Webcom 2012 social et flux de travail

8,422 views

Published on

Présentation à Webcom Montreal, 16 mai 2012

Published in: Business

Webcom 2012 social et flux de travail

  1. 1. Social et flux de travail :l’efficacité collective auquotidien 16 mai 2012
  2. 2. Bonjour !Bertrand DuperrinConsultant Stratégie Entreprise2.0 et Social BusinessBlog : http://www.duperrin.comTwitter : @bduperrinEntreprise:http://www.nextmodernity.com
  3. 3. Entreprise 2.0, Social Business… Communautés Réseau Social Conversations Adoption Engagement Community Management
  4. 4. Social ? 2.0 ? Ca veut dire quoi ?« Développer et mobiliser plus efficacement le capital social, humain et informationnel de l’entreprise dans le cadre de l’exécution des missions et tâches de chacun »
  5. 5. Quelles sont les missions et tâchesdans un monde ou tout ce qui peutêtre automatisé l’a été ?Résoudre des problèmesGérer des exceptionsApprendreCoordonnerInnover, concevoir, être créatif
  6. 6. 40.000 membres2.500 communautés200 discussions par jour Mais avance t-on plus vite ? Avec moins d’effort ? En tombant moins ?
  7. 7. La plupart desinitiatives ontconcernél’apprentissage
  8. 8. Avec un impactsur le long terme
  9. 9. Il faut autre chose que« peut être un jour »
  10. 10. Pour une valeur tangible
  11. 11. Développer le capitalintangible ne sert à rientant qu’aucun processusn’en tire partie
  12. 12. Social dans flux de travail = gonfler le moteur de votre organisation
  13. 13. Faire exploser la bulle pour libérer le potentiel Potentiel /systématique Apprendre / Faire Support / IntégréVolontaire/« c’est comme ça qu’on travaille »
  14. 14. Roi et résultats tangiblesImpact sur l’opérationnelRéduction des cyclesPrise de décision, coordinationMesurable en termes d ’ »outcomes » : mieux, plus, plus viteQui améliore le flux de travail
  15. 15. Des problèmesd’ »adoption » ?  Le « social » est réservé à ceux qui ont la fibre  Pour ceux qui comprennent la valeur d’en faire « un peu plus »  Ca n’est pas ce sur quoi on est mesuré et évalué  Quel est le plus petit dénominateur commun dans l’entreprise ? Tâches, workflows, processus  Difficile d’embarquer la majorité des employés dans un tel contexte
  16. 16. N’attendez pas de vos collaborateursqu’ils fassent d’autres choses avecd’autres outils si les nouveaux outils neles aident pas à mieux faire ce qu’ilsfaisaient avant
  17. 17. On ne peutaider les autressi on ne respirepas soi-même
  18. 18. Communautés, réseaux sociauxSocial project Social BPMmanagement Social Task Routine socialeManagement
  19. 19. Solution #1 :outils standardset usages forts
  20. 20. Share La routine Debrief Search sociale Task 1 Task 2 Refine/ Task 3 Task x Ask Discuss Connect Faire rentrer les nouveaux usages dans le quotidien En partant des tâches élémentaires du travail de chacun Une routine légère, très pratique, en quelques points Avec un bénéfice immédiatement identifiable Seul moyen quand on a un outil « standard » faiblement intégré Mais…nécessite un grand leadership et beaucoup de discipline individuelle et collective
  21. 21. Un équilibreusages / outils est plus pertinent
  22. 22. Social BPMPermet aux parties prenantes de collaborer autour de la modélisation, l’exécution et l’amélioration de processus structurés ou non structurésRepose sur l’utilisation conjointe d’outils web 2.0, de modélisation et d’exécution de processusAvantages : flexibilité, agilité, adaptabilité, amélioration
  23. 23. Social by design
  24. 24. Social BPM “Si le cordonnier est le mieux placé pour réparer ta (conception et chaussure, toi seul sait expliquer où tu as mal quand tu marches” amélioration) Utiliser les plateformes traditionnelles pour créer un « feedback loop » pour modéliser et améliorer Plateformes spécifiques pour modélisation, exécution, amélioration participative (SAP Streamwork…). La discussion est liée à une étape, un événement Essentiel : lier la conversation à une décision sinon elle n’a aucun impact
  25. 25. Social by doing
  26. 26. “Lorsqu’un outil contient tes Social BPM problèmes et un autre l’aide à les résoudre, la valeur se situe à (exécution) l’intersection des deux” Chaque « event » d’un process est un objet social partagé autour duquel nait la collaboration Les échanges sont liés à leur contexte L’objet est « commentable », partageable.. Meilleure coordination, « ambient awareness » gestion de l’attention, travail sans rupture de flux
  27. 27. Copie d’écran Tibbr
  28. 28. Copie d’écran IBM Connections ‘Next’
  29. 29. Copie d’écran IBM Connections ‘Next’
  30. 30. Copie d’écran SAP Streamwork
  31. 31. Social project management Cumule les possibilités d’un « vrai » outil de project management et d’une plateforme sociale et collaborative Reporting, alertes, visibilité, capitalisation Animation de l’équipe projet Moins de « status meetings », de temps passer à mettre à jour les rapports, plus de temps passé à avancer, résoudre les problèmes Subsidiarité : chacun peut agir à son niveau et le chef de projet anime l’équipe
  32. 32. Copie d’écran Trilog Projexec
  33. 33. Copie d’écran Trilog Projexec
  34. 34. http://youtu.be/5f-MXzH3xGQ
  35. 35. Social task managementStructure sa journée de travailFacilite visibilité, « qui fait quoi », « qui en est où »Rattache les conversations et la collaboration à un objectif précis
  36. 36. Copie d’écran IBM Connections 3.x
  37. 37.  Le « social » est réservé aux convaincus Le « social » peut impacter les activités structurées Le « social » n’impacte que le long terme Le « social » c’est du travail en plus Le « social » peut impacter vos indicateurs actuels
  38. 38. 4 challenges !
  39. 39. Changer l’ADN Managérial  Autonony  Flexibilité  Droit à la créativité  Prise de décision (P2P, décentralisée)  Leadership  Confiance  Transparence
  40. 40. Identifier lesprocessus quidoivent être socialisés  Quels sont les processus qui dysfonctionnent en raison d’un manque de flexibilité, de créativité, à cause de trop d’exceptions qui nécessitent créativité et résolution de problème  Impliquerbonnes personnes, trouver les bonnes informations sans effort contre-productif ?  Impliquer les salariés dans une démarche d’amélioration continue?
  41. 41. Faire converger les outils Amener les alertes et « événements » des outils métier dans l’activity stream Ajouter des capacités sociales aux outils métier Amener la solution à un clic du problème…voire dans le même écran, en préservant le contexte Permettre les actions business dans le contexte social…et inversement
  42. 42. « Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche » Michel Audiard Continuons à travaillerl’apprentissage et les échangesde savoir…mais faisons en sorte qu’on s’en serve pour avancer
  43. 43. Merci !Cette présentation sera disponible dans la journée sur :http://www.slideshare.net/bertrandduperrin

×