Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Briefing de Bruxelles 51: Annick Sezibera "Les OP : un levier socio-économique dans un contexte d’instabilité chronique"

100 views

Published on

Le Briefing de Bruxelles sur le Développement numéro 51 sur le thème de « L’agriculture, moteur de reconstruction économique et de développement dans les États fragiles » s’est tenu le mercredi 27 juin 2018 (9:00 à 13:00) au Secrétariat ACP (Avenue Georges Henri 451, 1200 Bruxelles, salle C). Ce Briefing de Bruxelles a été organisé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) en collaboration avec la DG Développement et Coopération de la Commission européenne (CE/DEVCO), CONCORD et le Secrétariat ACP.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Briefing de Bruxelles 51: Annick Sezibera "Les OP : un levier socio-économique dans un contexte d’instabilité chronique"

  1. 1. L’agriculture, moteur de reconstruction économique et de développement dans les États fragiles Expériences de CAPAD et de ses Coopératives au Burundi Par: Annick SEZIBERA Secrétaire Exécutive CAPAD Tél: (+257) 76 652 176 E-Mail: sezannick@yahoo.fr Skype: sezibera2
  2. 2. PLAN I. Présentation de la CAPAD II. Succès et grandes réalisations III. Facteurs de réussite IV. Opportunités. V. Réplication et mise à l'échelle VI. Défis et limites VII. Conclusion
  3. 3. I. PRESENTATION DE CAPAD • Crée en 2000 dans une situation de guerre civile avec effet de: -Perte du capital productif et de fonds de roulement -Destruction / pillage -Manque de confiance entre communauté -Désespoir en un retour de paix -Urgence humanitaire Assistanat
  4. 4. I. PRESENTATION DE CAPAD (Suite) • CAPAD est une organisation paysanne nationale regroupant:  117 000 ménages des exploitants familiaux  111 coopératives agricoles (Céréales, Café, Fruits, Légumes, Cultures vivrières, Patchouli)  72 communes ( tout le territoire du pays) • Mandat:  Mobilisation communautaire autour des intérêts communs (activités agricoles et économiques);  Développement d’un leadership paysan et de l’entreprenariat rural;  Défense des droits sociaux, économiques et politiques: cohésion sociale, changement des politiques et programmes nationaux, etc.
  5. 5. 2. STRATEGIES D’INTERVENTION Valorisation agricole: Stockage, Promotion des unités de transformation agro alimentaire Agriterra,OxfamNovib, CSA,CCFD,Cordaid,IFDC, CTB,SIDI
  6. 6. II. Succès et Grandes réalisations de CAPAD  Contribuer à un retour de la paix et confiance entre les communautés - Cohésion sociale: Leaders paysan: Artisans de paix et de cohésion sociale, devenu des vrais leader communautaire qui ont embarqué les autres vers la création de structure de proximité solide et autonome ( Groupement puis les coopératives) - Facilitation de l’intégration et l’accès à la terre pour les déplacés et retournés - Entraide et solidarité entre exploitants agricoles à travers les structures mis en place - Développement de stratégies communes aux défis communautaires
  7. 7. Construction et consolidation du mouvement paysan • Rôle clé dans l’organisation des groupements puis des coopératives d’agriculteurs: 108 Coopératives • Entraide et solidarité autour des Mutuelles de Solidarité • Appui aux coopératives pour la mise en place des services sociaux et économique • Actions de plaidoyer pour influencer les décisions: reconnaissance d’organisation paysanne et loi coopérative
  8. 8. Augmentation des rendements de production ( de 30 à 50 %)  Appui à la production: conseil agricoles ,gestion et suivi des exploitations  Accès aux facteurs de production: la terre semences, intrants agricoles ,bétail et outillages  Formations: gestion des savoirs, itinéraires technique de production,  Accès aux financements: crédits et subvention
  9. 9. Création d’emplois permanents et appui aux activités économiques • Développement des activités économiques autonomisant et nouveaux métiers: les femmes et jeunes • Création de nouveaux emplois 251 Emplois permanents crées • Insertion socio économique de plus 12 000 Femmes et jeunes retournés • Amélioration des conditions de vies: habitats , bien être
