Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Inti17 bogota-masselot djahanchahi-fr

7 views

Published on

De nombreux outils de diffusion de données territoriales existent. Chaque jour, de nouveaux indicateurs de plus en plus fins sont développés et mis à disposition du public comme des décideurs locaux. Ces données et indicateurs sont diffusés via différents portails internet dont l’appropriation par les acteurs est à ce jour difficilement quantifiée et qualifiée. Une étude conjointe entre le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires (www.cget.gouv.fr) et le laboratoire CIMEOS – MSH de Dijon, de l’Univ. de Bourgogne Franche-Comté a été lancée en 2016 afin de construire une vision concertée de l’utilisation pratique par les territoires des connaissances produites nationalement, afin d’en comprendre l’impact, d’en évaluer la prégnance dans la construction des politiques publiques au niveau local comme national. Comment des démarches de diagnostic et d’observation s’inscrivent par exemple dans des dynamiques d’intelligence territoriale actées par les acteurs locaux ?
Dans un contexte de quartiers dits « prioritaires », amenés à se transformer au gré des innovations sociales, l’intérêt est ici de comprendre comment les acteurs se sont approprié des outils d’observation du territoire pour affiner leurs stratégies et améliorer la qualité de leurs actions.
Notre enquête, menée auprès d’élus, d’associatifs, de bureaux d’études, comme de producteurs et diffuseurs de données, permet d’éclairer de nouveaux modes de communication organisationnelle. Ce projet, revêtant la forme d’une recherche-action, s’intéresse dans un second volet à la production d’indicateurs par et pour les parties prenantes d’un territoire, à leur implication en amont de la réflexion et de la définition des besoins. Il questionne donc les acteurs sur l’organisation, la production et l’usage des informations territoriales. La méthodologie adoptée combine une enquête par entretiens semi-directifs, de l’analyse des contenus et des discours, et de la veille informationnelle territoriale.
L’analyse des entretiens porte sur la perception des acteurs territoriaux de l’utilisation des données socio-économiques, des indicateurs, et de leur transformation en actions concrètes. Les résultats qui en découlent serviront à la rationalisation des pratiques dans une démarche socio-pragmatique, tournée vers des réalisations s’inscrivant dans la transition socio-écologique.

Published in: Science
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Inti17 bogota-masselot djahanchahi-fr

