Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Upcoming SlideShare
What to Upload to SlideShare
What to Upload to SlideShare
Loading in …3
×
1 of 270

Travail sur le décor : filmographies de Max et Jacques Douy, décorateurs

1

Share

Download to read offline

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

Related Audiobooks

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

Travail sur le décor : filmographies de Max et Jacques Douy, décorateurs

  1. 1. PY Barthélémy Université Paul Valéry Montpellier III Travail sur le décor : filmographies de Max et Jacques Douy, décorateurs Rapport de recherche Recherche effectuée pour le programme Cinémarchives (ANR, La Cinémathèque française, CNRS) de mars à juin 2011 1
  2. 2. 2
  3. 3. PY Barthélémy Université Paul Valéry Montpellier III Travail sur le décor : filmographies de Max et Jacques Douy, décorateurs Rapport de recherche Recherche effectuée pour le programme Cinémarchives (ANR, La Cinémathèque française, CNRS) de mars à juin 2011 3
  4. 4. 4
  5. 5. Je tiens à remercier François Amy de la Bretêque, Marc Vernet et le programme Cinémarchives (et donc l'ANR, La Cinémathèque Française et le CNRS), pour la mission qu'ils m'ont confié. Je remercie également chaleureusement Serge Douy pour son intérêt pour mon travail, son dévouement et sa gentillesse, et la Cinémathèque euro-régionale Institut Jean Vigo, située à Perpignan, pour leur accueil et leur aide. 5
  6. 6. 6
  7. 7. SOMMAIRE Sommaire 7 Délimitation et méthodologie de la recherche 11 Filmographie générale de Max Douy 15 Filmographie cinématographique détaillée de Max Douy 21 Comme assistant décorateur 21 Maison de danses 21 Le poignard malais 22 Le rêve 23 La bête errante 24 Lévy et Cie 25 La maison jaune de Rio 26 Chacun sa chance 27 La petite Lise 28 Accusée, levez-vous 29 Au nom de la loi 30 Les croix de bois 31 Les galeries Lévy et Cie 32 Grains de beauté 33 Paris-Méditerranée 34 Partir 35 Le roi du cirage 36 L'âne de Buridan 37 Chotard et Cie 38 Les deux orphelines 39 Enlevez-moi 40 Les gaietés de l'escadron 41 Mirages de Paris 42 Tout pour rien 43 Ces messieurs de la santé 44 Charlemagne 45 Toto 46 Les deux canards 47 Il était une fois 48 Léopold le bien-aimé 49 Les Misérables 50 Théodore et Cie 51 Dactylo se marie 52 Sapho 53 L'Atalante 54 Mam'zelle Spahi 55 Le paquebot Tenacity 56 Zouzou 57 Tartarin de Tarascon 58 La rosière des Halles 59 L'école des cocottes 60 Le bonheur 61 Le clown Bux 62 Princesse Tam-Tam 63 Le bébé de l'escadron 64 Ces dames aux chapeaux verts 65 Ramuntcho 66 Le paradis de Satan 67 La Bête humaine 68 Le roman de Werther 70 Macao, l'enfer du jeu 71 La rêgle du jeu 72 Sans lendemain 74 Nous les gosses 75 Le pavillon brûle 76 7
  8. 8. Ce n'est pas moi 77 La maison des sept jeunes filles 78 La duchesse de Langeais 79 Comme chef décorateur ou directeur artistique 80 Dernier atout 80 Lumière d'été 81 Adieu... Léonard ! 82 Feu Nicolas 83 Le ciel est à vous 84 Falbalas 85 Les dames du Bois de Boulogne 86 La ferme du pendu 87 François Villon 88 L'affaire du collier de la reine 89 Petrus 90 Le diable au corps 91 Quai des orfèvres 93 Le mystère de la chambre jaune 95 Manon 96 Occupe-toi d'Amélie 97 Le parfum de la dame en noir 99 Retour à la vie (épisode Le retour de Jean) 100 La belle que voilà 101 Terreur en Oklahoma 103 Sans laisser d'adresse 104 La taverne de New Orleans 106 Les sept péchés capitaux (épisode Le huitième péché) 108 Agence matrimoniale 109 L'auberge rouge 111 Les sept péchés capitaux (épisode L'orgueil) 113 Le Bon Dieu sans confession 114 L'affaire Maurizius 116 Le blé en herbe 118 Le rouge et le noir 120 French cancan 122 Les mauvaises rencontres 124 Cela s'appelle l'aurore 126 Marguerite de la nuit 128 La traversée de Paris 130 Celui qui doit mourir 132 Tamango 134 En cas de malheur 136 Le joueur 138 Les dragueurs 139 La jument verte 141 Le panier à crabes 142 Les régates de San Francisco 144 Le bois des amants 145 Tu ne tueras point 147 Les sept péchés capitaux (épisode La colère) 148 Phaedra 149 Le Comte de Monte-Cristo 150 Vive Henri IV, vive l'amour 151 Le meurtrier 153 Mandrin, bandit gentilhomme 154 Le magot de Josefa 155 Topkapi 157 Humour noir (épisode La bestiole) 158 Patate 159 Le journal d'une femme en blanc 160 Fantômas se déchaîne 161 La seconde vérité 163 Un monde nouveau 164 Opération tonnerre 165 8
  9. 9. Estouffade à la Caraïbe 167 Le nouveau journal d'une femme en blanc 168 Fantômas contre Scotland Yard 169 Atout coeur à Tokyo pour OSS 117 171 Le plus vieux métier du monde (épisode Aujourd'hui) 172 Le franciscain de Bourges 173 Catherine, il suffit d'un amour 175 Les patates 176 Un château en enfer 178 Boulevard du rhum 179 La cavale 181 Les caïds 182 Le moine 183 L'insolent 184 A nous quatre, Cardinal 185 Les quatre Charlots mousquetaires 186 Section spéciale 187 Le sauvage 188 La victoire en chantant 189 Gloria 190 Jambon d'Ardenne 191 Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine 192 Moonraker 193 Malevil 195 Les quarantièmes rugissants 196 Monsieur de Pourceaugnac 198 Filmographie télévisuelle détaillée de Max Douy 199 Tang 199 Joseph Balsamo 200 Lucien Leuwen 202 Autres contributions de Max Douy 203 Alekan le magnifique 203 Le fantôme d'Henri Langlois 204 Filmographie générale de Jacques Douy 207 Filmographie cinématographique détaillée de Jacques Douy 209 Comme assistant décorateur 209 Alice au pays des merveilles 209 Occupe-toi d'Amélie 211 La belle que voilà 213 Terreur en Oklahoma 215 Knock 216 L'auberge rouge 218 Une histoire d'amour 220 L'amour, Madame 222 Le bon Dieu sans confession 224 Le blé en herbe 226 Le rouge et le noir 228 French cancan 230 Les mauvaises rencontres 232 Cela s'appelle l'aurore 234 Celui qui doit mourir 236 Tamango 240 En cas de malheur 242 Les dragueurs 245 Le panier à crabes 247 Tu ne tueras point 249 Un château en enfer 250 Les patates 251 Boulevard du rhum 253 Moonraker 255 9
  10. 10. Comme chef décorateur ou directeur artistique Le triporteur 238 Houla-Houla 244 Le radeau de la méduse 257 Annexes : Théâtrographie de Max Douy 261 Bibliographie 263 Sitographie 266 Table des matières 267 10
  11. 11. DELIMITATION ET METHODOLOGIE DE LA RECHERCHE. De mars à juin 2011, j'ai eu la chance d'apporter ma contribution au programme Cinémarchives, pour une recherche dont le présent rapport fait état. Mon souci pour ce travail, qui est un véritable travail d'archives, a été d'établir une filmographie détaillée (en ce sens qu'elle se doit d'être la plus complète et rigoureuse possible) des frères Max et Jacques Douy, ce qui s'est révélé fastidieux étant donné qu'on peut compter pour les deux frères plus de 170 films ou productions télévisuelles. Mes recherches se sont faites pour la plupart dans les archives de la Cinémathèque euro- régionale Institut Jean Vigo, située à Perpignan, où j'ai pu chercher et recouper les informations dans les archives pour les vérifier. Le point de départ pour établir une liste de films a été la bio-filmographie de Jean-Pierre Berthomé éditée en 19811, qui a fait une longue interview de Max Douy. Il faut préciser qu'il est spécialiste du décor, et que sa filmographie a d'ailleurs été reprise dans le livre Décors de cinéma, Les studios français, de Méliès à nos jours écrit par les frères Douy2 , qui ont à mon avis vérifié une nouvelle fois les titres. De plus, cette filmographie est la plus complète que j'ai trouvé, bien que mes recherches m'aient permis de rajouter un certain nombre de titres que j'ai rigoureusement vérifié et qu'on peut à présent considérer comme sûrs. Après avoir vérifié les titres existants et en avoir ajouté de nouveaux, j'ai établi un générique détaillé de chaque film, avec localisation des copies quand c'était possible. J'ai donc à la base limité mes recherches à des sources fiables, et généralement reconnues d'autorité : L'Index de la Cinématographie Française (que je considère d'ailleurs comme la source de référence), La Saison cinématographique, la base de donnée en ligne Ciné-Ressources (anciennement appelée BIFI), les filmographies éditées par les cinémathèques et qui reprennent le travail de Raymond Chirat, L'Annuel du Cinéma par années, et la base de donnée en ligne des Archives du Film de Bois d'Arcy (qui en plus de me permettre de localiser une partie des copies m'a permis de vérifier certaines informations difficiles à trouver, notamment les dates de sortie). Pour ce qui ne relève pas des archives, je me suis parfois référé aux propos du fils de Max, Serge, que j'ai rencontré, ou aux génériques filmiques, mais cela est mentionné. Il est vrai que les génériques des films apportent souvent beaucoup de réponses, et c'est pour cela que j'ai tenté d'en voir un maximum, mais je n'ai pas pu le faire pour tous les films, certains n'étant d'ailleurs plus disponibles. J'ai choisi de ne pas utiliser les dictionnaires de vulgarisation qui me semblent moins pointilleux (comme par exemple les Dictionnaire des films de Lamy et Rapp, ou les Guide des films de Tulat, …). J'ai également choisi d'exclure la base de donnée en ligne Imdb, qui renferme des erreurs et semble parfois privilégier le foisonnement d'informations à la véracité de celles-ci, bien que ce site internet m'ait été utile au début pour lancer quelques pistes qu'il a fallu ensuite vérifier. J'ai donc privilégié des sources de qualité, préférant avoir des informations justes plutôt qu'un maximum de renseignements plus ou moins vérifiables, et j'ai donc parfois préféré l'omission à l'erreur. Par contre, bien que les sources soient de qualité, j'ai recoupé chaque information une par une pour vérifier si elles concordaient, au niveau de la véracité, au niveau de l'orthographe, etc... Quand cela n'a pas été possible, par exemple quand l'information n'était disponible que sur une source, celle-ci a été mentionnée entre parenthèses.3 Si rien n'est mentionné, c'est que l'information a été plusieurs fois vérifiée et concorde entre les différentes sources. En revanche, pour Jacques Douy, sa filmographie s'est révélée bien plus problématique que pour Max, et le demeure quelque peu, principalement par le fait qu'il est resté majoritairement assistant 1 / BERTHOME (Jean-Pierre), Biofilmographie de Max Douy, Positif, n° 246, septembre 1981, pages 34 à 35. 2 / DOUY (Max et Jacques), Décors de cinéma, Les studios français, de Méliès à nos jours, Editions du Collectionneur, Paris, 1993. 3 / Quand le signe « + » apparaît dans une liste de noms, cela signifie que seul ce qui suit se réfère à la source indiquée entre parenthèses. 11
