 2. Mettre en relation ou résumer plusieurs informations explicites au sein d'un paragraphe ou d'un texte court. 1b. Identifier le thème ou l'idée principale d'un texte à l'aide d'indices explicites. 1a. Localiser une information explicite dans un texte court et simple. Pourquoi la lecture de recherche d’informations (« balayage ») n’est pas triviale. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 18 Deux parcours visuels différents d’un même texte par des élèves de 10-11 ans pour répondre à une question précise. Les disques représentent les points de fixation oculaire sur le texte. A gauche, l’élève utilise les éléments organisateurs. A droite, l’élève ne les utilise pas. (Potocki, Ros, Vibert, & Rouet, en préparation).
  10. 10. Lecture et culture numérique des jeunes : Faut-il « casser le thermomètre »? Idée reçue selon laquelle les jeunes d’aujourd’hui construiraient spontanément de « nouvelles compétences » de lecture sur support numérique auxquelles les méthodes d’évaluation classiques ne rendent pas justice. Depuis 2009, l’étude internationale PISA comporte un volet d’évaluation de la lecture sur support numérique. OECD (2011), PISA 2009 Results: Students on Line: Digital Technologies and Performance (Volume VI) http://dx.doi.org/ 10.1787/9789264112995-en JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 19 Maîtrise de la lecture numérique à 15 ans (élèves qui atteignent chaque niveau, en %; OCDE, 2011) JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 20 100 83 61 30 08 00 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Inférieur à 2: Scroll, localisation, simple navigation par liens Niveau 2. Sélection dans un menu, transfert d'information simple, reconnaissance du destinataire d'un site. Niveau 3. Naviguer sur plusieurs pages, comparer des informations, évaluer la pertinence selon plusieurs critères. Niveau 4. Evaluer l'autorité et la pertinence, Naviguer dans plusieurs sites selon des critères en partie implicites. Niveau 5. Navigation autonome dans plusieurs sites, évaluation critique selon ses critères propres. La distribution des compétences est très similaire à celle de la lecture « classique ». Ce résultat remet en cause l’idée que les adolescents seraient plus à l’aise dans des activités mettant en jeu les technologies numériques.
  11. 11. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 21 •  Recherche d’information et détermination de la pertinence –  Compréhension de l’objectif, formation et maintien de buts de lecture –  Utilisation des organisateurs textuels –  Détermination de la pertinence •  « Vigilance épistémique », évaluation de la qualité de l’information –  Connaissance des mécanismes sociaux de production de l’information –  Culture des genres et des sources d’informations Deux compétences-clés problématiques Vigilance épistémique (2) L’identification et la compréhension de la source (compétence, intention) sont des composantes fondamentales de la lecture numérique.! JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 22
  12. 12. Vigilance épistémique (3) JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 23 La culture informationnelle à l’entrée à l’Université Résultats préliminaires d’une étude en cours (2016) dans le cadre du projet « PaRé » Université de Poitiers JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 24
  13. 13. Usages des TIC psycho/SFA 1. Consultation de réseaux sociaux JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 25 0 10 20 30 40 50 Jamais ou presque jamais Environ une fois par mois 1 à 2 fois par semaine Tous les jours ou presque Plusieurs fois par jour NR PSYCHO SFA Pourcentagedesétudiants La « génération Facebook » consulte son réseau plusieurs fois par jour. 2. Usages des TIC psycho/SFA Recherche d’informations pour des besoins personnels JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 26 0 10 20 30 40 50 Jamais ou presque jamais Environ une fois par mois 1 à 2 fois par semaine Tous les jours ou presque Plusieurs fois par jour NR PSYCHO SFA Pourcentagedesétudiants La pratique de la recherche d’informations est beaucoup moins fréquente que la consultation des réseaux sociaux.
  14. 14. 3.2. Connaissance du langage documentaire de base 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Résumé En-tête Table des matières Légende Note bas page Glossaire Index Réponses correctes (%) JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 27 Les réponses montrent une maîtrise imparfaite de la terminologie documentaire de base. Scénarios de recherche d’informations JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 28
  15. 15. 3. Stratégies d’informations en L1 SFA « Est-ce que vous iriez consulter les sites suivants pour faire une recherche sur l’autisme ? » (1 Certainement pas, 5 Certainement) JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 29 0 100 200 300 400 1 2 3 4 5 Secte 0 50 100 150 200 1 2 3 4 5 Organisme scientifique 0 20 40 60 80 100 120 1 2 3 4 5 Pharmacie 0 50 100 150 1 2 3 4 5 Service Commun de Documentation Que peut-on enseigner ? •  Au Cycle III du Primaire –  Organisation et organisateurs des textes écrits. –  Initiation à la notion de source : compétence, expertise (Macedo-Rouet et al., 2013) –  Enseignement explicite de la recherche d’informations •  Travailler sur le questionnement, les indices de pertinence, la construction de la réponse (Coutelet & Rouet, 2004) •  Au collège –  Notion de source : compétence et intention communicative. –  Pertinence thématique et fonctionnelle : niveau de langage, intention communicative, quantité et qualité d’information. •  Au lycée et en Licence –  Epistémologie, information et documentation –  Stratégies de de lecture multidocumentaire (gestion du temps, notes…) –  Outils et ressources documentaires spécifiques, bibliographie, normalisation JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 30
  16. 16. … Mais comment l’enseigner ? •  Les approches « one shot » de type intervention ponctuelle ne sont pas efficaces. •  En environnement scolaire, besoin de plages de temps régulières tout au long de l’année. •  Une décomposition des objectifs et des contenus adaptés au niveau de développement cognitif et langagier des élèves. •  De l’explication mais surtout de la pratique guidée : principe du « feedback immédiat ». •  De façon clairement articulée avec les disciplines d’enseignement mais en contrôlant la difficulté liée aux contenus nouveaux et peu familiers. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 31 Merci de votre attention ! Pour aller plus loin : Rouet, J.-F., & Potocki, A. (sous presse). De la compréhension à l'usage des textes en contexte : accéder à l'information, évaluer et mettre en relation les textes. In M. Bianco & L. Lima (Coord.) Enseigner à comprendre les textes / enseigner la compréhension en lecture. Rouet, J.-F. (2012). Ce que l'usage d'Internet nous apprend sur la lecture et son apprentissage. Le Français Aujourd'hui, 178 « L’enseignement des lettres et le numérique ». Macedo-Rouet, M., Rouet, J.-F. (2008). Qui dit quoi ? L'évaluation des sources, une compétence d'avenir. In : J. Dinet (Ed.), Usages, usagers et compétences informationnelles au XXIème siècle. Paris : Hermès Science Lavoisier, 97-122. Rouet, J.-F. (2007). Apprendre la lecture documentaire : quels objectifs pour le collège? in La lecture au début du collège, rapport de l'Observatoire National de la Lecture, pp. 73-88. téléchargé le 26 août 2015 depuis onl.inrp.fr/ONL/publications/publi2007/ lecture-debutcollege. Rouet, J.-F., Germain, B., & Mazel, I (Dir., 2006). Lecture et technologies numériques. SCEREN, coll. Savoir Livre. JF Rouet BibDoc 37 avril 2016 32

×