Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Présentation de France eHealthTech

3,720 views

Published on

16 décembre 2015 : 59 startups françaises de la e-santé se réunissent en une association, France eHealthTech, pour créer une filière du numérique en santé

Published in: Healthcare
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Présentation de France eHealthTech

  1. 1. Paris • 16 décembre 2015 La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain. @eHealthTech_Fr #FEHT
  2. 2. agenda La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  France eHealthTech, l’association des startups de la e-santé Guillaume Marchand, Président France eHealthTech •  Pitch : Le développement professionnel continu (DPC) dans la santé à l’heure du digital Morgan Angove, iPocrate •  Usages et attentes des malades chroniques vis-à-vis de l’e-santé Laurent Mignon, Délégué général France eHealthTech •  Pitch : Comment le digital permet aux entreprises de s’emparer de la santé de leurs salariés Etienne Dormeuil, Stimul •  France eHealthTech, une dynamique Anne Levasseur, Présidente de la commission communication France eHealthTech •  Pitch : Numérisation du rapport patient - praticien, nouvelles opportunités Manuel Farez, Doctolib •  Échanges
  3. 3. Paris • décembre 2015 Guillaume Marchand Président France eHealthTech L’association des startups de la e-santé
  4. 4. Une nécessité •  Fédérer les startups du secteur de la e-santé en France, pour gagner en lisibilité et visibilité, exprimer des positions communes sur des enjeux partagés… •  Puis fédérer entreprises de taille intermédiaire et grands groupes intervenant en e-santé. La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain
  5. 5. Une vision •  Vers une filière industrielle du numérique en santé française de niveau international •  Un capital innovation à exploiter - les centres de recherche publics (Inria, Cea, CNRS, Inserm, grandes écoles et facultés de médecine ou de pharmacie…) - et à soutenir : les startups. •  Une filière décloisonnant les acteurs et dépassant les clivages sectoriels : sanitaire / médico-social, ville / hôpital, public / privé, patients / soignants, entreprises / pouvoirs publics, startups / PME / ETI / grands groupes… La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain
  6. 6. Une double ambition •  Favoriser et permettre l’éclosion de licornes françaises en e-santé. La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Licorne [def.] : Selon Aileen Lee, co-fondatrice de Cowboy Ventures, une licorne est une entreprise, créée en 2003 ou ultérieurement, ayant atteint une valorisation d’un milliard de dollars
  7. 7. Une double ambition •  Faire de… la e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain. La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain
  8. 8. 1. Promouvoir la vision, les ambitions et les entreprises du domaine de la e-santé françaises et présentes en France sur le territoire national et à l’étranger. 2. Représenter le secteur auprès de l’ensemble de l’éco-système (des pouvoirs publics aux professionnels de santé, en passant par les acteurs économiques…). 3.  Créer un réseau de partage d’expérience, de connaissances et de coopération entre les membres et avec les autres acteurs, notamment les acteurs économiques et académiques. 4.  Assurer les relations avec les autres associations et institutions (pôles de compétitivité, clusters…) des secteurs du digital et de la santé en France et à l’étranger. La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain 4 missions premières
