CRBMx260312light

395 views

Published on

Published in: Travel
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

CRBMx260312light

  1. 1. Maison du tourisme“BAIE DE MORLAIX - MONTS D’ARRÉE”
  2. 2. Maison du tourisme“BAIE DE MORLAIX - MONTS D’ARRÉE”- 28 communes, dont Morlaix (Sous-Préfecture)
  3. 3. Maison du tourisme “BAIE DE MORLAIX - MONTS D’ARRÉE” - 28 communes, dont Morlaix (Sous-Préfecture)- 1 Communauté d’Agglomération: Morlaix Communauté
  4. 4. Maison du tourisme “BAIE DE MORLAIX - MONTS D’ARRÉE” - 28 communes, dont Morlaix (Sous-Préfecture)- 1 Communauté d’Agglomération: Morlaix Communauté - 66 000 habitants
  5. 5. Maison du tourisme “BAIE DE MORLAIX - MONTS D’ARRÉE” - 28 communes, dont Morlaix (Sous-Préfecture)- 1 Communauté d’Agglomération: Morlaix Communauté - 66 000 habitants
  6. 6. Maison du tourisme “BAIE DE MORLAIX - MONTS D’ARRÉE” - 28 communes, dont Morlaix (Sous-Préfecture)- 1 Communauté d’Agglomération: Morlaix Communauté - 66 000 habitants
  7. 7. LES STRUCTURESDE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE Morlaix
  8. 8. LES STRUCTURESDE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE Morlaix
  9. 9. LES STRUCTURESDE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE Morlaix
  10. 10. LES STRUCTURESDE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE Morlaix
  11. 11. Les monts d’Arrée
  12. 12. Le Trégor Finistérien - “Petit Trégor”
  13. 13. Morlaix
  14. 14. Les Enclos Paroissiaux
  15. 15. LA Baie de Morlaix
  16. 16. LE POTENTIEL TOURISTIQUE
  17. 17. LE POTENTIEL TOURISTIQUE 11 000 lits touristiques marchands(= territoire Roscoff - Côtes des Sables) 20 hôtels 15 campings 563 meublés saisonniers 137 chambres d’hôte
  18. 18. La situation en 2007
  19. 19. LA SITUATION EN 2007
  20. 20. LA SITUATION EN 2007 1 pays touristique 4 pers. / 250 k€ budget 70% financement = Morlaix Communauté Actions développement (projets, réseaux, communication)
  21. 21. LA SITUATION EN 2007 1 pays touristique 4 pers. / 250 k€ budget 70% financement = Morlaix Communauté Actions développement (projets, réseaux, communication) 5 offices de tourisme ou si
  22. 22. LA SITUATION EN 2007 1 pays touristique 4 pers. / 250 k€ budget 70% financement = Morlaix Communauté Actions développement (projets, réseaux, communication) 5 offices de tourisme ou si Morlaix OT** / 100 k€ budget 2 Emploi Tps plein 8 m2 accueil public Territoire réel: CommuneTerritoire affirmé: Pays Morlaix
  23. 23. LA SITUATION EN 2007 1 pays touristique 4 pers. / 250 k€ budget 70% financement = Morlaix Communauté Actions développement (projets, réseaux, communication) 5 offices de tourisme ou si Carantec Morlaix OT** / 120 k€ budget OT** / 100 k€ budget ÉPIC 2 Emploi Tps plein 2,5 Emploi Tps plein 8 m2 accueil public Membre réseau Station NV Territoire réel: Commune Famille PlusTerritoire affirmé: Pays Morlaix Démarche qualité T+H
  24. 24. LA SITUATION EN 2007 1 pays touristique 4 pers. / 250 k€ budget 70% financement = Morlaix Communauté Actions développement (projets, réseaux, communication) 5 offices de tourisme ou si Carantec Locquirec Morlaix OT** / 120 k€ budget OT** / 70 k€ budget OT** / 100 k€ budget ÉPIC Asso / 3 communes 2 Emploi Tps plein 2,5 Emploi Tps plein 1,5 Emploi Tps plein 8 m2 accueil public Membre réseau Station NV Territoire réel: Commune Famille PlusTerritoire affirmé: Pays Morlaix Démarche qualité T+H
  25. 25. LA SITUATION EN 2007 1 pays touristique 4 pers. / 250 k€ budget 70% financement = Morlaix Communauté Actions développement (projets, réseaux, communication) 5 offices de tourisme ou si Carantec Locquirec Morlaix OT** / 120 k€ budget OT** / 70 k€ budget OT** / 100 k€ budget ÉPIC Asso / 3 communes 2 Emploi Tps plein 2,5 Emploi Tps plein 1,5 Emploi Tps plein 8 m2 accueil public Membre réseau Station NV Territoire réel: Commune Famille PlusTerritoire affirmé: Pays Morlaix Démarche qualité Plougasnou T+H SI / 60 k€ budget Asso / 3 communes 1,5 Emploi Tps plein
  26. 26. LA SITUATION EN 2007 1 pays touristique 4 pers. / 250 k€ budget 70% financement = Morlaix Communauté Actions développement (projets, réseaux, communication) 5 offices de tourisme ou si Carantec Locquirec Morlaix OT** / 120 k€ budget OT** / 70 k€ budget OT** / 100 k€ budget ÉPIC Asso / 3 communes 2 Emploi Tps plein 2,5 Emploi Tps plein 1,5 Emploi Tps plein 8 m2 accueil public Membre réseau Station NV Territoire réel: Commune Famille PlusTerritoire affirmé: Pays Morlaix Démarche qualité Plougasnou T+H SI / 60 k€ budget Asso / 3 communes Guerlesquin 1,5 Emploi Tps plein SI / Asso 2 saisonniers Budget communal
  27. 27. LA SITUATION EN 2007 1 pays touristique 4 pers. / 250 k€ budget 70% financement = Morlaix Communauté Actions développement (projets, réseaux, communication) 5 offices de tourisme ou si Carantec Locquirec Morlaix OT** / 120 k€ budget OT** / 70 k€ budget OT** / 100 k€ budget ÉPIC Asso / 3 communes 2 Emploi Tps plein 2,5 Emploi Tps plein 1,5 Emploi Tps plein 8 m2 accueil public Membre réseau Station NV Territoire réel: Commune Famille PlusTerritoire affirmé: Pays Morlaix Démarche qualité Plougasnou T+H SI / 60 k€ budget Asso / 3 communes Guerlesquin Saint-Thégonnec 1,5 Emploi Tps plein SI / Asso Service municipal 2 saisonniers 0,5 Emploi Budget communal Budget communal
  28. 28. LA SITUATION EN 2007 1 pays touristique 4 pers. / 250 k€ budget 70% financement = Morlaix Communauté Actions développement (projets, réseaux, communication) 5 offices de tourisme ou si Carantec Locquirec Morlaix OT** / 120 k€ budget OT** / 70 k€ budget OT** / 100 k€ budget ÉPIC Asso / 3 communes 2 Emploi Tps plein 2,5 Emploi Tps plein 1,5 Emploi Tps plein 8 m2 accueil public Membre réseau Station NV Territoire réel: Commune Famille PlusTerritoire affirmé: Pays Morlaix Démarche qualité Plougasnou T+H SI / 60 k€ budget Asso / 3 communes Guerlesquin Saint-Thégonnec 1,5 Emploi Tps plein SI / Asso Service municipal 2 saisonniers 0,5 Emploi Points «i» Budget communal Budget communal 1 Point «i» Gestion PAT 4 Points «i» communauxl
