Masques de Venise

396 views

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
396
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Masques de Venise

  1. 1. Qui es-tu ?
  2. 2. Le Masque Contemplons ce trésor de grâces florentines ; Dans l’ondulation de ce corps musculeux L’élégance et la flore abondent, sœurs divines Cette femme, morceau vraiment miraculeux, Divinement robuste, adorablement mince, Est faite pour trôner sur des lits somptueux, Et charmer les loisirs d’un pontife ou d’un prince. - Aussi, vois ce sourire fin et voluptueux Où la fatuité promène son extase ; Ce long regard sournois, langoureux, et moqueu Ce visage mignard, tout encadré de gaze, Dont chaque trait nous dit avec un air vainqueu «  la volupté m’appelle et l’amour me couronne À cet être doué de tant de majesté Vois quel charme excitant la gentillesse donne Approchons, et tournons autour de sa beauté Charles Baudelaire
  3. 3. Le hasard est une loi qui voyage incognito. Proverbe arabe
  4. 4. Sur le chemin qui mène à la gloire, gardez l’incognito. - * Stanislaw Jerzy Lec
  5. 5. Dès qu’on approche un être humain, on touche à l’inconnu. Édouard Estaunié
  6. 6. De tout inconnu le sage se méfie Jean de la Fontaine
  7. 7. La moindre chose contient un peu d’inconnu. Trouvons-le. - * Guy de Maupassant
  8. 8. Un homme sans souvenirs est un homme perdu. - * Armand Salacrou
  9. 9. Sans le mystère et l’inconnu, l’âme humaine ne pourrait pas vivre heureuse. Peline Éline
  10. 10. ’est jamais trop tard pour sonder l’inconnu, il n’est jamais trop tard pour aller au d Gabrièle D’Annunzio
  11. 11. Le bonheur est parfois caché dans l’inconnu. - * Victor Hugo
  12. 12. Le désir de l’inconnu embellit l’univers. - * Anatole France
  13. 13. La femme a Naturellement L’instinct Du mystère. François-René De Chateaubriand
  14. 14. nous pénétrons dans l’inconnu, plus il nous semble immense et merveilleux. - * Charles Lindb
  15. 15. Partons, Dans un baiser, Pour un monde Inconnu. Alfred de Musset
  16. 16. Ma Belle Inconnue Je ne connais rien de vous et pourtant je vous aime De ce mal invisible, je ne réponds pas de ma guérison, Souffrir de vous aimer sublime la plus belle passion, Ah ! Mon amour ! si vous pouviez apaiser ma peine. Bien tristement, je trébuche sur les rumeur de la ville, Le hasard serait-il disposé à nous faire se rencontrer ? Sur un vieux mur gris, votre profil enchant se faufile Mon cœur est hors de lui et tremble de vous regarder. Alain Meyer-Abbatucci

×