  9. 9. 1.  Commission pouvoirs publics Interactions avec les pouvoirs publics et les élus : ministères, agences sanitaires, parlementaires et élus locaux, organisations professionnelles médicales… 2.  Commission économique et industrielle Interactions avec les grands groupes impliqués en e-santé : laboratoires pharmaceutiques, technologies médicales, assurances, mutuelles, prévoyances… 3.  Commission R&D Représentativité et organisation des interactions avec les acteurs académiques (CHU, INSERM, CNRS, CEA… laboratoires affiliés, écoles d’ingénieurs…) : mode de collaboration, interaction entre monde académique et startup… 4.  Commission communication Organisation de la communication vers les médias et au sein des événements du monde de la e-santé, du digital… 5.  Commission data et données de santé Réflexion et portage de celle-ci autour des thèmes de l’open data, du data management, des données de santé, des procédures éthiques, de l’encadrement et de la souplesse nécessaire au cadre pour permettre à l’innovation d’éclore. 6.  Commission attractivité Interactions avec les institutionnels et experts de la gouvernance d’entreprises, du financement (crowdfunding, levée de fonds et business angels)… La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Une organisation thématique
  10. 10. La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Le conseil d’administration Guillaume Marchand Président France eHealthTech Président de la commission pouvoirs publics dmd Santé Jean-François Ramadier Président de la commission attractivité Healthme Alexandre Plé Président de la commission data et données de santé Umanlife Laurent Mignon Délégué général France eHealthTech MedPics Ekaterina Besse Présidente de la commission R&D DreamQuark Anne Levasseur Présidente de la commission communication Lemonfab François Lescure Administrateur France eHealthTech Médecin Direct Jérôme Iglésias Président de la commission économique et industrielle Trésorier France eHealthTech JICC
  11. 11. Paris • décembre 2015 Morgan Angove Le développement professionnel continu dans la santé à l’heure du digital
  12. 12. Le DPC késako ? La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain La formation médicale initiale (FMI), dure entre 9 et 13 ans selon la spécialisation. On estime qu’il faut 7 ans pour que 50% des connaissances scientifiques médicales et techniques acquises lors de cette formation initiale soient obsolètes. Le Développement Professionnel Continu, en parallèle de l’exercice professionnel, est obligatoire chaque année pour chaque médecin afin de garantir la qualité de leurs soins. Cette formation continue se suit sous forme de programme de DPC que proposent plusieurs organismes agréés par l’OGDPC La plupart des programmes de DPC obligent les médecins à se déplacer à travers la France pour assister à des conférences magistrales. Ce programme pour le praticien doit intégrer : •  L’approfondissement ou l’acquisition de connaissances et de compétences •  L’analyse de ses pratiques professionnelles par d’autres professionnels
  13. 13. Le DPC à la française La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Le rôle de la HAS est de valider les méthodes et modalités de DPC après avis des commissions scientifiques. Elle élabore et fixe, après avis des commissions scientifiques, la liste des méthodes et des modalités de DPC, élaborées avec le concours d’un organisme composé de conseils nationaux professionnels de spécialité d’exercice pour ce qui concerne les médecins. Le Conseil de l’ordre s’assure au moins une fois tous les cinq ans, sur la base des attestations transmises par les organismes de DPC (ou du diplôme universitaire obtenu), que les professionnels ont satisfait à leur obligation annuelle de DPC. Les médecins doivent s’inscrire annuellement dans un programme de DPC proposé par un organisme de DPC enregistré et évalué favorablement par la commission scientifique des médecins. C’est l’organisme de DPC qui envoie l’attestation au Conseil de l’ordre. Le médecin s’engage dans un programme de DPC annuel, constituant une possibilité d’amélioration de sa pratique personnelle (pertinente en fonction de son activité propre) et conforme à une orientation nationale ou régionale de DPC. La validation peut se faire par l’obtention d’un DU dès lors qu’il est évalué favorablement par la CSI des médecins pour le DPC. Des mesures d’impact sur l’efficacité du programme du DPC pour améliorer la pratique de chaque médecin sont prévues pour chaque méthode de DPC. Le suivi des actions d’améliorations entreprises à l’issue du suivi du programme peut constituer cette mesure d’impact. Il n’y a pas d’action prévue de la part des patients.
