Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Huracán Matthew - Caritas Haiti

162 views

Published on

RAPPORT DE LA SITUATION CARITAS HAITI
Passage du Cyclone MATTHEW
NOM DU PROGRAMME : EA numéro / pays / crise
Site du Programme
Dates couvertes : 03 Octobre 2016
Numéro de SITREP : 1
Soumis par : Equipe d’urgence de Caritas Haïti

Published in: News & Politics
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Huracán Matthew - Caritas Haiti

  1. 1. 1 RAPPORT DE LA SITUATION CARITAS HAITI Passage du Cyclone MATTHEW NOM DU PROGRAMME : EA numéro / pays / crise Site du Programme Dates couvertes : 03 Octobre 2016 Numéro de SITREP : 1 Soumis par : Equipe d’urgence de Caritas Haïti 1. Résumé L’ouragan MATTHEW est de catégorie 4 et représente toujours un grand danger pour Haïti et particulièrement pour les zones côtières.  Les centres d’Opération d’urgence sont activités dans tout le pays et les différents bureaux de Caritas participent aux réunions de coordination  234 Abris provisoires sont ouverts pour recevoir les déplacés  Intensification des activités de sensibilisation  Le corps d’un pêcheur disparu à Saint Jean Du Sud hier a été retrouvé entre Saint Jean et Port Salut  1 cas de décès enregistré, suite à la remontée du Choléra  On commence à fournir de l’aide pour les familles déplacées 2. Données clés sur les populations touchées 1. Le cyclone Matthew a été formé le 29 Septembre 2016 passé dans l’océan atlantique et il s’est rapidement transformé en ouragan. Pour le moment, il est de catégorie 4 et se révèle très dangereux. Même si les premiers impacts sont prévus pour cet après- midi aux environs de 14 heures, on commence déjà à enregistrer des rafales de vents et des pluies au niveau des départements du Sud, du Sud-est, de la Grand’ Anse, des Nippes et de l’Ouest. Dans certaines villes côtières, l’eau commence à monter et à envahir les villes telles Anse d’ Hainaut, Bariadelle1, Cayes et Tiburon ; plusieurs cas de Choléra dans plusieurs localités du département du Sud sont déjà enregistrés 2. Au niveau des Iles de Cayemite, une Ecole Nationale servant d’abri provisoire est endommagée : enlèvement de la toiture suite aux rafales de vent 3. Phénomène d’inondation (marée-montante) dans 3ème section Bariadèle (commune de Dame-Marie 4. Plus de 600 personnes sont déjà en abris provisoires dans le département de la Grand’ Anse et Environ 27 personnes sont en abris dans les Nippes 5. Plusieurs maisons sont déjà inondées dans le grand Sud. Dans la Grand-Anse, dans la communauté de Ti-Rivyè, Section Communale de la Commune de Dame-Marie, des 1 3ieme section commune Dame Marie
  2. 2. 2 Page | 2 maisons sont aussi inondées et les équipes locales ont des difficultés pour nourrir les personnes en abris provisoires. (Contraintes de disponibilité, contraintes d’accès ) 6. A Saint Jean du Sud et Ile à Vache (Sud), la mer a déjà beaucoup monté et donne de sérieux problèmes en faisant des ravages. A Tiburon, des maisons sont endommagées à cause des vagues qui y sont très violentes. 7. 15 cas de Choléra à Rendel et 16 à Port-à-Piment, dont un décès2. (Cote Sud) 8. Un vent de panique a eu lieu aux Cayes à la suite d’un message audio qui circule sur WhatsApp déplorant que les villes des Cayes et de Jérémie devraient disparaitre suite au passage de Matthew. Les gens laissent la ville en direction de Port-au-Prince et des zones Montagneuses 3. Sécurité / Situation politique Pour le moment la situation politique connait une calmie et toutes les énergies se concentrent dans la gestion de l’urgence. Cependant comme mentionné plus haut, en plus des vents, de la montée de l’eau de mer et de la tombée des pluies, on risque une forte augmentation des cas de choléra due à la non potabilité de l’eau de boisson. Les cas de Rendel et de Port-à-Piment en constituent une annonce. 9. Dispositions prises/Actions menées  Le gouvernement du pays à travers le Secrétariat Permanent de la Gestion des Risques et des Désastres a déclenché l’alerte rouge sur tout le territoire. Il a aussi ordonné la fermeture des écoles pour le lundi 03 Octobre et le Mardi 04 Octobre 2016. Il a aussi ordonné l’évacuation dans certaines zones côtières  234 abris provisoires sont déjà inventoriés (NIPPES : 41 ; GRANDE-ANSE : 34 ; SUD-EST : 33 ; SUD : 126 ; Total 234)  Interdiction des Operations de cabotage  Tout le réseau de Caritas Haïti est en alerte et on participe aux différentes rencontres réalisées dans les Centres d’Opération d’Urgence Départementaux (COUD) Les Cayes  L’équipe d’urgence du diocèse des Cayes est mobilisée et commence déjà à venir en aide aux victimes dans les abris provisoires en leur fournissant des articles alimentaires. Des vivres sont prépositionnés et Caritas participe aux rencontres du COUD. Plusieurs sacs de riz et de haricot sont remis à une équipe de Laïcs dans la ville des Cayes pour alimenter les personnes déplacées dans un abri dans la ville des Cayes (Lycée Philippe Guerrier des Cayes, Département du Sud) Les NIPPES  Caritas accompagne aussi la dynamique et participe à toutes les phases avec le COUD. Trois rencontres de coordination tenues respectivement les 1er, 2 et 3 Septembre, octobre 2016.  Evacuation de la population vers les voisins, amis et proches.  Sensibilisation de la population via des crieurs, des radios, des réseaux sociaux. 2 Informations recues du COUD Sud