  12. 12. décorateur, et n'apparait donc souvent pas dans les génériques. Le problème a été le même pour Max avant 1942, avant qu'il soit chef décorateur, mais pour cette période (à la base déjà pauvre en éléments d'archives de référence), j'avais la chance de pouvoir m'appuyer sur le travail de Berthomé dont j'ai précédemment parlé. J'ai tout de même recoupé les titres un par un dans les périodiques de l'époque (Ciné-Miroir, Pour Vous, L'Ecran français, Cinaedia, Filma, La Revue du Cinéma, …), qui sortaient souvent des critiques au moment de la sortie en salles ; mais le recoupement avec ces journaux ne m'a pas apporté grand-chose, si ce n'est un laps de temps durant lequel on peut déduire une approximative sortie en salles (à quelques semaines près après avoir recoupé les différentes critiques). D'ailleurs, dans le souci qui m'a animé de remettre Jacques Douy au devant de la scène, je tiens à saluer le caractère visionnaire de François Amy de la Bretêque et Jacques Choukroun qui, à ma connaissance, ont été les premiers à donner la parole à Jacques Douy dans Entretien avec Max et Jacques Douy.1 Autre élément qui a pu être problématique au début de mes recherches : la place de la télévision, car les sources de qualité sont peu nombreuses. J'ai par contre choisi de me fier en général à Télérama et à l'INA (Institut National de l'Audiovisuel), dont j'ai utilisé la base de donnée en ligne, recoupant ensuite au maximum les éléments trouvés avec les revues d'époque pour tenter de vérifier le mieux possible les informations. Encore une fois, j'ai parfois préféré l'omission à l'erreur. Les sources de qualité pour la télévision étant donc en général beaucoup moins nombreuses et exhaustives que pour le cinéma, j'ai choisi de scinder cinéma et télévision dans mon travail, ce qui, de plus, permet de séparer deux entités finalement bien différentes, pour une meilleure cohérence. Le résultat donne une filmographie avancée qui permet de mieux percevoir l'importante carrière de Max Douy, mais également de se pencher sur la carrière méconnue de Jacques. J'ai également profité de cette recherche pour établir une théâtrographie de Max Douy, qui a élaboré le décor d'une quarantaine de pièces, à plusieurs reprises pour des metteurs en scène de renom (comme par exemple Laurent Terzieff, etc…). Cette théâtrographie, qui apparaît en annexes, a certes été rigoureusement vérifiée mais reste encore à l'état d'ébauche et mériterait une attention encore plus particulière, dans le souci d'envisager la famille Douy comme un ensemble. De toute façon, ce rapport fait état de l'avancement de ces recherches au moment présent, mais c'est bien sûr un travail qui peut être encore mouvant en cas de découvertes de nouvelles sources de qualité qui permettraient d'aller plus loin. 1 / AMY DE LA BRETEQUE (François) et CHOUKROUN (Jacques), Entretien avec Max et Jacques Douy, Archives, n° 102, décembre 2009, pages 7 à 16. 12
  13. 13. LE TRAVAIL DE DECORATEUR DE MAX DOUY 13
  14. 14. 14
  15. 15. FILMOGRAPHIE GENERALE DE MAX DOUY1 Comme assistant décorateur. 1930 Maison de danses (Maurice Tourneur)2 Le poignard malais (René Goupillières) Le rêve (Jacques de Baroncelli) La bête errante (Marco de Gastyne) Lévy et Cie (André Hugon) La maison jaune de Rio (Karl Grune et Robert Péguy) Chacun sa chance (Hans Steinhoff et René Pujol) La petite Lise (Jean Grémillon) Accusée, levez-vous (Maurice Tourneur) 1931 Au nom de la loi (Maurice Tourneur) Les croix de bois (Raymond Bernard) Les galeries Lévy et Cie (André Hugon) Grains de beauté (Pierre Caron) Paris-Méditerranée (Joe May) Partir (Maurice Tourneur) Le roi du cirage (Pière Colombier) 1932 L'âne de Buridan (Alexandre Ryder) Chotard et Cie (Jean Renoir) Les deux orphelines (Maurice Tourneur) Enlevez-moi (Léonce Perret) Les gaietés de l'escadron (Maurice Tourneur) Mirages de Paris (Fedor Ozep) 1933 Tout pour rien (René Pujol) Ces messieurs de la santé (Pière Colombier) Charlemagne (Pière Colombier) Toto (Jacques Tourneur) Les deux canards (Eric Schmidt) Il était une fois (Léonce Perret) Léopold le bien-aimé (Arno-Charles Brun) Les Misérables (Raymond Bernard) Théodore et Cie (Pière Colombier) 1934 Dactylo se marie (Joe May et René Pujol) Sapho (Léonce Perret) L'Atalante (Jean Vigo) Mam'zelle Spahi (Max de Vaucorbeil) Le paquebot Tenacity (Julien Duvivier) Zouzou (Marc Allégret) Tartarin de Tarascon (Raymond Bernard) 1/ Selon le périodique L'Ecran français n°250, il faut ajouter Les bas-fonds (Jean Renoir, 1936) et La grande illusion (Jean Renoir, 1937). Mais ces deux entrées semblent fausses car Max Douy n'apparait dans aucune autre source. Selon Max Douy interviewé dans Archives, n°102, il faut ajouter Valse de Paris (Marcel Achard, 1949) dans lequel il aurait travaillé avec Robert Clavel. Max Douy dit avoir aidé Wakhévitch pour Les visiteurs du soir (Marcel Carné, 1942) et Barsacq et Trauner pour Les enfants du paradis (Marcel Carné, 1943). Pour Serge Douy, Max était chef décorateur pour Les visiteurs du soir. Tous ces films n'apparaissent pas dans ma filmographie car les informations sont trop succinctes ou introuvables dans des sources de qualité. 2 / L'année est celle de la production. Le nom entre parenthèses est celui du réalisateur du film. 15
  16. 16. 1935 La rosière des Halles (Jean de Limur) L'école des cocottes (Pière Colombier) Le bonheur (Marcel L'Herbier) Le clown Bux (Jacques Natanson) Princesse Tam-Tam (Edmond T. Gréville) Le bébé de l'escadron (René Sti) 1937 Ces dames aux chapeaux verts (Maurice Cloche)1 Ramuntcho (René Barberis) 1938 Le paradis de Satan (Félix Gandéra) La Bête humaine (Jean Renoir) Le roman de Werther (Max Ophuls) 1939 Macao, l'enfer du jeu (Jean Delannoy) La rêgle du jeu (Jean Renoir) Sans lendemain (Max Ophuls) 1941 Nous les gosses (Louis Daquin) Le pavillon brûle (Jacques de Baroncelli) Ce n'est pas moi (Jacques de Baroncelli) La maison des sept jeunes filles (Albert Valentin) La duchesse de Langeais (Jacques de Baroncelli) Comme chef décorateur ou directeur artistique. 1942 Dernier atout (Jacques Becker) Lumière d'été (Jean Grémillon) 1943 Adieu... Léonard ! (Pierre Prévert) Feu Nicolas (Jacques Houssin) Le ciel est à vous (Jean Grémillon) 1944 Falbalas (Jacques Becker) Les dames du Bois de Boulogne (Robert Bresson) 1945 La ferme du pendu (Jean Dréville) François Villon (André Zwoboda) L'affaire du collier de la reine (Marcel L'Herbier) 1946 Petrus (Marc Allégret) Le diable au corps (Claude Autant-Lara) 1947 Quai des orfèvres (Henri-Georges Clouzot) 1948 Le mystère de la chambre jaune (Henri Aisner) Manon (Henri-Georges Clouzot) 1 / Le trou dans la filmographie de Max Douy de septembre 1935 à septembre 1937 correspond à la période de son service militaire. 16
  17. 17. 1949 Occupe-toi d'Amélie (Claude Autant-Lara) Le parfum de la dame en noir (Louis Daquin) Retour à la vie (épisode Le retour de Jean) (Henri-Georges Clouzot) La belle que voilà (Jean-Paul Le Chanois) Terreur en Oklahoma (André Heinrich et Paul Paviot) (court-métrage) 1950 Sans laisser d'adresse (Jean-Paul Le Chanois) La taverne de New Orleans (William Marshall) 1951 Les sept péchés capitaux (épisode Le huitième péché) (Georges Lacombe) Agence matrimoniale (Jean-Paul Le Chanois) L'auberge rouge (Claude Autant-Lara) 1952 Les sept péchés capitaux (épisode L'orgueil) (Claude Autant-Lara et Georges Lacombe) 1953 Le bon Dieu sans confession (Claude Autant-Lara) L'affaire Maurizius (Julien Duvivier) Le blé en herbe (Claude Autant-Lara) 1954 Le rouge et le noir (Claude Autant-Lara) French cancan (Jean Renoir) 1955 Les mauvaises rencontres (Alexandre Astruc) Cela s'appelle l'aurore (Luis Bunuel) Marguerite de la nuit (Claude Autant-Lara) 1956 La traversée de Paris (Claude Autant-Lara) Celui qui doit mourir (Jules Dassin) 1957 Tamango (John Berry) 1958 En cas de malheur (Claude Autant-Lara) Le joueur (Claude Autant-Lara) 1959 Les dragueurs (Jean-Pierre Mocky) La jument verte (Claude Autant-Lara) Le panier à crabes (Joseph Lisbona) Les régates de San Francisco (Claude Autant-Lara) 1960 Le bois des amants (Claude Autant-Lara) Tu ne tueras point (Claude Autant-Lara) 1961 Les sept péchés capitaux (épisode La colère) (Sylvain Dhomme, Max Douy, Eugène Ionesco)1 Phaedra (Jules Dassin) Le Comte de Monte-Cristo (Claude Autant-Lara) Vive Henri IV, vive l'amour (Claude Autant-Lara) 1962 Le meurtrier (Claude Autant-Lara) Mandrin, bandit gentilhomme (Jean-Paul Le Chanois) 1 / Dans ce film, Max Douy est coréalisateur. 17
  18. 18. 1963 Le magot de Josefa (Claude Autant-Lara) Topkapi (Jules Dassin) Humour noir (épisode La Bestiole) 1964 Patate (Robert Thomas) 1965 Le journal d'une femme en blanc (Claude Autant-Lara) Fantômas se déchaîne (André Hunebelle) La seconde vérité (Christian-Jaque) Un monde nouveau (Vittorio de Sica) Opération tonerre (Terence Young) 1966 Estouffade à la Caraïbe (Jacques Besnard) Le nouveau Journal d'une femme en blanc (Claude Autant-Lara) Fantômas contre Scotland Yard (André Hunebelle) Atout coeur à Tokyo pour OSS 117 (Michel Boisrond) 1967 Le plus vieux métier du monde (épisode Aujourd'hui) (Claude Autant-Lara) Le Franciscain de Bourges (Claude Autant-Lara) 1968 Catherine, il suffit d'un amour (Bernard Borderie) Les patates (Claude Autant-Lara) Un château en enfer (Sydney Pollack) 1970 Boulevard du rhum (Robert Enrico) 1971 La cavale (Michel Mitrani) 1972 Les caïds (Robert Enrico) Le moine (Ado Kyrou) L'insolent (Jean-Claude Roy) 1973 A nous quatre, Cardinal (André Hunebelle) Les quatre Charlots mousquetaires (André Hunebelle) 1974 Section spéciale (Costa-Gavras) 1975 Le sauvage (Jean-Paul Rappeneau) La victoire en chantant (Jean-Jacques Annaud) 1976 Gloria (Claude Autant-Lara) Jambon d'Ardenne (Benoît Lamy) 1977 Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine (Michel Coluche et Marc Monnet) 1978 Moonraker (Lewis Gilbert) 1980 Malevil (Christian de Chalonge) 1981 Les quarantièmes rugissants (Christian de Chalonge) 1984 Monsieur de Pourceaugnac (Michel Mitrani) 18
  19. 19. Filmographie télévisuelle.1 1970 Tang (André Michel) 1971 Joseph Balsamo (André Hunebelle) 1972 Lucien Leuwen (Claude Autant-Lara) Autres contributions : dans es deux films suivants, Max Douy y est interviewé et ne fait pas de travail sur le décor. 1998 Alekan le magnifique (Jean-Louis Leconte) 2004 Le fantôme d'Henri Langlois (Jacques Richard) Films avortés ou inachevés.2 1939 Air pur (René Clair) 1944 L'ancre de miséricorde (André Zwoboda) 1955 Mère Courage et ses enfants (Wolfgang Staüdte) 1972 The day the clown cried (Jerry Lewis) (toujours inédit en France) 1975 Dune (Alexandro Jodorowski) (3 mois de préparation : décors et trucages) 1 / Selon la base de donnée en ligne Imdb, il faut ajouter à cette filmographie télévisuelle Par ordre du Roy, série télévisuelle en 3 épisodes (Michel Mitrani, 1983) et le téléfilm Spéciale dernière (Pierre Desfons, 1982). 2 / Ces films n'apparaissent pas dans ma filmographie car ils ne sont jamais sortis et n'ont pas vraiment abouti. 19