  14. 14. Vers un DPC plus collaboratif ? La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Une nouvelle architecture de la formation et de l’évaluation des pratiques des professionnels de santé doit-être créer pour répondre aux besoins et usages des médecins d’aujourd’hui et de demain. Avec la mise en ligne d’activités pouvant être de nature clinique ou non clinique. Une validation « au fil de l’eau » dans un processus d’évaluation de la performance des professionnels devant démontrer leurs capacités à actualiser et développer leurs compétences. Permettre aux médecins de mieux comprendre les modalités de réalisation du DPC et l’intérêt du DPC pour eux-mêmes et leurs patients. Les médecins doivent pouvoir participer à un programme de DPC couvrant l’ensemble de la pratique. Répondant à la fois aux besoins individuels du professionnel, à l’optimisation de la prise en charge des patients, et à la coordination de l’équipe de soins. Ces mesures peuvent être formalisées et peuvent se traduire par de la recherche, un audit, un retour d’informations de la part des collègues ou des patients, autres informations de dispositifs qualité permettant de refléter la performance des médecins. Voire même d’encourager les patients à faire des retours d’informations aux médecins sur les points qui leurs seraient bénéfiques. Donner accès aux médecins à des contenus de formations personnelles : revues, livres, séances de bibliographie, télémédecine, référentiels, publications, … Mise en ligne des vidéos des formations en présentielles : séminaires, congrès, colloques, DU, DIU. Staffs ou équivalents : groupes de pairs, réunion pluridisciplinaire, RMM. Une meilleure mise en œuvre des connaissances est assurée par l’étude des recommandations et les discussions entre professionnels de santé.
  15. 15. Vers un DPC plus collaboratif… et digitalisé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Le digital est une opportunité pour s’informer, se former, gagner du temps, simplifier et collaborer. Le Développement Professionnel Continu est une démarche qualité pour les professionnels de santé. C’est un enjeu de santé publique et la France a du retard.
  16. 16. Paris • décembre 2015 Usages et attentes des malades chroniques vis-à-vis de la e-santé Laurent Mignon Délégué général France eHealthTech
  17. 17. Pourquoi les malades chroniques ? La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Au-delà des enjeux habituels… •  … prendre en compte immédiatement ceux qui sont les premiersacteurs et parties prenantes de la santé et de la e-santé.
  18. 18. Méthodologie La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  “Usages et attentes des malades chroniques vis-à-vis de l’e-santé” un sondage auto-administré sur le web par B3 TSI pour France eHealthTech. •  Phase terrain du 25 novembre au 7 décembre 2015, via une enquête sur le web. •  Échantillon de 1 010 personnes issues du Chronic Panel. Le Chronic Panel de B3 TSI est un panel constitué de 20 000 personnes touchées par une maladie chronique, toutes adhérentes au principe de partage de leurs informations. La puissance de Chronic Panel permet des mesures représentatives de la population française des personnes touchées par les maladies chroniques, mais également représentatives de certaines maladies spécifiques.
  19. 19. Population La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  10 maladies chroniques représentées •  Diabète : 14 % •  Hypertension artérielle : 29 % •  Cholestérol – hypercholestérolémie : 31 % •  Arthrose : 37 % •  Asthme : 18 % •  Migraine : 33 % •  Allergie : 38 % •  Problème thyroïdien : 18 % •  Obésité : 20 % •  Maladies digestives : 25% •  50 % de femmes et 50 % d’hommes •  Répartition par tranches d’âge : •  18-29 ans : 7 % •  30-44 ans : 28 % •  45-59 ans : 33 % •  60-74 ans : 31 % •  Plus de 74 ans : 1 %
