Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
CAMPAGNES MARKETING
(DU TRIGGER AU RETARGETING) :
POURQUOI DÉLAISSER LE CANAL PRINT EST UNE (GROSSIÈRE) ERREUR ?
Introduction
2
IL N’Y A RIEN DE PLUS :
- DEPRIMANT QU’UNE BOITE AUX LETTRES VIDE
(COURRIER : MEDIA PRÉFÉRÉ DES FRANÇAIS PO...
Introduction
3
EN 2015, SUITE A LA RECEPTION D’UN COURRIER, NOUS AVONS ÉTÉ :
- 60 % À NOUS ETRE DÉPLACÉS EN MAGASIN
- 50 %...
Trigger / Retargeting
4
TRIGGER MARKETING
ACTION MARKETING (MAILING, EMAILING, APPEL TÉLÉPHONIQUE, ETC.) AUTOMATIQUEMENT D...
Du print en 2016 ?
5
L’ IMPRESSION NUMÉRIQUE S'ADAPTE AUX EXIGENCE MODERNE DU MARKETING :
- A LA DEMANDE (COURT TIRAGE / P...
Du print en 2016 ?
6
IMPRESSION NUMÉRIQUE
=
VALEUR AJOUTÉE
=
RENTABILITÉ
7
ON REPROCHE SOUVENT AUX PUBLICITÉS PAPIER DE NE PAS ÊTRE ÉCOLOGIQUES.
CELLE-CI, INSÉRÉE ENTRE LES PAGES D’UN MAGAZINE, P...
8
LES LECTEURS DE MAGAZINES (MIS SOUS FILMS) POUVAIENT « SAVOURER » CET ÉCHANTILLON COMESTIBLE.
Source LE MDE MKG 02/2013
...
9
LA 4E DE COUVERTURE DU MAGAZINE ÉTAIT UNE PAGE NOIRE.
POUR DÉCOUVRIRE LE VEHICULE EN 3D, IL FALLAIT ALLER SUR UN SITE ET...
10
UNE COMPAGNIE A DEMANDÉ AUX VOYAGEURS DE CONNECTER LEUR COMPTE FACEBOOK LORS LA COMMANDE DU BILLET.
EN UTILISANT LES DO...
11
CE MAILING (CONCERNANT DES ASSURANCES) , ENVOYÉ À UNE CIBLE BTOB, ÉTAIT COMPOSÉ :
- D’UNE LETTRE AVEC BORDEREAU,
- D’UN...
En quoi est-ce différenciant ?
12
CONSOMMATION VOLONTAIRE
(LECTURE DU CONTENU À UN MOMENT CHOISI)
CONSULTATION RITUEL
(PAR...
Pourquoi l’inclure à ses campagnes ?
13
TAUX MOYEN D’INTERACTION :
- MAILING : 4 %
- MOBILE : 0,2%
- E-MAIL / RÉSEAUX SOCI...
Conclusion
14
IL Y A TOUJOURS UNE LIMITE
A VOULOIR BAISSER LES COÛTS
IL N’Y EN A JAMAIS
A RECHERCHER DE VALEUR AJOUTÉE
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Délaisser le canal print est une (grossière) erreur

224 views

Published on

Réaliser des campagnes marketing digitales, du trigger au retargeting, va de soi. Pourtant, face à un consommateur en quête de sens, délaisser le print est une (grossière) erreur. Le print est encore et toujours « un canal de conversion d’avenir ».

Published in: Marketing
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Délaisser le canal print est une (grossière) erreur