  29. 29. LA SITUATION EN 2007 1 pays touristique 4 pers. / 250 k€ budget 1 Service communautaire 70% financement = Morlaix Communauté 1 personne Actions développement (projets, réseaux, communication) 5 offices de tourisme ou si Carantec Locquirec Morlaix OT** / 120 k€ budget OT** / 70 k€ budget OT** / 100 k€ budget ÉPIC Asso / 3 communes 2 Emploi Tps plein 2,5 Emploi Tps plein 1,5 Emploi Tps plein 8 m2 accueil public Membre réseau Station NV Territoire réel: Commune Famille PlusTerritoire affirmé: Pays Morlaix Démarche qualité Plougasnou T+H SI / 60 k€ budget Asso / 3 communes Guerlesquin Saint-Thégonnec 1,5 Emploi Tps plein SI / Asso Service municipal 2 saisonniers 0,5 Emploi Points «i» Budget communal Budget communal 1 Point «i» Gestion PAT 4 Points «i» communauxl
  30. 30. LA SITUATION EN 2007 OT ou SI
  31. 31. LA SITUATION EN 2007 OT ou SI Une gouvernance morcellée Chacun travaille avec qui il veut
  32. 32. LA SITUATION EN 2007 OT ou SI Une gouvernance morcellée Chacun travaille avec qui il veut Un personnel «bridé» Sous la tutelle de notables Parfois sans formation
  33. 33. LA SITUATION EN 2007 OT ou SI Une gouvernance morcellée Chacun travaille avec qui il veut Un personnel «bridé» Sous la tutelle de notables Parfois sans formation Pas de qualification prévue Moyens limités Sauf Carantec (année 1)
  34. 34. LA SITUATION EN 2007 OT ou SI Une gouvernance morcellée Chacun travaille avec qui il veut Un personnel «bridé» Sous la tutelle de notables Parfois sans formation Pas de qualification prévue Moyens limités Sauf Carantec (année 1) Un système figé Pas d’innovation Renouvellement d’année en année
  35. 35. LA SITUATION EN 2007 OT ou SI Une gouvernance morcellée Chacun travaille avec qui il veut Un personnel «bridé» Sous la tutelle de notables Parfois sans formation Pas de qualification prévue Moyens limités Sauf Carantec (année 1) Un système figé Pas d’innovation Renouvellement d’année en année Une compétence publique mal répartie Morlaix Com. finance le PAT Les communes les OT (de loin)
  36. 36. LA SITUATION EN 2007
  37. 37. LA SITUATION EN 2007 Pour le public... 5 sites internet 1 guide découverte «Pays touristique» 1 guide «OT» externalisé 4 catalogues d’hébergement
  38. 38. LA SITUATION EN 2007 Pour le public... 5 sites internet 1 guide découverte «Pays touristique» 1 guide «OT» externalisé 4 catalogues d’hébergement Les communes... 10 / 28 liées à un office de tourisme
  39. 39. LA SITUATION EN 2007 Pour le public... 5 sites internet 1 guide découverte «Pays touristique» 1 guide «OT» externalisé 4 catalogues d’hébergement Les communes... 10 / 28 liées à un office de tourisme Morlaix CommunautéBesoin de repenser sa compétence «tourisme»
  40. 40. L’étude sur la compétence (2006-2008)
  41. 41. L’étude sur la compétence (2006-2008)1. Réflexion sur la compétence communautaire 2. Organisation de l’accueil touristique 3. Scénarios 4. Mise en oeuvre
  42. 42. LA COMPÉTENCE “TOURISME”
  43. 43. LA COMPÉTENCE “TOURISME”Morlaix Communauté a modifié sa compétence “tourisme” d’intérêt communautaire en juillet 2007
  44. 44. LA COMPÉTENCE “TOURISME”Morlaix Communauté a modifié sa compétence “tourisme” d’intérêt communautaire en juillet 2007 Elle comprend désormais:
  45. 45. LA COMPÉTENCE “TOURISME”Morlaix Communauté a modifié sa compétence “tourisme” d’intérêt communautaire en juillet 2007 Elle comprend désormais: - la promotion touristique
  46. 46. LA COMPÉTENCE “TOURISME”Morlaix Communauté a modifié sa compétence “tourisme” d’intérêt communautaire en juillet 2007 Elle comprend désormais: - la promotion touristique - la politique d’accueil touristique
  47. 47. LA COMPÉTENCE “TOURISME”Morlaix Communauté a modifié sa compétence “tourisme” d’intérêt communautaire en juillet 2007 Elle comprend désormais: - la promotion touristique - la politique d’accueil touristique - l’information touristique
  48. 48. LA COMPÉTENCE “TOURISME”Morlaix Communauté a modifié sa compétence “tourisme” d’intérêt communautaire en juillet 2007 Elle comprend désormais: - la promotion touristique - la politique d’accueil touristique - l’information touristique - les éditions et autres actions de communication
  49. 49. LA COMPÉTENCE “TOURISME”Morlaix Communauté a modifié sa compétence “tourisme” d’intérêt communautaire en juillet 2007 Elle comprend désormais: - la promotion touristique - la politique d’accueil touristique - l’information touristique - les éditions et autres actions de communication - la commercialisation de produits touristiques
  50. 50. LA COMPÉTENCE “TOURISME”Morlaix Communauté a modifié sa compétence “tourisme” d’intérêt communautaire en juillet 2007 Elle comprend désormais: - la promotion touristique - la politique d’accueil touristique - l’information touristique - les éditions et autres actions de communication - la commercialisation de produits touristiques - la qualification de l’offre (marque Qualité Tourisme)
  51. 51. L’ORGANISATION DE L’ACCUEIL
  52. 52. L’ORGANISATION DE L’ACCUEIL Objet de l’étude:
  53. 53. L’ORGANISATION DE L’ACCUEIL Objet de l’étude:Les organismes de tourisme locaux (pays touristique, offices de tourisme, syndicats d’initiative, points “i”)
  54. 54. L’ORGANISATION DE L’ACCUEIL Objet de l’étude:Les organismes de tourisme locaux (pays touristique, offices de tourisme, syndicats d’initiative, points “i”) Principes de l’étude
  55. 55. L’ORGANISATION DE L’ACCUEIL Objet de l’étude:Les organismes de tourisme locaux (pays touristique, offices de tourisme, syndicats d’initiative, points “i”) Principes de l’étude Une réflexion d’élus:
  56. 56. L’ORGANISATION DE L’ACCUEIL Objet de l’étude: Les organismes de tourisme locaux (pays touristique, offices de tourisme, syndicats d’initiative, points “i”) Principes de l’étude Une réflexion d’élus:Maîtrise d’ouvrage: Morlaix Communauté (commission «tourisme»)
  57. 57. L’ORGANISATION DE L’ACCUEIL Objet de l’étude: Les organismes de tourisme locaux (pays touristique, offices de tourisme, syndicats d’initiative, points “i”) Principes de l’étude Une réflexion d’élus:Maîtrise d’ouvrage: Morlaix Communauté (commission «tourisme») Implication des municipalités avec OT (comité de pilotage)
  58. 58. L’ORGANISATION DE L’ACCUEIL Objet de l’étude: Les organismes de tourisme locaux (pays touristique, offices de tourisme, syndicats d’initiative, points “i”) Principes de l’étude Une réflexion d’élus:Maîtrise d’ouvrage: Morlaix Communauté (commission «tourisme») Implication des municipalités avec OT (comité de pilotage) Consultation des présidents d’OT
