Placedela palabre 2012_6_simplicitevolontaire_decroissance

476 views

Published on

Simplicité volontaire et décroissance
Autour des films de Jean-Claude Decourt
Individualisme, retour à la bougie, utopie, mot-obus, récession, objection à la société de la croissance, dé-croyance, décroissance ou barbarie ???

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
476
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
7
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Placedela palabre 2012_6_simplicitevolontaire_decroissance

  1. 1. « Place de la Palabre » Un nouveau rendez-vous chaque 1er jeudi du mois à 20h00 Des sujets d’actualité. Un esprit d’ouverture et d’écoute.• présenter, discuter et comprendre cesamorces des transformations personnelles etcollectives en cours.• inventer un futur AVEC tous et POUR tousdonc CONVIVIAL ! CONVIVIALITE = VIVRE AVECDans l’esprit du Pacte Civique, lancé en 2008
  2. 2. Le Pacte Civique• Un diagnostic : une crise, des possibles.• Une approche nouvelle du changement : – changements des comportements personnels ; – des modes de fonctionnements des organisations ; – des régulations institutionnelles et politiques. • Ces trois formes de changement se conditionnent mutuellement, aucune n’est suffisante à elle seule• Une démarche fondée sur lengagement et la coopération – 32 engagements – www.pacte-civique.org
  3. 3. Les « Palabres »1. Précédentes 1. La création monétaire, la finance, la dette 2. La « TVA Sociale », la fiscalité 3. Démocratie, vote et tirage au sort 4. Qui est riche, qui est pauvre ? 5. Pic pétrolier et pic des ressources2. Prochaines 1. L’éducation populaire, Monsieur, ils n’en n’ont pas voulu… (avec la Compagnie Mise en Œuvre) 2. Rites et rituels (avec l’association Quai de la Fraternité) 3. Retrouver notre puissance d’agir dans une époque obscure
  4. 4. • Un espace de laïcité politique.• « Je ne vous demande pas d’être d’accord ou pas d’accord, parce que ce n’est pas comme ça que l’on PENSE. » – M Benasayag questionnements ouverts.• Un regard sur ce qui s’invente dans les marges.
  5. 5. Que voyez-vous ?
  6. 6. Et là ?
  7. 7. Penser « Transition », plutôt que « Crise »"Si nous ne faisons pas l’effort d’imaginer lemonde que nous voulonset que nous ne faisons pas quelques paspour le construire,nous allons hériter d’un monde que quelqu’und’autre a voulu."
  8. 8. Des règles du jeu• Ces sujets sont TRES compliqués.• Tout a déjà été pensé par d’autres.• Certains ont LA vérité.• Il est conseillé de ?! – manquer de respect, – ne pas écouter avant de s’exprimer, – couper la parole, – adopter un ton agressif, – répéter ce qui a déjà été dit, – monopoliser la parole, – parler hors sujet.  Prêter attention à la façon dont se passe le débat, ralentir le rythme, permettre à tous de s’exprimer…
  9. 9. Le sujet du jour• Simplicité volontaire et décroissance – Autour des films de Jean-Claude Decourt – Individualisme, retour à la bougie, utopie, mot- obus, récession, objection à la société de la croissance, dé-croyance, décroissance ou barbarie ???
  10. 10. Constat et questionnement• L’atteinte / l’approche des limites de la biosphère• 20% d’humains qui consomment 80% des ressources – La croissance est-elle la solution ? – Ou le problème ?
  11. 11. Une autre question• Et quand bien même, – la Terre et les ressources n’auraient pas de limites ? – Il n’y aurait pas d’inégalités criantes ?• Est-ce ainsi que nous voudrions vivre ?
  12. 12. C’est quoi croître ? 30 ans de croissance à 3% par an…
  13. 13. Et dans un espace limité ? 2 4 6 8 10 12 14 10 ans de croissance à 12% par an…
  14. 14. Distinguercroissance quantitative et qualitative Plateau On trouve normal qu’un enfant arrête de grandir (en taille, en poids). Une fois adulte, sa croissance devient qualitative.
  15. 15. Film Simplicité volontaire etdécroissance - 1• UTOPIMAGES est une association qui réalise des films pour la décroissance.• UTOPIMAGES est indépendante de tout mouvement ou parti politique – Réalisateur : Jean-Claude Decourt – http://utopimages.org
  16. 16. Impressions, commentaires ?• ou
  17. 17. Définition• La décroissance = – période de transition – volontaire et démocratique – qui ramènera l’empreinte écologique globale de l’humanité à 1 • Décroissance au Nord • Autre croissance au Sud
  18. 18. De nouveau• Et quand bien même,• la Terre et les ressources n’auraient pas de limites ? – Est-ce ainsi que nous voudrions vivre ?• « Est-ce ainsi que nous voulons vivre ? ». – interrogation radicale et anthropologique. – Sens ? Beauté ? Amour ? • Vivre : est-ce traverser l’existence par et pour la consommation, par et pour la production ?