  20. 20. Usages de l’e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Avez-vous déjà consulté un site internet d'information santé ? TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 1010 140 296 311 374 182 334 387 181 198 253 Oui 79% 73% 74% 76% 80% 88% 84% 82% 82% 78% 86% Non 21% 27% 26% 24% 20% 12% 16% 18% 18% 22% 14% 79% 21% Oui Non Des scores encore plus hauts… •  88 % pour l’asthme •  85 % des femmes •  89 % des 18-29 ans
  21. 21. Usages de l’e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  À quelle fréquence consultez-vous les sites internet d'information santé ? TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 799 102 219 237 301 161 281 319 148 155 216 Tous les jours 2% 4% 3% 2% 2% 2% 3% 2% 1% 1% 5% Plusieurs fois par semaine 11% 14% 9% 11% 13% 14% 13% 12% 12% 14% 20% Une fois par semaine 7% 8% 11% 9% 8% 5% 10% 8% 10% 8% 7% Plusieurs fois par mois 18% 16% 17% 18% 17% 19% 19% 16% 17% 22% 19% Au moins une fois par mois 22% 19% 19% 23% 24% 25% 25% 26% 23% 19% 18% Moins souvent 39% 39% 41% 36% 37% 35% 30% 37% 35% 36% 31% 2% 11% 7% 18% 22% 39% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% Tous les jours Plusieurs fois par semaine Une fois par semaine Plusieurs fois par mois Au moins une fois par mois Moins souvent Un usage hebdomadaire Dans 2 cas / 10
  22. 22. Usages de l’e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Avez-vous déjà utilisé un réseau social pour rechercher une information de santé ou échanger sur la santé ? 28% 72% Oui Non TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 1010 140 296 311 374 182 334 387 181 198 253 Oui 28% 28% 27% 26% 26% 33% 40% 30% 31% 33% 41% Oui, un réseau grand public (Facebook, Twitter...) 15% 14% 12% 14% 13% 17% 21% 18% 14% 18% 22% Oui, un réseau spécialisé réservé aux personnes malades 10% 14% 11% 10% 10% 12% 16% 11% 11% 10% 18% Oui, un réseau mis en place par une association de patient 9% 10% 8% 7% 10% 14% 15% 11% 14% 11% 16% Non 72% 72% 73% 74% 74% 67% 60% 70% 69% 67% 59% 15% 10% 9% 0% 10% 20% Oui, un réseau grand public (Facebook, Twitter...) Oui, un réseau spécialisé réservé aux personnes malades Oui, un réseau mis en place par une association de patient Lequel ou lesquels ? Un score encore plus haut… •  37% chez les 30-44 ans
  23. 23. Usages de l’e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Avez-vous déjà téléchargé au moins une application mobile de santé ? 16% 74% 9% Oui Non Je ne sais pas ce qu'est une application mobile de santé TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 1010 140 296 311 374 182 334 387 181 198 253 Oui 16% 21% 13% 14% 14% 21% 21% 20% 11% 16% 19% Non 74% 67% 75% 74% 76% 74% 72% 72% 78% 73% 72% Je ne sais pas ce qu'est une application mobile de santé 9% 13% 12% 13% 10% 5% 8% 8% 11% 11% 9% Une adoption plus forte de la mSanté… •  41 % chez les 18-29 ans •  47 % chez les chefs d’entreprises
  24. 24. Usages de l’e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  A quelle fréquence utilisez-vous la ou les application(s) mobile(s) de santé que vous avez téléchargée(s) ? 14% 15% 10% 11% 17% 34% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% Tous les jours Plusieurs fois par semaine Une fois par semaine Plusieurs fois par mois Au moins une fois par mois Moins souvent Un usage hebdomadaire Dans 4 cas / 10 TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 167 29 38 43 53 38 69 77 20 32 47 Tous les jours 14% 23% 18% 14% 19% 12% 12% 12% 4% 28% 14% Plusieurs fois par semaine 15% 21% 12% 17% 10% 10% 17% 11% 26% 21% 29% Une fois par semaine 10% 18% 7% 6% 11% 8% 9% 9% 24% 12% 7% Plusieurs fois par mois 11% 8% 14% 8% 14% 10% 15% 10% 4% 8% 7% Au moins une fois par mois 17% 7% 16% 16% 13% 23% 21% 18% 27% 9% 19% Moins souvent 34% 23% 34% 40% 33% 37% 26% 41% 14% 22% 24%
