Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

INTI2016 161125 Atout Ei - Les entreprises d’insertion

165 views

Published on

Présentation de Caroline RENOUPREZ, Atout Ei, "Les entreprises d’insertion", dans l'Atelier 15 "Entrepreneuriat social et coopératif-Scop" de la XVe Conférence Annuelle Internationale INTI « Économie Sociale et Solidaire dans les territoires », 22-25 novembre 2016, Charleroi et Liège, Belgique.

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

INTI2016 161125 Atout Ei - Les entreprises d’insertion

  1. 1. Les entreprises d’insertion Liège Le 25 novembre 2016
  2. 2. Trois volets • Le développement des EI : succès et difficultés • Passage dans le Décret 2012 : Changements et perspectives • L’avenir des EI : secteurs porteurs et innovants? 2
  3. 3. Les entreprises d’insertion de 1998 à 2012 Quel bilan tirer des réussites et des échecs passés ? 3
  4. 4. Le développement de l’entrepreneuriat en EI • PREMIÈRE VAGUE (1998 – 2003) : Les précurseurs • DEUXIÈME VAGUE (2003 – 2006) : Emergence du titre-service et nouvelle vague d’entrepreneurs • TROISIÈME VAGUE (2006 – 2011) : Age d’or du titre-service et développement de nouveaux secteurs 4
  5. 5. TROISIÈME VAGUE (2006 – 2011) Age d’or du titre-service 52 83 106 116 104 97 75 50 60 67 57 58 53 30 0 20 40 60 80 100 120 140 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 EI TS Non TS 5
  6. 6. TROISIÈME VAGUE (2006 – 2011) Age d’or du titre-service • A partir de 2010 : • Absentéismes et maladie VS période de subventionnement limité • « Break even » • Des déficits de compétences managériales repérés à la suite de la diminution des marges 6
  7. 7. TROISIÈME VAGUE (2006 – 2011) Parenthèse Périclès Constats • La voie sans issue des partenariats avec les intercommunales • Les contraintes du cadre EI 7
  8. 8. TROISIÈME VAGUE (2006 – 2011) IDESS (2008) Objectifs • Petits services de proximité et renforcement de la cohésion sociale • Renforcer l’utilisation du SINE • Rebondir sur le succès du TS 8
  9. 9. TROISIÈME VAGUE (2006 – 2011) IDESS (2008) Constats • Le succès relatif en CPAS… • … n’est pas le même en SFS • Réglementation contraignante • Les commissions paritaires • Non réplicabilité du succès du TS en IDESS 9
  10. 10. Le passage dans le nouveau Décret Une redéfinition du paysage de l’entreprise insertion en Wallonie. 10
  11. 11. CHANGEMENT DE PAYSAGE EN EI (2013) LES CHIFFRES Abandon 20% Absorbée 5% Agréée (renouvelé e) 68% Faillite 3% REFUS 3% RETARD 1% 11
  12. 12. CHANGEMENT DE PAYSAGE EN EI (2013) UN DÉCRET QUI ORIENTE LES EI VERS LA CROISSANCE • L’augmentation du quota pour l’AS • La suppression du critère de 50ETP • Le maintien de l’effectif et la période de subvention limitée dans le temps Combinés à la démarche administrative à réaliser :  Abandon des plus petites EI, sans perspectives d’expansion  Abandon des EI qui actent ainsi une orientation déjà prise  Augmentation significative de l’emploi en 2014 12
  13. 13. CHANGEMENT DE PAYSAGE EN EI (2013) UN DÉCRET QUI ORIENTE LES EI VERS LA DIVERSIFICATION • L’apparition de trois catégories d’entreprise différentes qui ouvre la voie à de nouvelles collaborations • La distinction des commissions paritaires pour l’octroi des subventions  Pour l’instant, n’a pas produit d’effets notables… 13
  14. 14. CHANGEMENT DE PAYSAGE EN EI (2013) UN DÉCRET QUI ORIENTE LES EI VERS LA PROFESSIONNALISATION • De nouvelles obligations en termes de gouvernance • La nécessité d’un capital de départ de 18.600€ • La suppression de la subvention CE • La clarification du rôle de l’AS  Moins de demandes d’agrément ? 14
  15. 15. CHANGEMENT DE PAYSAGE EN EI (2013) UN DÉCRET …. Qui s’adapte à la réalité du TS en termes de • Taille • De rythme de croissance • D’encadrement (rôle de l’AS) Mais qui offre un cadre très (trop?) rigide à l’innovation, et s’adapte mal aux nouvelles réalités entrepreneuriales… 15
  16. 16. Quel avenir pour les entreprises d’insertion et quelles évolutions possibles ? Le regard des agences conseil Propage-S et Febecoop. 16
  17. 17. Le redéploiement sectoriel en EI? • Un moment charnière • Crise économique • Crise des titres-services • Nouveau Décret • Mutations des dynamiques entrepreneuriales • L’innovation dans l’ADN des EI • Un modèle qui se veut porteur de sens ! 17
  18. 18. Freins au dispositif EI liés à la dynamique de lancement: - Projets portés par des collectifs >< chef d’entreprise unique - Porteurs/fondateurs voulant retrouver leur investissement en temps >< finalité sociale contraignante Freins liés à la sécurisation des premiers emplois - 6 projets sur 8 sont en création/lancement - Priorité : financer les premiers emplois pour lancer et pérenniser l’entreprise - Conséquence : pression sur ces premiers emplois en terme de productivité/résultats >< démarche d’insertion 18 Les création d’EI
  19. 19. Les création d’EI Freins liés au dispositif - Potentiel de création d’emploi faible (moins de 6 emplois sur les 3 premières années) - Public concerné peu en phase avec les critères EI - Composition et structure des entreprises créées incompatibles avec les critères EI (composition du CA, du capital, …) 19
  20. 20. Conclusions • Des constats qui se rejoignent: – La fin de la « bulle » Titres-Services – Une conjoncture peu favorable aux créations d’entreprises avec une croissance accélérée – L’évolution des politiques et du discours sur l’entrepreneuriat/la création d’entreprise: de l’emploi à l’innovation – La mutation du « mouvement » ES – Les nouvelles formes d’entreprendre 20
  21. 21. L’identification de secteurs porteurs … et créateurs d’emploi • Il n’y a pas de recette miracle… • Des activités qui font sens avec le dispositif EI – Compétences – Clientèle • Des activités qui font sens économiquement – Solvabilité de la demande – Cadre légal 21

×