Translation d'adresse réseau (NAT)

121 views

Published on

Translation d'adresse

Published in: Technology
  • Be the first to comment

Translation d'adresse réseau (NAT)

  1. 1. Institut Supérieur d’Informatique TRANSLATION D’ADDRESSE RESEAUX (NAT) Réalisé par: Manassé Achim KPAYA E-mail: kparmel123@gmail.com
  2. 2. PLAN Présentation NAT Architecture Implémentation PAT
  3. 3. *Présentation NAT Avec le succès d'internet, le nombre de machines connectés n'a cessé de croître. Ces machines ont toutes besoin de d'adresses IP afin de pouvoir communiquer entre elles. Or , le nombre d'adresses Ipv4 codées sur 32 bits est limité, environ 4 milliards d'adresses disponibles. Pour cela il a fallu réfléchir à des solutions. Une solution a été définie dans la RFC 1918 qui réserve des adresses privés pour une utilisation locale. Ces adresses ne peuvent pas être routés sur internet. Ainsi pour qu'une machine du réseau local puisse accéder à internet, il faudrait que son adresse privée soit remplacé par une adresse publique qui elle peut être routée sur internet: cette manière de faire est appelé translation d'adresses ou NAT (Network Address Translation) Toutefois le NAT ne consiste pas seulement à faire correspondre à une adresse privée une adresse publique, elle peut se faire entre deux adresses publiques aussi
  4. 4. *TYPE DE NAT On distingue généralement deux type de NAT: static et dynamique. NAT statique: elle consiste à associer à une adresse IP interne une adresse IP externe. La correspondance est fixe. NAT dynamique: une plage d'adresses publiques est mise au niveau du routeur et lorsqu'une machine du réseau local veut accéder à internet , on lui atribue temporairement et dynamiquement une adresse publique prise dans cette plage.
  5. 5. *Architecture
  6. 6. *NAT STATIC Configurations: On doit fixer au préalable les adresse IP des machines clientes. Routeur-NAT
  7. 7. Router-Internet:
  8. 8. Routage: les machines locales ne reçoivent aucune réponse de l'extérieur. Une option serait de leur indiquer une route pour joindre l'extérieur. Sur chacune des machines, il faudrait définir une route par défaut.Comme nous nous intéressons au NAT, nous allons profiter d'un de ces avantages. En effet, avec le NAT, on est plus obligé d'établir un e route par défaut. Sur le routeurNat, il faut définir le mappage statique et préciser les interfaces concernées
  9. 9. A cette étape les machines locales peuvent maintenant joindre l'extérieur puisque chacune de ces adresses sera transformées en l'adresse publique leur correspondant.
  10. 10. *NAT DYNAMIQUE c'est au niveu du routeur que ce fera dynamiquement l'attribution d'une adresse publique. Pour ce faire, il faut définir la plage d'adresses publiques ou pool d'adresses publiques. Préciser ensuite l'interface appartenant au réseau local avec son adresse IP , de même que l'interface appartenant au réseau public et son adresse IP. Il faut indiquer à travers une ACL, les adresses/réseau ayant le droit d'accéder à l'extérieur. Configuration Nat dynamique:
  11. 11. *PAT (Port Adress Translation) Principe du fonctionnement: Le Port Address Translation vient complémenter le NAT. En effet, supposant que nous ne disposons pas d'adresses ip publiques suffisantes pour toutes nos machines locales,il va donc falloir partager réutiliser nos adresses. PAT permet à plusieurs hôtes internes de partager adresse unique sur une interface externe en ajoutant des numéros de port différent à chaque connexion c'est-à-dire que pour distinguer les requêtes des différentes machines, on va utiliser le numéro de port
  12. 12. Supposons qu'on dispose d'une seule adresse publique:
  13. 13. Suppose qu'on dispose d'une plage d'adresses publiques

×