  25. 25. Usages de l’e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Pour quelles raisons n'avez-vous pas téléchargé d'applications mobiles de santé ? 51% 8% 23% 22% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% Parce que vous n'en avez pas eu l'idée Parce que vous n'en avez pas trouvé qui vous convienne ou correspond à votre maladie Parce que vous n'avez pas confiance Autres TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 751 93 222 229 286 134 239 280 141 145 182 Parce que vous n'en avez pas eu l'idée 51% 43% 51% 56% 45% 51% 54% 51% 43% 47% 48% Parce que vous n'en avez pas trouvé qui vous convienne ou correspond à votre maladie 8% 4% 6% 5% 10% 13% 9% 9% 5% 11% 10% Parce que vous n'avez pas confiance 23% 29% 25% 21% 27% 18% 24% 22% 23% 24% 21% Autres 22% 28% 23% 23% 24% 20% 16% 21% 32% 22% 25%
  26. 26. Usages de l’e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Utilisez-vous un objet connecté de santé ? 7% 78% 15% Oui Non Je ne sais pas ce qu'est un objet connecté de santé Un usage plus développé… •  10 % pour les 30-44 ans •  13 % pour les habitants de la région parisienne •  21% pour les cadres supérieurs •  38 % pour les chefs d’entreprise TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 1010 140 296 311 374 182 334 387 181 198 253 Oui 7% 10% 6% 7% 6% 8% 10% 7% 5% 10% 13% Non 78% 71% 76% 78% 75% 79% 77% 78% 77% 76% 72% Je ne sais pas ce qu'est un objet connecté de santé / je savais pas que cela existait 15% 19% 17% 16% 19% 13% 13% 15% 18% 15% 16%
  27. 27. Usages de l’e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Quel(s) objet(s) connecté(s) de santé utilisez-vous ? 31% 13% 4% 8% 70% 14% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% Balance connectée Autotensiomètre connecté Oxymètre de pouls connecté Glucomètre connecté Capteur d'activité physique Autre TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 74 14 19 21 22 15 32 27 9 19 32 Balance connectée 31% 47% 26% 29% 26% 37% 40% 32% 29% 37% 35% Autotensiomètre connecté 13% 20% 25% 13% 8% 24% 12% 7% 20% 0% 11% Oxymètre de pouls connecté 4% 6% 0% 4% 10% 6% 3% 3% 0% 0% 3% Glucomètre connecté 8% 35% 16% 15% 9% 6% 12% 3% 0% 11% 6% Capteur d'activité physique 70% 64% 50% 76% 66% 69% 71% 80% 81% 72% 87% Autre 14% 21% 22% 14% 22% 15% 14% 13% 0% 11% 7%
  28. 28. Usages de l’e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Le médecin vous a-t-il prescrit cet objet connecté de santé ? 19% 81% Oui Non Une “prescription” qui se développe… •  49 % dans le cadre du diabète •  38 % pour l’hypertension TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 74 14 19 21 22 15 32 27 9 19 32 Oui 19% 49% 38% 23% 19% 17% 15% 10% 9% 27% 9% Non 81% 51% 62% 77% 81% 83% 85% 90% 91% 73% 91%
  29. 29. Usages de l’e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Vis-à-vis des outils de e-santé, quel est votre niveau de confiance sur… (note de 1 à 5) TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 1010 140 296 311 374 182 334 387 181 198 253 leur fiabilité médicale 2,67 2,84 2,73 2,73 2,67 2,72 2,68 2,6 2,72 2,73 2,78 leur fiabilité technique 2,93 3,05 2,97 2,95 2,91 2,96 2,94 2,91 2,92 3 2,95 la protection de vos données 2,32 2,41 2,28 2,38 2,29 2,36 2,33 2,25 2,31 2,36 2,25 2,67 2,93 2,32 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 leur fiabilité médicale leur fiabilité technique la protection de vos données
  30. 30. Attentes en santé et e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Pour les prochaines années à venir, pensez-vous que les principales innovations dans le domaine de la santé viendront : 85% 87% 56% 77% 13% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% des entreprises de santé (laboratoires pharmaceutiques, entreprises de technologies médicales) des établissements de recherche publique (Inserm, CNRS...) des grands acteurs d'Internet et des nouvelles technologies (Google, Apple, IBM...) des startups du monde de la santé et de la e-santé Autre TOTAL Diabète Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 1010 140 296 311 374 182 334 387 181 198 253 des entreprises de santé (laboratoires pharmaceutiques, entreprises de technologies médica 85% 84% 86% 85% 84% 88% 87% 87% 86% 87% 86% des établissements de recherche publique (Inserm, CNRS...) 87% 87% 89% 87% 90% 88% 87% 88% 89% 88% 88% des grandes acteurs d'Internet et des nouvelles technologies (Google, Apple, IBM...) 56% 49% 62% 57% 57% 51% 60% 56% 58% 55% 62% des startups du monde de la santé et de la e-santé 77% 78% 79% 79% 74% 75% 74% 75% 75% 75% 79% Autre, merci de préciser |autre:q7aut| 13% 14% 15% 12% 15% 10% 13% 11% 18% 11% 12%
