De la fourche à la fourchette
Promouvoir les produits locaux dans l'alimentation quotidienne
Charlotte Chan Mow, Hôtel Ora...
Pourquoi la cuisine locale est-elle importante
pour le tourisme ?
• La culture fait l'identité des peuples et est l'une de...
Pourquoi la relation entre un producteur
et un chef est-elle importante?
• Parce qu'ils ont tous deux besoin l'un de l'aut...
Pourquoi la gastronomie locale est-elle
fondamentale pour un chef ?
• Toute destination touristique fait la promotion de c...
Que font actuellement les
producteurs et les chefs ?
• Notre hôtel cultive ses légumes, ses fruits et ses herbes
aromatiqu...
• Nos légumes et nos herbes aromatiques sont cultivés dans
des champs ouverts à tous, pour permettre à nos clients de
voir...
Assistance à la formation
• En 2014, j'ai participé au programme de formation culinaire
de la SPTO pour l'industrie agroal...
• Nous pensons parfois tout savoir, mais la grande expérience
de ces chefs en matière de gastronomie locale des îles est
e...
Actions
• Depuis 6 ans, l'hôtel Orator fait la promotion de la cuisine locale
lors du Toanai (déjeuner) du dimanche. Nous ...
• L'émission télévisée britannique Food Hospital encourage
l'usage d'aliments pour se soigner et éviter de prendre des
méd...
Briefing de Bruxelles 46: Charlotte Chan Mow "Opportunités d’appui aux industries locales et promotion de l’agritourisme"
Briefing de Bruxelles 46: Charlotte Chan Mow "Opportunités d’appui aux industries locales et promotion de l’agritourisme"
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Briefing de Bruxelles 46: Charlotte Chan Mow "Opportunités d’appui aux industries locales et promotion de l’agritourisme"

148 views

Published on

Le Briefing de Bruxelles sur le Développement numéro 46 sur le thème de "Développer l'industrie agroalimentaire dans les PEID: le potentiel des marchés associés au tourisme" s'est tenu le mercredi 21 septembre 2016 (9h00-13h00) au Secrétariat ACP (Avenue Georges Henri 451, 1200 Bruxelles, salle C). Ce Briefing de Bruxelles a été organisé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) en collaboration avec la DG Développement et Coopération de la Commission européenne (CE/DEVCO), CONCORD et le Secrétariat ACP.

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
148
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Briefing de Bruxelles 46: Charlotte Chan Mow "Opportunités d’appui aux industries locales et promotion de l’agritourisme"