  1. 1. Données territoriales en ESS : entre usages et co-construction Cyril MASSELOT & Stéphane DJHANCHAHI Laboratoire CIMEOS EA 4221, Université de Bourgogne Franche-Comté International Network of Territorial Intelligence
  2. 2. Contexte de l’étude
  3. 3. Contexte & Problématique Comment s’articulent ces données dans les missions des acteurs ? Comment transforment-elles les territoires ? Données nationales distribuées par des observatoires « Nouvelles » données produite par la généralisation d’outils sociotechniques Nouveau paysage de la donnée
  4. 4. Hypothèses – Les nouvelles données impliquent de nouveaux usages en construction – Il existe des freins à leur utilisation par les acteurs, allant de leur foisonnement à des difficultés d’accès d’ordre pratique – La co-construction des indicateurs favorise leur utilisation et la transformation de la connaissance en actions
  5. 5. Méthodologie Deux approches Entretiens avec différents types d’acteurs des territoires Recherche des observatoires et des informations disponibles
  6. 6. Méthodologie : Veille active Retrouver les sources d’information sur les territoires En construire une première représentation
  7. 7. Corpus
  8. 8. Premiers constats (à creuser…)
  9. 9. Méthodologie : Entretiens Analyse communicationnelle Approche quanti-qualitative : profils de discours
  10. 10. Corpus • 13 acteurs au sein de 11 structures différentes, toutes ayant une utilisation ou production de la donnée : – 1 membre d’une institution liée à l’éducation – 2 universitaires (ayant effectué des missions pour diverses institutions) – 3 agents de collectivités territoriales (de Franche Comté et de Bourgogne, en préfecture et en mairie) – 7 membres d’associations (pour l’emploi, la prévention, la solidarité ou encore l’environnement) • Selon les critères de B. Pincemin (1999) de qualité d’un corpus textuel : – Signifiance : acteurs pertinents ; diversité de sources, sur un même sujet, structure les conditions d’interprétabilité. – Acceptabilité : représentation fidèle des propos tenus ; pas de contraintes externes ; mais 12h40 d’échanges, représentant 117 pages de texte, 89163 mots  complétude à améliorer. – Exploitabilité : les mêmes règles d’unité de temps, ainsi que de composition, donc bonne homogénéité ; volume à améliorer pour plus de finesse. • Analyse cognitive et communicationnelle du discours avec Iramuteq (Ratinaud 2009) et production de graphes des similitudes (Vergès & Bouriche 2001)
  11. 11. Nuage des formes représentatives
  12. 12. Dendrogramme
  13. 13. AFC et CDH 14
  14. 14. Classe 2  Usages des données territoriales & Environnement
  15. 15. Classe 1  Action locale
  16. 16. Classe 3  Le Social, entre la Politique de la Ville & l’Éducation
  17. 17. AFC & CDH, Synthèse
  18. 18. Graph des similitudes
  19. 19. Données « classiques » « Nouvelles » données Données locales Données nationales Et ensuite ?… ??
  20. 20. Merci pour votre attention Thank you for your attention Gracias por su atención Vă mulţumesc pentru atenţie Köszönöm a figyelmet 謝謝您的關注 Grazie per la vostra attenzione Vielen Dank für Ihre Aufmerksamkeit Kiitos huomiota Σας ευχαριστώ για την προσοχή σας Dziękuję za uwagę Спасибо за Ваше внимание İlginiz için teşekkürler ‫الهتمامكم‬ ‫شكرا‬
  21. 21. Conclusion… • La méconnaissance de la donnée conduit à divers écueils : – Coûts évitables – Productions en doublon avec d’autres organismes – Carences dans la représentation du territoire donc dans la définition de l’action publique • Les producteurs, acteurs et utilisateurs de la donnée sont plus efficients dans certaines conditions : – « on sait quoi en faire quand on sait comment c’est fait » – « on sait comment la faire quand on sait pour quoi c’est fait » • La co-construction des indicateurs semble la plus importante pour leur usage dans les politiques publiques • Les usages des données dépendent fortement de leur médiation. • Ces médiations et usages s’entendent en tenant compte des spécificités territoriales d’échelle et de culture.
  22. 22. • Benamirouche, R. (2016). Le système d’information territorial comme levier stratégique en santé. Revue d'Épidémiologie et de Santé Publique, 64, S19. • Commenges, H. (2013). L'invention de la mobilité quotidienne. Aspects performatifs des instruments de la socio-économie des transports (Doctoral dissertation, Université Paris-Diderot-Paris VII). • De Sede-Marceau, M. H., & Moine, A. (2001). Systémique et bases de données territoriales. Des concepts et des outils pour une gestion raisonnée des territoires. Revue internationale de géomatique, 11(3-4), 333-358. • Degenne, A., Vergès, P. (1973). Introduction à l’analyse de similitude. Revue française de sociologie, 14 (4), 471-511. • DiClemente C. C. (2003). Addiction and Change : how addictions develop and addicted people recover, Guilford Press. • Emery, J. (2016). La ville sous électrodes : de la mesure à l'évaluation de la pollution atmosphérique automobile (Doctoral dissertation, Université Bourgogne Franche-Comté). • Flament, C. (1981). L’Analyse de Similitude, une Technique pour les Recherches sur les Représentations Sociales. Cahiers de Psychologie Cognitive, 1, 375- 395. • Flament, C., Rouquette, M.L. (2003). Anatomie des idées ordinaires : comment étudier les représentations sociales. Paris : Armand Colin. Bibliographie