  31. 31. Attentes en santé et e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Concernant les innovations en e-santé, pensez-vous qu'elles doivent : 83% 85% 95% 87% 18% 0% 20% 40% 60% 80% 100% renforcer la relation médecin-patient renforcer l'autonomie des patients faciliter la vie au quotidien avec la maladie renforcer l'adhésion (l'observance au traitement) Autre TOTAL Diabete Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 1010 140 296 311 374 182 334 387 181 198 253 s'attacher à renforcer la relation médecin-patient 83% 87% 85% 86% 84% 80% 81% 82% 84% 88% 82% à renforcer l'autonomie des patients 85% 86% 88% 84% 85% 86% 87% 85% 90% 89% 87% à faciliter la vie au quotidien avec la maladie 95% 90% 94% 96% 95% 95% 96% 96% 96% 97% 97% à renforcer l'adhésion (l'observance au traitement) 87% 85% 87% 89% 87% 88% 89% 88% 91% 91% 87% Autre, merci de préciser |autre:q6aut| 18% 18% 21% 18% 20% 13% 18% 15% 22% 14% 18% Une attente d’autant plus forte que 52 % des répondants ont répondu «Oui, tout à fait»
  32. 32. Attentes en santé et e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Concernant le développement des innovations en e-santé, pensez-vous que les freins principaux proviennent : 62% 43% 69% 73% 68% 10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% des professionnels de santé des patients du Ministère des autorités sanitaires des payeurs (Assurance maladie, mutuelles...) Autre TOTAL Diabete Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 1010 140 296 311 374 182 334 387 181 198 253 des professionnels de santé 62% 57% 62% 64% 62% 65% 62% 62% 58% 59% 61% des patients 43% 45% 44% 48% 42% 43% 42% 39% 42% 44% 46% du Ministère 69% 72% 68% 70% 68% 69% 71% 70% 76% 69% 74% des autorités sanitaires 73% 72% 70% 76% 72% 77% 74% 74% 78% 71% 77% des payeurs (Assurance maladie, mutuelles...) 68% 67% 65% 64% 69% 68% 71% 69% 73% 73% 75% Autre, merci de préciser |autre:q8aut| 10% 11% 14% 9% 12% 7% 10% 7% 15% 8% 10%
  33. 33. Attentes en santé et e-santé La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Concernant la capacité des startups françaises à apporter des solutions innovantes au service de patients et/ou des professionnels de santé, quelle note leur attribuez- vous ? (note de 1 à 5) TOTAL Diabete Hypertension artérielle Cholestérol / Hypercholestér olémie Arthrose Asthme Migraine Allergie Problème thyroidien Obésité Maladies digestives ENSEMBLE 1010 140 296 311 374 182 334 387 181 198 253 1 4% 8% 6% 5% 6% 3% 4% 3% 3% 6% 6% 2 9% 9% 6% 7% 11% 10% 10% 11% 11% 11% 8% 3 50% 46% 50% 46% 47% 56% 51% 51% 55% 46% 49% 4 30% 29% 32% 34% 29% 24% 30% 27% 26% 31% 30% 5 6% 8% 6% 8% 8% 7% 5% 7% 5% 6% 7% Moyenne 3,24 3,2 3,26 3,33 3,23 3,22 3,22 3,23 3,19 3,2 3,26 4% 9% 50% 30% 6% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 1 2 3 4 5 3,24 en moyenne 3,31 pour les hommes 3,33 pour les 60-74 ans 3,9 pour les chefs d’entreprise
  34. 34. Paris • décembre 2015 Etienne Dormeuil Comment le digital permet aux entreprises de s’emparer de la santé de leur salariés
  35. 35. La réforme de l’ANI pour l’amélioration de la protection sociale des salariés La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  L’élément clé de la loi de la sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013 est le droit à la protection sociale pour le salarié avec la généralisation de l'accès collectif à la complémentaire santé : les employeurs, quel que soit leur taille et leur secteur, doivent mettre en place une complémentaire santé collective. •  Des considérations d’ordre économique et d’accès aux soins. •  Elle emmène finalement davantage les entreprises vers le domaine de la santé de ses salariés.
