Briefing de Bruxelles 45: Chris Addison "PPP : Reproduire les succès de l'industrie agroalimentaire en Afrique"

140 views

Published on

Le Briefing de Bruxelles sur le Développement sur le thème « Solutions agricoles intelligentes et abordables pour l’Afrique: le prochain moteur de l’agriculture africaine » s’est tenu le mercredi 13 juillet 2016 (9h00-13h00) au Centre de conférences Albert Borschette, Salle 1.A (Rue Froissart 36, 1040 Bruxelles). Ce Briefing de Bruxelles a été organisé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) en collaboration avec la DG Développement et Coopération de la Commission européenne (CE/DEVCO), le secrétariat ACP, la Confédération européenne des ONG d’urgence et de développement (Concord), le CEMA, l’Organisation PanAfricaine des Agriculteurs (PAFO) et AgriCord.

Published in: Government & Nonprofit
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
140
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Farmland
    >62% in Africa
    Food production
    Family farmers are responsible for up to 80% of agricultural production
    Employment
    67% in Africa
    0.2% in St Kitts and Nevis to 50% in Haiti
    1% Fiji to over 70% in Papua New Guinea
    GDP
    35% Africa, but only 5% in the Caribbean and 13% in the Pacific
  • Briefing de Bruxelles 45: Chris Addison "PPP : Reproduire les succès de l'industrie agroalimentaire en Afrique"