  59. 59. L’ORGANISATION DE L’ACCUEIL Objet de l’étude: Les organismes de tourisme locaux (pays touristique, offices de tourisme, syndicats d’initiative, points “i”) Principes de l’étude Une réflexion d’élus:Maîtrise d’ouvrage: Morlaix Communauté (commission «tourisme») Implication des municipalités avec OT (comité de pilotage) Consultation des présidents d’OT Client mystère
  60. 60. LES SCÉNARIOS
  61. 61. LES SCÉNARIOS1. STRUCTURES INCHANGÉES
  62. 62. LES SCÉNARIOS 1. STRUCTURES INCHANGÉESConventionnement entre elles, sous le contrôle de Morlaix Communauté
  63. 63. LES SCÉNARIOS 1. STRUCTURES INCHANGÉESConventionnement entre elles, sous le contrôle de Morlaix Communauté 2. CRÉATION D’OFFICES DE TOURISME DE PÔLE
  64. 64. LES SCÉNARIOS 1. STRUCTURES INCHANGÉESConventionnement entre elles, sous le contrôle de Morlaix Communauté 2. CRÉATION D’OFFICES DE TOURISME DE PÔLE Sur la base des OT existants
  65. 65. LES SCÉNARIOS 1. STRUCTURES INCHANGÉES Conventionnement entre elles, sous le contrôle de Morlaix Communauté 2. CRÉATION D’OFFICES DE TOURISME DE PÔLE Sur la base des OT existantsFinancement communautaire après transfert de la compétence communale
  66. 66. LES SCÉNARIOS 1. STRUCTURES INCHANGÉES Conventionnement entre elles, sous le contrôle de Morlaix Communauté 2. CRÉATION D’OFFICES DE TOURISME DE PÔLE Sur la base des OT existantsFinancement communautaire après transfert de la compétence communale Chaque commune rattachée à un OT de pôle
  67. 67. LES SCÉNARIOS 1. STRUCTURES INCHANGÉES Conventionnement entre elles, sous le contrôle de Morlaix Communauté 2. CRÉATION D’OFFICES DE TOURISME DE PÔLE Sur la base des OT existantsFinancement communautaire après transfert de la compétence communale Chaque commune rattachée à un OT de pôle 3. CRÉATION D’UN OTC EN ÉPIC
  68. 68. LES SCÉNARIOS 1. STRUCTURES INCHANGÉES Conventionnement entre elles, sous le contrôle de Morlaix Communauté 2. CRÉATION D’OFFICES DE TOURISME DE PÔLE Sur la base des OT existantsFinancement communautaire après transfert de la compétence communale Chaque commune rattachée à un OT de pôle 3. CRÉATION D’UN OTC EN ÉPIC Fusion avec le Pays touristique
  69. 69. LES SCÉNARIOS 1. STRUCTURES INCHANGÉES Conventionnement entre elles, sous le contrôle de Morlaix Communauté 2. CRÉATION D’OFFICES DE TOURISME DE PÔLE Sur la base des OT existantsFinancement communautaire après transfert de la compétence communale Chaque commune rattachée à un OT de pôle 3. CRÉATION D’UN OTC EN ÉPIC Fusion avec le Pays touristique Fusion avec les OT et SI des communes qui transfèrent la compétence
  70. 70. LES SCÉNARIOS 1. STRUCTURES INCHANGÉES Conventionnement entre elles, sous le contrôle de Morlaix Communauté 2. CRÉATION D’OFFICES DE TOURISME DE PÔLE Sur la base des OT existantsFinancement communautaire après transfert de la compétence communale Chaque commune rattachée à un OT de pôle 3. CRÉATION D’UN OTC EN ÉPIC Fusion avec le Pays touristique Fusion avec les OT et SI des communes qui transfèrent la compétence Conventionnement possible
  71. 71. LES SCÉNARIOS 1. STRUCTURES INCHANGÉES Conventionnement entre elles, sous le contrôle de Morlaix Communauté 2. CRÉATION D’OFFICES DE TOURISME DE PÔLE Sur la base des OT existantsFinancement communautaire après transfert de la compétence communale Chaque commune rattachée à un OT de pôle 3. CRÉATION D’UN OTC EN ÉPIC Fusion avec le Pays touristique et avec le service communautaire Fusion avec les OT et SI des communes qui transfèrent la compétence Conventionnement possible Vote en faveur du scénario 3 de Morlaix Communauté À l’unanimité
  72. 72. L’évolution de l’accueil sur le territoire Une curiosité dans le projet Chaque commune peut: - soit transférer - soit conventionner (avec financement communautaire)
  73. 73. L’évolution de l’accueil sur le territoire Une curiosité dans le projet Chaque commune peut: - soit transférer - soit conventionner (avec financement communautaire)
  74. 74. 2009 27 Communes / transfert
  75. 75. 2009 27 Communes / transfert 1 commune / conventionne
  76. 76. 2009 Organisation territoriale au 01-01-09
  77. 77. 2011 Organisation territoriale au 01-01-11
  78. 78. LA MAISON DU TOURISME
  79. 79. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC
  80. 80. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année
  81. 81. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison
  82. 82. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i»
  83. 83. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i»Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€
  84. 84. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i»Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€ 450 partenaires (2011)
  85. 85. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i»Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€ 450 partenaires (2011) Effectif de 18 personnes en 2012
  86. 86. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i»Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€ 450 partenaires (2011) Effectif de 18 personnes en 2012 1 contrat public (directeur)
  87. 87. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i»Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€ 450 partenaires (2011) Effectif de 18 personnes en 2012 1 contrat public (directeur) 13 contrats privés en CDI
  88. 88. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i»Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€ 450 partenaires (2011) Effectif de 18 personnes en 2012 1 contrat public (directeur) 13 contrats privés en CDI (dont 2 à 80 %)
  89. 89. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i»Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€ 450 partenaires (2011) Effectif de 18 personnes en 2012 1 contrat public (directeur) 13 contrats privés en CDI (dont 2 à 80 %) 1 CDD en CAE
  90. 90. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i»Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€ 450 partenaires (2011) Effectif de 18 personnes en 2012 1 contrat public (directeur) 13 contrats privés en CDI (dont 2 à 80 %) 1 CDD en CAE 1 CDD en contrat de prof.