  36. 36. L’impact économique de l’activité physique sur l’entreprise et le salarié La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Etude de septembre 2015 du cabinet Goodwill Management pour le Medef. •  Le simple fait de pousser une personne sédentaire à être active sur son poste de travail et à venir au travail en marche active, c’est une amélioration de sa productivité de 6%. •  C’est sans compter tous les impacts directs et indirects sur l’absentéisme, la fidélité ou la créativité du salarié.
  37. 37. L’utilisation du digital comme moyen d’activation et d’amélioration de la santé des salariés La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain •  Cela fait sens à l’heure où l’entreprise est de plus en plus décloisonnée : •  le nomadisme est un fait (75% des cadres disent travailler régulièrement en dehors de leur bureau), •  le télétravail progresse (10% de salariés télétravaillent en France contre 25% dans les pays anglo-saxon), •  la génération Y prend de plus en plus de poids dans les entreprises (elle représentera 75% de la population active en 2025).
  38. 38. Paris • décembre 2015 Une dynamique Anne Levasseur Présidente de la commission communication France eHealthTech
  39. 39. La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain HELPMED
  40. 40. •  Géolocalisation de professionnels de santé (médecins, pharmaciens) ! •  Labellisation et certifications des applications mobiles et objets connectés de santé ! •  Logiciels et plateformes d’aide à la décision médicale ! •  Objets connectés de santé (tracker d’activité, balance, autotensiomètre, verre, fourchette, électro-stimulateur, impédancemètre, semelle, briquet d’aide au sevrage tabagique, endoscope...) ! •  Pharmacovigilance 2.0 ! •  Plateformes de relation professionnels de santé – patients ! •  Plateformes d’information et / ou de formation pour les professionnels de santé ! •  Plateformes de prévention ! •  Plateformes et solutions digitales dédiées à des pathologies spécifiques (diabète gestationnel, trouble de déficit de l’attention et hyperactivité...) ! •  Prise en charge nutritionnelle ! •  Recherche et prise de rendez-vous en ligne ! •  Réseaux sociaux à l’attention des professionnels de santé, des patients ou des 2! •  Télécoaching santé ! •  Télésurveillance et téléconseil (services agréés par des ARS)! •  …! La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Une diversité de domaines…
  41. 41. 59 startups réparties sur l’ensemble du territoire… La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Une représentation déjà forte 29 en Ile-de-France
  42. 42. 59 startups réparties sur l’ensemble du territoire… La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Une représentation déjà forte 10 en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées
  43. 43. 59 startups réparties sur l’ensemble du territoire… La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Une représentation déjà forte 3 en Bretagne Alsace – Champagne-Ardenne - Lorraine Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes Provence-Alpes Côte d’Azur
  44. 44. 59 startups réparties sur l’ensemble du territoire… La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Une représentation déjà forte 2 en Normandie Auvergne – Rhône-Alpes La Réunion
  45. 45. 59 startups réparties sur l’ensemble du territoire… La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Une représentation déjà forte 1 en Nord - Pas-de-Calais - Picardie Bourgogne - Franche-Comté
  46. 46. 59 startups réparties sur l’ensemble du territoire… ou presque La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain 29 1 1 3 3 3 10 2 2 3 2 Une représentation déjà forte 0 0 Startup des régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire, Rejoignez France eHealthTech !