  1. 1. CAMPAGNES MARKETING (DU TRIGGER AU RETARGETING) : POURQUOI DÉLAISSER LE CANAL PRINT EST UNE (GROSSIÈRE) ERREUR ?
  2. 2. Introduction 2 IL N’Y A RIEN DE PLUS : - DEPRIMANT QU’UNE BOITE AUX LETTRES VIDE (COURRIER : MEDIA PRÉFÉRÉ DES FRANÇAIS POUR RECEVOIR DE LA PUB / INTERNET : 4EME) - HORRIPILANT QU’UNE BOITE MAIL SATURÉE DE PROMOTIONS (8 EMAIL COMMERCIAUX REÇUS / JOUR / INTERNAUTES) - LOURD QUE DES PAGES VISITÉES TRUFFÉES DE COOKIES…. (30 % DES FRANÇAIS ÉQUIPÉS D’ADBLOCK / 80 % « IRRITES » PAR LA PUB EN LIGNE) CHANGEMENT RADICAL (DU PUBIPHILE AU PUBLIPHOBE => DU B TO C AU H TO H) Source : Divers
  3. 3. Introduction 3 EN 2015, SUITE A LA RECEPTION D’UN COURRIER, NOUS AVONS ÉTÉ : - 60 % À NOUS ETRE DÉPLACÉS EN MAGASIN - 50 % A NOUS ETRE RENDUS SUR INTERNET NB : 60 % DES 15 / 35 ANS (INFLUENCEUR / DÉTRACTEUR) PREFERENT RECEVOIR UN COURRIER PLUTÔT QU’ UN EMAIL Source : BALmétrie NECESSITE DE RENDRE LE PRINT « SWAGG »
  4. 4. Trigger / Retargeting 4 TRIGGER MARKETING ACTION MARKETING (MAILING, EMAILING, APPEL TÉLÉPHONIQUE, ETC.) AUTOMATIQUEMENT DÉCLENCHÉE : - LORSQU’UN CLIENT OU PROSPECT ENTREPREND UN ACTE SPÉCIFIQUE (ACHAT, RENVOI COUPON, FORMULAIRE INTERNET, ETC.) - LORSQU’UN ÉVÉNEMENT SE PRODUIT (DATE ANNIVERSAIRE, NON ACHAT DEPUIS X, DÉMÉNAGEMENT…) GÉRER LA PRESSION MARKETING EXPLOITER LA COMPLÉMENTARITÉ ON/OFF LINE RETARGETING CIBLER UN INDIVIDU QUI, SUR UN SITE E-COMMERCE, VISITE SANS TRANSFORMER (OU ABANDONNE SON PANIER). GRÂCE A DES COOKIES (BANNIÈRES, POP UP…) DISPOSÉS SUR DES SITES PARTENAIRES, L’INDIVIDU ET RE - SOLLICITÉ
  5. 5. Du print en 2016 ? 5 L’ IMPRESSION NUMÉRIQUE S'ADAPTE AUX EXIGENCE MODERNE DU MARKETING : - A LA DEMANDE (COURT TIRAGE / PAS DE STOCK) - VARIABLE (HYPER- PERSONNALISATION COULEUR) - QUALITATIVE (SUBSTRATS / ENCRES) - CONNECTEE (RÉALITÉ AUGMENTÉE / CROSS CANAL) - SECURISEE (WATERMARK INVISIBLES) - RENTABLE (UN SEUL PASSAGE / PRESTATAIRE) - REACTIVE (COMPATIBLE AVEC LE TIME TO MARKET) Source Wikipedia
  6. 6. Du print en 2016 ? 6 IMPRESSION NUMÉRIQUE = VALEUR AJOUTÉE = RENTABILITÉ
  7. 7. 7 ON REPROCHE SOUVENT AUX PUBLICITÉS PAPIER DE NE PAS ÊTRE ÉCOLOGIQUES. CELLE-CI, INSÉRÉE ENTRE LES PAGES D’UN MAGAZINE, PREND DONC LA CRITIQUE À CONTRE PIEDS… Source WCIE 11/2012 Exemple : UNE PAGE QUI SE TRANSFORME EN ARBRE
  8. 8. 8 LES LECTEURS DE MAGAZINES (MIS SOUS FILMS) POUVAIENT « SAVOURER » CET ÉCHANTILLON COMESTIBLE. Source LE MDE MKG 02/2013 Exemple : UNE PAGE QUI SE DÉGUSTE
  9. 9. 9 LA 4E DE COUVERTURE DU MAGAZINE ÉTAIT UNE PAGE NOIRE. POUR DÉCOUVRIRE LE VEHICULE EN 3D, IL FALLAIT ALLER SUR UN SITE ET À MONTRER CETTE PAGE VIA SA WEBCAM Exemple : UN MAILING EN RÉALITE AUGMENTÉE Source CARADISIAC 12/2008
  10. 10. 10 UNE COMPAGNIE A DEMANDÉ AUX VOYAGEURS DE CONNECTER LEUR COMPTE FACEBOOK LORS LA COMMANDE DU BILLET. EN UTILISANT LES DONNÉES DE CHAQUE UTILISATEUR (GROUPES, PAGES "J’AIME", CENTRE D’INTÉRÊT, ETC.), LA COMPAGNIE A PRODUIT UN MAGAZINE DONT LE CONTENU ÉTAIT PARFAITEMENT ADAPTE. Exemple : UN MAGAZINE HYPER-PERSONNALISÉ Source GRAPHILINE 06 / 2015
  11. 11. 11 CE MAILING (CONCERNANT DES ASSURANCES) , ENVOYÉ À UNE CIBLE BTOB, ÉTAIT COMPOSÉ : - D’UNE LETTRE AVEC BORDEREAU, - D’UNE ENVELOPPE T, - D’UN DÉPLIANT, - ET DEUX DOSETTES DE CAFÉ. A J+ X APRÈS RÉCEPTION BAL, UNE RELANCE TÉLÉPHONIQUE ÉTAIT LANCÉE. Exemple : UN MAILING ENGAGEANT (+ RELANCE TELEPHONIQUE) Source MEDIAPOST
  12. 12. En quoi est-ce différenciant ? 12 CONSOMMATION VOLONTAIRE (LECTURE DU CONTENU À UN MOMENT CHOISI) CONSULTATION RITUEL (PARTAGE, CONSERVATION ET MÉMORISATION ACCRUS) Source MEDIAPOST PLUS L’ANNONCEUR EST DIGITAL = PLUS SON CLIENT RECHERCHE DU PALPABLE IMPRIMER = CONSIDÉRER ET CRÉER DU LIEN
  13. 13. Pourquoi l’inclure à ses campagnes ? 13 TAUX MOYEN D’INTERACTION : - MAILING : 4 % - MOBILE : 0,2% - E-MAIL / RÉSEAUX SOCIAUX / SEARCH : 0,1% - BANNIÈRES :0,02% Source MEDIAPOST OPINION WAY 09/2015 PROSPECTUS / CATALOGUES = PREMIER DÉCLENCHEUR D'ACHAT (80%) 7 FRANÇAIS SUR 10 N'ONT JAMAIS ACHETÉ À LA SUITE D'UNE PUB EN LIGNE
  14. 14. Conclusion 14 IL Y A TOUJOURS UNE LIMITE A VOULOIR BAISSER LES COÛTS IL N’Y EN A JAMAIS A RECHERCHER DE VALEUR AJOUTÉE

×