Briefing de Bruxelles 47: Ishmael Sunga "Promouvoir le commerce régional par le biais des PPP et du développement des agro-industries"

54 views

Published on

Le dernier Briefing de Bruxelles sur le Développement sur le thème « Commerce régional en Afrique : moteurs de développement, tendances et opportunités » s’est tenu le vendredi 3 février 2017 (9h00-13h00) au sein du Secretariat ACP (451 Avenue Georges Henri, 1200 Bruxelles, salle C). Ce Briefing de Bruxelles a été organisé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) en collaboration avec l’IFPRI, la DG Développement et Coopération de la Commission européenne (CE/DG DEVCO), le secrétariat ACP, et la Confédération européenne des ONG d’urgence et de développement (Concord).

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
54
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Briefing de Bruxelles 47: Ishmael Sunga "Promouvoir le commerce régional par le biais des PPP et du développement des agro-industries"

  1. 1. Participation des agriculteurs à des PPP : exemple concret et perspectives Briefing de Bruxelles n° 47 Bruxelles, Belgique, le 3 février 2017 Ishmael Sunga Président-directeur général
  2. 2. Sommaire • Introduction • Exemple pratique de PPP - L'Initiative de la chaîne de valeur (VCI) - • Modalités d'exécution • Principaux résultats • Leçons et observations • Recommandations
  3. 3. • Le développement de l'agriculture est une matière multidimensionnelle, qui comporte de nombreux éléments, disciplines, facteurs et acteurs. • Une approche multipartite et systémique s'impose donc. • La commercialisation de la production primaire constituera un facteur clé de la transformation du secteur agricole. • Les PPP sont de plus en plus utilisés comme véhicules pour aider les petits exploitants à commercialiser leur production. • Les chaînes de valeur brisées des petits exploitants sont l'origine du manque de viabilité commerciale de leur production. • La SACAU a participé à la fois à la conception, au développement et à la mise en œuvre de configurations de PPP. • L'Initiative des chaînes de valeur (VCI) : un exemple concret de PPP. Introduction
  4. 4.  Concept : la coopération fondée sur la chaîne de valeur déverrouille la valeur pour tous les acteurs de la chaîne, et les prêts, principalement fondés sur la force de la chaîne de valeur.  Principe directeur : le partage des risques par tous, et des prises de bénéfices pour tout le monde après la commercialisation.  Configurations de partenariats/les acteurs : Fournisseurs d'intrants ; partenaire pour les services liés aux machines/équipements ; financement commercial ; acheteur ; services d'assurance et organisation d'agriculteurs. exemple pratique de PPP - L'Initiative de la chaîne de valeur (VCI)
  5. 5.  Protocole d'accord signé.  Accueil et facilitation par la SACAU.  Analyse des partenaires et réunions de coordination.  Agence locale de mise en œuvre sur un SLA.  Véhicule à finalité spéciale établi modalités d'exécution
  6. 6.  2000 ha de maïs.  67 agriculteurs concernés.  Prêt de production garanti de 1,4 mio USD.  Pré-financement (423.000 USD) d'intrants et de services avant l'approbation du prêt. principaux résultats
  7. 7.  Augmentation de la productivité de +/- 200 %.  Amélioration de l'accès au financement.  Accès à des conseils d'experts techniques, à des services et à un développement.  Accès à des marchés structurés. principaux résultats (suite)
  8. 8. • Les PPP constituent, en effet, un véhicule efficace pour le développement de petites exploitations. • Les PPP sont efficaces pour supprimer les risques de production, commercialiser et financer les petites exploitations agricoles. • Le potentiel des PPP est fortement sous-utilisé. • Les agriculteurs ne tirent pas le maximum des PPP en raison de capacités limitées pour la négociation, la conclusion d'accords, etc. • Le manque de capacités de développement commercial/d'activités entrave la participation des organisations paysannes à des PPP • Les agriculteurs sont rarement les initiateurs des PPP. Ils sont approchés • Les transferts de technologies ne sont pas assez fréquents. • La stabilité et la prévisibilité de la politique, d'une part, et l'environnement opérationnel, d'autre part. • Les agriculteurs se regroupent autour d'acheteurs/fournisseurs de services et ne profitent donc pas de l'effet de levier/des avantages du regroupement. leçons et observations
  9. 9. • Élaborer une stratégie pour maximiser le grand potentiel des PPP • Concevoir des mécanismes pratiques pour assurer une équité dans le partage des risques et des rendements des PPP • Aider les agriculteurs à identifier, de manière proactive, les opportunités commerciales et à utiliser les PPP comme véhicule pour qu'elles se réalisent sur la base de leurs propres conditions • Aider les OP à développer des capacités commerciales • Mettre en place un dispositif de développement commercial pour aider les agriculteurs à s'associer à des PPP • Utiliser les PPP pour favoriser le développement d'une jeune génération d'agriculteurs • Mesurer les performances des PPP pour déterminer dans quelle mesure les agriculteurs participants investissent dans la croissance et le développement de leurs exploitations • Il est nécessaire que les agriculteurs participent aux segments à plus forte valeur de la chaîne recommandations
  10. 10. Merci

×