  47. 47. La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Des startups intégrées Au sein de 8 pôles de compétitivité… 6 membres 3 membres 2 membres 2 membres 1 membre 1 membre 1 membre 1 membre 34 membres d’un incubateur, d’une technopole ou d’un cluster santé •  Agoranov, Boucicaut Paris & Co, Business Innovation Center Montpellier, Deloitte Digital Disruptor, Ecole Mines d’Ales, EM Lyon, ICADE, ICM, IncubaGEM, Incubateur Midi-Pyrénées, Incubateur Régional de la Réunion, Incubateur Telecom ParisTech, Institut de la Vision, iPEPS, Le Village by CA, Marseille Innovation, Paris Biotech Santé, Paris Pionnières, Rhenatic, Seinari , TBSeeds, Technopole de la Réunion, Telecom Bretagne, Rennes Atalante, The Family, Vipe...
  48. 48. • 731 emplois, soit plus de 13 emplois par startup (base 56 startups) •  2 startups dépassent l’effectif de 150 personnes, en soustrayant ces dernières, la moyenne se stabilise à 8 emplois par startup •  17 startups sous régime JEI (Jeune Entreprise Innovante) La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Des emplois et des innovations reconnues
  49. 49. Paris • décembre 2015 Julien Méraud Numérisation du rapport patient – praticien, nouvelles opportunités
  50. 50. Constat : patient-praticien, relation encore ancrée dans la tradition La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Notre conviction De nombreuses innovations et une relation en cours de révolution Le dossier médical personnel Le carnet de santé L’ordonnance
  51. 51. Des bénéfices réels pour les patients La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Le carnet de santé Désintermédiation Immédiateté Absorber les obstacles techniques et informationnels qui minent le parcours du patient. Proposer des services qui rompent avec les cycles longs sur lesquels repose traditionnellement le secteur médical. Le patient n’est plus seul, il ne subit plus son parcours de soin. Il peut chercher de l’information, communiquer avec d’autres patients etc.
  52. 52. Des bénéfices réels pour les praticiens La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Le carnet de santé Proximité Productivité Communiquer avec ses patients tout au long du parcours de soin, le cabinet médical n’est plus le seul lieu d’échanges. Améliorer la gestion de ses tâches administratives, réduire les rendez- vous non honorés, proposer des consultations à distance. La prise de rendez-vous depuis Internet ou la télé-médecine sont autant de services qui facilitent la vie des professionnels de santé.
  53. 53. Limites et exigences pour une qualité de service optimale La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Le carnet de santé Aucun acteur étranger n’a lancé d’activités en France pour le moment, tous sont toujours concentrés sur leur marché d’origine. ?
  54. 54. Des bénéfices réels pour l’économie française La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain Le carnet de santé 3. Comprendre la frontière entre la surveillance de soi et le médical 2. Prouver une utilité à long terme via notamment un encadrement médical 1.  Explorer avant de banaliser
  55. 55. La e-santé d’aujourd’hui, la santé de demain. France eHealthTech c/o Cap Digital 14 rue Alexandre Parodi 75010 Paris Site : www.france-ehealthtech.org mail : contact@france-ehealthtech.org Twitter : @eHealthTech_Fr - #FEHT Paris • 16 décembre 2015

×