  3. 3. 3  Enlèvement des billboards  Déplacement de 43 prisonniers  Deux jours de fermeture des classes  Interdiction aux voiliers de quitter le port de Miragoane ; Injonction faite aux navires étrangers d’aller au large.  Communication a la population de la liste des abris provisoires  Deux interventions dans les médias avec le Délégué départemental  Un point de presse accorde aux médias de Miragoane.  Accompagnement de14 déplacés A Jacmel :  Participation aux rencontres du COUD et visites des sites d’abris provisoires  Mobilisation de la communauté pour les inciter à se mettre à l’abri.  Mise en place d’un point de Secours d’Urgence afin d’accueillir d’éventuelles victimes, en collaboration avec quelques médecins de Felicia’n Sister.  Appui de Caritas Jacmel a un centre d’hébergement : Plats chauds, eau, produits d’hygiène.  Une cellule d’Urgence est dans les bureaux de Caritas Jacmel pour maintenir le contact avec les paroisses et les communes à travers les CPCL À Jérémie : Caritas Jérémie accompagne les structures de l’État dans la préparation aux Urgences. Les informations sont recueillies des Caritas Paroissiales et des Comités Locaux de Protection Civile (CLPC).  Prises de contact successifs avec les autorités locales, volontaire de Brigadiers de DPC  Suivi d’ouverture des abris d’évacuation à travers le département  Evacuation au niveau de certaines communes (Jérémie : Lycée Nord Alexis : 465, Local OAS : 84, Collège Antoine de Padoux : 21 Total (570), Pestel /Iles Cahimite :72 personnes  Suivi avec les autorités locales pour évacuer les gens vivant dans les zones à haut risque  Gestion des abris d’évacuation (entretien, enregistrement des personnes évacuées (CTGAP, CRH, Installation de blader ( camion d’eau par MUNISTAH), système d’éclairage, distribution de couverture avec la CRH, appui en d’eau et nourriture par CRS et CARE. Le processus d’évacuation continue.  Intensification des sensibilisation (Sound truck et via mégaphones avec l’appui de CRS et Emission de radio) Les Diocèses des Cayes, de Jérémie, d’Anse-à-Veaux et de Jacmel sont les diocèses qui sont directement menacés. Cependant, tous les autres diocèses du pays sont mobilisés. Les cellules d’urgences sont activées et nous maintenons le contact. 10. Coordination et réunions Caritas Participe aux différents espaces de coordination :  Au niveau de la Grand’ Anse et du Sud, il y a un manque de capacité pour nourrir les familles en abris provisoires. Un appel est donc lancé aux autres
  4. 4. 4 Page | 4 acteurs pour aider en ce sens. Le CRS et le Care sont prêts à donner leur appui et une demande est faite auprès du ministère des finances pour débloquer les fonds nécessaires  Etant donné que la menace concerne plusieurs départements du pays, le Plan National de Gestion des Risques est activé. Toutes les dispositions sont prises pour tenir la population informée en temps réel de l’évolution de la situation. En ce sens, des bulletins météorologiques seront postés régulièrement sur le site www.meteo-haiti.gouv.ht ; une équipe d’appui venant des Nation Unies est déployée dans le Sud et la Grand Anse  Certaines écoles congréganistes et presbytérales seront utilisées au cas où la capacité des abris provisoires serait dépassée 6. Médias & Communications Le lien suivant permet de suivre l’événement en temps réel dans la caraïbe en général et sur Haïti en particulier www.windytv.com 8. Personnel • Les bureaux de Caritas ont fonctionné avec un staff réduit pour ce lundi. Mais le personnel opérationnel est mobilisé. Chaque bureau maintient une cellule d’urgence, qui suit de près l’évolution de la situation. Au Bureau National de Caritas Haiti, une équipe de cinq cadres maintiennent la permanence pour la nuit du 3 au 4 octobre, pour garder contact avec les diocèses et informer les différentes cellules. 9. Activités prévues pour la prochaine période de rapport • Préparation de plats chauds pour les personnes évacuées dans les sites d’Hébergement • Distribution de articles alimentaires dans les sites d’hébergement • Evaluation des dégâts après le Cyclone Conclusion Les informations dont nous disposons confirment que l’œil du Cyclone sera exactement entre la Cote du Sud’Ouest d’Haiti et l’Est de la Jamaïque. Ceci implique que toute la presqu’ile du Sude, de Tiburon en passant par les Cayes, Jérémie, Miragoane et Jacmel, sera frappée violemment. C’est le plus violent pour Haiti depuis plus de cinquante ans, qui a vu le département du Sud d’Haiti et la Grande-Anse dévastés. Des dégâts sont même prévus, cette fois, à Port-au-Prince. Nous ne pouvons changer la situation. Mais nous faisons de notre mieux pour mitiger les dégâts, tout en gardant confiance.
  5. 5. 5 Photos Figure 1Rue Toussain Louverture, Ville des Cayes Figure 2Inondation à Anse d' Hainaut, Jérémie
  6. 6. 6 Page | 6 Figure 3Montee de la mer a Anse d' Hainaut
  7. 7. 7

×