Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Briefing de Bruxelles 48: Omar Ouedraogo "Augmenter la valeur ajoutée des produits locaux pour les marchés urbains"

248 views

Published on

Le Briefing de Bruxelles sur le Développement numéro 48 sur le thème de « Renforcer les moyens de subsistance en milieu rural face à l'urbanisation rapide en Afrique » s'est tenu le lundi 20 mars 2017 (14:00 à 18:00) au Secrétariat ACP (Avenue Georges Henri 451, 1200 Bruxelles, salle C). Ce Briefing de Bruxelles a été organisé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) en collaboration avec BMZ/GIZ, la DG Développement et Coopération de la Commission européenne (CE/DEVCO), CONCORD et le Secrétariat ACP.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Briefing de Bruxelles 48: Omar Ouedraogo "Augmenter la valeur ajoutée des produits locaux pour les marchés urbains"

  1. 1. Augmenter la valeur ajoutée des produits locaux pour les marchés urbains: l’expérience de la FEPAB Omar OUEDRAOGO, chargé de programmes FEPAB
  2. 2. LA FEPAB ET SON ACTION La FEPAB : un réseau de 37 unions membres, 6131 groupements et 241 261 membres individuels depuis 1997 (voir www.fepab.bf) Actions : production, transformation et commercialisation du maïs et d’autres céréales, du niébé et des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) Partenaires: UE, AFD, AGRA, AGRITERRA, New- Field, PAM, AFDI, GRET et Etat burkinabè…
  3. 3. LA FEPAB ET SON ACTION Amélioration de la qualité et valorisation du maïs par l’acquisition et l’utilisation d’équipements post-récoltes (égreneuses, épierreuses, bâches, palettes, humidimètre, …) Transformation artisanale et semi- industrielle du maïs en farine et en semoule
  4. 4. LA FEPAB ET SON ACTION Transformation du niébé (biscuits, gâteaux) pour prendre en compte la question de la nutrition en milieu urbain  Karité (Butyrospermum parkii) en beurre;  Néré (Parkia biglobosa) en soumbala;  Moringa en poudre; Transformation des PFNL en produits à vertus diététique et thérapeutiques pour protéger les ressources naturelles
  5. 5. MODE D’APPROVISIONNEMENT DES MARCHÉS URBAINS Stocks FEPAB (Réseau de 49 magasins d’une capacité de plus de 12 000 tonnes Consommateurs - Commerçants - Grandes usines (Minoteries et brasseries) Approvisionnement des stocks nationaux de sécurité alimentaire (Sonagess, Pam) Ventes institutionnelles
  6. 6. MOTIFS DE SATISFACTION Pénétration progressive des marchés urbains dominés par les importations (blé, pâtes, riz); Marché de plus en plus sûr avec le secteur privé Attraction des consommateurs compte tenu de la qualité de nos produits et du respect des normes métrologiques Plus de 262 millions de FCFA engrangés en 2015 0 500 1000 1500 2012 2013 2014 2015 Situation des ventes du maïs au cours des 4 dernières campagnes agricoles Transformateurs Consommateurs Achats institutionnel Secteurs privé (Usines, Commerçants)
  7. 7. DES DIFFICULTES MAIS AUSSI DES PERSPECTIVES Difficultés majeures Solutions expérimentées Perspectives Coût élevé des équipements post-récoltes et unités de transformation - Mutualisation des équipements post- récoltes - Recours aux unités artisanales qui ne sont pas sans conséquences sur la qualité Partenariat autour de l’acquisition de plus d’équipements et d’unités semi-industrielles Faiblesse en marketing (emballage, vente de proximité …) Formation en marketing et normes de qualité Etoffer le dispositif de commercialisation
  8. 8. DES DIFFICULTES MAIS AUSSI DES PERSPECTIVES Difficultés majeures Solutions expérimentées Perspectives Insuffisance de financement pour des actions en amont et en aval des filières Recours à la micro-finance Concertation avec les banques commerciales et plaidoyer pour la création d’une banque agricole Problèmes d’infrastructures de stockage et infrastructures routières en mauvais état Stockage dans des greniers traditionnels dans l’espoir d’avoir des magasins Plaidoyer pour le développement d’infrastructures de stockage, de transport et de mise en marché - Surplus à écouler - Obstacles aux échanges céréaliers ouest africains Prospection du marché sous régional (Niger, Ghana, Mali) - Plaidoyer pour la promotion de libre circulation des biens et personnes - Postuler aux appels d’offre CEDEAO
  9. 9. Fin et merci de l’écoute

×