  10. 10. Création de SOCOPA pour améliorer les revenus à l’exploitants agricole • SOCOPA est une société coopérative pour maximiser la valeur ajouter à l’exploitant agricole par la transformation et commercialisation des surplus de productions agricoles  Six sites de production avec des équipements modernes de transformation  Huit gamme de produits mis sur le marché: Farine maïs, Farine manioc, Riz haut de gamme, Riz standards, piment liquide, Concentré de tomate, Ketchup, Jus et autres produits liquides  Deux marque commerciale ( MARAME et Taamu) • 50 % du bénéfice constitue les ristournes aux exploitants agricoles
  11. 11. III. FACTEURS DE RÉUSSITES • Défaillance du secteur public et privé( Institutions de financements et commerçants) à soutenir l’agriculture et les agriculteurs • CAPAD et ses coopératives ont été des alternatives à la fois à finalité sociale et économique • Neutralité des Organisations paysannes et de leurs leaders vis-à-vis des appartenances politiques • Prudence, communication non violente et construction d’alliances ( tout le monde n’est pas mauvais)
  12. 12. III. FACTEURS DE REUSSITES • Entraide et solidarité pour une cohésion sociale:  Dialogue sociale autour de l’origine ,prévention et gestion des conflits communautaires  Rôles clés des structures traditionnelle et des leaders paysans  Mutuelle de solidarité ont été un grand levier de solidarité et d’entraide sociale  Les femmes ont joué un grand rôle  Conseils, formations et services économiques aux exploitants agricoles familiaux
  13. 13. IV. LES OPPORTUNITES • Désengagement de l’Etat de son système pyramidal d’encadrement et soutien à l’agriculture • Intérêts communs et fédérateurs : Réponses aux besoins réels des communautés agricoles: retrouver leurs terres, retour sur les collines, cohabitation pacifique, restaurer la production et générer des revenus • Leaders paysans ont été de véritable relais et des messagers de paix et développement • Les femmes agricultrices ,pilier familial mais aussi premières victimes des guerres , ont été plus réceptrices et se sont beaucoup engagées
  14. 14. IV. LES OPPORTUNITES ( Suites) • Notoriété des Organisations paysannes facilitée par l’adhésion volontaire, l’appropriation, la représentativité et l’inclusivité • Neutralité vis-à-vis des leaders paysans : confiance des communautés ,liberté d’expression et lever les tabous • Présence des structures d’appui aux OP ( ONG, Organisations internationales) : ont apporté un appui technique et financier à la CAPAD et ses membres • Synergie avec les autres acteurs ( OSC, communautés religieuses)
  15. 15. V. REPLICATION ET MISE A ECHELLE • Structure paysanne pyramidale permet d’agir à la fois au niveau local à travers les services directes à ses membres et au niveau national sur le plaidoyer pour l’amélioration des politiques et mis en place d’un environnement favorable à la croissance agricole • Structure paysanne sont des espaces de dialogue ,de prévention et gestion des conflits mais aussi sont des écoles de citoyenneté, de démocratie, de gouvernance , de tolérance et de gestion des savoirs
  16. 16. V.REPLICATION ET MISE A ECHELLE (Suite) • Compétences élevés des leaders des structures paysannes pour remorquer les autres et les fédérés autour des intérêts communs tout en évitant des manipulations politiques • Une combinaison d’actions est nécessaire passant de l’aide d’urgence , relance de la production agricole et économique, prévention des risques de crise, appui au développement ,reconstruction d’infrastructures sociales et économiques et actions garantissant les revenus aux exploitants agricoles
  17. 17. VI. DEFIS ET LIMITES • En situation de guerre et d’instabilité chronique: la structure paysanne doit à tout moment s’adapter à cette turbulence de l’environnement pour répondre constamment aux attentes de ses membres • Les ressources humaines, matériels et financiers sont limitées, d’où les synergies avec d’autres acteurs sont nécessaires • Malgré une situation de conflits armés ,le rôle d’un interlocuteur public reste très capital pour la restauration de la paix et de la croissance agricole
  18. 18. VII. CONCLUSIONS • Les stratégies mis en place par la CAPAD et ses membres ont permis de développer des actions tout le long des chaines de valeur ( de l’amont à l’aval) et d’améliorer les revenus aux exploitants agricoles familiaux membres et cela malgré l’instabilité chronique du Burundi • Difficultés: insécurité physique , vols, violences , méfiances, ect • Stratégies: Prudence , communication non violente et dialogue permanente interne et externe
  19. 19. MERCI DE VOTRE ATTENTION

×