  20. 20. 20
  21. 21. FILMOGRAPHIE CINEMATOGRAPHIQUE DETAILLEE DE MAX DOUY Maison de danses (1930)1 autre titre : La Bailarina andaluza (base de donnée Bois d'Arcy)2 Pays de production : France Durée : 85 minutes3 Genre : comédie dramatique (Cinaedia) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'arcy) Réalisateur : Maurice Tourneur Adaptation et scénario : Maurice Tourneur (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), d'après le roman de Paul Reboux Production : Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Victor Arménise, Marc Bujard Ingénieur du son : Reginald Campbell (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Décorateur : Robert Gys Monteur : Jacques Tourneur Interprètes : Gaby Morlay (Estrella), Edmond Van Daële (Benito), Madame Ahnar (La Tomasa), Charles Vanel (Ramon), José Noguero (Luisito), Delphine Abdala, Raymond Cordy (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Marcel Maupi (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Jules Mondos (Don Cristobal) (base de donnée Ciné- Ressources BIFI), Mme Sapiani, Christiane Virideau (Amalia) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Synopsis (Raymond Chirat) : Deux pêcheurs espagnols, Benito (homme marié) et Luisito (célibataire), aiment une jolie pauvresse, Estrella, Celle-ci devient danseuse. Son patron, Ramon, veut l'épouser. Tandis que Benito tue Ramon par jalousie, Luisito et Estrella s'enfuient.4 Sortie en France : 1931 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Une copie consultable sur table à Bois d'Arcy5 Actuellement en distribution chez Pathé International6 1 / La date précisée à la suite du titre est la date de réalisation du film. J'en profite ici pour préciser que le classement des films dans cette recherche est chronologique. 2 / Les autres titres précisés peuvent être des premiers titres, des titres alternatifs ou des titres de sortie dans d'autres pays. Il en manque bien sûr mais j'ai précisé tous ceux que j'ai pu trouver car ils peuvent parfois permettre d'identifier le film. 3 / Parfois, les durées des films peuvent varier d'un pays à l'autre, avec des versions plus ou moins complètes. Quand c'est le cas, c'est la durée française qui a ici été mentionnée. 4 / Quand j'ai pu le trouver, j'ai utilisé, en guise de synopsis, les résumés de Raymond Chirat car ils sont courts et précis, mais avant tout objectifs car sans aucun jugement critique ou de valeurs. 5 / Tout ce qui fait référence à Bois d'Arcy dans cette filmographie désigne les Archives Françaises du Film situées à Bois d'Arcy. 6 / Les distributeurs sont ceux que j'ai pu trouver au moment de l'élaboration de cette filmographie, et ces données ne sont donc pas définitives, un film pouvant par exemple ne plus être distribué ou changer de distributeur. 21
  22. 22. Le poignard malais (1930) Pays de production : France Durée : 60 minutes Genre : comédie dramatique (base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Roger Goupillières Production : Pathé-Natan d'après la pièce de Jean Aragny, tirée d'une nouvelle de Tristan Bernard Directeurs de la photographie : Fédote Bourgassoff, René Colas Ingénieur du son : Robert Teisseire Compositeur de la musique originale : Jean Eblinger Lyrics : Pierre Bayle, Robert Champfleury Décorateurs : Jacques Colombier, Pierre Kefer Interprètes : Jean Marchat (Lucien Moutier), Gaby Basset (Maggy), Jean Toulout (Moutier), Charlotte Barbier- Krauss (Mme Moutier), Gilbert Périgneaux (Pierre), Florelle, Blanche Beaume (Clémence) (base de donnée Ciné- Ressources BIFI), Robert Guilbert (le lieutenant de gendarmerie) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Nicole Martel, Jeanne Méa (Mlle de Saint-Verneau), Hélène Robert (Anna) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Synopsis (Raymond Chirat) : Un jeune homme qui a une liaison avec une femme très intéressée, demande en vain de l'argent à ses parents, puis à sa marraine. Celle-ci est assassinée. L'arme du crime est un poignard malais acheté la veille par le père du jeune homme. Sortie en France : 1931 (base de donnée Bois d'Arcy) Lieux de tournage : Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF1 et à Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 1 / J'ai utilisé l'abréviation ''BNF'' pour Bibliothèque Nationale de France. 22
  23. 23. Le rêve (1930) Une version précédente : BARONCELLI (Jacques), Le Rêve, France, 1922 (avec Andrée Brabant et Eric Barclay) (Raymond Chirat)1 Pays de production : France Durée : 73 minutes Réalisateur : Jacques de Baroncelli d'après le roman d'Émile Zola Dialogues : Jean-Jacques Bernard Production : Pathé-Natan Directeur de la photographie : Louis Chaix Ingénieur du son : Henri Labrely Compositeur de la musique originale : Roland Manuel Décorateur : Robert Gys Monteur : Marthe Poncin Interprètes : Simone Genevois (Angélique), Jaque Catelain (Félicien), Germaine Dermoz (Hubertine), Charles Le Bargy (Mgr de Hautecoeur), Jean Joffre (l'abbé Cornille), Gilberte Savary (Angélique enfant), Paul Amiot (Hubert), Raymond Galle (le médecin) Synopsis (Raymond Chirat) : Une enfant trouvée aime un jeune homme qu'elle ignore être le fils de l'évêque. Ce dernier, en effet, est entré dans les ordres trente ans plus tôt, après son veuvage. Le prélat s'oppose au mariage, mais devant le désespoir et la maladie de la jeune femme, il y consent. Elle meurt en sortant de l'église. Localisation des copies : néant2 1 / Pour les versions antérieures d'un même titre, il peut bien sûr en manquer, mais j'ai précisé tous ceux que j'ai pu trouver. 2 / Pour la localisation des copies, quand le terme ''néant'' apparaît, c'est que je n'ai recensé aucune copie. Il peut cependant en exister, mais je n'ai pas pu les trouver. 23
  24. 24. La bête errante (1930) Pays de production : France Durée : 84 minutes Genre : aventures (base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Marco de Gastyne Production : Pathé-Natan Auteur de l'œuvre originale : Louis-Frédéric Rouquette Décorateur : Guy de Gastyne Interprètes : Gabriel Gabrio (Gregory), Choura Milena (Flossie), Jacqueline Torrent (Daisy), Maurice Maillot (Hurricane), Os-Ko-Mon (Villi Kins), Émile Denois, Andrews Engelmann, Teddy Michaud, Germaine Michel, Alberte Gallé Synopsis (Raymond Chirat) : En Alaska, le jeune Hurricane est parti chercher de l'or pour la jeune fille qu'il aime. Quand il revient avec elle, elle ne l'a pas attendu. Alors il retourne vers les montagnes et vers la douce Flossie qu'il a connue dans un bar et dont il a pu apprécier l'amour sincère. Sortie en France : 1933 (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et à Bois d'Arcy 24
  25. 25. Lévy et Cie (1930) autres titres : Lévy et Compagnie, Moritz macht sein Glück, Meler und Co, Meier & Co (base de donnée Bois d'Arcy) une version allemande : SPEYER (Jaap), Moritz macht sein Glück ou Meier und Co, 1930 (avec Siegfried Arno, Viktor Schwanneke, Willy Prager, Irene Ambrus) (Raymond Chirat) Pays de production : France Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : André Hugon Scénario : Jean Toulout d'après un thème du Dr Gourevitch (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Dialogues : Roger Ferdinand Production : Les Productions André Hugon, Pathé-Natan Directeur de production : Ralph Baum Directeurs de la photographie : Raymond Agnel, Jean Bachelet, Henri Barreyre, René Colas, Maurice Guillemin Ingénieur du son : Carl S. Livermann Compositeur de la musique originale : René Sylviano Lyrics : Marc-Hély Décorateur : Christian-Jaque Interprètes : Marie Glory (Esther Lévy), André Burgère (David Lévy), Léon Bélières (Salomon Lévy), Charles Lamy (Moïse Lévy), Lucien Baroux (Louis), Aurelien-Marie Lugné-Poe (Abraham Lévy), Henri Bargin (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Jeanne Bernard, Rodolphe Marcilly, Micheline Masson, Alexandre Mihalesco (Simon Lévy) Synopsis (Raymond Chirat) : A bord d'un paquebot se rendant à New York, il n'y a pas moins de deux cents Lévy, tous convaincus d'être les héritiers du milliardaire Abraham Lévy. David et Esther s'aiment mais les oncles de David ont d'autres vues pour leur neveu en qui ils ont placé tous leurs espoirs. Sortie en France : 1930 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Une copie consultable sur table à Bois d'Arcy 25
  26. 26. La maison jaune de Rio (1930) une version allemande : GRUNE (Karl), Das gelbe Haus des King-Fu, 1930 (avec Charlotte Susa, Gustav Diessl, Carl Günther, Carla Gidt, Willy Prager) (Raymond Chirat) Pays de production : France Durée : 90 minutes ? (Raymond Chirat). Pour des raisons d'exploitation, la version montrée au public fut réduite à 38 minutes, elle était totalement incompréhensible (Raymond Chirat) Genre : comédie (Cinaedia), policier (base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Karl Grune, Robert Péguy Scénario : Egon Eis, Rudolf Katscher d'après la pièce de Jos. M. Velter (Das gelbe Haus von Rio) Production : Pathé-Natan, Emelka-Woschenschau (München) Directeur de la photographie : Werner Brandes Compositeurs de la musique originale : Friedrich Hollaender, Rolf Marbot, Werner Schmidt-Boelcke Costumier : Boris Bilinsky (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Interprètes : Charles Vanel (King-Fu et Scalpa), Renée Héribel (La danseuse Anita), Jacques Maury (Un cabotin suffisant), Edouard Hardoux (Le directeur du théâtre), Léon Courtois, Andrews Engelmann, Guilbert, Jean-François Martial, Hélène Robert, Henri Valbel, Blanche Estival (Raymond Chirat) Synopsis (Raymond Chirat) : Le bandit King-Fu veut enlever l'actrice Anita dont il est violemment épris. A la faveur de sa ressemblance avec l'amoureux d'Anita, Scalpa, il joue le rôle de Scalpa dans une pièce retraçant les méfaits du bandit. Mais Scalpa a pu prévenir la police à temps. Sortie en France : 1931 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy 26