  23. 23. • Galibert. O, Aubert F., Hilal M., Girardot J.J., Masselot C., et al. (2015). Territoires urbains en transition. Monographie d’un quartier populaire en résilience écologique. Editions universitaires de Dijon, http://eud.u-bourgogne.fr/468-territoires-urbains-en- transition-9782364411562.html, 2015, Sociétés, 978-2-36441-156-2. <http://eud.u- bourgogne.fr/>. <halshs-01251061> • Haddad, M. (2008). Intelligence territoriale et observatoires socio-économiques et environnementaux : un processus d'intelligence territoriale adapté (PITA) à l'observatoire de Menzel Habib au sud de la Tunisie (Doctoral dissertation, Université de Metz). • Hare, I. (2016). Les stratégies des diffuseurs de données ouvertes en Région. Open-data et collectivités territoriales : Entre usages et production, quels enjeux ?, non-précisé. • Hopkins, R. (2011). Manuel de Transition, de la dépendance au pétrole à la résilience locale. Editions Écosociété et revue Silence (traduit de The Transition Handbook, 2009, ISBN 978-2-923165-66-0) • Kaufmann, J. C. (2011). L'entretien compréhensif. Armand Colin. • Laporte, A., Dubreuil, M., Jean-Gilles, E., Madelin, B., & Balazard, H. (2016). Convier les citoyens des quartiers populaires : prendre en compte leur expertise et favoriser leur pouvoir d’agir. Revue d'Épidémiologie et de Santé Publique, 64, S101-S102. • Masselot C. (2014). « Co-construire l’information territoriale pour des actions concertées. » In J.-J. Girardot & H. Neffati, (ed.). L'intelligence territoriale, 25 ans déjà ! Cahiers d'Administration, supplément au n° 244, pp. 45-49. • Maurel, P. (2012). Signes, Données et Représentations Spatiales : Des éléments de sens dans l'élaboration d'un projet de territoire intercommunal.: Application au territoire de Thau (Doctoral dissertation, Université de Toulon). Bibliographie
  24. 24. • Marchand, P. & Ratinaud, P. (2012). L’analyse de similitude appliquée aux corpus textuels : les primaires socialistes pour l’élection présidentielle française (septembre-octobre 2011). Actes des 11eme Journées internationales d’Analyse statistique des Données Textuelles (JADT), 687- 699. • Morin E. (1990). Introduction à la pensée complexe. Paris : Le Seuil • Pélissier D. (2016). "Comment préparer l’analyse de textes de sites Web grâce à la lexicométrie et au logiciel Iramuteq ?," dans Présence numérique des organisations, 14/04/2016, https://presnumorg.hypotheses.org/187. • Pélissier D. (2016). « Initiation à la lexicométrie, Iramuteq, novembre 2016, V4, https://presnumorg.hypotheses.org/ • Pincemin B. (1999). Construire et utiliser un corpus : le point de vue d’une sémantique textuelle interprétative. Communication présentée à la Conférence TALN’99, Cargèse, 12-17 juillet 1999, Actes pp. 26-36. • Ratinaud, P. (2009). Iramuteq : Interface de R pour les Analyses Multidimensionnelles de Textes et de Questionnaires. Repéré à www.iramuteq.org • Reinert, M. (1983). "Une méthode de classification descendante hiérarchique : application à l'analyse lexicale par contexte." Cahiers de l'analyse des données 8.2 : 187-198. <http://eudml.org/doc/88079>. • Reinert, M. (1990). ALCESTE : une méthodologie d’analyse des données textuelles et une application : Aurélia de Gérard de Nerval. Bulletin de méthodologie sociologique, 26, 24-54. Bibliographie
  25. 25. • Roux, E. et Feyt, G. (2011). Les observatoires territoriaux : sens et enjeux. Volume 14 de Travaux - Délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires. La Documentation Française, Datar. • Toffler A. (1980). The Third Wave, ed. Bantam Books, New York. • Vergès, P. & Bouriche, B. (2001). L’analyse des données par les graphes de similitude. Sciences Humaines. (Disponible sur www.scienceshumaines.com/). • Textes de référence • Arrêté du 16 septembre 2003 portant sur les classes de précision applicables aux catégories de travaux topographiques réalisés par l’État, les collectivités locales et leurs établissements publics ou exécutés pour leur compte • Loi n° 78-753 du 17/07/1978 : Dite loi CADA qui reconnaît à toute personne un droit d’accès et de réutilisation des données publiques • Directive Européenne 2003/98/CE : complète la loi du 17/07/1978 notamment au regard de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs • Directive Européenne 2007/2/CE : dite directive INSPIRE, établissant une infrastructure de données géographiques pour la Communauté Européenne Bibliographie

×