  91. 91. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i» Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€ 450 partenaires (2011) Effectif de 18 personnes en 2012 1 contrat public (directeur) 13 contrats privés en CDI (dont 2 à 80 %) 1 CDD en CAE 1 CDD en contrat de prof.2 personnes mises à disposition FPT (50% et 20%)
  92. 92. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i» Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€ 450 partenaires (2011) Effectif de 18 personnes en 2012 1 contrat public (directeur) 13 contrats privés en CDI (dont 2 à 80 %) 1 CDD en CAE 1 CDD en contrat de prof.2 personnes mises à disposition FPT (50% et 20%) +
  93. 93. LA MAISON DU TOURISME Création fin 2007 / statut d’ÉPIC 4 OT à l’année 2 OT en saison 4 points «i» Budget prévisionnel 2012: autour du million d’€ 450 partenaires (2011) Effectif de 18 personnes en 2012 1 contrat public (directeur) 13 contrats privés en CDI (dont 2 à 80 %) 1 CDD en CAE 1 CDD en contrat de prof.2 personnes mises à disposition FPT (50% et 20%) + 3 guides conférenciers vacataires
  94. 94. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME
  95. 95. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE
  96. 96. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé
  97. 97. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public
  98. 98. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication
  99. 99. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication
  100. 100. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE
  101. 101. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme
  102. 102. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux
  103. 103. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux
  104. 104. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux 3. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
  105. 105. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux 3. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE - Réflexion et stratégie communautaire
  106. 106. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux 3. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE - Réflexion et stratégie communautaire - Développement des filières
  107. 107. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux 3. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE - Réflexion et stratégie communautaire - Développement des filières - Suivi des porteurs de projet
  108. 108. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux 3. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE - Réflexion et stratégie communautaire - Développement des filières - Suivi des porteurs de projet
  109. 109. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux 3. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE - Réflexion et stratégie communautaire - Développement des filières - Suivi des porteurs de projet 4. ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET FINANCIÈRE
  110. 110. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux 3. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE - Réflexion et stratégie communautaire - Développement des filières - Suivi des porteurs de projet 4. ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET FINANCIÈRE - Comptabilité et taxe de séjour
  111. 111. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux 3. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE - Réflexion et stratégie communautaire - Développement des filières - Suivi des porteurs de projet 4. ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET FINANCIÈRE - Comptabilité et taxe de séjour - Ressources humaines et plan de formation
  112. 112. LES MISSIONS DE LA MAISON DU TOURISME 1. CONSTRUIRE UN MODÈLE ÉCONOMIQUE PARITAIRE - Développement du partenariat privé - Animation du partenariat public - Communication 2. OFFICE DE TOURISME DE 1ÈRE CATÉGORIE - Marque qualité tourisme - L’accueil touristique: les locaux 3. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE - Réflexion et stratégie communautaire - Développement des filières - Suivi des porteurs de projet 4. ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET FINANCIÈRE - Comptabilité et taxe de séjour - Ressources humaines et plan de formation - Organisation interne
  113. 113. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME
  114. 114. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ
  115. 115. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit
  116. 116. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme
  117. 117. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme)
  118. 118. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)
  119. 119. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire
  120. 120. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire
  121. 121. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME:
  122. 122. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME: - anime la réflexion communautaire (commission «tourisme»)
  123. 123. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME: - anime la réflexion communautaire (commission «tourisme») - met en oeuvre la compétence (ÉPIC)
  124. 124. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME: - anime la réflexion communautaire (commission «tourisme») - met en oeuvre la compétence (ÉPIC) - assume le fonctionnement et le petit investissement
  125. 125. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME: - anime la réflexion communautaire (commission «tourisme») - met en oeuvre la compétence (ÉPIC) - assume le fonctionnement et le petit investissement - accompagne la maîtrise d’ouvrage communautaire
  126. 126. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME: - anime la réflexion communautaire (commission «tourisme») - met en oeuvre la compétence (ÉPIC) - assume le fonctionnement et le petit investissement - accompagne la maîtrise d’ouvrage communautaire- gère la base de données et le relationnel pour la taxe de séjour
  127. 127. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME: - anime la réflexion communautaire (commission «tourisme») - met en oeuvre la compétence (ÉPIC) - assume le fonctionnement et le petit investissement - accompagne la maîtrise d’ouvrage communautaire- gère la base de données et le relationnel pour la taxe de séjour
  128. 128. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME: - anime la réflexion communautaire (commission «tourisme») - met en oeuvre la compétence (ÉPIC) - assume le fonctionnement et le petit investissement - accompagne la maîtrise d’ouvrage communautaire- gère la base de données et le relationnel pour la taxe de séjour LA COMMUNE
  129. 129. RÉPARTITIONCOLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...)- crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME: - anime la réflexion communautaire (commission «tourisme») - met en oeuvre la compétence (ÉPIC) - assume le fonctionnement et le petit investissement - accompagne la maîtrise d’ouvrage communautaire- gère la base de données et le relationnel pour la taxe de séjour LA COMMUNE - développe la politique d’animations locales