  27. 27. Chacun sa chance (1930) premier titre La chute dans le bonheur une version allemande : STEINHOFF (Hans), Kopfüber ins Glück, 1930 (avec Jenny Jugo, Fritz Schulz, Alexa Engström, Szöke Szakall) Pays de production : France Durée : 76 minutes Genre : comédie (comédie musicale selon base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : René Pujol, Hans Steinhoff Scénario : Richard Arvay, Charlie Roellinghoff Adaptation et dialogues : René Pujol d'après une nouvelle de Bruno Hardt-Warden Production : Marcel Hellmann Film, Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Victor Arménise, Karl Puth Ingénieur du son : Carl S. Livermann Compositeurs de la musique originale : Nico Dostal, Walter Kollo Lyrics : René Pujol Décorateur : Jacques Colombier Interprètes : Jean Gabin (Marcel Grivot), Gaby Basset (Simone), Renée Héribel (La baronne de Monteuil), André Urban (Le baron Marcel de Monteuil), Raymond Cordy (Le pochard), Odette Josylla (Colette) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Hubert Daix (le directeur des magasins) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Jean Sablon (Jean d'Arthaud) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Germaine Laborde, Jane Pierson, Josyane Sablon (Raymond Chirat) Synopsis (Raymond Chirat) : Un petit vendeur, mêlé à un imbroglio, passe pour le baron de Monteuil et conquiert ainsi le cœur d'une marchande de chocolats. Le vrai baron est emprisonné puis libéré et tout s'arrange : le baron revient à sa jolie épouse et le vendeur se fiance à la petite marchande. Sortie en France : 1930 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 27
  28. 28. La petite Lise (1930) Pays de production : France Durée : 84 minutes (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Réalisateur : Jean Grémillon Assistant réalisateur : Jacques Brillouin (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Scénario : Charles Spaak Dialogues : Charles Spaak Production : Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Jean Bachelet, René Colas Ingénieur du son : Antoine Archimbaud Compositeur de la musique originale : Roland Manuel Décorateur : Guy de Gastyne Interprètes : Pierre Alcover (Berthier), Nadia Sibirskaïa (Lise Berthier), Julien Bertheau (André), Alexandre Mihalesco (L'usurier), Alex Bernard (Un client), Joe Alex (le danseur noir) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Raymond Cordy (un joueur de billard), Lucien Hector (un bagnard) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Pierre Piérade (M. Bazet) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Synopsis (Raymond Chirat) : Un excellent homme, très jaloux, tue sa femme dans une crise et est envoyé au bagne. Il obtient une remise de peine pour bonne conduite et revient à Paris où il retrouve sa fille. Il apprend que son enfant a volontairement commis un meurtre et pour la sauver, il se dénonce à sa place. Localisation des copies : néant 28
  29. 29. Accusée, levez-vous ! (1930) premier titre : Un crime au music-hall Pays de production : France Durée : 110 minutes (Raymond Chirat) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Maurice Tourneur Assistant réalisateur : Jacques Tourneur (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Scénario : Jean-José Frappa d'après un argument de Mary Murillo Production : Pathé-Natan Directeur de la photographie : Victor Arménise Ingénieur du son : Sundaë Compositeur de la musique originale : José Maria de Lucchesi Décorateur : Jacques Colombier Monteur : Jacques Tourneur Interprètes : Gaby Morlay (Gaby Delange), André Roanne (André Darbois), Jean Dax (Marivière, le régisseur du music-hall), Camille Bert (L'avocat), Suzanne Delvé (Yvette Delys), Raymond Aimos (Un joueur de belote) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Octave Berthier (Le caissier), André Dubosc (Le président du tribunal), Blanche Estival, Guy Favières (L'huissier aux Assises) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Sola Fayarvay, Fignolita (Une habilleuse) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Paul Franceschi (Flamberger, le vieil auteur), Jean- François Martial (Un consommateur au musette) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Gaston Mauger (Le directeur de théâtre), Alexandre Mihalesco (Bonneau, le concierge), André Nicolle (Le docteur Louis), Georges Paulais (Le procureur), Jean Robert (Un garde municipal), Nicole Rozan, Charles Vanel (Henri Lapalle) Synopsis (Raymond Chirat) : Une actrice de music-hall est accusée du meurtre de la directrice qui a fait des avances à son ami. Au cours du procès, un coup de théâtre prouve que seul le vol est le mobile du crime et le concierge le coupable. Sortie en France : 1930 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Une copie consultable sur table à Bois d'Arcy 29
  30. 30. Au nom de la loi (1931) autre titre : Cocaina (base de donnée Bois d'Arcy) Pays de production : France Durée : 77 minutes (Raymond Chirat) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Maurice Tourneur Assistant réalisateur : Jacques Tourneur (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Edouard Lepage (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Scénario : Paul Bringuier, Maurice Tourneur d'après le roman de Paul Bringuier Production : Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Georges Benoît, Marc Bujard Ingénieur du son : Reginald Campbell (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Décorateur : Jacques Colombier Monteur : Jacques Tourneur Interprètes : Gabriel Gabrio (Amédée), Charles Vanel (Lancelot), Jean Marchat (Marcel), Marcelle Chantal (Sandra), Jean Dax (Chevalier), Régine Dancourt (Mireille), José Noguero (Gonzalès), Nestor Ariani (Le comte de Bullack), Pierre Labry (Ludovic), Geo Laby (Clamart), Georges Benoît, Jean-François Martial, Teddy Michaud, Eugène Stuber (un consommateur) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Synopsis (Raymond Chirat) : Un inspecteur de police, voulant opérer seul l'arrestation d'une bande de trafiquants de drogue, est trouvé assassiné. Ses collègues sont sur la piste d'une mystérieuse Sandra. Un des inspecteurs chargés de la suivre en tombe amoureux et la protège. Mais arrêtée quand même, elle se suicide. Sortie en France : 1932 Localisation des copies : Une copie consultable sur table à Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 30
  31. 31. Les croix de bois (1931) Pays de production : France Durée : 110 minutes (Raymond Chirat) Genre : film de guerre (base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Raymond Bernard Scénario : Raymond Bernard, André Lang + Roland Dorgelès (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) d'après le roman de Roland Dorgelès Dialogues : Raymond Bernard, André Lang Production : Pathé-Natan Directeur de la photographie : Jules Krüger Musique : marches militaires et airs de café-concert (Raymond Chirat) Ingénieurs du son : Antoine Archimbaud, Reginald Campbell (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Roger Loisel (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Décorateur : Jean Perrier1 Monteur : Lucienne Grumberg Interprètes : Pierre Blanchar (Gilbert Demachy), Raymond Aimos (Fouillard), Antonin Artaud (Vieublé), Paul Azaïs (Broucke), René Bergeron (Ramel), Raymond Cordy(Vairon), Marcel Delaître (Le sergent Berthier), Pierre Labry (Bouffioux), Charles Vanel (le caporal Breval), Geo Laby (Belin), Christian-Jaque (un lieutenant) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Gabriel Gabrio (Sulphart), Jean Galland, Jean-François Martial (Lemoine), René Montis (Morache), Marc Valbel (Maroux) Synopsis (Raymond Chirat) : L'étudiant Demachy, l'ouvrier Sulphart, le boulanger Bréval ne sont, en 1916, que des soldats, et font la guerre, luttent contre la boue, les poux et la mort. Sortie en France : 1932 Lieu de tournage : Champagne-Ardenne (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy 1 / Max Douy s'est occupé des décors intérieurs, pendant que Perrier et son assistant Lucien Carré étaient dans la Marne pour refaire les tranchées entre Suippes et Reims. (selon Max Douy dans Archives n°102) 31
  32. 32. Les galeries Lévy et Cie (1931) premier titre : Les galeries Washington suite de HUGON (André), Lévy et Cie, 1930 (avec Léon Bélières et Charles Lamy) (Raymond Chirat) Pays de production : France Durée : 88 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie (base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : André Hugon Scénario : André Hugon Dialogues : André Hugon Production : Les Productions André Hugon, Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Raymond Agnel, Henri Barreyre Ingénieur du son : Ivan Hugon (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Lyrics : André Hugon et Charles-Louis Pothier Compositeur de la musique originale : Henri Verdun Décorateur : Christian-Jaque Interprètes : Charles Lamy (Moïse Lévy), Léon Bélières (Salomon Lévy), Simone Bourday (Rachel Meyer), Jacques Maury (André Lion), Henry Laverne (Louis-Michel Lévy), Christiane Dor (Paulette), Doumel (César Patenolle), Rodolphe Marcilly, Alexandre Mihalesco (le vieux Meyer), Émile Saint-Ober (le garçon), Georges Zwingel, Jeanne Bernard (Raymond Chirat) Synopsis (Raymond Chirat) : Devenus riches grâce à l'héritage de David et Esther, Moïse et Salomon sont les directeurs des Galeries Lévy. Un faux cousin Lévy se prétend seul propriétaire de l'affaire, mais son escroquerie est éventée et la petite cousine Rachel peut épouser l'étalagiste dont elle est amoureuse. Sortie en France : 1932 Localisation des copies : Une copie consultable sur table à Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 32
  33. 33. Grains de beauté (1931) une version allemande : NEUFELD (Max), Opernredoute, 1931 (avec Iwan Petrovich, Liane Haid, Georg Alexander, Otto Wallburg) (Raymond Chirat) Pays de production : France Genre : comédie (base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Pierre Caron Superviseur de la réalisation : Léonce Perret Scénario : Léonce Perret Dialogues : Georges Dolley Production : Pathé-Natan Directeur de la photographie : Fédote Bourgassoff Compositeurs de la musique originale : André Roubaud + Georges Dolley (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Otto Stransky (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Décorateur : Jacques Colombier Interprètes : Simone Cerdan (Colette), Jeanne Fusier-Gir (Jacqueline), Roger Tréville (Jacques), André Roanne (Pierre Daumont), Marfa Dhervilly (La tante Aurélie), Giorgio Rigatto, Netta Duchâteau, Albert Duvaleix (Lucien Fortier), Louis Florencie, Marcel Lagrange (Durvy), Nono Lecorre, Marcel Lutrand (André), Doris Morrey (Pepita), Henri Richard (l'ambassadeur), Christiane Virideau (Lily) Synopsis (Raymond Chirat) : Un jeune diplomate obligé de s'absenter rentre le lendemain d'un bal donné à l'Opéra, bal auquel sa femme s'est rendue avec une cousine avide de se dégourdir. Le diplomate peut croire sa femme coupable d'avoir répondu aux avances d'un élégant danseur, mais renseignements pris, l'ardente inconnue était la cousine. Sortie en France : 1932 (base de donnée Bois d'Arcy) Lieu de tournage : Bruxelles (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 33
