Bilan fev 2012 300dpi

325 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
325
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Bilan fev 2012 300dpi

  1. 1. TENDANCES // TECH NOLOGI E pour être le nouvel Apple en termes deIdentité virtuelle: <<A rentabilité. Il est donc crucial pour eux didentifier complètement leurs clients.chacun de décider>> Et que vont fairc les entreprises du net pour se prutéger dune éventuelle perte de rcvenus si !a législation devenait plus contraignante pour elles?@ Le fondateur de WISeKey estime Elles vont faire en sorte de toucher leurs clients par un terminal. Facebook est uneque la protection de f identité numérique sera un plate forme mais ils n ont pas accès à vousdes grands thèmes de ces prochains mois dun point en bout de chaîne, là où vous êtes prêt à payer. Cest ce que Google a fait intelli-de r.ue tant politique quéconomique. Rencontre. gemment avec Android comme terminal de son cloud. ouR cARLos uoReine, de Gomment jugez-vous laction de Free en WISeKey, deux philosophies se France qui a déoidé que, en tant que font face en termes davenir de responsable de ltinfrastructure, elle I économie numérique. Pour pouvait tÈs bien proposer à ses clients IEurope, chaque pays doit de ne pas livrer leurs données aux sitesavoir le contrôle de son infrastructure commeGoogle?digitale. Pour les Américains, au contraire, Cétait très intéressaIIt car, effectivement,cela ne sert à rien, ces derniers préfèrent nous devrons de plus en plus proposer ledéIéguer Ie contrôle global à de grandes choix aux consommateurs de liwer ou passociétés qui §arrogent des monopoles. leurs données à des tiers. Auparavant celaRencontre avec cet entrepreneur qui paraissait utopique, désormais cestemploie 120 collaborateurs dans le monde, possible. La technologie le permet, etdont 30 à Genève, et qü vend des solutions surtout les gouvernements peuventpour sécuriser des communautés de imposer cette règle. Ce qui n a pas été leclients dentreprise (Hublot, Real Madrid, cas dans lexemple de Free où, auflnal,etc.). une solutionmédiane avec Google a été trouvée.Où en est le débat sur les questions deprotection didentité au niveau intetna- Qui dâ>idera à la fin sur ces questions detional? privacy: les gouvernements, les ins-11y a de fortes oppositions. Dans un pays tances intemationales?comme les Etats-Unis oir les gens n ont Les consommateurs, selon moi. fusquicipas de carte d identité, cela revêt beau- les gens ont été daccord de rendre pu-coup moins dimportance. En Europe, Carlos Moreira, de WlSeKey: "ll y a de fortes blique leur vie sociale, que feront ils avecnous plaçons notre conflance dans lEtat oppositions entre les Etats-Unis et IEurope.» Ieur santé ou leur patrimoine? A chacunpour ces questions. Remarquez que le de décider. Vous êtes plus disposé à vousgouvernement américain à travers ses personnalisation n est possible que si exposer quand vous êtes leune. Ensuite,services de renseignement ne voit peut f internaute en est conscient et peut en cette envie dirninue, mais la plupart duêtre pas d un mauvais æil quune société tirer un avantage, coû[nercial ou autre. temps vous ne souhaitez pas en arriver à lacomme Facebook collecte des renseigne- soiution radicale qui consisterait à vousments confldentiels sur une communauté Mais cette idée de protection de Iidentité couper des réseaux sociaux. I1 faut doncqui fait flgure désormais d un des plus digitale est débattue depuis longemps: développer dans les infrastructures desgrands pays du monde avec 1 milliard c-omment plogresser? mécanismes qui permettent d évoluerdutiLisateurs... Certes, il est vrai que SwissID par exemple avec les besoins des utilisatews. La tech- n a pas décollé. Tout simplement car il n y nologie peut apporter des solutions.FauFil ôtre inquiet en termes de lestric- a pas eu dapplications utiles qui se sonttion de la vie privée? développées à partir de 1à. Il faudrait Que fait votre société dans ce domaine?Facebook va de plus en plus vers une pourtant pouvoir voter et payer des impôts Nous proposons une sorte de porte mon-collecte des données qui vous sont par le biais de votre identité naie numérique où vousuniques (lire en page 63) . Cela pouvait se numérique, par exemple. Aux «FACEBOOl( IIAAUCUtl stockez -os mots de passe etconcevoir lorsque cette société cherchait à Etats-Unis, urte société idenrités: il r-ous sert à vous ItliÉnFIPROIIcER connecter à ros sites, eban-connaître votre comportement sur son commeFacebooknaaucunréseau social. Mais ce n est plus acceptable intérêt à protéger lidentité de ùDEIITÉDE king. e-mail. etc., mais siun F ts oquand Facebook relie ces données à des Iutilisaterrr: chaque client avec LUTILISATEUR:CHAQUE jourvous souhaitezdisparaître o ôéléments aussi personnels que votre son mur lui rapporte cinq numeriquement cest possible, CLIEIII LIJIRAPPORTE ôadresse et tous les renseignements qui dollars de publicité et ils visent car nous avons amené une È opermettent de vous identifler. Cette à terme Ia barre des 40 dollars CIIIO DOLLARS DE PUB, soludon de cr]ptage. B -16 BILAN 6 FEVRIER 2013

×