  130. 130. RÉPARTITION COLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...) - crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME: - anime la réflexion communautaire (commission «tourisme») - met en oeuvre la compétence (ÉPIC) - assume le fonctionnement et le petit investissement - accompagne la maîtrise d’ouvrage communautaire - gère la base de données et le relationnel pour la taxe de séjour LA COMMUNE - développe la politique d’animations locales- parfois assure la maîtrise d’ouvrage avec fonds de concours communautaire
  131. 131. RÉPARTITION COLLECTIVITÉS - MAISON DU TOURISME MORLAIX COMMUNAUTÉ - dispose de la compétence tourisme et la définit - décide du budget tourisme (dans lequel la contribution à la Maison du tourisme) - assure les investissements (ex. locaux des OT, signalétique...) - crée et décide de l’évolution de la taxe de séjour communautaire LA MAISON DU TOURISME: - anime la réflexion communautaire (commission «tourisme») - met en oeuvre la compétence (ÉPIC) - assume le fonctionnement et le petit investissement - accompagne la maîtrise d’ouvrage communautaire - gère la base de données et le relationnel pour la taxe de séjour LA COMMUNE - développe la politique d’animations locales- parfois assure la maîtrise d’ouvrage avec fonds de concours communautaire - chaque commune est rattachée à un office de tourisme
  132. 132. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009
  133. 133. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 RESTRUCTURATION DE L’ACCUEIL
  134. 134. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 RESTRUCTURATION DE L’ACCUEIL
  135. 135. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 RESTRUCTURATION DE L’ACCUEIL Engagement dans la démarche qualité en 2009
  136. 136. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 RESTRUCTURATION DE L’ACCUEIL Engagement dans la démarche qualité en 2009 Qualification du personnel: plan de formation et étude GPEC
  137. 137. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 RESTRUCTURATION DE L’ACCUEIL Engagement dans la démarche qualité en 2009 Qualification du personnel: plan de formation et étude GPEC Modernisation des locaux de Morlaix en 2010 (120 m2)
  138. 138. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 RESTRUCTURATION DE L’ACCUEIL Engagement dans la démarche qualité en 2009 Qualification du personnel: plan de formation et étude GPEC Modernisation des locaux de Morlaix en 2010 (120 m2)Consolidation des emplois à Morlaix, Locquirec, Carantec et Plougasnou
  139. 139. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 RESTRUCTURATION DE L’ACCUEIL Engagement dans la démarche qualité en 2009 Qualification du personnel: plan de formation et étude GPEC Modernisation des locaux de Morlaix en 2010 (120 m2)Consolidation des emplois à Morlaix, Locquirec, Carantec et Plougasnou Création du Pavillon de la randonnée en centre-ville
  140. 140. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 RESTRUCTURATION DE L’ACCUEIL Engagement dans la démarche qualité en 2009 Qualification du personnel: plan de formation et étude GPEC Modernisation des locaux de Morlaix en 2010 (120 m2) Consolidation des emplois à Morlaix, Locquirec, Carantec et Plougasnou Création du Pavillon de la randonnée en centre-villeLocation de vélos à Morlaix (partenariat SNCF) et dans les Monts d’Arrée
  141. 141. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 RESTRUCTURATION DE L’ACCUEIL Engagement dans la démarche qualité en 2009 Qualification du personnel: plan de formation et étude GPEC Modernisation des locaux de Morlaix en 2010 (120 m2) Consolidation des emplois à Morlaix, Locquirec, Carantec et Plougasnou Création du Pavillon de la randonnée en centre-villeLocation de vélos à Morlaix (partenariat SNCF) et dans les Monts d’Arrée Vente au guichet de prestations locales
  142. 142. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 RESTRUCTURATION DE L’ACCUEIL Engagement dans la démarche qualité en 2009 Qualification du personnel: plan de formation et étude GPEC Modernisation des locaux de Morlaix en 2010 (120 m2) Consolidation des emplois à Morlaix, Locquirec, Carantec et Plougasnou Création du Pavillon de la randonnée en centre-villeLocation de vélos à Morlaix (partenariat SNCF) et dans les Monts d’Arrée Vente au guichet de prestations locales Réflexion «Territoire accessible» (7 communes) en 2010
  143. 143. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009
  144. 144. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION
  145. 145. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION
  146. 146. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION Ambassadeur de la marque Bretagne depuis juin 2010
  147. 147. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION Ambassadeur de la marque Bretagne depuis juin 2010 Ambassadeur de la marque Finistère depuis 2011
  148. 148. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION Ambassadeur de la marque Bretagne depuis juin 2010 Ambassadeur de la marque Finistère depuis 2011
  149. 149. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION Ambassadeur de la marque Bretagne depuis juin 2010 Ambassadeur de la marque Finistère depuis 2011
  150. 150. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION Ambassadeur de la marque Bretagne depuis juin 2010 Ambassadeur de la marque Finistère depuis 2011 Formation innovante en Tourisme 2.0 (23 professionnels en 2011)
  151. 151. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION Ambassadeur de la marque Bretagne depuis juin 2010 Ambassadeur de la marque Finistère depuis 2011 Formation innovante en Tourisme 2.0 (23 professionnels en 2011) Atelier web 2.0 pour les partenaires publics
  152. 152. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION Ambassadeur de la marque Bretagne depuis juin 2010 Ambassadeur de la marque Finistère depuis 2011 Formation innovante en Tourisme 2.0 (23 professionnels en 2011) Atelier web 2.0 pour les partenaires publics Création de deux chaînes sur YouTube (2009 et 2011)
  153. 153. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION Ambassadeur de la marque Bretagne depuis juin 2010 Ambassadeur de la marque Finistère depuis 2011 Formation innovante en Tourisme 2.0 (23 professionnels en 2011) Atelier web 2.0 pour les partenaires publics Création de deux chaînes sur YouTube (2009 et 2011) Site internet + site internet de séjour en 2011
  154. 154. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION Ambassadeur de la marque Bretagne depuis juin 2010 Ambassadeur de la marque Finistère depuis 2011 Formation innovante en Tourisme 2.0 (23 professionnels en 2011) Atelier web 2.0 pour les partenaires publics Création de deux chaînes sur YouTube (2009 et 2011) Site internet + site internet de séjour en 2011 Ateliers et conférences pour les professionnels en 2012
  155. 155. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 COMMUNICATION ET PROMOTION Ambassadeur de la marque Bretagne depuis juin 2010 Ambassadeur de la marque Finistère depuis 2011 Formation innovante en Tourisme 2.0 (23 professionnels en 2011) Atelier web 2.0 pour les partenaires publics Création de deux chaînes sur YouTube (2009 et 2011) Site internet + site internet de séjour en 2011 Ateliers et conférences pour les professionnels en 2012
  156. 156. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009
  157. 157. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009LE DISPOSITIF EST OBSERVÉ ET INSPIRE D’AUTRES TERRITOIRES !