  34. 34. Paris-Méditerranée (1931) autres titres : Le chemin du bonheur, Deux dans une voiture (+ Paris-Mediterrâneo, Die Reise ens Glück, Zwei in einem Auto, En voiture selon base de donnée Bois d'Arcy) une version allemande : MAY (Joe), Zwei in einem Auto ou Die Reise ins Glück, 1931 (avec Magda Schneider, Karl Ludwig Diehl, Richard Romanowsky, Ernst Verebes) (Raymond Chirat) Pays de production : France Durée : 75 minutes (Raymond Chirat) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Joe May Scénario : Bruno Granichstaedten, Ernst Marischka, Hans F. Wilhelm Dialogues : Louis Verneuil Production : Joe May-Film Directeurs de la photographie : Jean Bachelet, René Colas, Otto Kanturek, Bruno Timm Compositeurs de la musique originale : Bruno Granichstaedten, Willy Schmidt-Gentner Décorateur : Jacques Colombier Interprètes : Annabella (Solange Pascaud), Jean Murat (Lord Kingdale), José Noguero (Antonio Mirasol), Louis Florencie (Benoît), Frédéric Duvallès (Anatole Biscotte), Gaby Morlay (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Charles Dechamps, Pierre Finaly (l'aubergiste), Émile Riandreys, Henri Richard, Georges Tréville Synopsis (Raymond Chirat) : Une petite vendeuse accompagne en voiture vers la Côte d'Azur, en tout bien tout honneur, un aimable garçon de condition aussi modeste que la sienne, croit-elle, mais qui se trouve à point nommé, être un lord aussi riche qu'il est épris. Sortie en France : 1932 (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy 34
  35. 35. Partir (1931) Pays de production : France Durée : 95 minutes (Raymond Chirat) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Maurice Tourneur Assistant réalisateur : Jacques Tourneur (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) d'après le roman de Roland Dorgelès Production : Pathé-Natan Directeur de production : Jean Erard Directeurs de la photographie : Henri Barreyre, Georges Benoît Ingénieur du son : Carl S. Livermann Compositeur de la musique originale : Roland Manuel Décorateur : Jacques Colombier Monteur : Jacques Tourneur Interprètes : Jean Marchat (Jacques Largy), Simone Cerdan (Florence Bernard), Charles Prince-Rigadin (Le comique), Ginette d' Yd (Odette Nicolaï), Fichel (Prater), Isabelle Anderson, Jacques Anderson (le lieutenant), Charles Barrois (le commissaire), Gaby Basset (Carmen), Jacques Beauvais, Georges Benoît, Valentine Camax (la duègne), Raymond Cordy (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Blanche Estival, Mary Ganesco (Mme Pascalin), Georges Gauthier, Jackson (la basse), Aurelien-Marie Lugné-Poe (Daniel Garrot), Nicole Martel, Gaston Mauger (Félix, le directeur), Georges Paulais (le docteur), Hélène Robert (Micaëla), Christiane Virideau (Musette) Synopsis : Fuyant son crime, Jacques Largy parvient à s'embarquer avec une troupe de comédiens dont son amie Florence fait partie. Mais jaloux, il refuse de descendre à Colombo, et sur le point d'être arrêté, se suicide. Sortie en France (Raymond Chirat) : 1931 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 35
  36. 36. Le roi du cirage (1931) autre titre : El Rey del betun (base de donnée Bois d'Arcy) suite des célèbres aventures de Bouboule (Raymond Chirat) Pays de production : France Durée : 100 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie vaudeville (Cinaedia) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Pière Colombier Assistant réalisateur : Harold Earle (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Scénario : Pière Colombier, René Pujol Dialogues : René Pujol Production : Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Jean Bachelet, René Colas Ingénieur du son : Antoine Archimbaud Compositeurs de la musique originale : Pierre Chagnon, Ralph Erwin, Fred Pearly Lyrics : Charles-Louis Pothier, René Pujol, Albert Willemetz Décorateur : Jacques Colombier + Pierre Kéfer (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Monteur : Harold Earle (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Interprètes : Georges Milton (Bouboule), Simone Vaudry (Daisy), Henri Kerny (Anatole), Adrien Lamy (Le mari), Florence Walton (Miss Gloria), Marcel Carpentier (machiniste), Andrée Champeaux (l'amie de Daisy), Léonce Corne (machiniste) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Suzanne Delvé (Pola Graci), Anthony Gildès (le marquis), Cady Gladys (la caissière), Henry Houry (l'impresario), Anna Lefeuvrier, Milly Mathis (voyageuse) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Jane Pierson (une spectatrice) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Charles Redgie, Fernand Trignol Synopsis (Raymond Chirat) : Bouboule est employé comme cireur à la gare Saint-Lazare. Ayant perdu son emploi par suite d'une expérience malheureuse avec du cirage de sa fabrication, il devient conducteur d'autobus puis figurant. Il gagne par hasard une fortune au casino et réalise son rêve, être le roi du cirage. Sortie en France : 1931 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : néant 36
  37. 37. L'âne de Buridan (1932) Pays de production : France Durée : 77 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Alexandre Ryder Scénario : André Birabeau, Alexandre Ryder d'après la pièce de Gaston Arman de Caillavet et Robert de Flers Dialogues : André Birabeau Production : Pathé-Natan Directeur de production : Maurice Gleize Directeurs de la photographie : Raymond Agnel, Henri Barreyre Ingénieur du son : Robert Teisseire Compositeur de la musique originale : Jean Wiener Décorateur : Guy de Gastyne Interprètes : René Lefebvre (Georges), Colette Darfeuil (Vivette), Mona Goya (Micheline), Simone Deguyse (Fernande), Mauricet (Lucien), Jean Bara (un petit garçon), Jeanne Bernard, Olga Lord, Maximilienne, Alexandre Mihalesco (le photographe), Francine Mussey (Odette), Charles Prince-Rigadin (Adolphe) Synopsis (Raymond Chirat) : Georges aime toutes les femmes et n'est d'ailleurs indifférent à aucune. Après quelques folles maîtresses, une fille exquise et sauvageonne lui apporte un amour naïf, fougueux et inattendu et il l'épouse car il l'adorait sans s'en douter. Sortie en France : 1932 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy 37
  38. 38. Chotard et Cie (1932) autre titre : Chotard et Compagnie (base de donnée Bois d'Arcy) Pays de production : France Durée : 77 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie Procédé image : 35 mm, Noir et blanc Réalisateur : Jean Renoir Assistant réalisateur : Jacques Becker + Suzanne de Troeye (Raymond Chirat) Scénario : Jean Renoir d'après la pièce de Roger Ferdinand (Chotard et Cie) Dialogues : Roger Ferdinand Production : Les Films Roger Ferdinand (Paris) + Universal (Cinaedia) Directeur de production : Léopold Schlosberg (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Directeur de production : Roger Ferdinand Directeur de la photographie : Joseph-Louis Mundwiller Cadreur : René Ribault Ingénieur du son : Igor B. Kalinowski + Roger Handjian (Raymond Chirat) Décorateur : Jean Castanier Monteur : Marguerite Houllé-Renoir, + Suzanne de Troeye (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Script : Suzanne de Troeye (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Interprètes : Fernand Charpin (François Chotard), Jeanne Boitel (Reine Chotard-Collinet), Jane Lory (Marie Chotard), Georges Pomiès (Julien Collinet), Malou Tré-Ki (Augustine), Max Dalban (Emile, le commis), Louis Seigner (le capitaine), Robert Seller (le commandant Ducasse), Louis Tunc (le sous-préfet), André Dignimont (Parpaillon), Freddie Johnson (le musicien), Georges Darnoux (un employé de l'épicerie) (base de donnée Ciné- Ressources BIFI), Fabien Loris (un invité au bal), Jacques Becker (un invité au bal) Synopsis (Raymond Chirat) : Chotard, riche commerçant, a donné sa fille en mariage à Julien, un écrivain qui rêve au lieu de travailler. On se querelle beaucoup à ce sujet, jusqu'au jour où Julien reçoit le Prix Goncourt. Chotard admire ce gendre hier méprisé, veut s'instruire et néglige ses affaires. Julien reprend le commerce. Sortie en France : 1933 Dates de tournage (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) : * début : novembre 1932 * fin : décembre 1932 Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy 38
  39. 39. Les deux orphelines (1932) une version précédente : CAPELANI (Albert), Les deux orphelines, 1910 (avec Germaine Rouer et Andrée Pascal) (Raymond Chirat) Pays de production : France Genre : mélodrame (base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Maurice Tourneur Assistant réalisateur : Jacques Tourneur (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Scénario : René Pujol d'après le roman de Eugène Cormon et Adolphe d'Ennery Dialogues : René Pujol (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Production : Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Georges Benoît, Roger Lucas Ingénieur du son : Louis Bogé (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Compositeurs de la musique originale : Marcel Delannoy, Jacques Ibert Décorateur : Lucien Aguettand Monteurs : Jacques Tourneur, Harold Earle (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Interprètes : Rosine Deréan (Louise), Renée Saint-Cyr (Henriette), Gabriel Gabrio (Jacques), Yvette Guilbert (La Frochard), Pierre Magnier (Le comte de Lignières), Georges Benoît, Camille Bert (le docteur), Clairjane, Pierre Ferval (l'aubergiste), Jean Francey (Pierre), Anthony Gildès (le vieux seigneur), André Liabel (Marest), Emmy Lynn (la comtesse), Jean-François Martial (un ravisseur) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Jean Martinelli (Roger de Vaudray), Marthe Mellot (la religieuse), Armand Morins (le satyre), Georges Morton (Lafleur), Émile Saulieu (le marquis de Presles), Wanda Warrell (Raymond Chirat) Synopsis (Raymond Chirat) : Deux orphelines sont perdues dans le Paris d'avant la Révolution. L'une est recueillie et persécutée par une odieuse mégère, l'autre est la proie de viveurs de l'aristocratie. Un bon docteur réussit à les sauver, à rendre l'une à sa mère, l'autre à son fiancé. Sortie en France : 1933 Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy 39