    1. 1. PPP : Étendre les succès de l’agro-industrie en Afrique, le rôle des données Chris Addison, Briefing de Bruxelles du CTA, 13 juillet 2016, Bruxelles
    2. 2. Les opportunités 87,2 % sont mieux connectés aux marchés La révolution des services mobiles : quel impact pour les producteurs ? Surabhi Mittal et Mamta Mehar, CIMMYT 2012 34,6 % ont de meilleures récoltes 71,7 % obtiennent de meilleurs prix Quarterly Journal of International Agriculture 51 (2012), No. 3: 227-244
    3. 3. 3 Données: la prochaine révolution agricole Comment les données transforment le développement agricole et rural dans les régions ACP Un monde guidé par les données Le volume de données dans le monde augmente de façon exponentielle Mais la plupart de ces données ne sont pas accessibles à tous (lisibles à la machine, publiées sous licence libre) La taille de l’univers numérique1 croît chaque année de 40 % A peine 10 % des ensembles de données sont réellement ouverts²
    4. 4. 4 Cultures guidées par des données Les données donnent aux producteurs et aux associations de producteurs la capacité de prendre des décisions intelligentes Quel temps va-t-il faire ? Quelles sont les caractéristiques de mon sol ? Combien puis-je obtenir pour ces récoltes ? Les données fournissent les réponses aux producteurs : Données ouvertes par satellite Cartes des sols ouvertes Systèmes d’information sur le marché
    5. 5. Niveau des producteurs / de l’agro- industrie 5 Climat Sols Intrants Informations agronomiques Prix Assurance/crédit Acheteurs Drones par satellite SIGP de cartographie locale Profilage Services mobiles reliant les producteurs Argent mobile Assurance/crédit Répertoires de profilage d’acheteurs
    6. 6. 6 Agro-industrie guidée par des données La technologie transforme la chaîne d’approvisionnement en reliant les cultivateurs aux acheteurs Qui sont les producteurs ? Combien coûte le produit ? Où est-il situé ? Les données fournissent les réponses aux acheteurs Registres de producteurs (p.ex. initiative Blue Number) Donner aux petits producteurs une présence en ligne Améliorer la traçabilité et favoriser la durabilité
    7. 7. 7 Combler le fossé numérique Les avantages des données ouvertes doivent être accessibles à tous Infrastructures L’accès aux données ouvertes est limité par l’accès à internet. Mais la portée d’internet et les méthodes de communication de données s’améliorent. Institutions Même là où il existe une connexion numérique, les pays ont différentes institutions pour soutenir les données ouvertes. Politiques Pour améliorer l’accessibilité des données, il faut changer certaines politiques. Les partenariats stratégiques tels que GODAN peuvent contribuer à sensibiliser à la question. Inclusion L’inclusion signifie la promotion de l’égalité d’accès aux technologies et l’amélioration des capacités d’utilisation des données parmi des groupes tels que les producteurs, les femmes et les jeunes.
    8. 8. FarmDrive : les données pour soutenir le crédit 8 Cleophas Onyiego, jeune producteur, à l’événement Apps4Ag du CTA en avril 2016 « La plupart d’entre nous a peur de contracter des emprunts, car nous craignons de perdre nos biens tels que nos motos au profit des banques en cas de mauvaises récoltes. Certains d’entre nous ne possèdent aucune terre. Les terres appartiennent à nos parents. Nous n’avons donc pas les garanties demandées par les banques. Grâce à la solution de FarmDrive, notre village peut cultiver et nous pouvons fournir de la nourriture à la population. »
    9. 9. MUIIS : Les données pour améliorer la production 9 Calendrier des cultures Assurance indexée
    10. 10. Stephen Muchiri Fédération des agriculteurs d’Afrique de l’Est (EAFF) E-mail : muchiri@eaffu.org, Site : www.eaffu.org Plateforme de connaissances fonctionnelle et efficace pour le développement des producteurs Les quatre axes stratégiques de l’EAFF Renforcer les producteurs comme acteurs clés dans les chaînes de valeur Une plateforme régionale dynamique pour le développement du plaidoyer politique, son application et la responsabilisation L’EAFF, une organisation dynamique, autosuffisante, efficiente et efficace
    11. 11. Expérience de l’EAFF : relier les producteurs aux marchés 1. Formation de réseaux régionaux de produits de base Système de mentorat efficace 1. Capacités des organisations de producteurs o 2014 : MdE et accords régionaux : 14 o Ventes régionales : < 150 000 USD o Ventes nationales : > 2,5 millions USD o Total de 7 051 MT commercialisées o Améliorations importantes de la qualité des céréales o En 2015, 29 MdE représentant 20 000 MT > 6 millions USD qui devraient se conclure début 2016 o Accès à des prêts avec ces contrats - Muhororo ACE (Oug) a négocié un prêt de 150 000 USD auprès de la Uganda Development Bank ; Matembwe AMCOS (Tz) a négocié un prêt de 100 millions TSH auprès de la CRDB Bank
    12. 12. Enseignements tirés Si les organisations de producteurs ne sont pas actives dans le commerce formel, c’est principalement parce qu’elles peinent à rassembler suffisamment de produits et donc à négocier et conclure des accords rémunérateurs.
    13. 13. Entreposage Intrants agricoles Ajout de valeur Stratégie d’agro- industrie Vulgarisation numérique Crédit (nano- prêts)
    14. 14. À propos de eGranary •eGranary est une initiative visant à autonomiser les producteurs sur les marchés des intrants et des produits agricoles. •Elle permet aux producteurs de vendre des informations sur leur entreprise, ce qui aide ensuite l’EAFF à leur trouver des marchés.
    15. 15. Développer eGranary Nous avons mis en place un partenariat stratégique avec une société de télécommunications mobiles appelé Mobile Decisioning (MoDe) pour développer une plateforme d’agrégation virtuelle. MoDe fournit de services de nano-crédit depuis 5 ans dans plus de 17 pays d’Afrique et d’Asie
    16. 16. Pilotage Le système compte à ce jour plus de 19 000 producteurs céréaliers (de maïs principalement). Ce processus a bénéficié du soutien de la FAO, qui l’a décrit comme la transformation que le secteur agricole attendait. La FAO a soutenu l’élaboration de matériel de visibilité et la mobilisation des producteurs agricoles à rejoindre le système.
    17. 17. Tableau de bord
    18. 18. Efforts en cours Signer des MdE avec des acheteurs : EAX, Cargill, Mahindra agro-industrie  Discussions avancées qui ont de bonnes chances de se traduire en ventes de maïs et de riz ;  Des échantillons de produits des producteurs ont été fournis aux acheteurs pour qu’ils les évaluent.
    19. 19. La suite des opérations 1. Nous continuons d’inciter des producteurs à utiliser le système. La première année, nous avons ciblé > 20 000 producteurs du Kenya. Nous voulons en atteindre > 50 000 cette année. 2. Services de valeur ajoutée : système de crédit
    20. 20. La révolution des données pour l’agriculture 21

    ×