  158. 158. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009LE DISPOSITIF EST OBSERVÉ ET INSPIRE D’AUTRES TERRITOIRES ! FEDÉRATION INTERPATT
  159. 159. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009LE DISPOSITIF EST OBSERVÉ ET INSPIRE D’AUTRES TERRITOIRES ! FRPATB FEDÉRATION INTERPATT
  160. 160. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009LE DISPOSITIF EST OBSERVÉ ET INSPIRE D’AUTRES TERRITOIRES ! FRPATB FEDÉRATION INTERPATT OFFICE DE TOURISME DE FRANCE
  161. 161. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009LE DISPOSITIF EST OBSERVÉ ET INSPIRE D’AUTRES TERRITOIRES ! FRPATB FEDÉRATION INTERPATT OFFICE DE TOURISME DE FRANCE - réflexion sur les métiers
  162. 162. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009LE DISPOSITIF EST OBSERVÉ ET INSPIRE D’AUTRES TERRITOIRES ! FRPATB FEDÉRATION INTERPATT OFFICE DE TOURISME DE FRANCE - réflexion sur les métiers - comité de pilotage «structuration des offices»
  163. 163. 2009
  164. 164. 2009 2010
  165. 165. 2010 2009 2010
  166. 166. 2011 2010 2009 2010
  167. 167. 2011 2010 2011 2009 2010
  168. 168. 2011 2010 2011 2009 2010
  169. 169. 2011 2010 2011 2009 2010
  170. 170. 2011 2010 2011 2009 2010 2013
  171. 171. 2011 2010 2011 2009 2010 2013
  172. 172. 2011 2010 2011 2009 2010 2013
  173. 173. LA MAISON PENANAULT
  174. 174. LA MAISON PENANAULTUN OUTIL DE RAYONNEMENT DU TERRITOIRE
  175. 175. LA MAISON PENANAULTUN OUTIL DE RAYONNEMENT DU TERRITOIRE CRÉATION D’UNE MAISON DU TOURISME ET DU PATRIMOINE
  176. 176. LA MAISON PENANAULTUN OUTIL DE RAYONNEMENT DU TERRITOIRE CRÉATION D’UNE MAISON DU TOURISME ET DU PATRIMOINE CRÉATION DE FLUX TOURISTIQUES ET RENVOI VERS LES SITES PATRIMONIAUX
  177. 177. LA MAISON PENANAULTUN OUTIL DE RAYONNEMENT DU TERRITOIRE CRÉATION D’UNE MAISON DU TOURISME ET DU PATRIMOINE CRÉATION DE FLUX TOURISTIQUES ET RENVOI VERS LES SITES PATRIMONIAUX DÉVELOPPEMENT DE L’ATTRACTIVITÉ ET DE LA NOTORIÉTÉ DU TERRITOIRE
  178. 178. LA MAISON PENANAULTUN OUTIL DE RAYONNEMENT DU TERRITOIRE CRÉATION D’UNE MAISON DU TOURISME ET DU PATRIMOINE CRÉATION DE FLUX TOURISTIQUES ET RENVOI VERS LES SITES PATRIMONIAUX DÉVELOPPEMENT DE L’ATTRACTIVITÉ ET DE LA NOTORIÉTÉ DU TERRITOIRE RAPPROCHEMENT ET COORDINATION DES ACTEURS TOURISTIQUES ET CULTURELS
  179. 179. LA MAISON PENANAULT
  180. 180. LA MAISON PENANAULTCRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE
  181. 181. LA MAISON PENANAULTCRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE UN «CIAP» N’EST PAS UN MUSÉE
  182. 182. LA MAISON PENANAULTCRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE UN «CIAP» N’EST PAS UN MUSÉE MUSÉE =
  183. 183. LA MAISON PENANAULTCRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE UN «CIAP» N’EST PAS UN MUSÉE MUSÉE = collections
  184. 184. LA MAISON PENANAULTCRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE UN «CIAP» N’EST PAS UN MUSÉE MUSÉE = collections thématique
  185. 185. LA MAISON PENANAULT CRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE UN «CIAP» N’EST PAS UN MUSÉE MUSÉE = collections thématiquevalorise ses propres collections
  186. 186. LA MAISON PENANAULT CRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE UN «CIAP» N’EST PAS UN MUSÉE CIAP = MUSÉE = collections thématiquevalorise ses propres collections
  187. 187. LA MAISON PENANAULT CRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE UN «CIAP» N’EST PAS UN MUSÉE CIAP = MUSÉE = pas de collection collections thématiquevalorise ses propres collections
  188. 188. LA MAISON PENANAULT CRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE UN «CIAP» N’EST PAS UN MUSÉE CIAP = MUSÉE = pas de collection collections présentation d’un territoire thématiquevalorise ses propres collections
  189. 189. LA MAISON PENANAULT CRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE UN «CIAP» N’EST PAS UN MUSÉE CIAP = MUSÉE = pas de collection collections présentation d’un territoire thématique renvoie vers les sites patrimoniauxvalorise ses propres collections
  190. 190. LA MAISON PENANAULT CRÉATION D’UN CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE UN «CIAP» N’EST PAS UN MUSÉE CIAP = MUSÉE = pas de collection collections présentation d’un territoire thématique renvoie vers les sites patrimoniauxvalorise ses propres collections équipement fédérateur du territoire
  191. 191. LA MAISON PENANAULT
  192. 192. LA MAISON PENANAULTUN LIEU DESTINÉ À DIFFÉRENTS PUBLICS
  193. 193. LA MAISON PENANAULTUN LIEU DESTINÉ À DIFFÉRENTS PUBLICS Pour le public touristique
  194. 194. LA MAISON PENANAULTUN LIEU DESTINÉ À DIFFÉRENTS PUBLICS Pour le public touristiqueUn lieu de découverte de l’offre patrimoniale
  195. 195. LA MAISON PENANAULTUN LIEU DESTINÉ À DIFFÉRENTS PUBLICS Pour le public touristiqueUn lieu de découverte de l’offre patrimoniale Pour le public scolaire
  196. 196. LA MAISON PENANAULT UN LIEU DESTINÉ À DIFFÉRENTS PUBLICS Pour le public touristique Un lieu de découverte de l’offre patrimoniale Pour le public scolaireUn lieu d’accueil adapté et un support pédagogique
  197. 197. LA MAISON PENANAULT UN LIEU DESTINÉ À DIFFÉRENTS PUBLICS Pour le public touristique Un lieu de découverte de l’offre patrimoniale Pour le public scolaireUn lieu d’accueil adapté et un support pédagogique Pour le public local