  40. 40. Enlevez-moi (1932) Pays de production : France Durée : 98 minutes (Raymond Chirat) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Léonce Perret Scénario : Raoul Praxy, Henri Hallais d'après l'opérette de Raoul Praxy et Henri Hallais (Par le bout du nez) Dialogues : Raoul Praxy (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Henri Hallais (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Production : Pathé-Natan Directeur de production : Jean Erard Directeurs de la photographie : Jean Bachelet, Henri Barreyre Ingénieur du son : Carl S. Livermann Compositeur de la musique originale : Gaston Gabaroche Lyrics : Pierre Varenne Auteur des chansons originales : Max Eddy Décorateur : Guy de Gastyne Interprètes : Jacqueline Francell (Simone), Arletty (Lulu), Roger Tréville (René Dargelle), Jean Devalde (Edgar), Youca Troubetzkoï [Youca Troubetzkoï] (le prince Aga), Mado Bailly, Laura Bales, Annette Doria, Jacques Elrem, Gaston Jacquet (le témoin), Andrée Lorraine, Pierre Moreno (le témoin), Félix Oudart (le beau Léon) Synopsis (Raymond Chirat) : René Dargelle, prié par un ami de recevoir une jeune femme à sa place, convainc celle-ci de raconter qu'il l'a séduite. Cette fantaisie cadre avec les projets de la jeune femme qui veut rendre jaloux un prince hindou qu'elle doit épouser et qui passe quelques jours avec sa maîtresse avant le mariage. Sortie en France : 1932 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Seule la bande annonce est consultable en pellicule à Bois d'Arcy 40
  41. 41. Les gaietés de l'escadron (1932) autre titre : Les Gaîtés de l'escadron (base de donnée Bois d'Arcy) une version précédente : CHAUTARD (Emile) et TOURNEUR (Maurice), Les gaietés de l'escadron, 1912 (avec Henry Roussell et Louis Gouget) (Raymond Chirat) Pays de production : France Durée : 85 minutes (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Maurice Tourneur Assistants réalisateurs : Henri Lepage + Jacques Tourneur (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Scénario : Georges Dolley d'après la pièce de Georges Courteline et Edouard Norès (tirée du roman de Georges Courteline) Dialogues : Georges Dolley Production : Pathé-Natan Directeur de production : Fernand Lefebvre Directeurs de la photographie : Raymond Agnel, René Colas Ingénieur du son : Antoine Archimbaud Décorateur : Jacques Colombier Monteur : Jacques Tourneur Interprètes : Raimu (le capitaine Hurluret), Jean Gabin (Fricot), Fernandel (Vanderague), Charles Camus (l'adjudant Flick), Mady Berry (Mme Bijou, la cantinière), Julien Carette, Roland Armontel (Barchetti), Pierre Athon, Paul Azaïs (Croquebol), Jacques Beauvais (patron du beuglant) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Georges Bever (La Guillaumette), Jacqueline Brizard (la blanchisseuse), Louis Cari (Bernot), Léon Courtois, Pierre Dac (Ledru), René Donnio (Laplotte), Pierre Ferval (Vergisson), Pierre Labry (Potiron), Geo Laby (Peplat), Palmyre Levasseur (la diseuse) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Marcel Lutrand (Favret), Marcel Magnat (Laigrepin), Jean- François Martial (un soldat) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Adolphe Mercier, Albert Montigny (le maréchal des logis Dupont), Frédéric Munié (le sous-lieutenant Mousseret), Lucien Nat (le maréchal des logis Bernot), Ketty Pierson (la charcutière), Henri Roussell (le général) Synopsis (Raymond Chirat) : Le train-train de l'escadron égayé par l'arrivée des réservistes, assombri par l'inspection du général, secoué par la désertion de deux hommes, tyrannisé par le féroce adjudant Flick et amusé par des fortes têtes désopilantes. Sortie en France : 1932 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy 41
  42. 42. Mirages de Paris (1932) premier titre : Nuits de Paris (Raymond Chirat) une version allemande : OZEP (Fedor), Grosstadtnacht, 1932 (avec Dolly Haas, Trude Berliner, Fritz Kampers, Iwan Kowal-Samborski) (Raymond Chirat) Pays de production : France Durée : 77 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Fédor Ozep Scénario : Hans-Heinz Zerlett, Fédor Ozep, Victor Trivas Adaptation René Pujol Dialogues : René Pujol Production : Pathé-Natan, Terra Film (Paris) Directeur de production : Maurice Gleize Directeurs de la photographie : Jean Bachelet, Henri Barreyre Ingénieur du son : Carl S. Livermann (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Compositeurs de la musique originale : Maurice Jaubert, Karol Rathaus, Kurt Schröder + Mireille (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Décorateurs : Lucien Aguettand, André Andrejew Monteur : Georges Friedland Interprètes : Jacqueline Francell (Madeleine), Roger Tréville (François), Alice Tissot (la directrice du pensionnat), André Gabriello (Bancroft), Colette Darfeuil (Juliette), Nestor Ariani, Janine Borelli, Jean Borelli, Colette Borelli, Claude Borelli, Edmond Castel, Anthony Gildès (le juge d'instruction) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Lora Hays, Inka Krymer, Gérard Landry, Anna Lefeuvrier, Max Lerel (le cousin), Jean-François Martial, Marcel Maupi (José), Georges Morton (Rossignol), Marcel Vallée (Tonnerre) Synopsis (Raymond Chirat) : Une petite pensionnaire provinciale a voulu connaitre Paris et se trouve jetée dans une aventure effarante : elle découvre les hôtels borgnes, échappe à une rafle, demande protection à des gens de la pègre. On la croit noyée, mais elle reparaît, lancée cette fois par le scandale. Sortie en France : 1932 Lieux de tournage : Paris, Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher) (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 42
  43. 43. Tout pour rien (1933) premier titre : Le petit carambouilleur Pays de production : France Durée : 95 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : René Pujol Scénario : René Pujol d'après la pièce de André Mouézy-Eon Production : Pathé-Natan Directeur de production : Maurice Gleize Directeurs de la photographie : Jean Bachelet, Henri Barreyre Ingénieur du son : Louis Bogé Compositeur de la musique originale : Jane Bos Décorateur : Jacques Colombier Interprètes : Frédéric Duvallès (Jean Durand), Jacqueline Francell (Suzanne Bossu), André Alerme (Broute), Pierre Alcover (Landry), Monique Joyce (Betty), Germaine Auger (La servante), Peggy Bonny, Charles Camus (Le percepteur) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Pierre Cueille (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Andrée Dorns, Anthony Gildès (Un fonctionnaire) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Anna Lefeuvrier, André Nicolle (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Gaston Orbal (Le chauffeur), Rivers Cadet (Craquin), Françoise Rosay (Mme Bossu), Émile Saint-Ober (Un fonctionnaire), Robert Seller (Un fonctionnaire), Sinoël (L' aubergiste) Synopsis (Raymond Chirat) : Un pauvre garçon, pas malin mais honnête, se trouve de par son honnêteté-même vivre parmi des escrocs qui l'exploitent comme paravent. Son honnêteté trouve pourtant sa récompense et le chemin du cœur de celle qu'il aime. Sortie en France : 1933 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 43
  44. 44. Ces messieurs de la santé (1933) Pays de production : France Durée : 115 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie satirique (Cinaedia) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Pière Colombier Assistant réalisateur : Edouard Lepage (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Scénario et dialogues : Paul Armont, Léopold Marchand d'après leur comédie Production : Pathé-Natan Distributeur d'origine : Pathé-Consortium-Cinéma (Ciné-Miroir) Directeur de la photographie : Curt Courant Ingénieur du son : Robert Teisseire Compositeur de la musique originale : Jacques Dallin Décorateur : Jacques Colombier Monteur : Jean Pouzet Interprètes : Raimu (Gédéon Tafard), Edwige Feuillère (Fernande), Lucien Baroux (Amédée), Pauline Carton (Mme Génissier), Guy Derlan (Zwerch), Paul Amiot (Le commissaire de police), Yvonne Hébert (Claire), Pierre Stephen (Hector), Georges Mauloy (Le directeur de la police judiciaire), Monique Rolland (Ninon), Monique Joyce (la vendeuse), Anna Lefeuvrier (la cliente), Eugène Stuber Synopsis (Raymond Chirat) : Un manieur d'argent s'évade de la Santé où il est emprisonné, devient modeste garçon de magasin sous un faux nom et recommence une nouvelle carrière de financier. Il revient à la Santé pour purger son dernier mois de prison avant sa rentrée définitive dans le monde des affaires. Sortie en France : 1934 Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 44
  45. 45. Charlemagne (1933) Pays de production : France Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Pière Colombier inspiré de la pièce de James M. Barrie (The Admirable Chrichton) Scénario : Yves Mirande Dialogues : Yves Mirande Production : Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Raymond Agnel, René Colas Compositeur de la musique originale : Jacques Dallin Décorateur : Guy de Gastyne Monteur : Léonide Moguy Interprètes : Raimu (Charlemagne), Marie Glory (Rose Val), Léon Bélières (Le docteur), Jean Dax (Le baron), Gaston Jacquet (Le directeur), Lucien Baroux (L'auteur), Alexandre Colas, Eugène Gaïdaroff, Christian Gérard (Bardac), Auguste Mouriès (Le capitaine du Yacht), Pierre Piérade (Malet) Synopsis (Raymond Chirat) : Après un naufrage, un baron suffisant, sa maîtresse, quatre compagnons de voyage et un soutier, Charlemagne, ont échoué sur une île déserte. Las de l'arrogance du baron, Charlemagne se déclare maître absolu de l'île. Cela dure jusqu'au jour où les naufragés sont recueillis et où dégoûté de tout, il reprend son métier. Sortie en France : 1933 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy 45
  46. 46. Toto (1933) ce film a été tourné d'après un film allemand. Il s'agit probablement de ENGEL (Erich), Wer nimmt die Liebe ernst ?, 1931 (avec Max Hansen, Jenny Jugo, Otto Wallburg, Willi Schur) (Raymond Chirat) Pays de production : France Genre : comédie Durée : 80 minutes (Cinaedia) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Jacques Tourneur Scénario : Curt Alexander, Hermann Kosterlitz Adaptation : René Pujol (Raymond Chirat) Production : Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Raymond Agnel, René Colas Ingénieur du son : William Robert Sivel (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Compositeur de la musique originale : Jane Bos + Louis Billaut (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Décorateur : Jacques Colombier Interprètes : Albert Préjean (Toto), Renée Saint-Cyr (Ginette), Gabrielle Fontan (La logeuse), Robert Goupil (Carotte), Ginette Leclerc (La concurrente Miss Occasion), Mercédès Brare (La concurrente Miss Occasion), Edouard Francomme (Un prisonnier) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Jim Gérald (Bruno), Anthony Gildès (Le président du jury) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Pierre Juvenet (Le présentateur du concours) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Félix Oudart (L' agent) Synopsis (Raymond Chirat) : Un petit fripouillard que l'amour métamorphose devient un honnête homme après avoir commencé sa vie en prison : il volait des chiens qu'il ramenait contre récompense. Sortie en France : 1933 (base de donnée Bois d'Arcy) Lieu de tournage : Paris (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 46