  1. 1. De la fourche à la fourchette Promouvoir les produits locaux dans l'alimentation quotidienne Charlotte Chan Mow, Hôtel Orator, Samoa
  2. 2. Pourquoi la cuisine locale est-elle importante pour le tourisme ? • La culture fait l'identité des peuples et est l'une des raisons principales qui poussent les voyageurs à choisir une destination. • La nourriture fait aussi l'identité d'un pays et peut fonctionner comme un levier pour accroître le tourisme dans votre pays. Nous voyons depuis 15 ans que les gens sont fascinés par les émissions culinaires à la télévision. • Tout comme la culture et la langue, il est important de préserver la cuisine locale d'un pays.
  3. 3. Pourquoi la relation entre un producteur et un chef est-elle importante? • Parce qu'ils ont tous deux besoin l'un de l'autre. • Pour assurer la préservation des ingrédients nécessaires à notre cuisine locale. • Parce que notre cuisine doit rester authentique et éviter d'utiliser des produits de substitution importés. • Pour soutenir l'économie, sous le slogan « Achetez local, soutenez votre voisin ». • Parce qu'une relation continue d'approvisionnement en produits locaux permet d'avoir une bonne nourriture locale. • Parce que c'est bon pour l'économie.
  4. 4. Pourquoi la gastronomie locale est-elle fondamentale pour un chef ? • Toute destination touristique fait la promotion de chaque aspect local de sa culture, de sa langue, de ses paysages, mais aussi de sa nourriture. • En voyage, les touristes veulent en premier lieu découvrir la gastronomie locale. Malheureusement, en tant que chefs et restaurateurs, nous adoptons souvent la mauvaise approche en tentant de préparer la nourriture que les touristes mangent chez eux au quotidien. • Les chefs doivent utiliser la gastronomie locale pour promouvoir leur pays. Ils doivent utiliser les produits locaux pour revisiter un plat d'un autre pays et en faire un plat local. • La gastronomie locale est le critère de demain pour le choix de destinations touristiques. Elle représente même déjà un critère important pour de nombreux autres pays.
  5. 5. Que font actuellement les producteurs et les chefs ? • Notre hôtel cultive ses légumes, ses fruits et ses herbes aromatiques. • Nous faisons partie de l'association des producteurs agricoles des Samoa. Nous bénéficions de ce fait d'une assistance pour apprendre à cultiver nos produits et, surtout, nous entretenons d'excellentes relations avec des petites et moyennes plantations. • Nous expliquons maintenant aux producteurs ce dont les restaurants et les hôtels ont besoin pour leurs menus. Ils savent que quatre facteurs sont importants pour nous: la qualité, la régularité d'approvisionnement, l'adéquation des produits et le prix.
  6. 6. • Nos légumes et nos herbes aromatiques sont cultivés dans des champs ouverts à tous, pour permettre à nos clients de voir d'où proviennent les produits frais qu'ils consomment. • En cas de production excédentaire, nous aidons nos producteurs à vendre leurs produits, de sorte qu'ils n'aient pas de difficultés à les écouler, qu'ils gardent un esprit positif et qu'ils continuent de nous approvisionner de façon régulière. • Nous travaillons ensemble pour obtenir des variétés de certains produits, par exemple des fruits, et essayer de maintenir leur production tout au long de l'année.
  7. 7. Assistance à la formation • En 2014, j'ai participé au programme de formation culinaire de la SPTO pour l'industrie agroalimentaire. • J'ai trouvé la formation très utile et j'ai utilisé ce que j'y ai appris en juillet 2015 pour revisiter un plat très célèbre lors du concours de la semaine de l'amitié entre la Nouvelle-Zélande et les Samoa. • Nous avons revisité le bœuf Wellington en utilisant des produits locaux et nous sommes parvenus à un résultat encore meilleur que la version classique. • Ce fut pour moi une véritable révélation de participer à de tels programmes et de côtoyer des personnes comme le chef Colin Chung.
  8. 8. • Nous pensons parfois tout savoir, mais la grande expérience de ces chefs en matière de gastronomie locale des îles est extrêmement précieuse. • Les Samoa ont désormais créé leur propre association culinaire, et je pense qu'il est important qu’elle se concentre non seulement sur la formation des chefs, mais aussi sur la promotion des produits locaux au détriment des produits importés.
  9. 9. Actions • Depuis 6 ans, l'hôtel Orator fait la promotion de la cuisine locale lors du Toanai (déjeuner) du dimanche. Nous sommes d’ailleurs mentionnés à ce titre dans le livre de cuisine Me'a Kai de Robert Oliver. • Le 1er novembre 2016, nous lancerons officiellement notre activité « De la fourche à la fourchette ». L'idée est de faire une démonstration en direct de la cuisson samoane à l'umu et de faire préparer deux plats par nos chefs avec l'aide des participants, qui pourront ensuite les déguster lors du buffet de midi. Ce sera une expérience complète pour les touristes. • L'activité « Lomi Lomi » consiste à promouvoir l'usage d'herbes locales à des fins médicinales et cosmétiques. Dans son émission Rachel Hunter's Tour of Beauty, Rachel Hunter parcourt le monde pour trouver les secrets des personnes gardant toujours une peau jeune et belle. L'huile de coco, par exemple, n'est pas utilisée seulement comme huile de cuisson, mais aussi comme produit corporel, alimentaire et cosmétique.
  10. 10. • L'émission télévisée britannique Food Hospital encourage l'usage d'aliments pour se soigner et éviter de prendre des médicaments. Nos ancêtres nous ont transmis de génération en génération les secrets des bienfaits de notre gastronomie locale. Nous devons continuer à transmettre ce savoir à nos enfants. Comme le dit le proverbe, « ON EST CE QU'ON MANGE ». La promotion de notre gastronomie locale saine et de nos secrets de beauté à base d'aliments et d'herbes médicinales est également une formidable opportunité d’inciter les touristes à venir visiter nos îles.

×