  198. 198. LA MAISON PENANAULT UN LIEU DESTINÉ À DIFFÉRENTS PUBLICS Pour le public touristique Un lieu de découverte de l’offre patrimoniale Pour le public scolaireUn lieu d’accueil adapté et un support pédagogique Pour le public localUn lieu de débat et d’appropriation du patrimoine
  199. 199. LA MANUFACTURE DES TABACS
  200. 200. LA MANUFACTURE DES TABACS PATRIMOINE INDUSTRIEL TÉMOIN
  201. 201. LA MANUFACTURE DES TABACS PATRIMOINE INDUSTRIEL TÉMOINDE LA MÉMOIRE OUVRIÈRE ET INDUCTRIELLE
  202. 202. LA MANUFACTURE DES TABACS PATRIMOINE INDUSTRIEL TÉMOINDE LA MÉMOIRE OUVRIÈRE ET INDUCTRIELLE Histoire sociale et économique
  203. 203. LA MANUFACTURE DES TABACS PATRIMOINE INDUSTRIEL TÉMOINDE LA MÉMOIRE OUVRIÈRE ET INDUCTRIELLE Histoire sociale et économique Passé, présent, avenir
  204. 204. LA MANUFACTURE DES TABACS
  205. 205. LA MANUFACTURE DES TABACS LE PATRIMOINE BÂTI
  206. 206. LA MANUFACTURE DES TABACS LE PATRIMOINE BÂTILa cour d’honneur
  207. 207. LA MANUFACTURE DES TABACS LE PATRIMOINE BÂTILa cour d’honneurLa Galerie du Léon
  208. 208. LA MANUFACTURE DES TABACS LE PATRIMOINE BÂTILa cour d’honneurLa Galerie du Léon Les combles
  209. 209. LA MANUFACTURE DES TABACS LE PATRIMOINE BÂTI La cour d’honneur La Galerie du Léon Les comblesCages d’escaliers monumentales
  210. 210. LA MANUFACTURE DES TABACS LE PATRIMOINE BÂTI La cour d’honneur La Galerie du Léon Les comblesCages d’escaliers monumentales La salle des moulins
  211. 211. LA MANUFACTURE DES TABACS
  212. 212. LA MANUFACTURE DES TABACS LES GRANDS AXES
  213. 213. LA MANUFACTURE DES TABACS LES GRANDS AXES 1. CONCENTRER LES ENTRÉES
  214. 214. LA MANUFACTURE DES TABACS LES GRANDS AXES 1. CONCENTRER LES ENTRÉESCréation d’une entrée commune (Galerie du Léon) pour augmenter les chances de rebonds et de revisites
  215. 215. LA MANUFACTURE DES TABACS LES GRANDS AXES 1. CONCENTRER LES ENTRÉESCréation d’une entrée commune (Galerie du Léon) pour augmenter les chances de rebonds et de revisites 2. FAIRE DE LA MANU UNE ADRESSE
  216. 216. LA MANUFACTURE DES TABACS LES GRANDS AXES 1. CONCENTRER LES ENTRÉES Création d’une entrée commune (Galerie du Léon) pour augmenter les chances de rebonds et de revisites 2. FAIRE DE LA MANU UNE ADRESSECréer un effet «Galerie de la Manu» comme label commun pour des activités variées
  217. 217. LA MANUFACTURE DES TABACS LES GRANDS AXES 1. CONCENTRER LES ENTRÉES Création d’une entrée commune (Galerie du Léon) pour augmenter les chances de rebonds et de revisites 2. FAIRE DE LA MANU UNE ADRESSECréer un effet «Galerie de la Manu» comme label commun pour des activités variées3. NE PAS SÉPARER LE PASSÉ, LE PRÉSENT ET L’AVENIR
  218. 218. LA MANUFACTURE DES TABACS LES GRANDS AXES 1. CONCENTRER LES ENTRÉES Création d’une entrée commune (Galerie du Léon) pour augmenter les chances de rebonds et de revisites 2. FAIRE DE LA MANU UNE ADRESSECréer un effet «Galerie de la Manu» comme label commun pour des activités variées 3. NE PAS SÉPARER LE PASSÉ, LE PRÉSENT ET L’AVENIRNouvelle identité: la Manu culturelle, «Arts et techniques»
  219. 219. LA MANUFACTURE DES TABACS LES GRANDS AXES 1. CONCENTRER LES ENTRÉES Création d’une entrée commune (Galerie du Léon) pour augmenter les chances de rebonds et de revisites 2. FAIRE DE LA MANU UNE ADRESSECréer un effet «Galerie de la Manu» comme label commun pour des activités variées 3. NE PAS SÉPARER LE PASSÉ, LE PRÉSENT ET L’AVENIRNouvelle identité: la Manu culturelle, «Arts et techniques» (histoire, danse, cinéma, image, musique, littérature, langues et cultures, échanges)
  220. 220. LE PORT DE PLAISANCE DU DIBEN
  221. 221. LE PORT DE PLAISANCE DU DIBEN LE PROJET
  222. 222. LE PORT DE PLAISANCE DU DIBEN LE PROJETCréation d’un bassin de plaicance à seuil rabattable de 500 places
  223. 223. LE PORT DE PLAISANCE DU DIBEN LE PROJETCréation d’un bassin de plaicance à seuil rabattable de 500 places Démarche environnementale de type «port propre»
  224. 224. LE PORT DE PLAISANCE DU DIBEN LE PROJET Création d’un bassin de plaicance à seuil rabattable de 500 places Démarche environnementale de type «port propre»Mise en place d’une liaison piétonne flottante entre les espaces d’accueil
  225. 225. LE PORT DE PLAISANCE DU DIBEN LE PROJET Création d’un bassin de plaicance à seuil rabattable de 500 places Démarche environnementale de type «port propre»Mise en place d’une liaison piétonne flottante entre les espaces d’accueil Suppression de 120 à 150 corps morts sur 300
  226. 226. LE PORT DE PLAISANCE DU DIBEN LE PROJET Création d’un bassin de plaicance à seuil rabattable de 500 places Démarche environnementale de type «port propre»Mise en place d’une liaison piétonne flottante entre les espaces d’accueil Suppression de 120 à 150 corps morts sur 300 Principe d’intégration des espaces terrestres dans l’esprit du site
  227. 227. LIGNE GRANDE VITESSE
  228. 228. LIGNE GRANDE VITESSE PÔLE D’ÉCHANGE MULTIMODAL
  229. 229. LIGNE GRANDE VITESSE PÔLE D’ÉCHANGE MULTIMODALGare de Morlaix: 540 000 voyageurs en 2006 / 886 000 en 2020
  230. 230. LIGNE GRANDE VITESSE PÔLE D’ÉCHANGE MULTIMODALGare de Morlaix: 540 000 voyageurs en 2006 / 886 000 en 2020
  231. 231. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009
  232. 232. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités
  233. 233. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris
  234. 234. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER
  235. 235. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare
  236. 236. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux
  237. 237. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux La gare devient un Pôle d’échange multimodal
  238. 238. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux La gare devient un Pôle d’échange multimodal Contribuer à l’attractivité du pôle urbain
  239. 239. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux La gare devient un Pôle d’échange multimodal Contribuer à l’attractivité du pôle urbain Participer au développement durable du territoire
  240. 240. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux La gare devient un Pôle d’échange multimodal Contribuer à l’attractivité du pôle urbain Participer au développement durable du territoire Situation du dossier
  241. 241. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux La gare devient un Pôle d’échange multimodal Contribuer à l’attractivité du pôle urbain Participer au développement durable du territoire Situation du dossier Études préliminaires
  242. 242. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux La gare devient un Pôle d’échange multimodal Contribuer à l’attractivité du pôle urbain Participer au développement durable du territoire Situation du dossier Études préliminaires Construction du projet de concession
  243. 243. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux La gare devient un Pôle d’échange multimodal Contribuer à l’attractivité du pôle urbain Participer au développement durable du territoire Situation du dossier Études préliminaires Construction du projet de concession Pour le tourisme
  244. 244. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux La gare devient un Pôle d’échange multimodal Contribuer à l’attractivité du pôle urbain Participer au développement durable du territoire Situation du dossier Études préliminaires Construction du projet de concession Pour le tourismeQuelle «mise en scène du terrioire» dans le futur Bâtiment des voyageurs ?
  245. 245. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux La gare devient un Pôle d’échange multimodal Contribuer à l’attractivité du pôle urbain Participer au développement durable du territoire Situation du dossier Études préliminaires Construction du projet de concession Pour le tourismeQuelle «mise en scène du terrioire» dans le futur Bâtiment des voyageurs ? Quelle accueil / communication sur site (convention SNCF ?) ?
  246. 246. L’ACTION COMMUNAUTAIRE DEPUIS 2009 3 Opportunités Morlaix à moins de 3 heures de Paris Développement de l’offre TER Renouvellement urbain du quartier de la Gare Les enjeux La gare devient un Pôle d’échange multimodal Contribuer à l’attractivité du pôle urbain Participer au développement durable du territoire Situation du dossier Études préliminaires Construction du projet de concession Pour le tourismeQuelle «mise en scène du terrioire» dans le futur Bâtiment des voyageurs ? Quelle accueil / communication sur site (convention SNCF ?) ? Comité de pilotage Conseil Régional-CRT / SNCF ?
  247. 247. ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION
  248. 248. ÉLÉMENTS DE RÉFLEXIONQUEL ESPACE DE DESTINATION POUR LE PAYS DE MORLAIX ?
  249. 249. ÉLÉMENTS DE RÉFLEXIONQUEL ESPACE DE DESTINATION POUR LE PAYS DE MORLAIX ? Quel territoire ?
  250. 250. ÉLÉMENTS DE RÉFLEXIONQUEL ESPACE DE DESTINATION POUR LE PAYS DE MORLAIX ? Quel territoire ? Quel nom ?
  251. 251. ÉLÉMENTS DE RÉFLEXIONQUEL ESPACE DE DESTINATION POUR LE PAYS DE MORLAIX ? Quel territoire ? Quel nom ?
  252. 252. ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION QUEL ESPACE DE DESTINATION POUR LE PAYS DE MORLAIX ? Quel territoire ? Quel nom ?QUELLE GOUVERNANCE DES OFFICES DE TOURISME AU NIVEAU RÉGIONAL ?
  253. 253. ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION QUEL ESPACE DE DESTINATION POUR LE PAYS DE MORLAIX ? Quel territoire ? Quel nom ?QUELLE GOUVERNANCE DES OFFICES DE TOURISME AU NIVEAU RÉGIONAL ? Quelle place pour un OT communautaire dans le débat régional ?
  254. 254. ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION QUEL ESPACE DE DESTINATION POUR LE PAYS DE MORLAIX ? Quel territoire ? Quel nom ?QUELLE GOUVERNANCE DES OFFICES DE TOURISME AU NIVEAU RÉGIONAL ? Quelle place pour un OT communautaire dans le débat régional ? QUELLE CONTRIBUTION RÉGIONALE ?
  255. 255. ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION QUEL ESPACE DE DESTINATION POUR LE PAYS DE MORLAIX ? Quel territoire ? Quel nom ?QUELLE GOUVERNANCE DES OFFICES DE TOURISME AU NIVEAU RÉGIONAL ? Quelle place pour un OT communautaire dans le débat régional ? QUELLE CONTRIBUTION RÉGIONALE ? Actuellement, financement régional au titre du Pays touristique
  256. 256. ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION QUEL ESPACE DE DESTINATION POUR LE PAYS DE MORLAIX ? Quel territoire ? Quel nom ?QUELLE GOUVERNANCE DES OFFICES DE TOURISME AU NIVEAU RÉGIONAL ? Quelle place pour un OT communautaire dans le débat régional ? QUELLE CONTRIBUTION RÉGIONALE ? Actuellement, financement régional au titre du Pays touristique Même contribution, que l’on soit organisé ou pas

×