  47. 47. Les deux canards (1933) Pays de production : France Durée : 78 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie vaudeville (Cinaedia) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Erich Schmidt Scénario : Roger Féral, Jacques Monteux d'après la pièce de Alfred Athis et Tristan Bernard Dialogues : Roger Féral Production : Artia-Film + Cinédis (Cinaedia) + Films Kaminsky (base de donnée Bois d'Arcy) Directeurs de la photographie : Maurice Forster, Julien Ringel Ingénieur du son : Roger Handjian Compositeurs de la musique originale : Lionel Cazaux, Pierre Guillemin Décorateur : Jacques Krauss Interprètes : René Lefèvre (Gélidon), Florelle (Yvonne Béjun), Saturnin Fabre (Le baron de Saint-Amour), Armand Dranem (M. Béjun), Simone Héliard (Claire), Paul Asselin, Carlus, Christiane Dor, Paul Faivre, Louis Florencie, Robert Goupil, Raoul Marco, Jules Moy, Suzette O'Nil, Guy Sloux (Le dandy prétentieux), Maryane (Raymond Chirat) Synopsis (Raymond Chirat) : Sous deux noms différents, un journaliste écrit dans deux journaux de doctrines politiques opposées et se trouve amené par la force des choses, à se battre en duel avec lui-même. Sortie en France : 1933 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : néant 47
  48. 48. Il était une fois (1933) Pays de production : France Durée : 95 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie dramatique (Cinaedia), drame psychologique (base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Léonce Perret d'après la pièce de Francis de Croisset Production : Pathé-Natan Directeur de production : Maurice Gleize Directeurs de la photographie : Victor Arménise, Henri Barreyre Compositeurs de la musique originale : Maurice Thiriet, Marcel Delannoy Décorateur : Guy de Gastyne Interprètes : Gaby Morlay (Ellen, Mary), André Luguet (Patrick), Andrée Ducret (Lady Baconshire), Jean Max (Baddington), Madeleine Geoffroy (Mrs. Curtis), Jean Bara (Le petit Bobby), Alex Bernard (Alfred), Pierre Darmant (Herbett), Gaston Dubosc (Parker), André Dubosc (Lord Leftsbury), Pierre Labry, Pierre Larquey, Louis Lorsy (John), Georges Mauloy (Dr Samwood), André Nicolle (Mr. Curtis) Synopsis (Raymond Chirat) : Une pauvre fille disgraciée, appartenant à une bande de malfaiteurs, est transformée moralement par une opération esthétique qui la rend belle. Introduite dans une famille pour une louche machination, elle sauve ceux qu'elles devaient perdre. Sortie en France : 1933 (base de donnée Bois d'Arcy) Lieux de tournage : Londres, Cannes (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 48
  49. 49. Léopold le bien-aimé (1933) Pays de production : France Durée : 102 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie (Cinaedia) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Arno-Charles Brun Scénario : Jean Sarment, d'après sa pièce Dialogues : Jean Sarment Production : Les Auteurs Associés (Les Films Marcel Pagnol selon Cinaedia) Directeur de production : Marcel Gras Directeurs de la photographie : Raymond Agnel, René Ribault Ingénieur du son : Pierre Calvet Compositeur de la musique originale : Vincent Scotto Décorateur : Jean Bijon Monteur : Suzanne de Troeye Interprètes : Jean Sarment (Léopold), Marguerite Valmond (Marie-Thérèse), Marcel André (L'abbé), Jane Lory (Mlle de Blanmoutier), Pierre Feuillère (Martial), Michel Simon (M. Ponce), Arielle (Lucienne), Louis Scott, Maryse d'Orval, Annette Doria, Isidora, Nicole Ray, Ferdi Frédérick (Raymond Chirat), Dubray (Raymond Chirat) Synopsis (Raymond Chirat) : Léopold est revenu dans son village après quinze ans de colonie. Il apprend que son exil, dû à l'indifférence de la jeune fille qu'il aimait, a brisé le cœur de celle-ci qui s'est mariée mais dont le mari est mort. Léopold devient la coqueluche des femmes, puis après quelques malentendus, épouse son premier amour. Sortie en France : 1934 (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Localisation des copies : néant 49
  50. 50. Les Misérables (1933) (réalisé en 3 films) autres titres (base de donnée Bois d'Arcy) : Une tempête sous un crâne (époque 1, 1934), Les Thénardier (époque 2, 1934), Liberté, liberté chérie (époque 3, 1934), Jean Valjean (époque 1, 1944), Cosette (époque 2, 1944) Pays de production : France Durée : 120, 90 et 95 minutes (Raymond Chirat) Genre : drame (base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Raymond Bernard Scénario : André Lang, Raymond Bernard d'après le roman de Victor Hugo Dialogues : André Lang Production : Pathé-Natan Directeur de la photographie : Jules Krüger Ingénieur du son : Antoine Archimbaud Compositeur de la musique originale : Arthur Honegger Décorateurs : Jean Perrier, Lucien Carré Costumes : Paul Colin (Raymond Chirat) Interprètes : Harry Baur (Jean Valjean, M. Madeleine, Champmathieu, M. Fauchelevent), Florelle (Fantine), Charles Vanel Javert), Henry Krauss (Mgr Myriel), Charles Dullin (Thénardier), Marguerite Moreno (La Thénardier), Orane Demazis (Eponine), Gaby Triquet (Cosette enfant), Josseline Gaël (Cosette), Jean Servais (Marius), Belleville, Roland Armontel (Félix), Paul Azaïs (Grantaire), Charlotte Barbier-Krauss (Toussainte), Pierre Berlioz, Lucien Blondeau (le préfet de police) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Albert Broquin (Chenildieu) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Raphaël Cailloux (le père Mabeuf), Pauline Carton (Mlle Gillenormand) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Edmond Castel, (l'aubergiste), Max Dearly (Gillenormand), Delaunay, Pierre Delbel, Guy Favières (le médecin) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Jacqueline Fermez (Azelma enfant), Pierre Ferval (le valet d'écurie), Andrée Forine, Josette France, Émile Genevois (Gavroche), Anthony Gildès (le président du jury), Louis Kerly (Basque) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Pierre Larquey (le secrétaire de mairie) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Jane Lory (la surveillante), Jean Marié de L'Isle (l'avocat général), Georges Mauloy (le président des Assises), Yvonne Méa (la supérieure), Denise Mellot (Azelma), Marthe Mellot (Mlle Baptistine), Montignac (Courfeyrax), Lucien Nat (Montparnasse), Irma Perrot (Mme Magloire), Pierre Piérade (Bamatabois), Gilberte Savary (Eponine enfant), Eugène Stuber (Gueulemer) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Robert Vidalin (Enjolras), Roger Vincent (le commandant) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Ginette d' Yd (soeur Simplice), Jean d' Yd (le directeur de l'école) (base de donnée Ciné- Ressources BIFI), Maurice Schutz (Raymond Chirat) Synopsis (Raymond Chirat) : Le forçat libéré, Jean Valjean, est poursuivi par la haine de l'inspecteur Javert. Se cachant sous diverses personnalités, Valjean adopte Cosette. Il sauve la vie de l'homme qu'elle aime, blessé aux barricades de 1832. Et Javert que Valjean a aussi sauvé comprend que le pardon est plus grand que la haine. Sortie en France : 1934 Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy 50
  51. 51. Théodore et Cie (1933) autres titres : Théodore et Compagnie, Teodoro y cia, Teodoro e cia (base de donnée Bois d'Arcy) Pays de production : France Durée : 97 minutes (Raymond Chirat) Genre : comédie vaudeville (Cinaedia) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Pière Colombier Assistant réalisateur : Serge Vallin (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Scénario : René Pujol d'après la pièce de Robert Armont et Nicolas Nancey Production : Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Victor Arménise + Henri Barreyre (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Ingénieur du son : Robert Teisseire Compositeurs de la musique originale : Jacques Dallin, Jane Bos Décorateur : Jacques Colombier Monteur : Léonide Moguy Interprètes : Raimu (Clodomir), Alice Field (Gaby, Adrienne), Albert Préjean (Théodore), Germaine Auger (Loulou), Pierre Alcover (Chénerol), Charles Camus, Léon Larive, Georges Morton (Le barman), Félix Oudart (Le sénateur), Pierre Piérade, Louis Pré fils (Un agent), Charles Redgie (Malvoisier), Rip Synopsis (Raymond Chirat) : Théodore, neveu d'un riche marchand de fromages, préfère gagner de l'argent par mille tours ingénieux plutôt que par le travail. Le brave marchand apprend qu'il est trompé par sa femme ; puis abusé par Théodore, il est bientôt persuadé de sa fidélité et convaincu par elle de tromperie, battu et content. Sortie en France : 1933 Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy 51
  52. 52. Dactylo se marie (1934) autre titre : La Dactylo se marie (base de donnée Bois d'Arcy) suite de THIELE (Whilhelm), Dactylo, 1931 (avec Jean Murat et Marie Glory) (Raymond Chirat) Pays de production : France Durée : 85 minutes Procédé image : 35 mm, Noir et blanc Réalisateurs : Joe May, René Pujol Scénario : Franz Schulz, Joe May Adaptation : René Pujol (Raymond Chirat) Production : Milo Films (Pathé-Natan selon Ciné-Miroir) Distributeur d'origine : Pathé-Consortium-Cinéma (Ciné-Miroir) Directeur de la photographie : Franz Planer Ingénieur du son : Carl S. Livermann (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Compositeur de la musique originale : Paul Abraham Auteur des chansons originales : Jean Chantelauze Décorateurs : Max Heilbronner (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Jean Davy (base de donnée Ciné- Ressources BIFI) Assistant décorateur : Max Douy (base de donnée Bois d'Arcy)1 Interprètes : Marie Glory (Simone), Jean Murat (Paul Derval), Armand Bernard (Jules Fanfarel), Mady Berry (Thérèse), André Berley (Bloch), Marcel Maupi (le chauffeur), Raymond Rognoni (Gaillard), Léon Larive (le maître d'hôtel) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Pierre Huchet (le commissaire) (base de donnée Ciné- Ressources BIFI), Teddy Dargy, Andrée Dorns, Nichette Yvon, Lucien Pardies, Pierre Palau Synopsis (Raymond Chirat) : Simone et Paul Derval viennent de se marier et partent en voyage de noces sans laisser d'adresse. La banque Derval fait faillite. A son retour, Simone reprend du travail. Un malentendu sépare les époux qui se retrouvent au dessus du berceau d'une petite fille. Sortie en France : 1934 (19 mai 1934 selon base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Lieux de tournage : Paris, Londres (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à la BNF et Bois d'Arcy 1 / Le décor a demandé la construction d'énormes décors (des complexes d'hôtels, construction de deux ou trois étages en studio). (selon Max Douy dans Positif n°244-245) 52