  19. 19. Transition révolutionnaire• Cela touche tous les aspects de la vie quotidienne• Il s’agit donc pour chacun de s’extraire « en marche » des pratiques et de la logique liées au système actuel (capitaliste, productiviste, consumériste).• Tout système a des « raisons suffisantes » d’être ainsi et ses contemporains (nous) en sont tissés, même s’ils le rejettent intellectuellement.• Il leur faudra donc se tisser progressivement avec d’autres fils ayant d’autres « raisons suffisantes », cest-à-dire aussi désirables.
  20. 20. Face au changement… – Je ne peux pas changer, je ne veux pas changer. – Je veux juste réformer le système. – Je veux tout changer. – Tout est fichu.• Nous vivons tous, individuellement et collectivement, les incohérences, les contradictions, les difficultés du fait de passer de lune à lautre de ces différentes postures.
  21. 21. Le chemin du changement • Pré-contemplation – prise de conscience de la nécessité de changer • Contemplation – examen du pour et du contre et motivation grandissante • Préparation – organisation et préparatifs • Action – réalisation et actualisation du plan • Consolidation (ou Rechute) – intégration du changement dans sa vie quotidienneL’exemple du chemin du deuil…
  22. 22. Addicts ?• L’addiction, c’est faire quelque chose de dommageable mais qui fait apparaître les choses sous un jour meilleur à courte échéance.
  23. 23. Mythes fondateurs et moteurs• Le bonheur est dans – Un « ailleurs » géographique • L’Amérique, l’eldorado, Mars... – La Terre est ronde ! – Un « ailleurs » métaphysique. • Le Paradis – Le rationalisme l’a cassé. – Le « plus tard » d’un progrès sans fin ou d’un monde parfait. • Les lendemains qui chantent – C’est quand ? – Le « plus avoir » d’une consommation sans fin. • Le forfait illimité, le gagnant du loto… – "Une des contradictions de la croissance est quelle produit en même temps des biens et des besoins, MAIS pas au même rythme. Doù une paupérisation psychologique. […] Cet état dinsatisfaction généralisée qui définit la société de croissance comme le contraire dune société dabondance.« Jean Baudrillard  Dé-croyance – Être / être ensemble – Ici et maintenant
  24. 24. Mythes fondateurs et moteurs• Promesse du 20ème siècle – « Le bien-être pour tous, grâce au progrès technique. » • Glissement : bien-être  bien-être matériel  bien- avoir  bien-avoir statistique  mesure brute (= PIB)• Une autre promesse, moins matérialiste ? – « L’accomplissement pour tous, grâce au progrès démocratique. »
  25. 25. Le capitalisme• « régime économique dans lequel les moyens de production sont propriété privée » (académie française) – la recherche du profit, – l’accumulation du capital, – la dissociation de la propriété du capital et du travail, – le salariat, – la régulation par le marché.
  26. 26. Le productivisme• « système dorganisation de la vie économique dans lequel la production est donnée comme objectif premier ».• Centralité du PIB et de la croissance.
  27. 27. Le consumérisme – « Cest un scénario étrange et assez pervers : nous dépensons de largent que nous navons pas, pour des choses dont nous navons pas besoin, pour susciter des impressions qui ne dureront pas, chez des gens dont nous nous fichons. » » Tim Jackson• Moyen d’écouler la sur-production.• Compensation, consolation, régulation du « moral » PAR l’achat.
  28. 28. Souriez, vous êtes manipulés…
  29. 29. Chercher la croissance.Avec quelles dents ?
  30. 30. Rapport 2012 du Club de Rome
  31. 31. Comme un voyage dans le temps• Je prends les ressources de mon futur… – épuisement• Je prends l’argent de mon futur… – dette• Comme l’alcool du vendredi soir prend mon énergie du samedi matin…
  32. 32. Vidéo » http://www.youtube.com/watch?v=h9ELHddn6Us
  33. 33. Objection habituelle…
  34. 34. Décroissance au Nord, autrecroissance au Sud
  35. 35. Florence Jany-Catrice, économiste• « Une société inégalitaire réduit la capacité de projection dans l’avenir d’une partie importante des citoyens. » – Les inégalités d’aujourd’hui bloquent la solidarité avec les générations futures. • A l’intérieur des sociétés du Nord. • Entre le Nord et le Sud.
  36. 36. Quelles pistes ?• Transition• Expérimentations sociales• Relocalisation• Résilience• Monnaies locales et complémentaires• Revenu Inconditionnel / Revenu maximum• Biens communs• Gratuités / mésusages• Cantonnement de la publicité• Démocratie
  37. 37. Résilience

×