  53. 53. Sapho (1934) une version précédente : Sapho, 1913, réalisateur inconnu (avec Cécile Guyon et Charles Krauss) (Raymond Chirat) Pays de production : France Durée : 90 minutes Genre : comédie dramatique Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Léonce Perret Scénario : Léonce Perret d'après la pièce qu'Aphonse Daudet et Adolphe Belot ont tiré du roman d'Alphonse Daudet Production : Pathé-Natan Directeurs de la photographie : Victor Arménise, Robert Lefebvre Ingénieur du son : Carl S. Livermann (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Compositeur de la musique originale : Reynaldo Hahn Décorateur : Jacques Colombier Interprètes : Mary Marquet (Fanny Legrand), Jean Max (Dechelette), Marcelle Praince (Rosa), François Rozet (Jean Gaussin), Camille Bert (Caoudal), Jean Bara (Le petit Joseph), Lucien Brûlé (de Potter), Marcel Carpentier (M. Hettema), Fernand Charpin (Césaire), Charlotte Clasis (Divonne), Léon Courtois, Marfa Dhervilly, Marguerite Ducouret (Mme Hettema), Germaine Engel (Mme Sombreuse), Ky-Duyen (Le domestique) (base de donnée Ciné- Ressources BIFI), Mona Lys, Madame Ahnar (Pilar), Jacqueline Made (Alice Doré), Yvonne Mirval (Wilkie Cab), Georges Morton (Le père Legrand), André Perchicot (Paulus), Nadia Sibirskaïa (La fille) Synopsis (Raymond Chirat) : Au cours d'un bal travesti, un jeune provincial rencontre Fanny Legrand. Un grand amour naît entre eux. Plus tard, le jeune homme apprend que Fanny a été une grande coquette. Il la quitte, il revient, il pardonne. Mais lorsqu'il s'embarque pour l'Amérique, Fanny ne le suit pas. Sortie en France : 1934 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Film numérisé et consultable à Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Pathé International 53
  54. 54. L'Atalante (1934) autre titre : pour le rendre commercial, le film fut distribué à l'époque sous le titre Le chaland qui passe, d'après une chanson populaire de Cesare Andrea Bixio, qui fut intégrée à la musique du film (Raymond Chirat) Pays de production : France Durée : 80 puis 68 minutes après coupures (Raymond Chirat) Genre : comédie (Cinaedia) Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Jean Vigo Assistants réalisateurs : Pierre Merle, Albert Riéra d'après Jean Guinée Scénario : Jean Vigo, Albert Riéra Dialogues : Jean Vigo (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Albert Riéra (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Production : G.F.F.A. (Gaumont-Franco Film-Aubert)1 + Argui-Films (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Producteur : Jacques-Louis Nounez Distributeur d'origine : G.F.F.A. (Gaumont-Franco Film-Aubert) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Directeur de la photographie : Boris Kaufman Cadreurs : Louis Berger, Jean-Paul Alphen Ingénieur du son : Marcel Royné Lyrics : Charles Goldblatt Compositeur de la musique originale : Maurice Jaubert Décorateur : Francis Jourdain2 Maquilleur : Acho Chakatouny (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Monteur : Louis Chavance Script : Jacqueline Morland (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Interprètes : Michel Simon (Le père Jules), Jean Dasté (Jean), Dita Parlo (Juliette), Louis Lefebvre (Le petit mousse), Gilles Margaritis (Le camelot), Maurice Gilles (Le propriétaire), Fanny Clar (La mère de Juliette), Raphaël Diligent (Le père de Juliette), René Blech (Le garçon d'honneur), Paul Gen (L'invité qui boite), Lou Tchimoukov (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Genya Lozinska (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Albert Riéra (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Jacques Prévert (une silhouette) (base de donnée Ciné- Ressources BIFI), Charles Dorat (le voleur) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Paul Grimault (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Pierre Prévert (le voyageur pressé) (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Synopsis (Raymond Chirat) : La jeune femme d'un marinier, fatiguée de sa vie monotone, se laisse un jour prendre par les tentations de la ville, mais cruellement déçue, revient à son mari. Sortie en France : 1934 Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy Actuellement en distribution chez Gaumont 1 / Quand les sociétés de production utilisent des initiales comme nom, le nom complet est indiqué entre parenthèses. 2 / Douy a été l'assistant de Jourdain, il a dessiné les décors et les a construit d'après des croquis de Jourdain. Peu de décors (la guinguette et toutes les cabines de péniches). (selon Max Douy dans Positif n°244-245) 54
  55. 55. Mam'zelle Spahi (1934) autre titre : Manœuvres de nuit (base de donnée Bois d'Arcy) Pays de production : France Durée : 75 minutes (Cinaedia) Genre : comédie Procédé image : Noir et blanc (base de donnée Bois d'Arcy) Réalisateur : Max de Vaucorbeil Scénario : Paul Schiller d'après le vaudeville de Etienne Arnaud et André Heuzé (Manoeuvres de nuit) Production : Fox Film Corporation (Films Fred Bacos selon base de donnée Bois d'Arcy) Directeur de production : Fred Bacos Compositeurs de la musique originale : Jane Bos, André Colomb Interprètes : Noël-Noël (Bréchu), Mady Berry (la colonelle), Colette Darfeuil (Aline), Raymond Cordy (Perlot), Saturnin Fabre (le colonel), Georges Bever (Malaigre), Jeanne Byrel (Madame Poupart), Lucien Callamand (maître Serpolet), Charles Camus (l' Adjudant), Lyne Clevers (Paulette), Nino Constantini (le maréchal des Logis), Hubert Daix (le gérant), Josette Day (Nicole), Frédérique (Madame Lubin), Rose Lorraine, Pierre Magnier (le général), René Navarre (le major), Félix Oudart (Poupart), Henry Prestat (le premier réserviste), Viviane Romance, Jean Rousselière (le lieutenant Gilbert), Marcel Vidal (de Vaugrineuse) Synopsis (Raymond Chirat) : Le colonel du 32° spahis a une amie qu'il a installée dans un hôtel proche. A sa femme il raconte que des manœuvres ont lieu chaque nuit afin de se rendre libre. Le Lieutenant Gilbert tente de son côté de rompre avec une liaison encombrante. Et tout le monde se retrouve à l'hôtel. Sortie en France : 1934 (base de donnée Bois d'Arcy) Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy 55
  56. 56. Le paquebot Tenacity (1934) Pays de production : France Durée : 85 minutes Genre : comédie dramatique (base de donnée Bois d'Arcy) Procédé image : 35 mm, Noir et blanc Réalisateur : Julien Duvivier Assistant réalisateur : Gilbert de Knyff d'après la pièce de Charles Vildrac (Le Paquebot Tenacity) Adaptation : Julien Duvivier, Charles Vildrac Production : Vandal et Delac (Le Film d'Art selon base de donnée Bois d'Arcy) Directeurs de la photographie : Nicolas Hayer, Armand Thirard, Christian Matras, Willy Compositeur de la musique originale : Jean Wiener Décorateur : Jacques Krauss Monteur : Marthe Poncin Régisseur : Jean-Paul Dreyfus (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Interprètes : Albert Préjean (Bastien), Marie Glory (Thérèse), Hubert Prélier (Alfred Ségard), Nita Alvarez (Emilienne), Jeanne Duc (Louisette), Jeanne Byrel (Marcelle), Emma Calvé (la mère de Bastien), Andrée Servilanges (la soeur de Ségard), Camille Beuve (la mère de Ségard), Pierre Laurel (Hidoux), Mady Berry (Madame Cordier), Martial Rèbe (le marin anglais), Léon Arvel (le metteur en scène), Charles Camus (le régisseur), Pierre Larquey (l'ivrogne), Albert Broquin (un joueur), Raymond Aimos (un joueur), Eugène Stuber (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Synopsis (Raymond Chirat) : Bastien et Ségard ont décidé d'émigrer au Canada. En attendant le départ de leur bateau, ils logent à l'hôtel et tombent tous deux amoureux de la petite servante. Bastien plus entreprenant gagne le cœur de la jeune fille et Ségard désespéré, monte seul à bord du paquebot. Sortie en France : 1934 (29 juin 1934 selon la base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Localisation des copies : néant 56
  57. 57. Zouzou (1934) Pays de production : France Durée : 85 minutes Procédé image : 35 mm, Noir et blanc Réalisateur : Marc Allégret Scénario : Pepito Abatino Adaptation : Carlo Rim Dialogues : Carlo Rim, Albert Willemetz Production : Ciné-Arys Productions, Les Films H. Roussillon Directeur de production : Arys Nissotti Directeur de la photographie : Michel Kelber Cadreur : Louis Née + Boris Kaufman (Raymond Chirat), Jacques Mercanton (Raymond Chirat), Kelber (Raymond Chirat) Ingénieur du son : Antoine Archimbaud Compositeurs de la musique originale : Vincent Scotto, Georges Van Parys, Alain Romans Auteurs des chansons originales : Roger Bernstein (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Géo Koger (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Décorateurs : Lazare Meerson + Alexandre Trauner (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Costumiers : Pascaud (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Zanel (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Monteur : Denise Batcheff (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Photographe de plateau : Walter Limot (base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Interprètes : Joséphine Baker (Zouzou), Jean Gabin (Jean), Pierre Larquey (le père Mélé), Yvette Lebon (Claire), Illa Meery (Miss Barbara, la vedette), Marcel Vallée (Monsieur Trompe), Madeleine Guitty (Josette), Claire Gérard (Madame Vallée), Teddy Michaud (Julot), Pierre Palau (Saint-Lévy), Serge Grave (Jean enfant), Roger Blin, Géo Forster, Philippe Richard, Viviane Romance, Robert Seller, Adrienne Trenkel, Georges Van Parys (base de donnée Ciné-Ressources BIFI), Lucien Walter, Andrée Wendler Synopsis (Raymond Chirat) : Zouzou, une petite mulâtresse, et Jean, tous deux orphelins, ont été élevés par le père Mélé. Jean s'éprend de Claire, l'amie de Zouzou, alors que Zouzou l'aime passionnément. Mais elle s'efface pour consacrer sa vie à la scène sur laquelle, par hasard, elle a déjà obtenu un succès retentissant. Sortie en France : 1934 (21 décembre 1934 selon la base de donnée Ciné-Ressources BIFI) Localisation des copies : Une copie consultable à Bois d'Arcy 57

×